Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

20 Mai 2019 : Vous appréciez la Ford Focus ST, mais son gabarit de compacte familiale ne vous suffit pas, vous souhaitez plus d’espace, et une capacité de chargement conséquente pour la balades en famille. La marque à l’ovale a une solution à tout, puisque le modèle ST break sera bientôt disponible. Elle mesure 4.67m de long, promet une capacité de chargement variant de 575 à 1620 litres, et se dote des mêmes motorisations que sa petite soeur. On retrouve donc le 4 cylindres 2.3L Turbo de 280ch, qui sera disponible en boîte mécanique 6 rapports ou automatique 7 rapports. Et puis, le bloc 2.0 Ecoblue diesel de 190ch est disponible uniquement en boîte mécanique. Plusieurs modes de conduite, différentiel à glissement limitée, les performances de cette Ford Focus ST SW sont alléchantes, avec un 0 à 100km/h effectué en respectivement 5.7s en essence et 7.6s en diesel.

 

20 Mai 2019 : Ce week end se courait dans l’Est de l’île le deuxième rallye de la saison (Ronde de l'Est). Après une très bonne prise en main de sa Fiesta R5 Evo 2 lors du premier rallye de la saison début avril, Damien et Kévin confirment en se classant en tête de la deuxième manche du championnat de la Réunion ce week-end. Après une deuxième position lors du premier rallye début avril, Damien DORSEUIL et Kévin De BERGE confirment et signent une première place exceptionnelle lors de ce second opus. La lutte a été très rude, classés premiers samedi soir à la Plaine des Palmistes, ce dimanche a été décisif et a permis à notre équipage de rester sur la plus haute marche du podium devant Thierry Law Long et Jean François Law Man Too. A noter la très belle troisième place d’une autre Ford Fiesta R5, celle de Maxime Dupuy et Zacharia Omarjee.

 

20 Mai 2019 : Porsche vient tout juste de lancer son Cayenne Coupé, qui viendra croiser le fer, avec les BMW X6 ou Mercedes GLE Coupé. Pour ce lancement de carrière, le constructeur allemand proposait un V6 3.0 Turbo de 340ch pour le Cayenne de base, et un V8 4.0L Bi-Turbo de 550ch pour le Cayenne Turbo justement. Une troisième déclinaison s’intercalera entre ces deux modèles, avec ce Porsche Cayenne Coupé S, qui se dote d’un bloc V6 2.9L Bi-Turbo de 440ch et 550nm de couple. Cela lui permet d’effacer le 0 à 100km/h en 5.0s, et de croiser à 263km/h. On attend néanmoins, une version hybride rechargeable, afin de fortement diminuer les rejets de CO2. Ce bloc moteur est d’ailleurs associé à un moteur électrique dans la Panamera 4E-Hybrid.

 

17 Mai 2019 : Mac-Laren présente officiellement la première Grand Tourisme de son histoire. D’ailleurs, elle s’appelle Mac-Laren GT. L’objectif de ce modèle, est de proposer une voyageuse au long cours. Ce véhicule rentrera en concurrence directe avec la future Porsche 911 Turbo ou l’Aston-Martin DB11. Elle repose sur la plate-forme monocoque de la 720S, mais prend pas moins de 14cm en longueur. Attention, elle restera néanmoins une stricte deux places. L’accent a été mis sur la capacité de chargement, avec un coffre de 420 litres derrière les sièges et un rangement supplémentaire de 150 litres dans le capot avant. Cela permet de tranquillement partir en week-end à deux, d’aller au ski ou faire son golf. Sous le capot, le nouveau V8 4.0L Bi-Turbo a été dégonflé, en passant de 720 à 620ch, et le couple de 770 à 630nm. Les performances restent impressionnantes, avec un 0 à 100km/h abattu en 3.2s et un 0 à 200km/h en 9.0s, pour une vitesse de pointe largement supérieure à 300km/h. Assez légère avec un poids dépassant à peine les 1500kg, elle offre néanmoins un habitacle plutôt raffiné. Le style épuré, ses grosses prises d’air latérales, et ses feux ultra-fins au niveau de la poupe, la distinguent des sportives de la gamme.

 

16 Mai 2019 : Mini nous a concocté deux petites bombes pour cette année 2019, l’année de son soixantième anniversaire justement. Le constructeur anglais (1969), propriété du groupe BMW (1994) connaît un succès planétaire depuis sa résurrection et la sortie de la Mini II type R50 en 2001. Les modèles s‘enchaînent, la gamme se diversifient avec plus ou moins de réussites, et les résultats sont là. Mini peut se permettre quelques fantaisies, comme le lancement d’une Mini Coupé bi-place en 2011, ou d'un Mini SUV coupé Paceman en 2013. Encore plus fort, le logo JCW (John Cooper Works) aide énormément à sauvegarder l’image très sportive de la marque. Mini nous dévoile donc cette Clubman JCW et ce Countryman JCW, qui se dote d’une toute nouvelle motorisation. L’ancien 2.0L Turbo de 231ch a fait son temps. Le nouveau bloc BMW 2.0L Turbo se pare de soupapes à commandes variables, de nouveaux pistons, d’un vilebrequin renforcé, et d’injecteurs plus puissants. Il crache à présent 306ch (450nm de couple), et se conforme aux normes antipollution Euro 6d-Temp. Jamais une Mini n'avait été aussi puissante. Le 0 à 100km/h est effectué en 4.9s pour la Clubman et 5.1s pour le Countryman. Pour faire passer la puissance au sol, on a droit à un autobloquant mécanique et à une transmission intégrale ALL4 de série. N’oublions pas la caisse rabaissée de 10mm, le système de freinage majoré, et l'amortissement recalibré. Les teintes de carrosserie, les différents inserts, la finition intérieure et les nombreux équipements à disposition, accroissent définitivement l’ambiance sport de ces deux engins.

 

15 Mai 2019 : Citroën fête en cette année 2019, son centenaire. Pour l'occasion, le constructeur au chevron nous a concocté un véhicule hors-norme, fidèle à l’image de la marque en terme de style, c’est à dire révolutionnaire. Le Citroën 19_19 concept se présente sous la forme d’un SUV des plus futuristes. Son but, vous amener loin, dans un confort exceptionnelle, et bien évidemment de façon électrique. Son design étrange est néanmoins particulièrement bien étudié, avec une énorme batterie de 100kwh placée sous le plancher, et une cellule habitable en hauteur. Les jantes de 30 pouces à moyeu fixe profitent de pneus Goodyear sur mesure. Butée hydraulique, scan de la route, conduite autonome, caméras pour rétroviseurs, le conducteur peut prendre les commandes (avec projection des données de conduite sur la route), ou faire disparaître le volant et le pédalier à l’envie. Le Citroën 19_19 se pare d’un système multimédia avec intelligence artificielle à commande vocale. Pour propulser l’ensemble, il est équipé de deux moteurs électriques développant 460ch et 800nm de couple au total. Le 0 à 100km/h effectué en 5.0s ou l'autonomie de 800km laissent rêveur.

 

14 Mai 2019 : Le groupe PSA, comme tous les constructeurs, se doit de miser sur l’électrification de sa gamme à très moyen terme. Trois modèles arriveront très rapidement sur le marché, sous forme de SUV hybride rechargeable. On parle là des trois cousins, Peugeot 3008 GT Hybrid4, DS7 Crossback E-Tense, et à présent, Opel GrandlandX hybrid4, que nous vous présentons aujourd’hui. Cette dernière repose bien évidemment sur la même plate-forme modulaire EMP2. Cela permet de loger le 1.6 PureTech de 200ch sur le train avant, d’embarquer un bloc électrique de 109ch sur le train arrière, et de loger une batterie lithium-ion de 13.2kwh. Il s’agit donc d’un véhicule à 4 roues motrices, disposant de 4 modes de conduite (Electric, Hybride automatique, AWD, et Sport). L’Opel GrandlandX Hybrid4 est un véhicule de 300ch qui pourra se déplacer pendant 50km en mode full électrique. La consommation mixte est annoncée pour 2.2L au 100km pour des rejets de CO2 de 49g/km. Pas de signe distinctif au niveau du style pour cette version haut de gamme du GrandlandX, à part peut-être ce capot noir disponible en option.

 

13 Mai 2019 : Après les S5, S6 et S7, c’est au tour de l’Audi S4 de bénéficier du V6 3.0TDi de 347ch et 700nm de couple. Effectivement, pour l’Europe, pratiquement toute la famille S passe au diesel, et il faudra opter pour les modèles RS pour carburer au sans-plomb. Heureusement, les performances sont toujours d’un très bon niveau, avec un 0 à 100km/h effacé en 4.8s. Cette motorisation sera disponible sur la berline et le break. On a droit en prime au système de micro-hybridation avec alterno-démarreur fonctionnant sur un réseau 48V. Cela soulage le moteur thermique lors des relances, et abaisse quelque peu la consommation et les rejets de CO2. La marque aux anneaux annoncent une consommation mixte de 6.2L au 100km pour des rejets de CO2 de 161g/km. Cette S4 bénéficie d'un gros restylage, comme sur le reste de la gamme. On remarque les feux avant redessinés, la nouvelle calandre qui ne fait plus totalement la jonction avec le capot avant, ou encore la nouvelle signature lumineuse arrière rappelant les A6 et A7.

 

11 Mai 2019 : Dans les deux années qui viennent, Honda va investir en force, le marché des véhicules électriques et hybrides. La nouvelle Jazz qui débarquera sur les routes en 2020, profitera de la technologie hybride de son grand-frère, le CR-V. Elle se positionnera donc comme une concurrente directe de la célèbre Toyota Yaris Hybrid. Honda vient également de confirmer le lancement d'un modèle 100% électrique pour la fin de l'année. Il s’agit tout simplement de la « Honda e », un véhicule basé sur un concept-car que l’on avait présenté il y a quelques mois. Cette future mini-citadine écolo se destine à une utilisation principalement urbaine. Son petit gabarit, sa plate-forme spécifique avec moteur arrière, promettent une autonomie limitée à seulement 200km. Son look nous rappelle fortement la première génération de Civic sortie en 1972, notamment au niveau de sa face avant. L’habitacle respire la modernité, avec trois écrans couleurs pour les données de conduite et le système multimédia, et deux écrans supplémentaires sur les côtés, qui font office de rétroviseurs (avec caméras extérieures).

 

09 Mai 2019 : Volkswagen lancera officiellement sa première compacte 100% électrique au Salon de Francfort en Septembre. Les réservations sont néanmoins déjà ouvertes, pour la Volkswagen ID.3 1st, une série limitée pour les 30 000 premiers clients, grâce à un versement de 1000€ pour acter la commande. Ils prendront alors possession de leur véhicule en 2020. Volkswagen dévoile les caractéristiques techniques de cette première édition. Elle se dote d’un bloc électrique de 120kw (170ch) sur le train arrière. La batterie de 58kwh permettra une autonomie de 420km. Trois niveaux de finition seront proposés, avec la 1st disposant de la commande vocale et de la navigation, la 1st Plus avec éclairage IQ et teinte intérieure et extérieure bi-ton, et la 1st Max, ajoutant un affichage tête haute 3D et le toit panoramique. Volkswagen annonce un tarif inférieur à 40 000€ pour la 1st de série, grâce au bonus écologique de 6000€. Un peu plus tard, arrivera une vrai entrée de gamme, avec batterie de de 48kwh (330km d’autonomie) à moins de 30 000€. Un modèle haut de gamme 77kwh (550km d’autonomie) sera également disponible pour les gros rouleurs.

 

07 Mai 2019 : Rien ne nous fait plus plaisir, quand un designer de renom s’attaque à un modèle passé. Le designer italien David Obendorfer, réinterprète une icône de la marque à l’hélice, la BMW 2000CS. Elle est sortie en 1965, et choqua la clientèle traditionnelle du constructeur, par son style et surtout, sa face avant décalée. Elle a d’ailleurs été remplacée rapidement par la BMW E9 en 1968. On est totalement sous le charme de cette BMW CS Vintage, qui propose une ligne épurée, une face avant pleine avec le double haricot comme habillage, un profil tendu, et une malle carré. La planche de bord est tout aussi simpliste, et représente un mélange parfait entre modernité et tradition. Reposant sur la base technique d’une Série 6, elle n'aurait aucune difficulté à prendre la route et faire tourner les têtes.

 

         

          

Ci-dessous, la BMW 2000CS (1965-1968)

Ci-dessous, la BMW E9 (1968-1975)

06 Mai 2019 : Le Hyundai Ioniq a connu un restylage il y a quelques semaines. Hyundai s’est également penchée sur les nouvelles caractéristiques techniques du modèle 100% électrique. Nouvelle calandre, nouvelle signature lumineuse, ce Ioniq Electric se pare de ces jantes aérodynamiques type hélice. Mais c’est surtout sous le capot, que les choses évoluent. Afin d’augmenter l’autonomie, ce Hyunda Ioniq Electric profite d’une batterie de 38.3kwh, à la place de l’ancienne de 28kwh. Le chargeur légèrement plus puissant permet de recharger 80% de la batterie en 54mn sur une prise de 100kw. Bref, il peut vous balader pendant 300km avec une charge complète. Le puissance du moteur passe de 120 à 136ch, pour un couple inchangé de 295nm. Enfin, le nouvel agencement de la console centrale, a permis d’intégrer un nouvel écran couleur tactile de 10.25 pouces.

 

03 Mai 2019 : Toyota fête le succès en Europe, de son mythique pick-up, le Hilux. Le constructeur Nippon propose cette Edition Spéciale, qui mise clairement sur le noir côté look. Calandre, sabot moteur, poignées de portes, coques de rétroviseurs, bouclier arrière, il proposera des jantes 18 pouces grises et noires en Europe de l’Ouest, et toutes noires en Europe de l’Est. Dans l’habitacle, c’est le même topo, avec du plastique noir laqué, qui habille la planche de bord, les contre-portes et le pourtour du levier de vitesse. Ce Toyota Hilux Spécial Edition sera disponible en Xtra-Cab et Doucle Cab. Sous le capot, le très solide bloc 4 cylindres 2.4L Diesel de 150ch. Toyota ajoute de série, un batterie d'aides à la conduite, comprenant le détecteur de collision, l'aide au maintien dans la voie actif, le régulateur de vitesse adaptatif, et le lecteur de panneaux.

 

02 Mai 2019 : Aston-Martin présente cette magnifique Vantage AMR limitée à 200 exemplaires. Elle inaugure une boîte mécanique à 7 rapports qui sera disponible un peu plus tard dans la gamme, en option. Effectivement, le V8 4.0L Bi-Turbo de 510ch d’origine AMG n’a jamais été disponible avec une boîte manuelle. Aston-Martin a fait appel à la société Graziano, qui propose cette boîte à 7 rapports type « DogLeg », avec un premier rapport positionné en bas à gauche. Les performances sont un peu en retrait si on le compare à la Vantage à boîte auto 8 rapports. Le 0 à 100km/h est effectué en 4.0s au lieu de 3.7s. Le puriste n’a que faire de quelques dixièmes de seconde, et cette différence de performances devrait disparaître, une fois le véhicule lancé. Le couple a été abaissé de 685 à 625nm pour des raisons de fiabilité. Un système de double débrayage automatique AMSHIFT peut-être activé par le conducteur. Grâce à cette nouvelle boîte mécanique et au système de freinage carbone céramique, cette Aston-Martin Vantage AMR est plus légère de 95kg. Un différentiel à glissement limité est également présent. Parmi les 200 véhicules disponibles, Aston proposera 59 exemplaires avec teinte spécifique Stirling Green, célébrant la victoire au 24 Heures du Mans de 1959.

 

02 Mai 2019 : BMW lance une série limitée de sa M2 Competition. Les 40 exemplaires sont réservés au marché français. Cette BMW M2 « Edition Heritage » profite de nombreux éléments du pack M Performance. On retrouve notamment, de la fibre de carbone sur la lame avant, le diffuseur arrière, le becquet de malle, les rétroviseurs, les sorties d’échappement, ou sur l’ailette au niveau du bas de caisse. On apprécie également les couleurs Motorsport de profil et sur le bouclier avant. Cette édition spéciale rend bien sûr hommage à la BMW 2002 Turbo de 1974, qui fête aujourd’hui ses 45 ans. Rien ne change sous le capot par contre, avec le 6 cylindres en ligne 3.0L Bi-Turbo, qui développe toujours 410ch et 550nm de couple.

 

30 Avril 2019 : Comme ses grands frères XC60 et XC90, le Volvo XC40 se convertit à la technologie hybride rechargeable. Ce SUV compact connaît un succès certain depuis sa sortie en 2017, avec une gamme de motorisations assez large, aussi bien en essence qu’en diesel. Les futures normes environnementales poussent néanmoins les constructeurs, à proposer des véhicules toujours plus propres, et l’hybride rechargeable est la solution idéale à moyen terme. Ce Volvo XC40 T5 Twin Engine se pare donc d’un petit 3 cylindres 1.5L Turbo de 180ch (265nm) et d’un bloc électrique de 82ch (160nm). Les deux moteurs étant placés sur le train avant, ce SUV restera une simple deux roues motrices. La puissance cumulée de 262ch passe au sol, grâce à une nouvelle boîte automatique à double embrayage et 7 rapports. La batterie lithium-ion intelligemment placée dans le tunnel central, permet de garder la même capacité de chargement, avec un coffre de 460 litres. Il sera disponible en Métropole à partir de 45 600€TTC.

 

29 Avril 2019 : Toyota est un grand spécialiste des véhicules hybrides ou hybrides rechargeables. Le géant japonais ne croit pas au 100% électrique à court terme. Et pourtant, afin de rester sur le marché chinois, Toyota se doit de proposer un modèle 100% électrique dans sa gamme. Elle a choisi de miser sur ce CH-R électrique pour 2020. Aucune donnée technique au niveau de la motorisation ou de l’autonomie, on remarque néanmoins quelques différences esthétiques. Un bouclier remanié, une calandre pleine, on note également la présence de ces jantes plus aérodynamiques. Ce sont deux partenaires chinois qui seront chargés de la production. GAC produira le Toyota CH-R EV, alors que FAW se chargera de son jumeau, l’Izoa.

 

29 Avril 2019: Cotrans Automobiles nous présente la très sportive familiale Mercedes AMG GT 63S Coupé 4 portes, la plus radicale des berlines de la gamme.


Cliquez ici

 

 

 

28 Avril 2019 : Hyundai choisit étrangement le Salon de New-York pour présenter le plus petit SUV de son histoire. Après le crossover urbain Kona, Hyundai propose un véhicule plus court de 13cm. Ce mini-SUV de 4.04m de long s’appelle Venue, et sera disponible à la vente, en Amérique du Nord, et très certainement en Inde. Hyundai n’a pas prévu de le commercialiser en Europe, afin de ne pas perturber son grand-frère, le Kona, sur un marché bien moins porteur. Le Hyundai Venue sera disponible avec un bloc 1.6 atmosphérique. Son look de mini Santa-Fe devrait plaire, sa garde au toit paraît conséquente, et sa garde au sol semble élevé. Attention, ce Mini-SUV restera néanmoins une simple deux roues motrices avec antipatinage paramétrable.

 

 

25 Avril 2019 : L’Aston-Martin DBS Superleggera est sortie il y a quelques mois. Il s’agit ni plus ni moins, du modèle le plus puissant jamais conçu par la firme de Gaydon. Avec l’arrivée des beaux jours en Europe, Aston-Martin a décidé de présenter cette version découvrable, qui semble tout aussi désirable. Une grande capote qui se plie ou se déplie en une quinzaine de seconde, on a affaire là à l’un des rares cabriolets, fonctionnant avec un 12 cylindres. D’ailleurs, son V12 5.2L Bi-Turbo crache toujours ses 725ch et ses 900nm de couple. L’Aston-Martin DBS Superleggera Volante a quand même pris 167kg sur la balance, afin de parfaire la rigidité de la caisse. Ce n’est donc pas une ballerine avec ses 1863kg. Elle perd 3 dixièmes de seconde de 0 à 100km/h (3.6s), mais croise toujours à 330km/h. Pour le design, on ne peut-être que sous le charme de cette DBS Volante, avec son gros capot bombé, sa calandre béante, ses ailes hypertrophiées, son éclairage très fin au niveau de la poupe et son bouclier noir laqué avec quatre sorties d’échappement. Le tarif coquet de plus de 295 000€ donne quand même à réfléchir.

 

24 Avril 2019 : Les berlines statuaires et puissantes, sont définitivement en voie de disparition en Europe. Il en est tout autre aux Etats-Unis, où Kia dévoile sa Stinger GTS. Ce modèle limité à 800 exemplaires profite du moteur le plus puissant de la gamme, avec son V6 3.3L Bi-Turbo qui développe 365ch et 510nm de couple. Il sera disponible en deux ou quatre roues motrices. Quelques spécificités esthétiques, comme cette teinte de carrosserie « Orange Federation », un nouveau badge GTS et des éléments en carbone au niveau de la calandre et des rétroviseurs. Le plus intéressant reste les modifications techniques apportées à la version 4 roues motrices. Ce nouveau système D-AWD est paramétrable à l’envie, avec un mode confort et une répartition de la puissance à 40% sur l’avant et 60% sur l’arrière, un mode sport (20av/80ar), et un mode spécial Drift qui permet d’envoyer 100% de la puissance à l’arrière tout en maintenant le rapport engagé pour prolonger la glisse. Cela a été possible grâce à l’ajout d’un différentiel autoblocant mécanique à glissement limité.

 

23 Avril 2019 : Subaru présente sa star au Salon de New-York. Ce nouvel Outback est vital pour la marque nippone aux Etats-Unis, puisque c’est lui qui fait le gros des ventes avec près de 180 000 exemplaires par an. Plus que son côté break, c’est surtout son style baroudeur sportif qui plaît outre-atlantique. Pratique avec son grand coffre, il est paré pour les loisirs de solides barres de toit. Le style n’évolue pas vraiment par rapport à l’ancienne génération, Subaru jouant la carte de la sécurité sur ce point. Et pourant, on a droit à la toute nouvelle plate-forme inaugurée par la berline Legacy. Plus légère, plus rigide, mieux suspendu, le Subaru Outback profite également de la transmission intégrale avec système Torque Vectoring, et d’une garde au sol impressionnante. A bord, les technologies sont remises au goût du jour, avec ce grand écran verticale de 11.6 pouces, et les aides à la conduite se dotent du système de double caméra Eyesight, permettant une conduite semi-autonome avec maintien dans la voie et régulateur de vitesse adaptatif. Enfin, sous le capot, le Subaru Outback s'équipe de deux blocs essence, avec un 2.5L Boxer atmosphérique de 182ch et 239nm de couple, ainsi qu’un 2.4l Boxer Turbo de 260ch et 376nm de couple. Subaru envisage une commercialisation en Europe pour 2020, mais sans préciser le type de motorisations (hybride ou diesel).

 

23 Avril 2019 : La Porsche 911 Type 992 s’apprête à débarquer en grande pompe en concession. Porsche met un point d’honneur à rendre hommage à la Type 991 pour sa fin de carrière. A New-York, la marque allemande présente sa 911 Speedster Type 991, qui marque la fin de carrière du modèle. Cette série limitée sera distribuée à 1948 exemplaires. Comme chaque Speedster de la marque, cette dernière se pare d’une pare-brise plus incliné et d’un double bossage au niveau du capot moteur. Elle reprend en grande partie, les caractéristiques techniques de la 911 GT3RS, aussi bien au niveau du châssis que du moteur. On peut donc s’attendre à un châssis ferme totalement rivé au sol, et son fabuleux Flat 6 atmosphérique de 4.0L crache 502ch à 9000tr/mn. Roues arrière directrices, elle fait appel à une classique boîte mécanique à 6 rapports. Capote en toile, le propriétaire peut se passer de climatisation afin d’économiser quelques kilos supplémentaires. La Porsche 911 Speedster Type 991 est une sportive cabriolet pure et dure, comme dans les années 60. Une version Heritage Design Package sera d’ailleurs disponible à l’achat. Encore plus exclusive, elle se pare d’une teinte de carrosserie bi-ton (gris et blanche), de ronds blancs avec numéro au choix, d’une sellerie cuir cognac et d’inserts spécifiques. Porsche Design offrira deux types de montre avec cadran en fibre de carbone selon la finition choisie.

 

  

22 Avril 2019 : Dans la catégorie poids-lourd, Mercedes nous présente à New-York, le must de ses SUV, le GLS. Une sorte de limousine baroudeuse qui affiche un gabarit très impressionnant de 5.21m de long. Son grand rival, le BMW X7 et même le très luxueux Bentley Bentayga, lui rendent respectivement 11 et 7cm sur ce point. On se doute bien qu'il est d'abord conçu pour les marchés américains et asiatiques. Il arrivera tout de même en Europe à la fin de cette année. Il sera disponible en 6 ou 7 places. Effectivement, son propriétaire pourra opter pour deux sièges indépendants à la deuxième rangée, permettant un confort première classe à ses passagers. Même les deux places supplémentaires dans le coffre sont généreux en espace, et peuvent accueillir des adultes de 1.94m. Elle nous offre une climatisation à 5 zones. Le coffre peut atteindre une capacité de chargement de 2400 litres quand on rabat toutes les banquettes. Pour parfaire le confort, Mercedes la dote de la suspension pneumatique « Airmatic » et du contrôle de roulis E-Activ Body Control. Le style de ce Mercedes GLS se rapproche de son petit frère, le GLE, sauf pour la partie arrière, avec un hayon plus vertical et un dessin de custode plus classique. Sous le capot, le GLS 450 se dote d'un 6 cylindres en ligne Turo qui développe 367ch et 500nm de couple, et le GLS 580, d’un V8 4.0L Bi-Turbo de 489ch et 700nm de couple. Ils s'accouplent tous les deux, au système de micro-hybridation EQ Boost qui permet de soulager le moteur lors des relances. Pour l’Europe, Mercedes mise sur les blocs diesel 350d de 286ch et 400d de 330ch.

 

19 Avril 2019 : Aston-Martin lance son premier véhicule électrique. Il reprend la base technique de la Rapide, qui a été conçu, on le rappelle, en 2010. La plate-forme n’est pas forcément adapté à l’électrification, mais la marque anglaise a réussi son pari, de proposer un véhicule 100% écolo sur le marché chinois. Effectivement, elle est présentée au Salon de Shangai. C’est donc le marché chinois qui est visé, et cela colle parfaitement avec les nouvelles règles, imposant un véhicule électrique dans la gamme de chaque constructeur. L’Aston-Martin Rapid E a donc été conçu en partenariat avec la société Williams Advanced Engineering. Elle se dote de deux moteurs électriques développant un total de 650ch et 950nm de couple. La batterie de 65kwh prend donc place en grande partie, sous le capot avant et à l’emplacement du réservoir. Cela ne promet pas une répartition des masses idéale, mais des performances canoniques, avec un 0 à 100km/h effacé en moins de 4.0s et une vitesse maxi de 250km/h. La batterie de 800V permet une recharge en moins d’une heure sur une borne adaptée. L’autonomie annoncée est de 320km. Aston-Martin a particulièrement soigné l’aérodynamisme, avec des jantes spécifiques, des soubassements, et un diffuseur plus large grâce à l’absence d’échappement.

 

18 Avril 2019 : Ford lance une version High Performance de sa Mustang 4 cylindres. Ce bloc développait la puissance de 315ch à sa sortie, avant de redescendre à 290ch lors de son restylage, à cause des nouvelles normes anti-pollution. Cette Ford Mustang Pack High Performance procure un surplus de vitamines grâce à l’adoption d’un plus gros turbo et d’un nouveau système de refroidissement. Elle développe à présent 330ch, et s’intercale entre la Mustang Ecoboost 290ch et la Mustang V8 GT de 450ch. Ford la dote du freinage de la V8, de plus grosses barres anti-roulis, d’une direction recalibrée, de pneus Pirelli Pzero Corsa, et vous pouvez opter pour le différentiel à glissement limité Torsen. Présente au Salon de New-York, cette Mustang Pack High Performance devrait séduire une clientèle américaine de plus en plus regardante sur la consommation de leur véhicule. Pas d’importation prévue pour la Métropole pour le moment.

 

17 Avril 2019 : Mini Clubman, c’est la berline compacte premium de la gamme, et elle se présente sous la forme d’un petit break de chasse. La Mini Clubman connaît une mise à jour esthétique pour 2019. Calandre remaniée, feux diurnes qui encerclent les nouveaux antibrouillards à diodes, de nouveaux choix de jantes, on est surtout charmé par la nouvelle signature lumineuse à l’arrière, avec des feux type drapeau britannique. Le client pourra choisir l’option Piano Black, qui remplace le chrome autour des feux et de la calandre, par des plastiques noirs. Mini proposera également deux nouvelles teintes de carrosserie (Yours Enigmatic Black et Indian Summer Red). La Clubman peut disposer d’une suspension Sport avec un caisse rabaissée de 10mm ou d’un amortissement piloté. Enfin, le système multimédia avec écran de 8.8 pouces profitent de nouvelles fonctions, comme une connexion 4G, un appel d’urgence, le trafic en temps réel, et une application smartphone avec localisation du véhicule, ouverture, fermeture, appel de phare et coup de klaxon à distance.

 

16 Avril 2019 : Petite offensive électrique de la part de Renault au Salon de Shangai. Le gouvernement chinois souhaite accélérer la production de modèles électriques afin de contrer le niveau infernal de pollution dans les grandes métropoles. Les constructeurs devront à moyen terme, obligatoirement disposer de véhicules propores dans leur gamme, représentant 10% des ventes. Renault présente donc son City K-ZE, un crossover électrique branché et connecté, destiné à une clientèle urbaine. On remarque le gros lien de parenté technique avec le Kwind, ce petit SUV Renault en vente sur les marchés émergents tels que l’Inde ou le Brésil. La face avant est plus moderne, avec une calandre en partie oburée et un bouclier plus élégant. La garde au sol de 15cm n’en fait pas un excellent baroudeur, mais les bas de caisse stylés et les barres de toit, le rendent très sympathique à regarder. Pas de données technique, mais Renault promet une autonomie de 270km selon le cycle NEDC, une recharge de 4h sur prise standard et 50mn sur charge rapide (80% de la charge). Enfin, l’équipement très généreux comprend un écran LCD de 8 pouces, la navigation, et une connexion 4G pour les plus jeunes.

 

16 Avril 2019 : Mercedes étoffera très bientôt sa gamme de SUV, et le GLB de série sera officiellement présenté au Salon de Francfort en septembre. En attendant, la marque à l’étoile a choisi de dévoiler le concept de ce nouveau SUV, au Salon de Shangai. Juste pour le fun, le Mercedes GLB concept se pare de tous les attributs du parfait baroudeur, avec de gros pneus tout-terrain, une galerie de toit, des boucliers avec protection aluminium, et des projecteurs additionnels. Avec ses 4.63m de long et son style très cubique au niveau du hayon, le futur GLB accueillera 7 passagers. Il repose sur la plate-forme du Mercedes Classe A et Classe B, et sera donc typé traction, même si une transmission intégrale sera disponible en option, avec une répartition (80av/20ar), et blocage de différentiel (50/50). La finition intérieure de ce concept fait appel à du noyer, de l’aluminium, du cuir et du nubuk, avec une teinte marron du meilleur effet. La finition ne sera pas aussi exceptionnelle sur le modèle de série, mais on retrouvera bien évidemment les deux dalles numériques avec système multimédia intelligent. Le futur Mercedes GLB se positionnera donc entre le petit crossover GLA, et le luxueux SUV familiale GLC, qui restera lui, une stricte 5 places. Bref, il sera un peu plus axé sur les loisirs et la famille.

 

15 Avril 2019 : Au Salon de Shangai, Audi présentera un concept-car électrique, qui préfigure une future compacte écolo. Cette Audi AI:ME mise d’abord sur un look de monospace sportif. Un capot dans l’alignement du pare-brise, une garde au toit de 1.52m, des passages de roues très musculeux, un hayon verticale et un bouclier agressif, la marque aux anneaux lui a donné une vrai personnalité. On oubli pas l’éclairage toujours aussi soigné chez Audi, avec des LED sur une partie de la carrosserie, qui a pour but de communiquer avec les piétons. L’habitacle est tout aussi original, avec des matériaux recyclés, du bois, et même des plantes pour le côté nature. Un écran OLED 3D incurvé, des commandes qui apparaissent à l’approche de votre doigt, un affichage tête-hautre tri-dimensionnel, une intelligence artificielle pour une meilleure communication avec votre auto, tout est conçu pour votre zénitude. D’ailleurs, cette AI:ME est un véhicule autonome de niveau 4, qui ne demande aucune intervention, ni vigilance de la part du conducteur, dans certaines conditions. Sous le capot, un petit bloc électrique de 170ch qui s’accouple à une énorme batterie de 65kwh. Cela promet une autonomie supérieure à 400km.

 

12 Avril 2019 : Deux jolies nouveautés de la marque aux anneaux en ce mois d’avril. Les Audi S6 et S7entrent à nouveau dans la gamme du constructeur allemand. Attention néanmoins, l’Europe ne profitera que des versions sportives TDi, alors que l’Asie ou les Etats-Unis opteront pour les modèles essence (V6 3.0TFSi de 450ch). Effectivement, difficile de proposer une version carburant au gasoil sur le marché américain après l’affaire du dieselgate. Les Audi S6 TDi et S7 TDi se dotent donc pour l’Europe d’un V6 3.0TDI accouplé à un système de micro-hybridation 48V, qui alimente en prime un compresseur électrique supplémentaire. La puissance de 349ch et le couple de 700nm suffisent à expédier le 0 à 100km/h en 5.0s pour la S6 et 5.1s pour la S6 Avant et S7. Pas de grands chambardements au niveau esthétique. Ces élégantes machines se parent néanmoins d’une calandre un peu plus expressive, de quatre sorties d’échappement rondes, de jantes spécifiques et de coques de rétroviseurs.

 

11 Avril 2019: Communiqué de presse de NTR Racing

 

Thierry LAW-LONG s’impose au Régional RS Sport - NTR
La saison de compétition 2019 débute par un succès éclatant pour NTR Racing dans la catégorie R5 au rallye Régional
RS Sport - NTR avec la SKODA Fabia pilotée par Thierry LAW-LONG et son ‘‘nouveau’’ copilote Souka ZANEGUY. Le
pilote réaffirme sa position de leader en R5, après son deuxième titre de Champion en 2018.
«Globalement, pour parvenir à cette 1ère victoire, nous avons roulé à notre rythme sans trop prendre de risque. Cette
victoire c’est aussi la victoire de toute une équipe, et de son travail récompensé. Nous avons fait une course sage et
intelligente, et on a su attaquer lorsqu’il le fallait, mais aussi gérer à d’autres moments. De plus, la météo assez difficile
nous a permis d’apprendre à rouler dans des conditions un peu plus compliquées, mais c’était super !»

 


Un début de saison concluant pour Samuel BELLON
Pour un pilote qui n’a pas fait de séance d’essai, mais seulement une prise en main une heure avant de rentrer dans le
Parc Fermé, Samuel BELLON a fait preuve de débuts très prometteurs dans le Team à bord de la DS3 R5. Suite à une
première boucle d’essai grandeur nature, il est à 15’7 secondes de Damien DORSEUIL classé deuxième au scratch. Après
quelques réglages lors de l’assistance, Samuel BELLON s’offre les deux prochains scratchs (ES3 et ES4) et termine la
deuxième boucle en rattrapant 14’1 secondes sur la FORD Fiesta de Damien, ce qui laisse augurer une très belle remontée.
Désormais à seulement 1’59 de la 2e place du podium, l’équipage de la DS3 était à l’attaque pour aller chercher
cette 2e place dans la dernière spéciale, jusqu’à cette touchette où la DS3 va perdre sa roue arrière droite, mais aussi
énormément de temps...
Plus que motivé, nous avons hâte de retrouver l’équipage Samuel BELLON & Rehane GANY les 18 et 19 mai prochains,
prêts à en découdre !

 


Farouk MOULLAN en mode «attaque»
Auteur du 4e temps scratch dans l’ES1, Farouk MOULLAN se positionnait sur l’ES 2 en signant le deuxième temps
scratch à seulement 4 secondes derrière Thierry LAW-LONG. La Ford du Team, en pleine attaque dans l’ES 3, elle aussi
à la conquète de cette 2e place du podium, fait malheureusement une sortie de route, mettant un terme à sa course.
Malgré des dégats notables sur l’avant de la voiture (heurt d’un poteau EDF), l’équipage Farouck MOULLAN & Mohammad
BALBOLIA s’en sort indemne et se porte bien.
NTR Racing met tout en oeuvre pour réparer la FORD Fiesta, avec une commande de pièces passée chez M-SPORT,
afin que Farouk MOULLAN puisse reprendre le volant de cette R5 au prochain rallye du mois de mai.

 

10 Avril 2019 : Moab Easter Jeep Safari, c’est le rassemblement annuel que Jeep organise dans l’Utah. C’est toujours l’occasion pour la marque américaine de présenter quelques concepts intéressants avec l’aide de son préparateur officiel, Mopar. C’est son tout nouveau modèle, le Gladiator qui sera à l’honneur. Cette version allongée du Wrangler dispose d’un gabarit digne d’un camion. Des inspirations différentes selon le concept choisi, et des motorisations allant de 285 à 700ch pour le modèle le plus extrême, le client pourra opter pour les plus de 200 pièces et accessoires disponibles au catalogue Mopar.


Concept Flatbill et son atmosphère Motocross

 

Concept Wayout et son univers avanturier


Concept M715 Five-Quarter et son V8 Hemi 6.2L de 700ch


Concept J6 en mode 2 portes et benne allongée


Concept JT Scrambler qui rappelle le CJ Scrambler de 1980


Concept Gravity proche de la nature avec des portes en tube d’acier et son pare-brise inclinable

09 Avril 2019 : Après la Classe A 5 portes et la Classe A berline à malle, c’est au tour du CLA (Coupé 4 portes) de se doter du bloc 35AMG. Les caractéristiques techniques, on commence à les connaître. Il s’agit d’un 2.0L Turbo poussé à 306ch et 400nm de couple. Grâce à la transmission intégrale de série et la boîte 7G Speedshift, le 0 à 100km/h est effacé en 4.9s. Malgré le badge AMG, le design reste discret, avec des jantes spécifiques, un diffuseur et une double sortie d’échappement. Grâce aux différents modes de conduite (terrain gras, confort, sport, sport+ et individual), le Mercedes CLA 35AMG adapte sa réponse à l’accélérateur, sa direction, sa boîte de vitesse, et active les clapets dans l’échappement pour plus de piment. Le grand affichage numérique du tableau de bord se configure à l’envie, en mode classique, sport et supersport. L’ambiance intérieure est d’ailleurs très sportive, avec des sièges baquets en similicuir et microfibre, une planche de bord type carbone, un éclairage d’ambiance personnalisable et les traditionnelles palettes au volant.

 

08 Avril 2019 : Le Ford Explorer est l’un des SUV familiaux les plus prisés de l’autre côté de l’Atlantique. Il est sortie aux Etats-Unis depuis 1990, et on en est aujourd’hui à la sixième génération. La marque à l’ovale a officiellement annoncé son arrivée sur le continent européen en 2020. On ne sait pas si il arrivera jusqu’à la Réunion, mais ce SUV familiale 7 places ne devrait avoir aucun mal à concurrencer des SUV haut de gamme allemands (Touareg, X5 et Q7) bien plus chers. Avec ses 5.03m de long et son faciès imposant, il représente à lui tout seul, la culture américaine. Il lui fallait une motorisation adaptée à nos contrés. C’est la raison pour laquelle Ford, proposera uniquement son nouveau bloc hybride en Europe. Il s’agit d’un V6 3.0L Turbo de 350ch associé à un bloc électrique de 100ch alimenté par une batterie de 13.1kwh. La puissance cumulée de 450ch et le couple titanesque de 840nm seront transmis au sol, grâce à une boîte automatique à 10 rapports, et une transmission intégrale. Sept modes de conduite au programme (Normal, Sport, Trail, Remorquage (2500kg), Terrain glissant, neige et pente raide), rien n’arrête ce gros mammouth. Le Ford Explorer Hybride sera le vaisseau amiral de la gamme, et on est pas surpris de retrouver le meilleur des technologies embarquées, comme le Ford Co-Pilot (conduite semi-autonome à 18 caméras), le système multimédia SYNC 3 avec écran 10.1 ou 8 pouces, ou le système hifi Bang&Olufsen 14HP 1000W.

 

06 Avril 2019 : Il est toujours intéressant d’analyser les différences entre le marché européen et Américain. Grosse pirouette technique de la part de Toyota pour le Salon de New-York. La Toyota Yaris construite à Valencienne ne connaît pas un succès phénoménale outre-atlantique. Pour des raisons de coût, le géant japonais a décidé de profiter de son partenariat technique et capitalistique avec la marque Mazda. La future Toyota Yaris américaine sera donc tout simplement une Mazda 2 rebadgée. Aucune différence technique, le profil et la poupe restent le même. C’est au niveau de la face avant que ça évolue. Une énorme calandre hexagonale, une fente au niveau du capot moteur, des feux spécifiques et le tour est joué. Cette Toyota Yaris se dote d’un bloc 1.5L skyactiv atmosphérique d’origine 100% Mazda développant 106ch. L'habitacle plutôt valorisant de la Mazda 2 profitera certainement à cette Yaris américaine.

 

03 Avril 2019 : Ford présente officiellement la troisième génération de son SUV Compact, le Kuga. Attention, ce dernier n’arrivera qu’en 2020 en Europe. Au niveau du look, on remarque son gros lien de parenté avec sa soeur, la Focus IV. Les feux qui mordent le capot avant, la calandre typique de la marque, ce Ford Kuga grandit également. Cela en fait un des plus gros de la catégorie. Avec ses 4.61m de long, il reste néanmoins une stricte 5 places. L’habitabilité s’annonce généreuse, et grâce à sa banquette coulissante en deux parties, le coffre cube entre 456 et 523 litres. La planche de bord s’inspire également de la Focus, avec une ergonomie simplifiée, un écran central de 8 pouces, et une instrumentation TFT 12.3 pouces en option. Les technologies embarquées sont nombreuses et comprennent selon le degré de finition, le Ford Co-Pilot 360 avec 18 caméras, le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction embouteillage, le maintien dans la voie actif, l’aide au stationnement autonome, une application smartphone agissant à distance sur le véhicule, et une hotspot Wifi 4G. Côté motorisation, le Kuga disposera du bloc 1.5 Ecoboost de 120 et 150ch, du 1.5 Ecoblue (diesel) de 120ch, et du 2.0 Ecoblue de 180ch. Une troisième version diesel 2.0 Ecoblue de 150ch s’accouplera à un système de micro-hybridation avec alterno-démarreur de 48 volts. Enfin, un bloc hybride classique essence 2.5L de 225ch sera présent au catalogue. Ce dernier sera également disponible en version hybride rechargeable, grâce à une batterie de plus forte capacité.

 

03 Avril 2019 : Le championnat de la Réunion des rallyes commencera ce Samedi 06 avril. Le team Dorseuil compétition et la CMM Automobiles présentent donc officiellement leur nouveau jouet, une magnifique Ford Fiesta R5. Elle est équipé d’un bloc 1.6L Turbo qui développe 300ch, accouplé à une boîte séquentielle à 5 rapports et à une transmission intégrale. Damien Dorseuil, son pilote attitré affirme que ses atouts sont son châssis et son couple moteur. Tout cela reste à vérifier lors des essais officiels. On souhaite bonne chance à l’équipage Dorseuil/Deberge pour cette première manche de la saison. Tout cela n’aurait pas été possible, sans la participation de l’entreprise Sam-Cam-Freve, qui met cette Fiesta R5 à disposition. La CMM Automobiles mise beaucoup sur le succès de cette opération, afin de mettre en avant sa gamme sportive, comprenant, la Focus RS, Fiesta ST, Ranger Raptor, ainsi que sa gamme ST-Line.

 

02 Avril 2019 : Renault lancera sur le marché russe, l’Arkana, un SUV coupé très stylé sur base technique de Dacia Duster. Samsung, partenaire de la marque au Losange, s’occupera lui du marché coréen. Il s’agit du Samsung XM3 Inspire. On ne sait pas si il repose sur la même plate-forme que l’Arkana, mais le design est en tout cas semblable. Pour la face avant, la grosse différence concerne uniquement le logo. La ligne de profil est bel et bien celle d’un SUV coupé avec le hayon très incliné. La poupe arbore les longs feux caractéristiques de la marque Renault, qui se rejoignent sur la hayon. Le dessin du bouclier arrière est un peu plus chargé que sur l’Arkana, et on note la présence de ces éléments de couleur orange.

 

Ci-dessous, la photo du Renault Arkana pour le marché Russe

02 Avril 2019: Découvrez toutes les infos sur le Lexus UX250h, qui vient juste de débarquer à la Réunion, chez CFAO Motors.

 

Cliquez ici

 

 

02 Avril 2019 : Cadillac nous présente sa nouvelle routière, la CT5. Elle viendra remplacer la CTS dans la gamme du prestigieux constructeur américain. Elle approche les 5 mètres de long, et se pare d’un style à la fois plus fin et légèrement plus élégant que la CTS. Les feux de jour à LED reste verticaux, alors que l’éclairage principale passe à l’horizontal. La calandre type nid d’abeille habille toute la face avant. On note le petit effet de style, avec le dessin particulier de la custode arrière. La poupe est tout aussi stylée, avec de jolis feux en crochet et un bouclier anguleux. Sous le capot, on devrait retrouver un 2.0 Turbo et un V6 3.0 bi-turbo dont les puissances n’ont pas été dévoilées. Ils profiteront de la boîte auto à 10 rapports.

 

                               

01 Avril 2019 : Mercedes décline sa Classe A à toutes les sauces.Classe A, Classe A Berline, CLA, les motorisations musclées commencent également à faire leur apparition. La Mercedes Berline A35 AMG rentrera en concurrence directe avec l’Audi S3 Sedan. Une malle à la place d’un hayon, ça fait passer la capacité de chargement de 370 à 450 litres. La ligne est évidemment plus statuaire, et cette première version AMG apporte quelques spécifications, comme un bouclier avant plus massif, une calandre à double lamelle, un gros pare-choc arrière avec double sortie d’échappement et diffuseur, un petit becquet sur la malle, et des jantes en 18 pouces. Sous le capot, on retrouve un 2.0 Turbo qui développe 306ch et 400nm. Grâce à la boîte 7G SpeedShift à double embrayage, le 0 à 100km/h est avalé en 4.8s. L’auto se pare pour l’occasion d’un système de freinage majoré avec disque av de 350mm, et le client pourra opter pour la suspension adaptative Ride Control.

 

30 Mars 2019 : Hyundai s’apprête, à New-York, à renouveler sa berline tricorps, la Sonata. Pour être dans l’air du temps, ce nouveau modèle adoptera une ligne de coupé 4 portes. Pour un résultat parfait, Hyundai a conçu une toute nouvelle plate-forme, avec une structure plus rigide, de l’acier à très haute résistance, et quelques astuces de conception afin de réduire les dommages collatéraux en cas de collision. Le véhicule est plus long de 45mm, plus large de 35mm et plus bas de 30mm. Cela permet un centre de gravité rabaissé, et donc une meilleure assise sur la route. On oublie pas ce design à la fois dynamique et élégant. La grande calandre Cascading grill, le bouclier ajouré, et cet effet de style, avec la barre chromée des vitres latérales qui se prolonge sur le capot jusqu’aux feux à LED. La poupe est tout aussi original, avec ce bandeau lumineux qui traverse le couvercle de malle. Pas encore de données techniques côté motorisations. L’habitacle promet une finition exceptionnelle et une technologie embarquée dernier cri, avec compteurs numériques et écran central flottant.

 

        

28 Mars 2019 : Hyundai dynamise son SUV Compact Tucson, avec cette finition N-Line. Déjà disponible sur l’i30, elle ajoute des éléments d’ordre essentiellement esthétique, à l’instar de la finition S-Line chez Audi ou M-Technic chez BMW. Le Hyundai Tucson N-Line se pare donc d’un nouveau bouclier avant, d’une entrée d’air redessinée, de nouveaux feux de jour à LED et d’éléments en plastique noir. On oublie pas les feux assombris et la calandre type nid d’abeille anthracite. On a également droit à un becquet au niveau du hayon, et les jantes sont en 19 pouces. Dans l’habitacle, la sellerie est en cuir et en alcantara. Les surpiqûres rouges sont présentes sur cette dernière, sur le levier de vitesse, l’accoudoir et la planche de bord. Sous le capot, on retrouve le 1.6T-GDi essence de 177ch. Les deux blocs diesel 1.6CRDi de 136ch et 2.0CRDi de 185ch profitent du système de micro-hybridation 48V avec alterno-démarreur. Il soulage le moteur thermique et permet une baisse des consommations et rejets de CO2, d’environ 11%.

 

27 Mars 2019 : Les meilleurs clients de la firme de Maranello ont toujours droit à un traitement de faveur si ils y mettent le prix. Disposer d’une Ferrari unique sur la planète est toujours plaisant pour cette clientèle particulière. La Ferrari P80/C que nous vous présentons aujourd’hui, est un projet qui remontre à quatre ans. La mission des ingénieurs était de construire une bête de circuit sur base de 488 GT3. Débarrasée des contraintes de la compétition, Ferrari a travaillé sur le style de la P80/C, avec une ligne épurée dépourvue d’éclairage, une aérodynamique totalement remaniée, et une poupe intégrant un diffuseur hors-norme et un aileron proéminent. Sous le capot, le classique V8 3.9L Bi-Turbo dont la puissance n’est pas communiquée. Pour la conception de ce modèle unique, Ferrari s’est inspirée de son glorieux passé en endurance, comptant des monstres tels que la Dino 206S, ou les 330 P3 et P4.

 

26 Mars 2019 : Ares Design, le préparateur italien, a pour projet de faire renaître quelques légendes de l’automobile dans les mois qui viennent. Il s’agit d’anciens véhicules prestigieux remis au goût du jour, comme ce revival de la DeTomaso Pantera des années 70. On avait pu apprécier le dessin la bête, il y a quelques mois. Le véhicule est en phase de mise au point aujourd’hui. Il reprend la base technique de la Lamborghini Huracan, et son V10 5.2L qui devrait développer entre 540 et 560ch pour l’occasion. On retrouve d’ailleurs quelques commandes de l’Huracan, dans l’habitacle de cette Ares Design Project 1. Le dessin de la planche de bord est tout de même spécifique, avec un habillage en cuir, carbone et alcantara. Tous les éléments de la carrosserie sont intégralement en fibre de carbone, et les jantes en aluminium forgé couleur cuivre imposent le respect. Dans cette gamme prestigieuse « Legends Reborn » d’Ares Design, le seul hic serait peut-être le tarif de cette Project 1. On parle d’un prix supérieur à 600 000€.

 

 

25 Mars 2019 : Après le lifting du GLC à Genève, Mercedes présente le restylage du GLC Coupé en cette fin Mars. Les évolutions esthétiques ne sautent pas au visage, mais on note une calandre un peu plus large, un bouclier redessiné, une nouvelle signature lumineuse avec option Multibeam full LED, et un nouvel éclairage à LED à l’arrière. Les technologies embarquées sont bien plus nombreuses, avec une instrumentation numérique 12.3 pouces, un écran central disponible en 7 ou 10.25 pouces, une commande vocale et par gestuelle, un régulateur de vitesse actif, une direction active avec maintien dans la voie, et un système de dépassement autonome quand vous actionnez le clignotant. Un freinage d’urgence actif est également disponible, pour les intersections si refus de priorité. Sous le capot, les motorisations essence 2.0 Turbo de 197 et 258ch, s’équipent d’un système de microhybridation sur réseau 48 Volts, censé soulager le moteur lors des relances. Côté diesel, on retrouve un 2.0D développant 163, 194 ou 245ch.

 

23 Mars 2019 : Série spéciale pour Jaguar en ce début d’année 2019, avec le F-Pace « 300Sport ». Les spécificités sont nombreuses par rapport au modèle originel. Déjà, et vu l’appellation de la bête, ce SUV ne sera disponible qu'avec le 2.0 Ingenium essence de 300ch ou le 3.0D de 300ch bien sûr. On profite d’une livrée spécifique avec teintes de carrosserie en noir, blanc ou gris. Les badges de cette série limité sont bien présents, et la sellerie cuir avec surpiqûres jaunes sont du meilleur effet. Livrés de série, l’instrumentation TFT, le système audio Meridain et les sièges électriques feront votre bonheur. Pour rappel, le 0 à 100km/h est effectué en 6.1s pour la version essence et 6.4s pour le modèle diesel. Pour finir, une version « Chequered Flag » est disponible avec les motorisations d'entrée de gamme.

 

                      

22 Mars 2019 : C’est une des grosses nouveautés de Porsche en 2019. Le Cayenne en est à sa troisième génération, et c’est uniquement aujourd’hui que le contructeur allemand la dote d’une version coupé. Et oui, le Porsche Cayenne Coupé viendra titiller les plate-bandes du BMW X6, Mercedes GLE, Audi Q8, et dans une moindre mesure, ceux du Lamborghini Urus. Il est d’ailleurs construit sur la base technique de ces deux derniers. Par rapport à Audi ou Lamborghini, Porsche a donc pris son temps avant de dévoiler son SUV Coupé. Au niveau du look, pas de changement à l’avant, avec toujours ces grosses entrée d’air rectilignes. On apprécie surtout le véhicule de profil, avec une garde au toit abaissée de 2cm, et un hayon très incliné, avec sur sa partie basse, un gros aileron mobile. Pour plus de dynamisme, les voies arrière sont élargies de 18mm par rapport au classique Cayenne. Enfin, la plaque d’immatriculation migre sur le bouclier. Vous pourrez opter pour un toit panoramique ou un toit en carbone. Les passagers ne perdent rien en habitabilité, grâce à une banquette arrière plus basse de 3cm. Le Porsche Cayenne Coupé sera disponible en 4 ou 5 places. Enfin, le coffre cube 625 litres (600 litres pour la Turbo S), soit une perte de capacité de chargement raisonnable par rapport au Cayenne et ses 770 litres. En attendant une version hybride rechargeable, Porsche proposera le V6 3.0 Turbo de 340ch et 450nm de couple (0 à 100 en 6.0s), ainsi que le V8 4.0L Bi-Turbo de 550ch et 770nm de couple (0 à 100 en 3.9s).

 

 

20 Mars 2019 : Bentley présente la version d’entrée de gamme de sa Continental GT Coupé et Convertible. Pouvons-nous vraiment utiliser le terme d’entrée de gamme pour un véhicule qui respire autant le luxe et la puissance ? C'est presque un non sens quand on détaille la fiche technique de ce nouveau modèle. Le W12 Bi-Turbo (635ch) laisse place dans cette version plus sage, à un V8 4.0L Bi-Turbo de 550ch et 770nm de couple. On peut s’attendre à un comportement routier plus incisif, avec un poids en baisse sur le train avant. Les performances restent néanmoins impressionnantes avec un 0 à 100km/h effectué en 4.0s (4.1s pour le cabriolet), et 318km/h en pointe. Cette version V8 se reconnaît à ses badges sur les ailes avant et à ses quatre sorties d’échappement. Les différences sont minimes, tout comme dans l’habitacle, qui fait toujours appel à du cuir pleine fleur et à des boiseries exceptionnelles. Chauffe-nuque pour la version cabriolet, jantes de 22 pouces, éclairage matrix LED, écran central rotatif sur trois positions, les équipements sont toujours aussi nombreux, même si certains deviennent des options. On peut s’attendre à une baisse de tarif de quelques dizaines de milliers d’euros par rapport au modèle W12.

 

19 Mars 2019 : Tesla prépare l’arrivée d’un quatrième modèle dans sa gamme à l’horizon 2021. Après la Model S, le gros SUV Model X et la berline moyenne gamme Model 3, Tesla présentera son deuxième baroudeur, avec la Model Y. Elle prend sa base technique chez la Model 3, avec un véhicule qui devrait mesurer 4.70m de long, soit le gabarit d’un bon SUV familial. Il sera disponible en deux ou quatres roues motrices, avec des tarifs variant de 56 000 à 69 000€ en Europe. Une version propulsion « Standard » proposera un 0 à 100km/h en 5.9s pour une autonomie de 370km. La version propulsion « Long Range » serait capable d’abattre le 0 à 100km/h en 5.8s et de parcourir 540km selon le cycle WLTP. La version « Dual-Motor » 4 roues motrices « Long Range » abattrait le 0 à 100km/h en 5.1s pour une autonomie de 505km. Enfin, la Tesla Model Y Performance se contenterait de 3.7s de 0 à 100km/h pour une autonomie de 480km. Toujours aussi dépouillée, la planche de bord se pare uniquement de ce grand écran couleur central tactile de 15 pouces. Le véhicule pourra en option bénéficier du système de conduite autonome « Autopilot ».

 

18 Mars 2019 : Après la « Roadster 427 » sortie en 2014, le petit artisan itialen Puritalia a présenté au Salon de Genève, un nouveau coupé sportif ultra performant. Cette Puritalia « Berlinetta » dispose déjà d’une robe néo-rétro du meilleur effet. Un long capot avant, des feux globuleux, une calandre béante, elle se pare d’une belle chute de pavillon, de jolis feux verticaux très fins, d’un beau diffuseur, et d’une double sortie d’échappement chromée. N’oublions pas que sa carrosserie entièrement en carbone, demande jusqu’à 800 heures de travail en traitement et peinture. Sous le capot, un bon gros V8 américain qui détonne dans cette Italienne. Un V8 5.0L compressé de 750ch, qui devient écologique, grâce au soutien d’un moteur électrique de 215ch sur l’essieu arrière. Deux batteries lithium-ion d’une capacité totale de 5.2kwh viennent alimenter le système. La puissance cumulée de 965ch et le couple de 1248nm devraient suffire à lui fournir de terribles performances. Le véhicule serait capable de reconnaître la route habituelle de son propriétaire et d’adapter le flux d’énergie pour abaisser les consommations. La boîte de vitesse robotisée prend place au niveau du train arrière. Cela promet une répartition des masses soignée, pour un poids de 1400kg. Puritalia prévoit la production de 150 exemplaires à un tarif approchant les 550 000 euros.

 

18 Mars 2019 : Focus sur l’Audi Q4 e-Tron Concept, qui préfigure le SUV compact 100% électrique du constructeur aux anneaux. Plus raisonnable que son grand-frère, le grand SUV e-Tron, le Q4 e-Tron se pare comme ses cousins Seat El Born et Skoda Vision iV, de la plate-forme MEB. Avec ses 4.59m de long, il surpasse le Q3 de 10cm. L’habitabilité devrait également être meilleure, avec un véhicule sans arbre de transmission. Un bloc électrique de 204ch et 310nm sur le train arrière, fait office de propulseur principal. Le bloc électrique avant de 102ch interviendra uniquement en cas de perte de motricité. La batterie de 82kwh permettra une autonomie de 450km selon les normes WLTP. L’Audi Q4 e-Tron arrivera dans la gamme en 2021. Son style tranchant, son éclairage personnalisable, son grand bandeau lumineux sur le hayon, et ses ailes arrière musculeuses, lui procurent de la prestance. La planche de bord, avec dalle numérique, grand écran central et plastique laqué noir, devraient être présents sur le modèle de série.

 

17 Mars 2019 : Le groupe Volkswagen semble consacrer toute son énergie, à la conception de véhicules électriques. Le géant allemand risque de bouleverser ce marché encore restreint dans les années qui viennent. Après le gros SUV Audi e-Tron, les prochains modèles écolos du groupe devraient s’appeler Volkswagen iD, Audi Q4 e-Tron, ou Seat El Born. Skoda veut aussi profiter de cette nouvelle plate-forme MEB, et frappe fort au Salon de Genève avec le Vision iV. Il s’agit d’un concept-car qui se présente sous la forme d’un SUV Coupé. Imposant avec ses 4.66m de long et ses 1.93m de large, il fait la part belle aux angles vifs, comme de coutume chez le constructeur Tchèque. On note la présence de ce bandeau lumineux sur la calandre, les feux arrière très agressifs, ou encore le marquage Skoda rétro-éclairé. Sous le capot, deux blocs électriques développant la coquette puissance de 306ch, pouvant propulser le véhicule sur 500km. La batterie haute capacité pourrait se recharger à 80% en 30mn sur une borne adaptée. Enfin, les technologies embarquées comprennent entres autres, des caméras pour rétroviseurs, un smartphone comme clé de contact, une connexion 5G, et une conduite semi-autonome de niveau 3.

 

14 Mars 2019 : On le sait, Peugeot lancera en cours d’année, la version Hybrid rechargeable de sa 508. Cette dernière cumulera un moteur thermique de 180ch et un bloc électrique, pour une puissance de 225ch. Cette dernière restera une simple traction. La marque au Lion nous prépare un véhicule bien plus sportif pour 2020, et c’est ce concept 508 Peugeot Sport Engineered exposé à Genève, qui nous donne quelques indications. Le 1.6 PureTech de 225ch est associé à deux moteurs électriques, de respectivement 110ch sur le train avant et 200ch sur le train arrière. La puissance cumulée devrait avoisiner les 400ch pour un couple de 500nm, et les performances annoncées sont alléchantes avec un 0 à 100km/h effectué en 4.2s et un 1000mDA en 23.2s. Il s’agira bien évidemment d’une 4 roues motrices hybride rechargeable se contentant de rejeter 49gCO2/km.

 

13 Mars 2019 : Christian von Koenigsegg rend hommage à son père, en donnant son prénom à sa dernière création. Cette Koenigsegg Jesko est de la pure dynamite et remplacera l’Agera RS dans la gamme du petit constructeur suédois. Sous le capot, on retrouve un V8 5.0L Bi-Turbo comprenant un vilebrequin plat ou encore une toute nouvelle boîte multi-embrayage à 9 rapports. La bête développe 1280ch avec du sans-plomb standard et 1600ch si on utilise le biocarburant, éthanol E85. Le couple culmine à 1500nm. Le poids est annoncé pour 1320kg. Le style est extrêmement pur et se termine par un énorme aileron suspendu. A n’en pas douter, ce véhicule a été conçu pour faire tomber quelques records de performances.

 

12 Mars 2019 : Un look atypique, le design d’une Morgan date des années 30. Et pourtant, elle dégage toujours autant de charme aujourd’hui, et sous ses airs de véhicule de collection, se cache une vrai bête de course. Pour le Salon de Genève, Morgan revoit d’ailleurs sa copie. La Morgan Plus 8 date de 2012, et le constructeur a décidé pour cette année de concevoir un nouveau châssis et de le doter d’un nouveau coeur. Cette nouvelle Morgan Plus Six, dispose donc d’une toute nouvelle structure, qui se compose selon la tradition chez la marque, d’aluminium et de bois. Plus résistance à la torsion, le véhicule reste néanmoins extrêmement léger avec un poids de 1075kg en ordre de marche. La Plus 8 faisait appel à un bloc BMW V8 4.8L de 367ch et 490nm de couple, cette Morgan Plus 6 fait toujours confiance au constructeur bavarois. Il troque son V8 pour le moderne 6 cylindres en ligne 3.0L Bi-Turbo de 340ch et 500nm de couple, associé à la boîte automatique ZF à 8 rapports. Les performances sont plus qu’alléchantes avec un 0 à 100km/h en 4.2s et 267km/h en pointe. Une finition faite de cuir et de bois, un tableau de bord analogique en son centre, et un petit écran TFT pour les données de conduite, la Morgan Plus 6 est un savant mélange entre tradition et modernité. Avec une position de conduite proche du bitûme, les sensations devraient être décuplées à son volant.

 

11 Mars 2019 : Alfa-Roméo n’a pas d’autres choix que de diversifier sa gamme par le bas, afin d’augmenter son volume de ventes. Après le Stelvio, la marque italienne nous présente un concept-car à Genève, qui a pour mission de préparer l’arrivée d’un SUV compact à moyen terme. L’Alfa-Roméo Tonale prend sa base technique chez le Jeep Compass. Le style est néanmoins spécifique, avec un design tout en galbes, des feux affinés par rapport à la gamme actuelle, et une calandre toujours aussi expressive. FCA (Fiat Chrysler Automobile) annonce également l’arrivée d’une future motorisation hybride rechargeable. Les BMW X2, Jaguar E-Pace et Audi Q3 n’ont qu’à bien se tenir, cette concurrente arrivera probablement en concession vers 2021.

 

11 Mars 2019 : Pininfarina est avant tout une société de design, qui a fait le bonheur de Ferrari pendant des dizaines d’années. Rachetée par le géant indien Mahindra en 2018, la petite société italienne se transformera dans quelques temps en constructeur automobile. Le Salon de Genève nous donne l’occasion d’apercevoir le premier modèle de la gamme. On parle là d’un véhicule exclusif dont le tarif dépassera allègrement le million d’euros. Pininfarina s’est associé au construteur croate Rimac pour la conception de sa Battista. Spécialisée dans la conception de véhicule électrique haute performance, nous ne sommes pas surpris par les caractéristiques techniques de cette Pininfarina Battista. Quatre moteurs électriques, une puissance de 1900ch, un couple de 2300nm de couple, l’ensemble mécanique est alimenté par une batterie de 120kwh, assurant une autonomie de 450km. Le 0 à 100km/h en 2.0s, le 0 à 300km/h en 12s, cette hypercar électrique commencera sa mise au point dans les semaines à venir. Pirelli développera une monte pneumatique spécifique. Pininfarina prévoit une production de 150 exemplaires en 2020.

 

10 Mars 2019: Spécial Salon de Genève. Une expo explosive cette année à Genève, avec un panel de nouveauté comprenant des supersportive comme la Ferrari F8 Tributo ou la Mac-Laren 720S Spider. N'oublions pas les deux grosses nouveautés françaises que sont les Peugeot 208 et Renault Clio V. Découvrez cette 89ème édition du Salon de Genève grâce à notre partenaire photos-automobiles.com en cliquant sur le lien.

 

http://www.photos-automobiles.com/expos/376-89eme-salon-de-l-automobile-de-geneve.html

 

07 Mars 2019 : Le Salon de Genève vous permettra d’admirer cette année, la voiture la plus chère du monde. Elle fête les 110 ans de la marque, et rend hommage à la Type 57 SC Atlantic de 1935, qui a été produite à 4 exemplaires. La Bugatti « voiture noire » que nous vous présentons aujourd’hui sera encore plus rare, puisqu’il n’y aura qu’un seul client et donc, qu’un seul exemplaire de la bête. Elle dérive de la Bugatti Chiron et de la Divo, un modèle déjà très exclusif. La Bugatti « voiture noire » dispose néanmoins d’un empattement légèrement majoré, d’une carrosserie noire en carbone, de feux arrière spécifiques, et de six sorties d’échappement. Le design est totalement retravaillé avec notamment, l’épine centrale caractéristique de l’Atlantic, les nouvelles portes avec une arche plus discrète, et la poupe tout en galbes. Sous le capot, pas de changements avec toujours le W16 quadri-turbo qui crache 1500ch et 1600nm de couple, capable de propulser la bête de 0 à 100km/h en 2.4s. Le plus impressionnant reste le tarif vertigineux, soit 16.7 millions d’euros.

 

08 Mars 2019: RETOUR DE FORD DANS LE RALLYE A LA REUNION
C’est avec une Fiesta R5 Evo2 que Ford Réunion revient dans le Rallye. Un contrat de partenariat a été signé hier entre CMM AUTOMOBILES FORD, et l’équipage Damien DORSEUIL/Kévin DE BERGE qui piloteront ce véhicule sur la saison 2019. CMM AUTOMOBILES, concessionnaire FORD à la Réunion, vient de signer un contrat de partenariat avec Damien DORSEUIL et Kévin DE BERGE pour la saison 2019 de rallye. La marque, forte de ses 1600 ventes annuelles à la Réunion, revient dans le monde du Rallye après de longues années d’absence. Le sport automobile est naturellement dans l’ADN de la marque. Toujours proche des Réunionnais, la marque FORD est reconnue pour offrir de la sportivité à prix accessible. Aujourd’hui, elle réussit le challenge de commercialiser une gamme de véhicules tous publics, dans lesquelles les innovations sportives et technologiques sont nombreuses, tant du point de vue de la motorisation que du design (Ford Fiesta ST, Ford Focus ST, Ford Focus RS, Ford Mustang, Gamme ST-LINE pour ne citer qu’eux). Directement issue du WRC2, la Ford Fiesta R5 Evo 2 est un véhicule avec des caractéristiques exceptionnelles : quatre roues motrices équipées d’un moteur de 1,6 litre en ligne, turbocompressé, dérivé du turbo que l’on retrouve dans la Ford Fiesta ST. Elle développe environ 300 chevaux.
Cette Fiesta R5 Evo2 sera pilotée par Damien DORSEUIL, qui a commencé la compétition automobile en 2007. Il a été deux fois champion de la Réunion en Groupe N2 et vice-champion de la Réunion en 2017. Son copilote est lui aussi bien connu dans le monde de Rallye, puisqu’il n’est autre que Kévin DE BERGE qui a débuté la compétition automobile en 2013 et a été vice-champion de la Réunion 2014 en tant que copilote. Le véhicule est mis à disposition par le team SCF Racing, team du Champion Stéphane SAM CAW FEVRE dont le palmarès impressionnant n’est plus à démontrer. Il apportera à l’équipage toute son expérience et ses compétences sur les épreuves 2019. Lorsque l’on additionne un véhicule de pointe, un équipage renommé au meilleur de sa forme et un «encadrement» expérimenté et compétent, le résultat ne peut être qu’enthousiasmant. Les équipes CMM AUTOMOBILES leur souhaitent le plein de réussite et de victoires.

 

06 Mars 2019 : Après son crossover citadin CX3, et son SUV familial CX5, Mazda nous présente offciellement son SUV compact, le CX-30. Une appelation un peu étrange, mais qui prouve sa filiation avec la nouvelle berline compacte Mazda 3. Ce nouveau modèle mesure 4.40m de long, et sa garde au toit de seulement 1.53m profite au dynamisme. Calandre typique de la marque avec du chrome qui épouse les feux, galbes concaves de profil au niveau des portes, plastiques gris très larges au niveau des passages de roue et des bas de caisse, le Mazda CX-30 dispose d’un hayon plutôt massif avec lunette inclinée et feux très fins, à l’esprit latin. Identique à la Mazda 3, la planche de bord est à la fois élégante, bien finie et ergonomique. Mazda annonce une capacité de chargement de 430 litres. Sous le capot, on retrouvera le bloc moteur diesel Skyactiv-D et essence Skyactiv-G, mais la grosse nouveauté reste l’arrivée du Skyactiv-X (180ch). Ce bloc révolutionnaire adoptera la technologie (SPCCI), un allumage par compression contrôlé par bougie. Il promet entre 20 et 30% de consommation en moins, par rapport un classique moteur thermique. Mazda rajoutera un système micro-hybridation M-Hybrid 24V et une transmission intégrale i-Activ.

 

05 Mars 2019 : Toutes les marques auront droit à leur modèle électrique dans le groupe Volkswagen. Le géant allemand travaillepour le futur avec sa gamme ID. C’est au tour de Seat de profiter de ces technologies. Au Salon de Genève, la marque espagnol lève le voile sur un concept très écolo, le Seat El Born. Malgré ce style moderne et très aérodynamique, il nous rappelle étrangement le monospace Altea, qui a fait le bonheur de Seat de 2004 à 2015. Une ligne tranchante avec une signature lumineuse toujours aussi agressive, une calandre obturée, un ligne toit fuyante qui épouse un énorme becquet, et une poupe avec feux LED à bandeau, ce Seat El Born semble sportif. La planche de bord est très proche de celui d’un modèle de série, avec une instrumentation simplifiée à écran TFT. Sous le capot, un bloc moteur électrique de 204ch, une batterie lithium-ion de 62Kwh, et une autonomie annoncée pour 420km selon les normes WLTP. Ces données techniques la rapprochent étrangement de la paire coréenne, Kia Niro EV et Hyundai Kona EV.

 

04 Mars 2019 : Volkswagen présente son Touareg très haut de gamme, qui représentera le meilleur de la marque allemande. C’est une motorisation diesel qui a été choisi pour propulser le monstre, soit un V8 4.0TDi Bi-Turbo à compresseur électrique, développant la coquette puissance de 421ch et un couple titanesque de 900nm. Grâce à son réseau électrique de 48 volts, le Volkswagen Touareg V8 TDi profite des suspensions pneumatiques de série, des barres anti-roulis actives, et des quatres roues directrices en option. Le client pourra chosir entre une finition Elegance, avec inserts métalliques, ou une finition Atmosphère faisant la part belle aux matériaux naturels (Bois de couleur). Le look peut adopter un caractère sportif grâce au pack R-Line. Du côté des performances, Volkswagen annonce un 0 à 100km/h en 4.9s, ce qui en fait un des SUV les plus véloces au monde.

 

04 Mars 2019 : Ssangyong lancera à Génève, la quatrième génération de son SUV compact, le Korando. Il mesure toujours 4.41m de long, mais le style change radicalement. Au revoir les rondeurs, les lignes de ce nouveau Korando sont bien plus complexes. Nouvel éclairage à LED, antibrouillards en trois parties, montant de custode style aileron de requin avec effet toit flottant, jantes bi-ton, signature lumineuse arrière travaillée, bouclier avec protection type alu, la panoplie est complète. La technologie n’est pas en reste, avec une instrumentation numérique de 10.25 pouces, un écran central de 9 pouces, un éclairage d’ambiance et des aérateurs intégrés le long de la planche de bord. Le Ssangyong Korando embarque également une liste d’équipements conséquente, avec une alerte de trafic arrière avec freinage automatique et un système de maintien dans le voie. Sous le capot, un tout nouveau bloc 4 cylindres essence à injection directe 1.5Gdi qui développe 165ch et un diesel 1.6Xdi avoisinnant les 130ch.

 

02 Mars 2019 : Ferrari nous présente sa surprise pour le Salon de Genève. La 488GTB, sortie en 2015, laisse la place à cette Ferrari F8 Tributo. Au niveau du châssis, on a droit à de grosses évolutions de ce dernier, qui date de la 458 Italia. La marque au cheval cabré annonce une perte de poids de 40kg. Comme sur la 488 Pista (version radicale de la 488GTB), l’aérodynamique devient actif. Cette F8 Tributo hérite d’ailleurs du même bloc moteur, soit le V8 3.9L Bi-Turbo de 720ch. Ferrari vise clairement la Mac-Laren 720S, une des références de la catégorie. Le 0 à 200km/h est effacé en 7.8s pour une vitesse de pointe de 340km/h, soient des performances de supercar. Côté look, le capot est à présent creusé, les feux sont plus larges, le bouclier très ajouré et les bas de caisse retravaillés. La poupe change radicalement, avec une protection moteur en Lexan avec ouvertures, un nouveau diffuseur, et le grand retour des 4 optiques ronds depuis la F430. L’habitacle profite d’un nouvel agencement, avec des aérateurs qui deviennent ronds, un nouveau volant, et un écran 7 pouces du côté passager.

 

01 Mars 2019 : Jaguar dévoilera son XE millésime 2019 à Genève. Après 4 ans de carrière, la petite familiale anglo-indienne connaît quelques modifications esthétiques, très discrètes. Un nouvel éclairage qui passe du xénon au LED, une nouvelle signature lumineuse à l’arrière, des boucliers redessinés en version Standard et R-Dynamic, les vraies nouveautés se » concentre à l’intérieur. Nouvel agencement de la console et du tunnel central. Les commandes de climatisation avec écran tactile nous rappellent celles des cousins de chez Land-Rover. La mollette circulaire de la boîte automatique disparaît pour un classique levier de vitesse, à l’apparence plus sportive. Le grand écran tactile central de 10 pouces et l’instrumentation numérique sont disponibles selon la finition choisie. Le rétroviseur intérieur fait office de caméra de recul, en cas de mauvaise visibilité arrière. On a droit également au chargeur de smartphone par induction et à un nouveau volant. Sous le capot, Jaguar proposera en diesel, uniquement le 2.0D Ingenium de 180ch, et en essence, le 2.0 Turbo de 250 ou 300ch.

 

27 Février 2019 : Toyota arrive à Genève avec deux déclinaisons de sa nouvelle familiale compacte, la Corolla. On commence par la variante sportive GR Sport qui se pare d’une teinte bi-ton noire et grise, de jantes en 18 pouces, de bas de caisse, d’un diffuseur avec une touche de chrome, de feux assombris et de sièges sport tissu-cuir. Pas de changement sous le capot, avec uniquement les deux blocs hybrides Toyota, 1.8L de 122ch, et 2.0L de 180ch. On pourra également voir la Corolla Trek, qui reprend la carrosserie de la version break Touring. Jantes spécifiques en 17 pouces, caisse surélevé, bas de caisse et passages de roue en plastique noir, et un sabot aluminium, cette familiale baroudeuse restera néanmoins une deux roues motrices, disposant des mêmes blocs moteurs que la berline.

 

27 Février 2019 : Skoda frappera fort au Salon de Genève. Nous vous avions présentés le Scala, la berline compacte, il y a quelques semaines. C’est aujourd’hui le tour de son frère, le Kamiq, le SUV citadin de la gamme. Ce dernier prendra la place du Yeti dans la gamme, et viendra donc épauler le Karoq. Le Skoda Kamiq repose sur la plate-forme MQB A0 de la Polo, de l’Arona ou de l’Ibiza. Elle restera donc une simple traction. Son gabarit la positionne néanmoins très proche de ses cousins Q2 et T-Roc, avec ses 4.25m de long. Un look toujours classique chez Skoda avec des arêtes vives, et comme nouveauté tout de même, ces feux à double étage. A bord, la planche de bord est repris de la Scala, avec une ergonomie simple et une instrumentation numérique. La marque Tchèque promet une belle habitabilité comme d’habitude, avec un espace conséquent pour les genoux, une garde au toit confortable, un toit panoramique, et un coffre de 400dm3 avec lampe de poche. Sous le capot, le classique 1.0Tsi de 95 et 115ch, le 1.5Tsi de 150ch et le 1.6TDi de 116ch.

 

26 Février 2019 : Dans la catégorie des crossovers citadins, le groupe Volkswagen est sans doute celui qui ose le plus. Après l’Audi SQ2, le géant allemand nous propose un modèle un peu plus populaire mais tout aussi excitant, le Volkswagen T-Roc R. Le look est revu de fond en comble, avec ce bouclier proéminent qui adopte des petits feux de jour à son extrêmité, les coques de rétroviseurs, les jantes en 18 ou 19 pouces, les étriers de freins noirs, une teinte « Lapiz Blue », un diffuseur et quatre sorties d’échappement très évocatrices. Et oui, sous le capot, se cache le très connu 2.0TSi de 300ch et 400nm de couple, accouplé à la boîte DSG7 et la transmission 4Motion. La vitesse de pointe bridée à 250km/h et le 0 à 100km/h effectué en 4.9s, ont de quoi effrayer la majorité des GTi. On apprécie l’ambiance intérieure un peu plus gaï que de coutume, avec de nombreux inserts couleur carrosserie sur la planche de bord, la console centrale et les contre-portes.

 

25 Février 2019 : Dénomination sportive des modèles Seat à l’origine, et marque à part entière depuis février 2018, Cupra présentera en 2020, le Formentor, un véhicule 100% spécifique. Le Cupra Ateca est par exemple, un excellent SUV sportif de 300ch, mais qui prend ses origines chez la marque Seat. Le Cupra Formentor sera un modèle totalement inédit, dont les premières photos accrochent le regard. Crossover très dynamique, il arbore un style très latin, avec des nervures sur le capot, des ailes marquées, un hayon incliné, des feux arrière avec bandeau lumineux, un diffuseur, quatre sorties d’échappement, et une face avant agressive avec des petits feux additionnels. La planche de bord est plus classique, avec un agencement zen avec grand écran central et instrumentation numérique. On retrouve les nombreux inserts cuivrés de la marque Cupra et des sièges baquets très sportifs. Enfin, Cupra veut en faire un véhicule propre, et devrait opter pour une motorisation hybride rechargeable, avoisinant les 245ch, et capable de rouler sur 50km en mode full électrique.

 

25 Février 2019 : Après la Clio, voici la deuxième grosse nouveauté française du Salon de Genève. La Peugeot 208 se dévoile officiellement, et elle promet une révolution esthétique, technique et technologique. Le style évolue effectivement de manière significative. Elle prend 9cm en longueur et totalise à présent 4.05m de long. Le véhicule est également plus bas de 3cm. Elle paraît bien plus musculeuse, son capot, contrairement à son aïeul devient horizontale, la signature lumineuse est très expressive avec ses feux en forme de crocs, la poupe est bombé et se pare d’un beandeau noir comme sur le 3008. Enfin, la finition GT-Line aura droit à des coques de rétroviseurs et des passages de roue noirs laqués. L’habitacle n’est pas en reste, avec un nouvel i-Cockpit, une instrumentation numérique en option, et un écran central de 5, 7 ou 10 pouces. C’est stylé, moderne et les équipements disponibles sont dignes de la catégorie supérieure, avec une aide au stationnement autonome, un régulateur de vitesse actif, un assistant autonome dans les embouteillages, un détecteur d’angle-mort qui agit sur la direction en cas de danger etc... Pour la technique, cette Peugeot 208 profite de la nouvelle plate-forme CMP qu’elle partage avec la DS3 Crossback. Cela permet un poids en baisse de 30kg, mais surtout la possibilité de l’équiper de moteur thermique, hybride ou électrique. Les moteurs de bases en thermique se composeront d’un 1.2 PureTech de 75, 100 et 130ch, et d’un bloc diesel 1.5BlueHdi de 100ch. Une version 100% écolo totalement électrique sera au catalogue en 2020. Peugeot annonce déjà les caractéristiques tehniques, avec un bloc de 100kw( 136ch) et 260nm de couple capable d’un 0 à 100km/h en 8.1s. Grâce à la grosse batterie de 50kwh, on annonce une autonomie de 340km selon le cycle WLTP.

 

Ci-dessous, la 208 électric

22 Février 2019 : C’est le grand retour de l’Audi SQ5 TDi. Le SUV allemand proposait depuis 2017 une version essence de 354ch. La marque aux anneaux pense donc aux gros rouleurs, avec ce nouveau modèle. L’Audi SQ5 TDi s’équipe d’un V6 3.0TDi qui se pare d’un compresseur électrique. Pour alimenter tout ça, Audi ajoute un système d’hybridation légère (MHEV) avec batterie lithium-ion et un réseau 48 volts. Le bloc électrique seconde le moteur thermique et peut couper ce dernier dans certaines situations. La puissance de 347ch et le couple de 700nm donnent des ailes à l’engin, avec un 0 à 100km/h avalé en 5.1s. Ce SUV sportif profite également d’un système de freinage majoré avec disque de 375mm à l’avant et étriers 6 pistons, du système de transmission intégrale quattro avec différentiel sport au niveau du train arrière, d'une suspension pneumatique, d'un châssis rabaissé de 30mm, de jantes en 20 pouces, et d'une boîte Tiptronic à 8 rapports.

 

 

20 Février 2019 : La fin d’une époque. Ca n’aura duré qu’une vingtaine d’année. Les coupés-cabriolets ne sont plus à la mode. Véhicule chic des années 2000, le toit dur rétractable équipait alors la 206CC, la 307CC, la Mégane CC, l’Eos ou encore la Focus CC. Le pionnier reste le Mercedes SLK sortie en 1996. Rebaptisé SLC en 2016, sa carrière s’arrêtera là, puisque la firme à l’étoile n’en a vendu que 150 en France en 2018, et pas beaucoup plus dans le reste du monde. Ce Mercedes SLC Final Edition que l’on vous présente aujourd’hui est donc un futur collector. Teinte de carrosserie jaune de début de carrière (teintes plus discrètes au catalogue), bouclier av et ar AMG-Line, système de freinage majoré, badge Final Edition, châssis sport, sellerie cuir spécifique, cuir imitation carbone sur le volant et le boîtier de vitesse, elle joue la carte de la sportivité. Sous le capot, le SLC300 proposera le 2.0L Turbo de 245ch et le SLC43AMG, un V6 3.0L Turbo de 385ch.

 

19 Février 2019 : La quatrième génération de Focus vient tout juste de débarquer sur nos routes. Ford dégaine déjà sa version ST. Elle troque son 2.0L Turbo pour le 4 cylindres 2.3L Turbo de la Ford Mustang. Cela lui permet de disposer d’une puissance confortable de 280ch et d’un couple de 420nm. Le 0 à 100km/h est annoncé pour moins de 6s. La Ford Focus ST sera disponible avec une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte automatique à 7 rapports. Elle disposera également d’un différentiel avant à glissement limité et d’une fonction Launch Control, sur la version essence. La suspension pilotée reste une option. Autre surprise, les fans de mazout seront heureux d’apprendre l’adoption d’une motorisation diesel 2.0Ecoblue de 190ch (400nm) comme alternative au bloc essence. Pas de grandes mdifications esthétiques par rapport à une Focus ST-Line (voir essai). On remarque les étriers de frein peints, les plus grands disques, les jantes en 19 pouces avec pneus Michelin Pilot Sport, l’aileron de hayon proéminent, le bouclier arrière avec deux sorties d’échappement, les sièges Recaro, les badges qui vont bien et le pédalier en alu.