Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

21 Septembre 2017 : En marge de sa terrible Project One, Mercedes présentait à Francfort, la version restylée de sa Classe S Coupé et Cabriolet. Des boucliers légèrement remaniés, des feux arrière à technologie OLED (diodes organiques), mais également une calandre Panamerica pour les versions AMG. Toujours à la pointe de la technologie, la marque à l’étoile dote cette Classe S Coupé d’une suspension intelligente, qui lit la route, mais qui peut aussi incliner à 2.6° le véhicule vers l’intérieur du virage afin de contrer la force centrifuge et la prise de roulis. Vous serez à votre aise à bord grâce notamment à un nouveau système « Energizing », qui permet aux passagers de choisir une ambiance particulière en fonction de l’humeur du moment. Cela agit sur la climatisation, la diffusion subtile de parfum et d’un éclairage d’ambiance approprié. Sous le capot, ce coupé et ce cabriolet propose en entrée de gamme, un V6 3.0L Turbo de 367ch et 500nm de couple, puis vient le V8 4.0L Bi-Turbo (système de désactivation de 4 cylindres à vitesse constante) de 469ch et 700nm de couple. Ce même V8 propose une puissance de 612ch et 900nm de couple dans sa version S63AMG. Celui –ci remplace l’ancien V8 5.5L de 585ch. Enfin, les plus exigeants pourront opter pour l’énorme V12 6.0L Bi-Turbo de 630ch.

 

20 Septembre 2017 : Nissan lance une série limitée « Artik » pour ce mini-crossover Juke (170 exemplaires). Absent du Salon de Francfort, les affaires ne s’arrêtent pas pour autant. Le Nissan Juke Artik joue sur les détails avec cette personnalisation assez fraîche, comprenant les coques de rétroviseurs, les lames du bouclier et l’encadrement des antibrouillards bleus. Même topo à bord avec les aérateurs et les haut-parleurs qui reprennent la même teinte. Cette version Artik sera disponible en finition Tekna et avec deux motorisations uniquement, le 1.2DIG-T 115ch et le 1.5Dci 110ch.

 


Renault joue à peu près la même partition avec le Captur Iridium. La marque au losange donne un petit côté premium à son Captur, en le parant d’une teinte bi-ton disponible en huit combinaisons de couleur, de coques de rétroviseurs, de stickers de toit, et de sabots av et ar gris alto. L’équipement est généreux, puisque ce Renault Captur Iridium est équivalent à une finition Intens. Renault ajoute même un système audio Bose 6HP avec caisson basse, une sellerie tissu et alcantara, et des inserts spécifiques gris dans l’habitacle. Cette finition Iridium proposera les 4 moteurs de la gamme, soit le 1.2Tce 90 et 120ch, et le 1.5Dci 90 et 110ch.

 

20 Septembre 2017 : Le Volkswagen T-Roc se dévoile totalement à Francfort. Le mini-crossover allemand viendra chassee sur les terres de ses cousins Audi Q2 et Seat Arona, du Mazda CX-3, du Captur, du Hyundai Kona et bien d’autres. Pour lui donner un look encore plus sexy, Volkswagen présente déjà une version R-Line, qui ajoute des bas de caisse peints couleur carrosserie, un bouclier spécifique et le logo R sur la calandre. Volkswagen annonce déjà les tarifs de son T-Roc qui sera disponible en Europe dans les semaines à venir. Comptez 21 990€TTC pour la version de base 1.0Tsi de 115ch. Puis viendront les finitions Lounge, First Edition, Carat, et Carat Exclusive. Les tarifs des versions très haut de gamme (2.0Tdi 190ch 4Motion DSG) varieront de 38 900€TTC à 45 000€TTC si vous décidez de piocher dans la longue liste d’options.

 

19 Septembre 2017 : Volkswagen compte passer la vitesse supérieure en terme de véhicules électriques dans les années qui viennent. E-Golf ou e-Up, le constructeur allemand proposera un SUV 100% électrique à l’horizon 2020, en lançant son nouveau label I.D. Le concept I.D Crozz 2 présent à Francfort nous donne une idée du futur de Volkswagen. Un SUV coupé plutôt imposant avec ses 4.63m de long, ce concept propose 4 sièges indépendants, un système multimédia à commande vocale et gestuelle, un système de conduite autonome avec volant rétractable. Sous le capot, un bloc électrique arrière de 204ch et 310nm, et un bloc avant de 102ch et 140nm de couple. Le Volkswagen I.D Crozz 2 propose une autonomie de 500km, une vitesse de pointe de 180km/h, et la possibilité de recharger 80% de sa batterie en 30mn.

 

18 Septembre 2017 : Audi profite du Salon de Francfort pour présenter l’Aicon, un concept préfigurant une berline haut de gamme d’un futur lointain. Quand on rentre à bord de cette Audi, une chose choque, c’est l’absence totale d’un quelquonque poste de pilotage. Deux fauteuils pivotants et une banquette deux places, l’Audi Aicon est un salon roulant. Un empattement démesuré avec 3.47m et une longueur totale de plus de 5.40m, l’espace ne manque pas à bord. Les passagers pourront se divertir grâce à un écran couleur tactile qui coure le long de l’habitacle. Le système multimédia se contrôle via votre voix, et Audi annonce même un système pouvant lire le mouvement de vos yeux. Pour rentrer dans cet habitacle, cette Aicon dispose de portes antagonistes sans montant central. Les feux avant et arrière font appel à une multitude de LED, qui ne servent en aucun cas à voir, mais à être vu par les autres usagers. Effectivement, l’Aicon n’a pas besoin de voir pour rouler, mais elle doit informer les autres utilisateurs de la route, de ces intentions. Sous le capot, Audi annonce la présence de quatre moteurs électriques, capable de fournir une puissance de 354ch pour un couple de 550nm. L’autonomie serait de 800km. La batterie serait capable d’encaisser une charge de 800 volts, permettant une recharge à 80% en moins de 30mn. Elle pourrait également se recharger sur une plate-forme à induction.

 

18 Septembre 2017 : Ssangyong présente son nouveau vaisseau amiral à Francfort. Un SUV que l’on connaît bien en Europe, puisqu’il s’agit du retour du Rexton. Des dimensions imposantes avec ses 4.85m de long, ce dernier proposera bien sûr 7 places très confortable, un luxe omniprésent, et une technologie embarquée à la page. Le Ssangyong Rexton s’adresse bien évidemment à des familles nombreuses, mais néanmoins exigeantes au niveau des prestations. Un style suffisamment moderne avec une profusion de chrome sur la calandre, le bouclier, le pourtour des vitres, les jantes et le hayon. L’habitacle est tout aussi clinquant, mais la finition semble extrêmement soignée, avec du cuir (sellerie, contre-portes et planche de bord), du bois, du plastique laqué, un grand écran couleur de 9.2 pouces, et les différentes applications qui vont bien. Sous le capot, la marque coréenne proposera qu’une seule motorisation, soit un 2.2L diesel de 181ch qui sera associé à une boîte manuelle pour la version baroudeuse, et à une boîte automatique 7 rapports pour la version haut de gamme. Le 0 à 100km/h est avalé en 10.0s, la vitesse de pointe de 185km/h est bien suffisante pour ce genre d’engin, et la consommation annoncée est de 8.0L pour des rejets de CO2 de 199g/km.

 

17 Septembre 2017 : Honda lancera bientôt en Europe la cinquième génération de son CRV. Le constructeur nippon tire une croix sur le diesel pour son nouveau SUV. Ce dernier sera disponible avec un 1.5i-VTEC Turbo de 190ch, qui profitera d’une boîte CVT en option. Néanmoins, c’est surtout sur une nouvelle motorisation hybride que Honda mise pour conquérir le marché européen. Le Honda CRV Hybride rentrera donc en concurrence directe avec la Toyota Rav4 hybride. Ce CRV disposera d’un bloc thermique 2.0i-VTEC à cycle Atkinson, qui sera secondé par deux blocs électriques. L’un s’occupera de récupérer l’énergie afin de charger la batterie, l’autre propulsera le véhicule, et viendra épauler le moteur thermique en cas de forte accélération. Pas encore de données techniques définitives, mais Honda prévoit une commercialisation pour 2018. Effectivement, ce concept présenté à Francfort semble très proche de la série et ne devrait plus vraiement évoluer avant une entrée en production.

 

15 Septembre 2017 : BMW présente à Francfort quelques concept-cars, dont ce modèle i, qui préfigure une berline haut de gamme 100% électrique. L’objectif à moyen terme, est de concurrencer le précursseur en la matière, le Model S de Tesla. Cette BMW i Vision Dynamics arbore une calandre pleine avec un nouveau dessin des doubles haricots, une ligne de coupé 4 portes avec une poupe fuyante, des feux minimalistes, une partie arrière très épurée, sans oublier des poignées de portes affleurantes. Cette dernière pourrait s’appeler BMW i5. La marque à l’hélice annonce un 0 à 100km/h effectué en 4.0s, une vitesse de pointe de 200km/h, et une autonomie très intéressante de 600km. Ne nous emballons pas, cette berline 100% écolo ne devrait pas arriver sur nos routes avant 2020. Cette i Vision Dynamics fait partie de la grande aventure électrique de BMW, qui compte disposer dans sa gamme i, de 12 modèles électriques et 13 modèles hybride rechargeables, d’ici 2025.

 

14 Septembre 2017 : La marque chinoise Chery a également fait le déplacement au Salon de Francfort. Le groupe avait lancé il y a quelques années sa filiale Qoros à l’assault de l’Europe, qui s’est soldé par un échec cuisant. Ce nouveau modèle devrait correspondre un peu plus au marché européen. Voici donc le Chery Exeed TX, un SUV compact écologique et technologique. Pour une fois, on remarque un style très personnel, qui ne semble pas être une pâle copie de produits d’autres marques. Une calandre 3D qui se pare d’un bandeau lumineux qui va fondre dans les phares, une ceinture de caisse très haute, des boucliers proéminents, des passages de roues marqués, et une poupe massive avec toujours ce mince bandeau lumineux, et une double sortie d’échappement pour finir. Le style est assez réussi, mais les surprises ne s’arrêtent pas là. Sous le capot, Chery annonce trois types de motorisation, hybride, hybride rechargeable et électrique. Pour son lancement en Europe, Chery mise sur le modèle hybride rechargeable qui s’équipe d’un bloc thermique 1.5L essence de 150ch et d’un bloc électrique de 115ch. Le véhicule est capable de rouler en mode full électrique pendant 70km et d’abattre le 0 à 100km/h en 6.0s, ce qui ferait de ce SUV, l’un des plus performants et économes du marché. Effectivement l’Exeed TX annonce une consommation mixte de 1.8L au 100km. L’habitacle de ce concept est soigné, avec du cuir et de l’alcantara. On remarque une instrumentation TFT comme tableau de bord, ainsi que cette énorme écran couleur 10 pouces qui trône sur la console centrale. Cela annonce une technologie haut de gamme avec système wifi, commande vocale, et toutes les applications inhérentes à ce genre de système.

 

13 Septembre 2017 : La Ford Mustang restylée sera bientôt disponible en Europe. Cette dernière profite bien évidemment du Salon de Francfort pour montrer son minois. Bouclier avant remanié, feux affinés, capot bombé, cette Mustang semble s’assagir malgré un gabarit toujours aussi impressionnant pour nous, européens. Les feux arrière à trois barrettes sont à présent à LED. A bord, la qualité de fabrication monte d’un cran, avec des placages en aluminium, une sellerie cuir de série ou le volant chauffant. En option, Ford propose des inserts en carbone ou des baquets Recaro en alcantara. L’instrumentation devient numérique et paramétrable grâce à un grand écran TFT positionné devant le conducteur. N’oublions pas le système multimédia et son écran central qui profite de la technologie Sync3. La sécurité active n’est pas oublié, avec des systèmes tels que le détecteur de piéton avec freinage automatique d’urgence, le régulateur de vitesse actif et la direction active avec maintien automatique dans la file. Sous le capot, le petit 2.3L ecoboost perd quelques chevaux en passant de 315 à 290ch. Ford promet des performances stables grâce à l’overboost. Le légendaire V8 5.0L profite d’une double injection directe et indirecte, ce qui permet une puissance qui passe de 421 à 450ch. Ford équipe sa Mustang d’une fonction silencieuse au niveau des échappements et de la suspension pilotée en option.

 

13 Septembre 2017 : Nous vous présentions la semaine dernière les premières images du Duster 2. Dacia dévoile toutes les caractéristiques de son tout-chemin à Francfort. Même plate-forme que le modèle actuel, ce Duster 2 prend 3cm en longueur et propose des motorisations éprouvés. Le classique 1.6L essence de 110ch, le 1.2L Turbo Tce de 125ch, et le 1.5Dci de 90 ou 110ch. Dacia propose toujours une transmission intégrale en option, tout comme la boîte à double embrayage EDC. L’habitacle lui, est totalement remanié, avec une nouvelle planche de bord très massive, intégrant un écran couleur multimédia, ainsi que trois gros aérateurs. Dacia annonce des matériaux légèrement plus qualitatifs. Malgré tout, le prix d’accès devrait toujours être aussi bas. Au client de faire le choix de ses équipements. Effectivement, Dacia propose la carte mains-libres, une caméra à 360°, des sièges plus confortables, un écran tactile 8 pouces à partir de 2018, et des jantes haut de gamme selon votre degré d’exigence.

 

13 Septembre 2017 : Les pères de famille qui souhaitent se faire plaisir par moment, seront ravis de l’arrivée au Salon de Francfort de la toute nouvelle génération d’Audi RS4. Une calandre et des boucliers beaucoup plus expressifs, des ailes élargies de 30mm, un diffuseur faisant apparaître la double sortie d’échappement, le traitement noir des feux, une lame, et des jantes spécifiques, cette RS4 mêle élégance et sportivité. Comme sur sa soeur RS5, le V8 4.2L atmosphérique laisse place à ce tout nouveau V6 2.9L Bi-Turbo. La puissance reste inchangée avec 450ch, mais le couple passe de 430 à 600nm. Quand on sait que la belle a perdu 80kg sur la balance, cela donne un 0 à 100km/h qui passe de 4.7 à 4.1s. Cette familiale croise à 280km/h si vous cochez l’option débridage. Audi annonce une consommation de 8.8L au 100km pour des rejets de CO2 de 199g/km, ce qui représente un gain de 17% par rapport à son aïeul. Elle sera disponible en Europe à un tarif approchant les 80 000€TTC.

12 Septembre 2017 : Après d’innombrables teasers et de plusieurs clichés espions, Renault dévoile définitivement sa Megane 4 RS. Du coup, ce n’est plus vraiment une surprise. On a droit à une Renault Mégane hypertrophiée, avec des ouïes latérales, des voies élargies, un diffuseur intégrant l’énorme sortie d’échappement, une lame avant, des antibrouillards type drapeau à damier, et de magnifiques jantes en 18 ou 19 pouces. Sous le capot, le tout nouveau 1.8TCe de l’Alpine A110. Il développe 280ch pour 390nm de couple. Renault prévoit une version Trophy pour la fin de l’année prochaine, qui développera la bagatelle de 300ch. En attendant, cette Renault Megane 4 RS devrait ravir les plus sportifs d’entres nous. Quatres roues directrices, boîte de vitesse EDC à double embrayage ou manuelle à 6 rapports, des amortisseurs avec butée hydraulique, train avant à pivot indépendant, et un différentiel Torsen si vous opter pour le châssis Cup, la française ne manquera pas de nous démontrer l’efficacité de son nouveau châssis sur le Nurburgring.

 

12 Septembre 2017 : Ca y est, le Salon de Francfort est ouvert à la presse, et ça commence par le véhicule qui fera certainement le plus sensation lors de ces dix jours. La Mercedes-AMG Project One est une hypercar, à l’image de LAFerrari, la Mac-Laren P1 ou la Porsche 918 Spyder. AMG pour ses 50 ans, est même allé un peu plus loin dans la conception de ce missile. Un style s’inspirant des prototypes du Mans, une lame avant et un aileron arrière rétractable, une prise d’air sur le toit, des appendices aérodynamiques digne d’une F1 à l’image de ce petit aileron sur le capot moteur, ou le diffuseur hors-norme faisant apparaître l’unique sortie d’échappement. Sous le capot, ce modèle de série est encore plus proche d’une F1 puisqu’il reprend le V6 1.6L de la voiture de course de Lewis Hamilton. Bien évidemment, il a été fiabilisé, mais ne parcourera que 50 000km avant une réfection complète. Trois blocs électriques viennent le seconder, ainsi qu’un turbo à assistance électrique. Le premier bloc électrique développe 163ch et est directement branché sur le vilebrequin. Deux autres unités électriques de même puissance s’occupent du train avant, ce qui fait de cette Project One, une quatre roues motrices. Grâce au bloc thermique qui développe la bagatelle de 680ch (11 000tr/mn), et à l’apport des moteurs électriques, cette hypercar développe un peu plus de 1000ch au total. Le 0 à 100km/h est avalé en 2.5s, le 0 à 200km/h en 6.0s, et elle croise à 350km/h. La Project One est capable de parcourir 25km en mode full électrique. Châssis monocoque en fibre de carbone, structure bi-place, un pédalier ajustable, deux écrans de 10 pouces pour les infos de conduite, soupapes à rappel pneumatique, suspensions actives, boîte automatique robotisée à 8 rapports, les caractéristiques techniques et les technologies embarquées sont impressionnantes, et cela done un prix d’achat de plus de 2.5 millions d’euros. Attention, la production se limitera à 275 exemplaires. Les premières livraisons sont prévues en 2019, afin de parfaire la mise au point de cette nouvelle terreur de la route.

 

  

11 Septembre 2017 : Voilà le modèle qui marque la renaissance du constructeur britannique, TVR. Racheté en 2014 par un Syndicat d’investisseurs anglais, les Edgar, il a fallu près de trois ans pour faire naître cette toute nouvelle Griffith. Il s’agit de la troisième génération de TVR Griffith, après le modèle de 1965 et de 1990. Elle se pare d’une coque composite en fibre de carbone, conçue par Gordon Murray, et d’une carrosserie faite de la même matière. Une TVR se doit d’être légère, et le pari est réussi, avec un poids total de 1250kg. Et pourtant, sous le capot, se cache l’imposant bloc moteur de la Ford Mustang. Ce V8 5.0L est passé par les ateliers de Cosworth, afin de l’équiper d’une lubrification par carter sec. Grâce à ses 500ch, le rapport poids-puissance semble très avantageux. On remarque un style exclusif comme d’habitude chez TVR, un travail aérodynamique très soigné, les sorties d’échappement latérales et les jolies jantes bâtons 10 branches. Premières livraisons prévues pour la fin de l’année 2018, avec une première série limitée Launch Edition de 500 exemplaires, qui sera proposée à un tarif avoisionnant les 100 000€TTC.

 

10 Septembre 2017 : BMW viendra en force au Salon de Francfort. Plusieurs concept-cars (Z4 et Série 8), sans oublier cette énorme X7 iPerformance. Ce dernier ne fait pas dans la dentelle, le modèle de série devra concurrencer les Mercedes GLS, Audi Q7, Range-Rover Classic, Cadillac Escalade et même Bentley Bentayaga. L’élégance ne fait pas vraiment partie des adjectifs que j’emploierai pour qualifier son design. Non, le BMW X7 iPerformance doit imposer sa prestance. Plus de 5 mètres de long, une hauteur de pavillon conséquente, des naseaux chromés frôlant la caricature, des jantes de 23 pouces qui réduit l’effet de longueur, des prises d’air et extracteurs verticaux, et une profusion de chrome pour le côté bling-bling. Les feux avant et arrière sont les éléments qui apportent un minimum de finesse à cette énorme SUV. Un tout-chemin 7 places de luxe que l’on retrouvera sur la route en 2018. Ce concept ne propose que six sièges, un toit panoramique en Y, et une planche de bord très proche de la série, faisant apparaître une instrumentation entièrement numérique, ainsi que le traditionnel écran multimédia. On note la présence de ce volant au style néo-rétro plutôt réussi pour le coup. Sous le capot, BMW annonce un bloc hybride pour ce concept-car, mais on peut-être sûr que le futur X7 disposera de toutes les motorisations de la gamme, dont probablement, un politiquement incorrect V12 pour les plus fortunés d’entres-nous. Avec ce SUV hors-norme, BMW vise surtout le continent américain, chinois ou russe, pour imposer son nouveau paquebot.

 

08 Septembre 2017 : Kia présentera à Francfort un concept-car préfigurant sa future Pro-Cee’d. Effectivement, le modèle mettra fin à sa carrière en 2018. Ce Kia Pro-Cee’d Concept annonce donc le style général de la prochaine compacte familiale de la famille. Un look de break de chasse, une carrosserie 5 portes, une ligne fuyante, un montant de custode type aileron de requin, une poupe épurée arborant juste un bandeau lumineux, et une face avant nous rappelant la berline coupé Stinger, ce concept ne manque évidemment pas de personnalité. Ce dernier a été d’ailleurs dessiné par le centre de design Kia situé en Allemagne. Le but est évidemment de séduire la clientèle européenne, friande de berline à hayon. Rendez-vous en 2018 pour découvrir la version définitive de cette Pro-Cee’d.

 

07 Septembre 2017 : Lamborghni décapote son Aventador S à Francfort. Après avoir présenter la version coupé il y a quelques mois, la firme de Sant’Agata propose donc à ses clients d’apprécier un peu plus la musique du terrible V12 6.5L atmosphérique. Il développe toujours 740ch et 690nm de couple, propulse ce monstre à 350km/h, et permet d’abattre le 0 à 100km/h en 3.0s. La Lamborghini Aventador S Roadster pèse 50kg de plus que le coupé à cause des renforts de structure. De série, elle sera équipée d’un système de freinage en carbone céramique, de la transmission intégrale et des 4 roues directrices. Lamborghini propose cette nouvelle teinte « Ad personam Color blu ». On note la présence de ce capot moteur transparent, du toit et des rétroviseurs en carbone. Elle sera affichée à un tarif avoisinnant les 370 000€TTC en Métropole. Commercialisation prévue pour le début de l’année prochaine.

 

07 Septembre 2017 : Mini présentera à Francfort deux concept-cars annonçant des futurs modèles de la gamme. D’un côté, nous avons une Mini 100% électrique, qui on peut-être sûr, se retrouvera sur la route dans quelques mois. Nous nous intéressons aujourd’hui à ce modèle bien plus radical, la Mini John Cooper Works GP Concept. Un style arborant des artifices un peu excessifs, mais qui annonce l’arrivée prochaine de la Cooper Works GP de série. Ce concept va sûrement un peu loin dans sa préparation, mais il correspond parfaitement à l’image de Mini. Caisse allégée avec la disparition de la banquette arrière, de la moquette et de tous équipements de confort, cette Mini fait appel à deux baquets de course avec harnais, d’une instrumentation simplifiée, de sangles pour les poignées de portes et de différents arceaux pour rigidifier la caisse. L’extérieur semble encore plus caricatural, avec des voies élargies, une calandre et un spoiler au raz du bitume, des extensions d’ailes, un aileron digne d’une voiture de course, un gros diffuseur, des jantes et une monte pneumatique spécifiques, ainsi que de magnifiques feux arrière représentant le drapeau du Royaume-Uni. On remarque le numéro 59 sur la carrosserie, date de naissance de cette Mini. Pas de données techniques pour ce concept, afin de faire languir les aficionados de la marque pendant encore un long moment.

 

06 Septembre 2017 : Ford avait conçu son Ecosport pour les marchés émergents, tels que l’Amérique du Sud et l’Inde, mais l’intérêt grandissant des petits SUV en Europe, a poussé la marque à l’ovale à revoir sa stratégie. Même si le Ford Ecosport est un mini-SUV low-cost à la base, le constructeur américain a fait l’effort, avec cette version reliftée, de proposer un véhicule bien plus adapté au vieux continent. L’Ecosport bénéficie donc de cette nouvelle calandre avant héritée du Ford Edge, d’un nouvel éclairage équipés de feux diurnes à LED, d’une finition ST-Line disposant de jantes en 17 pouces spécifiques, d’un becquet, et de feux arrière assombris. A bord, c’est encore mieux, avec une finition bien plus qualitative, une toute nouvelle planche de bord qui profite d’un grand écran tactile placé en hauteur, et une ergonomie retravaillée. Le client profitera du système Sync 3 avec les différentes connectivité Androïd Auto ou AppleCarPlay, et Ford proposera en option, un système audio Bang and Olufsen de 675W et 10HP. Sous le capot, on retrouve le 1.0L Ecoboost de 125 ou 140ch, ainsi que le 1.5TDCi de 100ch. Enfin, Ford ajoute une version haut de gamme 1.5TDCi Ecoblue de 125ch qui pourra s’équiper selon vos envies, de la transmission intégrale, une rareté pour la catégorie.

 

06 Septembre 2017 : Nissan présente la seconde génération de Leaf. La marque japonaise peut se targuer de disposer dans sa gamme du véhicule 100% électrique le plus vendu au monde. Cela n’empêche pas le constructeur de remettre tout à plat pour cette seconde génération, à commencer par le look. Cette Nissan Leaf 2 arbore une ligne moins pataude, plus anguleuse, une lunette arrière très inclinée, un montant de custode plutôt original, des feux arrière type boomerang, et une face avant reprenant la calandre très imposante du reste de la gamme. C’est sûr, cette Nissan Leaf 2 veut séduire une clientèle plus large. Plus grande de trois centimètres, elle s’équipe d’une batterie lithium-ion beaucoup plus performante en passant de 30 à 40kwh. La puissance moteur passe également de 109 à 150ch, et le couple de 280 à 320nm. Enfin, cette Leaf annonce enfin une autonomie décente en passant de 250 à près de 400km. L’habitacle est également plus conventionnel, avec simplement un écran TFT pour instrumentation et un écran couleur central disposant d’une multitude fonctions. Vous pouvez vérifier votre charge de batterie à distance grâce à votre smartphone, vous renseigner sur les différents points de charge en agglomération, régler la température de l’habitacle. Cette Nissan Leaf dispose aussi du système proPilot Car capable de garer le véhicule sans intervention de votre part. Un système de conduite semi-autonome est également disponible sur les grands axes. La capacité de chargement a largement évolué avec ses 435 litres. Enfin, Nissan proposera à moyen terme une Leaf e+ encore plus performante, équipée d’une batterie de 60kwh. Arrivée en concession prévue en 2018.

 

05 Septembre 2017 : Seat viendra à Francfort avec dans ses bagages, son premier mini-crossover, l’Arona, qui sera à coup sûr la grande star de la marque espagnole. Une autre petite surprise nous attend quand même chez Seat, avec cette série limitée de la Leon. 799 exemplaires disponibles, cette Leon Cupra R profite de la même puissance que ses illustres cousines, l’Audi S3 et la Golf R. Elle développe donc 310ch (2.0TSI), mais uniquement pour le modèle à boîte mécanique. La version à boîte DSG se contente toujours de ses 300ch. Seat annonce avoir travaillé sur le système de freinage Brembo, la suspension adaptative, et dote cette Cupra R de nouvelles sorties d’échappement rondes, qui on l’espère, donnera un peu de voix à l’espagnole. Côté look, on note ce nouveau bouclier en fibre de carbone, un diffuseur conçu avec ce même matériau, des jantes spécifiques cuivrées, des élargisseurs d’ailes à l’avant et à l’arrière, et des touches de cuivre supplémentaires sur les rétroviseurs, les logos ou les entrées d’air. Trois teintes de carrosserie disponibles avec ce Gris mat, le Midnight Black ou le Pyrenees grey. Pas encore de photos de la planche de bord, mais Seat annonce principalement une profusion d’Alcantara pour l’habitacle.

 

04 Septembre 2017 : Nissan offre un dernier petit lifting à sa 370Z. Ce coupé deux places est venu succéder la 350Z en 2009, et connaît une carrière plus qu’honorable en Europe. Malgré ses 8 ans d’âge et une ratraite qui approche, elle offre des prestations d’un excellent niveau grâce à son gros V6 3.7L qui développe toujours 328ch et 363nm de couple (344ch et 371nm de couple pour la version Nismo). Pour le modèle équipé de la boîte mécanique, Nissan propose pour ce millésime 2018, un embrayage (Exedy) plus confortable disposant toujours de ce système talon-pointe automatique, histoire de faire rugir le monstre à chaque changement de rapport. Le 0 à 100km/h est effectué en 5.3s et le 1000mDA en 25.3s. Ce Nissan 370Z Coupé standard profite de légères retouches esthétiques comme des feux avant et arrière assombris, de nouvelles jantes en 19 pouces, des poignées de portes noires, mais également un diffuseur aui se pare de noir. Au catalogue apparaît une teinte supplémentaire rouge métallisé.

 

01 Septembre 2017 : Dacia présentera à Francfort la seconde génération de son fameux Duster. Il s’agit là d’un des SUV les plus appréciés dans le monde. Sortie en 2010, il s’est écoulé à plus d’1 million d’exemplaires. La philosophie de la marque a payé. Proposer un petit tout chemin low-cost, très pratique et sans prétention, à un tarif imbattable. Dacia ne va donc pas tout révolutionner, et cette nouvelle mouture reprend ‘ailleurs les dessous de l’ancienne. Même plate-forme que pour ses soeurs Logan ou Sandero, le comportement général ne changera donc pas beaucoup puisque les côtes en longueur, largeur et empattement restent les mêmes. Dacia a repensé le design de ce Duster 2. Une face avant plus moderne avec une calandre moins anguleuse, un capot redessiné, un pare-brise plus incliné et une ligne de profil moins torturée, avec des galbes toujours très prononcés au niveau des ailes, les designers ont équipé ce petit SUV d’une protection en plastique derrière les passages de roues afin de protéger la carrosserie des diverses projections de terre ou de gravier. Le hayon a également été remanié, avec un dessin épuré qui intègre de nouveaux feux, qui rappellent un certain Jeep Renegade. N’oublions pas les gros sabots en aluminium qui habillent les boucliers avant et arrière, ainsi que les nouvelles jantes qui donnent un aspect cossu à ce Dacia Duster. Pas d’attentes particulières sous le capot, puisque cette nouvelle génération devraient reprendre les mécaniques, transmissions et boîtes, du reste de la gamme. Dacia préserve le suspense pour l’habitacle. Même si les tarifs resteront ultra-compétitifs, les différents progrès en terme de qualité de fabrication promettent une finition légèrement revue à la hausse. Le Duster 2 promet également une liste d’équipement complète et technologique pour les modèles haut de gamme.

 

31 Août 2017 : Porsche lève le voile sur son tout nouveau Cayenne. Ce dernier reprend la plate-forme MLB de son cousin, le Q7. Ce Cayenne sera donc plus léger d’une soixantaine de kilos. Le Cayenne est plus long de 6cm, plus large de 4cm, mais perd 1cm en hauteur, ce qui améliore le dynamisme général. Pas de révolution au niveau du style, avec une face avant qui arbore une calandre plus longiligne et un éclairage Full LED, Dynamic LED, ou matriciel. La partie arrière est plus intéressante, avec un hayon redessiné qui intègre des feux avec bandeau lumineux. L’habitacle rappelle celui de la Panamera avec ce grand écran tacile de 12.3 pouces, les boutons tactiles cachés sous une plaque de verre et l’instrumentation TFT comprenant uniquement un compte-tour analogique pour l’histoire. Le coffre gagne 100 litres de contenance et cube à présent 770 litres. Sous le capot, pour ce début de carrière, Porsche annonce le V6 3.0 Turbo de 340ch (6.2s de 0 à 100km/h) et le V6 2.9L Bi-Turbo de 440ch (5.2s de 0 à 100km/h). Il faudra patienter encore un peu pour retrouver les blocs diesel, hybrides et sportifs Turbo. En option, vous pourrez opter pour les 4 roues directrices, la suspension adaptative ou la stabilisation active du roulis. La transmission intégrale prévoit une utilisation boue, gravier, sable et rocher. Ticket d’entrée à 77 200€ en Europe.

 

30 Août 2017 : La Continental GT se renouvelle lors du Salon de Francfort. Ce grand coupé anglo-allemand a connu une carrière extraordinairement longue puisque présenté pour la première fois en 2002. Cette nouvelle génération fait peau neuve, même si le style est fidèle à Bentley. Une nouvelle calandre plus imposante et plus vertical, les quatre traditionnels feux ronds avec effet crystal, un empattement plus grand de 10cm qui diminue le porte-à-faux avant, et une poupe affinée avec de jolies feux ovales cerclés de chrome, cette Bentley Continental GT sera équipée de jantes de 21 pouces de série. A bord, c’est encore mieux, avec une console centrale simplifiée et qui innove, avec cet élément rotatif qui fait apparaître simplement le bois de la planche de bord, trois cadrans à aiguilles (thermomètre, chrono et boussole) ou un grand écran tactile de 12.3 pouces. L’instrumentation devant le conducteur est elle, totalement numérique. Le soin apporté à l’habitacle est assez exceptionnel, avec la possibilité d’opter pour de l’acacia d’Hawaï, du cuir pleine fleur et du métal à certains endroits. Sous le capot, le traditionnel W12 6.0L Bi-Turbo qui développe 635ch pour 900nm de couple est capable de propulser l’engin de 0 à 100km/h en 3.7s et de croiser à 330km/h. Bentley promet avoir travaillé sur le poids de son coupé, ce qui annonce des consommations en baisse de 2.0L au 100km (12.2L) pour des rejets de CO2 passant de 330 à 278g/km. Le groupe motopropulseur sera accouplé à une boîte automatique à 8 rapports et à une transmission intégrale privilégiant fortement le train arrière. Elle dispose bien évidemment de la suspension pilotée et d’un système de contrôle du roulis. La belle disposera d’une armada technologique comprenant la détection de piétons, la caméra 360°, la caméra infrarouge pour une vision nocturne, un lecteur de panneaux, un régulateur de vitesse actif, ou encore un système audio Naim 18HP de 2200W. A vos chéquiers.

 

  

  

29 Août 2017 : Encore une nouveauté de la part de BMW au Salon de Francfort. Cette la citadine électrique i3 qui connaît son premier lifting. Toujours aussi avant-gardiste au niveau du style, elle s’offre un nouveau bouclier avant avec des feux diurnes maintenant horizontaux et une nouvelle entrée d’air. A l’arrière, le pare-choc est légèrement remanié. BMW propose à présent une version « S » de son i3. Celle-ci bénéficie de quelques artifices supplémentaires, comme les élargisseurs d’ailes, des jantes spécifiques en 20 pouces (19 pouces sur l’i3), une direction reparamétrée, des voies élargies, des supensions plus fermes et une caisse rabaissée de 10mm. Un petit kit carrosserie qui donne du peps à cette citadine écolo. Du peps, elle en a aussi sous le capot. La i3 normale développe 170ch pour 250nm de couple. La BMW i3S passe à 184ch pour 270nm de couple. Le 0 à 100km/h est effectué respectivement en 7.3s et 6.9s, la vitesse maxi est de 160 ou 170km/h selon les versions. BMW annonce une autonomie de 300km, mais la réalité s’approche plus des 250km, et un peu moins pour la version « S ». N’oublions pas que le client peut toujours opter pour le Range Extender, un petit moteur de moto de 647cm3 et 38ch, qui fait office de générateur, et qui vous permet de gagner plus de 100km d’autonomie. Le système multimédia se modernise, avec un nouvel écran de 10.2 pouces, la connectivité Applecarplay, la reconnaissance vocale, l’alerte de danger connecté aux autres véhicules et le « On-Street Parking Information » qui vous facilite la recherche d’une place de parking.

 

28 Août 2017 : Isuzu, ce petit constructeur d’utilitaires peut compter sur l’excellente réputation de son pick-up, le D-Max. Il profite depuis le début de l’année, d’un nouveau bloc moteur de petite cylindrée, avec son 1.9D de 164ch et 360nm de couple. Ce n’est évidemment pas le plus puissant de la catégorie, mais le D-Max tracte sans problème 3.5 tonnes de charge, et la fiabilité devrait bien être au rendez-vous comme à l’habitude chez le constructeur nippon. Pour viriliser un peu l’engin, Isuzu propose ce modèle AT35 (pour Artic Truck 35 pouces). Voies élargies avec les passages de roue qui vont bien, garde au sol augmentée de 30mm, cet Isuzu D-MAX AT35 se pare de jantes en 35 pouces. Ce modèle ultra-baroudeur sera disponible uniquement en double cabine, en boîte mécanique ou automatique.

 

     

     

27 Août 2017 : Volkswagen présentera à Francfort son premier SUV du segment B2. Ce mini-crossover viendra épauler le Tiguan et l’énorme Touareg. Le géant allemand a manqué de réactivité sur ce segment en plein expension, et c’est Audi qui a dégainé le premier avec son Q2. La concurrence est lourde avec le Captur, 2008, 500X, CX3, Renegade, Crossland X, et bien d’autres encore. De plus, les nouveautés afflueront à Francfort avec l’arrivée du C3 Aircross, du Seat Arona et des deux coréennes Hyundai Kona et Kia Stonic. Voilà donc le Volkswagen T-Roc qui repose sur la plate-forme MQB de la Golf. Un gabarit assez imposant avec ses 4.23m de long, mais une capacité de chargement généreuse de 445 litres. Volkswagen propose pour une fois, un style assez original, qui devrait plaire à une clientèle plus jeune qu’à l’habitude. Une face avant massive, des feux de jour qui entoure des entrées d’air factices, des ailes galbées, une ceinture de caisse très haute, une surface vitrée qui se pare d’une barre chromée qui va fondre au niveau du hayon, et une poupe très dynamique avec un hayon lissé, ce T-Roc offre la possibilité d’opter pour une carrosserie bi-ton. Il est presque fun, surtout si on jette un oeil à son habitacle. Elle hérite de la planche de bord de la nouvelle Polo, avec une large part de plastique couleur carrosserie et une sellerie coordonnée. Les technologies sont nombreuses avec un écran tactile de série, les applications qui vont bien, mais également une instrumentation TFT 11.7 pouces sur la version haut de gamme Carat. Sous le capot, on retrouve le 1.0Tsi 115ch et le 1.6Tdi 116ch pour les versions deux roues motrices. Le 1.5Tsi et 2.0Tdi 150ch proposeront en option la transmission intégrale et la boîte DSG7. Enfin, les haut de gamme 2.0Tsi et 2.0Tdi 190ch seront automatiquement accouplés à la boîte DSG et les 4 roues motrices. Volkswagen annonce un ticket d’entrée à 20 000€TTC en Europe.

 

25 Août 2017 : Quand Ferrari sort un nouveau modèle, c’est toujours un évènement, même quand il s’agit de remplacer son entrée de gamme, la California T. La Ferrari California est sortie en 2009, et la California T à moteur Turbo en 2014. Cette dernière a donc connu une carrière plutôt courte et se voit remplacer par le nouveau bijoux de la marque italienne, la Ferrari Portofino. Elle change donc de patronyme, en adoptant celui de la belle petite bourgade italienne située en bord de mer. Cette Portofino est un coupé cabriolet à toit dur et rétractable. Un coupé 2+2 suffisament pratique pour plaire à ces dames. Attention, sous le capot, son V8 3.9L Bi-Turbo profite tout de même de pièces mobiles retravaillées comme les bielles ou les pistons. La puissance passe de 560 à 600ch, et son couple de 760nm devrait vous coller au siège. Le 0 à 100km/h est expédié en 3.5s et la belle croise à 320km/h. Le design s’inspire largement du monstre de la gamme, la Ferrari 812 Superfast. Nouvelle face avant avec des feux en C qui s’étire sur le capot, une aérodynamique revue pour atténuer les turbulences, la partie arrière semble plus légère que sur la California. N’oublions pas que la malle doit accueillir le toit rétractable. La planche de bord rappelle les dernières réalisations de la marque, avec un grand écran couleur de 10.2 pouces et de nouveaux sièges plus ergonomiques réglables sur 18 positions. Ferrari annonce une consommation en légère baisse grâce notamment à sa direction qui devient électrique et sa nouvelle ligne, avec 10.5L au 100km pour des rejets de CO2 de 245g/km.

 

22 Août 2017 : Ce sera la grosse sortie de l’année pour la firme bavaroise au Salon de Francfort. BMW présentera officiellement sa nouvelle M5. La grande berline premium n’a pas tardé à proposer sa version Motorsport. On retrouve sous le capot de cette dernière, le très connu V8 4.4L Bi-Turbo. La BMW M5 de nouvelle génération profite néanmoins de nouvelles turbines et d’un système d’injection plus performant. La puissance est maintenant de 600ch pour 750nm de couple. BMW abandonne la boîte DKG7 à double embrayage et opte pour une unité automatique à convertisseur de couple et 8 rapports. La BMW M5 n’est plus une pure propulsion. Elle s’équipe d’une transmission intégrale pour définitivement régler les problèmes de motricité. Cette transmission permettra différents mode conduite (4WD, 4WD Sport et 2WD). Effectivement, les pilotes les plus furieux pourront faire passer la totalité du couple sur le train arrière afin de drifter à la demande. Pas de surprise aun iveau du look, avec seulement des boucliers, des jantes, un diffuseur et les quatres sorties d’échappement spécifiques. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.4s, le 0 à 200km/h en 11.1s, et l’auto croisera à 305km/h en option. Cette BMW M5 sera proposé en Europe à un tarif avoisinnant les 126 500€TTC.

 

21 Août 2017 : Hyundai nous présentait il y a quelques mois à Genève, le concept FE, un véhicule 100% électrique fonctionnant grâce à une pile à combustible. Peu de constructeur ose s’aventurer sur ce terrain. La pile à combustible coûte très cher, les stations capable de fournir de l’hydrogène sont rares, et même si le véhicule ne rejette que de l’eau, la production d’hydrogène elle, est extrêmement polluante pour la planète. Honda, Toyota et Hyundai persistent pourtant à proposer un modèle de ce genre en permanence dans leur gamme. Concernant le constructeur coréen, on avait droit à l’IX35 Fuel Cell qui a connu un succès mitigé sur tous le continents. Ce nouveau modèle n’a pas encore de patronyme définitif, et on l’appellera donc Hyundai Next Generation FCEV (Fuel Cell electric véhicule). Un look qui lui est propre, avec cette face avant tranchante, son design très fluide avec des poignées de portes affleurantes pour l’aérodynamisme, et une poupe tout en rondeur. Hyundai promet une puissance de 163ch, un couple très généreux et une autonomie de 800km. Le gain est substanciel par rapport à l’IX35 Fuel Cell qui revendicait une puissance de 136ch pour une autonomie de 600km. L’habitacle est futuriste, avec une instrumentation et un écran multimédia qui s’étend sur la planche de bord, et un tunnel central flottant moderne à la finition premium. Hyundai prévoit la commercialisation de ce modèle très spécial pour le début de l’année prochaine.

 

20 Août 2017 : Comme l’an dernier, Mercedes-Maybach sera présent au Concours d’élégance de Pebble Beach avec sa Vision 6. A la différence de l’année dernière, le coupé a décidé d’enlever le haut et se pare d’une simple capote en toile. Simple étude de style ou projet réaliste, cette Mercedes-Maybach Vision 6 Convertible impose des dimensions impressionnantes, pour un habitacle n’accueillant que deux passagers. Effectivement, avec ses 5.70m de long, il impose un style particulier, mais d’une finesse assez remarquable. Un capot interminable, une énorme calandre chromée qui tranche avec les optiques ultra fins, une ceinture de caisse qui semble avoir été dessinée d’un seul coup de crayon, et une malle plongeante du plus bel effet. Les jantes de 24 pouces à bâtons remplissent parfaitement les ailes galbées de ce concept. On a affaire à une sorte de vedette adaptée à la route. A bord, l’univers nautique est d’ailleurs très présent, avec ce bois qui pare le plancher. Un anneau de lumière autour des passagers qui intègre l’écran multimédia, une banquette conçu en une seule pièce, et un style néo-rétro pour le volant et l’instrumentation, cette énorme cabriolet respire le luxe. Sous le capot, la firme à l’étoile nous a réservé une belle surprise avec une motorisation 100% électrique développant la coquette puissance de 750ch. Le 0 à 100km/h est avalé en 4.0s et la vitesse maxi est autolimitée à 250km/h. L’autonomie est de 500km, mais Mercedes nous annonce une charge rapide de 5 minutes permettant de récupérer 100km d’autonomie à tout moment.

 

17 Août 2017 : BMW avait surpris son monde en 1995, en présentant un petit roadster plein de caractère, le Z3. Une boule de nerf, un comportement très vif avec son petit empattement, il fût distribué à près de 300 000 exemplaires. Le BMW Z4 prenait la relève en 2003, et la deuxième mouture allait continuer l’aventure en 2009, avant que le petit roadster deux places ne finisse sa carrière en 2016. La marque à l’hélice profite du Concours d’élégance de Pebble Beach pour présenter le Z4 Concept qui préfigure sans grande surprise la future génération. On peut apprécier le style très affirmé de ce concept, avec des lignes tendues, un capot avant plongeant qui épouse le double haricot très agressif et ultra-large, des feux très longs qui remontent sur l’aile avant, une signature lumineuse inédite, une poupe galbé, des feux très fins, et un aileron intégré à la malle. C’est beau et léger à la fois. La planche de bord privilégie forcément le conducteur qui semble être installé dans un cocon. Malheureusement, aucunes données techniques pour l’instant, en espérant que cette nouvelle sportive n’abandonnera pas les fameux 6 cylindres en ligne du constructeur allemand.

 

16 Août 2017 : Nouvelle finition, lifting de mi-carrière et nouveau bloc moteur pour la Honda Jazz millésime 2017. C’est au Salon de Francfort que la citadine compacte nippone commencera sa deuxième partie de carrière. Elle est pourtant très récente, puisque sortie en 2015. Une calandre remaniée et une signature lumineuse avec feux à LED, équipent à présent toute la gamme. La nouvelle Finition Dynamic propose elle, de nouvelles jupes latérales, des jantes en 16 pouces noires, un liseré rouge sur le bouclier av et ar, et un petit becquet de toit. A bord, une sellerie spécifique, des surpiqûres orange et un levier de vitesse en cuir, apportent une ambiance plus sportive. La grosse nouveauté reste ce nouveau bloc moteur 1.5i-VTEC qui viendra épauler le petit 1.3i-VTEC de 102ch. Le 1.5L fournit une puissance plus confortable de 130ch et disposera en option d’une boîte automatique CVT. Le constructeur promet une consommation moyenne de 5.4L au 100km pour des rejets de CO2 de 124g/km.

 

15 Août 2017 : Un petit exercice de style de la part d’Infiniti pour le concours d’élégance de Pebble Beach. Un concept néo-rétro qui propose un style des F1 des années 50 et une motorisation 100% électrique bien dans l’air du temps. Cette motorisation, c’est certainement celle que l’on retrouvera sous le capot de la future Nissan Leaf. Ce bloc électrique développe 150ch pour 320nm de couple. Avec 890kg à propulser, cette Infiniti Prototype 9 abat le 0 à 100km/h en 5.5s, roule à 170km/h, et sa batterie permet un usage maximal sur circuit pendant 20 minutes. Carrosserie en aluminium, calandre verticale plutôt clinquante, les jolies jantes à rayon, les japonais sont encore capables de nous étonner grâce à ce genre de concept décalé mais plein de charme.

 

14 Août 2017 : ABT Sportsline se concentre à présent sur la nouvelle Audi RS5. Pour cette nouvelle génération, l’Audi RS5 a troqué son V8 4.2L de 450ch et 430nm de couple, pour un V6 2.9L Bi-Turbo de même puissance, mais disposant d’un couple plus confortable de 600nm. Les performances sont déjà très satisfaisantes avec un 0 à 100km/h effectué en 3.9s grâce à sa transmission intégrale. ABT lui offre une optimisation moteur. Une préparation raisonnable, mais qui devrait néanmoins donner des ailes à ce coupé premium. La puissance est à présent de 510ch et le couple passe à 680nm. Cela lui permet de rattraper quelque peu son retard, notamment sur la Mercedes Classe C63AMG (510ch et 700nm de couple). L’Audi RS5 by ABT profite également d’un large choix de jantes en 20 pouces, la seule personnalisation proposée par le préparateur allemand pour l’instant.

 

11 Août 2017 : Dans le monde exclusif des supersportives, la Ferrari Sergio est l’une des voitures les plus rares. Elle a été conçu afin de rendre hommage au designer Sergio Pninfarina. La petite firme de design a collaboré pendant des décennies avec la marque italienne. Cette Ferrari Sergio a été produite à 6 exemplaires, en 2014. Une base de Ferrari 458 Spider, mais une carrosserie en fibre de carbone pour un gain de poids conséquent. Sous le capot, la terrible mécanique de la 458 Speciale, soit un V8 4.5L atmosphérique poussée à 600ch. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.0s. Un exemplaire est actuellement à vendre. Un client suisse se sépare de sa belle, qui n’a que 118 kilomètres au compteur. A l’achat, la Ferrari Sergio coûtait 3 millions d’euros. Vu la rareté de l’engin, sa côte est aujourd’hui de 4.3 millions d’euros. Si ça vous tente, elle est actuellement en vente dans un état irréprochable, dans sa robe jaune et son intérieur en cuir et alcantara.

 

  

10 Août 2017 : Ford, le géant américain, envisage l’étude de SUVs hautes-performances. Peu de constructeurs permettent de disposer d’un tout-chemin ultra-performant. Audi RSQ3, BMW X4 M40i, ce sont surtout les allemands qui sont les maîtres en la matière. Les marques généralistes n’osent pas investir sur des modèles aussi exclusifs. Et pourtant, les ventes de ce genre d’engin se portent bien à l’image des Porsche Macan ou Cayenne Turbo. C’est la raison pour laquelle Ford s’intéresse à ce marché. Le but, apposer son badge RS sur ces SUV, tout en proposant des tarifs très avantageux. On pense bien évidemment au Kuga qui pourrait accueillir sans grande difficulté le bloc moteur (350ch) de la Focus RS par exemple. Bref, l’ambition serait de pouvoir étudier un modèle adapté à tous types de marchés.

 

09 Août 2017 : Suzuki laisse planer le doute sur les caractéristiques techniques de sa nouvelle Swift Sport. Plutôt populaire avec sa puissance de 136ch et son poids plume, la génération précédente a connu plus qu’un succès d’estime sur le vieux continent. La petite marque japonaise veut continuer sur sa lancée avec cette toute nouvelle mouture. On peut déjà admirer sa belle robe jaune et son style assez tranchant avec son énorme calandre, sa lame avant, son toit flottant et sa double sortie d’échappement intégrée au diffuseur. L’instrumentation paraît ultra-complète et on remarque un indicateur de pression turbo qui lève le voile sur la motorisation. Au revoir au bloc 1.6L atmosphérique, cette Swift Sport hérite d’un 1.4L Turbo qui devrait développer une puissance de 140ch pour 220nm de couple. La concurrence propose des puissances plus élevées, mais comme à son habitude, Suzuki jouera sur le poids mais également sur un tarif que l’on attend très compétitif. Une proposition décalée dans la catégorie qui sera dévoilée définitivement dans quelques semaines.

 

  

08 Août 2017 : Audi propose déjà dans sa gamme une TT-RS plutôt explosive avec son 5 cylindres 2.5L Turbo de 400ch. Cela n’empêche les préparateurs les plus aguerris de parfaire cette petite bombinette. ABT s’est donc penché sur le berceau de cette Audi TT-RS, en commençant par le look. Trop dicrète la TT-RS, ABT lui offre une panoplie d’artifices comprenant un certains nombres d’éléments en carbone, comme la lame avant, les petits déflecteurs sur le bouclier, le cadre de la calandre, les accessoires sur les jupes latérales, et bien évidemment, le diffuseur spécifique. Ce kit carrosserie ABT TT-RS-R comprend également de magnifiques jantes en 20 pouces Sport GR. Le préparateur allemand ne s’arrête pas là, en parant l’habitacle de cette Audi, de carbone au niveau des sièges et d’alcantara sur toute la planche de bord. Le châssis a été corrigé avec des ressorts de suspension plus courts. Le gros de la préparation concerne bien sûr le moteur, qui passe de 400 à 500ch, et le couple de 480 à 570nm. On ajoute à ça une ligne d’échappement en acier inoxydable pour améliorer une sonorité moteur déjà très expressive, et vous obtenez presque une supersportive. Le 0 à 100km/h est expédié en 3.5s. Comptez 13 000€TTC supplémentaires par rapport au modèle de série.

 

    

 

04 Août 2017 : Toujours plus d’exclusivité pour les privilégiés de ce monde. Bentley conçoit une Bentley GTC Galene Edition qui s’inspire du monde nautique. Ce modèle très spécial a été conçu par la branche personnalisation de la marque, Mulliner. Le fabricant de yachts Princess participe à l’aventure. La teinte de carrosserie blanc glacier, ce liseré bleu qui coure le long des portières et du bouclier arrière, sont du plus bel effet. Les jantes de 21 pouces sont spécifiques. A bord, on retrouve du cuir aux teintes claires et du lin. Le bois fait partie intégrante de l’habitacle. Un bois à pores ouverts à base de noyer (Prinstripe Walnut) habille la planche de bord et le plancher du coffre. Vous pourrez même opter pour une oeuvre placée devant le passager avant, de Jaume Vilardell représentant un yacht. Sous le capot, le V8 4.0 Bi-Turbo qui développe 507ch et 660nm de couple. Seuls 30 exemplaires seront produits.

 

02 Août 2017 : Il n’a pas fallu attendre longtemps avant de voir un premier travail de préparation sur le nouveau gros bébé de chez Land-Rover, le Velar. C’est un préparateur britannique (Urban Automotive) qui nous propose ce kit GTS. Un bouclier plus volumineux conçu en fibre de carbone qui intègre une lame et de nouvelles entrées d’air. Les passages de roues sont plus volumineux, afin d’accueillir ces magnifiques jantes en 23 pouces. La poupe semble encore plus impressionnante, avec ce diffuseur gris anthracite et les quatre sorties d’échappement très démonstratives. Malgré ce kit carrosserie très sportif, le Velar ne perd rien au niveau de la fluidité de sa ligne, avec toujours ce toit flottant qui allège le style général. Sous le capot, ce Velar GTS ne connaît pas de modifications technique mais se pare uniquement pour le moment du V6 3.0L compressé de 380ch.

 

01 Août 2017 : Tesla commence à livrer les premiers exemplaires de la Model 3 aux Etats-Unis. Le but de la firme américaine, est de démocratiser les véhicules 100% électriques, et de proposer une autonomie et une technologie embarquée plus qu’intéressantes au meilleur tarif. La model 3 sera disponible en deux versions. Le modèle d’entrée de gamme proposera une autonomie de 350km et des performances plus que correctes avec un 0 à 100km/h effectué en 5.7s, pour une vitesse maximum de 210km/h. La Model 3 à autonomie prolongée est capable d’abattre 500km et d’avaler le 0 à 100km/h en 5.2s pour 225km/h en pointe. Les tarifs seront compris entre 35 000 et 44 000 dollars. Le grand Patron Elon Musk prévient que toutes les Model 3 seront équipées d’un système de conduite autonome. En attendant que la loi permette ce genre de conduite, la Model 3 sera quand même capable de lire la route et d’intervenir sur voies rapides. Plus courte que la Model S, elle mesure 4.69m de long, et proposera une habitabilité conséquente pour une petite famille. La planche de bord est très sobre et se pare uniquement d’un énorme écran couleur de 15 pouces. Les premières livraisons en Europe ne sont pas prévues avant 2018.

 

30 Juillet 2017 : Rolls-Royce lève le voile sur son nouveau vaisseau amiral. Il s’agit bien sûr de la Phantom de huitième génération. La plus grosse, la plus statuaire, la plus luxueuse, c’est la Rolls de tous les superlatifs. A la voir, on remarque un style très conservateur, avec surtout un profil qui n’évolue guère. La face avant est plus simpliste avec un nouvel éclairage, et la disparition des feux additionnels ronds. Ces nouveaux feux laser peuvent éclairer jusqu’à 600 mètres. La calandre est un peu moins anguleuse, mais toujours aussi caractéristique de la marque. Malgré une plate-forme totalement inédite « Architecture of luxury » à la fois plus rigide et plus légère, le style reste très proche de l’ancienne génération sortie en 2003. L’habitacle garde le même esprit, mais on note la présence de certaines technologies bien actuelles comme le bloc d’instrumentation 100% digital. Evidemment, la finition est sans doute la plus soignée au monde, avec la présence de bois rares, de cuir pleine fleur et l’absence presque totale de plastique. Le ciel de toit avec son éclairage « Starlight » fait toujours son petit effet. On sera encore plus épaté par les nombreuses personnalisations possibles pour la planche de bord. Rolls-Royce vous permet de faire appel à l’artiste de votre choix, qui pourra constituer une œuvre qui sera parfaitement à l’abri sous une plaque de verre. Chaque exemplaire de la nouvelle Rolls-Royce Phantom devrait donc être unique. Sous le capot, un tout nouveau V12 d’une cylindrée de 6.75 litres pour coller à la tradition maison. BMW a quand même décidé de lui donner un coup de peps. Il n’est plus atmosphérique. Il fait appel à une double suralimentation. Par rapport au modèle précédent la puissance passe donc de 460 à 563ch, et le couple de 720 à 900nm. Malgré la présence d’une mécanique très prestigieuse, la marque anglo-allemande met un point d’honneur à rendre son véhicule très silencieux. Pas moins de 130kg d’isolant afin de rouler dans les conditions les plus sereines, d’autant plus que le confort est assuré par une suspension pneumatique capable de lire la route et d’adapter l’amortissement en fonction de chaque aspérité de celle-ci. Afin de rendre son engin plus dynamique Rolls l’équipe du système à 4 roues directrices. Cette Phantom 8 sera disponible en version courte de 5.77m ou longue, de 5.99m.

 

  

28 Juillet 2017 : Etre passionné par son travail est une bénédiction. Jürgen Eberle, un ingénieur de Mercedes prouve son attachement à la marque à l’étoile en développant cette version très spéciale de la Mercedes Classe E All-Terrain. Le projet semblait tellement intéressant, que certains de ses collègues lui ont apportés leur aide, tout comme la maison mère dont il a eu le soutien. Son Mercedes Classe E All-Terrain 4x4² est une machine de guerre. Comment construire un vrai tout-chemin à partir d’une break haut de gamme ? Cet engin connaît un traitement radical au niveau des trains roulants, avec l’adaptation de nombreux éléments du G500 4x4² adaptés à cette Classe E. La garde au sol est hors-norme avec ses 420mm, les voies ont été élargies de 203mm, pour que les jantes de 31 pouces trouvent leur place. Le reste de la mécanique reste de série, comme la transmission intégrale 4Matic, la suspension pneumatique, ou encore le bloc moteur V6 3.5L de 333ch. Voilà un exercice de style qui pourrait intéressé une clientèle très particulière du désert.

 

27 Juillet 2017 : Dans la gamme Jaguar, nous connaissons la berline XE et sa grande-sœur la XF. On oublie souvent que la marque dispose également de sa limousine XJ, capable de concurrencer les Mercedes Classe S, BMW Série 7 ou Audi A8. Pour ne pas perdre de terrain sur l’armada allemande, cette XJ connaît une petite mise à jour technologique avec le freinage automatique d’urgence et détection des piétons jusqu’à 60km/h, le détecteur de trafic à l’avant et à l’arrière pour prévenir les collisions, le système de vigilance pour le conducteur, le système multimédia qui profite du grand écran de 10 pouces, et une meilleure connectivité Wifi à bord. Ce n’est pas tout, le Jaguar rugit également un peu plus fort sous le capot. La version la plus puissante s’appelle à présent XJR575. Le V8 5.0L compressé passe de 550 à 575ch. Cette limousine de 1.9 tonnes abat donc le 0 à 100km/h en 4.4s et peut croiser à plus de 300km/h. On note un habillage extérieur plus démonstratif avec des bas de caisse et des boucliers spécifiques, ainsi que d’énormes jantes en 20 pouces noires. A bord, les sièges avec surpiqûres rouges arbore le logo 575 pour une ambiance plus sportive.

 

  

25 Juillet 2017 : Dans les années 80 et 90, pour disposer d’une Opel sportive, il fallait avoir sur sa carrosserie trois petites lettres bien distinctives, GSi. Opel Kadett GSi, Corsa GSi ou Manta GSi, ont fait le bonheur de beaucoup de passionnés. Cette appellation disparaîtra au profit de modèles plus radicaux, les OPC pour Opel Performance Center. La marque au Blitz est pourtant sur le point de faire renaître les GSi, correspondant à un premier degré de sportivité. C’est l’Insignia Grand Sport qui en profitera la première. La grande berline proposera donc une motorisation plutôt dynamique avec un 2.0L Turbo développant la puissance de 260ch pour 400nm de couple. Ce moteur sera associé à une boîte automatique à 8 rapports, un châssis Flexride plus rigide, un système de freinage Brembo et à une transmission intégrale de série. Pas de chiffres de performances, mais Opel nous affirme qu’elle sera plus rapide que l’ancienne Insignia OPC armé d’un V6 2.8L Turbo de 325ch. Cela est dû principalement à la perte conséquente de poids de la nouvelle génération (-160kg). Cette Opel Insignia Grand Sport GSi offre également par rapport au modèle de base, un look bien plus démonstratif. Bouclier avant et arrière spécifique, grosse entrées d’air type alu, des jantes de 20 pouces, deux énormes sorties d‘échappement, les passagers avant profiteront également de superbes baquets en cuir, et le pédalier est en aluminium. Cette version GSi dynamise quelque peu la gamme actuelle qui se contente de trois moteurs pour le moment (1.5L Turbo de 140 et 165ch, et le 2.0CDTi de 170ch). Malheureusement, ce modèle GSi ne devrait pas être disponible en Métropole, Opel France préférant miser sur la prochaine version OPC, encore à l’étude malheureusement.

 

22 Juillet 2017 : Après seulement deux ans de carrière, le Kia Sorento de troisième génération connaît son premier lifting. Ce grand SUV 7 places de 4.78m de long n’a pas énormément de concurrence sur le marché. Il se positionne intelligemment entre les très nombreux SUV Compacts et les gros SUV premiums allemands tel que le Touareg. Beaucoup d’espace pour un tarif que l’on jugera contenu donc. Ce restylage concerne l’éclairage avec une nouvelle signature lumineuse à l’avant, avec des feux à LED qui souligne de nouveaux projecteurs, des antibrouillards qui adopte un style multi-facettes comme sur le Sportage, des feux arrière qui deviennent 100% LED, une grille de calandre remaniée, de nouvelles jantes et un bouclier arrière qui intègre une double sortie d’échappement. A bord, Kia promet une finition améliorée avec de nouveaux matériaux au niveau de la planche de bord. On note la présence d’un nouveau volant 4 branches, ainsi que cette sellerie cuir pour les versions haut de gamme qui arbore des contours matelassés. Le système multimédia adopte les applications Androïd Auto et Applecarplay. Pas de changement sous le capot, avec toujours la présence du 2.0CRDi de 185ch pour la Réunion.

 

  

19 Juillet 2017 : Il était annoncé depuis un moment, Mercedes lance enfin le premier pick-up de son histoire. Si la marque à l’étoile peut aujourd’hui proposer ce genre d’utilitaire et d’élargir un peu plus sa gamme tentaculaire, c’est beaucoup grâce au partenariat avec le groupe Renault-Nissan. Effectivement, sous ce merveilleux Mercedes Classe X, se cache les dessous du Nissan Navara et du Renault Alaskan. D’ailleurs, on retrouve les mêmes particularités, comme ce train arrière avec ressorts hélicoïdaux (et non pas à lames), ainsi que les deux blocs 4 cylindres 2.3L de 163 (X220d) ou 190ch (X250d). Pour ces deux modèles, et comme pour ses cousines, le Mercedes Classe X sera une simple propulsion ou une quatre roues motrices enclenchable manuellement. A l’horizon 2018, Mercedes proposera une motorisation bien plus prestigieuse, soit un V6 diesel (X350d) qui développera 258ch et qui sera accouplé à une boîte automatique à 7 rapports, ainsi qu’à une transmission intégrale permanente gérée électroniquement. Par rapport à la concurrence, Mercedes soigne bien évidemment la présentation intérieure, avec une finition bien meilleure que sur nombres de pick-ups. Celui qui voudra définitivement se démarquer pour opter pour du simili-cuir sur la planche de bord, une sellerie en cuir avec sièges électriques, ainsi que de nombreux inserts dans l’habitacle correspondant au prestige de la marque. Vous profiterez bien évidemment d’un système multimédia performant avec écran couleur de 8.4 pouces, et de nombreux systèmes inédits dans la catégorie comme l’alerte de franchissement de ligne, le freinage automatique d’urgence ou le lecteur de panneaux.

 

 

17 Juillet 2017 : Encore une petite surprise de la part de Hyundai au Salon de Francfort. Après la i30N, Hyundai a décidé de proposer une variante un peu spéciale de sa berline compacte. Il s’agit de la Hyundai i30 FastBack. Un design très dynamique, avec cette ligne de coupé 5 portes. La garde au toit perd 3cm dans l’opération, la caisse est rabaissée de 5mm et l’auto prend 12cm en longueur au niveau du porte-à-faux arrière. Cette i30 Fastback n’a pas vraiment de concurrente sur le marché, et sa ligne racée pourrait facilement séduire une clientèle en quête d’originalité. Un châssis légèrement rabaissée, donc des suspensions raffermies, qui devraient rendre cette Fastback plus dynamique également à la conduite. Si la garde au toit aux places arrière est un peu moins confortable que dans la classique berline, le coffre lui gagne 55 litres en passant de 395 à 450L. Un plus non négligeable pour les sorties en famille. A bord, Hyundai garde les mêmes attributs que sur la i30 classique, mais cette Fastback ne devrait pas être disponible en version de base, d’où une finition plus que correcte. Sous le capot, la marque coréenne proposera dès ce lancement de carrière, deux blocs essence, le 1.0T-Gdi de 120ch et le 1.4T-Gdi de 140ch. Les versions diesel n’arrivera pas avant l’année prochaine.

 

16 Juillet 2017 : Jaguar n’arrête plus de nous épater grâce à l’évolution permanente de sa gamme. A Francfort, la marque Anglo-Indienne lancera officiellement le premier SUV compact de son histoire. Après le F-Pace, le E-Pace est donc le deuxième baroudeur de la famille. Plus compact avec ses 4.40m de long, il viendra chatouiller les BMW X1, Audi Q3 ou Mercedes GLA dans cette catégorie en plein expansion. Le Jaguar E-Pace repose sur la future plate-forme du Range-Rover Evoque, son cousin direct. Cette dernière profite d’un surplus d’aluminium afin d’alléger et de renforcer la structure. Le E-Pace sera soit une traction, soit une 4 roues motrices, disposant de systèmes tel que le Torque-Vectoring ou d’un contrôle de progression sur toutes surfaces. D’ailleurs, avec plus de 20cm de garde au sol, ce nouveau SUV compact sera l’un des plus débrouillards en condition extrême, même si il ne dispose pas de tous les attributs d’un Land-Rover. Jaguar a préféré se concentrer sur les technologies embarquées, avec un grand écran couleur de 10 pouces, une instrumentation numérique en option, un système multimédia connecté avec borne Wifi, une caméra à 360° utile dans les intersections ou un airbag piéton sous le capot avant. Sous le capot justement, on retrouve les deux blocs Ingenium 2.0L en essence et diesel. Trois niveaux de puissance pour le diesel (150, 180 ou 240ch), et deux moteurs plus sportifs concernant l’essence avec 249 ou 300ch. Le E-Pace proposera donc deux types de transmission (2 ou 4 roues motrices) et une boîte mécanique à 6 rapports ou automatique à 9 rapports selon le modèle choisi. Côté look, le E-Pace s’inspire grandement de la supersportive F-Type, avec des feux avant typiques, une ceinture de caisse très haute, un hayon incliné surmonté d’un becquet et de feux arrière très fins. Vous pourrez profiter de jantes allant de 17 à 21 pouces. L’habitacle arbore une planche de bord faisant également penser à la F-Type avec un dessin qui privilégie le conducteur, ce qui le démarque de son grand-frère le F-Pace. Jaguar n’oublie pas les aspects pratiques avec cinq places très confortables, un nombre de rangements suffisants et un coffre cubant près de 580 litres.

 

14 Juillet 2017 : Hyundai présentera à Francfort la première compacte familiale sportive de son histoire. Si l’ancienne génération de i30 plafonnait à 184ch en terme de puissance moteur, la nouvelle mouture franchira un nouveau cap, en s’attaquant directement à des références de la catégorie, comme la 308GTi, la Golf GTi ou la Focus ST. Effectivement, avec cette Hyundai I30N, la marque coréenne, après avoir travaillé sur la qualité de ses produits, sur les technologies embarquées, a décidé de jouer enfin la carte de la sportivité. Une ligne sobre mais suffisamment démonstrative pour nous faire comprendre que cette i30 a du caractère. Lame avant avec un liseré rouge, bouclier retravaillé, jupes latérales, jantes spécifiques, un diffuseur intégrant deux sorties d’échappement, un becquet volumineux sur le hayon avec un troisième feux de stop triangulaire, des étriers de frein rouges, cette Hyundai i30N affirme son côté sportif sans en faire des tonnes. C’est bien évidemment sous le capot que l’on trouve la grosse nouveauté, avec un nouveau bloc 2.0 Turbo qui crache 275ch et 353nm de couple. Pour un premier essai, Hyundai propose donc un puissance respectable, sans jouer le jeu de la surenchère comme certaines concurrentes (Civic Type R 320ch ou Seat Leon Cupra 300ch). Cela permet à la coréenne d’effacer le 0 à 100km/h en 6.1s malgré un poids plutôt élevé de 1429kg. Hyundai s’est aussi concentrée sur le châssis, en l’équipant d’une suspension piloté et d’un blocage de différentiel électronique. Vous pouvez opter pour une barre anti-rapprochement située derrière la banquette arrière. Cinq modes de conduite disponibles (Eco, Normal, Sport, N, et Custom) qui agissent sur la direction, la suspension, la réponse moteur, l’échappement ou l’ESC. Armée d’une simple boîte manuelle à 6 rapports, Hyundai proposera un système automatique de talon-pointe avec un léger coup de gaz lors des changements de rapports. A bord, la discrétion est de mise, avec seulement des sièges baquets en cuir et tissu, un volant plus sportif, un pédalier alu, un levier de vitesse spécifique et quelques touches de bleu très discrètes. Le système multimédia ajoute une fonction télémétrie avec fonction chrono, performance moteur et pression turbo. Les futures modèles sportifs de Kia porteront tous le label N, faisant référence à la ville de Namyang (Siège R&D de la marque) et au circuit du Nurburgring où ils sont mis au point.

 

13 Juillet 2017 : Aston-Martin avec le concours de Red-Bull travaille intensément sur son hypercar, la terrible Valkyrie connue sous le nom de code AM-RB 001. Adrian Newey est à la manoeuvre, et c’est lui qui donnera le feu vert à la production de ce modèle d’exception. Très proche des caractéristiques techniques d’une Formule 1 ou d’un prototype d’endurance, l’Aston-Martin Valkyrie se dévoile presque dans sa forme définitive. Par rapport au projet originel, on note une aérodynamique totalement revue, avec un nouveau diffuseur et un aileron arrière plus volumineux. Nouvelle ouïe sur le toit et une double sortie d’échappement, elle arobore en prime des jantes pleines pour affiner un peu plus sa ligne. Dans l’habitacle, la simplicité est de mise, avec un volant regroupant les informations principales, un écran central pour les systèmes complémentaires, mais surtout deux petits écrans latéraux qui font office de rétroviseurs, grâce à des caméras extérieures. Adrian Newey a même travaillé sur l’éclairage avec des feux plus légers de 30% par rapport aux productions habituelles. Même le logo Aston-Martin est spécifique, car gravé chimiquement, donc aussi fin qu’un cheveu humain. Le soin apporté à chaque détail annonce des prestations démoniaques. On parle d’un rapport poids/puissance de 1kg/ch. Seul le moteur reste une énigme. On peut faire confiance à Aston-Martin et Red-Bull pour nous épater dans les mois qui viennent.

 

12 Juillet 2017 : La marque aux anneaux proposera très bientôt à ses clients une finition Audi Performance. Les lignes traditionnellement sobres ne sont pas de mise pour l’Audi TT RS et l’Audi R8. L’élégance naturelle de ces modèles laisse place à un habillage beaucoup plus démonstratif. Lame avant, aileron arrière fixe, jupes latérales, diffuseur spécifique, appendices aérodynamiques sur le bouclier avant, Audi propose également de magnifiques jantes en 20 pouces noires qui gagnent pour l’occasion 8kg sur la balance. Audi permet d’alléger en prime le TT RS, avec la disparition de la banquette arrière remplacée par une barre anti-rapprochement. Le capot moteur dispose d’une écope pour refroidir le 5 cylindres Turbo. Audi se permet même une petite excentricité avec une ligne d’échappement en or mat signée Akrapovic. Le client pourra optimiser le châssis de son monstre avec de nouvelles suspensions ainsi qu’un système de freinage plus performant. A noter, la présence de nouveaux volants en alcantara.

 

11 Juillet 2017 : La France et l’île de la Réunion ne sont pas friands de ce genre de véhicule, mais la présence d’une limousine dans sa gamme est indispensable sur bien des marchés, notamment américain et asiatique. Après l’arrivée de la nouvelle BMW Série 7 et le lifting de la célèbre Classe S de Mercedes, Audi renouvelle enfin son A8. C’est à Francfort qu’elle fera son apparition. La marque aux anneaux fait de sa limousine, un vrai salon technologique. Une structure en aluminium, en magnésium, en acier à haute limite d’élasticité, en fibre de carbone et en polymère, Audi joue bien évidemment la carte de la légèreté. Cette Audi A8 arbore une nouvelle suspension active capable de lire la route, mais également de récupérer de l’énergie cinétique. Ce système révolutionnaire armé de moteurs-générateurs électriques alimente un réseau de 48V. Audi met l’accent comme d’habitude sur l’éclairage avec des feux HD Matrix LED à l’avant et des feux 100% OLED à l’arrière. Dans l’habitacle, on note les aérateurs obturés à l’arrêt, mais ausi les nombreux écrans qu’arbore cette limousine. Un grand écran TFT HD (1920x720) pour instrumentation, un écran tactile central de 10.1 pouces comme système multimédia, ainsi qu’un écran supplémentaire pour les commandes de climatisation, l’Audi A8 se permet d’ajouter un écran tactile supplémentaure à l’arrière dans l’accoudoir central pour le confort des passagers. Ces mêmes passagers profiteront d’un système de chauffage et de massage pour les pieds. L’Audi A8 mesure 5.17m de long, et la version longue A8 L, 5.30m grâce à un empattement majoré. Sous le capot, Audi proposera un alterno-démarreur sur la plupart des modèles (60nm de couple et 12Kw) capable d’aider le moteur lors de certaines relances afin de diminuer la consommation. Deux blocs diesel avec le V6 3.0Tdi de 286ch et le V8 4.0Tdi de 435ch. Un choix plus large pour l’essence avec un V6 3.0TFSi de 340ch, un V8 4.0TFSi de 460ch, et une A8 L e-tron (3.0TFSi +bloc électrique rechargeable) de 449ch, capable de rouler 50km en mode full électrique. Un bloc W12 6.0L sera également disponible pour les plus exigeants. Bien évidemment, Audi proposera aussi un système de conduite autonome sur autoroutes ou dans les embouteillages. Vous pourrez en prime sortir de votre véhicule et le laisser se garer tout seul pour épater la galerie. Côté look, on note seulement une ligne plus anguleuse, une nouvelle calandre Single Frame, ainsi qu’un bandeau lumineux qui coure sur la malle arrière.

 

  

10 Juillet 2017 : Maserati patientera encore un peu avant de renouveler son magnifique coupé, la GranTurismo. La belle italienne est sortie en 2007, mais sa ligne semble intemporelle. Cela est suggestif, mais elle est considérée comme une des plus belles voitures de la décennie. Le nouveau modèle arrivera certainement dans deux ans. En attendant, Maserati offre un léger lifting à cette GranTurismo millésime 2017, et simplifie la gamme. Vous remarquerez certainement les nouveaux boucliers avant at arrière, une calandre chromée, un choix de jantes plus large et de nouvelles teintes de carrosserie. Deux finitions disponibles, Sport et MC, le modèle Maserati Corse se différenciant par un look plus radical, avec notamment, un diffuseur spécifique et de nouvelles entrées d’air. Sous le capot, seuls le V8 4.7L et la boîte automatique à 6 rapports restent au catalogue. Cela donne 460ch et 520nm, ce qui permet un 0 à 100km/h effectué en 4.8s (Sport) ou 4.7s (MC) pour une vitesse de pointe de 299km/h ou 301km/h. Abord, Maserati modernise son système multimédia avec un nouvel écran de 8.4 pouces disposant des fonctions AppleCarPlay et Androïd Auto. Vous pourrez également opter pour un système hifi Harman Kardon.

 

09 Juillet 2017 : Partenaire du meeting aérien de Oshkosh aux Etats-Unis depuis de nombreuses années, Ford a l’habitude de proposer un véhicule un peu spécial tous les ans. C’est le F150 Raptor qui est à l’honneur en 2017. Ce monstre change même de patronyme pour prendre celui de l’avion de chasse F22 Raptor conçu par Lockheed. Elargisseurs d’aile en fibre de carbone, remplacement du logo Ford à l’avant et à l’arrière par F22, rampe de phares additionnels, il arbore un petit clin d’œil au monde l’aviation, avec des rétroviseurs à l’éclairage rouge à gauche et vert à droite, correspondant au même code des avions de chasse. Sous le capot, le V6 3.5L Bi-Turbo ecoboost voit sa puissance passer de 450 à 545 et son couple de 588 à 691nm. Le Ford F22 Raptor est un modèle unique qui sera vendu aux enchères, afin de récolter des fonds à la formation de jeunes pilotes de chasse.

 

07 Juillet 2017 : La Subaru Impreza de nouvelle génération est sur le point de débarquer en Europe. Ce n’est plus tout à fait une nouveauté, car la marque japonaise a privilégié le marché américain en présentant ce modèle en 2016 à New-York. Subaru n’a pas de grandes ambitions en Europe. Cette nouvelle Impreza fera figure de petit poucet par rapport aux mastodontes de la catégorie. On parle là, des Golf, Astra, Focus, 308 ou Megane. Le client qui veut se démarquer pourrait être tenté par cette compacte familiale plutôt exclusive. Elle proposera toujours cette fameuse transmission intégrale S-AWD de série, et des blocs moteur boxer, deux traditions bien ancrées chez Subaru. La ligne est elle, très consensuelle. Le manque d’inspiration des designers japonais est un poil agaçant, mais l'ensemble reste heureusement élégant. Subaru proposera son système d’aide à la conduite Eyesight qui couple l’alerte de franchissement de ligne et le régulateur de vitesse adaptatif. La nouvelle plate-forme promet un centre de gravité plus bas de 5mm, tout en proposant une direction plus précise.

 

06 Juillet 2017 : Fiat ne manque jamais une occasion de mettre en avant sa petite 500. Le 04 juillet 2017, la mini-citadine fêtera ses 60ans. Sortie en 1957, elle a disparue de la circulation en 1975, avant de réapparaitre en 2007, dans sa forme actuelle. A part un restylage en 2015, la génération actuelle est toujours aussi craquante. La marque populaire italienne se permet de lui offrir quelques attributs très vintage. On commence par les deux teintes de carrosserie spécifiques que sont ce « Vert Riviera » ou cet « Orange Sicilia ». Ensuite, on remarque assez facilement les jantes 16 pouces inspirées des années 60, avec son design plein, sa couleur blanche et son centre chromé. Enfin, Fiat remet une couche côté chrome, sur les rétroviseurs d’abord, mais également avec une baguette sur le milieu du capot. Les collectionneurs apprécieront certainement ces petits détails esthétiques. A bord, pas de révolution, à part, cette sellerie à rayures avec surpiqûres couleur carrosserie. L’équipement est bien conforme aux attentes actuelles, avec un compteur et ordinateur de bord 100% digital, ainsi qu’ un écran couleur central avec fonction U-Connect Link. Cette Fiat 500 Anniversario sera proposée également en version découvrable (500C). Sous le capot, les traditionnels blocs essence allant de 69 à 105ch et le 1.3Multijet (Diesel) de 95ch.

 

02 Juillet 2017 : Porsche nous présente la 911 la plus performante de la gamme. La 911 GT2 RS arrive alors que la fin de carrière de la 911 Type 991 est proche. On peut-être sûr que le nombre d’exemplaires de cette 911 de tous les excès sera limité. Alors que la 911 GT3 RS procure un plaisir purement atmosphérique, la GT2 RS, elle, fait appel au Flat 6 3.8L Bi-Turbo de la 911 Turbo S (580ch). La puissance fait quand même un sacré bond en avant. Turbines majorées, système de refroidissement revu avec injection d’eau sur l’échangeur, échappement en titane, le monstre crache 700ch et 750nm de couple. La GT2 RS abandonne par contre la transmission intégrale, afin de gagner de précieux kilos sur la balance. Elle profite des quatre roues directrices et de la boîtes PDK à 7 rapports. La banquette arrière disparaît bien évidemment et laisse place à des arceaux. Eléments de carrosserie en plastique renforcé en fibre de carbone ou encore le système de freinage en carbone céramique, le véhicule pèse 1470kg. Les performances sont exceptionnelles, avec un 0 à 100km/h effectué en 2.8s, un 0 à 200km/h en moins de 9.0s. Des temps qui semblent meilleurs que pour une supercar. Le look est également extrême, avec un bouclier surdimensionné, des prises d’air sur le capot, des ailes ajourées, un aileron fixe hors-norme et un nouveau diffuseur arrière qui intègre deux énormes sorties d’échappement. Porsche proposera même un pack Weissach permettant un gain en poids de 30kg. Reste un sacré problème à régler, le prix de base de cet engin de folie, soit près de 290 000€TTC en Europe.

 

28 Juin 2017 : Décidément, on assiste cette année à l’explosion de la catégorie des mini-crossovers. Après, l’Audi Q2, le Citroën C3 Aircross, le Hyundai Kona et le Kia Stonic, voici venu le tour du Seat Arona. La petite espagnole viendra également se frotter aux Renault Captur, Peugeot 2008, Fiat 500X Mazda CX-3 et consorts. L’Arona repose sur le châssis de l’Ibiza, soit la nouvelle plate-forme MQB A0. Il mesure 4.14m, soit 8 cm de plus que la citadine compacte. Il est également plus haut de 10cm, ce qui profite à la garde au sol (+1.5cm), mais également à l’espace intérieur avec une garde au toit bien plus généreuse. Le coffre dispose d’une capacité de chargement passant de 355 (Ibiza) à à 400 litres. Côté style, on semble avoir à faire à un Ateca miniature. Une calandre à présent bien connue, quelques coups de gouge au niveau de la carrosserie de profil, des passages de roue et des bas de caisse marqués, et un hayon aux angles vif, le Seat Arona donne dans le dynamisme. Seat proposera des teintes bi-ton, avec un toit personnalisable. Cela donnera 68 combinaisons de couleur disponibles, avec cette démarcation spécifique au niveau de la custode. On retrouve la planche de bord de l’Ibiza, avec les technologies qui vont bien, comme le chargeur par induction pour smartphones ou l’écran tactile 8 pouces avec applications AppleCarPlay et MirrorLink. Seat proposera aussi certains équipements haut de gamme, comme la surveillance des angles-morts, le régulateur de vitesse actif, l’aide au stationnement semi-autonome ou la suspension pilotée. L’Arona ne sera disponible par contre, qu’en deux roues motrices. Sous le capot, le 3 cylindres 1.0Tsi de 95 ou 115ch, le 1.5Tsi de 150ch, et le 1.6Tdi de 95 ou 115ch.

 

27 Juin 2017 : Ce sera la grosse nouveauté de BMW à Francfort. Sortie en 2003, le BMW X3 en est à sa troisième génération. Cette dernière repose à présent sur la plate-forme de la nouvelle BMW Série 5. Le X3 est plus long de 5cm par rapport à la génération précédente et mesure à présent 4.70m de long. Grâce à un empattement en hausse, BMW promet une meilleure habitabilité aux places arrière. Le style évolue en douceur, mais on remarque tout de même les naseaux qui ont pris du volume, les feux qui se sont élargis, les antibrouillards qui ne sont plus ronds, mais rectangles, ainsi que les feux arrière avec effet 3D. A bord, la finition semble avoir progressé, et la planche de bord profite d’un nouvel écran couleur tactile de 10.2 pouces. Vous pourrez également commander les différentes fonctions de l’auto grâce à la traditionnelle molette iDrive. Une commande par gestuelle sera disponible en option. Vour pourrez également opter pour une instrumentation numérique à la place des traditionnels compteurs, ou d’une clé intelligente capable d’actionner la climatisation à distance et de connaître votre niveau de carburant. BMW proposera un système de conduite autonome, surtout à faible allure, grâce au régulateur de vitesse actif, à l’avertisseur de trafic avant et arrière, à l’aide au maintien dans la file ou au détecteur de piétons. Grâce à son nouveau châssis, la marque à l’hélice annonce un poids en baisse compris entre 50 et 90kg. Le moteur est placé de façon longitudinale. Le BMW X3 sera donc une 4 roues motrices de série. Cinq blocs moteur pour ce début de carrière avec le 20i de 184ch, le 30i (4 cylindres turbo) de 252ch, le 20d de 190ch, le 30d (6 cylindres en ligne) de 265ch, et une version un peu épicée, le X3 M40i de 360ch. Ces motorisations profiteront de l’excellente boîte automatique à 8 rapports. La capacité de chargement profite d’un coffre de 550 litres, et même de 600 litres grâce aux dossiers inclinables (1600 litres avec les banquettes rabattues).

 

23 Juin 2017 : Audi lance sa R8 Spyder V10 Plus. La version découvrable de la supersportive allemande était disponible jusqu’à aujourd’hui, avec son V10 5.2L de 540ch. La marque aux anneaux l’équipe du bloc de la V10 Plus, soit, le même moteur gonflé à 610ch. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.3s, soit 3 dixièmes de mieux que sur le modèle de base. La vitesse maximum passe de 318 à 328km/h. Audi annonce une consommation de 12.5L au 100km pour des rejets de CO2 de 292g/km. On a droit évidemment de série, à la boîte S-Tronic à double embrayage et 7 rapports, ainsi qu’à la transmission intégrale. Côté look, on distingue cette version « Plus », à sa calandre peinte en noir, et à son petit becquet arrière en carbone. Une teinte de carrosserie supplémentaire, avec ce vert micrommata, sans oublier les magnifiques jantes anthracites. Cette Audi R8 Spyder V10 Plus sera disponible au tarif de 207 500€TTC en Europe.

 

21 Juin 2017 : Kia dévoile sans surprise son nouveau petit crossover avant le Salon de Francfort. Il s’agit du Kia Stonic. Ce nouveau petit baroudeur des villes intègre donc une catégorie en plein boom. Les constructeurs vont devoir se partager un marché de plus en plus concurrentiel. Le Kia Stonic propose donc un design moderne et agressif, avec une face avant qui rappelle sa citadine de soeur, la Rio. Le Stonic repose d’ailleurs sur la même plate-forme que la Rio. Long de 4.14m, il se pare d’une carrosserie bi-ton, avec notamment 5 teintes différentes pour le toit. On remarque également le montant de la custode couleur carrosserie qui tranche avec celle du toit. A bord, pas de fioritures, mais quelques touches de couleurs, pour égayer l’ensemble. Le coffre cube 350 litres. Le Kia Stonic viendra donc épauler son cousin, le tout nouveau Hyundai Kona, qui s’adresse à une clientèle un peu plus exigeante typée SUV, avec des motorisations plus puissantes et une transmission intégrale. Sous le capot du Stonic, on retrouve un 1.4Mpi de 100ch, un trois cylindres 1.0L turbo de 120ch, et un 1.6CRDi de 110ch. Kia ne propose pas de transmission intégrale sur son Stonic.

 

20 Juin 2017 : Mac-Laren élargit un peu plus sa gamme, avec l’arrivée de cette 570S Spider. Voilà deux ans que la 570S existe, la version d’entrée de gamme 540 est arrivée il y a quelques mois, ainsi que la 570GT, une version un peu plus luxueuse et disposant d’un espace bagage. La Mac-Laren 570S Spider est donc la version découvrable de ce petit coupé 2 places. Un toit en dur (deux parties) qui se plie et se déplie en 15 secondes et jusqu’à 40km/h, à l’instar d’une Porsche 911 Targa. Sous le capot, toujours le V8 3.8L Bi-Turbo qui crache 570ch et 600nm de couple. Malgré une cinquantaine de kilos en plus, le 0 à 100km/h est avalé en 3.2s pour une vitesse de pointe de 328km/h, ce qui en fait toujours une des sportives les plus efficaces de la planète. Mac-Laren ajoute quelques teintes de carrosserie pour l’occasion avec un « yellow sicilian », un « Blue Curacao » et un « Vega Blue ». Cette 570S s’affichera en Europe au tarif de 210 000€TTC.

 

17 Juin 2017 : Volkswagen nous fait découvrir la sixième génération de sa fameuse Polo. Dans les années 80, cette dernière portait le surnom de fourmi, mais les choses ont bien évolué. Cette Volkswagen Polo 6 repose à présent sur la plate-forme MQB A0, qui n’est qu’une évolution de la plate-forme évolutive MQB qui équipe les Golf, Audi A3, Skoda Octavia ou Seat Leon. Ce châssis MQB A0 est adapté au segment B, mais c’est la Seat Ibiza qui en a profité la première, il y a à peine quelques semaines. La Polo est donc plus grande qu’auparavant, avec une longueur de 4.05m. Elle est également plus large et profite d’un empattement majoré de 9cm, ce qui promet une habitabilité conséquente pour la catégorie. Comme pour sa cousine, l’Ibiza, c’est le coffre le grand gagnant de l’opération, avec une capacité de chargement qui passe de 280 à 350 litres, soit autant que la plupart des berlines compactes. A bord, Volkswagen joue toujours la carte du sérieux, mais les changements sont nombreux, avec une planche de bord aux lignes horizontales, un nouvel écran multimédia de 6.5 ou 8 pouces. L’instrumentation profite en option, d’un pavé numérique (Active Info Display). Côté équipement, vous pouvez également disposer d’un système audio Beats de 300W, d’un toit ouvrant panoramique, d’un régulateur de vitesse actif, d’un assistant de changement de voie, d’un détecteur de piéton avec freinage automatique d’urgence, d’un chargeur de smartphone par induction ou d’une suspension pilotée. Sous le capot, la gamme de motorisations essence est assez large avec un 1.0Mpi de 65 ou 75ch, un 1.0TSi de 95 ou 110ch, un tout nouveau 1.5TSi de 150ch, et un 2.0TSi de 200ch pour la Polo GTi. Côté diesel, il faudra se contenter pour le moment, du 1.6TDi de 80 ou 95ch. Côté style, Volkswagen reste fidèle à elle même, avec ce conservatisme qui pourrait agacer, même la clientèle la plus fidèle. Une Polo reste une Polo, et l’évolution stylistique est beaucoup trop timide, ce qui enlève un peu de modernité pour un véhicule 100% nouveau. La calandre a été retravaillé avec une bande couleur carrosserie et une partie chromée sur la largeur qui se confond avec les feux de jour, l’auto paraît un peu plus massive bien évidemment avec son nouveau gabarit, mais rien ne transcendera le chaland. Même les feux arrière ne connaissent pas de grande évolution, ce qui gâche un peu la découverte de cette Polo 6.

 

14 Juin 2017 : BMW persiste avec son concept de grande berline haut de gamme à hayon. En 2010, nous vous présentions la BMW Série 5 GT . C’est une toute nouvelle BMW Série 6 GT qui vient remplacer cette dernière. Le fait de passer de Série 5 à Série 6, donne à cette GT un peu plus de prestige. Cette Série 6 GT est un mix entre un coupé, un break et une limousine. Elle repose sur la plate-forme de la Série 7 et affiche exactement le même empattement, ce qui permet une habitabilité plutôt impressionnante. Grâce à son hayon, la capacité de chargement est plus que conséquente avec un volume compris entre 610 et 1800 litres. Par rapport à la Série 5 GT, BMW a abaissé la garde au toit de 2cm et allongé le véhicule de 9cm. La BMW Série 6 GT est tout simplement plus statuaire qu’une Série 5, et plus pratique qu’une Série 7. Le véhicule a également perdu 150kg sur la balance, grâce à l’emploi massif d’acier à haute limite d’élasticité et d’aluminium. La planche de bord est repris de la Série 7, et les technologies embarquées sont du même niveau. Ecran de 10.25 pouces, commande vocale ou par gestuelle pour le poste radio, conduite autonome jusqu’à 210km/h avec la possibilité de lâcher le volant pendant 30 secondes, un système de caméras capable de détecter un danger à l’avant ou à l’arrière, un affichage tête-haute à haute résolution, une connexion internet avec conciergerie, une borne Wifi, une climatisation quadrizone ou encore un système de stationnement commandé de l’extérieur du véhicule. Trois motorisations pour ce début de carrière, avec la 630i et son 4 cylindres 2.0L bi-turbo de 258ch, la 640i et son 6 cylindres en ligne 3.0L Turbo de 340ch, ainsi que la 630d avec son classique 6 cylindres turbo diesel de 265ch. La 640i GT et la 630d GT seront disponibles avec la transmission intégrale Xdrive.

 

  

14 Juin 2017 : C’est au Salon de Francfort qu’on pourra le voir en vrai, mais Hyundai nous fait découvrir en détails son SUV urbain, le Kona. Le constructeur coréen propose sur certains marchés, comme l’île Maurice par exemple, un petit SUV, le Creta. Le marché européen ne profite pas de ce modèle, mais Hyundai s’apprête à réparer cette erreur. Il est vrai que nous sommes friands de ce genre d’engin. Le Hyundai Kona rentrera en concurrence avec le Renault Captur, le Peugeot 2008, le Nissan Juke, le Mazda CX-3, le tout nouveau C3 Aircross et bien d’autres encore. Le style se différencie du reste de la gamme, avec un design limite torturée, un profil qui rappelle une certaine DS4 Crossback, une grosse calandre hexagonale, des feux à plusieurs étages, des boucliers maquillés de plastique noir à l’avant comme à l’arrière, et des jantes stylées. A bord, Hyundai semble vouloir égayer l’habitacle, avec certains éléments couleur carrosserie, et des surpiqures au niveau des sièges. L’ écran couleur en 5,7 ou 8 pouces, le chargeur de smartphone par induction, la lecture tête-haute, et les différents équipements de sécurité active comme le détecteur de piéton, l’éclairage adaptatif ou le système de maintien dans la voie, annoncent un véhicule très technologique. Sous le capot, Hyundai ne joue pas petit bras, avec un 1.0T-GDi et 1.6T-GDi turbo (essence) de respectivement 120ch et 177ch, ainsi qu’un 1.6CRDi (diesel) disponible en 115 ou 133ch. Bonne surprise également au niveau de la transmission, avec la possibilité d’opter pour les 4 roues motrices sur les finitions les plus hautes.