Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

15 Juin 2021 : L’Opel GrandLand connaît un joli restylage en 2021. Le cousin du célèbre Peugeot 3008 a bien du mal à se faire une place en Europe ou en France, malgré le fait qu’il partage la même base technique. Opel a décidé de rajeunir la face avant grâce à cette calandre Vizor, déjà vu sur le nouveau Mokka et Crossland facelift. Ce faciès noir laqué entouré de chrome, se marie parfaitement avec sa nouvelle signature lumineuse. C’est à peu près tout en ce qui concerne le style, à part peut-être l’inscription GrandLand, qui s’affiche à présent sur toute la largeur du hayon. Dans l’habitacle, le classicisme laisse place à la technologie. La planche de bord se dote du digital PurePanel, conjugant une instrumentation de 10 pouces et un écran central de 12 pouces. La finition semble en progrès et on note la présence du boîtier de vitesse du 3008 en version automatique. Sous le capot, on devrait retrouver le 1.2 Turbo essence de 130ch, le 1.5 Diesel de 130ch et les deux modèles hybrides rechargeables de 225ch et 300ch.

 

14 Juin 2021 : Lexus a visé juste en 2014, en commercialisant son premier SUV familiale, le NX. Proposé essentiellement en version hybride de 197ch en Europe, le véhicule a clairement était un produit de conquête, qui a attiré un bon nombre de nouveaux clients. Face à l’Audi Q5 ou le BMW X3, il a fait mieux que se défendre, avec 1 millions d’exemplaires écoulés dans le monde, dont près de 170 000 en Europe. Après 8 ans de carrière, il passe la main à une nouvelle génération. La face avant abandonne les feux à double étage, mais la calandre semble gagner encore en caractère, avec un dessin très vertical. Le profil dispose de formes géométriques un peu plus harmonieuses que par le passé. La poupe arbore un bandeau lumineux et une nouvelle signature lumineuse qui nous rappelle son petit frère UX. L’empattement prend 3cm, mais le véhicule ne mesure que 2cm de plus en longueur. Il est également plus large de 2cm, ce qui lui donne un surplus de dynamisme. La planche de bord semble quelque peu torturée dans son dessin. La console centrale se pare d’un écran central de 14 pouces, un des plus grand du marché, avec deux molettes sur la partie basse. Les compteurs sont en grande partie, digital. La finition devrait être dans les standards hauts de la catégorie, et Lexus annonce un peu plus d’espace à l’arrière. Le plus intéressant se passe sous le capot, avec la présence d'une hybride simple 2.5L (350h) de 242ch disponible en deux ou quatre roues motrices. Il avale le 0 à 100km/h en 7.7s. Le Lexus NX 450h+ hybride rechargeable lève le ton, avec un 2.5L associé à deux moteurs électriques, totalisant 306ch, comme sur son cousin le Toyota RAV4. Grâce à l’imposante batterie de 18kWh, le véhicule peut parcourir 63km en full électrique selon le cycle WLTP, et il abat le 0 à 100km/h en moins de 6.0s.

 

     

12 Juin 2021: Le mythique baroudeur Toyota Land-Cruiser est de retour pour une 13ème génération. Enfin de retour, pas en Europe en tout cas. Non, ce nouveau mammouth sera disponible aux Etats-Unis, en Asie bien sûr, au Moyen-Orient. Malgré des dimensions proches du modèle précédent, cette nouvelle mouture paraît tout de même plus massive. L’expression d’armoire à glace lui va à ravir avec cette calandre surdimensionnée, son côté cubique et sa grande garde au toit. L’habitacle reste traditionnel, avec des compteurs analogiques, un grand écran tactile placé en hauteur, de nombreuses commandes physiques, et un levier de vitesse classique. Trois finitions au programme, et des options comptant une climatisation quadri-zone, des écrans supplémentaires à l'arrière, une sellerie cuir, ou un système hifi JBL. Malgré un poids en baisse de 200kg grâce à sa plate-forme TNGA-F, le Land-Cruiser s'adapterait très mal aux normes européennes. Effectivement, sous le capot, on retrouve un V6 3.3L Turbo diesel et un V6 3.5L bi-Turbo essence, certainement très portés sur la boisson. Dommage, Toyota ne prévoit pas de version hybride.

 

11 Juin 2021 : Ford règne aux Etats-Unis avec son énorme pick-up F150, et le Ranger est le leader de la catégorie en Europe. La marque à l'ovale dévoile pourtant une troisième pick-up, qui sera simplement le plus petit de la famille. Le Ford Maverick avec ses 5.08m, est effectivement 28cm plus court que le Ranger. Il vise une clientèle qui souhaite acquérir un véhicule pratique, mais utilisable au quotidien, notamment en ville. La version 2 roues motrices traction, embarque d’ailleurs un bloc hybride rechargeable, le même que le Kuga. Il s'agit d'un 4 cylindres 2.5L associé à un moteur électrique, développant au total, 191ch et 210nm de couple. Son atout, sera donc sa consommation dérisoire par rapport à la concurrence (5.9L en ville selon le constructeur). Il pourra embarquer 700kg dans sa benne et remorquer 900kg. La version 4 roues motrices fait appel à un 2.0L Turbo ecoboost de 250ch et 376nm de couple. Il permet de remorquer près de 1800kg. Ford a mis l’accent sur la modularité, avec une benne configurable, disposant de nombreuses astuces d'arrimage et de compartiments supplémentaires dans les ailes. L’habitacle n'est pas en reste, avec 5 places confortables et une banquette arrière cachant un vaste espace de rangement. Son système d’info-divertissement, avec écran de 8 pouces, dispose d’une hotspot Wifi permettant de connecter jusqu'à 10 appareils. Ford n’a pas encore prévu de le commercialiser en Europe, un continent où il pourrait venir intelligemment épauler son grand-frère, le Ranger.

 

10 Juin 2021 : BMW a décidé de procéder au restylage de sa paire de SUV, X3 et son pendant coupé, X4. Sortie à la Réunion en 2018, ces derniers bénéficient d’une nouvelle face avant, avec un double haricot d’un seul tenant, un bouclier redessiné typé iX3, et des feux totalement remaniés, disposant de la technologie Led adaptatif ou Laser en option. Concernant la poupe, le X3 se pare d’une nouvelle signature lumineuse avec des feux 3D et des clignotants grisés. Le X4 profite d’un nouveau bouclier arrière, qui peut disposer d’éléments noirs laqués quand vous optez pour le pack M. Dans l’habitacle, on remarque la console centrale reprise des Série 3 et Série 4, et c’est la même chose sur le tunnel central avec les nouvelles commandes au niveau du boîtier de vitesse. Sur les versions d’entrée de gamme, le client aura automatiquement droit à une instrumentation de 10.25 pouces et à un écran central de même taille. En haut de gamme, ces deux écrans sont disponibles en 12.3 pouces, et le système d’info-divertissement est plus performant. BMW a décidé de simplifier l’offre en réduisant la liste d’options, avec un équipement plus riche dès la finition X-Line, la nouvelle entrée de gamme. Cela représente un gain de quelques milliers d’euros si on analyse les nouvelles dotations. Enfin, sous le capot, le BMW X3 se démarque grâce à son diesel sDrive18d de 150ch à deux roues motrices, et son bloc hybride rechargeable xDrive30e de 292ch, capable de parcourir51km en mode full électrique. Toutes les autres motorisations son communes au X3 et X4. Il s’agit des blocs diesel 190ch, 286ch et 340ch, et des blocs essence 184ch, 245ch et 360ch. Tous sont accouplés à un système mild-hybrid 48V.

 

 

N’oublions pas les versions M-Sport embarquant le fameux 6 cylindres 3.0L Bi-Turbo, qui crache 510ch, et qui profite d’un couple en hausse de 50nm (650nm au total), permettant un 0 à 100km/h en 3.8s (soit un gain de 3 dixièmes sur l’exercice).

 

09 Juin 2021 : Nissan présentait en avril 2020, son Ariya, un SUV compact 100% électrique qui inaugure la toute nouvelle plate-forme CMF-EV. Crise sanitaire et pénurie de semi-conducteurs, la marque nippone le commercialisera qu’à partir de la fin d’année au Japon. Pour l’Europe, il faudra attendre le premier trimestre 2022. Nissan livre par contre la fiche technique complète de cet Ariya, qui disposera de deux roues motrices (traction) ou quatre roues motrices, et de batteries de 63 ou 87kWh. Cinq modèles au programme avec la 2WD 218ch 63kWh (360km d’autonomie), la 2WD 242ch 87kWh (500km), la 4WD 279ch 63kWh (340km), la 4WD 306ch 87kWh (460km) et la 4WD Performance 394ch 87kWh (400km). Le Nissan Ariya adopte le tout nouveau système e-4orce sur les versions 4WD. La puissance délivrée par la double motorisation sera variable entre les deux essieus, et il en va de même pour le freinage régénératif. En virage, il peut même agir de façon indépendante sur les 4 roues roues, afin de limiter les mouvements de caisse et de privilégier l’agilité. Il sera disponible à un tarif approchant les 45 000€ hors bonus écologique en Europe. A noter que l’Ariya partagera sa plate-forme avec la future Mégane électrique.

 

      

07 Juin 2021: La Toyota Supra Mark 5 est arrivée sur le marché en 2019, grâce à un partenariat heureux avec BMW. Cette sportive bi-place propose une nouvelle série limitée pour le marché nord-américain. L'année dernière, les américains avait déjà eu droit à une série limitée A91 (1000 exemplaires), avec un bloc moteur qui disposait de 45ch supplémentaires en passant de 340 à 385ch. En 2021, le constructeur nippon présente sa Supra A91-CF pour Carbon Fiber. Il sera disponible à 600 exemplaires. Le 6 cylindres en ligne bi-turbo d'origine BMW crache toujours 385ch. C'est surtout l'aérodynamisme du véhicule qui a été légèrement modifié, grâce à pas mal d’éléments en fibre de carbone. La lame avant spécifique, les jupes latérales, le becquet arrière, cette dernière bénéficiera en prime, d’un système de freinage Brembo et d'un différentiel arrière actif sport. Elle sera disponible en jaune "Nitro Yellow" ou blanc « Absolute zero White », avec des jantes noires ou grises. L’intérieur se pare d'alcantara et d'inserts en carbone.

 

                   

04 Juin 2021 : Rimac est une entreprise Croate spécialisée dans la conception de véhicule électrique. En 2011, elle présentait la Concept-One, une hypercar électrifié de 1088ch dont la production fût limitée à 8 exemplaires. Porsche et Hyundai, ont généreusement investi chez le petit constructeur Croate ces dernières années. Le fondateur de la marque, Mate Rimac, nous dévoile son nouveau modèle, la Nevera. Ce véhicule dispose d’un châssis et d’une carrosserie, composés en grande partie de fibre de carbone et d’aluminium. Le véhicule dispose de 4 moteurs électriques, comptabilisant 1914ch et un couple de 2360nm. La puissance délivrée est distribuée aux quatre roues de façon indépendante. Le tout est alimenté par un batterie en T, de 120kWh. Malgré les 2150kg en ordre de marche, cette Rimac Nevera efface le 0 à 100km/h en 1.97s, le 0 à 300km/h en 9.3s, et croise à 412km/h. Elle annonce une autonomie de 550km, et la batterie encaisse une charge de 500kW, ce qui permettrait en théorie de récupérer 80% de la charge en une vingtaine de minutes. Le style très fluide de cette hypercar, son aérodynamisme actif, ses pneus Michelin Sport 4S, son amortissement piloté et son système de freinage à 6 pistons par disque, devraient suffire à la scotcher au sol. Il s’agit d’une bi-place particulièrement bien finie. L’instrumentation numérique, l’écran central, ainsi q’un petit écran pour le passager, cette Rimac dispose également d’une technologie de pointe, comprenant une conduite semi-autonome évoluée, faisant appel à 13 caméras, 12 capteurs à ultra-son et 6 radars. Ce véhicule sera produit à 150 exemplaires au tarif de 2 millions d’euros.

 

03 Juin 2021 : BMW va rapidement développé sa gamme de véhicule électrique. Après l’i3 et l'iX3, le constructeur à l'hélice enchaîne avec son i4. Cette berline 5 portes coupé est un mixte stylistique bien sûr, entre une série 3 et une Série 4. La lunette arrière très inclinée, les portes sans encadrement de vitres, et sa garde au toit contenue, lui donnent un certain dynamisme. Cette BMW i4 sera disponible pour le moment dans deux versions. L’i4 eDrive40 embarque une double motorisation développant 340ch et une couple de 430nm. Le 0 à 100km/h est avalé en 5.7s et la vitesse maxi bridée à 190km/h. Grâce à sa batterie de 80.7kWh, elle annonce une autonomie de 590km. La version i4 M50 hausse le ton en arborant le badge Motorsport. La puissance passe à 544ch pour un couple de 795nm. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.9s et la vitesse maximum bridée à 225km/h. Malgré le poids de 2.2 tonnes, ce véhicule accélère donc aussi fort qu’une M3 ou M4. L’autonomie est de 510km. A noter que la batterie de 80.7kWh accepte une charge de 210kW, ce qui permet de récupérer une 160 ou 140km d’autonomie en seulement 10 minutes selon la version choisie, sur une prise adéquate. Cette i4 est également un véhicule pratique grâce à son hayon, qui cache un coffre de 470 litres, ou de 1290 litres si on rabat la banquette. La planche de bord évolue sur la partie haute par rapport aux versions thermiques. L’instrumentation de 12.3 pouces personnalisable et le grand écran central de 14.9 pouces, lui apportent un surplus de modernité. L’équipement ultra-futuriste comprend entres autres, une climatisation qui s’active à distance, une recharge de la batterie par induction en option, un affichage tête-haute évoluée avec navigation intégrée, une conduite semi-autonome dernier cri capable de lire les indications, de s’adapter aux données du GPS, de ralentir quand on arrive en ville, et même de s’arrêter au feu rouge, si les infrastructures le permettent. La BMW i4 eDrive40 sera disponible à partir de 59 700€ et i4 M50 à partir de 71 650€. Les tarifs sont bien évidemment très avantageux si on les compare aux modèles thermiques. On rappelle qu’une M4 est proposée à environ 105 000€ hors malus écologique de 30 000€. Ca commence donc à peser dans la balance.

 

02 Juin 2021 : Touring Superleggera est un célèbre carrossier italien, qui connu son heure de gloire de 1926 aux années 50. La marque Milanaise a travaillé avec de nombreux constructeurs tels qu’Alfa-Roméo, Fiat, Aston-Martin, Ferrari, Lamborghini, Maserati ou encore Lancia. Elle conçoit aujourd’hui des prototypes ou des modèles d’exception très exclusifs. Sa dernière réalisation fête en quelque sorte les 95 ans de la société. Cette Touring Superleggera Arese RH95, reprend la base technique de la Ferrari 488GTB. Sous le capot, on retrouve donc le V8 3.9L Bi-Turbo de 670ch et 760nm de couple, accouplé à sa boîte à double-embrayage et 7 rapports. Le style évolue grandement, et chaque panneau de carrosserie est spécifique à cette RH95. Le capot moteur plein qui cache le V8, l’ouverture des portes en élytre, la poupe tronquée, les échappements verticaux, le bouclier totalement redessiné, la grosse prise d’air sur le toit, elle profite également d’un habitacle remanié, même si on reconnaît immédiatement la planche de bord de la 488. Ce véhicule est disponible sur commande. Vous pourrez choisir d’en commander une ou d’apporter votre propre Ferrari afin de disposer de cette transformation. Les tarifs resteront eux, confidentiels.

 

31 Mai 2021 : La marque Cupra présente donc officiellement sa première berline compacte 100% électrique. Il s'agit de la cousine de la Volkswagen ID3. Cette Cupra Born disposera en prime d’une version sportive. Elle sera donc disponible avec les motorisations classiques de 150 ou 204, avec des batteries d'une capacité de 45 ou 58kWh. La version la plus dynamique fait appel à un bloc électrique boosté à 231ch, qui peut s'associer à une batterie de 58kWh (420km) ou 77kWh (540km). Le 0 à 100km/h est alors avalé respectivement en 6.6s ou 7.0s (selon le poids de la batterie). Bas de caisse, montant de custode stylé, jantes de 18 ou 20 pouces, feux arrière à bandeau lumineux, capot plongeant et nervuré, des inserts cuivrés, le look est assez racé. L’équipement est également généreux, avec une petite instrumentation de 5.3 pouces, un affichage-tête haute, un écran central de 12 pouces, une commande vocale « Hola Hola », une conduite semi-autonome de niveau 2, une caméra à 360°, un GPS 3D et une compatibilité Applecarplay et Androïd Auto sans fil, rien ne manque. N’oublions pas les sièges baquets et les deux boutons contrôlant les paramètres de conduite, sur le volant. Elle sera disponible en fin d’année en Métropole, avec un tarif de départ (150ch) de 32 700€.

 

30 Mai 2021 : Ok, le véhicule que nous vous présentons aujourd’hui, frise l’indécence en terme de tarif. La Bugatti « La Voiture Noire » à 11 millions d'euros HT, paraîtrait presque raisonnable par rapport à cette Rolls-Royce. Le département Coachbuild du constructeur anglo-allemand nous propose donc un véhicule qui ne sera disponible qu’à trois exemplaires. Elle a été conçu avec la participation des futurs propriétaires, afin d’être sûr de coller à leurs attentes. Elle reprend donc le châssis semi-monocoque des Rolls, auquel on a greffé une carrosserie spécifique, clairement inspirée du monde nautique. Ce cabriolet de 5.80m de long, dispose donc d’un style très intéressant. On vous laisse admirer le travail au niveau des designers, si on la compare à la Wraith par exemple. Rien n'est commun, les feux, la teinte de la carrosserie, la fluidité de la ligne, tout respire l’exclusivité, et les commentaires me semblent superflus. Le design de la poupe très particulier, rappelle tout simplement un Yacht. Le coffre s’ouvre en papillon, et vous aurez à disposition, tous les éléments pour un pique-nique de luxe. La température de cette malle est d’ailleurs optimale en toute circonstance, en disposant de son propre système de refroidissement. Les jantes à bandes blanches ajoutent un petit côté rétro tout à fait charmant. Bien sûr, le propriétaire de cette Rolls-Royce Boat Tail aura droit à quelques cadeaux supplémentaires comme, la coutellerie « Christofle », un stylo Montblanc ou une montre Bovet, mais c'est la moindre des choses. Sous le capot, le célèbre V12 6.75L Bi-Turbo d'origine BMW, développe 571ch et 900nm de couple. Quant au tarif, les heureux propriétaires ont déboursé 20 millions de livres, soit 23 millions d’euros HT.

 

28 Mai 2021 : La gamme M de la marque à l’hélice va bientôt s’étoffer. La BMW M3 aura droit à sa version break Touring dans quelques mois. En attendant, le constructeur allemand nous présente officiellement sa toute nouvelle M4 Cabriolet. Sur le marché français, ce véhicule ne sera disponible qu’avec le pack Compétiton 510ch à boîte Steptronic 8 rapports, et la transmission intégrale Xdrive. Cette dernière disposera bien sûr de différents modes (4WD, 4WD Sport et 2WD). Avec les renforts de structure, cette version cabriolet prend près de 150kg par rapport à la M4 Coupé. Cela nous donne un poids total assez élevé de 1995kg. Et pourtant, cette nouvelle BMW M4 Cabriolet a troqué son toit en dur par une capote souple 40% plus légère. Cela permet surtout de gagner en capacité de chargement. Avec 12cm de plus en longueur, elle peut accueillir 385 litres de bagages et même 450 litres, quand le toit est en place. Le 6 cylindres en ligne 3.0L Bi-Turbo crache toujours ses 510ch et 650nm de couple. Le 0 à 100km/h est avalé en 3.7s (3.5s pour le Coupé). Le client pourra opter pour le système de freinage carbone céramique, des jantes spécifiques et des sièges en fibre de carbone, qui font gagner 25kg à l’ensemble. Elle sera affichée en Métropole, à partir de 115 550€TTC hors malus écologique de 30 000€.

 

26 Mai 2021 : Spécialisé dans les produits Mercedes, le préparateur allemand Brabus nous propose sa vision du GLS 63S AMG. Le carbone est omniprésent sur cet énorme SUV, au niveau des élargisseurs d’ailes, du bouclier avant, des extracteurs, de l'habitacle et des sorties d'échappements. Un échappement en acier inoxydable avec clapets actif, qui permet à ce V8 Bi-Turbo de respirer plus profondément. Le moteur développe 800ch et 1000nm de couple, et il est accouplé à la transmission 4Matic, ainsi qu’à la boîte auto à 9 rapports. Ce Brabus 800 GLS 63S détale de 0 à 100km/h en 3.8s, et la vitesse maximum est bridée à 280km/h. Entres autres spécificités, on note la présence de ces jantes 24 pouces « Monoblock Platinium Edition », des inserts rouges au niveau de la calandre, et de ce gros logo "Brabus" qui s'illumine. Le véhicule et la préparation, reviennent à environ 310 000€TTC en Europe.

 

25 Mai 2021 : La Volkswagen ID3, première berline compacte 100% électrique de la gamme, est proposée actuellement avec des puissances allant de 145 à 204ch. Le constructeur allemand veut muscler son jeu en ce qui conerne les véhicules zéro émission. Il y a quelques semaines, il présentait l’ID4 GTX armé de son bloc électrique de 299ch. Le véhicule que nous vous présentons aujourd’hui est un prototype, mais annonce peut-être une version sportive de l’ID3 dans les années à venir. Ce Volkswagen ID.X Concept se pare d’une double motorisation, permettant d’atteindre une puissance confortable de 333ch, tout en profitant de la transmission intégrale. Etrange, puisqu’à la base, cette plate-forme MEB ne pouvait être disponible qu’en propulsion. Ralf Brandstätter, le directeur général de la marque, assure qu’il s’agit d’ailleurs d’une étude de style, qui ne devrait pas être commercialisé à moyen terme. La batterie passe de 62 à 82kWh, le poids est en baisse de 200kg, et le 0 à 100km/h est avalé en 5.3s. A noter les nombreuses touches vert-fluo au niveau de la carrosserie et de l’habitacle.

 

24 Mai 2021 : Kimera Automobili est une petite société italienne, spécialisée dans la restoration de véhicule ancien, de route ou de course. Elle a décidé de faire revivre la mythique Lancia 037, la groupe B de rallye qui fît des ravages dans les années 80. Walter Röhrl et Markku Alén ont réussi à décrocher le titre constructeur pour Lancia en 1983. On rappelle que pour des raisons d’homologation, cette 037 avait été produite à environ 260 exemplaires, trop peu pour satisfaire les nombreux passionnées de ce modèle. Kimera a donc conçu ce Restomod, la Evo037, qui n’aura sans doute aucun mal à faire craquer les plus riches d’entres-nous. Le dessin originel a été scrupuleusement respecté. Cette face avant se pare des traditionnels quatre feux ronds, qui sont à présent à LED. Avec toujours ses 1.24m de garde au toit, le véhicule semble toujours aussi racé. Le profil a même été magnifié, avec des panneaux de carrosserie bien mieux assemblés qu’à l'époque. Le gros aileron type pelle à tarte est également repris. Le véhicule s’est légèrement étiré mais on le remarque à peine. Cette Kimera Evo037 a choisi de reprendre les feux arrière ronds de la groupe B, bien plus sexy que sur le modèle de route de l'époque. Si on parle technique, c’est peut-être encore mieux. Elle reprend le bloc de la Fiat 131 Abarth, mais qui a été totalement remis au goût du jour. La société Italtecnica et l’ancien ingénieur Lancia et Ferrari Claudio Lombardi, ont revu sa conception. La cylindrée passe de 2.0L à 2.1L, et fait à présent appel à un compresseur comme à l’époque, mais également à un turbocompresseur pour les haut-régimes. Le niveau de performances n’est plus du tout le même. La puissance passe de 205 à 512ch, et le couple de 550nm devrait donner des ailes à cette berlinette. Pour le châssis et la carrosserie, on retrouve de l’acier, du kevlar, de l’aluminium, du titane et de la fibre de carbone. L’amortissement est assuré par des éléments Öhlins et le freinage est en carbone céramique. Kimera ne produira que 37 exemplaires au tarif de 480 000€.

 

23 Mai 2021 : Les constructeurs américains traditionnels tels que GM ou Ford, ont pris un certain retard en ce qui concerne l’électrification de leur gamme. Ford commence à réagir, avec notamment la sortie de la Mustang Mach-e, un des SUV électriques les plus performants du marché. La marque à l’ovale n’oublie pas pour autant, la catégorie qui fait son bonheur depuis des décennies, celui des pick-ups. Le Ford F150, le véhicule le plus vendu sur les terres américaines, disposera dans sa gamme, d’une version électrique. Ce Ford F150 Lightning a un ambassadeur de marque, puisqu’il s'agit du Président des Etats-Unis. Joe Biden mise clairement sur l’électrique dans les années à venir, et a pris le volant de ce Ford électrifié sur route fermée. Il souhaite également encourager la production locale de batterie lithium-ion, afin de ne pas dépendre de la Chine dans les années qui viennent. Le Ford F150 Lightning dispose quant à lui, en entrée de gamme, d’une puissance de 426ch et d’une batterie lui permettant une autonomie de 370km. Le modèle le plus puissant disposera de 563ch et d’une autonomie de 480km. Le 0 à 100km/h est alors avalé en 4.4s. Il pourra tracter jusqu’à 4.5 tonnes de remorque, embarquer 910kg dans sa benne, et proposera un coffre de 400 litres sous le capot avant. Il pourra alimenter le matériel de chantier en électricité, et sera même capable de fournir du courant à votre habitation pendant 3 jours. Le plus impressionnant reste les tarifs, qui débutent à 40 000$ pour la version de base, et à 55 000$ pour la version haut de gamme.

 

21 Mai 2021 : Si une Mercedes Classe S classique de 5.18m de long ne vous suffit pas, et que la version longue de 5.29m est encore un peu courte, vous pouvez toujours opter pour la version Maybach avec son grand empattement de 3.40m et sa longueur de 5.48m. Il s’agit du luxe suprême chez Mercedes. La nouvelle Mercedes-Maybach a été dévoilé il y a quelques semaines, mais on craignait la disparition du fabuleux V12 à cause des normes environnementales. Ce ne sera pas le cas pour les Etats-Unis, l'Allemagne, la Corée du Sud, la Russie et la Chine, son marché de prédilection. La version S680 embarque le V12 6.0L Bi-Turbo qui développe tranquillement 612ch et 900nm de couple. Il s’accouple enfin à la transmission intégrale 4Matic et à la boîte 9G-Tronic. Cela permet de propulser les 2.4 tonnes de l’engin de 0 à 100km/h en 4.5s. La vitesse maxi est bridée bien évidemment à 250km/h. Cette Mercedes-Maybach S680 annonce une consommation mixte de 14.1L au 100km pour des rejets de CO2 de 305g/km. Sièges relax, massage de la nuque au cheville, bar à champagne, écrans individuels, cette limousine ne pense qu’à votre bien-être. Votre chauffeur, lui, sera certainement agréablement surpris par l’agrément du V12.

 

19 Mai 2021 : Le Restomod et le Rétrofit, ce sont les tendances du moment dans le monde automobile. L’art de moderniser un véhicule de collection et de le convertir à l’électrique, Opel tente l'exercice avec sa Manta GSe ElektroMOD. Ce modèle unique reprend la carrosserie d'origine de la Manta de 1971. A l'avant, l’ancien bouclier en acier est remodelé, pour plus de modernité, et la calandre adopte le style « Vizor », comme sur le nouveau Mokka, mais sa technologie 100% LED permet d’afficher une raie ou certains messages. Les quatre typiques feux arrière de la Manta, et ces nouvelles jantes spécifiques en 17 pouces, lui donnent lui procurent toute sa sportivité. Dans l'habitacle, on bascule dans le présent, avec cette planche de bord repris du Mokka, avec deux écrans de 10 pouces, et les sièges sont empruntés à l'Adam S. Pour le reste, on note la présence de cette boîte de vitesse manuelle à 4 rapports. Ce véhicule étant électrique, le conducteur pourra décider de rester en permanence en quatrième, ou jouer les furieux en passant les rapports à la volée. Justement, sous le capot, on retrouve un moteur électrique de 147ch et 255nm de couple, associé à une batterie de 31kWh derrière la banquette arrière. Cette Opel Manta GSe ElektroMOD est bridée à 150km/h, et dispose d’une autonomie d’environ 200km. Homologué pour la route, elle devrait offrir quelques sensations intéressantes à son pilote.

 

18 Mai 2021 : Petit exercice de style de la part de la marque Abarth. Il faut dire que le petit constructeur italien, spécialisé dans la préparation des modèles Fiat, n’est pas débordé de travail. Après la fin de carrière de la 124, il ne reste au catalogue, que la petite Abarth 500 et ses différents niveaux de puissance. Pour 2021, on a droit à ce concept rappelant un passé glorieux, avec cette Abarth 1000SP. Le modèle originel qui date de 1966, était une petite barquette à châssis tubulaire en acier, homologuée à 50 exemplaires. Avec son poids de 480kg et son petit 4 cylindres 1.0L de 105ch, suffisaient pour atteindre les 230km/h. Elle était engagée en endurance et en course de côte. L’Abarth 1000SP 2021 adopte elle, le châssis de la regretté Alfa-Roméo 4C. Le dessin général respecte les codes stylistiques de l’époque, mais le véhicule paraît bien plus imposant. Le 4 cylindres 1742cm3 Turbo crache ses 240ch. Son châssis avec sa structure en carbone, assure toujours un poids plume, approchant à peine la tonne. Elle restera bien évidemment un modèle unique.

 

16 Mai 2021 : Alpine, dorénavant engagée en Formule 1, ne dispose encore dans gamme, que d’un seul modèle. Celui-ci est bien évidemment légendaire, puisqu'il s'agit de la passionnante A110. Pas de nouveautés exceptionnelles cette année, à part cette série limitée grand luxe Légende GT. Par rapport à la version de 2020, cette série limitée 2021, se distingue par sa puissance moteur passant de 252 à 292ch, grâce l’adoption du bloc moteur de l’A110S. Il s’agit du haut de gamme de l’Alpine A110. Cette dernière dispose de la teinte de carrosserie « Argent Mercure Mat » ou « Bleue Abysse », avec sellerie full cuir brune ou noire. Les jantes de 18 pouces sont spécifiques, les contre-portes sont également en cuir, les étriers de frein sont dorés, le ciel de toit est en micro-fibre, un fil cuivré habille la planche de bord, on retrouve la plaque numérotée, le repose-pied est en aluminium, et le système Hifi Focal Premium est de série. Cette Alpine A110 Légende GT 2021 sera affichée à 71 600€ en Métropole, et disponible à seulement 300 exemplaires en Europe.

 

14 Mai 2021 : Genesis, la marque Premium du groupe Hyundai, devrait débarquer en Europe en 2023. Parmi les modèles de la gamme, on retrouvera la berline G70 du segment D. Genesis vient de dévoiler une version Shooting break, qui propose un style plutôt sportif, et une capacité de chargement en hausse de 40% selon le constructeur. En ligne de mire, ce Genesis G70 Shooting Break vise le Mercedes CLA Shooting Break, l’Audi A4 Avant ou la BMW Série 3 Touring. La grande calandre type triangle, les feux avant scindés en deux, et les feux arrière en quatre, ce break de chasse propose un design de caractère. La planche de bord fait appel à une instrumentation numérique, à un écran central de 10.25 pouces, et à un certains nombres de commandes physiques, censés profiter à l’ergonomie. Le cuir, la sellerie matelassé et les inserts en aluminium, annoncent une finition véritablement premium. Sous le capot, on devrait retrouver les motorisations de la berline, avec 2.2 e-VGT Diesel de 202ch, un 4 cylindres 2.0T-GDi essence de 252ch et le V6 3.3T-GDi essence de 370ch.

 

12 Mai 2021 : La petite société française GCK (Green Corp Konnection) fondé par Guerlain Chicherit (champion de ski et pilote), s'attaque à un monument du sport automobile. Installé en Savoie, sa filiale GCK Exclusiv-E lance son tout premier modèle, une Lancia Delta Intégrale Evo-e. Un vrai mélange des genres, avec une « youngtimer » de légende qui bénéficie de quelques équipements modernes (Restomod) et d'une conversion à l'électrique (Retrofit). Le design originel est respecté, malgré la présence de quelques pièces en fibre de carbone, au niveau du spoiler, du becquet, des ailes et des bas de caisse. L’ambiance de l’habitacle n’a pas changé, mais la finition est d'un autre niveau, avec de l’alcantara sur la planche de bord, des surpiqûres, des sièges Recaro et le célèbre volant Momo. Cette Lancia garde sa transmission intégrale, et même sa boîte de vitesse. Les caractéristiques techniques sont également respectées, avec un moteur électrique qui développe 200ch pour 350nm de couple. Le 0 à 100km/h est effectué en 6.6s (5.7s pour le modèle thermique). Il faut faire avec le poids de la batterie lithium-ion, qui ne dispose malheureusement, que d’une capacité de 30kWh. Cela donne une autonomie limitée de 160km. GCK Exclusi-E a prévu d’assembler 36 Lancia Delta Evo-e pour la route et 11 Evo-e pour le rallye. Parrain de l'opération, le piolte Lancia de l'époque, Didier Auriol, a pu tester la bête et a même été surpris par le plaisir distillé à son volant.

 

11 Mai 2021 : Le ludospace Citan de Mercedes, change de patronyme. Dorénavant appelé Classe T, ce dernier sera également disponible dans une version 100% électrique. « Citan » sera l’appellation du modèle utilitaire. Le constructeur à l’étoile est très dynamique ces derniers mois, en ce qui concernel’électrification de sa gamme. Après l’EQC, l’EQA, l’EQB et l’EQS, Mercedes nous dévoile le concept EQT, qui ne devrait pas tardé à arriver sur le marché. On le sait, le partenariat Mercedes/Renault implique une base technique commune entre ce Classe T et le nouveau Kangoo. Le Kangoo étant électrifié, le Classe T profite donc des mêmes avantages. Mercedes le dotera d’une motorisation plus performante et d’une batterie spécifique. On parle d’un électromoteur de 160ch accouplé à une batterie de 70kWh. Ce Mercedes EQT Concept pourrait afficher une autonomie de 400km. Avec ses 4.95m, il pourra accueillir jusqu’à 7 passagers.

 

09 Mai 2021 : Morand Cars est une toute nouvelle marque automobile basée en Suisse. Benoît Morand, le fondateur de la société est un ancien pilote, ayant également dirigé des écuries de course. Pour cette nouvelle aventure, il s’est associé à Eric Boullier, ancien patron de l’équipe Lotus-Renault et à l'homme d'affaire Michel Volet. Le but est de concevoir dans un premier temps, une hypercar hybrides rechargeable. La Morand MH41 que nous vous présentons aujourd’hui, se pare d’un châssis monocoque en fibre de carbone et d'une carrosserie en fibre de lin. Afin de réduire au maximum le poids, la batterie de 5.6kWh est en graphène. Cette dernière accepte une charge de 155kW, ce qui permet une recharge en moins de 5mn. Longue de 4.63m, large de 2m et haute de 1.28m, elle annonce un poids de 1370kg à vide. Sous le capot, se cache un V10 5.0L suralimenté par deux compresseurs, accouplé à une boîte séquentielle à 7 rapports. Ce bloc de 750ch sera associé à un moteur électrique de 164ch sur le train avant, et à deux blocs électrique cumulant 286ch au niveau du train arrière. La puissance combinée de 1200ch et le couple de 800nm, permettront d’atteindre les 200km/h en 6.5s, avec une vitesse de pointe de plus de 360km/h. Ce véhicule peut parcourir une vingtaine de kilomètres en mode zéro émissions. Elle sera commercialisée à l‘horizon 2023. Morand Cars travaille également sur une version 100% électrique, qui pourrait atteindre les 2000ch.

 

 

08 Mai 2021 : Fiat dispose en Europe d’une gamme plutôt restreinte, se concentrant principalement sur les déclinaisons de sa célèbre 500. Ce n’est pas le cas sur tous les continents. Les produits les plus populaires se trouvent bien évidemment en Amérique du Sud. C’est l'occasion de vous présenter ce nouveau SUV urbain "progetto363", qui sera disponible au Brésil. Fiat hésite encore pour le patronyme de ce nouveau modèle (Pulse, Domo, Tuo), et c’est le peuple qui choisira. Il reprend la base technique de l’Argo, une citadine inconnue dans nos contrées. Long de seulement 4.10m et large de 1.76m, il disposera d’une motorisation essence probablement suralimentée. Sa face avant musculeuse, sa calandre rectiligne, ses antibrouillards stylés, ses gros plastiques au niveau des bas de caisse, ses feux arrière qui s’affinent au niveau du hayon, et sa teinte de carrosserie bi-ton, n’auraient aucun mal à trouver son public en Europe. Le tarif serait sûrement plus avantageux, si on le compare à la star Fiat 500X.

 

06 Mai 2021 : Ferrari présente officiellement sa 812 Competizione. Comme les Ferrari 599GTO ou F12 TDF en leurs temps, il s'agit d'une version améliorée de la déjà terrible 812 Superfast. La marque de Maranello a travaillé l’aérodynamisme du véhicule, avec notamment cette calandre bien plus large, les extracteurs sur le capot avant, recouvert d’une lame en fibre de carbone, et ce capot moteur en aluminium qui génère un vortex, censé réduire les turbulences. On note la présence de trois petits extracteurs au niveaux des ailes arrière, d’un diffuseur redessiné et cette double sortie d’échappement rectangulaire. Ferrari proposera également une version Competizione A pour Aperta (découvrable). Plus légères de 38kg, bénéficiant de 80kg d’appui supplémentaire à 200km/h, les Ferrari 812 Competizione et Competizione A, profitent également d’une préparation moteur. Le V12 6.5L bénéficie de bielles, d'un vilebrequin, d'une pompe à huile, d'une admission et d'une cartographie spécifiques. Le moteur peut prendre jusqu’à 9500tr/m et crache 830ch, soit un gain de 30ch par rapport à la Superfast. Le couple est lui en légère baisse, en passant de 718 à 692nm. On arrive au limite de motricité concernant le 0 à 100km/h, qui ne gagne que 5 centièmes en passant de 2.9 à 2.85s. Une fois le véhicule lancé, les bienfaits de ce gain en puissance, devraient se faire mieux ressentir. Refroidissement des freins et système à 4 roues directrices revus, ce coupé et ce cabriolet ultra-sportifs, n’ont pas encore dévoilés leurs tarifs.

 

05 Mai 2021 : La Skoda Fabia de 4ème génération se dévoile enfin. Il s'agissait de la plus ancienne citadine compacte du groupe Volkswagen. Comme ses cousines Polo, Ibiza ou Audi A1, cette nouvelle Fabia se dote de la plate-forme MQB A0. Résultat, elle prend 12cm dans l’opération en passant de 3.99 à 4.11m. Elle est aussi plus large de près de 5cm, avec ses 1.78m. Cela annonce une habitabilité généreuse, mais aussi une capacité de chargement en hausse, avec ses 380 litres. Côté look, la Fabia reprend cette calandre en relief des autres modèles de la marque, le véhicule paraît mieux assis sur la route avec ses ailes légèrement galbées, et les feux arrière s’allongent à présent sur le hayon. La grosse surprise se trouvera certainement dans l'habitacle. L'agencement reste classique comme toute bonne Skoda, mais l’ensemble est bien plus moderne. Instrumentation numérique, grand écran central, revêtement en tissu, plastique moussé, aérateurs latéraux ronds, touches de couleur, cette Skoda Fabia met l’accent sur les nouvelles technologies. Comme sur son grand frère le Kamiq, la finition semble avoir été au centre des préoccupations. La qualité des matériaux et l’assemblage semblent au dessus du lot. On attendra de juger sur pièce. On remarque ce nouveau volant à deux branches, très élégant. Dommage, cette plate-forme MQB-AO n’accepte pas de motorisations hybrides. Pour cette Fabia, il n’y aura que des blocs essence. Skoda mise sur son 3 cylindres 1.0L atmosphérique de 65 ou 80ch, le 1.0TSi de 95 et 110ch, et le 1.5TSi de 150ch, qui sera lui, automatique accouplé à la boîte DSG7. A noter que cette citadine tchèque sera la seule du marché à proposer un dérivé break, une exclusivité à présent sur le segment B.

 

03 Mai 2021 : La crise, ce n’est pas pour tout le monde. Certains milliardaires souhaitent disposer d’un véhicule unique et personnalisé, à leur goût. C'est la cas du Japonais Yusaku Maezawa, une des plus grandes fortunes nippones, spécialisé dans les ventes en ligne (ZozoTown). Sa Rolls-Royce Phantom Oribe devra être assortie à son futur jet-privé. Grand collectionneur d’art, il s’est inspiré de sa collection de céramiques japonaises Oribe, du 16ème siècle. On retrouve cette teinte de carrosserie spécifique "MZ Oribe Green", avec une touche de crème en partie basse. L'habitacle est dans les mêmes tons, et c’est le spécialiste français du luxe « Hermès », qui s’est occupé de le magnifier. Planche de bord, contre-portes, tunnel central, multiples commandes, ils sont tous recouverts du cuir Enea Green Hermès. Les tapis de sol sont en laine d’agneau, et les nombreuses boiseries en noyer, sont gravées d’un dessin du célèbre artiste, Pierre Peron. Le noyer, on le retrouve sur les tables pliables à l’arrière, les accoudoirs, et la console. Le tarif de cet exemplaire unique n'a pas été dévoilé. Son propriétaire a encore pas mal de rêves à réaliser, puisqu’il sera un des premiers voyageurs à embarquer pour un vol spatial habité en 2023.

 

01 Mai 2021 : Honda présente officiellement la onzième génération de sa Honda Civic. Le constructeur nippon dévoile avant toute chose, la version destinée au marché américain, là où la Civic fait le gros de ses ventes. Il s’agit donc d'une version tricorps, plutôt imposante pour la catégorie, avec ses 4.67m de long. Honda a véritablement assagi le style de cette compacte familiale, et joue la prudence, avec un look que l'on jugera de très classique, peut-être trop consensuel. Un capot plongeant, une calandre fine, des feux larges, quelques nervures de carrosserie de profil, et une partie arrière rappelant sa grande sœur Accord, la Honda Civic XI, ne devrait pas déchainer les passions. L'habitacle apparaît même plus intéressant, grâce à ce nouvel agencement comprenant son écran tactile placé en hauteur (7 ou 9 pouces), son instrumentation numérique 10.2 pouces en option, et ses aérateurs avec grille type alu. Honda annonce un châssis rigidifié, des liaisons au sol plus réactives, et de nombreuses aides à la conduite, dont une conduite semi-autonome de niveau 2. Pour les Etats-Unis et le Canada, cette Honda Civic fait appel à un 2.0L V-TEC de 158ch et un 1.5L Turbo V-TEC de 182ch, tous les deux accouplés à une boîte CVT. La version 5 portes à hayon prévue pour l’Europe, devrait bénéficier d'une électrification partielle.

 

30 Avril 2021 : Comme ses cousins Audi Q4 e-Tron et Skoda Enyaq, le Volkswagen ID4 hausse le ton avec cette version GTX. Cette appellation nous rappelle vaguement les années 80 et la Scirocco de l’époque. Elle sera à présent réservée aux modèles les plus performants de la gamme électrique chez Volkswagen. Sous le capot, on retrouve donc une double motorisation avant et arrière, offrant d’office une transmission intégrale. La puissance de 299ch permet à ce Volkswagen ID4 GTX d'abattre le 0 à 100km/h en 6.2s, et la vitesse maxi passe de 160 à 180km/h par rapport aux autres versions. Le constructeur allemand lui donne un look un poil plus virulent, avec des jantes de 20 ou 21 pouces, une garde au sol pouvant être rabaissée de 15mm en option, des bas de caisse couleur carrosserie, des boucliers avant et arrière avec grille et inserts noirs, ainsi qu’une teinte bi-ton pour le toit. La signature lumineuse est revue, avec des feux de jours à 3 diodes aux extrêmités latérales, un éclairage principal Matrix LED, et des feux arrière 3D avec bandeau central à fibre optique. L’habitacle se pare d'un peu de couleur, avec un habillage bleu pour le haut de la planche de bord, les traditionnelles surpiqûres rouges, le volant spécifique siglé GTX, les sièges sport, et l’éclairage d'ambiance 30 couleurs. L'ID4 GTX, grâce à sa batterie de 77kWh, peut parcourir jusqu'à 480km selon le cycle WLTP, et encaisser une charge de 125kW.

 

28 Avril 2021 : Le préparateur allemand Mansory fait rarement dans la discrétion. Sa dernière création reprend la base technique de la Ferrari F8 Tributo. Une très bonne base de travail, à laquelle Mansory va rajouté tous ses artifices habituelles. Cette Mansory F8XX arbore un nombre incalculables d’appendices aérodynamiques. Le bouclier avant semble totalement redessiné et bénéficie d’une lame, ainsi que d’ailettes latérales. Même topo de profil, avec ces bas de caisse retravaillés, et à l’arrière, avec le rajout de deux petits ailerons supplémentaires. Tous ces éléments sont en carbone, avec un effet marbré. La teinte de la carrosserie « Catania Green », les marquages dorés et les jantes dans les mêmes tons, ont certainement pour but d’attirer les regards de très loin. Sous le capot, le V8 3.9L bi-turbo se dote d’un échappement spécifique et d’une nouvelle cartographie moteur, faisant passer la puissance de 720 à 892ch, et le couple, de 770 à 980nm. La F8XX abat le 0 à 100km/h en 2.6s et croise à 354km/h (2.9s et 340km/h pour la F8 Tributo). L’habitacle est totalement recouvert de cuir dans les tons clairs, avec repose genoux et tapis de sol matelassé.

 

26 Avril 2021 : Kia nous présentait il y a quelques semaines, son nouveau crossover électrique, l’EV6. La marque coréenne nous dévoile aujourd'hui, la fiche technique complète, ainsi que les tarifs pour l'Europe. Construite sur la nouvelle plate-forme E-GMP, elle arbore un style fluide et dynamique. Avec un empattement de 2.90m, une longueur totale de 4.68m, le véhicule dispose d’une belle habitabilité et d’un coffre pouvant encaisser 520L de bagages. Ce véhicule se positionne entre le segment C et D-SUV. Il rentrera en concurrence directe avec son cousin, le Ioniq 5, ou la très sportive Mustang Mach-E. Sa planche de bord fait appel à deux dalles numériques de 12.3 pouces, et les matériaux se composent de bouteilles recyclés et de cuir Vegan synthétique. Sous le capot donc, on a le choix entre 5 motorisations différentes et deux types de batteries, dont voici les détails.

 

EV6 2WD (propulsion) 169ch 58kWh (autonomie de 400km)
EV6 2WD 217ch 77.4kWh (autonomie de 510km)
EV6 4WD 234ch 58kWh (autonomie de 390km)
EV6 4WD 325ch 77.4kWh (autonomie de 490km)
EV6 e-GT 4WD 584ch 77.4kWh (autonomie de 400km)

 

Le client pourra choisir entre les finitions Active, Design, GT-Line et automatiquement GT pour le modèle le plus puissant. Les tarifs seront compris entre 47 990€ et 66 990€TTC hors bonus écologique. Les équipements de ce Kia EV6 comprennent entres autres, l’assistant active à la conduite dans les embouteillages, le régulateur de vitesse adaptatif accouplé à la navigation, le freinage d’urgence autonome (piétons, cyclistes), le système UVO connect (mise à jour automatique à distance des systèmes), la géolocalisation des bornes de recharge, les sièges ventilés et chauffants, l’affichage tête-haute à réalité augmentée, le kit extérieur GT-Line, le système audio Meridian, le différentiel à glissement limité, les jantes alu 21 pouces, l’assistant active à la conduite sur autoroute, le détecteur de trafic arrière, l’assistant de stationnement à distance, la recharge bi-directionnelle V2L (capable de fournir de l’électricité à votre habitat ou recharger d’autres véhicules).

 

24 Avril 2021: Le Honda HR-V dévoile sa fiche technique. La nouvelle génération de ce B-SUV chez Honda, vise l'efficience maximum. Par rapport à la génération précédente, cette nouvelle mouture n’a pas grandi avec ses 4.33m de long. Le véhicule paraît étonnemment plus imposant. Cela est dû principalement à son style plutôt cubique, sa grosse calandre vertical, et sa garde au sol relevé de 10mm. Avec un empattement revu à la hausse et des portes-à-faux réduits, la marque nippone annonce une habitabilité en hausse de 35mm pour les jambes à l'arrière. Sous le capot, on retrouve le sage petit bloc e:HEV, le seul qui sera disponible en Europe. Il reprend les caractéristiques techniques de la Jazz, et se compose d'un 4 cylindres 1.5V-TEC à cycle Atkinson, accouplé à deux moteurs électriques (1 générateur et 1 propulseur). Il dispose de trois modes de fonctionnement, avec un véhicule qui parcoure de faible distance en mode électrique, puis, le moteur thermique alimente le générateur et recharge la batterie, et en cas de fortes accélérations, il s’occupe lui même de tracter le véhicule. Par rapport à la Jazz et ses 109ch, ce HRV développe lui 131ch, mais toujours 253nm de couple. Honda ne vise donc pas la performance pure, mais cela devrait suffire dans la vie de tous les jours. Toujours aussi modulable avec ce bac à essence positionné à l’avant, la banquette arrière se relève, pour le chargement d’objet haut. L’instrumentation numérique de 7 pouces, l’écran tactile de 9.2 pouces et sa planche de bord épurée, sont bien dans l’air du temps. Le marché européen n’étant toujours pas une priorité pour Honda, ce nouveau HRV ne devrait débarquer qu'en fin d'année en France Métropolitaine.

 

23 Avril 2021 : Audi et Porsche s’apprêtent à lancer une nouvelle famille de véhicules électriques. La première collaboration se passe plutôt bien, grâce à la plate-forme J1, qui équipe le Taycan et la toute nouvelle Audi e-Tron GT. La nouvelle base technique en préparation, se destine à des véhicules plus familiaux, type Porsche Macan électrique, Audi Q6 e-Tron, et cette Audi A6 e-Tron, que nous vous présentons aujourd’hui. Cette plate-forme PPE (Premium Platform Electric) a l’avantage de proposer une habitabilité conséquente, tout en embarquant une énorme batterie de 100kWh. L'Audi A6 e-Tron Concept affiche des dimensions respectables, avec ses 4.96m de long et 1.96m de large. Des feux toujours plus fins, une calandre pleine, des entrées d'air latérales qui ont pour mission de refroidir la mécanique et les freins, les rétroviseurs caméras, une ligne fuyante type A7, un diffuseur très marqué, et un petit becquet, la marque aux anneaux annonce un CX de 0.22. Les feux arrière OLED sont de toute beauté et paramétrables, et l’éclairage avant Digital Matrix LED, peut servir de vidéoprojecteur, permettant de projeter sur un mur, un jeu vidéo. Développant 476ch et 800nm de couple dans sa version la plus puissante, cette grande berline efface le 0 à 100km/h en moins de 4s, grâce à une bi-motorisation électrique et la transmission intégrale. De simples versions deux roues motrices seront également disponibles. La batterie encaisse une charge de 270kW, permettant de récupérer 80% de la batterie en 25mn. L’autonomie de 700km devrait convaincre les plus sceptiques.

 

22 Avril 2021: La Volkswagen Polo de 6ème génération passe par la case restylage en 2021. Il faut dire que cette Polo 6, ressemblait énormément à la génération précédente. Le client n’avait pas vraiment la sensation de rouler dans un nouveau véhicule, d'où des ventes en baisse en Europe. Ce millésime 2021 profite donc de nombreuses modifications esthétiques et technologiques, et ça transfigure la fourmi, comme on l’appelle. Les boucliers et la signature lumineuse, sont totalement revus. Les feux de jour se prolongent même sur la calandre à la façon d'une Arteon. A l'arrière, les feux sont à présent scindés en deux parties et prend la forme d'un L, ce qui rappelle énormément sa grande sœur, la Golf. Cette Volkswagen Polo Facelift a aussi droit à un nouveau volant, à des commandes sensitives pour la climatisation, et le client pourra opter pour une instrumentation digital de 10.25 pouces, et un écran central de 8 ou 9.2 pouces. L’équipement est plus riche, avec une citadine compacte qui se dote en option, d'un éclairage IQ Light LED adaptatif, d'une conduite semi-autonome de niveau 2 avec fonction embouteillage, d’un régulateur de vitesse prédictif accouplé à la navigation, du freinage d’urgence automatique de série, et du Park Assist. Pas de changement sous le capot, à part la disparition du 1.5TSi de 150ch. La Polo fait appel uniquement à des blocs essence, avec le 1.0MPi de 80ch, le 1.0TSi de 95 ou 110ch, le 1.0TGi (gaz naturel) de 90ch, et le 2.0TSi (GTI) de 207ch. Elle débarquera dans les concessions européennes à partir de la fin mai.

 

21 Avril 2021 : Toyota va accélérer le développement de sa gamme électrique. Le spécialiste des hybrides doit réagir face à la concurrence. Grâce à la plate-forme e-TNGA, la marque nippone s’apprête à concevoir cinq véhicules électriques, commençant tous par BZ (pour Beyond Zero). On vous présente donc ce premier concept, dénommé BZ4X. Ce SUV électrique familiale est très proche d’un RAV4 en terme de gabarit. La face avant est entièrement lissée, avec une grille assez fine en bas du bouclier. La ceinture de caisse assez haute, le pli de carrosserie sur la portière, les passages de roue noirs laqués, la lunette arrière très inclinée, le hayon vertical, le style de ce Toyota BZ4X est assez futuriste, mais semble proche d’un modèle de série. Dans l’habitacle, Toyota nous propose cet agencement très moderne, avec une instrumentation placée en hauteur type i-cockpit, ce grand écran central et cette jolie console flottante. Ce SUV ferait appel à une révolutionnaire direction électrique variable, permettant moins de débattement lors des manœuvres en ville. L’empattement long et le plancher plat, offriraient une habitabilité digne du segment D. Pas encore de données techniques définitives, mais il sera disponible en deux (BZ4) et en quatre roues motrices (BZ4X), avec des puissances variant de 110 à 300ch. Toyota souhaite optimiser l’autonomie, en faisant appel à des panneaux photovoltaïques, permettant de recharger quelque peu les batteries.

 

20 Avril 2021 : Mercedes présente son troisième SUV 100% électrique. Ce EQB repose sur la même plate-forme que le GLB. Ce véhicule sera disponible en 5 ou 7 places, avec une capacité de chargement de 465 litres (en configuration 5 places, + 190 litres grâce la banquette de deuxième rangée coulissante sur 14cm), et de 1620 litres quand toutes les banquettes sont rabattues. Il ne prend que 5cm en longueur par rapport au GLB. Ce Mercedes EQB arbore un style plutôt cubique, privilégiant le confort et l’espace à bord. Pas encore de données techniques définitives, mais on sait qu’il sera disponible en version 2 ou 4 roues motrices, avec des motorisations pouvant atteindre 272ch, et que la capacité de la batterie sera de 66.5kWh. Ce véhicule sera présent au Salon de Shangaï dès le 21 Avril. Pour le marché chinois, il sera produit à Pékin. La version européenne sera construite en Hongrie, et disponible à la vente à la fin de cette année. Après l’EQA, l’EQC et l'EQS, l'EQB est la quatrième offre électrique du constructeur à l'étoile. Mercedes-benz fait le forcing sur l'électrification de sa gamme, et semble prendre le large par rapport à la concurrence.

 

18 Avril 2021 : Hyundai présente son premier véhicule de loisir, conçu principalement pour le marché Nord-Américain. On le sait, les pick-ups sont une sorte d’institution aux Etats-Unis. Bien sûr, le constructeur coréen ne compte pas rentrer en concurrence avec les best-sellers du marché, tels que le Ford F150 ou le Chevrolet Silverado. Le Hyundai Santa-Cruz que nous vous présentons aujourd’hui, dispose d'un gabarit bien plus sage. Son look de SUV, sa double vaste cabine, sa benne arrière de 1.20m, il vise le confort et une certaine polyvalence. Le grand empattement de 3.0m et sa longueur totale de 4.95m, sa face avant stylée type Tucson, et ses jantes spécifiques, lui donnent une certaine prestance. Sa planche de bord moderne, ses nombreux rangements (sous la banquette et dans la benne), ou sa sellerie cuir, mêlent luxe et praticité. Sous le capot, on trouve un 2.5L atmosphérique de 190ch avec boîte auto à 8 rapports permettant de tracter 1.5 tonnes. La version haut de gamme Turbocompressé, offre 275ch (boîte DCT8 à double embrayage), ce qui lui permet de tracter 2.2 tonnes. Ce Hyundai Santa-Cruz est bien sûr, équipé de la transmission intégrale avec blocage de différentiel 50/50.

 

 

17 Avril 2021 : La Mercedes Classe S est reconnue depuis des années, pour être la référence des limousines. La marque à l’étoile nous dévoile son pendant électrique. Cette Mercedes EQS représente à coup sûr, la berline 100% électrique la plus aboutie du marché. Avec ses 5.22m de long, elle inspire le respect, mais le plus impressionnant reste son coefficient de pénétration dans l'air de 0.20. Sa ligne de profil axée sur l'avant, ses poignées de portes escamotables, sa grande calandre obturée, sa lunette arrière fuyante, elle paraît extrêmement fluide. Construite sur la toute nouvelle plate-forme EVA, elle peut compter sur son énorme empattement de 3.0m pour accueillir confortablement ses passagers. Totalement impressionnante, la nouvelle planche de bord fait appel à une surface vitrée de 1.41m de large, permettant de loger l’instrumentation numérique de 12.3 pouces, un écran tactile de 17.7 pouces et un écran supplémentaire pour le passager. On oublie pas l’affichage tête-haute de 77 pouces. Les passagers arrières auront également droit à leurs écrans, et celui du milieu à un écran portable. Le véhicule se dote d’une suspension pneumatique qui s’adapte à la situation, et des 4 roues directrices. Mercedes propose la EQS450+ et son bloc électrique de 333ch et 568nm de couple sur l’essieu arrière, ainsi, que la EQS580 4Matic+, avec une double motorisation (deux essieux) de 524ch et 855nm de couple. Le 0 à 100km/h est avalé en respectivement 6.2s et 4.3s. Grâce à sa batterie de 107.8kWh, l’autonomie maximum serait de 770km. Plus tard, une version de 762ch arrivera, certainement sous le label AMG. A noter que cette EQS, sera équipée d’une commande vocale MBUX capable de reconnaître votre voix, d’une ouverture et fermeture des portes électriques d'un seul geste de la main, d’un assistant de parking autonome avec un véhicule qui se gare tout seul, d'une conduite semi-autonome de niveau 4, et d’un système Digital Light capable d’afficher des symboles sur la route pour les autres usagers.

 

15 Avril 2021 : Après le Skoda Enyaq et le Volkswagen ID4, c'est au tour d'Audi de présenter son gros SUV compact électrique. La marque aux anneaux proposera d’ailleurs deux déclinaisons, avec ce Q4 e-Tron et sa déclinaison coupé Sportback. Côté style, ils jouent la carte de la sportivité, avec ces ailes marqués à hauteur des feux avant et arrière. La grosse calandre Single Frame pleine, les feux à LED très agressif, le bouclier ajouré, les bas de caisse et passages de roue noirs laqués, les jantes stylées, le bandeau lumineux sur le hayon, l’Audi Q4 e-Tron Sportback rajoute bien évidemment, cette lunette arrière très inclinée. Construite sur la plate MEB du groupe Volkswagen, ce véhicule de 4.59m de long et 1.86m de large, dispose d’un empattement généreux de 2.76m et d’un plancher plat. Les Audi Q4 e-Tron et Q4 e-Tron Sportback sont non seulement jolis, mais également très habitables et pratiques, avec un coffre de plus de 500 litres. L’agencement intérieur reprend le dessin tarabiscoté des Audi modernes. Un digital Cockpit de 10.25 ou 12.3 pouces, un écran central tactile de 10 ou 11.6 pouces, Audi ajoute des touches sensitives sur le volant et la console centrale, pour les commandes de climatisation. Le volant double branche avec insert en aluminium, la console flottante, les nombreux rangements, les éléments intérieurs (inserts, sièges) en matières recyclés, l'affichage tête-haute de 70 pouces, ce SUV compact nous projette dans le futur. Sous le capot, trois motorisations au choix et deux types de batteries. Une version propulsion 35 e-Tron de 170ch avec batterie de 52kWh (340km d’autonomie), la 40 e-Tron de 204ch avec batterie de 77kWh (520km d'autonomie) et le haut de gamme 4 roues motrices 50 e-Tron de 299ch (deux moteurs électriques avec batterie de 77kWh, autonomie de 490km). Ce dernier annonce un 0 à 100km/h en 6.2s.

 

Ci-dessous, la version Sportback

14 Avril 2021 : Après 5 ans de carrière, le Skoda Kodiaq connaît une remise à niveau pour 2021. Un style légèrement retravaillé, une gamme de motorisations revue, des technologies dernier cri, le SUV familiale 7 places peut à présent tranquillement poursuivre sa carrière. Coté look, les bouclier av et ar sont redessinés, tout comme les feux (LED ou Matrix LED) et la calandre. Cette dernière est maintenant chromée selon la finition choisie. Le Kodiaq dispose d’un large choix de jantes allant de 17 à 20 pouces. A bord, on note la présence de ce nouveau volant 2 branches (3 branches sur les versions Sportline et RS), d’un nouvel éclairage d'ambiance, de ces sièges massants, chauffants, ventilés, de l'instrumentation numérique 10.25 pouces ou du nouvel écran central tactile 9.2 pouces. Le client pourra également opter pour un système hifi Canton à 10 haut-parleurs. La version haut de gamme Laurin&Klement proposera de série, tous ces équipements. La nouvelle version RS se dote à présent d'un bloc moteur essence. Il s'agit bien évidemment du 2.0TSi de 245ch de la Golf GTi. Pour le reste de la gamme, on retrouve le 1.5TSi de 150ch, le 2.0TSi de 190ch, et les 2.0TDi de 150 ou 200ch (transmission intégrale avec les moteurs de 190 à 245ch).

 

12 Avril 2021 : Voilà déjà quelques années, que Citroën ne proposait plus de grande berline familiale dans sa gamme. La marque au chevron nous présente aujourd’hui, son C5 X, un véhicule qui mélange les genres. La partie avant fait penser à une berline classique et statutaire, avec ses feux à double étage plutôt stylés, son long capot, et ce bouclier massif. Le profil avec ses grandes jantes, ses passages de roue en plastique et sa garde au sol élevé, fait penser à un crossover. La poupe se pare d’un hayon très incliné, type break de chasse. Ce Citroën C5 X semble être un véhicule polyvalent, mais à vouloir plaire à tout le monde, on prend également le risque de concevoir un produit insipide. Avec un empattement généreux de 2.79m, le coffre de 545 litres (1640 litres avec les banquettes rabattues), les sièges « Advanced Confort », le vitrage latéral feuilleté, l’amortissement à butée hydraulique, ou l’amortissement pliotée en version haut de gamme, ce C5 X mise clairement sur le confort et la praticité. La planche de bord ressemble énormément à celle du C4. L’ensemble est évidemment plus large, l’écran tactile central mesure entre 10 et 12 pouces, selon le degré de finition, et l’instrumentation numérique passe de 5 à 7 pouces par rapport au C4. Le conducteur pourra bénéficier d’un affichage tête-haute évolué en option. Pas encore de données techniques définitives, mais on annonce la présence sous le capot, du 1.2 PureTech, et du 1.6 PureTech thermique ou hybride rechargeable (225ch), tous associés à la boîte automatique EAT8. Construite en Chine, elle sera bien évidemment présente au Salon de Shangaï le 12 avril. Elle sera commercialisée un peu plus tard en Europe, lors du second semestre 2021.

 

12 Avril 2021 : La marque Sino-Britannique MG, a de très grandes ambitions en Europe. Après la MG ZS et HES, le constructeur prépare l’arrivée du Marvel R et de la MG5. Néanmoins, on rappelle que cette marque était surtout réputée il y a 50ans, pour ses modèles roadsters bi-places. MG tente donc de nous faire rêver avec ce Cyberster, un concept de roadster électrique assez ambitieux. Elle sera visible au Salon de Shangaï, qui débutera le 21 avril. Ce MG Cyberster arbore un style définitivement aérodynamique, des feux ronds (seul rappel au passé), un spoiler avant très large et une poupe tronquée. MG annonce un 0 à 100km/h en 3.0s et une autonomie de 800km, qui annonce la présence d’une très grosse batterie.

 

11 Avril 2021 : On le sait, Général Motors s'apprête à ressusciter la marque Hummer. Très en vogue dans les années 90, le Hummer originel à la base prévu pour l'armée, a finalement séduit les stars du grand écran. Pas forcément discret, ni écologique avec leur gros V8 essence, les nouveaux modèles fonctionneront eux, à l’électricité. GMC nous présentait il y a quelques mois la version pick-up et ses 1014ch. C’est au tour du SUV de se dévoiler. Un peu plus petit que son grand-frère, il mesure tout de même près de 5 mètres de long. Pour faciliter le maniement de la bête, le constructeur la dote de série des 4 roues directrices. Ce système dispose même du « CrabWalk », permettant au véhicule de circuler en diagonal. Grâce à sa suspension Adaptative « Air Ride », ce GMC Hummer EV peut faire varier sa garde au sol sur 15cm. Grâce à son gabarit, il peut se transformer en déménageur. Avec les banquettes rabattues, la capacité de chargement est de plus de 2300 litres. L’espace à bord est donc généreux, mais également technologique, avec cette instrumentation de 12.3 pouces, et cet écran central tactile de 13.4 pouces. Sous le capot, une triple motorisation électrique qui fournit 840ch et 15 590nm de couple sur la version la plus puissante EV3X. La batterie assure une autonomie de 480km. Le 0 à 100km/h est lui, expédié en 3.5s.

 

              

         

10 Avril 2021 : S’il y a un SUV compact que l’on prend rarement en compte, c'est bien le Jeep Compass, qui dispose d’atouts non négligeables par rapport à la concurrence. Afin de relancer la carrière de ce dernier en Europe, Jeep nous propose cette version restylée. Pas d’énormes évolutions à l’extérieur, mais on note tout de même ce bouclier redessiné avec cette plus large ouverture au dessus de la plaque d’immatriculation, et qui se prolonge jusqu’aux antibrouillards. La grille sur la partie basse est également modifiée. Les feux de jour intègrent à présent le bloc phare principal et l’intérieur des feux à l’arrière, est remodelé. On rappelle que ce véhicule est disponible en version Limited avec jantes de 18 pouces, en version S avec jantes de 19 pouces, et en version Trailhawk, qui profite elle, de boucliers spécifiques, de protections supplémentaires et de jantes en 17 pouces, plus adaptées au tout-terrain. L’habitacle par contre, connaît une petite révolution, puisqu’il profite d’une nouvelle planche de bord. Fini les rondeurs, elle adopte un style rectiligne bien plus moderne, de nouvelles technologies, et une finition premium. La qualité des matériaux semble exceptionnelle, avec différents habillages selon la finition choisie. On retrouve du cuir, du plastique noir laqué ou gris métallique, de l’alu brossé ou du chrome, sans oublier les nombreuses surpiqûres. Le client pourra opter pur un écran central tactile de 8.4 ou 10.1 pouces, avec un système multimédia comprenant une commande vocale « Hey Jeep » et une compatibilité Applecarplay et Androïd Auto sans fil. L'instrumentation de bord passe au numérique, avec un écran personnalisable de 10.25 pouces. On retrouve également de nouveaux équipements, tels que la détection des piétons et des cyclistes, le régulateur de vitesse adaptatif, le maintien dans la voie actif, le freinage d’urgence automatique, le lecteur de panneaux, et une caméra à 360° haute résolution. Côté motorisations, le Jeep Compass propose un 1.6 Diesel de 130ch, un 1.3L essence de 130 ou 150ch, et deux hybrides rechargeables de 190 ou 240ch.

 

08 Avril 2021 : La Mercedes CLS de troisième génération, passe par la case restylage en 2021. Pas de véritables évolutions esthétiques, mais on note tout de même le nouveau bouclier à double lame, avec des éléments noirs laqués. La calandre 3D est disponible sur les versions AMG-Line. Le choix de jantes sera également plus large. Les clients de la CLS 53AMG disposeront à présent de la calandre type Panamerica (comme sur la CLS 63AMG), et d’un mode Drift. Dans l'habitacle, la marque à l'étoile propose un choix de matériaux plus conséquent, comptant du bois brun ou gris brillant, et différentes combinaisons de cuir. Le nouveau volant capacitif, détecte plus facilement la présence de votre main, quand vous activez la conduite semi-autonome ou la fonction embouteillage. Sous le capot, toujours les blocs diesel 220d (194ch) et 400d (330ch) dotés d’un capteur Nox, d’un filtre à particules et de deux catalyseurs avec injection d'Adblue. On peut opter pour l'essence, avec la CLS450 de 367ch, ou carrément choisir la CLS 53AMG de 435ch (système mild-hybrid 48V, compresseur électrique + Turbocompresseur).

 

07 Avril 2021 : Après la Subaru BRZ présentée il y a quelques mois, c’est au tour de Toyota, de dévoiler sa GR86 (GT86 pour l’ancienne génération). On rappelle que ces deux véhicules reposent sur la même base technique, et elle reprennent la même philosophie que leurs aïeuls. Un petit coupé 2+2 propulsion à moteur avant, c’est la recette simple du plaisir de conduire. Les modifications sont néanmoins nombreuses, avec une Toyota GR86 qui hérite d’un châssis plus rigide de 50% en torsion et d’un tout nouveau bloc moteur. Avec ses 4.27m, il ne prend que 3cm en longueur, et son poids passe de 1240 à 1270kg. Le centre de gravité est néanmoins abaissé, grâce notamment à son toit en aluminium. Elle embarque toujours un 4 cylindres à plat d’origine Subaru, mais la cylindrée passe de 2.0L à 2.4L. La puissance s’établit à présent à 235ch pour un couple de 250nm, ce qui permet un 0 à 100km/h effectué en 6.3s. Elle sera commercialisée en Europe, mais le malus écologique en France devrait forcément affecter sa carrière.

 

Ci-dessous, la Toyota GR86 et sa cousine, la Subaru BRZ

05 Avril 2021 : Le Easter Jeep Safari 2021 s’est déroulé lors de ce week-end de pâques. On va revenir sur ce concept-car très rétro, qui rend hommage au Jeepster Commando de 1966. Il s’agissait de la première Jeep à intégrer quelques éléments de confort, comptant entres autres, des vitres escamotables, un toit en dur, le chauffage, et surtout, la transmission automatique. Le concept Jeepster Beach peut donc être considéré comme un « Restomod » très fidèle au véhicule originel. Il s'agit d'un Wrangler Rubicon totalement recarrossé. Une face avant classique avec les 7 fentes et des feux ronds, les portières tout en courbe, la porte de benne inclinée, la teinte de carrosserie « Or Oxyde de Zinc », le cuir rouge, l’absence d’appuie-tête, l’arceau cage à la place des sièges arrière, les pneus de 35 pouces, la planche de bord moderne du Wrangler ne dénote pas, dans ce Jeep Vintage. On rappelle que ce Jeepster Commando faisait les beaux jours des surfers, d’où ces vignettes sur la planche de bord. Ce Jeepster Beach cache un 4 cylindres 2.0L Turbo poussé à 340ch et 500nm de couple, associé à une boîte de transfert et à la boîte automatique à 8 rapports.

 

Ci-dessous, le Jeepster Commando (1966-1973)

04 Avril 2021 : Les véritables 4x4, sont une race de véhicule qui a tendance à disparaître, en Europe et à la Réunion. Ce constat désolant, est principalement dû à la multiplication des SUV et Crossovers, et à la présence de ce sacré malus écologique. Le Mitsubishi Pajero a disparu de la circulation, le Land-Cruiser ne sera sans doute pas renouveler chez nous, et le Nissan Patrol a été le premier à déserter notre marché. Justement, on va aujourd’hui s’intéresser à ce dernier, qui connaît un beau succès au Moyen-Orient. Nissan présente en 2021 cette version Nismo, qui lui donne à coup sûr, un surplus de sportivité. Un bouclier avant plus carré, une grille type nid d’abeille, des entrées d’air plus larges, du chrome sombre autour de la calandre, la partie arrière adopte le même traitement. On note la présence de ce troisième feux de stop placé au niveau du diffuseur. Difficile de ne pas remarquer les inserts rouges, qui habillent toute la partie basse du véhicule. Le Nissan Patrol Nismo profite de nouvelle jantes allégées en 22 pouces. Dans l'habitacle, du cuir et de l’alcantara, avec des teintes noires et rouges au niveau de la sellerie et des contre-portes, et des petites touches de carbone sont disséminées sur la planche de bord. Ce 4x4 pur jus n’oublie pas pour autant les nombreuses technologies embarquées, telles que le rétroviseur intelligent, les feux adaptatifs, le détecteur de piéton ou le chargeur de smartphone par induction. Côté châssis, cette version Nismo fait confiance à un amortissement Bilstein. Le V8 5.6L passe lui de 400 à 428ch, pour un couple inchangé de 560nm. Cela lui permet d’effectuer le 0 à 100km/h en 6.6s, ce qui semble suffisant pour un véhicule capable d'emprunter tous types de chemin, tout en embarquant jusqu’à 8 passagers.

 

03 Avril 2021 : La Citroën C1 ne sera bientôt plus disponible au catalogue du constructeur au chevron. Elle tire donc sa révérence et ne sera pas renouvelée. Pour cette fin de carrière, Citroën propose cette finition Millénium, qui se place entre les finitions Feel et Shine. Au programme, on trouve un écran tactile de 7 pouces, un système multimédia compatible Applecarplay et Androïd auto, un système audio 4HP, un volant en croûte de cuir, des vitres arrière surteintées, et des enjoliveurs 15 pouces « Comet ». Cette Citroën C1 Millénium profite également d'élargisseurs d'ailes noirs laqués, d'une teinte bi-ton avec toit noir, d’une ambiance intérieur Metropolitan Grey et de rétroviseurs électriques et chauffants. Elle sera disponible au tarif de 14 850€ en Métropole.

 

                      

31 Mars 2021 : La marque Subaru a perdu de sa superbe en Europe, en France, et surtout à la Réunion, depuis son désengagement du Championnat du Monde des rallyes, il y a déjà quelques années. L’Impreza est devenu un modèle très sage, et il est loin le temps où les versions STi faisaient le bonheur de la clientèle Réunionnaise. Les ventes du constructeur nippon sont à présents confidentielles sur le marché européen, dans son ensemble. Cela n’empêche pas l’arrivée de cette nouvelle Subaru Outback, qui il faut bien l’avouer, est surtout destinée à l'Amérique du Nord. Ce break surélevée profite de la nouvelle plate-forme SGP (Subaru Global Platform), mais son design reste très proche de l’ancienne génération. On note quand même la présence de cette calandre et de ce bouclier, qui font largement appel à du plastique gris mat, du chrome, et à cet épais habillage en plastique. Le plastique orne bien sûr les passages de roue, les barres de toit et les bas de caisse. La garde au sol de 213mm permet un angle d’attaque de 19.7° et un angle de fuite de 22.6°. Sous le capot, on retrouve le classique 4 cylindres à plat de 2.5L développant 182ch, accouplé à la traditionnelle transmission intégrale et une boîte CVT. Cela n’annonce rien de bond en terme de rejets de CO2, avec cette absence totale d’hybridation. Et pourtant, cette familiale baroudeuse, présente bien à bord, avec ce grand écran tactile verticale de 11.6 pouces, sa reconnaissance faciale permettant d'adapter les réglages préalablement programmés, son coffre de 522 litres avec hayon motorisée, et sa finition soignée. Le Subaru Outback ajoute un panel d'aides à la conduite comprenant le centrage sur la voie de circulation, le régulateur de vitesse actif, la reconnaissance des panneaux et l'éclairage adaptatif.

 

30 Mars 2021 : Comme chaque année, Jeep présentera à l'occasion de son rassemblement annuel (Moab Easter Jeep Safari), quelques prototypes très intéressants. Et on commencera par ce Jeep Wrangler Magneto. Il s’agit d’un modèle 100% électrique très particulier. Construit bien évidemment sur la base d’un Wrangler Rubicon 3 portes, il se dote d’un bloc électrique développant 289ch et 380nm de couple. Il est alimenté par quatre batteries, réparties sous le capot avant au niveau du moteur, et trois autres, au niveau du plancher (70kWh au total). Afin de ne pas sacrifier ses aptitudes en tout-terrain, les batteries se trouvent dans des caissons imperméabilisés pour ne pas souffrir, lors des passages de gués. Le plus original sur ce Jeep Wrangler Magneto, reste sa transmission, identique à celle d’un moteur thermique, avec un embrayage et une boîte manuelle à 6 rapports. A part le silence de fonctionnement, il fonctionne exactement comme un Wrangler classique, et le fait d’appuyer sur l’embrayage, active automatiquement le mode récupération d’énergie. Plutôt véloce avec son 0 à 100km/h effectué en 6.8s, le Wrangler Magneto profite d’un habillage spécifique, avec de grosses roues en 35 pouces, et une teinte de carrosserie bi-ton (Bright White et Surf Blue).

 

29 Mars 2021 : Quand vous souhaitez acquérir le modèle le plus prestigieux de la gamme BMW, il faut immédiatement se tourner vers la Série 8. On rajoutera même l’appellation Gran Coupé, pour celui qui souhaite un minimum de praticité pour un véhicule de ce gabarit. Puis, on peut bien évidemment opter pour de la puissance, et choisir directement la version Motorsport M8 avec ses 625ch et ses 750nm de couple. Cela ne suffira pas à une clientèle, qui recherche un produit rare et exclusif. Et c’est là qu'un préparateur reconnu comme Alpina intervient. Très réputé en Europe, surtout en Allemagne, Alpina propose cette magnifique alternative, qui joue la carte de la sportivité, mais en y ajoutant cette touche habituelle de luxe. La base technique, c’est la M850iA XDrive, qui est équipée du bloc V8 4.4L Bi-Turbo développant 530ch. L'Alpina B8 profite d'une belle petite préparation au niveau de l’admission, du refroidissement, de la cartographie moteur, des turbos, et la ligne d’échappement inox est spécifique. Résultat, elle atteint la coquette puissance de 620ch et un couple de 800nm dès 2000tr/mn. Grâce à la boîte ZF à 8 rapports et la transmission intégrale, le 0 à 100km/h est effectué en 3.4s, et cette B8 atteint en toute décontraction les 323km/h. Au niveau du style, elle profite de boucliers av et ar remaniés, d'un diffuseur, d'un discret becquet, et des classiques jantes Alpina à rayons de 21 pouces. A noter la présence d’un différentiel arrière et d’un système de freinage Brembo avec étriers siglés Alpina. Le client pourra choisir le vert ou le bleu Metallique pour la teinte de la carrosserie, où préférer les teintes du catalogue BMW Individual. Et c’est un peu pareil dans l’habitacle, avec un parfait mélange entre luxe et sportivité. Cuir Merino, tunnel central siglé Alpina avec boîtier de vitesse en cristal, toit panoramique et système audio Harman Kardon de série, la personnalisation de votre véhicule est infinie. La bonne nouvelle, c’est le prix d’environ 165 000€ sur le marché métropolitain, soit légèrement en dessous du tarif de la M8 Gran Coupé.

 

27 Mars 2021 : Un petit tour dans le futur, avec Lexus, qui nous présente cette LF-1 Limitless concept. Cela nous permet de comprendre la direction que prendra le constructeur nippon au niveau du style, mais également des technologies. Ce concept conçu par le centre de design Californien de la marque « CALTY », dispose d'une ligne incroyablement fluide avec notamment, cette arche en alu satiné, qui prend sa base au niveau du capot avant et qui se prolonge jusqu’à la custode arrière. Le pare-brise épouse le toit totalement vitré, et on note la présence de ce spoiler fractionné, qui surplombe la lunette arrière. Malgré ses 5.014m de long, ce Lexus LF-1 Limitless, paraît très dynamique. Avec ses ailes bombées, ses portes de forme concave, ses grandes jantes de 22 pouces, son porte-à-faux avant très court et sa lunette inclinée, il semble vouloir fendre l’air. La calandre avant gris mat, le dessin particulier des feux et le travail aérodynamique au niveau du bouclier arrière, piquent un peu plus la curiosité. A bord, le pilote dispose d’un système de rétro-vision digital, d'un compteur numérique, et d'un écran multimédia au centre, mais les différentes fonctions se commandent essentiellement par votre gestuelle. Les seules boutons visibles se trouvent sur le volant, avec par exemple les commandes de la boîte en partie basse. Tout le reste est tactile. Lexus promet une conduite 4D, avec une vision 3D auquel s'ajoute le facteur temps dans l'équation. Le véhicule est capable de calculer le meilleur itinéraire grâce à toutes les informations à disposition, de calculer vos temps de pose, et vous suggérer un restaurant ou un hôtel. Ce LF-1 Limitless dispose d’une fonction chauffeur, capable de prendre en charge la direction, le freinage et l’accélération, tout en gérant l'éclairage et en soignant la consommation. Lexus compte électrifier toute sa gamme d’ici 2025, ce qui implique des motorisations hybrides, hybrides rechargeables, électriques et même hydrogène, à très court terme.

 

26 Mars 2021 : Si vous souhaitez vous balader dans une des GT les plus luxueuses au monde, la Bentley Continental GT W12 est certainement le choix le plus judicieux. Pour un peu plus de piment, la marque anglo-allemande, présente en 2021, sa toute nouvelle version Speed. Côté look, elle ajoute des teintes sombres pour l’entourage des feux, la calandre ou les jantes. Les jantes justement, passent à 22 pouces, on note la présence de nouveaux bas de caisse et de badges spécifiques. L’habitacle fait appel au cuir, à l'alcantara et à la fibre de carbone, sans oublier les nombreuses surpiqûres et touches de couleur. Le plus intéressant, c'est la partie mécanique, avec une Bentley Continental GT Speed qui adopte le système de quatre roues directrices. La suspension pilotée est reparamétrée, la direction est plus réactive, la boîte automatique à 8 rapports et double embrayage, est plus rapide, et le véhicule perd 33kg sur la balance, grâce à la présence du système de freinage en carbone céramique. Le W12 6.0L Bi-Turbo passe de 635 à 659ch par rapport à la version standard. Le couple inchangé de 900nm est largement suffisant. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.6s et cette grosse GT croise à 335km/h. En France, elle sera disponible à un tarif de 250 000€, hors malus écologique bien sûr.

 

25 Mars 2021 : Aston-Martin prouve une fois de plus son implication en Formule 1. Le milliardaire Lance Stroll, propriétaire de la marque, vient de rebaptiser son équipe de Formule 1 Racing-Point, Aston-Martin. On pourra en prime apercevoir les modèles de route sur la piste à chaque Grand-Prix, puisque la magnifique Vantage fera office de Safety-car, en alternance avec la Mercedes AMG-GT. Pour l’occasion, Aston-Martin propose cette version F1 Edition à ses clients. Les modifications sont nombreuses, puisque qu’elle se dote d'un amortissement raffermi, d'une direction recalibrée, de jantes noires en 21 pouces avec des pneus Pirelli P-Zero spécifiques, et d’un kit aérodynamique comprenant un spoiler remanié, des ailettes sur le bouclier avant et d’un aileron arrière, pouvant générer 200kg d'appui. Le client pourra opter pour cette teinte bi-ton, avec une bande noire centrale. Le bloc V8 4.0L Bi-Turbo d’origine AMG de cette Aston-Martin Vantage F1 Edition, gagne également 25ch, en passant de 510 à 535ch. Il s'accouple à la boîte automatique à 8 rapports qu’on annonce plus réactive.

 

24 Mars 2021 : Kia lancera en fin d'année, sa K8 sur le marché coréen. Cette nouvelle berline ne sera pour l'instant importée ni aux Etats-Unis, ni en Europe. Dommage, ce Kia K8 remplace avantageusement la Cadenza (aussi appelée K7 sur certains marchés). En plus d’arborer le nouveau logo de la marque, la K8 se pare d’un design rappelant fortement un coupé 4 portes. Ce style fastback n’est vraiment pas désagréable à regarder, avec cette ligne fuyante au niveau de la poupe, et ses nombreuses touches de chrome subtilement placées au niveau de la custode, des bas de caisse, ou encore sur les flancs du bouclier arrière. La signature arrière longiligne se prolonge en forme de Y sur les ailes. La partie avant est la plus originale, avec une calandre en losange qui semble solidaire du bouclier. Les feux de jour qui font également office de clignotant adoptent le même dessin. Ce Kia K8 se positionne comme une berline premium, avec notamment cet habitacle à la finition léchée. La double dalle numérique, le bois brut, les inserts en aluminium, la sellerie et les contre-portes bardées de cuir, ça respire le luxe. A noter, la présence du système audio Meridian 14HP. Sous le capot, la K8 devrait accueillir un 4 cylindres 2.5L de 198ch et 248nm de couple, et un V6 3.5L de 300ch et 359nm. La version la plus puissante disposera des 4 roues directrices.

 

22 Mars 2021: Après la Huayra classique de 730ch, la Huayra BC de 800ch et la Huayra Imola de 838ch, Pagani nous propose cette Huayra R de 850ch. Ce véhicule ne subit aucune contrainte environnementale puisqu’il est réservé au circuit. Son look est d’ailleurs très suggestif, avec une caisse réalisée en alliage léger ou en fibre de carbone. Fond plat, lame et bouclier avant ouvert, prise d’air sur le toit surmontée d’un aileron, un diffuseur proéminent aux couleurs italiennes, un aileron arrière avec des montants profilés, cette Pagani Huayra R ne pèse que 1050kg et dispose d’un appui dépassant la tonne à 320km/h. Le plus surprenant reste le moteur V12 6.0L d’origine AMG qui abandonne la suralimentation. Devenu atmosphérique, ce V12 (198kg) est bien évidemment beaucoup plus léger, grâce à l’abandon des deux turbos et à sa nouvelle boîte séquentielle à 6 rapports (80kg). Il peut prendre 9000tr/mn et développe la coquette puissance de 850ch, 750tr/mn plus tôt, et 750nm à partir de 5500tr/mn. L’ABS, le contrôle de traction, la suspension pilotée, tout est paramétrable depuis le volant. Ce véhicule sera disponible à 30 exemplaires à un tarif d’environ 2.6 millions d’euros HT.

 

21 Mars 2021 : Après le petit SUV ZS EV 100% électrique, et le SUV compact HES à la technologie hybride rechargeable, le constructeur sino-britannique MG, annonce deux modèles supplémentaires en Europe pour 2021. Bref, la gamme s'étoffera très rapidement dans les mois qui viennent, avec l’arrivée du gros SUV Marvel R et d’une classique berline break, toujours électriques. Le Marvel R est un peu le vaisseau amiral de la gamme, avec ses 4.68m de long et ses 3 moteurs électriques, délivrant une puissance de 288ch et un couple de 665nm. Il s’agit bien évidemment d'une 4 roues motrices. La batterie de 52.5kWh offre une autonomie de 400km. Les performances s'annoncent plus qu'intéressantes, avec un 0 à 100km/h effectué en moins de 5.0s, et une vitesse maxi bridée à 200km/h. La présentation intérieure semble particulièrement soignée, avec une finition haut de gamme, une instrumentation numérique dernier cri, et un énorme écran central tactile vertical.

 

 

Le break MG5 (4.54m de long) est moins ambitieux, mais s’annonce très pratique, avec un coffre cubant entre 550 et 1400 litres. Le bloc électrique de 184ch et 280nm, sera associé à une batterie, permettant une autonomie de 400km. Le 0 à 100km/h en 8.3s annonce un bel agrément de conduite. Bientôt disponible au Royaume-Uni, le gros avantage de cette berline zéro-émission, reste son tarif, qui ne devrait pas excéder les 29 000€ (hors bonus écologique) en traversant la Manche.

 

21 Mars 2021 : Au titre de l’exercice 2020, Porsche AG enregistre un chiffre d’affaires de 28,7 milliards d’euros, une hausse de plus de 100 millions d’euros en glissement annuel, ce qui constitue un nouveau record. Le résultat opérationnel s’établit à 4,2 milliards d’euros. En 2019, il était de 4,4 milliards d’euros hors éléments exceptionnels (3,9 milliards d’euros après éléments exceptionnels). Le taux de rentabilité opérationnelle s’établit à 14,6 % en 2020. Malgré une situation économique difficile, ce taux se situe dans la fourchette des objectifs stratégiques fixés. En dépit de l’arrêt provisoire de la production au cours de l’année 2020, les chiffres de l’activité opérationnelle sont quasi équivalents à ceux enregistrés en 2019, un exercice durant lequel l’entreprise avait réalisé une solide performance. Au total, Porsche a livré plus de 272 000 voitures dans le monde, un chiffre en baisse de seulement 3 % par rapport à celui affiché à l’exercice 2019, au cours duquel les meilleurs chiffres de ventes avaient été enregistrés à ce jour. Le bénéfice avant impôts est de 4,4 milliards d’euros, en hausse par rapport à 2019. Comme lors des exercices précédents, Porsche entend redistribuer une partie des bénéfices de l’entreprise à ses salariés. Pour 2020, la prime exceptionnelle, versée sur la base du volontariat par l’entreprise, sera de 7 850 euros. En 2020, un tiers des modèles livrés par Porsche en Europe était entièrement ou partiellement électrique. Les modèles électrifiés représentent 17 % des modèles livrés à l’échelle mondiale. En 2025, la moitié des véhicules neufs Porsche vendus sera équipé d’un moteur électrique. En 2030, plus de 80 % des véhicules neufs de la marque seront électrifiés. Les livraisons de véhicules Porsche attestent du solide positionnement de la marque dans le monde. Le nombre de voitures de sport livrées aux clients est resté globalement stable. Le Cayenne est le modèle le plus vendu, avec 92 860 unités livrées, une hausse de 1 % en glissement annuel. 20 015 modèles Taycan ont été livrés en 2020, en dépit d’un arrêt de la production pendant six semaines au printemps, qui a coïncidé avec le lancement de la production du nouveau modèle et de nombreuses premières sur le marché. La Chine demeure le marché unique le plus vaste : Porsche a livré 88 968 véhicules aux clients chinois en 2020, une hausse de 3 % par rapport à 2019. La croissance dans les régions Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique se poursuit, avec 121 641 unités livrées en 2020, une augmentation de 4 % en glissement annuel. Porsche a livré au total 80 892 véhicules en Europe. En Amérique, 69 629 modèles Porsche ont été livrés. 

 

20 Mars 2021 : BMW dévoile un peu en avance, les premières photos de son i4, la berline électrique qui concurrencera directement la Tesla Model 3. Elle arbore un style proche de la Série 4 bien sûr, mais adopte une carrosserie de Gran Coupé 4 portes. Elle ajoute également une panoplie d’artifices, typique de la gamme « i », du constructeur à l'hélice, avec une calandre partiellement obturée, des jantes carénées, et des liserés bleus sur la calandre, les bas de caisse et le bouclier arrière. Nous ne disposons pas des données techniques définitives, mais BMW annonce déjà une version badgée M Performance, qui disposera d’une puissance comprise entre 520 et 550ch. La plus grosse batterie de 80kWh, permettra une autonomie d’environ 590km selon le cycle WLTP. La BMW i4 sera présentée officiellement dans trois mois, pour une commercialisation prévue pour l'automne en Europe.

 

19 Mars 2021 : Beaucoup de constructeur abandonne le segment A. Les marges peu importantes et la demande assez faible, ont incité le groupe PSA à ne pas renouveler ses 108 et C1. La Toyota Aygo, proche cousine de ces dernières, puisque construite sur la même base technique, s’apprête à continuer l'aventure seule. La troisième génération s’équipera donc de la nouvelle plate-forme TNA GA-B, des Yaris et Yaris Cross. Le concept Toyota Aygo X Prologue annonce donc le futur style de la mini-citadine. A noter que ce prototype, a été réalisé par le centre de design européen de Toyota ED2, situé en France. On note donc cette ceinture de caisse très haute, ces épaulements au niveau des passages de roue à l’arrière, les surfaces vitrées réduites, la teinte noire qui habille les ailes, les bas de caisse, et qui remonte au niveau de la custode, les énormes jantes et les barres de toit, qui nous font penser à un crossover. Il y a aussi cet éclairage particulier qui se prolonge sur la calandre, et c’est le même topo au niveau du hayon. Le modèle de série sera certainement plus sage au niveau du style, mais la future Aygo ne manquera certainement pas de caractère.

 

18 Mars 2021 : Chez Peugeot, la sortie de l’année, c'est bien évidemment la nouvelle 308, la compacte familiale la plus vendue en France. L'objectif est clair, et colle parfaitement avec les dernières créations de la marque, c’est de clairement monter en gamme. Cela commence par l'apparence de ce véhicule, avec un design racé et massif. Cette Peugeot 308 avec ses 4.36m de long, s’est étirée de 11cm, l’empattement a pris 5.5cm et la garde au toit est abaissée de 2cm. Cette longueur accrue est dû en grande partie à ce long capot avant et ce bouclier plongeant. On note sur la calandre, la présence du nouveau logo, avec cette tête de lion sur fond noir. L’éclairage fait appel à la technologie Matrix Led, ce qui permet de disposer de feux très fins, accolés aux fameuses dents de sabre. A l'arrière, on distingue clairement cette nouvelle signature lumineuse, avec ces trois LED en diagonale. Avec son coefficient de pénétration dans l'air de 0.28 et ses jantes allant de 16 à seulement 18 pouces, la 308 soigne également son efficience. Les motorisations choisies pour ce lancement de carrière le prouvent, avec au catalogue, deux hybrides rechargeables, qui ont pour mission d'abaisser la moyenne des taux de rejets de CO2 du constructeur. On retrouve donc les blocs thermiques classiques 1.2 PureTech de 110 ou 130ch et 1.5BlueHDi de 130ch (BVM6 ou EAT8 selon les versions). Le premier hybride rechargeable se dote d’un bloc 1.6 PureTech de 150ch associé à un moteur électrique de 81kW, alimenté par une batterie de 7.4kW. La puissance cumulée est de 180ch et Peugeot annonce une autonomie de 60km en mode zéro émission. La version haut de gamme fait appel au 1.6 Pure Tech de 180ch, associé au même ensemble électrique, permettant d'atteindre une puissance cumulée de 225ch, et une autonomie de 59km en mode full électrique. Le véhicule se recharge en à peu près 7h00 de temps sur une prise domestique. Dans l’habitacle, c’est également une jolie petite révolution. Le traditionnel i-cockpit est bien présent, et le dessin de la planche de bord rappelle clairement la grande sœur 508. L'interface multimédia (Peugeot i-Connect Advanced) est par contre nouvelle, l'écran tactile central de 10 pouces est plus réactif, et une réglette tactile en partie basse regroupe les raccourcis. Sur la console centrale, on note la présence de cette nouvelle commande de boîte (EAT8) par impulsion, sur son socle en aluminium. Peugeot ajoute d’astucieux rangements et le chargeur par induction bien sûr. La finition semble quant à elle assez exceptionnelle, mais on attendra de juger sur pièce. Bref, la cible toute désignée est toujours le même pour cette 308, qui a pour mission de mettre à mal l’hégémonie de la Volkswagen Golf sur le marché européen.

 

17 Mars 2021 : Jeep lance en 2021, ses nouveaux Wagoneer et Grand Wagoneer (disparus du catalogue en 1991). C’est le genre de SUV 7 places que l'on ne retrouvera certainement, qu'en Amérique du Nord. La cible, venir chatouiller les BMW X7, Mercedes GL, Cadillac Escalade ou Lincoln Navigator. Les Wagoneer et Grand Wagoneer se positionnent donc au sommet de la gamme. Elles reposent sur un châssis à échelle doté de 4 roues indépendantes. Les dimensions sont assez affolantes, avec ses 5.45m de long, ses 2.10m de large et sa garde au toit de 1.90m. La planche de bord compte 4 écrans couleurs, dont un pour le passager qui pourra profiter à sa convenance du système multimédia Uconnect5. Avec ses 25cm de garde au sol, cette grande Jeep pourra s’aventurer à peu près partout, tout en pouvant remorquer près de 4.5 tonnes. La différence entre le Wagoneer et le Grand Wagoneer se passe sous le capot. Le premier se dote d’un bloc V8 5.7L à hybridation légère (48V) de 392ch et le second, d'un bloc V8 6.4L de 477ch, associés tous les deux à une boîte automatique à 8 rapports.. Au programme donc, habitabilité exceptionnelle, confort, raffinement intérieur, technologies et des blocs moteurs typiquement américains, permettant un agrément de conduite certain.