Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

16 Janvier 2019 : Ford frappera très fort au Salon de Détroit en dévoilant la Mustang la plus puissante de la gamme. Sa conception dérive de la Mustang GT4 de compétition. Cette Ford Mustang Shelby GT500 embarque donc le classique V8 5.2L, gavé par un gros compresseur Eaton. Certaines pièces mobiles ont été changées afin de supporter le surcroit de puissance. Effectivement, l’engin développe à présent 700ch, soit 44ch de plus que la supersportive Ford GT II. Le moteur est pour la première fois associé à un boîte à double embrayage. Il s’agit d’une « Ultra Fast Tremec » à 7 rapports. Le look est spécifique, avec des ailes élargies qui enveloppent le bouclier avant, les prises d’air sont élargies et un gros extracteur d’air sur le capot avant est nécessaire pour évacuer le surplus de chaleur. Lame avant, appendices aérodynamiques sur les ailes, au niveau des bas de caisse, un aileron de compétition réglable, cette Shelby GT500 arbore également quatres sorties d’échappement au diamètre majoré. Suspension pilotée, système de freinage à 6 pistons à l’avant, nouveau train roulant avec ajustement du carrossage, le client pourra opter pour des jantes en 20 pouces en aluminium, ou en carbone, des pneus Michelin Pilot Sport 4S ou des semi-slick Michelin Pilot Cup 2. Dommage, Ford n’a pas prévu de l’importer en Europe.

 

15 Janvier 2018 : Cela fait à peu près quatre ans, que Toyota annonce l’arrivée de sa nouvelle Supra. Sortie à la fin des années 1970, la Supra est la sportive par excellence du constructeur nippon. Cela fait néanmoins près de 16 ans, qu’elle avait disparu du catalogue. Grâce à un partenarit technique avec BMW, la cinquième génération de Toyota Supra est prête à reprendre la route. Le véhicule est plutôt compact avec ses 4.38m de long, puisque plus court de 14cm par rapport au modèle de 1993. Il s’agit à présent d’une bi-place, comme sa cousine, la BMW Z4. Un moteur avant et une puissance transmise aux roues arrière, la tradition est respectée. On retrouve le 6 cylindres en ligne 3.0l Turbo du Z4, qui développe 340ch, et qui permet à cette Supra de détaler de 0 à 100km/h en 4.3s. Elle dispose de la boîte automatique ZF à 8 rapports. Le style fait la part belle aux galbes et aux rondeurs avec des entrées et des extracteurs d’air de tous les côtés. Le bouclier avant semble s’inspirer du monde la Formule 1, le capot est plongeant, et les feux avant acérés. La poupe se pare d’un proéminent becquet et le troisième feux de stop prend place sur le diffuseur. Dans l’habitacle, la planche de bord est rectiligne et ergonomique, l’instrumentation est partiellement numérique, avec un grand compte-tour analogique en son centre. Le levier de vitesse et la commande du système iDrive sont les seuls liens de parentés avec le BMW Z4. Toyota prévoit une production limitée à 900 exemplaires pour 2019, avec une série spéciale de lancement, pour les clients ayant déjà passés commande.

 

14 Janvier 2019 : Lexus présentera au Salon de Détroit, un concept-car qui semble très proche d’un modèle de série. Il ne serait pas étonnant de croiser ce cabriolet sur la route dans les mois qui viennent. Ce Lexus LC Cabriolet Concept reprend donc toutes les caractéristiques techniques du coupé premium nippon. Plutôt long avec ses 4.77m, il se pare pour l’occasion d’une capote en toile, d’une teinte de carrosserie blanc nacré, d’un habitacle tendu de cuir avec surpiqûres jaune et de magnifiques jantes en 22 pouces. Lexus n’abandonne pas les deux places d’appojnt à l’arrière. Sous le capot, on retrouve le bloc du LC500h avec sa motorisation hybride V6 3.5L de 359ch, et le V8 5.0L 477ch de la LC500. Voilà peut-être la digne héritière de la très élégante Lexus SC250 de 2001.

 

12 Janvier 2019 : Nissan proposera prochainement une nouvelle version de sa Leaf. Cette dernière profite de nouveaux équipements, mais également d’une batterie de plus forte capacité. Cette Nissan Leaf 3.Zero e+ a pour objectif de concurrencer les nouvelles références telles que le Hyundai Kona EV, le Kia Niro EV ou la Tesla Model 3. L’appelation 3.Zero concerne l’équipement, avec une finition haute Tekna et 7 nouveaux colories, dont six bi-tons. Cette finition sera disponible à 5000 exemplaires en France. Le plus intéressant reste l'arrivée de cette nouvelle batterie de 62kwh. La batterie de 40kwh du modèle de série permet une autonomie de 285km selon les normes WLTP. La nouvelle batterie permet de faire passer la puissance moteur de 150 à 215ch, le couple de 320 à 340nm, et l’autonomie est à présent de 385km. Le tarif connaît une sévère inflation en passant de 35 900€ pour le modèle de base, à 45 500€ pour cette version e+. A noter, que cette Nissan Leaf 3.Zero e+ profitera d’un tout nouveau système multimédia avec écran couleur tactile de 8 pouces.

 

10 Janvier 2018 : La Porsche 911 Type 992 n’est pas encore arrivée en concession. Et pourtant, la marque de Stuggart dégaine déjà la version cabriolet, un classique pour cette sportive allemande. Surtout populaire sur le marché américain, cette Porsche 911 Cabriolet bénéficie évidemment de tous les atouts du coupé. Nouvelle plate-forme, le cabriolet sera même disponible avec le châssis sport rabaissé de 10mm. Le flat 6 3.0L bi-turbo de cette Carrera S développe 450ch, et vous propulse de 0 à 100km/h en 3.9s (3.7s avec le pack Sport Chrono). Vous atteindrez les 306km/h cheveux au vent. Justement, Porsche l’équipe d’une tout nouvelle capote, rigidifiée grâce à des éléments en magnésium afin de résister au vent à grande vitesse. Douze secondes suffisent pour décapoter jusqu’à une vitesse de 50km/h. Elle peut bien sûr, toujours accueillir deux petits passagers à l’arrière. Elle sera disponible en Europe à partir de 136 000€TTC.

 

09 Janvier 2019 : Mercedes dévoile au CES de Las Vegas, son tout nouveau CLA. C’est donc le retour du petit coupé 4 portes, qui reprend bien sûr la base technique de la Classe A. Cette nouvelle génération dispose d’un gabarit assez imposant, avec ses 4.69m de long (+5cm) et ses 1.83m de large (+5.3cm). Cela la positionne presqu’au niveau d’une Mercedes Classe C. Le plus intéressant reste sa ligne, qui reprend trait pour trait, celle de sa grande soeur CLS. Nouvelle calandre qui s’élargit par le bas, des phares affinés, une ligne de toit fuyante, et une poupe massive qui arbore de minces feux, le style est toujours aussi dynamique. L’habitacle profite de la double dalle numérique et l’équipement comprend un système de conduite semi-autonome, avec maintien dans la voie de 60 à 200km/h, un régulateur actif, et un éclairage LED adaptatifs à 18 LED. On oublie pas la commande par gestuelle ou la commande vocale avec son système multimédia intelligent, qui s’active à chaque fois que vous dites « Hey Mercedes ». Pour ce lancement de carrière, le CLA sera disponible avec le bloc 250, qui se pare d’un bloc 4 cylindres Turbo de 225ch associé à la boîte à double embrayage et 7 rapports. Pour ce lancement, une série spéciale Mercedes CLA Edition 1 proposera des touches orange sur les jantes, les boucliers et la planche bord, alors que l’habitacle s’habillera de cuir et d’alcantara.

 

08 Janvier 2019 : La première surprise de l’année nous vient de chez Lamborghini. L’Huracan sortie en 2014, connaît une belle remise à jour technique. Son V10 5.2L atmosphérique gagne en puissance, en passant de 610 à 640ch. Il s’agit d’ailleurs de la puissance de l’Huracan Performante qui disparaît pour le moment du catalogue. Le bouclier avant est totalement redessiné, elle profite de nouvelles jantes et les deux sorties d’échappement prennent de la hauteur. Cela permet l’adoption d’un diffuseur plus efficace. A noter également la présence de ce becquet plus prononcé entre les feux arrière. Cette Lamborghini Huracan Evo ne profite pas du système aérodynamique actif ALA comme sur la version Performante, mais devrait-être plus efficace. Elle profite à présent des 4 roues directrices et du système « Lamborghini Dinamica Veicolo Integrata » qui gère la transmission intégrale, la suspension magnéto-rhéologique et l’antipatinage. Enfin, cette italienne améliore son ergonomie, grâce à un nouvel écran vertical de 8.4 pouces à bord, qui fait disparaître quelques boutons.

 

07 Janvier 2018 : BMW Individual Manufaktur, le département personnalisation du constructeur allemand nous propose cette M850i très exclusive. Il n’y aura d’ailleurs qu’un exemplaire de ce modèle tourné vers l’espace. BMW a tout simplement orné l’habitacle de poussière de météorite. Tunnel central, bouton de démarrage, levier de vitesse et commande i-drive, la finition est poussée à l’extrême et l'effet poli est véritablement réussi. Puis, on retrouve une copie de ces jolis motifs sur les seuils de portes, les rétroviseurs, la sellerie en cuir ou le ciel de toit. A noter la présence de nombreux LED sur l’accoudoir central rappelant un ciel étoilé. Pour la teinte de la carrosserie, BMW a opté pour du noir sur la partie haute, et du bleu San Marino métallisé pour le bas. Enfin, seul détail technique, cette BMW M850i Night Sky se dote d’étriers de frein en aluminium 30% plus légers, conçus en impression 3D.

 

04 Janvier 2019 : Porsche propose pour les plus sportifs d’entre nous, sa toute nouvelle 718 Cayman GT4. Les puristes étaient sceptiques quant à l’adoption d’un 4 cylindres Turbo pour la petite sportive allemande. Les amateurs de circuit seront ravis d’apprendre que ce modèle de compétition a décidé de garder l’ancien 6 cylindres à plat de 3.8L de cylindrée. Par rapport à l’ancienne GT4, la puissance passe tout de même de 380 à 420ch. L’ensemble est associé à une boîte PDK à 6 rapports et à un différentiel à glissement limité. Cette Porsche 718 Cayman GT4 ne pèse que 1320kg, grâce à l’emploi de fibre de lin ou de chanvre pour certains éléments de la carrosserie. Une démarche écologique puisqu’il s'agit de matériaux recyclés. La bête sera disponible à partir de 134 000€. Le modèle course avec bac de 115 litres, vérins pneumatiques, suspensions réglables et extincteur automatique s’affiche à 157 000€.

 

03 Janvier 2018 : LEVC est une compagnie anglo-chinoise qui regroupe LTC (London Taxi Company) et le constructeur Geely. C’est ce dernier qui a remis l’entreprise sur les rails en 2017. Plutôt sur la route d’ailleurs, avec une société qui produit à présent des taxis écologiques, disposant d’une motorisation hybride. Le TX5 embarque donc un bloc électrique capable d’emmener le véhicule sur 128km, puis un moteur thermique 3 cylindres 1.5L d’origine Volvo, fait office de prolongateur d’autonomie en rechargeant la batterie. Il peut alors parcourir un total de 650km, avec 6 passagers à son bord. A noter que tous les taxis londoniens disposent de la Wifi et de ports de charge. Ce taxi est construit dans l’usine de Coventry en Angleterre. Afin de disposer du TX5 en Chine, Geely vient d’investir dans de nouvelles infrastructures à Yiwu. Cette usine sera réservée à la production de véhicules utilitaires. LEVC devait également fournir la ville de Paris en TX5 en 2018, mais le Brexit semble avoir mis un frein à l’opération séduction.

 

                             

02 Janvier 2019 : Le Suzuki Jimny fera son grand retour dans les concessions en 2019. Ce vrai petit 4x4 dispose de capacités devenues rares en tout-terrain, avec son châssis à échelle, ses deux essieux rigides et ses 3.65m de long. Il se faufile partout et son look cubique devrait faire mouche. Suzuki présentera au Salon de Tokyo 2019, deux concepts qui rendront son Jimny, encore plus sympathique. Un modèle aventurier, Jimny Survive, avec une garde au sol encore surélevée, des plaques de protection moteur, des plaques de désensablage, des jantes spécifiques, des arceaux externes et même un treuil, elle se destine à un usage extrême. Le deuxième concept, Jimny Sierra pick-up, semble plus élégant, avec une calandre et une petite benne nous rappelant fortement un certain Land-Cruiser, des jantes vintages, des placages en bois de profil, et une rampe de phares à LED. Ces deux concepts montrent le potentiel de personnalisation existant, sur ce mythique petit Jimny.

 

28 Décembre 2018 : Si vous souhaitez balader votre famille dans un véhicule luxueux, spacieux, et bien équipé, Skoda propose son grand SUV Kodiaq 7 places. Pour le luxe, il faudra opter pour la finition Laurin&Klement, qui représente la version la plus haut de gamme du SUV Tchèque. Il sera disponible avec le 1.5Tsi de 150ch 2WD, le 2.0TDi 150ch et 190ch en quatre roues motrices. Et rien ne manque au niveau technologique, puisque ce Skoda Kodiaq Laurin&Klement offre de série, une sellerie cuir claire siglée L&K, le digital cockpit avec écran 12.3 pouces, le grand écran couleur central de 10.2 pouces, la vision à 360°, le toit panoramique ouvrant, les jantes 19 pouces bi-ton, l’éclairage full LED, le hayon électrique et le système audio 10HP Canton de 550w. Opter pour ce Kodiaq suréquipé, est un choix plus que judicieux, si l’image de marque d’un véhicule vous importe peu.

 

27 Décembre 2018 : Alpine vient de renaître de ses cendres, avec l’arrivée en 2018 de sa superbe A110 de 252ch. Les plus sportifs attendront encore un peu avant de goûter à des versions plus corsées de la petite berlinette. Les impatients peuvent déjà optés pour une préparation moteur de Litchfield, un préparateur anglais. Grâce à la reprogrammation de la cartographie moteur, le 1.8TCe passe à 300ch et le couple culmine à 386nm, en stage 1. Encore plus, fort, grâce à une nouvelle sortie d’échappement, le 4 cylindres français monte jusqu'à 320ch en stage 2. On sait déjà que ce bloc peut atteindre ce niveau de puissance sans trop de problème, puisqu’il est déjà présent dans la Renault Mégane RS Trophy (300ch et 420nm). Attention, en optant pour cette préparation, le propriétaire perdra automatiquement la garantie constructeur, et devra prévenir son assurance pour un usage routier. A noter également, que la boîte EDC7 sur l’Alpine A110 n'encaisse pas un couple supérieur à 320nm, et qu'elle est dépourvue d'aubloquant mécanique pour faire passer toute cette puissance au sol.

 

26 Décembre 2018 : Koenigsegg, constructeur Suédois de supercar, met un pont d'honneur à fabriquer les voitures les plus puissantes mais également les plus rapides au monde. L’Agera RS a effectivement atteint la vitesse stratosphérique de 457.49km/h en 2017, grâce son bloc V8 5065cm3 bi-turbo qui développe 1360ch, pour un poids à sec de 1295kg. Koenigsegg mise à présent sur son tout nouveau modèle, la Regera, pour définitivement assommer la concurrence. Elle garde le même bloc V8 bi-turbo disposant d’une puissance relativement raisonnable de 1115ch et 1280nm e couple. Sa philosophie est différente de son aîné, puisqu’elle embarque trois moteurs électriques (707ch), permettant une puissance cumulée de 1521ch, pour un poids de 1470kg à sec. En attendant un futur record de vitesse, cette Koenigsegg Regera serait capable d’abattre le 0 à 400km/h en 20s, selon les données constructeur. Cette hypercar serait même très écologique, avec une consommation normalisée à allure autoroutière, de seulement 2.3L au 100km, des émissions de 32gCO2/km, et une autonomie de 3070km grâce à son réservoir de 82 litres. A noter, la présence d’une unité KDD (Koenigsegg Direct drive) à un seul rapport, remplaçant la traditionnelle boîte de vitesse.

 

Ci-dessous, la Koenigsegg Agera RS

22 Décembre 2018 : Impossible de passer à côté de cette nouvelle réalisation de MSO (Mac-Laren Special Operations). Un des propriétaires de l’hypercar P1 GTR a décidé de rendre hommage au pilote emblématique de la firme britannique, Ayrton Senna. Son véhicule arbore pour ça les couleurs de la MP4/4, avec laquelle Senna avait remporté le championnat du monde de Formule 1 1988. Cette peinture Malboro (Rocket Red et Anniversary White) a demandé plus de 800 heures de travail. Cette Mac-Laren P1 GTR Beco Senna a droit à des évolutions aérodynamiques, avec une nouvelle lame à l’avant, de nouvelles planches qui canalisent l'air de profil, et des ailes arrière modifiés. Cela génère 800kg d’appui. Le moteur dispose d'un bouclier thermique en or 24 carats. La puissance de ce moteur hybride approche les 1000ch (916ch d'origine). Enfin, avec l’accord de la famille Senna, le propriétaire a eu l’autorisation de nommer sa machine de guerre « Beco », surnom intime du grand Ayrton. Entres autres modifications, on note un volant spécifique, le seuil du châssis en carbone ornée d’une citation et de la signature du célèbre brésilien, dont on fête cette année le trentième anniversaire de son premier titre de champion du Monde.

 

 

           

20 Décembre 2018 : Porsche nous présente sa minimaliste 718T. Cette dernière sera disponible en coupé ou cabriolet, et axe sa nouvelle finition sur le plaisir de conduite. Elle se pare du petit 2.0 Turbo d’entrée de gamme de 300ch, avec filtre à particules. Le système d'info-divertissement disparait, mais est disponible en option gratuite. Les poignées de portes sont remplacées par des lanières et les jantes en 20 pouces sont allégées. De série, cette Porsche 718T profitera de la suspension pilotée PASM, du Pack Sport Chrono permettant de jouer sur les paramètres de conduite, et du châssis sport rabaissé de 20mm. Vous pourrez choisir entre la boîte manuelle aux rapports raccourcis, ou la boîte PDK à double embrayage. Le 0 à 100km/h est abattu en 5.1s (4.7s avec la PDK). Place au sport donc avec cette 718T, qui n’est pas donné pour autant, avec une Cayman affichée à 65 210€ et une Boxster à 67 250€ en Europe. Cela donne à réfléchir, quand on sait que la 718 S de 350ch, s’affiche à un tarif moindre.

 

18 Décembre 2018 : Aviar Motors, un préparateur Russe, dévoile sa vision de la Mustang électrique. Le look, c’est la seule chose qu’il y ait de rétro dans ce véhicule, puisqu’il reprend la ligne de la Ford Mustang Fastback de 1967. Tout le reste respire la modernité, à commencer par son bloc moteur électrique qui développe la coquette puissance de 840ch et 966nm de couple. Autant dire qu’aucune Mustang à moteur thermique pourrait suivre son rythme, avec un 0 à 100km/h annoncé en 2.2s. La vitesse de pointe est bridée à 250km/h. Ce monstre embarque une batterie de 100kwh assurant une belle autonomie de 500km. L’Aviar R67 propose une structure en aluminium, une carrosserie en fibre de carbone, des jantes en 20 pouces, des poignées de portes affleurantes, un aileron rétractable et un éclairage à LED. A bord, c’est carrément Star Wars, avec un grand écran couleur de 17 pouces, une instrumentation numérique, des aérateurs en forme de turbine type Mercedes, et une ambiance zen et luxueuse. Le conducteur peut activer un effet sonore intérieur et extérieur, imitant le bruit d’un gros V8 américain pour les plus nostalgiques. Aviar Motors n’a pas encore annoncé la date de commercialisation.

 

18 Décembre 2018 : En attendant la terrible M8, on peut s’attendre à ce que les préparateurs allemands se ruent sur la nouvelle BMW Série 8, afin de lui donner quelques chevaux supplémentaires. Manhart, préparateur allemand, s’est fait une joie de travailler sur la M850i qui développe à l’origine 530ch. Nouvelle cartographie moteur, la puissance du V8 4.4L Bi-Turbo passe à 621ch et le couple culmine à 870nm. Le 0 à 100km/h devrait-être atteint en 3.5s. Cette Manhart MH8 600 profite également de jantes spécifiques en 21 pouces, de suspensions H&R et d’une ligne d’échappement plus sonore. Le look n’est pas très discret, avec cette livrée noire, et ses nombreuses bandes dorées qui ornent les boucliers et la carrosserie.

 

17 Décembre 2018 : Vous avez craqué pour la nouvelle Classe A de Mercedes, mais vous n’avez pas forcément les moyens d’investir dans la toute nouvelle A35AMG de 306ch. Brabus vous propose pour noël cette B25, qui prend sa base technique chez la Classe A250 4Matic. Son 2.0L Turbo de 224ch prend du muscle. Effectivement, le célèbre préparateur allemand fait grimper la puissance à 270ch, ce qui donne un gain de 3 dixièmes de 0 à 100km/h, avec un temps de 5.9s. Vous vous démarquerez aussi au niveau du look, avec de superbes jantes en 20 pouces, un becquet proéminent sur la lunette arrière, une lame à l’avant, un bouclier arrière avec diffuseur intégré, et quatre sorties d’échappement actives en carbone. Pédalier en aluminium, du cuir ou de l’alcantara, tapis de sol, Brabus n’oublie pas l’habitacle pour autant.

 

16 Décembre 2018 : On avait déjà apprécié son look au Mondial de Paris, Audi nous révèle aujourd’hui la fiche technique de son SQ2. Dans la catégorie des mini-crossovers, cette Audi SQ2 est une offre exclusive, puisqu’aucune concurrente ne peut rivaliser côté puissance, avec une Mini Countryman qui plafonne à 231ch. Effectivement, grâce à son 2.0TSi de 300ch et 400nm de couple, ce crossover s’offre des performances de vrai sportive. Avec l’aide de sa transmission intégrale et de sa boîte S-Tronis à 7 rapports, l’Audi SQ2 avale le 0 à 100km/h en 4.8s et croise à 250km/h. Son châssis a été rabaissé de 20mm, les jantes sont en 18 ou 19 pouces, les trains roulants sont spécifiques, et les disques de freins avant sont de 340mm. Côté look, on remarque cette calandre noire avec barettes verticales, les stickers Quattro sur le bas des portières et les quatre sorties d’échappement.

 

12 Décembre 2018 : Le Porsche Macan vient tout juste d’être restylé, avec un bouclier remanié, un nouveau regard, et un bandeau lumineux sur le hayon. C’est au tour des motorisations de connaître des évolutions. Le seul bloc disponible était le 2.0 Turbo de 245ch, les V6 n’étant plus aux normes en vigueur. C’est donc le retour des gros moteurs avec ce Macan S, qui adopte un V6 3.0L Turbo avec filtre à particule et turbo à double entrée. Par rapport au modèle précédent, la puissance passe de 340 à 354ch, et le couple de 460 à 480nm. Le 0 à 100km/h est avalé en 5.1s, et il croise à 254km/h. Le châssis hérite de nouvelles barres stabilisatrices, le système de freinage est majoré (disque de 360mm et pédale en tôle organique pour plus de pression et de réactivité), et certaines pièces (jambe de suspension) s’allègent grâce à l’emploi de l’aluminium. Enfin, le pare-brise chauffant et le régulateur de vitesse actif avec fonction embouteillage sont disponibles en option.

 

11 Décembre 2018 : ItalDesign, le carrossier italien présentait il y a quelques mois pour ses 50 ans, une GT-R très spéciale au niveau du look, mais également sous le capot. Cette GT-R50 by Italdesing sera finalement bien produite, avec l’accord du constructeur nippon. Il y aura 50 exemplaires qui seront livrés entre 2019 et 2020. Son style arbore toujours cette calandre très enveloppante, ces feux acérés, ces surfaces lisses, ce gros aileron rétractable, ces feux arrière flottants en forme de turbine et ce diffuseur spécifique. L’habitacle fait appel au cuir, à l’alcantara et au carbone. Le V6 3.8L Bi-Turbo de dernière génération reçoit aunt à lui, un gros coup de boost avec une puissance atteignant à présent les 720ch. Attention, cette Nissan GT-R50 by ItaliDesign s’adresse surtout au collectionneur, puisque son prix sera de 990 000€ hors-taxe, soit près de 9 fois le tarif du modèle originel.

 

11 Décembre 2018 : La Mac-Laren 720S est certainement l’une des supersportives, les plus efficaces du moment. Moins radicale qu’une Mac-Laren Senna, elle a l’avantage de proposer des performances ahurissantes et un confort suffisant pour les longs voyages à deux. Pour encore plus de fun, le constructeur britannique nous présente cette version découvrable qui ajoute un charme supplémentaire à ce monstre. Plus lourd de 49kg par rapport au coupé, le poids de 1332kg au total reste tout à fait contenu, et n’a pratiquement aucune incidence sur les performances. Son V8 4.0L Bi-Turbo de 720ch et 770nm de couple permet un 0 à 100km/h en 2.9s, un 0 à 200km/h en 7.9s et 341km/h en pointe (325km/h en mode cabriolet). Cette Mac-Laren 720S Spider n’aura aucun mal à vous décoiffer. Elle propose un toit rigide qui se rétracte en 11s. Ce dernier peut même disposer en option, de la technologie verre électro-chrome, avec un toit transparent ou qui se teinte, grâce à une simple commande. Les premières livraisons en Europe débutera en mars 2019, après s’être acquitté de la somme de 282 500€TTC.

 

10 Décembre 2018 : Lincoln, la marque premium de Ford aux Etats-Unis, présentait à Los Angeles son Aviator, un SUV qui reprend la base technique du Ford Explorer, et qui se positionne entre le Nautilus et le Navigator dans la gamme Lincoln. Cela reste un beau bébé, capable d’accueillir 7 passagers dans un grand confort. Le style s’inspire du Navigator, avec une calandre verticale noire avec touches de chrome, un bandeau lumineux sur le hayon et une stature qui impose le respect. L’habitacle mêle le bois, l’aluminium brossé, la sellerie cuir ventilée, et une technologie embarquée de haut niveau. On compte une Clé-Téléphone qui sert à l’ouverture et le démarrage, qui garde en mémoire grâce à votre smartphone, vos réglages de siège, et qui active un son de localisation pour repérer votre véhicule dans un parking. Grâce au système Co-Pilot 360, le véhicule peut se garer tout seul. Ce Lincoln Aviator dispose de la conduite semi-autonome dans les embouteillages, il lit les panneaux et adapte sa vitesse en fonction des limitations de vitesses, et peut agir sur les freins en marche arrière en cas de trafic. Enfin, une suspension pilotée détecte à l’avance l’état de la route et adapte l’amortissement pour votre plus grand confort. Sous le capot, Lincoln prévoit pour ce lancement de carrière un V6 3.0L Bi-Turbo de 400ch, et une version hybride de ce même bloc de 450ch. La boîte de vitesse automatique compte 10 rapports.

 

 

09 Décembre 2018 : Skoda Scala, c’est la nouvelle compacte familiale du constructeur tchèque. C’est un segment qui n’a jamais réussi à Skoda, qui faisait de la figuration avec sa sage Rapid SpaceBack. Pour enfin concurrencer ses cousines Volkswagen Golf ou Seat Leon, la Scala repart sur de nouvelles bases et un style plus expressif. Elle ne repose pas sur la plate-forme MQB, mais sur la plate-forme MQB A0 des Polo et Ibiza. L'empattement est étiré et le train arrière hérite de silentblocs hydrauliques. La ligne est particulièrement réussie, avec ce capot plongeant, cette calandre sculptée, ces feux en triangle et ces nervures de carrosserie marquées. Skoda n’abandonne néanmoins pas le hayon en grande partie vitré, et les feux mordent à présent copieusement sur les ailes arrière. La planche de bord est également inédite, dans l’esprit Volkswagen, avec un écran couleur positionné en hauteur 6.5, 8 ou 9.2 pouces), une instrumentation numérique 10.2 pouces en option, une ergonomie soignée et toutes les technologies qui vont bien. Le Skoda Scala, comme le reste de la gamme, mise beaucoup sur l’habitabilité avec un espace généreux pour les passagers et un coffre gigantesque de 467 litres, le nouveau record de la catégorie. Pour ce lancement de carrière, le Scala proposera le 1.6TDi de 115ch, le 1.0TSi de 95 et 115ch, et le 1.5TSi de 150ch.

 

06 Décembre 2018 : Chevrolet étoffe sa gamme Silverado, avec ce modèle « Heavy Duty », qui représente le must de l’utilitaire chez le constructeur américain. Les dimensions sont totalement hors-normes pour le continent européen. Le marché américain est friand de ce genre de monstre qui a la capacité de tracter n’importe quelle charge, et de crapahuter sur tous les terrains. Ce Chevrolet Silverado HD n’a plus grand chose à voir avec le modèle de base, et ne partage d’ailleurs aucun panneau de carrosserie avec son petit frère, à part le toit. Une calandre gigantesque, des feux à double étage, une garde au sol impressionnante, un marche pied pour atteindre la benne ou grimper aux places arrière, le Silverado 2500 HD se destine aux professionnels. Par rapport au Silverado 1500, les motorisations sont spécifiques. Effectivement, ce modèle se dote d’un nouveau bloc essence à injection directe avec boîte mécanique à 6 rapports dont la fiche technique est encore secrète. Pour le diesel, Chevrolet propose un V8 Duramax 6.6L développant 445ch et 1234nm de couple. Le modèle présenté sur les photos dispose du pack tout-terrain Z71.

 

06 Décembre 2018 : Rivian est le deuxième constructeur américain de véhicules 100% électriques, après Tesla. Ce constructeur basé au Michigan dévoile ce SUV très spécial à Los Angeles. Le Rivian R1S dispose de 4 moteurs électriques, et de trois types de batterie (105, 135 ou 180kwh). Le niveau de puissance est également à la carte, avec 407, 709 ou 764ch. Le R1S peut accueillir 7 personnes, sauf quand elle est équipée de la plus grosse batterie qui condamne automatique la troisième rangée de sièges. De part sa conception, ce SUV électrique propose un deuxième coffre de 330 litres sous le capot avant. Les performances sont surprenantes avec un tel engin, avec un 0 à 96km/h effectué entre 4.9 et 3.0s, selon le niveau de puissance choisi. Rivian annonce une autonomie de 386, 499 ou 660km. L’habitacle est simple, mais très élégant, avec son instrumentation de 12.3 pouces, et son écran central de 15.6 pouces. A noter que Rivian dispose déjà du pick-up R1T conçu sur la même base technique dans sa gamme.

 

Ci-dessous, le Rivian R1T

05 Décembre 2018 : Le Salon de Los Angeles est bien évidemment le lieu idéal pour faire la connaissance de modèles exotiques, que l’on ne retrouvera probablement pas sur le vieux continent. Les américains sont toujours friands de gros SUV, et c’est la raison pour laquelle Hyundai, rajoute ce beau gros bébé à sa gamme. Ce Palisade mesure donc 4.98m de long, dispose de 7 places, et d’un style plutôt statuaire. Il ne fait pas dans la demi-mesure et se place largement au dessus du Santa-Fe en terme de luxe. Le conducteur dispose du système Driver Talk, afin de mieux communiquer avec les passagers de deuxième ou de troisième rangée. Les haut-parleurs peuvent se mettre en mode veille, si le passager décide de faire une sieste. Ce solide 4x4 est propulsé par un V6 Atmo à injection directe de 3.8L, développant 295ch et 355nm de couple. Il est accouplé à la transmission intégrale HTRAC et à une boîte automatique à 8 rapports.

 

04 Décembre 2018 : Kia présente à Los Angeles son nouveau Soul EV. Ce drôle de petit crossover profite donc de cette nouvelle robe, toujours aussi originale, mais relativement moins sportive que la génération précédente. La poupe arbore cette lunette arrière très complexe avec une partie couleur carrosserie au milieu, et ces feux très particuliers qui l’englobent. Le profil est toujours aussi cubique, avec en prime des passages de roues très marqués. La face avant pour ce modèle EV, est pleine, et s’équipe de feux à double étage. L’habitacle est plus classique malgré un éclairage d’ambiance chaleureux. Kia propose un grand écran couleur de 10.25 pouces, une instrumentation digital, et un équipement archi-complet, avec un régulateur de vitesse actif, un freinage automatique d’urgence, un système de maintien dans la voie, un chargeur par induction et un système d’info-divertissement indiquant les points de recharge sur votre itinéraire. Sous le capot, on retrouve le bloc du Kia e-Niro et Hyundai Kona EV qui développe 150kw (204ch), accouplé à la grosse batterie de 60kwh, permettant une autonomie de près de 500km. Ce Kia Soul EV débarquera en Europe, uniquement en 2019.

 

03 Décembre 2018 : Mazda profite du Salon de Los Angeles pour présenter sa nouvelle berline compacte familiale. Cette Mazda 3 sera disponible en 4 ou 5 portes. Toujours aussi imposante (4.46m), elle s’inspire du concept Kai de 2017, avec cet expérimental Kodo Design. Une ligne épurée donc, de nombreux galbes, des portes creusées, des rondeurs au niveau de la poupe, une calandre disproportionnée, et les petites surfaces vitrées, elle paraît extrêmement massive. Les américains jetteront leur dévolu sur le modèle trois volumes qui ajoutent 20cm de plus en longueur à cette compacte, pour une capacité de chargement accrue. L’habitacle propose cette nouvelle planche de bord totalement asymétrique, avec de nouveaux matériaux très doux à grains épais, mais également une ergonomie et une position de conduite encore améliorées. Les nouvelles technologies comprennent une conduite semi-autonome dans les embouteillages, un détecteur de fatigue à infrarouge qui scrute votre visage, ou encore une fonction Front Cross Traffic, qui vous alerte d’un danger lors d’une intersection en aveugle. Enfin, côté motorisations, Mazda proposera son 2.0 essence Skyactiv-G retravaillé de 122ch, son 1.8 diesel Skyactiv-D de 115ch, mais surtout, son bloc révolutionnaire 2.0 Skyactiv-X SPCCI (Allumage avec compression contrôlé par la bougie). Celui –ci propose un allumage contrôlé, un taux de compression élevé, un système d’injection plus performant, un mini-compresseur débrayable pour remplir les cylindres à mi-régimes et des bougies spéciales. A cela s’ajoute un alterno-démarreur 24V pour un petit boost électrique lors des relances. Le constructeur japonais annonce une puissance de 181 pour 222nm, mais aussi une baisse des consommations de 20% par rapport à une motorisation essence classique.

 

01 Décembre 2018 : Audi vient tout juste de présenter son SUV E-Tron, le premier modèle 100% électrique de la marque. A l’horizon 2025, Audi prévoit de disposer de 10 modèles électriques dans sa gamme. Au Salon de Los Angeles, le constructeur allemand présente d’ailleurs cette E-Tron GT concept, qui devrait officiellement voir le jour en 2021. Il s’agit d’une berline coupé qui partage sa plate-forme technique avec le futur Porsche Taycan. Cette plate-forme PFE (Premium Plateform Electric) est en mesure d’accueillir deux blocs électriques, dont la puissance cumulée atteint 434kw (590ch), et d’envoyer la cavalerie sur les deux essieus. Armée d’une énorme batterie de 90kwh, cette Audi E-Tron GT Concept peut parcourir 400km. Le 0 à 100km/h est annoncée pour 3.5s, le 0 à 200km/h en 12.0s, et la vitesse maximum est bridée à 240km/h. Elle est capable de se recharger sur une borme rapide de 800 volts en 20mn pour 80% de la charge, ou par induction pendant toute une nuit. Audi préconise néanmoins une charge plus lente pour ne pas détériorer la capacité de la batterie à moyen terme. Le poids de l’engin devrait-être conséquent, ce qui a poussé Audi à l’équiper de disques de frein en carbone céramique. En 2021, Audi compte bien bousculer la référence du moment dans cette catégorie, la terrible Tesla Model S.

 

30 Novembre 2018 : Mercedes profite du Salon de Los Angeles pour présenter la version restylée de son AMG GT. Pas grand chose à dire sur le look de cette sportive, à part l’intérieur des feux avant et arrière redessiné. La plus grosse évolution esthétique concerne la nouvelle finition GT R Pro qui se pare de nombreux appendices aérodynamiques. A bord, les changements sont plus visibles, avec une instrumentation numérique de 12.3 pouces, et un écran central de 10.25 pouces. De nouvelles commandes PAD tactile autour du levier de vitesse et un nouveau volant sont de la partie. Cette Mercedes AMG GT sera disponible en 4 niveaux de puissance, avec la GT (476ch), la GT S (522ch), la GT C (557ch), et la GT R et GT R Pro (585ch). Cette dernière se pare de triangles de suspesnions spécifiques, d’un arceau boulonné et de ceintures de sécurité 4 points.

 

29 Novembre 2018 : Nous ne sommes pas surpris de la présence de cette nouvelle Porsche 911 au Salon de Los Angeles 2018. Les Etats-Unis est le marché préféré de la célèbre sportive. Cette Porsche 911 Type 992 lève le voile sur son nouveau style. Les évolutions restent subtiles, comme d’habitude, avec cette ligne intemporelle. Cette huitième génération se distingue surtout par ses feux arrière affinés, qui profite d’un bandeau lumineux de série, sa nouvelle grille sur le capot moteur qui accueille le troisième feux de stop, et son bouclier massif qui se pare de deux larges sorties d’échappement. Les voies sont élargies et les poignées de portes deviennent affleurantes. La calandre avant semble plus volumineuse et rectiligne par rapport au modèle précédent, et on note l’apparition de ces deux petites nervures de carrosserie sur le capot. La planche de bord accueille le grand écran de 10.9 pouces, avec des aérateurs qui migrent en bas de la console. On note la disparition de nombreux boutons, l’arrivée de ce nouveau boîtier de vitesse, et la présence de cette instrumentation numérique qui entoure le traditionnel compte-tour central analogique. Pour ce lancement de carrière Porsche ne propose que la 911 Carrera S et Carrera 4S, avec son flat 6 3.0L bi-turbo optimisé, qui développe 450ch (+30ch) et 530nm de couple. La boîte automatique à double embrayage et 8 rapports, arrive sur cette nouvelle 911. Les tarifs s’établieront entre 122 000 et 130 000€ pour le moment. N'oublions pas que cette 911, grâce à son nouveau châssis, proposera à moyen terme, des motorisations hybrides.

 

  

27 Novembre 2018 : La Bentley Continental GT est sans aucun doute un des plus beaux coupés au monde, et son luxe n’a pratiquement pas d’égale sur le segment. Elle est sortie en 2017, et proposait un style plus léger que l’ancienne mouture. Un an plus tard, c’est au tout de la version cabriolet de se découvrir. Une jolie capote en toile capable de se plier en 19s jusqu’à 50km/h, elle profite d’une structure lui permettant une insonorisation poussée (-3 décibels). La capacité de chargement en prend un coup, avec un coffre déjà pas très vaste, qui passe de 358 à 235 litres pour ce modèle découvrable. Les places arrière ne semblent pas plus généreuses en espace. Cette Bentley Continental GT Convertible est par contre personnalisable à l’envie, avec 7 couleurs de capote, 17 teintes de carrosserie, et on ajoute 70 coloris spéciaux. L’habitacle est de la même veine, avec différentes teintes de sellerie, de moquette, et 8 types de bois précieux. Votre confort est au centre des préoccupations, avec une ventilation au niveau de votre nuque capable de dispenser de l’air chaud ou frais, d’un volant, de sièges et d’accoudoirs chauffants. Le monstre a pris 170kg sur la balance et totalise un poids de 2414kg. Pour propulser tout ça, Bentley propose dans un premier temps la motorisation haut de gamme W12 6.0L Bi-Turbo de 635ch et 900nm de couple. Les performances sont automatiquement détonnantes, avec un 0 à 100km/h effectué en 3.8s et une vitesse de pointe de 333km/h. Bentley annonce une consommation de 14.0L au 100km, des rejets de CO2 de 317g/km et un tarif de plus de 200 000€.

 

26 Novembre 2018 : Une crise qui dure et qui perdure à la Réunion. Sur notre petite île, les manifestations concernent habituellement certaines catégories professionnelles. Agriculteurs, transporteurs, enseignants, dockers, la solution est normalement assez simple, et cela passe par des négociations qui finissent par aboutir à une sortie de crise. Bien évidemment, la situation est bien différente aujourd’hui, avec des gilets jaunes qui représentent près de 95% de la population aujourd’hui. Peu importe le nombre de manifestants, ils nous viennent de tous horizons professionnelles et cela n’arrange pas les affaires de nos politiques. Il faut dire que ces derniers ne semblent pas réactifs par rapport aux gouvernements précédents. Très peu de réactions, un sentiment d’abandon se fait sentir, et la population prend cela comme de l’arrogance, certainement à raison. Gouvernement trop jeune, trop peu expérimenté, c’est dans ce genre de moment que les vieux briscards de la politique nous manquent. Le silence est le pire des mépris, et cela ne fait que renforcer la colère qui gronde. Nous avons entendu un début de proposition avec une enveloppe de 10 millions d’euros venant de la Région, représentant alors un chèque de 100€ par an pour les foyers les plus modestes. Nous avons eu bien du mal à prendre cette solution au sérieux, vu les problèmes profonds des ménages réunionnais. Ce n’est plus du bricolage, mais bel et bien de la mendicité que refusera probablement les gilets jaunes. Le gouvernement tente une solution analogue, avec les chèques énergie, qui semblent encore plus farfelue. Le président Macron faisait observer il y a quelques jours lors d’une interview, le fossé qui s’est creusé entre le pouvoir exécutif et le peuple. Nous ne pouvons qu’acquiescer face à cet état de fait. On nous parle de transition écologique, de taxes qui rendraient notre environnement plus saint, mais nous avons du mal à percevoir les effets. Une prime de 6000€ pour l’achat d’un véhicule électrique, une prime de conversion de 2500€ en prime, voilà ce qui est visible aujourd’hui. Malheureusement, le parc automobile n’évoluera pas aussi rapidement, et il faudra attendre une bonne dizaine d’années avant que les véhicules électriques se démocratisent dans notre pays. Des prix encore élevés, une offre limitée avec très peu de constructeurs concernés, et un parc de véhicule thermique trop jeune pour le mettre à la poubelle. Non, l’électrique, c’est certainement l’avenir, même si ça ne règlera pas les problèmes de pollution à moyen terme, nos centrales électriques fonctionnant au charbon, au gazoil ou au nucléaire. Pour l’instant, et nous sommes bien placés pour le savoir, la solution des véhicules électriques profite surtout aux entreprises, avec des avantages fiscaux non négligeables. Une des questions qui taraudent alors la population est, qui payent exactement cette transition énergétique ? Les plus modestes, la classe moyenne, les plus aisés d’entres nous, les entreprises, nos multinationales, et dans quelle proportion ? Autant de questions que le gouvernement laisse sans réponses.

 

                   

23 Novembre 2018 : Le Range-Rover Evoque MK2 se dévoile enfin. Ce SUV compact sorti en 2011 a été une aubaine pour le constructeur anglo-indien. C’est lui qui s’est chargé de faire le gros des ventes avec pas moins de 775 000 exemplaires écoulés. Afin de poursuire sur sa lancée, Land-Rover nous présente donc cette deuxième mouture, qui viendra directement concurrencer les BMW X2, Mercedes GLA ou encore l’Audi Q3, et même son cousin, le Jaguar E-Pace. Peu d’évolutions au niveau du châssis, avec uniquement des nouvelles épures de suspension. Le style s’inspire largement de son grand-frère, le très moderne Velar. La calandre, le profil et même la poupe paraissent lissés, et les poignées de portes sont affleurantes. Moins agressive, mais plus statuaire, ce Range-Rover Evoque est toujours aussi fun à regarder. La planche de bord reprend également les attributs du Velar, avec cette instrumentation numérique, et les deux écrans centraux tactiles. Le rétroviseur intérieur bénéficie d’une caméra pour une meilleure visibilité. Les trois autres caméras, de profil et sur la calandre, permettent les évolutions en tout-terrain, en faisant notamment disparaître le capot avant. Sous le capot justement, les classiques motorisations diesel 2.0L de 150, 180 et 240ch, et le bloc essence 2.0L de 200, 250 et 300ch. Land-Rover annonce l’arrivée d’une version « mild-hybrid » pour 2019, embarquant un nouveau 3 cylindres essence Ingenium et un alterno-démarreur de 48 volts. Enfin, un modèle hybride rechargeable débarquera très certainement dans les mois à venir.

 

22 Novembre 2018 : Un championnat un peu particulier arrivera en 2020 en Europe et au Moyen-Orient. Il mêlera le circuit et les pistes de terre, comme le rallycross, mais sera réservé aux SUVs. Lamborghini présente donc sa nouvelle bête de course, ce Urus ST-X Concept. Le premier SUV de la marque connaît une sacré cure de régime, avec un engin qui passe de 2.2 tonnes à 1700kg. Arceau de sécurité, réservoir spécifique, jantes 21 pouces à écrou central, une aérodynamique revue, des échappements latéraux, ce monstre embarque toujours son V8 4.0L Bi-Turbo de 650ch et 850nm de couple. Ce championnat devrait-être une formule monotype. C’est la division Squadra Corse, le département sportif de Lamborghini qui sera en charge de la production de ce Urus ST-X Concept.

 

21 Novembre 2018 : Subaru se lance enfin dans la conception d’un modèle hybride. Il arrivera en concession aux Etats-Unis à la fin de l’année, et prend sa base technique chez le XV. Ce Subaru Crosstrek Hybrid profite donc d’un 2.0L essence de 139ch secondé par deux blocs électriques. Un bloc pour le démarrage du véhicule et la recharge de la batterie, et un autre pour propulser ce Crosstrek sur 27km jusqu’à 100km/h. Subaru a bridé la puissance cumulée à 150ch. Il s’agit bien sûr d’un hybride rechargeable. Le Crosstrek est un vrai 4x4, avec une garde au sol de 22cm, lui permettant d’être un excellent baroudeur. Elle se dote d’une tout nouvelle boîte à variation continue Lineartronic CVT. L’équipement comprend entres autres, l’aide au maintien dans la voie, le freinage automatique d’urgence, l’éclairage adaptatif, le régulateur de vitesse actif, le détecteur de piéton et l’alerte d’angle-mort.

 

  

20 Novembre 2018 : Toyota lance la troisième variante de sa Corolla. On rappelle que cette dernière remplace l’Auris, et la berline compacte et le break Touring Sports ne devraient pas tarder à arriver en concession. Le constructeur japonais a décidé de proposer une version tricorps en Europe à partir de 2019. La base technique ne change pas, mais le style est spécifique, avec de nouveaux feux avant et un profil plus élancée. La partie arrière nous fait penser à sa grande soeur, la Camry. Même si ce type de carosserie n’est pas très populaire sur le vieux continent, cette Toyota Corolla berline fera certainement le bonheur des pays de l’Est. Plus statuaire, elle embarquera toujours le 1.6 essence atmo de 132ch, le 1.8 hybride de 122ch, et très probablement le tout nouveau 2.0 hybride de 180ch.

 

19 Novembre 2018 : Lamborghini vient juste de dévoiler sa nouvelle arme, l’Aventador SVJ. Un monstre qui a déjà prouvé son efficacité sur le Nurburgring, mais qui apparemment, ne convient pas à tout le monde. Nous sommes aujourd’hui entourés d’une certaine caste de personnes, dont les exigences d’exclusivité frisent l’indécence. La Squadra Corse, le département course de la marque de Sant’Agatha Bolognese, a concocté ce modèle unique, dont le tarif reste confidentiel. On reprend donc la base technique de la SVJ, on lui offre une carosserie en carbone, une aérodynamique spécifique, avec un aileron à 3 réglages fixes, des entrées d’air supplémentaires comme sur le toit, et une garde au sol de seulement 10.9cm. Même si elle est utilisable sur la route, cette Lamborghini SC18 Alston est surtout une bête de circuit. Le client a choisi cette teinte « Grigio Daytona » et un intérieur en Alcantara « Nero Ade », en carbone, avec surpiqûres rouges. Sous le capot, toujours le V12 6.5L qui crache ses 770ch et 720nm de couple.

 

18 Novembre 2018 : BMW enchaîne les nouvelles motorisations pour sa Série 3. Après la sportive M340i, c’est au tour de la très écologique 330e de faire son entrée sur la scène. Il s'agit bien sûr de la version hybride rechargeable, qui peut toujours compter sur son 4 cylindres 2.0L Turbo de 184ch, associé à un bloc électrique. Par rapport à la génération précédente, la puissance cumulée est toujours de 252ch. Grâce à sa nouvelle batterie de 12kwh, cette BMW Série 3 330e a progressé en terme d’autonomie électrique, avec un véhicule capable de parcourir 60km jusqu'à 140km/h sans utiliser une goutte d’essence. Son bloc électrique permet de disposer d’un xtraboost de 40ch pendant quelques secondes, ce qui promet 292ch. Le 0 à 100km/h est avalé en 6.0s, et BMW annonce une consommation mixte de 1.7L au 100km, pour des rejets de CO2 de 39g/km. Seul bémol, un coffre qui passe de 480 à 375 litres à cause de la batterie lithium-ion.

 

16 Novembre 2018 : C’est le grand retour du pick-up chez Jeep. La marque présentera officiellement au Salon de Los Angeles, son pick-up Midsize, le Gladiator. D’un point de vue esthétique, on remarque immédiatement ses origines. La base technique est bien évidemment celui du Jeep Wrangler. Ce dernier prend tout de même 22cm dans l’opération, avec l’ajout de cette benne, et mesure 5 mètres au total. Cela reste tout à fait dans les normes européennes, avec ce véhicule qui se place en concurrente directe des Ford Ranger ou Nissan Navara. Le Jeep Gladiator peut compter sur les excellentes aptitudes du Wrangler en franchissement. Sous le capot, on retrouvera un V6 3.0L Pentastar essence et un V6 3.0 Diesel, accouplés à une boîte mécanique à 6 rapports ou une unité automatique à 8 rapports.

 

 

15 Novembre 2018 : Petit clin d’oeil au passé de la part de Jaguar, qui rend hommage à son XK120, le seul modèle de la marque à s’être aligné au départ d’un rallye. C’était il y a 70ans, et cette dernière remportait le RAC rallye. Jaguar propose une série limité pour l’occasion, avec la F-Type Chequered Flag. Elle profite du pack extérieur Black design, de jantes en 20 pouces diamantées, d’une sellerie Windsor, d’inserts en alu brossé, et de sièges sport. Cette Jaguar F-Type Chequered Flag sera disponible avec le bloc 4 cylindres 2.0L Turbo de 300ch, et le V6 3.0L compresseur de 340 ou 380ch. Afin de promouvoir cette jolie finition, Jaguar a transformé sa sportive en vrai bête de rallye. Une rampe de phares, un arceau de sécurité, des amortisseurs réglables, des harnais six points, un frein à main hydraulique, et le tour est joué pour une sacré campagne de pub.

 

14 Novembre 2018 : La nouvelle BMW Série 3 s’apprête à arriver en concession en Europe, où elle ne sera disponible dans un premier temps, qu’avec des motorisations 4 cylindres. BMW nous présente avec un peu d’avance, la première version sportive de sa berline, en attendant l’arrivée des futures M3 et M4. Cette BMW M340i xDrive se pare donc du traditionnel 6 cylindres en ligne 3.0L Turbo, dont la puissance passe d’une génération à l’autre, de 326 à 374ch. Avec un couple de 500nm, cette M340i efface le 0 à 100km/h en 4.4s. Il faut dire qu’elle reçoit le soutien de la transmission intégrale xDrive de série. La boîte automatique à 8 rapports est également imposée. Le style profite de cette finition M-Technic, avec son bouclier avant ajouré, ses jantes spécifiques, sa double sortie d’échappement, et ses nombreux inserts M à bord.

 

13 Novembre 2018 : Mitsubishi a décidé de présenter son L200/Triton restylé en Thaïlande, son pays de production. Ce pick-up mise évidemment sur le marché asiatique, le moyen orient et l’amérique latine pour perpétuer sa légende. Il finira tout de même par débarquer en Europe à la mi-2019, mais à cause des nouvelles normes fiscales, on ne devrait pas en croiser beaucoup en France. Bref, il sera commercialisé dans pas moins de 150 pays. Il hérite de cette nouvelle face avant qui reprend les codes stylistiques du Outlander notamment, avec les deux arches chromés, les barrettes horizontales au niveau de la calandre, et de nouveaux feux affinés. On remarque également les nouvelles ailes au niveau des passages de roue et les feux plus volumineux à l’arrière. Ce Mitsubishi L200 devient plus technologique, avec l’arrivée du détecteur d’angle-mort, le détecteur de piétons avec freinage automatique, et l’alerte de trafic arrière. La boîte automatique passe de 5 à 6 rapports, et ce L200 peut toujours compter sur sa transmission intégrale Super-Select gérée électroniquement, pour faire le travail à votre place en mode tout-terrain.

 

12 Novembre 2018 : Une Porsche 911 très spéciale au Sema Show de Las Vegas. Le préparateur Streetfighter LA a réussi a électrifié la célèbre sportive. Il s’agit d’une Porsche 911 des années 70, qui a été relookée pour l’occasion. Des extensions d’ailes, de magnifiques jantes BBS, un éclairage à LED, des suspensions rabaissées, un arceau cage chromé, une sellerie tissu Burberry, et un volant Momo, la bête se dote du bloc moteur électrique de la Tesla Model S P100D. Cela donne la coquette puissance de 710ch, ce qui augure un 0 à 100km/h effectué en moins de 2.5 secondes. Pas plus de données techniques pour cette 911 Electric qui devrait rester unique.

 

           

08 Novembre 2018 : On peut s’attendre à un effondrement du marché des pick-ups en France dans les mois qui viennent, les versions double-cabine étant à présent considérées comme des véhicules particuliers à partir de janvier 2019, avec toutes les taxes qui vont bien. Il en est tout autre en Amérique du Sud, où Volkswagen vient de dévoiler au Salon de Sao-Paulo, son Tarok Concept. Ce pick-up se positionne sous l’Amarok en terme de taille, avec un véhicule qui devrait mesurer moins de 5 mètres. Le style de ce concept semble très proche d’un modèle de série, même si quelques artifices devraient disparaître. La benne arrière est modulable, avec sa jonction cabine, qui permet de faire varier la longueur de chargement de 1.21m à 1.86m quand la banquette arrière est rabattue. Grâce à son 1.4L TSi et son 2.0TDi de 150ch, ce Volkswagen Tarok pourra embarquer une tonne de chargement. La planche de bord assez classique, rappelle les dernières créations de la marque, avec ce nouvel agencement très ergonomique et les deux écrans TFT.

 

 

07 Novembre 2018 : Premières photos officielles de l’Aston-Martin Valkyrie. L’hypercar anglaise est construite en collaboration avec l’équipe de Formule 1 Red-Bull. Ces premières images montrent une ressemblance évidente avec le concept présenté il y a quelques mois. Seules les jantes ont été modifiées, ainsi que certains éléments aérodynamiques. Cette teinte bleu bi-ton est assez originale, mais on est toujours surpris par les extracteurs latéraux, ou encore ce capot avant qui dévoile les triangles de suspension avant. Le bloc moteur devrait-être un V12 6.5L atmosphérique d’origine Cosworth, accouplé à un système d’hybridation, pour une puissance totale dépassant les 1100ch. L’habitacle est ultra-sportif, avec une position de conduite digne d’une Formule 1, avec des jambes placées plus haut que le bassin. On remarque l’écran du système multimédia au centre, les deux écrans qui font office de rétroviseurs, et le superbe volant qui arbore un quatrième écran pour les données de conduite. On rappelle que cette Aston-Martin Valkyrie se destine à une clientèle triée sur le volet (100 exemplaires).

 

06 Novembre 2018 : L’Aston-Martin DBS Superleggera est sortie il y a quelques semaines. Aston-Martin propose néanmoins déjà une série limitée pour ses clients les plus difficiles, avec cette DBS59. C’est le département Q d’Aston-Martin qui est chargé de la préparation, pour ce modèle qui sera diffusé à 24 exemplaires. Il faut savoir que ce véhicule rend hommage à la seule victoire de la marque de Gaydon au 24 Heures du Mans, en 1959. On retrouve donc cette teinte de carrosserie « Racing Green » très prisée en Angleterre. De nombreux éléments en carbone ornent la robe de cette DBS59, des touches de couleur bronze habillent les jantes, la calandre et les logos du véhicule. On oublie pas le numéro de chaque exemplaire sur l’aile avant. L’habitacle est spécifique avec cette sellerie rappelant la DBR1 victorieuse au Mans. Aston-Martin propose même une gamme d’accessoires comprenant un ensemble de bagages aux mêmes teintes, une combinaison et des gants en l’honneur de Caroll Shelby, un des pilotes de l’époque, ou une housse de protection vert racing. Sous le capot, le V12 5.2L Bi-Turbo crache toujours ses 725ch et 900nm de couple.

 

05 Novembre 2018 : Tout est permis aux Etats-Unis. Il suffit d'avoir quatre roues et un moteur pour homologuer une voiture sur la route. Alors quand Dodge décide de se lâcher au Sema Show de Las Vegas, ça peut faire mal. Le constructeur américain nous présente une Charger de 1968, oui, un véhicule de 50ans, mais qui crache pas moins de 1000ch. Pour atteindre ce résultat, Dodge a choisi de retravailler le moteur de la Challenger SRT Hellcat actuelle. Le V8 6.2L gagne quelques centimètres cube, et passe à 7.0L (6981cm3). cela représente 426 pouces cube, ce qui rappelle quelques blocs mythiques de la grande période des muscle-cars. Il est bien évidemment accouplé à un compresseur, ce qui offre 1014ch et 1288nm de couple. Ce V8 Hellephant profite de nouveaux injecteurs et d’une pompe à eau spécifique. Le look de cette Dodge Super Charger est définitivement rétro, même si on note la présente de 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l'arrière, la caisse rabaissée, les élargisseurs d'aile, et les quatre sorties d'échappement au niveau des feux arrière.

 

          

02 Novembre 2018 : BMW nous présente la version découvrable de sa nouvelle Série 8. Bien évidemment, il se destine aux pays chauds, et ce sont surtout les américains de Californie ou de Floride qui sont friands de ce genre de modèle. Cette BMW Série 8 Cabriolet se dote donc d’une capote en toile qui est capable de se déplier en 15 secondes jusqu’à 50 km/h. On dispose d’un coupe-vent pour le confort, mais qui condamne les deux sièges arrière quand il est en place. Il ne faut pas oublier que ce cabriolet est une 4 places, et on remarque le double bossage près de la malle, qui cache des arceaux de sécurité, censé se déployer en cas de retournement. Pour rouler par temps frais, BMW propose bien sûr un chauffage de nuque intégré aux sièges avant. La BMW Série 8 Cabrio prend 125kg sur la balance à cause des renforts de structure. Elle dépasse à présent les deux tonnes, mais son bloc V8 essence de 530ch et son diesel de 320ch, ne devraient pas avoir trop de mal à lui offrir des performances de sportive. Les tarifs en Europe, sont compris entre 107 000 et 133 000€TTC, avec les premières livraisons prévues pour mars 2019.

 

   

 

01 Novembre 2018 : Nissan a décidé de participer au Sema Show de Las Vegas de manière officielle, avec cette réinterprétation de son coupé deux places, la 370Z. Cette dernière connaît son lot de modifications, en commençant par le moteur. Le V6 3.7L de 328ch, laisse place au V6 3.0L Bi-Turbo 400ch de l’Infiniti Q60. La boîte automatique disparaît également, au profit d’une boîte manuelle armée d'un nouveau volant moteur et d'un embrayage renforcé. Le châssis n'a pas été oublié, et se dote d'amortisseurs Bilstein, de jantes Rays Nismo et d'un système de freinage de compétition. Le look fait appel à cette teinte orangée, à une calandre spécifique, à des coques de rétroviseurs noires, et la double sortie d’échappement transperce le bouclier arrière. A bord de cette Nissan 370Z Project Club 23, c’est ambiance course, avec la disparition d’un certains nombres de commandes, et l'ajout d'inserts en cuir brodés, de sièges baquets et volant Sparco.

 

31 Octobre 2018 : Beaucoup de constructeurs souhaiteraient avoir le genre de problème que rencontre Tesla. Voilà une marque qui ne peut , et ne pourra certainement pas répondre à la demande client dans les années qui viennent. Le constructeur Californien et son charismatique patron Elon Musk, ne cessent de vouloir s’agrandir, mais doivent faire face à certains problèmes de trésorerie. Mauvaise communication de la direction, Tesla a considérablement destabilisé les marchés fianciers ces derniers mois, et les problèmes de production de la Model 3 s’accumulent. Là encore, impossible de savoir avec exactitude le nombres d’exemplaires produits par semaine par la firme californienne. On rappelle, que la Tesla Model 3 a pour objectif de démocratiser la marque, avec un tarif d’entrée de gamme de 35 000$ aux Etats-Unis. Tesla annonce l’arrivée de la Model 3 en Europe pour 2019, mais cela demandera des investissements supplémentaires. Pour l’Asie, on rappelle que la construction d’une Megafactory est en cours. Bref, malgré l’annonce d’un bénéfice de plus de 300 millions de dollars au troisième trimestre, des doutes subsistent encore sur ce petit constructeur et sa capacité à régler ses problèmes récurrents de production. Manipulation des marchés ou attaques discrètes de la concurrence, Tesla reste dans la tourmente malgré un carnet de commandes qui n’arrêtent pas de se remplir.

 

30 Octobre 2018 : Pour les 70 ans de Porsche, des évènements ont eu lieu aux quatre coins de la planète cette année, mais ma préférence va quand même à cette magnifique 911 Project Gold, qui reprend la fiche technique de la 911 Turbo S type 993, qui était sortie en 1995. Il s’agit donc d’un exemplaire supplémentaire, tout neuf, pour un modèle qui a pris sa retraite il y a une vingtaine d’années. Ce projet porte bien son nom, avec cette teinte de carrosserie couleur « or » et son habitacle aux inserts dorés. Sous le capot, on retrouve donc le Flat 6 de 3.6L refroidi par air, équipé de deux turbocompresseurs KKK. La puissance de 450ch est bien suffisante pour catapulter l’engin de 0 à 100km/h en 4.4s. C’est le spécialiste des enchères, RM Shoteby’s qui avait la responsabilité de la vente. Elle a été vendue en 10 minutes, après pas moins de 37 enchères, au tarif de 2 743 500€, soit 18 fois le prix du modèle originel. Après taxes et commision, la somme ira directement dans les caisses de la fondation caritative Ferry Porsche. Dommage, son propriétaire ne pourra pas l’utiliser sur la route pour des causes environnementales.

 

29 Octobre 2018 : Mac-Laren présente sa nouvelle supercar, qui sera disponible à la fin 2019. Elle ne sera d’ailleurs disponible qu’à 106 exemplaires. Si la Mac-Laren Senna se destine à un usage piste, avec des appuis aérodynamiques de taille, ce nouveau modèle est lui, plus adapté à la route, et conçu pour battre des records de vitesse. Cette Mac-Laren Speedtail, c’est donc une philosophie à part, mêlant l’esprit d’une GT, la technologie d’un véhicule de luxe, et l’efficience d’un modèle hybride. La ligne très pure, avec son design en forme de goutte d’eau, une longue queue et des jantes avant carénées, la Speedtail est la digne descendante de la Mac-Laren F1 des années 90. La planche de bord avec son poste de pilotage central en est la preuve. Le conducteur et deux places latérales pour les passagers, une instrumentation numérique avec trois écrans couleurs, des caméras pour rétroviseurs, qui ajoutent deux écrans supplémentaires en hauteur, la Mac-Laren Speedtail est un véritable ovni sur roues. Les commandes de la boîte automatique sur le plafonnier sont plutôt originales. Les portes en élytre sont à ouverture électrique. Le vrai mystère reste la mécanique, même si la marque anglaise annonce un bloc hybride de 1050ch pour un poids de 1430kg à sec. Les accélérations sont au coeur des préoccupations avec un 0 à 300km/h effectué en 12.5s. Même une Bugatti Chiron est battue sur cet exercice. Pour atteindre ce niveau de performance, cette Speedtail est capable d’adapter son aérodynamisme, de s’abaisser de 3.5cm et de rétracter les caméras de rétrovisions. Mac-Laren annonce une vitesse de pointe de 403km/h. Il faudra débourser la coquette somme de 2 000 000€ hors-taxe, et prier pour profiter d’un des rares exemplaires.

 

Ci-dessous, la Mac-Laren F1 GTR Long Tail de 1996

26 Octobre 2018 : Volkswagen étoffe un peu plus sa gamme de SUV. Après le Touareg, le Tiguan et le T-Roc, voici le petit T-Cross. Le constructeur allemand pourra enfin concurencer les Renault Captur, Peugeot 2008, Hyundai Kona, Opel Crossland X et j’en passe. Dans la catégorie des SUV de taille XS, Volkswagen dispose donc aujourd’hui du T-Roc avec ses 4.23m construit sur la plate-forme MQB, et du T-Cross de 4.11m armé de la plate-forme MQB A0 de la Polo. Avec son empattement de 2.56m, le T-Cross promet une habitabilité très correcte, et pour la modularité, ce dernier disposera d’une banquette coulissante à l’arrière, pouvant faire varier la capacité de chargement de 385 à 455 litres. La planche de bord est très proche de celle de la Polo au niveau du style, le client pourra la personnaliser, et pourra opter pour le tout numérique au niveau de l’instrumentation. Le look n’est pas d’une originalité folle, avec une face avant qui rappelle fortement son frère, le T-Roc. La poupe est inédite par contre, avec ce bandeau non lumineux qui traverse le hayon. Le T-Cross est disponible avec des bas de caisse et des boucliers en plastique noir pour le côté baroudeur, ou couleur carrosserie selon les envies. On peut également disposer de jantes avec des touches de couleur. Sous le capot, le Volkswagen T-Cross reste à sa place par rapport au T-Roc, avec un 1.6TDi de 95ch, un 1.0Tsi de 95 ou 115ch, et le 1.5Tsi de 150ch en haut de gamme, automatiquement accouplé à la boîte DSG. Le T-Cross est et restera une simple traction.

 

24 Octobre 2018 : L’Audi R8 passe par la case restylage. La supersportive de la marque aux anneaux connaît peut-être ses dernières années d’existence, le constructeur ne comptant pas renouveler ce modèle à court terme. Ce lifting comprend un bouclier totalement redessiné, avec trois petites ouïes sur la partie supérieure, et des entrées d’air latérales plus anguleuses. Audi proposera un nouveau choix de jantes. A l’arrière, la grille alvéolée recouvre à présent toute la largeur du véhicule, le diffuseur est remanié, les pots d’échappement parraissent plus volumineux, et s’entourent de plastique. Sous le capot, le V10 5.2L hérite d’un filtre à particules, et gagne quleuqes chevaux au passage. L’audi R8 de base développe 570ch (+30ch) pour 550nm de couple (+10nm), alors que la R8 Performance (anciennement Plus) propose une puissance de 620ch (+10ch) et un couple de 580nm (+20nm). Côté châssis, Audi a fait un travail de fond, en recalibrant l’ESP pour plus de stabilité au freinage, la direction variable a été revue, la R8 propose à présent 7 modes de conduite, elle dipose d’une barre stabilisatrice en fibre de carbone en option, et elle bénéficie d’une nouvelle géométrie de suspension. Enfin, cette une nouvelle monte pneumatique Michelin Cup en 20 pouces qui équipera la sportive allemande.