Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

25 Mars 2019 : Après le lifting du GLC à Genève, Mercedes présente le restylage du GLC Coupé en cette fin Mars. Les évolutions esthétiques ne sautent pas au visage, mais on note une calandre un peu plus large, un bouclier redessiné, une nouvelle signature lumineuse avec option Multibeam full LED, et un nouvel éclairage à LED à l’arrière. Les technologies embarquées sont bien plus nombreuses, avec une instrumentation numérique 12.3 pouces, un écran central disponible en 7 ou 10.25 pouces, une commande vocale et par gestuelle, un régulateur de vitesse actif, une direction active avec maintien dans la voie, et un système de dépassement autonome quand vous actionnez le clignotant. Un freinage d’urgence actif est également disponible, pour les intersections si refus de priorité. Sous le capot, les motorisations essence 2.0 Turbo de 197 et 258ch, s’équipent d’un système de microhybridation sur réseau 48 Volts, censé soulager le moteur lors des relances. Côté diesel, on retrouve un 2.0D développant 163, 194 ou 245ch.

 

23 Mars 2019 : Série spéciale pour Jaguar en ce début d’année 2019, avec le F-Pace « 300Sport ». Les spécificités sont nombreuses par rapport au modèle originel. Déjà, et vu l’appellation de la bête, ce SUV ne sera disponible qu'avec le 2.0 Ingenium essence de 300ch ou le 3.0D de 300ch bien sûr. On profite d’une livrée spécifique avec teintes de carrosserie en noir, blanc ou gris. Les badges de cette série limité sont bien présents, et la sellerie cuir avec surpiqûres jaunes sont du meilleur effet. Livrés de série, l’instrumentation TFT, le système audio Meridain et les sièges électriques feront votre bonheur. Pour rappel, le 0 à 100km/h est effectué en 6.1s pour la version essence et 6.4s pour le modèle diesel. Pour finir, une version « Chequered Flag » est disponible avec les motorisations d'entrée de gamme.

 

                      

22 Mars 2019 : C’est une des grosses nouveautés de Porsche en 2019. Le Cayenne en est à sa troisième génération, et c’est uniquement aujourd’hui que le contructeur allemand la dote d’une version coupé. Et oui, le Porsche Cayenne Coupé viendra titiller les plate-bandes du BMW X6, Mercedes GLE, Audi Q8, et dans une moindre mesure, ceux du Lamborghini Urus. Il est d’ailleurs construit sur la base technique de ces deux derniers. Par rapport à Audi ou Lamborghini, Porsche a donc pris son temps avant de dévoiler son SUV Coupé. Au niveau du look, pas de changement à l’avant, avec toujours ces grosses entrée d’air rectilignes. On apprécie surtout le véhicule de profil, avec une garde au toit abaissée de 2cm, et un hayon très incliné, avec sur sa partie basse, un gros aileron mobile. Pour plus de dynamisme, les voies arrière sont élargies de 18mm par rapport au classique Cayenne. Enfin, la plaque d’immatriculation migre sur le bouclier. Vous pourrez opter pour un toit panoramique ou un toit en carbone. Les passagers ne perdent rien en habitabilité, grâce à une banquette arrière plus basse de 3cm. Le Porsche Cayenne Coupé sera disponible en 4 ou 5 places. Enfin, le coffre cube 625 litres (600 litres pour la Turbo S), soit une perte de capacité de chargement raisonnable par rapport au Cayenne et ses 770 litres. En attendant une version hybride rechargeable, Porsche proposera le V6 3.0 Turbo de 340ch et 450nm de couple (0 à 100 en 6.0s), ainsi que le V8 4.0L Bi-Turbo de 550ch et 770nm de couple (0 à 100 en 3.9s).

 

 

20 Mars 2019 : Bentley présente la version d’entrée de gamme de sa Continental GT Coupé et Convertible. Pouvons-nous vraiment utiliser le terme d’entrée de gamme pour un véhicule qui respire autant le luxe et la puissance ? C'est presque un non sens quand on détaille la fiche technique de ce nouveau modèle. Le W12 Bi-Turbo (635ch) laisse place dans cette version plus sage, à un V8 4.0L Bi-Turbo de 550ch et 770nm de couple. On peut s’attendre à un comportement routier plus incisif, avec un poids en baisse sur le train avant. Les performances restent néanmoins impressionnantes avec un 0 à 100km/h effectué en 4.0s (4.1s pour le cabriolet), et 318km/h en pointe. Cette version V8 se reconnaît à ses badges sur les ailes avant et à ses quatre sorties d’échappement. Les différences sont minimes, tout comme dans l’habitacle, qui fait toujours appel à du cuir pleine fleur et à des boiseries exceptionnelles. Chauffe-nuque pour la version cabriolet, jantes de 22 pouces, éclairage matrix LED, écran central rotatif sur trois positions, les équipements sont toujours aussi nombreux, même si certains deviennent des options. On peut s’attendre à une baisse de tarif de quelques dizaines de milliers d’euros par rapport au modèle W12.

 

19 Mars 2019 : Tesla prépare l’arrivée d’un quatrième modèle dans sa gamme à l’horizon 2021. Après la Model S, le gros SUV Model X et la berline moyenne gamme Model 3, Tesla présentera son deuxième baroudeur, avec la Model Y. Elle prend sa base technique chez la Model 3, avec un véhicule qui devrait mesurer 4.70m de long, soit le gabarit d’un bon SUV familial. Il sera disponible en deux ou quatres roues motrices, avec des tarifs variant de 56 000 à 69 000€ en Europe. Une version propulsion « Standard » proposera un 0 à 100km/h en 5.9s pour une autonomie de 370km. La version propulsion « Long Range » serait capable d’abattre le 0 à 100km/h en 5.8s et de parcourir 540km selon le cycle WLTP. La version « Dual-Motor » 4 roues motrices « Long Range » abattrait le 0 à 100km/h en 5.1s pour une autonomie de 505km. Enfin, la Tesla Model Y Performance se contenterait de 3.7s de 0 à 100km/h pour une autonomie de 480km. Toujours aussi dépouillée, la planche de bord se pare uniquement de ce grand écran couleur central tactile de 15 pouces. Le véhicule pourra en option bénéficier du système de conduite autonome « Autopilot ».

 

18 Mars 2019 : Après la « Roadster 427 » sortie en 2014, le petit artisan itialen Puritalia a présenté au Salon de Genève, un nouveau coupé sportif ultra performant. Cette Puritalia « Berlinetta » dispose déjà d’une robe néo-rétro du meilleur effet. Un long capot avant, des feux globuleux, une calandre béante, elle se pare d’une belle chute de pavillon, de jolis feux verticaux très fins, d’un beau diffuseur, et d’une double sortie d’échappement chromée. N’oublions pas que sa carrosserie entièrement en carbone, demande jusqu’à 800 heures de travail en traitement et peinture. Sous le capot, un bon gros V8 américain qui détonne dans cette Italienne. Un V8 5.0L compressé de 750ch, qui devient écologique, grâce au soutien d’un moteur électrique de 215ch sur l’essieu arrière. Deux batteries lithium-ion d’une capacité totale de 5.2kwh viennent alimenter le système. La puissance cumulée de 965ch et le couple de 1248nm devraient suffire à lui fournir de terribles performances. Le véhicule serait capable de reconnaître la route habituelle de son propriétaire et d’adapter le flux d’énergie pour abaisser les consommations. La boîte de vitesse robotisée prend place au niveau du train arrière. Cela promet une répartition des masses soignée, pour un poids de 1400kg. Puritalia prévoit la production de 150 exemplaires à un tarif approchant les 550 000 euros.

 

18 Mars 2019 : Focus sur l’Audi Q4 e-Tron Concept, qui préfigure le SUV compact 100% électrique du constructeur aux anneaux. Plus raisonnable que son grand-frère, le grand SUV e-Tron, le Q4 e-Tron se pare comme ses cousins Seat El Born et Skoda Vision iV, de la plate-forme MEB. Avec ses 4.59m de long, il surpasse le Q3 de 10cm. L’habitabilité devrait également être meilleure, avec un véhicule sans arbre de transmission. Un bloc électrique de 204ch et 310nm sur le train arrière, fait office de propulseur principal. Le bloc électrique avant de 102ch interviendra uniquement en cas de perte de motricité. La batterie de 82kwh permettra une autonomie de 450km selon les normes WLTP. L’Audi Q4 e-Tron arrivera dans la gamme en 2021. Son style tranchant, son éclairage personnalisable, son grand bandeau lumineux sur le hayon, et ses ailes arrière musculeuses, lui procurent de la prestance. La planche de bord, avec dalle numérique, grand écran central et plastique laqué noir, devraient être présents sur le modèle de série.

 

17 Mars 2019 : Le groupe Volkswagen semble consacrer toute son énergie, à la conception de véhicules électriques. Le géant allemand risque de bouleverser ce marché encore restreint dans les années qui viennent. Après le gros SUV Audi e-Tron, les prochains modèles écolos du groupe devraient s’appeler Volkswagen iD, Audi Q4 e-Tron, ou Seat El Born. Skoda veut aussi profiter de cette nouvelle plate-forme MEB, et frappe fort au Salon de Genève avec le Vision iV. Il s’agit d’un concept-car qui se présente sous la forme d’un SUV Coupé. Imposant avec ses 4.66m de long et ses 1.93m de large, il fait la part belle aux angles vifs, comme de coutume chez le constructeur Tchèque. On note la présence de ce bandeau lumineux sur la calandre, les feux arrière très agressifs, ou encore le marquage Skoda rétro-éclairé. Sous le capot, deux blocs électriques développant la coquette puissance de 306ch, pouvant propulser le véhicule sur 500km. La batterie haute capacité pourrait se recharger à 80% en 30mn sur une borne adaptée. Enfin, les technologies embarquées comprennent entres autres, des caméras pour rétroviseurs, un smartphone comme clé de contact, une connexion 5G, et une conduite semi-autonome de niveau 3.

 

14 Mars 2019 : On le sait, Peugeot lancera en cours d’année, la version Hybrid rechargeable de sa 508. Cette dernière cumulera un moteur thermique de 180ch et un bloc électrique, pour une puissance de 225ch. Cette dernière restera une simple traction. La marque au Lion nous prépare un véhicule bien plus sportif pour 2020, et c’est ce concept 508 Peugeot Sport Engineered exposé à Genève, qui nous donne quelques indications. Le 1.6 PureTech de 225ch est associé à deux moteurs électriques, de respectivement 110ch sur le train avant et 200ch sur le train arrière. La puissance cumulée devrait avoisiner les 400ch pour un couple de 500nm, et les performances annoncées sont alléchantes avec un 0 à 100km/h effectué en 4.2s et un 1000mDA en 23.2s. Il s’agira bien évidemment d’une 4 roues motrices hybride rechargeable se contentant de rejeter 49gCO2/km.

 

13 Mars 2019 : Christian von Koenigsegg rend hommage à son père, en donnant son prénom à sa dernière création. Cette Koenigsegg Jesko est de la pure dynamite et remplacera l’Agera RS dans la gamme du petit constructeur suédois. Sous le capot, on retrouve un V8 5.0L Bi-Turbo comprenant un vilebrequin plat ou encore une toute nouvelle boîte multi-embrayage à 9 rapports. La bête développe 1280ch avec du sans-plomb standard et 1600ch si on utilise le biocarburant, éthanol E85. Le couple culmine à 1500nm. Le poids est annoncé pour 1320kg. Le style est extrêmement pur et se termine par un énorme aileron suspendu. A n’en pas douter, ce véhicule a été conçu pour faire tomber quelques records de performances.

 

12 Mars 2019 : Un look atypique, le design d’une Morgan date des années 30. Et pourtant, elle dégage toujours autant de charme aujourd’hui, et sous ses airs de véhicule de collection, se cache une vrai bête de course. Pour le Salon de Genève, Morgan revoit d’ailleurs sa copie. La Morgan Plus 8 date de 2012, et le constructeur a décidé pour cette année de concevoir un nouveau châssis et de le doter d’un nouveau coeur. Cette nouvelle Morgan Plus Six, dispose donc d’une toute nouvelle structure, qui se compose selon la tradition chez la marque, d’aluminium et de bois. Plus résistance à la torsion, le véhicule reste néanmoins extrêmement léger avec un poids de 1075kg en ordre de marche. La Plus 8 faisait appel à un bloc BMW V8 4.8L de 367ch et 490nm de couple, cette Morgan Plus 6 fait toujours confiance au constructeur bavarois. Il troque son V8 pour le moderne 6 cylindres en ligne 3.0L Bi-Turbo de 340ch et 500nm de couple, associé à la boîte automatique ZF à 8 rapports. Les performances sont plus qu’alléchantes avec un 0 à 100km/h en 4.2s et 267km/h en pointe. Une finition faite de cuir et de bois, un tableau de bord analogique en son centre, et un petit écran TFT pour les données de conduite, la Morgan Plus 6 est un savant mélange entre tradition et modernité. Avec une position de conduite proche du bitûme, les sensations devraient être décuplées à son volant.

 

11 Mars 2019 : Alfa-Roméo n’a pas d’autres choix que de diversifier sa gamme par le bas, afin d’augmenter son volume de ventes. Après le Stelvio, la marque italienne nous présente un concept-car à Genève, qui a pour mission de préparer l’arrivée d’un SUV compact à moyen terme. L’Alfa-Roméo Tonale prend sa base technique chez le Jeep Compass. Le style est néanmoins spécifique, avec un design tout en galbes, des feux affinés par rapport à la gamme actuelle, et une calandre toujours aussi expressive. FCA (Fiat Chrysler Automobile) annonce également l’arrivée d’une future motorisation hybride rechargeable. Les BMW X2, Jaguar E-Pace et Audi Q3 n’ont qu’à bien se tenir, cette concurrente arrivera probablement en concession vers 2021.

 

11 Mars 2019 : Pininfarina est avant tout une société de design, qui a fait le bonheur de Ferrari pendant des dizaines d’années. Rachetée par le géant indien Mahindra en 2018, la petite société italienne se transformera dans quelques temps en constructeur automobile. Le Salon de Genève nous donne l’occasion d’apercevoir le premier modèle de la gamme. On parle là d’un véhicule exclusif dont le tarif dépassera allègrement le million d’euros. Pininfarina s’est associé au construteur croate Rimac pour la conception de sa Battista. Spécialisée dans la conception de véhicule électrique haute performance, nous ne sommes pas surpris par les caractéristiques techniques de cette Pininfarina Battista. Quatre moteurs électriques, une puissance de 1900ch, un couple de 2300nm de couple, l’ensemble mécanique est alimenté par une batterie de 120kwh, assurant une autonomie de 450km. Le 0 à 100km/h en 2.0s, le 0 à 300km/h en 12s, cette hypercar électrique commencera sa mise au point dans les semaines à venir. Pirelli développera une monte pneumatique spécifique. Pininfarina prévoit une production de 150 exemplaires en 2020.

 

10 Mars 2019: Spécial Salon de Genève. Une expo explosive cette année à Genève, avec un panel de nouveauté comprenant des supersportive comme la Ferrari F8 Tributo ou la Mac-Laren 720S Spider. N'oublions pas les deux grosses nouveautés françaises que sont les Peugeot 208 et Renault Clio V. Découvrez cette 89ème édition du Salon de Genève grâce à notre partenaire photos-automobiles.com en cliquant sur le lien.

 

http://www.photos-automobiles.com/expos/376-89eme-salon-de-l-automobile-de-geneve.html

 

07 Mars 2019 : Le Salon de Genève vous permettra d’admirer cette année, la voiture la plus chère du monde. Elle fête les 110 ans de la marque, et rend hommage à la Type 57 SC Atlantic de 1935, qui a été produite à 4 exemplaires. La Bugatti « voiture noire » que nous vous présentons aujourd’hui sera encore plus rare, puisqu’il n’y aura qu’un seul client et donc, qu’un seul exemplaire de la bête. Elle dérive de la Bugatti Chiron et de la Divo, un modèle déjà très exclusif. La Bugatti « voiture noire » dispose néanmoins d’un empattement légèrement majoré, d’une carrosserie noire en carbone, de feux arrière spécifiques, et de six sorties d’échappement. Le design est totalement retravaillé avec notamment, l’épine centrale caractéristique de l’Atlantic, les nouvelles portes avec une arche plus discrète, et la poupe tout en galbes. Sous le capot, pas de changements avec toujours le W16 quadri-turbo qui crache 1500ch et 1600nm de couple, capable de propulser la bête de 0 à 100km/h en 2.4s. Le plus impressionnant reste le tarif vertigineux, soit 16.7 millions d’euros.

 

08 Mars 2019: RETOUR DE FORD DANS LE RALLYE A LA REUNION
C’est avec une Fiesta R5 Evo2 que Ford Réunion revient dans le Rallye. Un contrat de partenariat a été signé hier entre CMM AUTOMOBILES FORD, et l’équipage Damien DORSEUIL/Kévin DE BERGE qui piloteront ce véhicule sur la saison 2019. CMM AUTOMOBILES, concessionnaire FORD à la Réunion, vient de signer un contrat de partenariat avec Damien DORSEUIL et Kévin DE BERGE pour la saison 2019 de rallye. La marque, forte de ses 1600 ventes annuelles à la Réunion, revient dans le monde du Rallye après de longues années d’absence. Le sport automobile est naturellement dans l’ADN de la marque. Toujours proche des Réunionnais, la marque FORD est reconnue pour offrir de la sportivité à prix accessible. Aujourd’hui, elle réussit le challenge de commercialiser une gamme de véhicules tous publics, dans lesquelles les innovations sportives et technologiques sont nombreuses, tant du point de vue de la motorisation que du design (Ford Fiesta ST, Ford Focus ST, Ford Focus RS, Ford Mustang, Gamme ST-LINE pour ne citer qu’eux). Directement issue du WRC2, la Ford Fiesta R5 Evo 2 est un véhicule avec des caractéristiques exceptionnelles : quatre roues motrices équipées d’un moteur de 1,6 litre en ligne, turbocompressé, dérivé du turbo que l’on retrouve dans la Ford Fiesta ST. Elle développe environ 300 chevaux.
Cette Fiesta R5 Evo2 sera pilotée par Damien DORSEUIL, qui a commencé la compétition automobile en 2007. Il a été deux fois champion de la Réunion en Groupe N2 et vice-champion de la Réunion en 2017. Son copilote est lui aussi bien connu dans le monde de Rallye, puisqu’il n’est autre que Kévin DE BERGE qui a débuté la compétition automobile en 2013 et a été vice-champion de la Réunion 2014 en tant que copilote. Le véhicule est mis à disposition par le team SCF Racing, team du Champion Stéphane SAM CAW FEVRE dont le palmarès impressionnant n’est plus à démontrer. Il apportera à l’équipage toute son expérience et ses compétences sur les épreuves 2019. Lorsque l’on additionne un véhicule de pointe, un équipage renommé au meilleur de sa forme et un «encadrement» expérimenté et compétent, le résultat ne peut être qu’enthousiasmant. Les équipes CMM AUTOMOBILES leur souhaitent le plein de réussite et de victoires.

 

06 Mars 2019 : Après son crossover citadin CX3, et son SUV familial CX5, Mazda nous présente offciellement son SUV compact, le CX-30. Une appelation un peu étrange, mais qui prouve sa filiation avec la nouvelle berline compacte Mazda 3. Ce nouveau modèle mesure 4.40m de long, et sa garde au toit de seulement 1.53m profite au dynamisme. Calandre typique de la marque avec du chrome qui épouse les feux, galbes concaves de profil au niveau des portes, plastiques gris très larges au niveau des passages de roue et des bas de caisse, le Mazda CX-30 dispose d’un hayon plutôt massif avec lunette inclinée et feux très fins, à l’esprit latin. Identique à la Mazda 3, la planche de bord est à la fois élégante, bien finie et ergonomique. Mazda annonce une capacité de chargement de 430 litres. Sous le capot, on retrouvera le bloc moteur diesel Skyactiv-D et essence Skyactiv-G, mais la grosse nouveauté reste l’arrivée du Skyactiv-X (180ch). Ce bloc révolutionnaire adoptera la technologie (SPCCI), un allumage par compression contrôlé par bougie. Il promet entre 20 et 30% de consommation en moins, par rapport un classique moteur thermique. Mazda rajoutera un système micro-hybridation M-Hybrid 24V et une transmission intégrale i-Activ.

 

05 Mars 2019 : Toutes les marques auront droit à leur modèle électrique dans le groupe Volkswagen. Le géant allemand travaillepour le futur avec sa gamme ID. C’est au tour de Seat de profiter de ces technologies. Au Salon de Genève, la marque espagnol lève le voile sur un concept très écolo, le Seat El Born. Malgré ce style moderne et très aérodynamique, il nous rappelle étrangement le monospace Altea, qui a fait le bonheur de Seat de 2004 à 2015. Une ligne tranchante avec une signature lumineuse toujours aussi agressive, une calandre obturée, un ligne toit fuyante qui épouse un énorme becquet, et une poupe avec feux LED à bandeau, ce Seat El Born semble sportif. La planche de bord est très proche de celui d’un modèle de série, avec une instrumentation simplifiée à écran TFT. Sous le capot, un bloc moteur électrique de 204ch, une batterie lithium-ion de 62Kwh, et une autonomie annoncée pour 420km selon les normes WLTP. Ces données techniques la rapprochent étrangement de la paire coréenne, Kia Niro EV et Hyundai Kona EV.

 

04 Mars 2019 : Volkswagen présente son Touareg très haut de gamme, qui représentera le meilleur de la marque allemande. C’est une motorisation diesel qui a été choisi pour propulser le monstre, soit un V8 4.0TDi Bi-Turbo à compresseur électrique, développant la coquette puissance de 421ch et un couple titanesque de 900nm. Grâce à son réseau électrique de 48 volts, le Volkswagen Touareg V8 TDi profite des suspensions pneumatiques de série, des barres anti-roulis actives, et des quatres roues directrices en option. Le client pourra chosir entre une finition Elegance, avec inserts métalliques, ou une finition Atmosphère faisant la part belle aux matériaux naturels (Bois de couleur). Le look peut adopter un caractère sportif grâce au pack R-Line. Du côté des performances, Volkswagen annonce un 0 à 100km/h en 4.9s, ce qui en fait un des SUV les plus véloces au monde.

 

04 Mars 2019 : Ssangyong lancera à Génève, la quatrième génération de son SUV compact, le Korando. Il mesure toujours 4.41m de long, mais le style change radicalement. Au revoir les rondeurs, les lignes de ce nouveau Korando sont bien plus complexes. Nouvel éclairage à LED, antibrouillards en trois parties, montant de custode style aileron de requin avec effet toit flottant, jantes bi-ton, signature lumineuse arrière travaillée, bouclier avec protection type alu, la panoplie est complète. La technologie n’est pas en reste, avec une instrumentation numérique de 10.25 pouces, un écran central de 9 pouces, un éclairage d’ambiance et des aérateurs intégrés le long de la planche de bord. Le Ssangyong Korando embarque également une liste d’équipements conséquente, avec une alerte de trafic arrière avec freinage automatique et un système de maintien dans le voie. Sous le capot, un tout nouveau bloc 4 cylindres essence à injection directe 1.5Gdi qui développe 165ch et un diesel 1.6Xdi avoisinnant les 130ch.

 

02 Mars 2019 : Ferrari nous présente sa surprise pour le Salon de Genève. La 488GTB, sortie en 2015, laisse la place à cette Ferrari F8 Tributo. Au niveau du châssis, on a droit à de grosses évolutions de ce dernier, qui date de la 458 Italia. La marque au cheval cabré annonce une perte de poids de 40kg. Comme sur la 488 Pista (version radicale de la 488GTB), l’aérodynamique devient actif. Cette F8 Tributo hérite d’ailleurs du même bloc moteur, soit le V8 3.9L Bi-Turbo de 720ch. Ferrari vise clairement la Mac-Laren 720S, une des références de la catégorie. Le 0 à 200km/h est effacé en 7.8s pour une vitesse de pointe de 340km/h, soient des performances de supercar. Côté look, le capot est à présent creusé, les feux sont plus larges, le bouclier très ajouré et les bas de caisse retravaillés. La poupe change radicalement, avec une protection moteur en Lexan avec ouvertures, un nouveau diffuseur, et le grand retour des 4 optiques ronds depuis la F430. L’habitacle profite d’un nouvel agencement, avec des aérateurs qui deviennent ronds, un nouveau volant, et un écran 7 pouces du côté passager.

 

01 Mars 2019 : Jaguar dévoilera son XE millésime 2019 à Genève. Après 4 ans de carrière, la petite familiale anglo-indienne connaît quelques modifications esthétiques, très discrètes. Un nouvel éclairage qui passe du xénon au LED, une nouvelle signature lumineuse à l’arrière, des boucliers redessinés en version Standard et R-Dynamic, les vraies nouveautés se » concentre à l’intérieur. Nouvel agencement de la console et du tunnel central. Les commandes de climatisation avec écran tactile nous rappellent celles des cousins de chez Land-Rover. La mollette circulaire de la boîte automatique disparaît pour un classique levier de vitesse, à l’apparence plus sportive. Le grand écran tactile central de 10 pouces et l’instrumentation numérique sont disponibles selon la finition choisie. Le rétroviseur intérieur fait office de caméra de recul, en cas de mauvaise visibilité arrière. On a droit également au chargeur de smartphone par induction et à un nouveau volant. Sous le capot, Jaguar proposera en diesel, uniquement le 2.0D Ingenium de 180ch, et en essence, le 2.0 Turbo de 250 ou 300ch.

 

27 Février 2019 : Toyota arrive à Genève avec deux déclinaisons de sa nouvelle familiale compacte, la Corolla. On commence par la variante sportive GR Sport qui se pare d’une teinte bi-ton noire et grise, de jantes en 18 pouces, de bas de caisse, d’un diffuseur avec une touche de chrome, de feux assombris et de sièges sport tissu-cuir. Pas de changement sous le capot, avec uniquement les deux blocs hybrides Toyota, 1.8L de 122ch, et 2.0L de 180ch. On pourra également voir la Corolla Trek, qui reprend la carrosserie de la version break Touring. Jantes spécifiques en 17 pouces, caisse surélevé, bas de caisse et passages de roue en plastique noir, et un sabot aluminium, cette familiale baroudeuse restera néanmoins une deux roues motrices, disposant des mêmes blocs moteurs que la berline.

 

27 Février 2019 : Skoda frappera fort au Salon de Genève. Nous vous avions présentés le Scala, la berline compacte, il y a quelques semaines. C’est aujourd’hui le tour de son frère, le Kamiq, le SUV citadin de la gamme. Ce dernier prendra la place du Yeti dans la gamme, et viendra donc épauler le Karoq. Le Skoda Kamiq repose sur la plate-forme MQB A0 de la Polo, de l’Arona ou de l’Ibiza. Elle restera donc une simple traction. Son gabarit la positionne néanmoins très proche de ses cousins Q2 et T-Roc, avec ses 4.25m de long. Un look toujours classique chez Skoda avec des arêtes vives, et comme nouveauté tout de même, ces feux à double étage. A bord, la planche de bord est repris de la Scala, avec une ergonomie simple et une instrumentation numérique. La marque Tchèque promet une belle habitabilité comme d’habitude, avec un espace conséquent pour les genoux, une garde au toit confortable, un toit panoramique, et un coffre de 400dm3 avec lampe de poche. Sous le capot, le classique 1.0Tsi de 95 et 115ch, le 1.5Tsi de 150ch et le 1.6TDi de 116ch.

 

26 Février 2019 : Dans la catégorie des crossovers citadins, le groupe Volkswagen est sans doute celui qui ose le plus. Après l’Audi SQ2, le géant allemand nous propose un modèle un peu plus populaire mais tout aussi excitant, le Volkswagen T-Roc R. Le look est revu de fond en comble, avec ce bouclier proéminent qui adopte des petits feux de jour à son extrêmité, les coques de rétroviseurs, les jantes en 18 ou 19 pouces, les étriers de freins noirs, une teinte « Lapiz Blue », un diffuseur et quatre sorties d’échappement très évocatrices. Et oui, sous le capot, se cache le très connu 2.0TSi de 300ch et 400nm de couple, accouplé à la boîte DSG7 et la transmission 4Motion. La vitesse de pointe bridée à 250km/h et le 0 à 100km/h effectué en 4.9s, ont de quoi effrayer la majorité des GTi. On apprécie l’ambiance intérieure un peu plus gaï que de coutume, avec de nombreux inserts couleur carrosserie sur la planche de bord, la console centrale et les contre-portes.

 

25 Février 2019 : Dénomination sportive des modèles Seat à l’origine, et marque à part entière depuis février 2018, Cupra présentera en 2020, le Formentor, un véhicule 100% spécifique. Le Cupra Ateca est par exemple, un excellent SUV sportif de 300ch, mais qui prend ses origines chez la marque Seat. Le Cupra Formentor sera un modèle totalement inédit, dont les premières photos accrochent le regard. Crossover très dynamique, il arbore un style très latin, avec des nervures sur le capot, des ailes marquées, un hayon incliné, des feux arrière avec bandeau lumineux, un diffuseur, quatre sorties d’échappement, et une face avant agressive avec des petits feux additionnels. La planche de bord est plus classique, avec un agencement zen avec grand écran central et instrumentation numérique. On retrouve les nombreux inserts cuivrés de la marque Cupra et des sièges baquets très sportifs. Enfin, Cupra veut en faire un véhicule propre, et devrait opter pour une motorisation hybride rechargeable, avoisinant les 245ch, et capable de rouler sur 50km en mode full électrique.

 

25 Février 2019 : Après la Clio, voici la deuxième grosse nouveauté française du Salon de Genève. La Peugeot 208 se dévoile officiellement, et elle promet une révolution esthétique, technique et technologique. Le style évolue effectivement de manière significative. Elle prend 9cm en longueur et totalise à présent 4.05m de long. Le véhicule est également plus bas de 3cm. Elle paraît bien plus musculeuse, son capot, contrairement à son aïeul devient horizontale, la signature lumineuse est très expressive avec ses feux en forme de crocs, la poupe est bombé et se pare d’un beandeau noir comme sur le 3008. Enfin, la finition GT-Line aura droit à des coques de rétroviseurs et des passages de roue noirs laqués. L’habitacle n’est pas en reste, avec un nouvel i-Cockpit, une instrumentation numérique en option, et un écran central de 5, 7 ou 10 pouces. C’est stylé, moderne et les équipements disponibles sont dignes de la catégorie supérieure, avec une aide au stationnement autonome, un régulateur de vitesse actif, un assistant autonome dans les embouteillages, un détecteur d’angle-mort qui agit sur la direction en cas de danger etc... Pour la technique, cette Peugeot 208 profite de la nouvelle plate-forme CMP qu’elle partage avec la DS3 Crossback. Cela permet un poids en baisse de 30kg, mais surtout la possibilité de l’équiper de moteur thermique, hybride ou électrique. Les moteurs de bases en thermique se composeront d’un 1.2 PureTech de 75, 100 et 130ch, et d’un bloc diesel 1.5BlueHdi de 100ch. Une version 100% écolo totalement électrique sera au catalogue en 2020. Peugeot annonce déjà les caractéristiques tehniques, avec un bloc de 100kw( 136ch) et 260nm de couple capable d’un 0 à 100km/h en 8.1s. Grâce à la grosse batterie de 50kwh, on annonce une autonomie de 340km selon le cycle WLTP.

 

Ci-dessous, la 208 électric

22 Février 2019 : C’est le grand retour de l’Audi SQ5 TDi. Le SUV allemand proposait depuis 2017 une version essence de 354ch. La marque aux anneaux pense donc aux gros rouleurs, avec ce nouveau modèle. L’Audi SQ5 TDi s’équipe d’un V6 3.0TDi qui se pare d’un compresseur électrique. Pour alimenter tout ça, Audi ajoute un système d’hybridation légère (MHEV) avec batterie lithium-ion et un réseau 48 volts. Le bloc électrique seconde le moteur thermique et peut couper ce dernier dans certaines situations. La puissance de 347ch et le couple de 700nm donnent des ailes à l’engin, avec un 0 à 100km/h avalé en 5.1s. Ce SUV sportif profite également d’un système de freinage majoré avec disque de 375mm à l’avant et étriers 6 pistons, du système de transmission intégrale quattro avec différentiel sport au niveau du train arrière, d'une suspension pneumatique, d'un châssis rabaissé de 30mm, de jantes en 20 pouces, et d'une boîte Tiptronic à 8 rapports.

 

 

20 Février 2019 : La fin d’une époque. Ca n’aura duré qu’une vingtaine d’année. Les coupés-cabriolets ne sont plus à la mode. Véhicule chic des années 2000, le toit dur rétractable équipait alors la 206CC, la 307CC, la Mégane CC, l’Eos ou encore la Focus CC. Le pionnier reste le Mercedes SLK sortie en 1996. Rebaptisé SLC en 2016, sa carrière s’arrêtera là, puisque la firme à l’étoile n’en a vendu que 150 en France en 2018, et pas beaucoup plus dans le reste du monde. Ce Mercedes SLC Final Edition que l’on vous présente aujourd’hui est donc un futur collector. Teinte de carrosserie jaune de début de carrière (teintes plus discrètes au catalogue), bouclier av et ar AMG-Line, système de freinage majoré, badge Final Edition, châssis sport, sellerie cuir spécifique, cuir imitation carbone sur le volant et le boîtier de vitesse, elle joue la carte de la sportivité. Sous le capot, le SLC300 proposera le 2.0L Turbo de 245ch et le SLC43AMG, un V6 3.0L Turbo de 385ch.

 

19 Février 2019 : Le véhicule minimaliste par excellence, Citroën dévoilera au Salon de Genève un petit concept-car pour fêter les cent ans de la marque. Citroën Ami One, elle nous rappelle par son appellation les Ami 6 et Ami 8 des années 60 et 70. Cette mini-citadine électrique souhaite conquérir les grandes villes du pays, et vise pour ça le marché de l’autopartage. Un véhicule qu’on pourrait louer à l’heure avec ouverture automatique par samrtphone. Pour la technique, c’est assez simple, puisque cette Ami-One dispose d’un bloc électrique capable de vous emmener sur 100km en ville, se contente d’un poids de 425kg, d’une largeur de 1.50, et d’une longueur de 2.70m. Pas besoin de permis de conduire, puisqu’elle sera bridée à 45km/h. Son style cubique et futuriste, et son habitacle dépouillé, pourraient faire mouche si Citroën se décidait à la commercialiser.

 

19 Février 2019 : La quatrième génération de Focus vient tout juste de débarquer sur nos routes. Ford dégaine déjà sa version ST. Elle troque son 2.0L Turbo pour le 4 cylindres 2.3L Turbo de la Ford Mustang. Cela lui permet de disposer d’une puissance confortable de 280ch et d’un couple de 420nm. Le 0 à 100km/h est annoncé pour moins de 6s. La Ford Focus ST sera disponible avec une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte automatique à 7 rapports. Elle disposera également d’un différentiel avant à glissement limité et d’une fonction Launch Control, sur la version essence. La suspension pilotée reste une option. Autre surprise, les fans de mazout seront heureux d’apprendre l’adoption d’une motorisation diesel 2.0Ecoblue de 190ch (400nm) comme alternative au bloc essence. Pas de grandes mdifications esthétiques par rapport à une Focus ST-Line (voir essai). On remarque les étriers de frein peints, les plus grands disques, les jantes en 19 pouces avec pneus Michelin Pilot Sport, l’aileron de hayon proéminent, le bouclier arrière avec deux sorties d’échappement, les sièges Recaro, les badges qui vont bien et le pédalier en alu.

 

15 Février 2019 : Bentley offre à son SUV Bentayga, une version Speed, après trois de carrière. Cette déclinaison sportive très connue chez le contructeur anglo-allemand ajoute une petite dose de folie à cet univers de luxe. Le Bentley Bentayga Speed profite de modifications moteur, d’un nouveau mode Sport « Bentley Dynamic Ride », d’un différentiel à blocage électronique, d’un système électronique du contrôle de roulis et d’un échappement spécifique. Le W12 6.0L Bi-Turbo passe donc de 608 à 635ch, et le couple culmine à 900nm. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.9s, et la vitesse de pointe de 306km/h fait que ce Bentayaga Speed est le SUV le plus rapide au monde, juste devant l’Urus (305km/h). Le client aura droit à de nouvelles jantes en 22 pouces, à un becquet sur le hayon, à des feux légèrement noircis, et à une calandre dans les mêmes tons. A bord, cuir, alcantara, surpiqûres, sièges brodés, et badges Speed sur la planche de bord et les marches-pieds, lui donnent un charme supplémentaire.

 

14 Février 2019 : Nouvelle motorisation chez Land-Rover, et c’est le Range-Rover Sport qui en aura la primeur. La marque anglo-indienne abandonne le V6, pour un nouveau 6 cylindres en ligne, qui aura pour base technique, le 2.0L Ingenium. Ce bloc moteur 3.0L dispose d’une micro-hybridation, grâce à un réseau 48 volts. Un alterno-démarreur viendra donc épauler le moteur thermique lors des relances. Le bloc moteur se dote d’un turbo, mais également d’un compresseur électrique pour l’occasion. Cela permet une meilleure réponse moteur dès les bas régimes, sans surplus de consommation. Le Range-Rover Sport HST développe donc 400ch et 550nm de couple. Cela reste à distance respectable de la version SVR (V8 de 550ch), tout en offrant des performances très honorables, avec un 0 à 100km/h effectué en 6.2s et une vitesse maximale de 225km/h. Attention, la consommation mixte de 9.3L au 100km et les rejets de CO2 de 213g/km, imposent tout de même le malus écologique maximal de 10 500€.

 

14 Février 2019 : Jusqu’à aujourd’hui, BMW Motorsport ne proposait pas de version M, pour le X3 et X4. C’est chose faite maintenant, avec ces deux SUVs très sportifs qui débarqueront en concession au cours de l’année 2019. Les BMW X3M et X4M embarqueront une nouvelle spécifications du bloc 6 cylindres 3.0L Bi-Turbo. On retrouvera ce moteur, très certainement dans les futures M3 et M4. En attendant, cela permet une puissance de 480ch, et même 510ch avec le pack Compétition, pour un couple de 600nm. Boîte automatique M Steptronic à 8 rapports, transmission intégrale Xdrive, différentiel à glissement limité actif à l’arrière, 3 modes d’amortissement pour la suspension pilotée, des jantes de 20 ou 21 pouces, les voilà fin prêtes pour user le bitume. Le 0 à 100km/h devrait être avaler en 4.2s, et même 4.1s avec le pack Compétition. BMW n’a pas oublié le look, avec des boucliers, des bas de caisse, les quatre sorties d’échappement, les étriers de freins bleus et le pack M Carbon en option. Les tarifs devraient avoisiner les 99000€ pour le X3M et 102 000€ pour le X4M, hors malus écologique.

 

13 Février 2019 : Mitsubishi tente de prolonger encore quelques temps la carrière de son actuel ASX. N’oublions pas qu’il est sorti en 2010, et qu’il a connu de nombreuses remises à jour techniques et esthétiques. Afin qu’il se fonde dans la gamme, la marque aux trois diamants lui offre un énorme restylage pour 2019. Ce Mitsubishi ASX millésime 2019 sera officiellement présenté au Salon de Genève. Pour la face avant, il s’inspire clairement de son grand-frère, l’Eclipse-Cross. Il est même encore plus agressif, avec cette énorme bouclier qui se pare des traditionnels boomerangs chromés, de nombreux feux aditionnels, et d'une calandre proéminente. Rien ne change de profil, à part les ailes avant et ces nouvelles écopes. La poupe connaît également son lot de modifications, avec des feux à LED type marteau, un sabot type aluminium avec échappement intégré, et des ouïes factices. Un gros effort a été fait à l’extérieur contrairement à l’habitacle. On retrouve la planche de bord un poil débonnaire, qui commence à dater. Mitsubishi a tout de même opter pour un nouveau système multimédia avec écran tactile de 8 pouces. Pas encore de données techniques pour cette ASX, qui devrait hériter d’un nouveau bloc moteur 2.0L essence Mivec associé à une boîte manuelle à 5 rapports ou à une boîte CVT.

 

12 Février 2019 : Décidément, les nouvelles normes anti-pollution auront fait du mal à quelques constructeurs, dont Audi, qui a été dans l’obligation d’immatriculer une certain nombre de véhicules avant même de les vendre. L’Audi TT-RS avait elle, disparue du catalogue du constructeur aux anneaux, puisque non conforme aux normes WLTP. Elle signe son retour, après avoir fait évolué son bloc 5 cylindres 2.5L Turbo. Audi reste discret sur les modifications apportées, mais sachez que la puissance moteur reste inchangée, avec 400ch et 480nm de couple. La transmission intégrale permanente Quattro et la boîte S-Tronic à double embrayage permet un 0 à 100km/h en 3.7s pour une vitesse de 280km/h (option). Un petit lifting est également au programme, avec de nouvelles prises d’air latérales sur le bouclier avant, l’apparition d’ouïes sur le bouclier arrière, une lame avant redessiné, et de nouvelles ailettes pour le gros aileron fixe.

 

10 Février 2019 : 110 années d'existence pour la mythique marque française Bugatti. Elle est passé sous le contrôle de Volkswagen voilà bien des années, mais cette Bugatti Chiron Sport 110ans, rend hommage au drapeau français. Une teinte de carrosserie Steel Blue Mat avec fibre de carbone apparente, le gros aileron arrière mobile bleu, blanc, rouge sur la partie du dessous, des rétroviseurs du même type, des jantes spécifiques, des étriers de frein bleu, des logos 110ans, cette série limitée à 20 exemplaires fait aussi le spectacle dans son habitacle. Une sellerie spécifique en cuir toujours aux couleurs française, une médaille en argent sur une plaque en carbone, elle profite également du toit en verre Sky View de série. Sous le capot, toujours, le W16 quatre turbos de 1500ch, et le châssis optimisé de la version Sport. Le tarif en Europe devrait avoisiner les 3 millions d’euros. Rappelons que cette Chiron est bel et bien fabriqué en France, en Alsace exactement.

 

08 Février 2019: Présentation du nouveau coupé haut de gamme BMW. La BMW Série 8 est de retour en étant aussi luxueuse que sportive. Cliquez ici pour la découvrir

 

 

07 Février 2019 : Après 5 ans de carrière, la Volkswagen Passat de 8ème génération connaît un petit lifting et une remise à jour technologique. Pour le style, les différences sont extrêmement minimes, puisque nous avons droit à un bouclier remanié et une calandre un peu plus fine. C’est surtout au niveau du regard que ça change, avec la possibilité d’opter pour des feux LED matriciels bien plus efficace. Pour la poupe, le dessin des feux est plus stylé avec fonction clignotante des feux stop en cas de freinage d’urgence, et un lettrage Passat prend place sous le logo. A bord, on remarque une nouvelle instrumentation numérique paramétrable, et un écran central mieux intégré. Au niveau technologique, la Passat dispose à présent d’un régulateur de vitesse actif avec système de maintien dans la voie, permettant une conduite semi-autonome jusqu’à 210km/h. Le volant tactile capacitif informe le système que vous êtes toujours en alerte d’un simple effleurement. Le châssis actif avec amortissement piloté propose différents mode de conduite. Vous pouvez disposer de la radio via internet, du streaming musical et de l’info trafic en option. Il est maintenant inutile de brancher son iPhone pour l’AppleCarPlay. Sous le capot, la seule évolution concerne la version GTE hybride rechargeable (218ch), qui profite d’une nouvelle batterie lithium-ion passant de 9.9 à 13kwh. L’autonomie en mode full électrique passe à 55km selon les normes WLTP.

 

Ci-dessous, la Passat Alltrack

06 Février 2019 : Il y a deux ans, Land-Rover décidait d’élargir un peu plus sa gamme de SUV premiums, en sortant le Velar, un véhicule qui se plaçait gentiment sous le Range-Rover Classic et le Range-Rover Sport. Sous le capot, sa plus puissante motorisation était jusqu’alors, le V6 3.0L Compresseur de 380ch. Pour 2019, le Range-Rover Velar change de braquet, en adoptant le V8 5.0L Compresseur de 550ch de ses grand-frères. Il ne portera pas le patronyme SVR, la marque anglo-indienne visant une clientèle plus sage. Il s’appellera Range-Rover Velar SVAutobiography Dynamic Edition. Dynamique, il l’est, avec ce bloc moteur qui crache 550ch, capable de propulser le monstre de 2 tonnes, de 0 à 100km/h en 4.5s. La vitesse de pointe est de 274km/h. Côté look, ce Velar SVA profite d’un bouclier avant remanié, d’une garde au sol rabaissée, et de quatre sorties d’échappement très expressives. La mécanique profite d’une boîte auto à 8 rapports reparamétrée, d’un différentiel arrière piloté et d’un système de freinage majoré.

 

05 Février 2019 : Cadillac présentait il y a quelques semaines au Salon de Détroit, le XT6, un SUV qui épaulera le célèbre Escalade aux Etats-Unis. Avec ses 5.05m de long, ce Cadillac XT6 est un gros bébé pour le marché européen, puisqu’il prend place en terme de longueur avec ses 5.05m, entre un X5 de nouvelle génération (4.92m) et le nouveau X7 (5.15m). Il peut embarquer six ou sept passagers dans un confort royal, tout en se montrant plus discret que son grand-frère. Il est également plus raisonnable en terme de motorisation, puisqu’il fera appel à un V6 3.6L atmosphérique de 310ch (désactivation de 2 cylindres selon les conditions) associé à une transmission automatique à 9 rapports. Le client aura le choix entre le modèle deux roues motrices (traction) ou le système de transmission intégrale. Le XT6 est un véhicule moderne, avec cette plate-forme à 4 roues indépendantes, avec train arrière multibras. Son style est conventionnel, mais d’une grande élégance. Sa technologie embarquée comprend par exemple les sièges chauffants et ventilés au premier et deuxième rang, une troisième rangée repliable électriquement, un écran caméra pour rétroviseur intérieur, une vision à 360°, une vision de nuit, un système hifi Bose 14HP et un détecteur de piéton arrière.

 

04 Février 2019 : Après les finitions Design, S-Line et Design Luxe, Audi lance une version d’entrée de gamme pour sa citadine, qui se nomme sobrement, A1 Sportback. Aucune fioriture au programme, avec un véhicule qui se pare de jantes en 15 pouces en tôle, qui abandonne ses feux à LED à l’avant, et ses feux à diodes à l’arrière. Dans l’habitacle, l’instrumentation numérique reste de série, mais il faudra se dispenser de l’écran couleur tactile centrale de 8.8 pouces. Un emplacement vous permettra de loger un autoradio à l’ancienne. L’ambiance est plutôt triste, et aucune personnalisation n’est possible. L’Audi A1 Sportback propose néanmoins la climatisation manuelle, un détecteur de pluie, une connexion bluetooth et une alerte de franchissement de ligne. Sous le caport, ce modèle de base disposera du bloc 25TFSi, soit le 1.0Tsi de 95ch, ce qui permet un 0 à 100km/h en 10.9s et une vitesse de pointe de 191km/h. Cette Audi A1 Sportback 25TFSi serait disponible à partir de 20 000€TTC en Europe.

 

03 Février 2019: Focus sur la cinquième génération de Toyota Rav4. La CMM Automobiles dégaine donc sa nouvelle arme, avec pour mission, de reconquérir les fans de la première heure.

 

Retrouvez toutes les infos en cliquant ici

 

 

01 Février 2019 : Abarth, le célèbre préparateur italien existe depuis 1949. Il fête donc ses 70ans cette année, et n’a jamais été aussi en forme, avec 23 500 véhicules écoulés en 2018, qui correspond à une hausse de 36% de ses ventes. Pour 2019, toutes les Abarth qui sortiront des chaînes seront badgées « 70 ans ». L’Abarth 124 GT et Spider profiteront de série de l’échappement actif Record Monza. L’Abarth 595 Turismo de 165ch disposera du système multimédia U-Connect avec navigation, et d’une sellerie cuir. La plus gâtée reste l’Abarth 595 Competizione de 180ch, qui se pare du système U-Connect 7 pouces avec fonction télémétrie, du freinage Brembo, de l’échappemenr actif Record Monza et de sièges course Sabelt.

 

29 Janvier 2019 : Ca y est, Renault dévoile sa Clio de cinquième génération. La citadine compacte est certainement une pièce vitale dans la gamme au Losange. Les marges bénéficiares sont minces sur ce segment, mais la Renault Clio se rattrappe par ses niveaux de ventes, puisque classée deuxième meilleure vente toute catégorie confondue en Europe. Côté style, rien de révolutionnaire, puisque la Clio V reprend le style générale de la génération précédente. Et pourtant, aucun panneau de carrosserie n’est commun et le véhicule est plus court de 14mm. Le capot avant dispose de grosses nervures, le bouclier avant semble lissé, la calandre est plus fine sur les côtés et plus échancrée en son centre, les feux à LED de série profite des doubles crochets comme sur la Mégane, le dessin des feux arrière est plus doux et le pare-choc plus massif. Une version RS-Line (remplace la GT-Line) disposera d’une lame avant, d’une calandre et de jantes spécifiques, d’une sortie d’échappement ovale et d’un diffuseur gris. C’est à bord, que Renault fait sa révolution. Une planche de bord inédite et de meilleure facture, avec écran de 9.3 pouces sur les versions haut de gamme, ou encore une instrumentation numérique de 10 pouces. La boîte de vitesse est placée légèrement en hauteur, les sièges sont redessinés, elle dispose de huit éclairages d’ambiance, et le coffre passe de 300 à 391 litres selon Renault, grâce au double fond. Sous le capot, le nouveau 3 cylindres 1.0SCe de 75ch, le 1.0Tce de 100ch, le 1.3Tce de 130ch et le 1.5BlueDCi de 85 ou 115ch.

 

28 Janvier 2019 : Chez Mac-Laren, dans la catégorie Sports Series (bi-place d’entrée de gamme chez le constructeur anglais), c’est la 600LT Coupé qui fait la loi. Une aérodynamique corrigée grâce à l’allongement de la poupe (Long Tail), un véhicule bien plus léger que la 570S, des trains roulants spécifiques, des pneus P Zero Trofeo R et un V8 3.8L Bi-Turbo de 600ch sous le capot arrière, elle est sans aucun doute une arme redoutable sur circuit. En ce début d’année, Mac-Laren nous propose cette version découvrable, afin d’encore mieux apprécier la mécanique. Un petit toit rigide qui s’actionne jusqu’à 40km/h, un petit saute-vent contre les remous d’air, on peut récupérer un petit coffre de 52 litres derrière les sièges, quand le toit est en place. Par rapport au Coupé, cette Mac-Laren 600LT Spider n’a pris que 50kg sur la balance, et la rigidité est de toute façon assurée par la structeure en carbone. Résultat, un poids de 1297kg, un 0 à 100km/h effectué en 2.9s, et une vitesse de pointe de 324km/h. En Europe, le véhicule sera disponible à un tarif approchant les 240 000€TTC.

 

27 Janvier 2019 : Le Malus écologique affectera à partir du 1er Juillet, le marché des pick-ups. Ce malus concernera les modèles double-cabine. Afin que les constructeurs et les concessionnaires puissent adapter leur production et leur stock, l’état appliquera donc cette nouvelle législation avec 6 mois de retard. Cela n’empêche pas le grand spécialiste des pick-ups, Ford, de proposer un nouveau lifting pour son Ranger, ainsi qu’un nouveau bloc moteur. Côté look, Ford a légèrement redessiné la face avant, avec un bouclier abandonnant une partie de son chrome et une calandre plus fine ornée de deux petites barettes traversantes. Sous le capot, Ford abandone le 2.2TDCi ainsi que le 3.2TDCi, pour un tout nouveau 2.0L ecoblue diesel, qui sera disponible en 130ch (340nm de couple) et 170ch (420nm). Ce dernier sera accouplé à la nouvelle boîte automatique à 10 rapports, qui devrait rendre le véhicule plus souple à l’usage, mais également plus économique. Enfin, Ford proposera comme équipements supplémentaires, l’ouverture et le démarrage sans clé, ainsi qu’une aide au maintien dans la voie.

 

24 Janvier 2019 : Cela va faire trois ans que Maserati a dégainé son Levante, le premier SUV premium de sa gamme. Ce dernier a toujours pour objectif de bousculer les valeurs établies que sont les Porsche Cayenne ou Range-Rover Sport, avec un peu d’exclusivité en plus. En ce début d’année, Maserati nous propose une série limitée à seulement 150 exemplaires pour un peu plus vous démarquer. Cette finition Vulcano mise sur la mat et le noir pour séduire. Teinte de carrosserie « Grigio Lava » mat, jantes Helios 21 pouces bi-ton, étriers de frein rouge, cette Maserati Levante Vulcano ajoute de nombreux éléments assombris, comme la sortie d’échappement, les encadrements de vitres, la calandre, le logo, et les feux arrière. Dans l’habitacle, Maserati met l’accent sur le carbone, et le client pourra opter pour une sellerie rouge à surpiqûres noires ou une sellerie noire pleine fleur et des surpiqûres rouges. Sous le capot, il sera disponible uniquement avec le V6 3.0L Turbo de 350 ou 430ch. Enfin, l’équipement comprend de série, la fermeture assistée des portières, le système audio Bowers&Wilkins, les radars av et ar, et les feux matrix LED adaptatifs.

 

23 Janvier 2019 : La Renault Twingo III évolue pour cette année 2019. Une évolution esthétique pour commencer avec un design épuré. Les petits feux de jour ronds disparaissent et s’intègre aux optiques, avec un éclairage en forme de C. La calandre se pare de mini-barres chromées sur les finitions chic. Chrome que l’on retrouve d’alleurs sur le bas des portières et le bouclier arrière. Les feux arrière sont également en forme de C, et le hayon se pare à présent d’une poignée pour plus de praticité. La prise d’air sur l’aile arrière disponible jusqu’à présent sur la version GT, se généralise, afin de mieux faire respirer la mécanique, qui se trouve sous le coffre. Les motorisations sont d’ailleurs modifiées, avec pour 2019, une version d’entrée de gamme 1.0SCe de 65ch. Puis, on a droit au 1.0SCe de 75ch, et le bloc 0.9TCe développe à présent 95ch. A bord, toutes les Twingo disposeront d’une boîte à gants fermée. Le client peut également opter pour le système multimédia Easy Link, avec navigation Tom Tom, mise à jour à distance, l’AppleCarPlay, l’Androïd Auto, et l’écran couleur de 7 pouces.

 

22 Janvier 2019 : Carrière à rallonge pour la Ford Mondéo. Le constructeur américain se concentre sur l’élargissement de sa gamme SUV, mais a décidé de maintenir sa berline familiale Mondéo sur le marché encore quelques années. Pour se faire, Ford lui donne un petit coup de jeune au niveau du look, de nouvelles motorisations diesel, et une version break hybride. Bouclier avant et arrière légèrement redessinés, nouveaux feux arrière avec jonc chromé, et une calandre spécifique selon le degré de finition, la Mondéo n’a pas trop mal vieilli. Sous le capot, on retrouve le tout nouveau 2.0 Ecoblue Diesel qui sera disponible avec 120, 150 ou 190ch. Pour l’Europe, il y aura une motorisation essence 1.5L Turbo de 165ch. Cette berline disposera en option de la boîte automatique à 8 rapports et du système de régulateur de vitesse adaptatif avec fonction embouteillage. La motorisation hybride 2.0 essence Atkinson avec moteur électrique de 187ch reste au catalogue sans évolutions majeures. Ce bloc écolo (101gCO2/km) sera à présent disponible dans le break, avec une capacité de charegement variant de 403 à 1508 litres.

 

21 Janvier 2019 : Ford présentait il y a quelques semaines son nouvel Explorer, un SUV 7 places très populaire outre-atlantique. La marque à l’ovale profite du Salon de Détroit, pour ajouter à la gamme, la version la plus pimentée. Ce Ford Explorer ST se pare d’une robe spécifique. Quelques modifications au niveau du bouclier, une calandre nid d’abeille assombrie, des jantes noires en 21 pouces, des coques de rétroviseurs et quatre sorties d’échappement, ce SUV sportif ne manque pas de stature. Sous le capot, le V6 3.0 ecoboost, grâce à ses deux turbos, développe 400ch pour 562nm de couple. Transmission intégrale, nouvelle boîte automatique à 10 rapports, il croise à 230km/h. Amortissement plus ferme, système de freinage majoré, mode sport, cet Explorer devrait également être rassurant au niveau du comportement routier.

 

21 Janvier 2019 : Remise à jour esthétique et technologique pour le Hyundai Ioniq. On rappelle que ce modèle est disponible en Europe en version hybride, hybride rechargeable et 100% électrique. Toute la gamme profite de cette nouvelle calandre plus expressive, d’un dessin intérieur des feux repensé et de boucliers remaniés. La plus grosse évolution se passe à l’intérieur, avec une planche de bord totalement inédite, avec un écran tactile qui peut mesurer jusqu'à 10.25 pouces, et qui se trouve à présent en hauteur. Les aérateurs prennent place sous celle-ci, et on a droit à des touches tactiles pour la climatisation. Le système multimédia Bluelink Telematic dispose de nouvelles fonctions, comme la reconnaissance vocale. Rien ne change sous le capot, avec un bloc hybride et hybride rechargeable de 141ch, et la version 100% électrique de 120ch.

 

19 Janvier 2018 : Subaru doit une grosse partie de ses ventes au marché américain. Pas étonnant de voir la marque nippone débarquer au Salon de Détroit, avec un modèle spécial. La sportive de la gamme, WRX STi, a droit à une préparation spécifique redonnant définitivement une image sportive à la célèbre berline. Cette Subaru WRX STi S209 garde son gros 4 cylindres 2.5L Turbo, poussé à 341ch. La puissance passera grâce à la fameuse transmission intégrale et une boîte automatique à 6 rapports. Subaru annonce un 0 à 100km/h en moins de 5.0s. Un plus gros turbo et de gros injecteurs, cela a suffit à donner un surplus de vitamines à cette sportive. Le plus surprenant reste la préparation châssis, avec ces voies élargies, ces jantes BBS 19 pouces, ces amortisseurs Bilstein, ces pneus Dunlop 265/35R19 et ces nombreux appendices aérodynamiques. Elle semble rendre hommage à la WRX tout juste victorieuse aux 24 Heures du Nurburgring. Reste à savoir si cette dernière sera importée en Europe, même en série limitée.

 

18 Janvier 2019 : Quatre ans de carrière pour la BMW Série 7 G11, et un lifting pour commencer cette année 2019. Et il ne passe pas inaperçu ce restylage, avec une limousine qui reprend la face avant du tout nouveau SUV de la gamme, le X7. Cela harmonise très certainement la gamme, mais donne une autre personnalité à cette Série 7. Elle ne fait plus dans la finesse avec ce double haricot qui prend 40% de volume en plus, qui se pare de chrome, et qui épouse de nouvels optiques. Ces derniers peuvent disposer de feux à LED ou laser. La partie arrière connaît également son lot de modifications, avec des feux plus fins, une partie assombrie, et un bandeau lumineux surligné de chrome. Bref, ça claque au niveau du style, et cela devrait plaire à la clientèle américaine ou chinoise, les cibles préférées de cette BMW Série 7. L’habitacle profite des dernières technologies du groupe, comme cette instrumentation numérique paramétrable, et ce système multimédia à commande vocale encore plus sophistiqué. La transmission intégrale Xdrive et la boîte Steptronic à 8 rapports sont de série sur toute la gamme. Sous le capot, on dispose du 30d de 265ch, du 40d de 320ch, du 50d de 400ch, du 50i de 530ch, du 60Li (version longue) de 585ch, et d’une toute nouvelle motorisation hybride rechargeable. Effectivement le 40e et son bloc 4 cylindres 2.0L turbo est remplacé par le 45e à moteur 6 cylindres 3.0L Turbo, accouplé bien évidemment à un moteur électrique. Plus prestigieux, la puissance cumulée est de 394ch, et l’autonomie en mode 100% électrique, de 58km.

 

17 Janvier 2019 : Encore des nouveautés pour Lexus à Détroit, avec le lifting de sa sportive RC-F et la sortie d’une finition Track-Edition un peu plus radical. Le coupé nippon profite dans sa version de série de nouvelles optiques avant, d’une nouvelle lame au niveau du bouclier, et de feux arrière redessinés. Sous le capot, le V8 5.0l atmosphérique perd quelques chevaux en passant de 477 à 463ch, à cause des nouvelles normes environnementales. Lexus promet néanmoins un léger gain de poids et des performances sauvegardées, avec un 0 à 100km/h abattu en 4.5s. Le finition Track-Edition se pare du même bloc moteur, mais dispose de nombreux éléments spécifiques. Capot, toit et aileron arrière en carbone, frein en carbone céramique, une partie de la ligne d’échappement en titane, Lexus annonce un gain de poids de 80kg, ce qui permet un 0 à 100km/h en 4.0s. Les Lexus RC-F et RC-F Track Edition devraient débarquer en concession vers avril 2019.

 

16 Janvier 2019 : Ford frappera très fort au Salon de Détroit en dévoilant la Mustang la plus puissante de la gamme. Sa conception dérive de la Mustang GT4 de compétition. Cette Ford Mustang Shelby GT500 embarque donc le classique V8 5.2L, gavé par un gros compresseur Eaton. Certaines pièces mobiles ont été changées afin de supporter le surcroit de puissance. Effectivement, l’engin développe à présent 700ch, soit 44ch de plus que la supersportive Ford GT II. Le moteur est pour la première fois associé à un boîte à double embrayage. Il s’agit d’une « Ultra Fast Tremec » à 7 rapports. Le look est spécifique, avec des ailes élargies qui enveloppent le bouclier avant, les prises d’air sont élargies et un gros extracteur d’air sur le capot avant est nécessaire pour évacuer le surplus de chaleur. Lame avant, appendices aérodynamiques sur les ailes, au niveau des bas de caisse, un aileron de compétition réglable, cette Shelby GT500 arbore également quatres sorties d’échappement au diamètre majoré. Suspension pilotée, système de freinage à 6 pistons à l’avant, nouveau train roulant avec ajustement du carrossage, le client pourra opter pour des jantes en 20 pouces en aluminium, ou en carbone, des pneus Michelin Pilot Sport 4S ou des semi-slick Michelin Pilot Cup 2. Dommage, Ford n’a pas prévu de l’importer en Europe.

 

15 Janvier 2018 : Cela fait à peu près quatre ans, que Toyota annonce l’arrivée de sa nouvelle Supra. Sortie à la fin des années 1970, la Supra est la sportive par excellence du constructeur nippon. Cela fait néanmoins près de 16 ans, qu’elle avait disparu du catalogue. Grâce à un partenarit technique avec BMW, la cinquième génération de Toyota Supra est prête à reprendre la route. Le véhicule est plutôt compact avec ses 4.38m de long, puisque plus court de 14cm par rapport au modèle de 1993. Il s’agit à présent d’une bi-place, comme sa cousine, la BMW Z4. Un moteur avant et une puissance transmise aux roues arrière, la tradition est respectée. On retrouve le 6 cylindres en ligne 3.0l Turbo du Z4, qui développe 340ch, et qui permet à cette Supra de détaler de 0 à 100km/h en 4.3s. Elle dispose de la boîte automatique ZF à 8 rapports. Le style fait la part belle aux galbes et aux rondeurs avec des entrées et des extracteurs d’air de tous les côtés. Le bouclier avant semble s’inspirer du monde la Formule 1, le capot est plongeant, et les feux avant acérés. La poupe se pare d’un proéminent becquet et le troisième feux de stop prend place sur le diffuseur. Dans l’habitacle, la planche de bord est rectiligne et ergonomique, l’instrumentation est partiellement numérique, avec un grand compte-tour analogique en son centre. Le levier de vitesse et la commande du système iDrive sont les seuls liens de parentés avec le BMW Z4. Toyota prévoit une production limitée à 900 exemplaires pour 2019, avec une série spéciale de lancement, pour les clients ayant déjà passés commande.

 

14 Janvier 2019 : Lexus présentera au Salon de Détroit, un concept-car qui semble très proche d’un modèle de série. Il ne serait pas étonnant de croiser ce cabriolet sur la route dans les mois qui viennent. Ce Lexus LC Cabriolet Concept reprend donc toutes les caractéristiques techniques du coupé premium nippon. Plutôt long avec ses 4.77m, il se pare pour l’occasion d’une capote en toile, d’une teinte de carrosserie blanc nacré, d’un habitacle tendu de cuir avec surpiqûres jaune et de magnifiques jantes en 22 pouces. Lexus n’abandonne pas les deux places d’appojnt à l’arrière. Sous le capot, on retrouve le bloc du LC500h avec sa motorisation hybride V6 3.5L de 359ch, et le V8 5.0L 477ch de la LC500. Voilà peut-être la digne héritière de la très élégante Lexus SC250 de 2001.

 

12 Janvier 2019 : Nissan proposera prochainement une nouvelle version de sa Leaf. Cette dernière profite de nouveaux équipements, mais également d’une batterie de plus forte capacité. Cette Nissan Leaf 3.Zero e+ a pour objectif de concurrencer les nouvelles références telles que le Hyundai Kona EV, le Kia Niro EV ou la Tesla Model 3. L’appelation 3.Zero concerne l’équipement, avec une finition haute Tekna et 7 nouveaux colories, dont six bi-tons. Cette finition sera disponible à 5000 exemplaires en France. Le plus intéressant reste l'arrivée de cette nouvelle batterie de 62kwh. La batterie de 40kwh du modèle de série permet une autonomie de 285km selon les normes WLTP. La nouvelle batterie permet de faire passer la puissance moteur de 150 à 215ch, le couple de 320 à 340nm, et l’autonomie est à présent de 385km. Le tarif connaît une sévère inflation en passant de 35 900€ pour le modèle de base, à 45 500€ pour cette version e+. A noter, que cette Nissan Leaf 3.Zero e+ profitera d’un tout nouveau système multimédia avec écran couleur tactile de 8 pouces.

 

10 Janvier 2018 : La Porsche 911 Type 992 n’est pas encore arrivée en concession. Et pourtant, la marque de Stuggart dégaine déjà la version cabriolet, un classique pour cette sportive allemande. Surtout populaire sur le marché américain, cette Porsche 911 Cabriolet bénéficie évidemment de tous les atouts du coupé. Nouvelle plate-forme, le cabriolet sera même disponible avec le châssis sport rabaissé de 10mm. Le flat 6 3.0L bi-turbo de cette Carrera S développe 450ch, et vous propulse de 0 à 100km/h en 3.9s (3.7s avec le pack Sport Chrono). Vous atteindrez les 306km/h cheveux au vent. Justement, Porsche l’équipe d’une tout nouvelle capote, rigidifiée grâce à des éléments en magnésium afin de résister au vent à grande vitesse. Douze secondes suffisent pour décapoter jusqu’à une vitesse de 50km/h. Elle peut bien sûr, toujours accueillir deux petits passagers à l’arrière. Elle sera disponible en Europe à partir de 136 000€TTC.

 

09 Janvier 2019 : Mercedes dévoile au CES de Las Vegas, son tout nouveau CLA. C’est donc le retour du petit coupé 4 portes, qui reprend bien sûr la base technique de la Classe A. Cette nouvelle génération dispose d’un gabarit assez imposant, avec ses 4.69m de long (+5cm) et ses 1.83m de large (+5.3cm). Cela la positionne presqu’au niveau d’une Mercedes Classe C. Le plus intéressant reste sa ligne, qui reprend trait pour trait, celle de sa grande soeur CLS. Nouvelle calandre qui s’élargit par le bas, des phares affinés, une ligne de toit fuyante, et une poupe massive qui arbore de minces feux, le style est toujours aussi dynamique. L’habitacle profite de la double dalle numérique et l’équipement comprend un système de conduite semi-autonome, avec maintien dans la voie de 60 à 200km/h, un régulateur actif, et un éclairage LED adaptatifs à 18 LED. On oublie pas la commande par gestuelle ou la commande vocale avec son système multimédia intelligent, qui s’active à chaque fois que vous dites « Hey Mercedes ». Pour ce lancement de carrière, le CLA sera disponible avec le bloc 250, qui se pare d’un bloc 4 cylindres Turbo de 225ch associé à la boîte à double embrayage et 7 rapports. Pour ce lancement, une série spéciale Mercedes CLA Edition 1 proposera des touches orange sur les jantes, les boucliers et la planche bord, alors que l’habitacle s’habillera de cuir et d’alcantara.

 

08 Janvier 2019 : La première surprise de l’année nous vient de chez Lamborghini. L’Huracan sortie en 2014, connaît une belle remise à jour technique. Son V10 5.2L atmosphérique gagne en puissance, en passant de 610 à 640ch. Il s’agit d’ailleurs de la puissance de l’Huracan Performante qui disparaît pour le moment du catalogue. Le bouclier avant est totalement redessiné, elle profite de nouvelles jantes et les deux sorties d’échappement prennent de la hauteur. Cela permet l’adoption d’un diffuseur plus efficace. A noter également la présence de ce becquet plus prononcé entre les feux arrière. Cette Lamborghini Huracan Evo ne profite pas du système aérodynamique actif ALA comme sur la version Performante, mais devrait-être plus efficace. Elle profite à présent des 4 roues directrices et du système « Lamborghini Dinamica Veicolo Integrata » qui gère la transmission intégrale, la suspension magnéto-rhéologique et l’antipatinage. Enfin, cette italienne améliore son ergonomie, grâce à un nouvel écran vertical de 8.4 pouces à bord, qui fait disparaître quelques boutons.

 

07 Janvier 2018 : BMW Individual Manufaktur, le département personnalisation du constructeur allemand nous propose cette M850i très exclusive. Il n’y aura d’ailleurs qu’un exemplaire de ce modèle tourné vers l’espace. BMW a tout simplement orné l’habitacle de poussière de météorite. Tunnel central, bouton de démarrage, levier de vitesse et commande i-drive, la finition est poussée à l’extrême et l'effet poli est véritablement réussi. Puis, on retrouve une copie de ces jolis motifs sur les seuils de portes, les rétroviseurs, la sellerie en cuir ou le ciel de toit. A noter la présence de nombreux LED sur l’accoudoir central rappelant un ciel étoilé. Pour la teinte de la carrosserie, BMW a opté pour du noir sur la partie haute, et du bleu San Marino métallisé pour le bas. Enfin, seul détail technique, cette BMW M850i Night Sky se dote d’étriers de frein en aluminium 30% plus légers, conçus en impression 3D.

 

04 Janvier 2019 : Porsche propose pour les plus sportifs d’entre nous, sa toute nouvelle 718 Cayman GT4. Les puristes étaient sceptiques quant à l’adoption d’un 4 cylindres Turbo pour la petite sportive allemande. Les amateurs de circuit seront ravis d’apprendre que ce modèle de compétition a décidé de garder l’ancien 6 cylindres à plat de 3.8L de cylindrée. Par rapport à l’ancienne GT4, la puissance passe tout de même de 380 à 420ch. L’ensemble est associé à une boîte PDK à 6 rapports et à un différentiel à glissement limité. Cette Porsche 718 Cayman GT4 ne pèse que 1320kg, grâce à l’emploi de fibre de lin ou de chanvre pour certains éléments de la carrosserie. Une démarche écologique puisqu’il s'agit de matériaux recyclés. La bête sera disponible à partir de 134 000€. Le modèle course avec bac de 115 litres, vérins pneumatiques, suspensions réglables et extincteur automatique s’affiche à 157 000€.

 

03 Janvier 2018 : LEVC est une compagnie anglo-chinoise qui regroupe LTC (London Taxi Company) et le constructeur Geely. C’est ce dernier qui a remis l’entreprise sur les rails en 2017. Plutôt sur la route d’ailleurs, avec une société qui produit à présent des taxis écologiques, disposant d’une motorisation hybride. Le TX5 embarque donc un bloc électrique capable d’emmener le véhicule sur 128km, puis un moteur thermique 3 cylindres 1.5L d’origine Volvo, fait office de prolongateur d’autonomie en rechargeant la batterie. Il peut alors parcourir un total de 650km, avec 6 passagers à son bord. A noter que tous les taxis londoniens disposent de la Wifi et de ports de charge. Ce taxi est construit dans l’usine de Coventry en Angleterre. Afin de disposer du TX5 en Chine, Geely vient d’investir dans de nouvelles infrastructures à Yiwu. Cette usine sera réservée à la production de véhicules utilitaires. LEVC devait également fournir la ville de Paris en TX5 en 2018, mais le Brexit semble avoir mis un frein à l’opération séduction.

 

                             

02 Janvier 2019 : Le Suzuki Jimny fera son grand retour dans les concessions en 2019. Ce vrai petit 4x4 dispose de capacités devenues rares en tout-terrain, avec son châssis à échelle, ses deux essieux rigides et ses 3.65m de long. Il se faufile partout et son look cubique devrait faire mouche. Suzuki présentera au Salon de Tokyo 2019, deux concepts qui rendront son Jimny, encore plus sympathique. Un modèle aventurier, Jimny Survive, avec une garde au sol encore surélevée, des plaques de protection moteur, des plaques de désensablage, des jantes spécifiques, des arceaux externes et même un treuil, elle se destine à un usage extrême. Le deuxième concept, Jimny Sierra pick-up, semble plus élégant, avec une calandre et une petite benne nous rappelant fortement un certain Land-Cruiser, des jantes vintages, des placages en bois de profil, et une rampe de phares à LED. Ces deux concepts montrent le potentiel de personnalisation existant, sur ce mythique petit Jimny.

 

28 Décembre 2018 : Si vous souhaitez balader votre famille dans un véhicule luxueux, spacieux, et bien équipé, Skoda propose son grand SUV Kodiaq 7 places. Pour le luxe, il faudra opter pour la finition Laurin&Klement, qui représente la version la plus haut de gamme du SUV Tchèque. Il sera disponible avec le 1.5Tsi de 150ch 2WD, le 2.0TDi 150ch et 190ch en quatre roues motrices. Et rien ne manque au niveau technologique, puisque ce Skoda Kodiaq Laurin&Klement offre de série, une sellerie cuir claire siglée L&K, le digital cockpit avec écran 12.3 pouces, le grand écran couleur central de 10.2 pouces, la vision à 360°, le toit panoramique ouvrant, les jantes 19 pouces bi-ton, l’éclairage full LED, le hayon électrique et le système audio 10HP Canton de 550w. Opter pour ce Kodiaq suréquipé, est un choix plus que judicieux, si l’image de marque d’un véhicule vous importe peu.

 

27 Décembre 2018 : Alpine vient de renaître de ses cendres, avec l’arrivée en 2018 de sa superbe A110 de 252ch. Les plus sportifs attendront encore un peu avant de goûter à des versions plus corsées de la petite berlinette. Les impatients peuvent déjà optés pour une préparation moteur de Litchfield, un préparateur anglais. Grâce à la reprogrammation de la cartographie moteur, le 1.8TCe passe à 300ch et le couple culmine à 386nm, en stage 1. Encore plus, fort, grâce à une nouvelle sortie d’échappement, le 4 cylindres français monte jusqu'à 320ch en stage 2. On sait déjà que ce bloc peut atteindre ce niveau de puissance sans trop de problème, puisqu’il est déjà présent dans la Renault Mégane RS Trophy (300ch et 420nm). Attention, en optant pour cette préparation, le propriétaire perdra automatiquement la garantie constructeur, et devra prévenir son assurance pour un usage routier. A noter également, que la boîte EDC7 sur l’Alpine A110 n'encaisse pas un couple supérieur à 320nm, et qu'elle est dépourvue d'aubloquant mécanique pour faire passer toute cette puissance au sol.

 

26 Décembre 2018 : Koenigsegg, constructeur Suédois de supercar, met un pont d'honneur à fabriquer les voitures les plus puissantes mais également les plus rapides au monde. L’Agera RS a effectivement atteint la vitesse stratosphérique de 457.49km/h en 2017, grâce son bloc V8 5065cm3 bi-turbo qui développe 1360ch, pour un poids à sec de 1295kg. Koenigsegg mise à présent sur son tout nouveau modèle, la Regera, pour définitivement assommer la concurrence. Elle garde le même bloc V8 bi-turbo disposant d’une puissance relativement raisonnable de 1115ch et 1280nm e couple. Sa philosophie est différente de son aîné, puisqu’elle embarque trois moteurs électriques (707ch), permettant une puissance cumulée de 1521ch, pour un poids de 1470kg à sec. En attendant un futur record de vitesse, cette Koenigsegg Regera serait capable d’abattre le 0 à 400km/h en 20s, selon les données constructeur. Cette hypercar serait même très écologique, avec une consommation normalisée à allure autoroutière, de seulement 2.3L au 100km, des émissions de 32gCO2/km, et une autonomie de 3070km grâce à son réservoir de 82 litres. A noter, la présence d’une unité KDD (Koenigsegg Direct drive) à un seul rapport, remplaçant la traditionnelle boîte de vitesse.

 

Ci-dessous, la Koenigsegg Agera RS

22 Décembre 2018 : Impossible de passer à côté de cette nouvelle réalisation de MSO (Mac-Laren Special Operations). Un des propriétaires de l’hypercar P1 GTR a décidé de rendre hommage au pilote emblématique de la firme britannique, Ayrton Senna. Son véhicule arbore pour ça les couleurs de la MP4/4, avec laquelle Senna avait remporté le championnat du monde de Formule 1 1988. Cette peinture Malboro (Rocket Red et Anniversary White) a demandé plus de 800 heures de travail. Cette Mac-Laren P1 GTR Beco Senna a droit à des évolutions aérodynamiques, avec une nouvelle lame à l’avant, de nouvelles planches qui canalisent l'air de profil, et des ailes arrière modifiés. Cela génère 800kg d’appui. Le moteur dispose d'un bouclier thermique en or 24 carats. La puissance de ce moteur hybride approche les 1000ch (916ch d'origine). Enfin, avec l’accord de la famille Senna, le propriétaire a eu l’autorisation de nommer sa machine de guerre « Beco », surnom intime du grand Ayrton. Entres autres modifications, on note un volant spécifique, le seuil du châssis en carbone ornée d’une citation et de la signature du célèbre brésilien, dont on fête cette année le trentième anniversaire de son premier titre de champion du Monde.

 

 

           

20 Décembre 2018 : Porsche nous présente sa minimaliste 718T. Cette dernière sera disponible en coupé ou cabriolet, et axe sa nouvelle finition sur le plaisir de conduite. Elle se pare du petit 2.0 Turbo d’entrée de gamme de 300ch, avec filtre à particules. Le système d'info-divertissement disparait, mais est disponible en option gratuite. Les poignées de portes sont remplacées par des lanières et les jantes en 20 pouces sont allégées. De série, cette Porsche 718T profitera de la suspension pilotée PASM, du Pack Sport Chrono permettant de jouer sur les paramètres de conduite, et du châssis sport rabaissé de 20mm. Vous pourrez choisir entre la boîte manuelle aux rapports raccourcis, ou la boîte PDK à double embrayage. Le 0 à 100km/h est abattu en 5.1s (4.7s avec la PDK). Place au sport donc avec cette 718T, qui n’est pas donné pour autant, avec une Cayman affichée à 65 210€ et une Boxster à 67 250€ en Europe. Cela donne à réfléchir, quand on sait que la 718 S de 350ch, s’affiche à un tarif moindre.

 

18 Décembre 2018 : Aviar Motors, un préparateur Russe, dévoile sa vision de la Mustang électrique. Le look, c’est la seule chose qu’il y ait de rétro dans ce véhicule, puisqu’il reprend la ligne de la Ford Mustang Fastback de 1967. Tout le reste respire la modernité, à commencer par son bloc moteur électrique qui développe la coquette puissance de 840ch et 966nm de couple. Autant dire qu’aucune Mustang à moteur thermique pourrait suivre son rythme, avec un 0 à 100km/h annoncé en 2.2s. La vitesse de pointe est bridée à 250km/h. Ce monstre embarque une batterie de 100kwh assurant une belle autonomie de 500km. L’Aviar R67 propose une structure en aluminium, une carrosserie en fibre de carbone, des jantes en 20 pouces, des poignées de portes affleurantes, un aileron rétractable et un éclairage à LED. A bord, c’est carrément Star Wars, avec un grand écran couleur de 17 pouces, une instrumentation numérique, des aérateurs en forme de turbine type Mercedes, et une ambiance zen et luxueuse. Le conducteur peut activer un effet sonore intérieur et extérieur, imitant le bruit d’un gros V8 américain pour les plus nostalgiques. Aviar Motors n’a pas encore annoncé la date de commercialisation.