Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

13 Juillet 2018 : BMW annonce certaines solutions pour alléger sa nouvelle M2 Competition. La BMW M Performance Parts Concept profite de nombreux accesoires qui seront disponibles bientôt au catalogue. Une capot et un toit en carbone permettant un gain de 14kg, une malle arrière ou des jupes latérales perdant 5kg, des sièges avant plus légers de 9kg, une banquette arrière qui disparaît au profit de deux sièges, avec 13kg de moins. Bref, la sportive munichoise perd pas moins de 60kg sur la balance. Grâce à son nouveau bloc 3.0L Bi-Turbo de 410ch, les performances et le comportement routier devraient offrir un surplus de sportivité. Cette dernière sera présente au Festival de Goodwood, la grande messe de l’automobile à l’anglaise.

 

  

  

12 Juillet 2018 : Quatrième génération pour l’Ariel Atom, cet engin extrême sorti du cerveau des plus fantasques ingénieurs anglais. C’est surtout au Royaume-Uni que l’on peut apercevoir cette petite fusée sur la route, l’homologation étant problématique dans plusieurs pays de la zone Euro, dont la France. L’artisan anglais annonce plus de facilités dans les mois qui viennent, si vous voulez disposer du véhicule le plus efficace au monde. La conception reste la même avec quelques tubes d’acier, un gros moteur et un habitacle minimaliste. Cette Ariel Atom de nouvelle génération est tout de même plus rigide de 15%, et son coeur change. Elle hérite du bloc Honda de la Civic Type R, soit le 2.0L Turbo de 320ch et 420nm de couple, qui donne carrément des ailes à ce petit monstre. Ce bloc remplace l’ancien bloc Honda 2.0L, qui était disponible en version atmosphérique (245ch) ou compressée (300ch). Avec un poids de seulement 595kg, le 0 à 100km/h est effacé en 2.8s, et le 0 à 160km/h en 6.8s, des performances dignes d’une monoplace de compétition. Attention tout de même, cette Ariel Atom 4 reste un engin redoutable mais aussi dangereux pour le commun des mortels. On se rappelle de la mort tragique de l’acteur Jocelyn Quivrin (conjoint d’Alice Taglioni) en 2009 sous le tunnel de Saint-Cloud.

 

11 Juillet 2018 : Les véhicules 100% électriques ont le vent en poupe en Chine. Effectivement, le pays attire nombres de constructeurs étrangers, afin que ces derniers fabriquent leurs modèles écolos sur place. Le partenariat entre JAC et Volkswagen permettra à Seat de construire sa SOL E20X dès 2020. Cette même année, c’est la coentreprise entre Brillance et BMW qui produira à son tour le fameux iX3. Le SUV électrique commencera donc sa carrière en Chine, puis elle s’exportera à l’étranger, notamment en Europe. Le troisième constructeur à investir dans le pays n’est pas des moindres, puisqu’il s’agit du spécialiste des véhicules propres, Tesla. La marque américaine et son patron Elon Musk, contrairement à ses homologues européens, n’ont plus besoin de s’allier à une entreprise locale, depuis le changement de législation par les autorités chinoises. Tesla ne fait pas les choses à moitié, puisque la prochaine usine sera tout simplement une méga-factory capable de produire plus de 500 000 véhicules par an, plus une usine de batterie, plus un centre de recherche et développement. Tesla posera ses valises à Shangai pour ces énormes chantiers.

 

 

10 Juillet 2018 : Il y a quelques semaines, lors de la course des 24 Heures du Mans, Ferrari dévoilait la 488 Pista Piloti Ferrari. Il s’agit toujours du modèle extrême de la 488GTB. Par rapport à la Pista, rien ne change au niveau mécanique, avec toujours ce V8 3.9L Bi-Turbo développant 720ch, son aérodynamique travaillé et son châssis conçu pour la piste. Cette série limitée Piloti Ferrari s’adresse à une clientèle particulière, forcément engagée en sport auto avec la firme de Maranello. En l’honneur du titre GTE d’Alessandro Pier Guidi et James Calado en championnat du monde d’endurance, Ferrari ajoute une déco spécifique et quatre teintes de carrosserie. Une large bande centrale aux couleurs italiennes recouvrant la partie haute du véhicule, des bas de caisse dans les mêmes tons et quelques stickers comme le numéro 51 de la voiture de course, et on se retrouve avec une des ferrari les plus désirables et sportives du moment. Elle sera disponible en livrée « Rosso corsa », « Nero Daytona », « Bleu tour de France » ou « Argento Nurburgring ».

 

08 Juillet 2018 : Grosse surprise de la part d’ABT, le préparateur allemand qui nous propose cette Audi RS6 très spéciale. Plus habitué à gonfler les blocs allemands avec de grosses turbines, des échappements dernier cri ou de violentes cartographies moteurs, avec cette ABT RS6-E, le préparateur produit un modèle hybride qui dépasse toutes les espérances. Il ne s’agit pas encore du modèle définitif, mais ABT montre tout son savoir faire dans le monde de l'électrique. Le V8 4.0L Bi-Turbo de la RS6 Performance passe de 605 à 730ch, grâce à un classique travail de préparation moteur. On rajoute à ça, un bloc électrique de 288ch, et on se retrouve avec le break le plus puissant au monde. Les 4 roues motrices doivent faire passer les 1018ch et 1291nm de couple de l’engin, capable d'abattre le 0 à 100km/h en 3.3s et de filer à 320km/h. Pour activer le boost électrique, ABT à équiper son RS6-E d’un bouton vert au volant, permettant de disposer de toute la puissance pendant les accélérations. L'habillage extérieur de cette RS6-E ne fait pas dans la dentelle, et on remarque immédiatement les jantes spécifiques très aérodynamique de ce véhicule de l’extrême.

 

07 Juillet 2018 : La Fiat 500 fête ses 60 ans. Pour l’occasion, le constructeur italien rend hommage à la 500 Jolly Spiaggina, un modèle entièrement cabriolet, qui respirait les vacances. Fiat proposera donc une version Spiaggina 58, qui reprend sa base technique de la Fiat 500C. On a droit à quelques petites surprises, comme la capote en toile beige, à de superbes jantes 16 pouces vintage, à un liseré blanc au niveau de la ceinture de caisse ainsi qu'à un habitacle couleur bleu et ivoire. L'équipement plutôt complet, comprend l’écran tactile de 7 pouces, le radar de recul, le système U-Connect et la climatisation automatique. La Fiat 500 Spiaggina 58 sera disponible avec le bloc 1.2L de 69ch et le 0.9L TwinAir de 85ch (production limitée à 1958 exemplaires). Enfin, le carrossier Garage Italia de Lapo Elkann, descendant de la famille Agnelli, a décidé de concevoir un modèle un peu particulier qui pourrait-être disponible en série limitée, si vous en faites la demande. La Fiat 500 Spiaggina by Garage Italia, respecte la tradition du vrai cabriolet. Il ne reste plus qu’un arceau, les places arrière ont disparu pour laisser place à un grand espace de chargement, le pare-brise peut-être remplacé par un saute vent, et le plancher en liège lui donne une atmosphère nautique.

 

05 Juillet 2018 : Série spéciale pour le Citroën C3 Aircross. Souvent partenaire de la marque de surf australienne Rip Curl, le petit crossover français respecte la tradition avec cette série limitée. Le Citroën C3 Aircross Rip Curl reprend l’équipement du modèle intermédiaire Feel (alerte de franchissement de ligne, lecteur de panneaux, régulateur de vitesse etc...). La marque aux chevrons ajoute quelques spécificités, comme la navigation TomTom, les rétroviseurs rabattables électriquement, l’aide au stationnement arrière, le détecteur de pluie, la climatisation automatique, la fonction mirror screen pour l'écran de 7 pouces, le système Grip Control et le toit ouvrant panoramique. D'un point de vue esthétique, il profite d'un pack color Bleu ou blanc pour les coques de rétroviseurs, le centre des roues et le cerclage des phares. Il s’équipe également de jantes en 17 pouces au choix. Enfin, à bord, la sellerie a droit à une bande bleu, et un tissu gris habille la planche de bord.

 

04 Juillet 2018 : Dodge présente le millésime 2019 de sa terrible Challenger, et on peut dite que ça envoie du lourd. La version R/T Scat Pack et son V8 de 492ch hérite d’une prise d’air centrale sur le capot, et peut se doter d’un kit de carrosserie large et du phare avant percé de la Hellcat en option. La SRT Hellcat voit elle, son V8 6.2L compressé passé de 717 à 728ch pour un couple de 889nm, et sera disponible en boîte manuelle ou automatique. Enfin, une nouvelle version SRT Hellcat Redeye fait son apparition. Elle reprend la mécanique de la furieuse Demon qui avait été produite en série limitée. On retrouve donc le même V8 6.2L compressé avec un système de refroidissement plus performant. Par rapport à la Demon qui fonctionnait avec un carburant à indice octane de 100 (840ch), cette Redeye se contente d’une puissance de 808ch pour un couple de 959nm, et s’accouple de série à la boîte automatique à 8 rapports. Les performances restent stables entre la SRT Hellcat et cette Hellcat Redeye, avec un 0 à 100km/h effectué en 3.5s. La Redeye est capable néanmoins d’abattre le 400 mètres départ arrêté en 10.8s. Ces deux modèles extrêmes profitent de série de la carrosserie large « Widebody » et des deux grosses entrées d’air sur le capot.

 

03 Juillet 2018 : On avait découvert la nouvelle Toyota Auris lors du Salon de Genève. Plus stylée, la nouvelle berline compacte du constructeur japonais arbore une ligne plus dynamique que par le passé, surtout dans cette nouvelle finition sport. Boucliers plus enveloppants et des jupes latérales, l’Auris (Corolla au Japon) nous dévoile également sa planche de bord. Longiligne, presque dépouillée, cette dernière semble extrêmement épurée. Un écran tactile de 7 pouces à son sommet, une instrumentation partiellement numérique, un grand tunnel central, la compacte familiale sera disponible en option avec un habitacle type bi-ton au niveau de la sellerie et des inserts de l’habitacle. Sous le capot, on devrait retrouvé le 4 cylindres 1.8L hybride de 122ch, ainsi qu’un nouveau bloc 2.0L hybride de 180ch pour la version haut de gamme.

 

                       

                      

02 Juillet 2018 : Gros exercice de style sur base de Nissan GT-R pour le carrossier Italdesign. Effectivement, la terrible sportive japonaise et le carrossier fêtent tous les deux leurs 50 ans. C’était l’occasion où jamais de concevoir un engin dont le style et les performances, sont détonnantes. Plus de onze ans que la génération actuelle de GT-R fait le bonheur des pilotes, mais l’heure de la retraite va bientôt sonné. Et pourtant, les capacités sportives de la GT-R sont loin d’être dépassées avec ses 600ch, ses 637nm de couple, ses quatre roues motrices, et sa boîte à double embrayage. Italdesign s’est occupé du look de ce monstre, avec une carrosserie totalement remodelée. Un bouclier d’un nouveau genre, des feux affinés, un pavillon moins haut de 54mm, des surfaces très lisses de profil, et une poupe creusée qui laisse apparaître des feux ronds type réacteur et un énorme aileron escamotable, cette Nissan GT-R50 dispose d’un style radical. Il en va de même pour la mécanique qui profite, de pistons et de bielles spécifiques, ainsi que de turbos repris du modèle GT3 de compétition. Cela donne 720ch et 780nm de couple, pour des sensations décuplées. Enfin, le dessin de la planche de bord a été simplifié. Le cuir, l’alacantara et le carbone règnent en maître dans ce nouvel habitacle.

 

29 Juin 2018 : Après la Mac-Laren 540C, la 570GT et la 570S, le prestigieux constructeur britannique propose une 600LT, qui est tout simplement la plus sportive du lot, dans la catégorie des petites berlinettes 2 places, appelée « Sport Series » dans la gamme. Cette Mac-Laren 600LT porte très bien son nom, puisque la puissance du V8 3.8L Bi-Turbo passe simplement de 570 à 600ch. « LT » veut dire Long Tail, pour longue queue, référence à la Mac-Laren développée pour le Mans dans les années 90. Un gros travail aérodynamique pour cette 600LT donc, qui dispose d’un nouveau diffuseur qui allonge le véhicule de 7.4cm. On a également droit à une lame au niveau du bouclier avant, à des jupes latérales, à un gros aileron fixe, et les pots d’échappements se positionnent sur le capot moteur. Enfin, les suspensions sont à présent en aluminium, la direction est reparamétrée, le système de freinage renforcé, et elle chausse de magnifiques Pirelli P Zero Trofeo R. Grâce à un poids de 1247kg pour 600ch et 620nm de couple, cette Mac-Laren 600LT se transforme en bête de circuit. Elle sera produite à la demande, mais uniquement jusqu’à mi-2019.

 

28 Juin 2018 : Véhicule haut de gamme par excellence, la Toyota Crown est extrêmement populaire au Japon. En 2018, le constructeur japonais présente la 15ème génération d’un modèle qui est né en 1955. Le style s’est bien évidemment modernisé au fil des années, avec un véhicule qui se pare d’une calandre très expressive, avec une lunette arrière fuyante, qui épouse à présent la malle très massive et presque sportive. Contrairement à nombres de modèles de la gamme, cette Crown profite d’une plate-forme spécifique, puisque cette berline est une propulsion. Au niveau mécanique, cette grande Toyota est gâtée, avec un 2.0L Turbo de 245ch accouplé à une boîte auto à 8 rapports, et deux blocs hybrides, un 2.5L avec moteur électrique pour une puissance de 226ch, et un V6 3.5L avec moteur électrique pour une puissance de 359ch. La Toyota Crown est aussi à la hauteur d’un point de vue technologique, avec notamment une reconnaissance des piétons de jour comme de nuit, un détecteur de cycliste, un régulateur de vitesse actif, un système de maintien dans la voie actif, une aide au stationnement avec fonction freinage, l’éclairage adaptatif, et la connexion à un centre d’appel Toyota (conciergerie, maintenance, urgence, assurance en fonction de votre conduite, état de la route etc...).

 

  

27 Juin 2018 : Aston-Martin remplace enfin sa Vanquish et son antique V12 6.0L de 603ch et 630nm de couple. La supersportive de la gamme s’appelle à présent DBS Superleggera, et reprend la base technique de sa soeur, la DB11. Enormément d’évolutions technique néanmoins, avec des voies élargies, et l’aérodynamique du véhicule est profondément modifié. Une lame avant, des ouïes latérales et les ailes modifiées, un double diffuseur, un petit becquet, l’appuie est de 180kg à haute vitesse. Les jantes en 21 pouces chaussent des Pirelli P-Zero et les freins sont en carbone céramique. La marque de Gaydon a fait son maximum pour faire perdre du poids à cette DBS. Aluminium et carbone pour la carrosserie, l’Aston-Martin DBS Superlegerra ne se transforme pas en ballerine, mais pèse 1693kg, soit un gain non négligeable de 72kg par rapport à la DB11. Sous le long capot avant, le V12 5.2L Bi-Turbo passe de 639ch (DB11 AMR) à 725ch et 900nm de couple. Le 0 à 100km/h est avalé en 3.4s et elle croise à 340km/h. Cette DBS Superleggera reste une simple propulsion, qui fera passer toute sa puissance grâce à une boîte automatique ZF à 8 rapports. Trois modes de conduite disponibles (GT, Sport et Sport+) qui agit sur la suspension pilotée, la direction, et la cartographie moteur. L’habitacle sera totalement personnalisable selon les goûts du client, et malgré son caractère très sportif, la DBS Superleggera mettra l’accent sur le luxe à bord.

 

26 Juin 2018 : Gros exploit de Volkswagen sur la célèbre course de Pikes Peak. La marque allemande avait décidé depuis trois mois, d’engager un proto 100% électrique, avec pour pilote Romain Dumas, triple vainqueur de l’épreuve. L’objectif avoué était simplement de battre le record dans la catégorie des véhicules électriques (8’57’’118). Soyons clairs, la Volkswagen I.D. R a fait beaucoup mieux que prévu. Grâce à ses deux blocs électriques et son aérodynamisme travaillé, ce monstre de 1100kg et 680ch a atomisé le record absolu, celui détenu par Sébastien Loeb et sa 208T16 (8’13’’878) depuis 2013. Effectivement, Romain Dumas remporte pour la quatrième fois cette fameuse épreuve avec un temps canonique de 7mn57s148. Malgré la puissance plutôt raisonnable de l’engin, un véhicule électrique a pour avantage d’être constante lors de toute la montée en ne perdant pas de puissance avec l’altitude, de disposer d’un couple phénoménale à chaque relance, et la répartition des masses est quasi-parfaite. Cette victoire permet à Volkswagen de prouver son savoir-faire dans la conception de véhicule électrique.

 

                                 

                    

25 Juin 2018 : Chevrolet fait renaître le Blazer, son bon vieux 4x4 très populaire né en 1969, et qui avait disparu du catalogue en 2005. Bien évidemment, ce dernier n’a plus rien d’un utilitaire, il arbore même un look, nous rappelant fortement une certaine Camaro. Cette face avant très musculeuse est un véritable hommage à la célèbre muscle-car. Le Chevrolet Blazer 2019 paraît compact avec ce style râblé et dynamique, mais l’engin approche les 5 mètres de long. Il repose sur la plate-forme C1XX, qu’elle partage avec ses cousins Cadillac XT5 et GMC Acadia. Correctement fini, le Blazer disposera du système de divertissement Infotainment 3 avec applications Applecarplay et Androïd Auto, d’un écran tactile de 8 pouces et de la Wifi 4G. Sous le capot, Chevrolet proposera un 4 cylindres 2.5L de 195ch et 255nm de couple, ainsi qu’un V6 3.6L de 309ch et 365nm de couple. Le client disposera de série d’une boîte automatique à 9 rapports avec système stop and start intégré. Il pourra opter pour la transmission intégrale en option. Enfin, malgré les réticences du président des Etats-Unis Donald Trump, ce Chevrolet Blazer sera construit au Mexique à Ramoz Arizpe, où est déjà produite la Chevrolet Cruze.

 

22 Juin 2018 : Toyota met fin à la carrière de l’Avensis en Europe. Pour satisfaire les adeptes de grandes berlines tricorps, c’est la Camry qui fera son grand retour sur le vieux continent. Elle avait disparu en 1992, en se concentrant essentiellement sur les marchés asiatiques et américains. La Toyota Camry redevient donc un modèle à vocation mondiale. La nouvelle mouture sortie en 2017 dispose de la plate-forme TNGA, donc parfaitement adaptée à une motorisation hybride. D’ailleurs, Toyota n’importera que la version hybride en Europe, et ce n’est pas un mal. Sous le capot, un 4 cylindres 2.5L à injection directe associé à un bloc électrique de 88kw. La puissance cumulée de 218ch devrait lui procurer de bonnes performances et une consommation mesurée. Sortie en 2017 dans le reste du monde, elle dispose des toutes dernières technologies, avec un système de maintien dans la voie actif, un détecteur de piéton, dix airbags, un système multimédia avec écran de 8 pouces, un détecteur d’angle-mort ou un système audio JBL 9HP.

 

21 Juin 2018 : Volvo lance enfin sa berline tricorps, S60. Cette dernière arrive étrangement après la version break V60, que l’on connaît depuis quelques mois. Pas de surprise pour la base technique, avec un véhicule qui repose sur la plate-forme SPA du V60 et XC60. Cette berline viendra concurrencer l’armada allemande composée de la BMW Série 3, l’Audi A4 ou la Mercedes Classe C. Au niveau du style, elle reprend en gros les lignes de sa grande-soeur S90. La partie arrière semble néanmoins moins lisse et légèrement plus agressive. A l’avant on retrouve l’éclairage classique de la marque, type marteau de Thor. La planche de bord est pratiquement commune à toute la gamme. Une finition de haut niveau, une ambiance zen, un écran tactile vertical, une instrumentation numérique, Volvo ajoute toutes les aides à la conduite possible, comme le freinage automatique d’urgence, le pilotage semi-autonome, les alertes de vigilance ou le système multimédia Sensus connect avec connexion 4G. Grosse surprise sous le capot, puisque Volvo ne proposera pas de blocs diesel. Cette Volvo S60 se pare donc du moteur T5 2.0L de 250ch, du T6 2.0L de 310ch, et de deux blocs hybrides rechargeables avec le T6 TwinEngine de 340ch et le T8 TwinEngine de 390ch. Ce dernier profitera d’une version badgée Polestar de 415ch.

 

20 Juin 2018 : Suzuki a fait le choix judicieux de renouveler son petit Jimny. Voilà un véhicule qui se distingue de tous les mini-crossovers que l’on peut trouver sur le marché. Il préserve tout son ADN en se s’équipant d’un châssis à échelle et d’un pont arrière rigide, qui le permettra très certainement de monter aux arbres. Toujours aussi compact, le Suzuki Jimny arbore un style ultra-cubique, même plus que le modèle de 1998. Cela lui donne définitivement un look baroudeur, qui plaira à coup-sûr aux amoureux de ce petit 4x4. La palette de teintes de carrosserie est assez large, et permet même de disposer d’un toit noir en option. La planche de bord reste assez basique, mais hérite tout de même d’un écran couleur tactile comme sur le crossover Vitara. Enfin, sous le capot, Suzuki devrait reprendre pour l’Europe, les mécaniques de la citadines Swift, soit le 1.2 atmosphérique (90ch), ou le 1.0L Turbo (111ch).

 

19 Juin 2018 : Sortie en 2010, Audi renouvelle enfin sa citadine compacte, et cette dernière gagne franchement en agressivité par rapport à la première génération. Cette Audi A1 II arrivera en concession en novembre. Si vous observez bien son style, il est difficile de passer à côté de ces trois petites prises d’air à la jointure du capot avant. Un gros clin d’oeil au passé, et à l’Audi Quattro Sport. La marque aux anneaux abandonne l’arche de profil, qui habillait les montants de pare-brise, de la lunette arrière et du pavillon. Cette nouvelle A1 préfère le toit flottant avec un montant de custode type aileron de requin. Des feux arrière en L, une calandre épaisse, des boucliers particulièrement torturés, cette citadine joue à coup sûr la carte du sport. Rappelons que cette Audi A1 repose sur la plate-forme MQB A0 de la Volkswagen Polo et Seat Ibiza. Elle a pris 8cm en longueur, avec un empattement accru de 9cm. On s’attend donc à une habitabilité très généreuse. Elle ne sera d’ailleurs disponible qu’en 5 portes, et son coffre cube 335 litres, ce qui représente un gain conséquent de 65 litres par rapport à la première génération. La planche de bord semble s’inspirer de la cousine Polo. Très anguleuse, elle abandone les aérateurs ronds et se pare d’un grand écran couleur tactile en 8 ou 10 pouces. Le conducteur pourra opter pour une instrumentation TFT en option, et pourra égayer l’ambiance avec des touches de couleur. Il faudra par contre s’adapter aux nouvelles appelations moteur qui ne répondent à aucune logique. On aura donc droit au 25TFSi avec son 1.0Tsi de 95ch, puis la 30TFSi et ce même 1.0L de 115ch, puis viendra, la 35TFSi avec un 4 cylindres 1.5Tsi de 150ch, et enfin la 40TFSi et son 2.0Tsi de 200ch. Audi semble avoir fait l’impasse sur les moteurs diesel pour sa nouvelle citadine compacte premium.

 

18 Juin 2018 : Cela fait maintenant un an que l’on attend de découvrir la version de série de cette BMW Série 8. Le concept Série 8 avait été présenté en 2017 à la Villa d’Este et c’est à l’occasion des 24 Heures du Mans 2018, que la marque à l’hélice nous dévoile le modèle définitif. On rappelle que la Série 8 est engagée en catégorie GTE dans le championnat du monde d’endurance, depuis déjà quelques mois. Le véhicule destiné à la route paraît tout aussi somptueux et agressif. Longue de 4.85m, elle arbore un style ultra-dynamique, grâce à cette garde au toit de seulement 1.34m. Les haricots de la calandre reliés entres eux, semblent avoir été aplatis, afin de mieux épouser la forme du long capot avant. On ajoute à ça un jolie regard avec un éclairage au laser, un profil galbé, des boucliers ajourés, et de magnifiques feux arrière à LED, et on obtient certainement la plus belle BMW du moment. Dans l’habitacle, ce qui saute aux yeux, c’est cette nouvelle instrumentation, comme sur le X5, qui abandonne les deux compteurs ronds, pour un affichage TFT 100% paramétrable. La console centrale toujours tournée de quelques degrés vers le conducteur, profite d’un énorme écran tactile de 10.25 pouces. La finition paraît exceptionnelle, avec certaines commandes en cristal, comme le levier de vitesse. Les places arrière sont apparemment réservées aux petits gabarits, à cause de cette garde au toit vraiment minime. Pour ce lancement de carrière, cette BMW Série 8 disposera du bloc 6 cylindres diesel 3.0L bi-turbo de 320ch (840d), et d’un V8 4.4L Bi-Turbo essence de 530ch (M850i), en attendant un élargissement de la gamme, et l’arrivée de la terrible M8. Ce grand coupé disposera de série de la transmission intégrale et des quatre roues directrices.

 

  

17 Juin 2018 : Kolors Automobiles nous a gentiment invité à découvrir les dernières nouveautés italiennes arrivées sur l’île. On commence par l’Alfa-Roméo Giulietta, qui malgré ses 8 ans, est encore une des plus belles compactes familiales du marché. Kolors importera uniquement la Giulietta Sport, qui se distingue par quelques éléments esthétiques. Pack Carbone concernant les rétroviseurs, les poignées de porte ou le pourtour de la calandre, les jupes latérales, les jantes alu 17 pouces exclusive et les projecteurs sombres pour ce qui concerne l’extérieur. Dans l’habitacle, le noir est également à l’honneur, avec un ciel de pavillon sombre, des inserts en carbone, des seuils de porte et pédalier en aluminium. La compacte italienne profite d’un nouvel écran multimédia de 7 pouces, des applications AppleCarPlay et Androïd auto et de la caméra de recul de série. Le 1.6 MJT Diesel de 120ch est disponible en boîte manuelle ou automatique DCT. La version la plus performante reste la Veloce 1.8TBi TCT 240ch. La mode étant à l’essence, Kolors propose le 1.4 T-Jet de 120ch pour entrée de gamme.

 


La Fiat 500S était aussi à l’honneur. Il s’agit d’une version quelque masculinisée de la petite citadine. Jantes alu de 16 pouces, vitre sur-teintées, jupes latérales, boucliers spécifiques, rétros en chrome satiné, planche de bord de la même teinte, écran de 7 pouces, volant à méplat, aérateurs chromés, sellerie avec insert bleu, jaune ou blanc, combiné de bord numérique TFT de 7 pouces, cette 500 Sport ne sera disponible qu’avec le bloc bi-cylindres 0.9L TwinAir de 105ch, et uniquement en boîte manuelle. Le tarif de 24 500€TTC clé en main reste avantageux dans la gamme 500.

 

                      


Enfin, un modèle collector pour les plus passionnés. Il n’y en aura que deux à la Réunion, et 350 exemplaires dans le monde (175 berlines et 175 cabriolets). Cette Abarth 695 Rivale repose sur une association entre l’artisan italien Abarth, et le célèbre constructeur de bateaux Riva. La 695 Rivale ne sera disponible qu’avec cette teinte bi-ton bleu et grise. Pratiquement tous les éléments sont spécifiques à ce modèle très spécial, comme les jantes de 17 pouces Supersport, la planche de bord en finition carbone, la double sortie d’échappement Akrapovic, la sellerie sport en cuir bleu, les freins brembo, les inserts chrome, ou la petite grille factice sur le hayon arrière. Elle embarque la mécanique de l’Abarth 595 Competizione, soit le 1.4 Turbo-Jet de 180ch et 250nm de couple, qui sera disponible avec la boîte manuelle ou automatique robotisée. La version boîte manuelle est déjà vendue. Il ne vous reste que quelques jours pour vous arracher la seule Abarth 695 Rivale Boîte auto de l’île.

 

 

15 Juin 2018 : La mise au point du Skoda Kodiaq RS continue sur la boucle du Nurburgring. D’ailleurs, la marque Tchèque a profité de l’occasion pour s’accaparer un record, dans la catégorie des SUV 7 places. Pas très compliquée comme performance, puisque Skoda est le seul à concourir dans cette catégorie. Un jolie coup de communication, mais surtout, une bonne façon de donner une image dynamique à son gros SUV. Sous le capot, Skoda a choisi un bloc diesel, le 2.0TDi Bi-Turbo de 240ch du groupe Volkswagen, moteur que l’on retrouve sous le capot de la Passat ou du Tiguan. Sabine Schmitz, grande spécialiste de ce circuit mythique, a été mise à contribution, pour claquer un temps de 9mn29’’84. On attendra encore un peu pour découvrir le style définitif de ce Skoda Kodiaq RS.

 

13 Juin 2018 : L’Aston-Martin Rapide est le coupé 4 portes très sportif de la gamme du constructeur anglais. Sortie en 2010, son V12 5.9L développait alors 477ch. Puis en 2013, Aston-Martin a durci le jeu pour concurrencer très certainement la Porsche Panamera Turbo, avec un bloc moteur qui passait à une puissance de 560ch. Malgré son âge avancé, la marque de Gaydon a décidé d’en remettre une couche, avec cette ultime version AMR, qui sera disponible en série limitée de 210 exemplaires. Une nouvelle grille de calandre, un bouclier au raz du bitume, des bas de caisse, un diffuseur imposant, quatre sorties d’échappement, des jantes en 21 pouces, un becquet en carbone et son capot spécifique, ne font pas dans la demi-mesure, surtout si vous optez pour la bande centrale ou les nombreuse touches de jaune sur les éléments de carrosserie. Elle a peut-être perdu un peu de sa beauté originelle, mais gagné très fortement en sportivité. Sous le capot, le V12 5.9L atmosphérique développe à présent 603ch grâce à une nouvelle admission. L'Aston-Martin Rapide AMR s’équipe de freins en carbone céramique, la caisse est rabaissée de 10mm, elle chausse des pneus Michelin Super Sport, et dispose d’une suspension pilotée reparamétrée. Grâce à sa boîte automatique à 8 rapports, cette Aston-Martin Rapide AMR est capable de propulser ses 1990kg, de 0 à 100km/h en 4.4s, et de croiser à 330km/h.

 

  

13 Juin 2018 : Mazda donne un petit coup de boost à son petit coupé 2 places, le MX5, pour le millésime 2019. Pas de grosses évolutions pour le 1.5L qui passe de 131ch à 132ch, pour un couple de 152nm. Afin de prendre ses distances avec l’entrée de gamme, le gros 2.0L SKYACTIV-G connaît lui une refonte complète. Des pistons modifiés, une nouvelle culasse et une admission plus performante, son régime maxi passe de 6800 à 7500tr/mn. La puissance passe elle, de 160 à 184ch, tout en consommant moins. Mazda rajoute à ça, une alerte de franchissement de ligne, un freinage automatique d’urgence, un nouveau volant télescopique, et quelques options supplémentaires, comme de nouvelles jantes en 16 pouces, une capote marron et une sellerie cuir beige.

 

11 Juin 2018 : Porsche fête cette année ses 70 ans. La Porsche 911 Type 991 est sur sa fin de carrière, et devrait être renouvelée en 2019. La marque de Zuffenhausen nous a donc concocté ce jolie concept pour fêter tout ça. Il s’agit de la 911 Speedster Concept, qui pourrait connaître une production en série limitée dans les mois qui viennent. Un collector en puissance qui mélange le présent et le passé. On retrouve le double bossage traditionnel derrière les sièges, la trappe à essence sur le capot avant, le pare-brise raccourci, les jantes Fuchs à écrou central et les rétroviseurs chromés et coniques, elle respire le sport extrême. Cette Porsche 911 Speedster concept reprend apparemment la base technique de la GT3. Des voies larges, une boîte manuelle à 6 vitesses, un flat 6 qui crache 500ch, cette découvrable devrait procurer quelques frissons. Porsche est allé très loin, en enlevant la climatisation et tout le système multimédia, afin de gagner quelques précieux kilos.

 

  

10 Juin 2018 : La berline n’est même pas encore arrivée en concession, que Peugeot dégaine la version break de la 508. A coup sûr, Peugeot ne mise pas sur la praticité de ce dernier. Le design passe avant tout, avec une garde au toit inférieure de 6cm par rapport à la génération précédente. Cette Peugeot 508 SW n’est donc pas un déménageur, avec sa lunette arrière très inclinée, qui lui donne des airs de sportives. Le coffre cube seulement 533 litres. Peugeot a tout de même équipé ce break d'une banquette arrière rabattable dont l'assise s'avance, pour permettre un plancher totalement plat. On dispose également de rails, et d’un filet pour tenir vos bagages ou marchandises. En option vous pourrez choisir le hayon électrique avec ouverture sans les mains ou encore, profiter d’un énorme toit panoramique pour illuminer ce chaleureux habitacle. Côté look, on apprécie aussi ce bandeau lumineux à l’arrière comme sur la berline. Ce dernier intègre les superbes feux tridimensionnels qui adapte son intensité lumineuse en fonction du temps. Pour le reste, on retrouve bien sûr le superbe i-cockpit ultra-stylé et cette face avant très agressive avec des feux diurnes en forme de griffes. Sous le capot, pour ce lancement de carrière, Peugeot propose un 1.6 PureTech de 180 ou 225ch, le 1.5BlueHDi de 130ch et le 2.0BlueHDi de 160 ou 180ch. On attend encore l'arrivée d'une motorisation hybride pour faire passer la marque française dans le monde de l'automobile moderne et écologique.

 

08 Juin 2018 : Jeep présentera la version restylée de son Renegade au Salon de Turin. On rappelle que ce mini-SUV est le fer de lance de la marque américaine en Europe, puisqu’il représente pas moins de 70% des ventes par rapport au reste de la gamme. Ne pas oublier également, que ce Jeep Renegade prend sa base technique chez Fiat, en reprenant le châssis et les motorisations de la 500X. C’est donc en Italie que l’on découvrira son nouveau regard, avec ces feux totalement remaniés, avec diodes et LED pour la proue. Les feux en croix à l’arrière ont été redessinés. On remarque également le bouclier avant qui évolue grandement. Néanmoins, Jeep s’est surtout concentrée sur les nouvelles motorisations essence. L’antique 1.6L atmosphérique (110ch) laisse place à un nouveau trois cylindres 1.0L Turbo de 120ch. Le 1.4 MultiAir de 140 et 170ch est remplacé par un 4 cylindres 1.3L Turbo de nouvelle génération développant 150 ou 180ch. On devrait retrouver les blocs diesel 1.6 et 2.0 Multijet de 120 et 170ch.

 

07 Juin 2018 : BMW surprend son monde en lançant prématurément la quatrième génération de son X5. Le modèle précédent aura donc connu une carrière plutôt courte de 5ans. Cette nouvelle mouture profite de la plate-forme CLAR qui équipe les dernières réalisations de la marque à l’hélice. Cela donne un empattement accru de 4.2cm et une longueur totale en hausse de 3cm (4.92m). Le plus impressionnant reste la largeur de 2.01m, qui représente 7cm de plus. Clairement, ce BMW X5 sera beaucoup plus habitable. Le coffre avec le hayon en deux parties cube 650 litres, soit un gain mesuré par rapport à son aïeul. Le style lui, évolue dans les grandes largeurs, avec un double haricot aux proportions caricaturales et la disparition des feux additionnels ronds. La face arrière est tout aussi étonnante, avec l’abandon des feux en L, et l’adoption de ce dessin en relief, qui se pare de jolies LED. Sur le modèle 50d, les canules d’échappement sont assez impressionnantes. Le dessin de la planche de bord évolue également, avec une instrumentation qui abandonne les traditionnels compteurs ronds. Elle dispose à présent d’une dalle numérique 100% paramétrable. L’écran centrale est maintenant tactile, on a droit à de nouveaux aérateurs très stylés, de nombreux inserts alu chromés, un éclairage d’ambiance très voyant, et le bois, ainsi que le cuir sont omniprésents. Les commandes autour du boîtier de vitesse sont toutes tactiles. En option, ce BMW X5 proposera un éclairage laser, une suspension pneumatique avec pack Off-Road capable de faire varier la garde au sol sur 8cm, les quatres roues directrices pour le dynamisme, les jantes en 22 pouces, un système de conduite semi-autonome en ville ou sur voie rapide, une clé de contact avec écran tactile, un système de stationnement 100% automatique et à distance, et une nouvelle fonction « Reversing assistant » capable de faire une marche arrière de façon autonome sur plus de 80m, en reprenant la trajectoire antérieur. Bref, rien ne manque sur ce nouveau SUV haut de gamme. Sous le capot, on retrouve pour ce lancement de carrière, le bloc 40i de 340ch, le 30d de 265ch, et le 50d (quatre turbos) de 400ch. Une motorisation 4 cylindres et une motorisation hybride arriveront un peu plus tard. La commercialisation de ce BMW X5 commencera en novembre 2018.

 

  

  

06 Juin 2018 : Enfin, Audi nous présente le Q8, son énorme SUV coupé, qui devra batailler contre le célèbre BMW X6, ou encore, le Mercedes GLE Coupé. Pas beaucoup moins encombrant qu’un Q7 finalement, l’Audi Q8 affiche un gabarit de 4.99m de long. Il est plus large et sa garde au toit est plus basse de 3cm. Ses lignes coupées à la serpe sont typiques des dernères réalisations de la marque aux anneaux. On remarque immédiatement cette calandre en relief à huit côtés qui arborent d’épais montants de couleur grise, les feux à multiple LEDs avec un projecteur additionnel juste en dessous, le profil plus classique à la fois massif et galbé, et cette poupe anguleuse qui arbore un long bandeau lumineux comme sur l’Audi A8. Technologiquement parlant, cette Audi Q8 se rapproche d’ailleurs beaucoup de la limousine de la famille. Il n’y a qu’ jeter un petit oeil à bord, pour se rendre compte que ce Q8 ressemble plus à une A8 qu’à un Q7. Une grande dalle numérique de 12.3 pouces, un écran tactile de 10.1 pouces, et un troisième de 8.6 pouces, on assiste à la disparition à peu près complète des traditionnels boutons. Rien à redire sur l’habitabilité, tout à fait royale pour cinq personnes. La banquette arrière sera coulissante en option et le coffre cube entre 605 et 1755 litres. Sous le capot, le bloc V6 3.0TDi de 286ch équipera le Q8 50TDi pour ce lancement de carrière, puis viendra le Q8 45TDi de 231ch, un SQ8 avec un V8 4.0L TDi de 435ch, et un bloc essence 55TFSi de 340ch. Toutes les motorisations devraient disposer du système de micro-hybridation avec alterno-démarreur fonctionnant sur un réseau 48 volts. Enfin, l’Audi Q8 disposera comme les Audi A6, A7 et A8, de 39 aides à la conduite, correspondant au niveau 3 de la conduite semi-autonome.

 

05 Juin 2018 : L’Alpine A110 est très certainement attendue à la Réunion par une poignée d’amoureux de la première génération née dans les années 60. Cette nouvelle mouture lui reste fidèle au niveau de la ligne et de la philosophie sportive de l’engin. Les 1955 exemplaires de l’Alpine A110 Première Edition sont déja tous vendus et la production se poursuit. La gamme classique se composera de la finition Pure et Légende. La finition Pure représente l’entrée de gamme, avec ses jantes en 17 pouces, sa climatisation, ses sièges monocoque Sabelt, sa navigation, son système smartphone mySpin et son éclairage à LED. Son tarif s’établit à 54 700€TTC. La finition Légende ajoute la sellerie cuir noire ou marron, un système audio Focal, les jantes en 18 pouces et des inserts en carbone dans l’habitacle. Son tarif est de 58 500€TTC. Il s’agit bien évidemment de prix métropole. Comptez 12 et ou 15000 euros supplémentaires pour la Réunion.

 

03 Juin 2018: Mac-Laren Spécial Opérations, le département personnalisation de la marque anglaise permet aux clients de Mac-Laren de modifier son véhicule à l’envie. Justement, une des dernières réalisations de MSO, c’est cette Mac-Laren 675LT Gulf Racing. Ces couleurs vous rappellent très certainement quelque-chose, puisque le pétrolier Gulf a grandement participé aux succès du sport automobile depuis les années 60. Ford GT40 Gulf, Porsche 917K ou encore plus récemment, Mac-Laren F1 GTR dans les années 90, les passionnées de sport automobile adorent cette teinte orange et bleu. MSO a particulièrement soigné cette 675T avec pas moins de 800 heures de peinture, l’adoption de nombreux accessoires MSO comme ce nouvel aileron, et un habillage intérieur faisant la part belle à l’orange. Sous le capot, toujours le V8 3.8L Bi-Turbo qui crache 675ch et qui est capable de propulser l’engin de 0 à 100km/h en 2.9s.

 

01 Juin 2018 : Ford importera bel et bien la Mustang Bullit en Europe. Il s’agit d’une série limitée s’inspirant du célèbre film de 1968 avec Steve McQueen, que l’on vous avait présentée il y a quelques semaines. On sait maintenant que la France disposera de 82 exemplaires. Sa teinte « Dark Highland Green, ses jantes noires spécifiques, l’absence de logo sur la calandre, sa sellerie cuir avec surpiqûres vertes, ses étriers de freins rouges, sa dotation comprenant la navigation avec système Sync 3 et les sièges chauffants et ventilés, son bloc V8 qui passe de 450 à 464ch, ont un coût. Cette Ford Mustang Bullit s’affichera au tarif de 65 400€TTC en Europe avec le malus écologique, soit un surcoût d’environ 7500€ par rapport au modèle standard. Malgré cette sérieuse inflation, cette Bullit reste une bonne affaire vu les prestations affichées, et a l’avantage d’être un sacré collector sur le marché des muscle-cars.

 

  

  

31 Mai 2018 : Vrai exercice de style de la part du carrossier néerlandais Remetzcar sur base de Tesla Model S. Concevoir un break n’est pas forcément une priorité pour le constructeur américain. Remetzcar a eu pour mission d’exauscer le caprice d’un riche client néerlandais, et le résultat est très convaincant et naturel. Le modèle est parfaitement réalisé avec un toit qui s’aggrandit, une grosse barre chromée en forme de C qui vient habiller la custode, une lunette légèrement inclinée, et un hayon massif qui intègre les feux d’origine. Cette Tesla Model S Break propose également un énorme toit vitré, et bien évidemment une capacité de chargement en hausse. Le châssis, la mécanique et la face avant, sont conformes à la berline classique, ce qui en fait un vrai break de chasse.

 

29 Mai 2018 : Alors que Fiat a réussi à faire renaître la 500 avec succès depuis plus de 11 ans, et que BMW cartonne avec sa gamme Mini, Volkswagen a bu la tasse avec sa Coccinelle. La New Bettle née en 1998 a eu bien du mal à s’imposer, et il en est de même pour la Coccinelle III de 2012. Pas assez ludique peut-être, pas assez sportif par rapport au modèl e originel, peu importe, les ventes n’ont jamais décollé, et le constructeur allemand s’apprête à mettre fin à la carrière de ce modèle mythique. Cette Volkswagen Coccinelle Ultimate est donc une série spéciale qui annonce une prochaine fin de production. Sa particularité, elle se base sur la version R-Line et dispose d’un équipement conséquent comprenant les projecteurs bi-xénon, le système de divertissement Discover Media, la caméra de recul, l’accés et le démarrage sans clé, le toit ouvrant panoramique, des stickers, la sellerie cuir avec sièges chauffants, la navigation ou le détecteur de fatigue. Elle sera disponible avec des jantes en 18 ou 19 pouces, et en version coupé ou cabriolet. Sous le capot, deux blocs moteur plutôt dynamiques, avec le 1.4TSi de 150ch et un 2.0TSi 220ch, accouplés à la boîte DSG à double embrayage. Volkswagen distribuera 300 exemplaires de cette série limitée.

 

27 Mai 2018 : Le marché chinois est particulièrement gâté par le groupe PSA. Citroën propose depuis plus d’un an son SUV compact C5 Aircross. Ce dernier débarque enfin sur le vieux continent. Compact, pas tant que ça, avec ses 4.50m de long, il s’agit du cousin du Peugeot 3008 et Opel Grandland X. Son style est très personnel avec ses lignes tout en rondeur, ses airbumps sur le bas des portières ou encore ses feux à étages. Citroën a soigné la modularité avec la présence de trois sièges indépendants et coulissants sur 15cm à l’arrière. Le coffre cube d’ailleurs 580 ou 720 litres selon configuration. Il s’agit d’un véhicule très moderne avec cette grande dalle numérique comme instrumentation de bord, son écran couleur tactile centrale de 8 pouces avec GPS 3D et nombres d’applications. Sous le capot, pour ce lancement de carrière en Europe, le Citroën C5 Aircross proposera le 1.2PureTech de 130ch, le 1.6PureTech de 180ch, le 1.5blueHDi de 130ch et le 2.0blueHDi de 180ch. Certains modèles disposeront de série de la boîte automatique EAT8.

 

24 Mai 2018 : Pas assez exclusive pour vous une Ferrari, la marque de maranello vous propose de concevoir un véhicule selon vos goûts, bien souvent des modèles uniques pour les clients les plus fortunés de la planète. C’est la cas de cette Ferrari SP38 qui reprend la base technique de la 488GTB. Sous le capot, toujours le V8 3.9L Bi-Turbo de 670ch, mais une ligne qui s’inspire grandement des années 80. L’inspration vient d’ailleurs de la mythique F40 ou de la berlinette 308GTB. Une face avant affinée, un léger pare-choc qui s’équipe d’une rangée de LED aux extrêmités, de petits phares, une calandre béante avec une grande lame, la carrosserie de cette très exclusive SP38 est vraiment spécifique. De profil, Ferrari a parfaitement camoufler les entrées d’air et le capot moteur est aérodynamique avec ces persiennes. La partie arrière est plus torturée avec un aileron qui dérive de la F40 et un bloc central intégrant les pots d’échappement et quatre feux nous rappelant le passé. Cette Ferrari SP38 sera exposée à la Villa d’Este à partir du 26 mai avant une livraison à son anonyme client.

 

23 Mai 2018 : Best-seller de la marque Kia en Europe, le Sportage connaît un petit lifting après moins de trois ans de carrière. Les phares avant profitent d’un nouvel éclairage LED, les antibrouillards sont redessinés et s’habillent d’une barre type aluminium, la barre chromée sur le hayon disparaît au profit du bandeau lumineux, et les versions GT-Line se parent de nouvelles jantes en 19 pouces. A bord, on remarque juste un nouveau volant, et un écran de 8 pouces qui dispose du système de vision à 360°. N’oublions pas le régulateur de vitesse qui devient actif jusqu’à l’arrêt total du véhicule. Sous le capot, le 1.7CRDi de 115ch et le 2.0CRDi de 136ch laisse place à un nouveau 1.6CRDi de 115 et 136ch. Un 2.0 diesel Ecodynamics+ est toujours diponible. Ce dernier s’équipe d’un système de micro-hybridation avec un alterno-démarreur fonctionnant sur un réseau électrique de 48 volts.

 

23 Mai 2018 : Quelques milliards de personnes ont suivi à la télé, samedi dernier, le mariage princier entre Harry et une certaine Meghan Markle. Le constructeur anglo-allemand Mini a bien évidemment sauté sur l’occasion pour présenter un modèle unique, qui sera ensuite vendu aux enchères au profit de l’association CHIVA (Children’s HIV Association) à la demande du couple princier. Cette Mini 3 portes reprend la base technique de la Cooper S, avec son 2.0L Turbo de 192ch, 280nm de couple, et sa boîte auto à 7 rapports. Mini a mis l’accent sur la finition et la personnalisation princière pour ce véhicule unique. Une teinte de toit mêlant le drapeau britannique et américain, une teinte exclusive Crystal White, du chrome à profusion sur la calandre, le pourtour des feux et les poignées de portes, les jantes spécifiques, les initiales des époux au niveau des répétiteurs de clignotants, les seuils de portes « Mini loves you », ou encore une projection « Just Married » sur le sol à l’ouverture des portes, un placage 3D sur la planche de bord avec le prénom des mariés, et les reflets bleu argenté sur la carrosserie et au niveau de l’habitacle, Mini n’a fait l’impasse sur aucun détail.

 

21 Mai 2018 : Genesis est la marque de luxe de Hyundai. Encore méconnu en Europe, le constructeur coréen mise bien évidemment sur le marché américain pour se faire une place dans le monde du haut de gamme, un peu comme l’avait fait Lexus dans les années 90. Genesis s’attaque donc au marché asiatique et américain, mais devrait débarquer sur le vieux continent à l’horizon 2020. Le concept Essentia est là pour démontrer les ambitions de Genesis dans la conception de modèles électriques. Une ligne à coupé le souffle, ce coupé 2+2 ne cache pas ses ambitions sportives. Un design épuré, des voies très larges, une bulle en guise de cockpit, de grosses jantes couleur cuivre, et un aérodynamisme particulièrement soigné, la Genesis Essentia concept cache une motorisation 100% électrique, capable de la propulser de 0 à 100km/h en 3.0s.

 

20 Mai 2018 : Bientôt le clap de fin pour la DS 3, la citadine 3 portes qui a connu une carrière à rallonge, puisque sortie en 2010. La production de la citadine premium française prendra fin en mars 2019. En attendant, DS propose une série limitée de plus, un modèle qui s’inspire de l’univers du Café Racer. Ce mouvement est né dans les années 1950, avec un type de moto bien précis, une sorte de custom optimisée pour plus de performances et de maniabilité. Les adeptes de café racer préférait s’arrêter dans un café plutôt que d’abuser des boissons alcoolisées. Cette DS 3 Café Racer reprend tous les codes stylistiques de ce monde très particulier de la moto. Des stickers vintage sur le toit, sur l’aile arrière et sur la planche de bord, elle ajoute des petits logos 3 sur les portes et sur le capot. La finition a été soignée, avec un véhicule qui reprend nombres d’équipements de la version Sport Chic, comme l’écran tactile de 7 pouces, la caméra et radar de recul, la navigation GPS, les jantes en 17 pouces, les feux DS LED Vision ou la sellerie cuir. Cette DS 3 Café Racer sera disponible uniquement avec le 1.2 PureTech de 110 et 130ch. Le modèle 110ch pourra s’équiper de la boîte automatique EAT6. Pas de cadeau au niveau des tarifs avec un modèle qui demande un surcoût d’environ 2500€ par rapport à une DS 3 Sport Chic. Elle sera disponible en Europe entre 26 700 et 28 350€TTC.

 

18 Mai 2018 : La production de la Fiat 500 franchit le cap des 2 millions d’unités. La deux millionième Fiat 500 est sortie hier de la ligne de production de l’usine de Tychy en Pologne. L’emblématique Fiat est commercialisée dans plus de 100 pays à travers le monde et 80 % des ventes sont réalisées hors d’Italie, ce qui en fait le modèle Fiat le plus mondialisé. La 500 est leader du marché dans neuf pays européens et fait partie du trio de tête dans sept autres pays. Après 11 années de commercialisation, la nouvelle 500 vient de connaître le meilleur trimestre de toute son histoire avec près de 60 000 unités vendues en Europe. La deux millionième Fiat est sortie hier de la ligne de production de l’usine de Tychy en Pologne. Il s’agit d’une Fiat 500C Collezione, arborant une livrée bicolore exclusive blanche et grise « Primavera ». Elle est équipée du moteur TwinAir Turbo de 85 ch et sera livrée à un client italien.

 

16 Mai 2018 : Aston-Martin muscle sa magnifique GT, la DB11 V12. Cette version haut de gamme de la DB11 a vu son hégémonie menacé par l’arrivée de la DB11 V8 et de son bloc AMG de 510ch. Le constructeur de Gaydon dynamise donc son V12 5.2L Bi-Turbo qui voit sa puissance passée de 608 à 639ch. Voici donc l’Aston-Martin DB11 AMR, qui se pare d’un châssis dont l’amortissement a été retravaillé, d’une ligne d’échappement qui se libère en mode sport, et d’une boîte de vitesse à 8 rapports recalibrée. Le 0 à 100km/h est effacé en 3.7s (un gain de 2 dixièmes) et la vitesse de pointe est de 334km/h. Quelques détails stylistiques démarquent ce modèle survitaminé, comme les nombreuses touches de noir qui ornent les optiques, les sorties d’échappement, la calandre, sans oublier le toit noir brillant. Une version AMR Signature propose une teinte de carrosserie Sterling Green, avec du jaune qui habille nombres d’éléments de la carrosserie.

 

14 Mai 2018 : C’est au Festival de Wörthersee (grande messe de la famille Volkswagen) en Autriche, qu’on découvrira un concept très réaliste sur base de Golf GTi. Le géant allemand est très impliqué depuis deux ans dans les différents championnats nationaux du TCR. Cette catégorie de voiture de tourisme a pris de l’ampleur cette année, avec un championnat du monde très prisé, qui attire nombres de constructeurs. Cette Volkswagen Golf GTi TCR est une version optimisée de la célèbre compacte sportive. Un bouclier avant remanié, de jolies jantes 18 pouces noires, des stickers spécifiques, et la possibilité de disposer d’une ligne d’échappement Akrapovic, elle profite également de quelques évolutions techniques par rapport à la GTi classique. Son 2.0TSi voit sa puissance passée de 245 à 290ch, et le train avant est associé de série à un autobloquant, pour un surplus d’efficacité en conduite dynamique. Elle croise également à 264km/h si vous décidez e vous affranchir de la bride électronique à 250km/h. A quand une commercialisation ?

 

11 Mai 2018 : On l’attendait d’un jour à l’autre, Rolls-Royce dispose à présent dans sa gamme, d’un SUV premium. La marque anglo-allemande a particulièrement soigné le degré de finition, en espérant s’élever au dessus du Bentley Bentayga et du Lamborghini Urus en terme de prestige. On vous présente donc le Rolls-Royce Cullinan, un monstre de 5.34m de long et qui pèse pas moins de 2660kg. Cet engin reprend la plate-forme de la Phantom, mais s’équipe bien évidemment d’une transmission intégrale. Le Cullinan repose sur des suspensions pneumatiques capable de lire la route. Son V12 6.75L Bi-Turbo de 571ch et 850nm de couple respecte la plus pure tradition. Ce SUV prendra soin de vous, avec une finition faisant appel à du cuir pleine fleur, et à du bois précieux. Cette immense familiale s’abaisse de quelques centimètres quand vous ouvrez la porte afin de vous faciliter l’entrée, les portes arrières sont antagonistes, et vous pouvez disposer en options dans le coffre, de deux sièges rétractables et d’une mini-table vous permettant de pique-niquer. Le coffre cube 600 litres, et Rolls-Royce ajoute même une banquette rabattables (option) pour l’aspect pratique. Le Cullinan pourra même vous emmener très loin, avec sa capacité à traverser des guès allant jusqu’à 54cm. La technologie embarquée provient bien évidemment du groupe BMW, et les feux disposent de la technologie LED et laser.

 

10 Mai 2018 : BMW dévoile la M5 Compétition. Comme si ça ne suffisait pas, le constructeur à l’hélice propose une version optimisée de sa terrible routière sportive. Au niveau du look, les esthètes remarqueront immédiatement la teinte noire qui habille la calandre, les rétroviseurs ou encore le petit becquet sur la malle. Les jantes de 20 pouces sont spécifiques à ce modèle. Le châssis est abaissé de 7mm, les suspensions sont raffermies et BMW a installé une barre anti-roulis plus ferme à l’arrière. Grâce à sa transmission intégrale, cette BMW M5 compétition est sans aucun doute, la routière la plus efficace du moment. Enfin, le V8 4.4L Bi-Turbo voit sa puissance passée de 600 à 625ch pour un couple inchangé de 750nm. Le 0 à 100km/h gagne un dixième, avec 3.3s, et le 0 à 200km/h, 3 dixièmes, avec un temps de 10.8s.

 

08 Mai 2018 : Lotus présente une déclinaison supplémentaire pour son Exige. Cette dernière prend place entre la déjà très performante Exige Sport 350 et la radicale Exige Cup430. La Lotus Exige Sport 410 est certainement le modèle le plus polyvalent de la gamme, avec son V6 3.5L à compresseur qui développe 417ch et 416nm de couple, son châssis adapté à un usage routier et son équipement offrant un minimum de confort. Lotus a encore travaillé sur le poids, avec une machine de seulement 1074kg. Le constructeur d’Hetel permet même de descendre jusqu’à 1054kg en option, ce qui en fait la Lotus la plus légère de la gamme. Le 0 à 100km/h est avalé en seulement 3.4s, et elle croise à 290km/h. L’Exige Sport 410 sera disponible en coupé ou en roadster. Cette super sportive est l’une des plus efficaces au monde, et se présente comme une Porsche 911GT3 à la sauce anglaise. Elle sera disponible en Europe à partir de 112 800€TTC.

 

06 Mai 2018 : Hyundai présente le version restylée de sa citadine compacte, l’i20. Cette dernière adopte la calandre type cascade, avec un bouclier totalement redessiné qui apporte un surplus d’agressivité. La poupe arbore des feux plus volumineux, la plaque d’immatriculation prend à présente place sur la hayon et on remarque les nouveaux antibrouillards sur le pare choc. Le client pourra opter pour une teinte bi-ton avec un toit noir. La version baroudeuse Active ajoute les traditionnelles barres de toit et les différentes protections en plastique. Hyundai a également revu les technologies embarquées, avec l’arrivée d’un écran tactile de 7 pouces, de feux adaptatifs, du freinage autonome d’urgence et d’un système de maintien dans la voie. Sous le capot, exit le diesel, la marque coréenne a décidé de ne proposer que des blocs essence. On a droit au 1.2L de 75 et 84ch, et au 1.0T-Gdi (Turbo essence) de 100ch. Ce dernier peut disposer en option, de la boîte DCT-7 à double embrayage.

 

04 Mai 2018 : Pour les passionnés de sport automobile, le nom de Brabham vous évoque forcément quelque chose. Jack Brabham a été triple champion du monde de Formule 1 (1959,1960 et 1966), et a été le premier à avoir un titre avec une écurie portant son nom, en 1966. David Brabham, son fils a couru quelques Grand-Prix avant de se convertir à l’endurance. La marque Brabham est sur le point de renaître, avec cette BT62 qui se présente comme une supercar totalement dédiée à la piste. Il s’agit d’une bi-place avec moteur central arrière qui ne pèse que 972kg. Sous le capot, un V8 5.4L atmosphérique poussé à 710ch et 667nm de couple, qui devrait donner des ailes à ce bolide. L’appui aérodynamique peut aller jusqu’à 1200kg grâce au gros aileron et à l’immense diffuseur. Long de 4.46m et large de 1.95m, cette Brabham BT62 repose sur des pneus Michelin de compétition. David Brabham n’exclut pas un engagement en course si le règlement le permet. En attendant, cette supercar sera disponible à la vente pour les clients qui voudront bien débourser la coquette somme de 1.10 millions d’euros. La production sera limitée à 70 exemplaires.

 

02 Mai 2018 : Le Porsche Cayenne de troisième génération vient juste de poser ses roues sur notre île. Ce SUV très luxueux sera disponible uniquement avec des motorisations essence, avec le Cayenne (V6 3.0L Turbo de 340ch), le Cayenne S (V6 2.9L Bi-Turbo de 440ch), et le Cayenne Turbo (V8 4.0L Bi-Turbo 550ch). Le prestigieux constructeur allemand présente aujourd’hui une version hybride rechargeable qui colle parfaitement à la fiscalité française. Notre réseau local a déjà annoncé qu’il misera beaucoup sur ce nouveau Porsche Cayenne E-Hybrid 2018. Sous le capot, la même mécanique que pour la Panamera, soit un V6 3.0L Turbo de 340ch associé à un moteur électrique de 136ch. La puissance cumulée de 462ch (700nm de couple) permet de catapulter l’engin de 0 à 100km/h en 5.0s. Les 2.3 tonnes n’ont donc pas l’air de l’effrayer. La capacité de la batterie s’est amélioré avec une charge qui passe de 10.9 à 14.1kWh. Ce Cayenne est capable de parcourir 44km en mode full électrique avant de passer en mode charge. La batterie se recharge en 8 ou 3 heures de temps selon votre installation électrique. Porsche annonce une consommation de 3.2L au 100km selon le cycle NEDC. Cela permet d’oublier les 10 500€ de malus du reste de la gamme, et de considérablement diminuer la TVS (Taxes sur les véhicules de société). Quatre options supplémentaires seront maintenant disponibles au catalogue, avec de jolies jantes en 22 pouces, un système d’affichage tête-haute, une climatisation activable à distance et un pare-brise chauffant.

 

02 Mai 2018 : Lexus lancera sa nouvelle routière en France dans quelques semaines. Ce Lexus ES n’a jamais été importé en Europe, mais ce dernier remplacera à très court terme la GS, dont les ventes s’effritent sur le vieux continent. Plus simple de conception, cette ES repose sur la nouvelle plate-forme modulaire TNGA du groupe Toyota, et sera donc une traction contrairement à la GS. Avec ses 4.98m de long, le Lexus ES joue à 100% la carte du confort, et ne proposera assurément pas de version sportive comme la plupart de ses concurrentes (Série 5, A6, Classe E etc...). Lexus ne l’importera qu’en version hybride (300h) chez nous. Il s’agit d’un 4 cylindres 2.5L et un bloc électrique développant 218ch. Lexus n’a pas oublié les équipements haut de gamme avec des sièges grand confort avec dossiers inclinables électriquement à l’arrière, une instrumentation 100% numérique, un système audio Mark Levinson, et tous les systèmes de sécurité Lexus+. Une version ES350 avec un V6 3.5L de 268ch sera disponible sur d’autres marchés.

 

01 Mai 2018 : DS se projette dans le futur avec ce concept, où les ingénieurs ont eu carte blanche. La DS X E-Tense est donc la sportive de 2035, et sa particularité est cette asymétrie particulière qui concerne tous les angles du véhicule. Une calandre qui part de travers, une poupe qui en fait de même, une vision très particulière vu de hauteur, et deux façons de voyager pour le passager et son conducteur. Version roadster pour le pilote, et un cockpit fermé pour son passager, qui profite d’un plancher transparent, d’un siège ventilé et massant, d’une machine à café, d’un diffuseur de parfum ou d’un purificateur d’air. Le pilote est beaucoup moins gâté avec une position type monoplace, mais il peut activer un mode autonome pour une petite pose. Sous le capot, deux moteurs électriques au niveau des roues avant qui développe 540ch. Un mode circuit permet de disposer de 1360ch. Il faut dire que le châssis s’inspire de la Formule E, dans laquelle la marque premium française est engagée. Une vision intéressante de l’avenir, même si on apprécierait une plus grande attention sur le présent, avec l’arrivée de nouveau modèle de série dans la gamme DS.

 

29 Avril 2018 : Pour les amoureux de youngtimers, un superbe photo reportage de notre partenaire photos.automobiles.com


     Le samedi 21 avril 2018, les youngtimers ont envahi l’Autodrome de Linas-Montlhéry. 700 autos et motos étaient réunies au cœur de l’anneau de vitesse, 350 en démonstration, un village remplis de passionnés, une bourse d’échange et de pièces, … et l’équipe du magazine Youngtimers réunie au grand complet ! C’était le festival des GTI les plus dingues des années 80 et 90, les phares jaunes, les baguettes en plastique, le son des turbo, et les sièges en skaï… dans l’ambiance Youngtimers ! Sur la piste, des démonstrations par sessions de 20 minutes, des runs en ligne droite, le concours d’état et bien d’autres animations. Une 8ème édition très réussie !

 

http://www.photos-automobiles.com/evenements/317-youngtimers-festival-2018.html

 

 

26 Avril 2018 : Le BMW iX3 sera commercialisé en 2020. BMW dévoile le concept qui préfigure ce futur modèle de la gamme i, et qui représente le deuxième véhicule 100% électrique, après la citadine i3. Le constructeur bavarois annonce la conception d’une nouvelle unité électrique comprenant le moteur, la transmission et l’électronique, avec sa technologie eDrive. L’ensemble est compact et très léger, et offre une puissance de 200kw (270ch). La batterie de 70kwh serait capable de propulser cet engin pendant 400km, et sur une borne rapide de 150kw, la recharge se ferait en 30 minutes. On note bien évidemment le style épuré de ce SUV, avec cette calandre haricot un peu spéciale et obturée. Le bouclier avant, les jantes et le diffuseur arrière très lisse, privilégie bien sûr l’aérodynamisme de ce iX3.

 

25 Avril 2018 : C’est au Salon de Pékin que Mercedes dévoile sa Classe A Sedan. Attention, ce véhicule n’est pas destiné au marché européen, et il a été conçu avant tout pour la Chine. Ne surtout pas confondre cette Mercedes Classe A Sedan avec le CLA, le coupé 4 portes. Ce nouveau modèle est simplement une version tricorps de la nouvelle compacte Classe A. L’empattement a pris 6cm pour le confort des passagers arrière. Elle mesure 4.61m de long, et son coffre cube 420 litres. Le design reste assez dynamique par rapport au CLA, tout en offrant une garde au toit plus généreuse. Sous le capot, Mercedes proposera deux 4 cylindres essence avec un 1.3L Turbo de 136 (A180L) et 163ch (A200L) et un 2.0L Turbo de 190ch (A250L).

 

24 Avril 2018 : Une chose est sûre, Mercedes ne vise certainement pas le marché européen en créant cette Maybach Ultimate Luxury. Ce look étrange est une sorte de mix entre une limousine et un SUV, mais le résultat final nous laisse dubitatif. La clientèle visée n’a que faire de la grace d’une berline luxueuse, ou de l’aspect massif d’un SUV haut de gamme, le but recherché est de proposer un engin exclusif qui se démarque de la concurrence. Ce Vision Mercedes-Maybach Ultimate Luxury est un concept qui sera présenté au Salon de Pékin. Un engin de 5 mètres de long, haut sur pattes, qui dispose d’une lunette arrière et d’un toit panoramique en deux parties. A l’intérieur, du cuir pleine fleur, des matériaux recouverts d’or rose, du chrome, du bois, et un agencement futuriste de la planche de bord, qui rend ce modèle très spécial. A noter la présence d’un service à thé pour les passagers arrière, certainement chinois. Sous le capot, Mercedes-Maybach joue la carte de l’écologie, avec la présence de 4 moteurs électriques pour une puissance totale de 748ch, fonctionnant grâce à une batterie de 80kwh et capable d’une autonomie de 500km.

 

23 Avril 2018 : Volkswagen prouve son intérêt pour les véhicules 100% électriques, et s’attaquera donc à une des plus célèbres courses des Etats-Unis, la montée de Pikes Peak. Le constructeur allemand a l’ambition de remporter le général avec son prototype électrique. Cette Volkswagen I.D R Pikes Peak s’équipe de deux blocs de 250kW, permettant une puissance cumulée de 680ch. Il s’agit d’une 4 roues motrices pesant 1100kg, capable d’abattre le 0 à 100km/h en 2.25s, soit plus rapidement qu’une Formule 1 en terme d’accélération. Le premier objectif sera de battre le proto électrique de Rhys Millen engagé en 2016 (8mn57s118), mais l’ambition d’un constructeur tel que Volkswagen ne s’arrête pas là. Si il sera difficile d’égaler le record absolu de Sébastien Loeb sur Peugeot 208 (8mn13s878), Volkswagen ne désespère pas de gagner le général devant les véhicules thermiques. A son volant, le très expérimenté Romain Dumas, triple vainqueur de l’épreuve sur une barquette Norma (artisan français qui a participé à la conception de cette I.D. R).

 

22 Avril 2018 : Le Volkswagen a connu un léger lifting en 2017, mais a surtout remplacé son 4 cylindres 2.0TDi bi-turbo pour un plus prestigieux V6 3.0TDi de 163, 204 ou 224ch. Le Mercedes Classe X a depuis fait son entrée sur le segment des pick-ups, et si les versions d‘entré de gamme doivent se contenter du 4 cylindres 2.3Dci de 190ch d’origine Renult-Nissan, il en va tout autrement pour le Classe X350D qui dispose d’un excellent 6cylindres Mercedes de 258ch. L’Amarok a donc décidé de mettre un peu plus de puissance sous son capot. Le modèle de 224ch laisse place à une version optimisée de 258ch, et même un peu plus grâce à l’overboost. Le couple passe de 550 à 580nm. Ce Volkswagen Amarok 3.0TDi 258ch sera disponible uniquement en finition Carat et Aventura, et sera automatiquement accouplé à la transmission intégrale 4Motion (gérée électroniquement) et à la boîte automatique à 8 rapports. Le client pourra opter pour de superbes jantes graphite en 20 pouces.

 

20 Avril 2018 : Jaguar propose en 2018 une nouvelle finition et une nouvelle motorisation pour sa berline XE. Du côté du moteur, cette XE profitera du 4 cylindres 2.0L Turbo de 300ch qui équipe déjà la sportive de la gamme, la F-Type. Ce bloc moteur s’intercale en 2.0L Turbo 250ch et le V6 3.0L Turbo de 380ch. Les performances sont assez alléchantes pour ce 4 cylindres, capable de propulser cette XE de 0 à 100km/h en 5.7s. Cette Jaguar XE 300 Sport sera automatiquement accouplé à la transmission intégrale et la boîte automatique ZF à 8 rapports. La finition Sport comprend quelques artifices comme les jantes exclusives en 19 pouces, un entourage de calandre et une partie du bouclier arrière en gris foncé, des coques de rétroviseurs, des badges « 300 Sport » jaunes, une sellerie cuir avec surpiqûres de la même teinte, des seuils de portes spécifiques et un pédalier en métal.

 

19 Avril 2018 : Le géant américain Général Motors est tout à fait capable de produire très rapidement des véhicules 100% électriques. Il l’a prouvé avec la Chevroilet Volt, et sa gamme se compose de nombreux modèles hybrides. Le groupe américain présente ce concept-car à Pékin, sous le patronyme de Buick Enspire. Plutôt ambitieux vu les caractéristiques techniques, ce SUV écolo et sportif, se pare de deux moteurs électriques qui développent une puissance totale de près de 558ch (410kW). La batterie qu’elle embarque serait capable de mouvoir ce véhicule pendant 600km, et de se recharger à 80% en 40 minutes. Le 0 à 100km/h en 4.0s est plus que réaliste. La planche de bord ultra-futuriste comprend nombres d’écrans OLED, et son affichage tête-haute est un système de projection s’étendant sur tout le pare-brise.

 

18 Avril 2018 : La BMW M2 Coupé laisse place à la M2 Compétition. La petite bombinette munichoise revoit légèrement son look, avec un bouclier avant un peu plus agressif, des rétroviseurs redessinés et des jantes spécifiques en 19 pouces. On remarque le système de freinage renforcé avec des disques de 400mm à l’avant. Le berceau moteur est à présent en plastique renforcé de fibre de carbone, promettant un meilleur guidage du train avant. La plus grosse évolution est l’adoption du bloc moteur des M3 et M4. L’ancien 6 cylindres 3.0L Turbo laisse donc place au bloc S55, comprenant lui, deux turbos. La puissance passe de 370 à 410ch, et le couple de 500 à 550nm. Le système de refroidissemnt a été modifié, et cette BMW M2 Compétition s’équipe à présent d’un filtre à particules. Pas de révolution au niveau des performances néanmoins, avec un 0 à 100km/h effectué en 4.4s (Boîte manuelle) et 4.2s (DKG7), soit un gain d’un dixième. A bord, BMW se contente de proposer un bouton de démarrage rouge, de nouveaux sièges sport avec appuie-tête intégré et une instrumentation légèrement modifiée. Elle sera disponible en Europe à un tarif approchant les 66 950€ hors malus écologique.

 

17 Avril 2018 : Volkswagen a bien essayé de relancer la carrière de sa fameuse coccinelle durant ces dernières années, mais deux générations plus tard, la mayonnaise n’a définitivement pas prise. Une Golf déguisée en coccocinelle, ce n’était apparemment pas la bonne recette. Le préparateur allemand Memminger a eu l’idée de concevoir un modèle un peu plus rétro, qui s’adressera à une clientèle plus fortunée. Une caisse rigidifiée, un empattement revu à la hausse pour accueillir le bloc moteur en position centrale arrière, un moteur 4 cylindres 2.7L d’origine Porsche (912) de 210ch et 247nm de couple, un poids de seulement 800kg, et des freins de 911, cette Memminger Roadster 2.7 devrait être passionnante à piloter. Le look est fidèle au modèle originel, malgré quelques spécificités, comme les jantes en 19 pouces, l’ablation des places arrière, les prises d’air au niveau des arceaux de sécurité et les nouveaux feux aux xénons. L’instrumentation minimaliste vous met dans l’ambiance, avec un compteur, un compte-tour, une jauge de pression d’huile, un indicateur de température moteur et une horloge. Memminger pourrait produire une vingtaine d’exemplaires à la demande, à un tarif qui reste à préciser.

 

14 Avril 2018 : Grande tradition chez Audi, les breaks « Avant » représentent une grosse partie des ventes du constructeur. Après la présentation de la berline A6 à Genève, la marque aux anneaux nous propose un mois plus tard, l’Audi A6 Avant. Le style général reste le même avec une véhicule de 4.94m qui a pour atout d’offrir une capacité de chargement accrue. Un coffre de 565 litres, et de 1680 litres avec la banquette rabattue, cela plaira sans aucun doute aux familles pour partir en vacances, ou pour faire de gros achats dans les magasins de meuble. Ce break très classieux profite évidemment de tous les équipements de la berline tricorps, avec plus de 35 aides à la conduite, et de motorisations allant de 190 à 340ch. Tous les blocs V6 seront équipés d’un système de micro-hybridation avec un alterno-démarreur fonctionnant aux 48 volts.

 

11 Avril 2018 : Après la Ford Mustang, c’est au tour de la Chevrolet Camaro de connaître un lifting de mi-carrière. Les changement sont tout de même très visibles au niveau de la face avant, avec une calandre plus large et de magnifiques feux diurnes qui s’allongent sur cette dernière. A l’arrière, les feux longilignes retrouvent des rondeurs, ce qui donne un aspect plus sportif. Le modèle 1LE équipé du bloc 4 cylindres 2.0L Turbo de 275ch profite à présent des réglages châssis de la Camaro SS. Il disposera de la boîte mécanique à 6 rapports. La Camaro SS garde son V8 6.2L de 453ch, mais pourra profiter de la nouvelle boîte automatique à 10 rapports de la terrible ZL1 (659ch). Enfin, les technologies embarquées comprennent le nouveau système infotainment 3, l’écran couleur de 7 ou 8 pouces, l’alerte anti-collision, la caméra de recul dans le rétroviseur intérieur, une navigation par satellite et un système de données sur les performances du véhicule.

 

10 Avril 2018 : Ford lève le voile sur sa Ford Focus 4. Cette nouvelle mouture est capital pour la marque américaine, puisque la Focus est l’un des modèles les plus populaires dans la gamme à l’instar d’une Golf chez Volkswagen. On rappelle que cette berline compacte s’est écoulée à plus de 16 millions d’exemplaires depuis 1998. La nouvelle mouture hérite d’une plate-forme inédite, baptisée C2. L’empattement prend 5cm, la longueur totale 2cm grâce aux portes-à-faux réduits (4.38m au total). Cela profite à l’habitabilité et le coffre gagne 25 litres en contenance, mais il n’est pas le plus grand de la catégorie avec ses 388 litres. Ford annonce un poids en baisse de près de 90kg. Elle sera déclinée en berline et en break (4.66m), et sera disponible en finition Trend, Titanium, ST-Line, Active et Vignale. Le modèle Active se pare de tous les artifices de la baroudeuse avec une garde au sol majorée de 44mm et des protections en plastique. Ford propose pour la première fois la finition premium Vignale sur sa Focus. Vous remarquerez d’ailleurs les différents types de calandre, une face avant qui s’inspire toujours autant de l’univers Aston-Martin. La partie arrière se pare à présent de feux qui mordent copieusement sur le hayon. La planche de bord ressemble fortement à celle de sa petite soeur, la Fiesta. Un écran couleur tactile de 8 pouces en hauteur, un grand ordinateur de bord au milieu des compteurs et un minimum de boutons sur la console centrale, cette Ford Focus IV met l’accent sur l’ergnomie. Tant mieux, puisque la liste d’équipement proposée est généreuse, et si vous optez pour les versions haut de gamme, Ford proposera le régulateur de vitesse actif avec fonction arrêt et démarrage dans les embouteillages, l’aide au stationnement 100% autonome, le chargeur de smartphone par induction, les différents modes de conduite, un affichage tête haute, un système de maintien dans la voie, les feux adaptatifs, le freinage automatique d’urgence avec détecteur de piétons et de cyclistes, et le système multimédia Sync 3. Sous le capot, on retrouve le 3 cylindres 1.0L Ecoboost de 100 et 125ch, un 3 cylindres 1.5L Ecoboost de 150 et 182ch. Ford présentera un modèle hybride essence en 2019. Du côté des diesel, on a droit au 1.5TDCi de 95 et 120ch, et un 2.0TDCi de 150ch pour ce début de carrière.