Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

20 Avril 2018 : Jaguar propose en 2018 une nouvelle finition et une nouvelle motorisation pour sa berline XE. Du côté du moteur, cette XE profitera du 4 cylindres 2.0L Turbo de 300ch qui équipe déjà la sportive de la gamme, la F-Type. Ce bloc moteur s’intercale en 2.0L Turbo 250ch et le V6 3.0L Turbo de 380ch. Les performances sont assez alléchantes pour ce 4 cylindres, capable de propulser cette XE de 0 à 100km/h en 5.7s. Cette Jaguar XE 300 Sport sera automatiquement accouplé à la transmission intégrale et la boîte automatique ZF à 8 rapports. La finition Sport comprend quelques artifices comme les jantes exclusives en 19 pouces, un entourage de calandre et une partie du bouclier arrière en gris foncé, des coques de rétroviseurs, des badges « 300 Sport » jaunes, une sellerie cuir avec surpiqûres de la même teinte, des seuils de portes spécifiques et un pédalier en métal.

 

19 Avril 2018 : Le géant américain Général Motors est tout à fait capable de produire très rapidement des véhicules 100% électriques. Il l’a prouvé avec la Chevroilet Volt, et sa gamme se compose de nombreux modèles hybrides. Le groupe américain présente ce concept-car à Pékin, sous le patronyme de Buick Enspire. Plutôt ambitieux vu les caractéristiques techniques, ce SUV écolo et sportif, se pare de deux moteurs électriques qui développent une puissance totale de près de 558ch (410kW). La batterie qu’elle embarque serait capable de mouvoir ce véhicule pendant 600km, et de se recharger à 80% en 40 minutes. Le 0 à 100km/h en 4.0s est plus que réaliste. La planche de bord ultra-futuriste comprend nombres d’écrans OLED, et son affichage tête-haute est un système de projection s’étendant sur tout le pare-brise.

 

18 Avril 2018 : La BMW M2 Coupé laisse place à la M2 Compétition. La petite bombinette munichoise revoit légèrement son look, avec un bouclier avant un peu plus agressif, des rétroviseurs redessinés et des jantes spécifiques en 19 pouces. On remarque le système de freinage renforcé avec des disques de 400mm à l’avant. Le berceau moteur est à présent en plastique renforcé de fibre de carbone, promettant un meilleur guidage du train avant. La plus grosse évolution est l’adoption du bloc moteur des M3 et M4. L’ancien 6 cylindres 3.0L Turbo laisse donc place au bloc S55, comprenant lui, deux turbos. La puissance passe de 370 à 410ch, et le couple de 500 à 550nm. Le système de refroidissemnt a été modifié, et cette BMW M2 Compétition s’équipe à présent d’un filtre à particules. Pas de révolution au niveau des performances néanmoins, avec un 0 à 100km/h effectué en 4.4s (Boîte manuelle) et 4.2s (DKG7), soit un gain d’un dixième. A bord, BMW se contente de proposer un bouton de démarrage rouge, de nouveaux sièges sport avec appuie-tête intégré et une instrumentation légèrement modifiée. Elle sera disponible en Europe à un tarif approchant les 66 950€ hors malus écologique.

 

17 Avril 2018 : Volkswagen a bien essayé de relancer la carrière de sa fameuse coccinelle durant ces dernières années, mais deux générations plus tard, la mayonnaise n’a définitivement pas prise. Une Golf déguisée en coccocinelle, ce n’était apparemment pas la bonne recette. Le préparateur allemand Memminger a eu l’idée de concevoir un modèle un peu plus rétro, qui s’adressera à une clientèle plus fortunée. Une caisse rigidifiée, un empattement revu à la hausse pour accueillir le bloc moteur en position centrale arrière, un moteur 4 cylindres 2.7L d’origine Porsche (912) de 210ch et 247nm de couple, un poids de seulement 800kg, et des freins de 911, cette Memminger Roadster 2.7 devrait être passionnante à piloter. Le look est fidèle au modèle originel, malgré quelques spécificités, comme les jantes en 19 pouces, l’ablation des places arrière, les prises d’air au niveau des arceaux de sécurité et les nouveaux feux aux xénons. L’instrumentation minimaliste vous met dans l’ambiance, avec un compteur, un compte-tour, une jauge de pression d’huile, un indicateur de température moteur et une horloge. Memminger pourrait produire une vingtaine d’exemplaires à la demande, à un tarif qui reste à préciser.

 

14 Avril 2018 : Grande tradition chez Audi, les breaks « Avant » représentent une grosse partie des ventes du constructeur. Après la présentation de la berline A6 à Genève, la marque aux anneaux nous propose un mois plus tard, l’Audi A6 Avant. Le style général reste le même avec une véhicule de 4.94m qui a pour atout d’offrir une capacité de chargement accrue. Un coffre de 565 litres, et de 1680 litres avec la banquette rabattue, cela plaira sans aucun doute aux familles pour partir en vacances, ou pour faire de gros achats dans les magasins de meuble. Ce break très classieux profite évidemment de tous les équipements de la berline tricorps, avec plus de 35 aides à la conduite, et de motorisations allant de 190 à 340ch. Tous les blocs V6 seront équipés d’un système de micro-hybridation avec un alterno-démarreur fonctionnant aux 48 volts.

 

11 Avril 2018 : Après la Ford Mustang, c’est au tour de la Chevrolet Camaro de connaître un lifting de mi-carrière. Les changement sont tout de même très visibles au niveau de la face avant, avec une calandre plus large et de magnifiques feux diurnes qui s’allongent sur cette dernière. A l’arrière, les feux longilignes retrouvent des rondeurs, ce qui donne un aspect plus sportif. Le modèle 1LE équipé du bloc 4 cylindres 2.0L Turbo de 275ch profite à présent des réglages châssis de la Camaro SS. Il disposera de la boîte mécanique à 6 rapports. La Camaro SS garde son V8 6.2L de 453ch, mais pourra profiter de la nouvelle boîte automatique à 10 rapports de la terrible ZL1 (659ch). Enfin, les technologies embarquées comprennent le nouveau système infotainment 3, l’écran couleur de 7 ou 8 pouces, l’alerte anti-collision, la caméra de recul dans le rétroviseur intérieur, une navigation par satellite et un système de données sur les performances du véhicule.

 

10 Avril 2018 : Ford lève le voile sur sa Ford Focus 4. Cette nouvelle mouture est capital pour la marque américaine, puisque la Focus est l’un des modèles les plus populaires dans la gamme à l’instar d’une Golf chez Volkswagen. On rappelle que cette berline compacte s’est écoulée à plus de 16 millions d’exemplaires depuis 1998. La nouvelle mouture hérite d’une plate-forme inédite, baptisée C2. L’empattement prend 5cm, la longueur totale 2cm grâce aux portes-à-faux réduits (4.38m au total). Cela profite à l’habitabilité et le coffre gagne 25 litres en contenance, mais il n’est pas le plus grand de la catégorie avec ses 388 litres. Ford annonce un poids en baisse de près de 90kg. Elle sera déclinée en berline et en break (4.66m), et sera disponible en finition Trend, Titanium, ST-Line, Active et Vignale. Le modèle Active se pare de tous les artifices de la baroudeuse avec une garde au sol majorée de 44mm et des protections en plastique. Ford propose pour la première fois la finition premium Vignale sur sa Focus. Vous remarquerez d’ailleurs les différents types de calandre, une face avant qui s’inspire toujours autant de l’univers Aston-Martin. La partie arrière se pare à présent de feux qui mordent copieusement sur le hayon. La planche de bord ressemble fortement à celle de sa petite soeur, la Fiesta. Un écran couleur tactile de 8 pouces en hauteur, un grand ordinateur de bord au milieu des compteurs et un minimum de boutons sur la console centrale, cette Ford Focus IV met l’accent sur l’ergnomie. Tant mieux, puisque la liste d’équipement proposée est généreuse, et si vous optez pour les versions haut de gamme, Ford proposera le régulateur de vitesse actif avec fonction arrêt et démarrage dans les embouteillages, l’aide au stationnement 100% autonome, le chargeur de smartphone par induction, les différents modes de conduite, un affichage tête haute, un système de maintien dans la voie, les feux adaptatifs, le freinage automatique d’urgence avec détecteur de piétons et de cyclistes, et le système multimédia Sync 3. Sous le capot, on retrouve le 3 cylindres 1.0L Ecoboost de 100 et 125ch, un 3 cylindres 1.5L Ecoboost de 150 et 182ch. Ford présentera un modèle hybride essence en 2019. Du côté des diesel, on a droit au 1.5TDCi de 95 et 120ch, et un 2.0TDCi de 150ch pour ce début de carrière.

 

09 Avril 2018 : La marque Chevrolet a déserté le marché européen il y a à peu près trois ans. Le constructeur américain a décidé de se concentrer sur le marché américain, afin de contrer notamment, la forte présence des japonaises sur le segment des berlines moyenne gamme. Chevrolet mise donc sur sa toute nouvelle Malibu pour venir taquiner les Honda Accord, Toyota Camry ou encore Nissan Altima. La ligne très agressive de cette Malibu est un gros atout. Une calandre particulièrement travaillée, un profil galbé, une ligne de toit fuyante pour le dynamisme, un petit becquet pour la finition RS (avec en prime des jantes en 18’’ spécifiques et une grille de calandre noire), le résultat est plutôt convaincant pour les amateurs de berline tricorps. Trois niveaux de finitions avec la LT, la RS et la LT. Sous le capot, un bloc 4 cylindres 1.5L Turbo de 160ch associé à une boîte à variation continue CVT, un 2.0L Turbo de 252ch accouplé à une boîte automatique à 9 rapports, et un modèle hybride (1.8L + 2 moteurs électriques) développant 182ch. Les équipements comprennent entres autres, un nouveau système multimédia infotainment 3 et une instrumentation numérique de 8 pouces en face du conducteur. Ses petites sœurs Spark et Cruze sont également de la fête au Salon de New-York.

 

Ci-dessous, la Spark et la Cruze

  

08 Avril 2018 : L’Audi A5 Sportback de première génération n’a pas eu l’honneur de porter le sigle RS. La deuxième mouture sortie en 2016 profite du Salon de New-York pour se dévoiler dans une finition très sportive. Après la RS4 et la RS5 Coupé, voici que la marque aux anneaux nous présente son RS5 Sportback. Ce magnifique coupé 4 portes se dote donc du bloc V6 2.9L Bi-Turbo qui développe 450ch et 600nm de couple. Grâce à la transmission intégrale (40%av-60%ar), le 0 à 100km/h est expédié en 4.0s, et la bête croise à 280km/h. Elle peut compter sur l’excellente boîte automatique à 8 rapports. Le design ultra agressif profite de lignes saillantes au niveau du bouclier, de la lame avant et le diffuseur arrière avec ses deux énormes sorties d’échappement annonce la couleur. On apprécie toujours autant ce capot plongeant, les jolies nervures de carrosserie et la ceinture de caisse ondulée à l’italienne. L’instrumentation digitale (12.3 pouces) dispose d’un mode RS, la planche de bord se pare de carbone et les sièges, de cuir nappa alvéolé.

 

05 Avril 2018 : A New-York, Kia renouvelle son vaisseau amiral, le K900. Ce dernier se positionne au-dessus du Stinger, et rentre en concurrence directe avec les BMW Série 7, Mercedes Classe S ou son cousin, le Hyundai Genesis. Kia mise évidemment sur le marché asiatique et américain pour remplir les bons de commandes. Le constructeur coréen mise tout sur l’allure statuaire de sa limousine. Une ligne un peu lourde et pataude, qui plaît généralement sur les marchés visés. Une longueur de 5.12m et une largeur de 1.92m, un style massif, une calandre chromée, des feux diurnes à double étage, le Kia K900 impose le respect. A bord, la finition est digne des marques les plus prestigieuses, avec du cuir pleine fleur, du bois veiné, des plastique haut de gamme, et une liste d’équipement infinie. On retrouve notamment un grand écran central de 12.3 pouces, un affichage tête-haute HD, des sièges chauffants, ventilés et réglables entre 12 et 20 positions selon leur emplacement, une montre Maurice Lacroix, un système hifi Lexicon 17HP de 900w et 64 couleurs pour l’éclairage d’ambiance. Pour les Etats-Unis, on retrouvera sous le capot un V6 3.3L Bi-Turbo de 370ch et 510nm de couple, accouplé à une transmission intégrale (avec Torque vectoring sur le train arrière) et une boîte automatique à 8 rapports.

 

05 Avril 2018 : Subaru dévoile à New-York la toute nouvelle génération de son Forester. Même si ses ventes restent confidentielles en Europe, cette grande familiale fait un véritable carton aux Etats-Unis depuis déjà un certain temps. Cette cinquième génération reprend la plate-forme modulable de l’Impreza et du XV. Son empattement a pris 5cm, ce qui promet encore plus d’espace pour les jambes à l’arrière selon le constructeur japonais. Subaru annonce également une capacité de chargement exceptionnelle et une modularité permettant un plancher totalement plat en rabattant les banquettes. La nouvelle planche de bord semble moderne et fonctionnelle, avec notamment, ce grand écran couleur de 8 pouces pour le système multimédia, qui trône entre les aérateurs. Les autres fonctions du véhicule apparaissent sur un petit écran additionnel tout en haut de la planche de bord. Subaru a soigné la finition, avec sur les versions haut de gamme, du cuir qui habille les sièges, les contre-portes ou le tunnel central. Le style est conforme aux anciennes moutures, avec son design évoquant un break baroudeur très haut sur pattes. Sa garde au sol est d’ailleurs de 22cm, ce qui permet à ce véhicule familiale, de pratiquer n’importe quel loisir, sur tous les chemins, et par tous temps. Effectivement, comme toute bonne Subaru, elle fait appel à une transmission intégrale évoluée. Ce Forester s’équipe d’un 4 cylindres boxer de 2.5L essence développant 182ch, qui sera accouplé à une boîte à variation continue Lineartronic. Le contrôle de trajectoire a la capacité de s’adapter à une remorque par soucis de sécurité.

 

  

 

04 Avril 2018 : Après l’affaire du dieselgate, Volkswagen se doit de redorer son image outre-atlantique. Pour le Salon de New-York, le géant allemand a concocté deux concepts qui ne devraient pas tarder à voir le jour. En Amérique, le gros SUV de la gamme Volkswagen s’appelle Atlas (5.03m), un modèle inconnu en Europe. Il repose sur la plate-forme MQB, contrairement au Touareg (non diponible aux Etats-Unis) ou au Q7, qui dispose de la plate-forme MLB, plus adaptée aux grosses motorisations. Volkswagen propose cette variante Atlas Cross Sport, un modèle plus compact, qui mesure 4.86m de long, qui se pare d’un look plus sportif avec des passages de roues marqués et d'une lunette arrière inclinée. Ce dernier embarque une motorisation hybride rechargeable comprenant un VR6 3.6L de 280ch accouplé à deux moteurs électriques. La puissance cumulée est de 360ch, et il peut rouler 70km en mode full électrique grâce à une batterie de 18kwh. Une version hybride est également à l’étude, avec le même VR6 et une batterie de 2kwh, bridant alors la puissance totale à 310ch. Il pourra tout de même se déplacer sur 2km en électrique, et couper le bloc thermique aussi souvent que possible. Pour ces deux versions, la transmission intégrale 4Motion est assurée uniquement par le bloc électrique positionné sur le train arrière.

 


Le deuxième concept est un pick-up conçu sur la même base technique. Ce Volkswagen Tanoak est un engin imposant avec ses 5.44m de long et ses 2.03m de large. Il dispose de la transmission intégrale 4Motion, d’une boîte automatique à 8 rapport et du VR6 3.6L de 290ch.

 

03 Avril 2018 : Le Salon de New-York nous permet de découvrir des produits exotiques tel que ce tout nouveau SUV de la gamme Cadillac, le XT4. Après l’énorme Escalade et le gros XT5, la marque américaine dévoile son premier SUV Compact, qui avec ses 4.60 mètres environ, serait un adversaire très intéressant face à l’Audi Q5 ou le BMW X3 sur le vieux continent. D’ailleurs, Cadillac pourrait le commercialiser en 2019 en Europe. Sous le capot, un nouveau 2.0 Turbo essence à désactivation de cylindres, développant 237ch et 350nm de couple. Une ligne affûtée, avec la grosse calandre typique de Cadillac, des feux diurnes qui mordent sur le bouclier, des angles vifs, et des feux arrière qui remontent au niveau de la lunette, l’élégance est de mise pour ce XT4. L’habitacle se pare de cuir, l’écran couleur tactile central incliné semble très ergonomique et l’habitabilité bien suffisante pour cinq passagers.

 

02 Avril 2018 : Maserati propose à New-York une Levante Trofeo plutôt radicale. La prestigieuse marque italienne est parti faire ses courses chez Ferrari, en adoptant le V8 3.8L Bi-Turbo maison. Ce dernier développe la coquette puissance de 590ch et 730nm de couple. Malgré les 2.1 tonnes de l’engin, le 0 à 100km/h est expédié en 3.9s et Maserati annonce 300km/h en pointe. Ce SUV est bien évidemment plus adapté à la route qu’au chemin de terre, surtout avec cette livrée Trofeo qui se pare de nouveaux boucliers, de quatre sorties d’échappement intégrées, de jupe latérales et de jantes en 22 pouces. L’ensemble reste discret et élégant, surtout avec ces nouveaux feux matrix LED. L’habitacle est tout aussi soigné, avec des sièges sport spécifiques parés de surpiqûres, l’emploi du carbone sur la planche de bord, le tunnel central ou les contre-portes, et la présence d’alcantara au niveau du pavillon.

 

31 Mars 2018 : Hyundai présente à New-York, la version restylée de son célèbre Tucson, le véhicule le plus vendu de la gamme dans le monde. Le SUV Compact reprend les derniers codes stylistiques de la marque. On retrouve notamment cette calandre type cascade et ses arêtes plus vives, les nouvelles barres chromées horizontales plus fines, les nouveaux feux full LED, un bouclier arrière remanié, et un nouveau dessin intérieur des feux arrière. Dans l’habitacle, on remarque immédiatement la nouvelle partie haute de la planche de bord, avec l’arrivée de l’écran flottant et des aérateurs qui viennent se positionner sous ce dernier. Le Hyundai Tucson connaît également une mise à jour technologique, avec l’arrivée du chargeur de smartphone par induction, de l’aide au parking avec caméra à 360°, du régulateur de vitesse actif et des feux LED adaptatifs. Sous le capot, on note l’arrivée d’un nouveau bloc diesel 1.6CRDi qui développe 115 ou 133ch, et qui pourra être associé à la transmission intégrale et la boîte DCT7 à double embrayage. Le 2.0CRDi 186ch et sa boîte automatique classique à 8 rapports, règnent en maître dans la gamme Tucson. Pour l’essence, Hyundai mise toujours sur son 1.6Gdi de 132ch ou 1.6T-Gdi de 177ch. Le constructeur coréen annonce la venue prochaine d’une motorisation mild-hybrid qui disposera d’un système de micro-hybridation, avec alterno-démarreur et batterie 48 volts.

 

30 Mars 2018 : Le F-Pace, premier SUV de la gamme Jaguar va fêter ses deux ans. Il est maintenant bien installé dans cette catégorie particulière des baroudeurs premiums de taille M, et la marque anglo-indienne a jugé bon de lui offrir une version vitaminée pour le Salon de New-York 2018. Effectivement, le Jaguar F-Pace SVR s’offre le traditionnel bloc V8 5.0L compressé qui équipe nombres de modèles du groupe. La puissance de 550ch et le couple de 680nm, lui donnent des ailes, et ce bestiaux est capable d’avaler le 0 à 100km/h en 4.3s et de croiser à 283km/h. Il devra faire avec une concurrence féroce, comprenant, l’Alfa-Roméo Stelvio QV, le Mercedes GLC 63AMG, le Porsche Cayenne Turbo ou son cousin, le Range-Rover Sport SVR. Pour optimiser le comportement routier, Jaguar a prévu un différentiel arrière actif couplé à la transmission intégrale, un système de freinage majoré, une direction et une suspension adaptative recalibrées, et des jantes en 21 pouces (22 pouces en option). Ce F-Pace très sportif se pare d’extracteurs d’air sur le capot moteur, sur les ailes avant, et au niveau du bouclier arrière. Elle ajoute un échappement actif à quatre sorties. L’habitacle se pare de magnifiques sièges et d’une banquette arrière spécifiques pour affirmer un peu plus le dynamisme de l’engin.

 

29 Mars 2018 : Le nouveau Toyota Rav4 sera bientôt dévoilé au Salon de New-York. Sortie en 1994, ce petit véhicule de 3.71m de long avait démocratisé l’univers du 4x4, avec ce premier SUV. On en est aujourd’hui à la cinquième génération. Cette nouvelle mouture ne prend que 3cm en longueur, tous gagnés grâce à l’allongement de l’empattement. Il mesure à présent 4.60m et est également plus large de 2cm. Toyota annonce donc des côtes d’habitabilités plus intéressantes et un coffre légèrement plus grand. Le style est plus expressif, avec la possibilité de choisir entre deux faces avant sur le marché américain. Le Toyota Rav4 reprend la plate-forme TNGA du Lexus UX. De profil, on remarque étrangement des codes stylistiques similaires, avec ces passages de roues carrés. Ce n’est pas forcément le plus élégant de la catégorie, mais ce nouveau modèle a du caractère. La planche de bord a bien évolué également, avec un dessin moins torturé. La finition semble en progrès, mais on attendra de juger sur pièce. Sous le capot, Toyota tire définitivement un trait sur les moteurs diesel. Il en sera de même pour toute la gamme dans quelques mois. Ce Rav4 sera donc disponible avec un bloc hybride 2.5L essence dont les caractéristiques techniques ne sont pas dévoilées, en deux ou quatre roues motrices. Le marché américain disposera d’un bloc 2.0L essence supplémentaire, 2WD ou 4WD, boîte manuelle ou automatique.

 

28 Mars 2018 : La plus radicale des Corvette ne devrait plus tarder à arriver en concession. Le constructeur américain n’a pas encore dévoilé les performances de la terrible ZR1, mais certaines informations commencent à fuiter. On rappelle la fiche technique impressionnante de cette Corvette ZR1. Elle est propulsée par un V8 6.2L compressé de 765ch et 968nm de couple. Pour faire tenir le monstre au sol, Corvette a particulièrement soigné l’aérodynamisme, elle chausse d’excellents pneus Michelin Sport Cup 2, et la suspension piloté Magnetic Ride est toujours de la partie. D’après les premiers essais chronométrés, cette ZR1 serait capable d’abattre le 0 à 100km/h en 2.85s, de rouler à 337km/h et d’effacer le 400 mètres départ-arrêté en 10.6s. Seules quelques supersportives sont capables d’un tel degré de performances. On parle là de la Ferrari 812 Superfast, de la Mac-Laren 720S ou de la Lamborghini Aventador S.

 

27 Mars 2018 : Les berlines tricorps sont en perte de vitesse en Europe, et cette tendance semble être la même aux Etats-Unis. La Ford Mondeo IV (Fusion au Etats-Unis) devait être renouvelée en 2020, mais le constructeur à l’ovale prolongera certainement sa carrière. Le millésime 2019 de la Fusion connaît donc une remise à jour esthétique et technologique. On note la calandre avant qui fait toujours la part belle au chrome mais qui change totalement de dessin. Il en va de même pour les antibrouillards, et on remarque encore du chrome sur le bas du bouclier. Pareil pour les feux arrière, qui rajoute encore une touche de bling bling. Cette Ford Fusion profitera du nouveau pack Co-Pilot 360. En plus des équipements de sécurité déjà disponibles (Alerte de franchissement de ligne, lecteur de panneaux, Feux adaptatifs, caméra de recul etc...), Ford ajoute le détecteur de piéton avec freinage automatique d’urgence, le régulateur de vitesse actif avec fonction stop and go, la surveillance des angles morts, et le système de maintien dans la voie. Côté motorisation, toujours des blocs essence ecoboost allant de 125 à 240ch, un modèle hybride de 187ch, et des moteurs diesels compris entre 115 et 210ch. La Ford Fusion a droit aux états-unis, à une version hybride rechargeable (188ch) qui profite d’une batterie de 9kwh, capable de tracter le véhicule sur 40km en mode full électrique.

 

26 Mars 2018 : La berline haut de gamme américaine par excellence est la Cadillac CT6. Avec ses 5.18m de long, elle tient la dragée haute aux BMW Série 7, Mercedes Classe S ou encore Audi A8. Cadillac a quand même souhaité lui donner un peu plus de vitamines afin d’affirmer son côté haut de gamme. Commercialisée depuis 2016, la CT6 embarquait un 2.0L essence Bi-Turbo, un V6 3.6L et un V6 3.0L Bi-turbo pour des puissances allant de 265 à 404ch. Le nouveau bloc V8 4.2L Bi-Turbo ajoute du piment à la gamme. Ce nouveau moteur affiche une puissance de 557ch et un couple de 850nm. Il est associé à une boîte automatique à 10 rapports, et la puissance passe au sol grâce à une transmission intégrale et un différentiel à glissement limité à l’arrière. La suspension piloté Magnetic-Ride est de série, tout comme le système de freinage signé Brembo. Côté style, cette Cadillac CT6 V-Sport fait dans la discrétion avec des boucliers à peine remaniés, des jantes spécifiques et quatre sorties d’échappement.

 

24 Mars 2018 : Dans la gamme Volkswagen, le porte-étendard s’appelle Touareg. Le gros SUV du constructeur allemand fait sa révolution. Il a connu une carrière à succès depuis sa sortie en 2002 en compagnie du Mercedes ML et du BMW X5. Depuis, la concurrence est arrivée en force, et même ses cousins, l’Audi Q7 et le Porsche Cayenne lui font de l’ombre à présent. Pour cette troisième génération, Le Volkswagen Touareg fait comme à l’habitude, en reprenant les dessous techniques de ces mêmes cousins. Malgré une poussée de croissance, le Touareg arrive à rester raisonnable dans ses dimensions, avec une longueur de 4.88m, soit 17cm de moins que le Q7. Il est par contre plus large de 5cm par rapport au Touareg II, ce qui annonce un espace habitable exceptionnel. Le poids est revue à la baisse grâce à cette nouvelle plate-forme (MLB) en acier léger (52%) et en aluminium (48%). Volkswagen annonce un gain de 106kg sur la balance. Pas de révolution au niveau du style, mais un véhicule qui impose sa large calandre chromée associée à de magnifiques feux Matrix LED (option). Le profil est très classique et donne dans l’élégance, alors que la poupe s’octroie des feux plus stylés et un côté anguleux si on le compare à la génération précédente. Dans l’habitacle, difficile de ne pas remarquer l’énorme écran de 15 pouces, qui sera disponible sur les versions haut de gamme, tout comme l’instrumentation TFT. Ce tableau de bord associé à l’écran central nous projette dans le futur, et la qualité de fabrication semble être à la hauteur. Pour les passagers, Volkswagen annonce une banquette coulissante sur 16cm, mais ce Touareg ne sera pas disponible en 7 places. Cela profite au coffre, qui cube à présent 810 litres. Malgré ses origines populaires, Volkswagen ne fait pas l’impasse sur les dernières technologies. On annonce toutes les aides à la conduite disponibles sur le marché, les quatre roues directrices, un affichage tête-haute HD, un amortissement piloté, un contrôle actif du roulis, une vision nocturne, ou encore un système hifi Dynaudio de 730w. Sous le capot, le Volkswagen Touareg commencera sa carrière avec un V6 3.0TDi de 231 ou 286ch, ainsi qu’un bloc essence 3.0TSi de 340ch.

 

23 Mars 2018 : En ce mois de Mars, Jeep organise comme chaque année, le Moab Easter Jeep Safari. Cela permet aux passionnées de la marque de pratiquer du tout-terrain à leur guise, dans le magnifique cadre du désert de Moab, dans l’Utah. C’est aussi l’occasion pour le constructeur américain de présenter quelques concept-cars, qui rappellent la passion de Jeep pour les machines extrêmes. Le nouveau Jeep Wrangler est à l’honneur avec pas moins de 5 variantes. On retrouve le Sandstorm, un véhicule parfaitement adapté aux courses type Baja, avec des débattements de suspensions augmentés. Le 4Speed met l’accent sur la légéreté, avec son empattement réduit, ses nombreux éléments en carbone, et son pare-brise de petite taille. Le Nacho représente la personnalisation maximum que l’on peut atteindre, grâce aux nombreux équipements du catalogue Mopar. Le Jeepster fait dans le néo-rétro avec cette teinte rouge et blanche qui nous vient de 1966. Enfin, le Jeep-Wagon propose une version musclée du Wrangler 5 portes, avec notamment ses pneus spécifiques et son snorkel.

 

22 Mars 2018 : L’Opel Corsa s’assagit en cette année 2018. Effectivement, la version OPC disparaît du catalogue du constructeur franco-allemand. Malus trop important et ventes trop faibles pour maintenir une bonne cadence de production, le groupe PSA a décidé d’arrêter les frais. En attendant une future génération de Corsa (2020) sur base de 208, Opel proposera une version GSi de sa citadine compacte. C’est un peu un retour au source, avec une première génération qui a vu le jour en 1988. Cette nouvelle mouture arborera le look de la Corsa OPC (double sortie d’échappement en moins). Elle reprend notamment les réglages de châssis et le système de freinage. Sous le capot par contre, le 1.6 Turbo de 207ch, laissera la place au 1.4 Turbo dont la puissance n’est pas encore définie. On rappelle que ce moteur propose une puissance de 150ch dans la gamme actuelle.

 

Ci-dessous, l'Opel Corsa GSi de 1988

21 Mars 2018 : Mercedes nous dévoile une mise à jour de sa Classe C coupé et cabriolet. Cette dernière ne connaît pas de grandes évolutions stylistiques. On parle d’un bouclier redessiné et de nouveaux feux à LED à l’avant et à l’arrière. Pour être en harmonie avec le reste de la gamme, Mercedes propose l’option instrumentation numérique, avec un écran TFT de 12.3 pouces. Le client pourra aussi disposer d’un grand écran central 16/9ème sur les modèles haut de gamme. Les vraies nouveautés se cachent sous le capot. La marque à l’étoile présente deux nouvelles motorisations pour cette Classe C. Un bloc essence 4 cylindres 1.5L Turbo qui développe la puissance de 184ch, et qui est associé à un alterno-démarreur de 12kwh, alimenté par une batterie de 48 volts. Cette micro-hybridation offre une fonction roue libre permettant de couper le moteur à haute vitesse, ainsi qu’un système stop and start optimisé. Côté diesel, un nouveau 2.0D de 194ch. Enfin, la Mercedes Classe C43AMG booste son V6, avec une puissance qui passe de 367 à 390ch.

 

20 Mars 2018 : Alors que Tesla produit des véhicules électriques depuis un certain nombre d’années, certaines sociétés sont encore au stade de concept-cars, très attitants certes, mais encore du domaine du rêve. Malgré une collaboration très étroite entre Pininfarina et le constructeur Chinois HK (Hybrid Kinetic), on a droit encore une fois à un concept pour la Salon de Genève. La Pininfarina HK GT embarque un bloc électrique de 800kw (1090ch) associé à une transmission intégrale. Les annonces de performances sont plutôt alléchantes avec un 0 à 100km/h en 2.7s, et elle est capable de croiser à 350km/h. La batterie de 38kwh ne permet pas de dépasser les 160km d’autonomie. C’est la raison pour laquelle, cette HK GT proposera un prolongateur d’autonomie. Le choix technologique n’est pas arrêté, mais on parle d’une turbine, d’une pile à combustible ou d’un simple moteur thermique.

 

19 Mars 2018 : Italdesign est un bureau de style italien qui appartient au groupe Volkswagen. Il y a un an, la petite société présentait une supercar très exclusive, la Zerouno, limitée à 5 exemplaires. Au Salon de Genève 2018, ItalDesign nous propose cette version cabriolet qui sera tout aussi exclusive. L’Italdesign Zerouno Duerta n’est pas la plus élégante des supersportives. Une ligne extrêmement complexe, une multitude d’extracteurs et d’entrées d’air, un museau très spécial, et un diffuseur type compéttion, cette Zerouno Duerta respire le sport. Sa carrosserie en fibre de carbone et son châssis en aluminium profitent de la mécanique de la Lamborghini Huracan, soit un V10 5.2L de 610ch et 560nm de couple. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.2s pour une vitesse de pointe de 330km/h. Ce véhicule extrêmement rare s’affichera à un tarif frisant les 2 millions d’euros.

 

17 Mars 2018 : Après 16 ans d’absence, la Toyota Supra s’apprête à faire son retour sur le marché des sportives. Ce retour en grâce prévu pour 2019 se fera grâce à un partenariat technique avec BMW. La plate-forme a été conçue conjointement, pour le plus grand bonheur de la Z4 et de cette Supra. Le coupé japonais prend son inspiration stylistique du concept FT-1 présenté en 2014. A Genève, Toyota nous présente cette version de compétition (GR Supra Racing Concept) qui ne reflète pas parfaitement les lignes définitives du modèle de série. On peut quand même se faire une idée du style, avec ce long capot avant, ses galbes de profil, son bouclier avant type F1, le double bossage sur le toit ou ses feux arrière très fins. Sous le capot, cette future Toyota Supra Mark 5 devrait-être à la hauteur de son illustre ancêtre. On parle bien évidemment d’un beau 6 cylindres qui proviendra très probablement de chez BMW.

 

Ci-dessous, le concept FT-1 de 2014

16 Mars 2018 : Le concept-car que nous vous présentons aujourd’hui est un futur mini-SUV de la gamme Skoda. Le constructeur propose déjà le Kodiaq, le baroudeur 5 ou 7 places de la famille, et le SUV compact Karoq vient d’arriver en concession. Le Skoda Vision X concept représente leur petit frère avec ses 4.26m de long. On a déjà une bonne idée du style de cette Tchèque. Une carrosserie bi-ton, des feux à double étage type C3 Aircross, une ligne anguleuse, une calandre plus mince qu’à l’habitude, et des feux arrière en L très stylés, le design semble à la fois fun et dynamique. Bien évidemment, ce concept propose quelques excentricités comme cette calandre en cristal, ses jantes de 20 pouces, ses portes affleurantes, ses quatre sièges indépendants, ses deux long-boards électriques dans le coffre ou son écran couleur de 12 pouces. Skoda fait aussi très fort sous le capot, avec une inédite motorisation 1.5G-Tec pouvant fonctionner au sans-plomb ou au Gaz Naturel. On joute à ça un moteur électrique sur le train arrière, et on obtient un modèle hybride 4 roues motrices très efficient. On ne connaît pas encore le patronyme du modèle de série, mais Skoda ne devrait pas tarder à chatouiller les Renault Captur, Peugeot 2008, Hyundai Kona ou Fiat 500X dans un avenir proche. Construit sur la plate-forme MQB A0 comme ses cousins Volkswagen T-Roc et Seat Arona, il devrait disposer du même 1.0TSi de 95 ou 115ch.

 

 

15 Mars 2018 : Porsche fera le buzz en 2019, en commercialisant la première berline électrique de son histoire, la Mission E (photos du bas). En attendant, elle profite du Salon de Genève 2018, pour présenter une variante tout-terrain de sa berline écolo. Voici donc la Porsche Mission E Cross Turismo. On reste perplexe devant le style de l’engin qui semble au niveau du design, être un mix entre une Panamera Turismo et un Porsche Cayenne. On note la présence des petits projecteurs additionnels sur le capot, des passages de roues en plastique noir, des pneus typés tout-terrain et des jantes bleues spécifiques. Ce véhicule est néanmoins racé avec une garde au toit de seulement 1.42m. Le plus important se passe sous le capot, avec la présence de deux moteurs électriques développant 600ch, et capable de propulser le monstre de 0 à 100km/h en 3.5s. Grâce à sa transmission intégrale avec système Torque Vectoring au train arrière, cet engin de 4.95m de long devrait rester agile. Avec à une prise de 800 volts, la batterie pourraient récupérer 80% de sa charge en seulement un quart d’heure. Porsche annonce une autonomie maximum de 500km.

 

Ci-dessous, la berline Mission E

14 Mars 2018 : Sur le stand Lamborghini, à côté de l’Urus, se cachait un autre modèle du constructeur Italo-allemand. Effectivement, l’Huracan Performante enlève le haut pour le plus grand plaisir de vos oreilles. Il suffit de 17 secondes pour que le toit souple en toile disparaisse. La berlinette la plus radicale de la gamme devient encore plus désirable. Sous le capot arrière, toujours le V10 5.2L qui développe 640ch et 600nm de couple. Cette Lamborghini Huracan Performante Spyder est plus légère de 35kg par rapport à la version cabriolet classique, grâce à l’emploi massif de carbone et d’aluminium. Cette Huracan profite également d’éléments aérodynamiques actifs au niveau de l’aileron et du bouclier avant. Le 0 à 100km/h est abattu en 3.1s grâce notamment à sa transmission intégrale et sa boîte à double embrayage et 7 rapports.

 

13 Mars 2018 : Tous les jours une nouvelle nouveauté du Salon de Genève. Hyundai est le premier à proposer un mini-SUV full électrique. On attendait une version hybride pour satisfaire toute la clientèle, la marque coréenne prend des risques, en proposant ce véhicule 100% écolo. Deux unités de puissance seront au catalogue pour ce Kona, avec un bloc de 135ch accouplé à une batterie de 39.2kwh, capable de parcourir 300km et d’abattre le 0 à 100km/h en 9.3s. La deuxième, plus puissante, dispose de 204ch, d’une batterie de 64kwh permettant de parcourir 470km et d’abattre le 0 à 100km/h en 7.6s, ce qui en fait un SUV très sportif. Le temps de recharge varie de 6h10 à 9h40 selon la motorisation choisie. La bonne intégration des batteries, permet de ne pas empiéter sur l’espace à bord. Le coffre passe de 361 à 332 litres si on le compare à la version thermique. Ce Hyundai Kona Electric se distingue par sa calandre spécifique, cette barre type alu qui rejoint les feux diurnes, par sa planche de bord qui profite d’une nouvelle console centrale, et son instrumentation 100% numérique. Elle arrivera en concession en Europe à partir de juillet 2018.

 

12 Mars 2018 : A Genève, on assiste à la naissance du troisième SUV de la gamme Lexus. Après le RX et le NX, voici venu le tour du Lexus UX, un SUV compact qui veut taquiner les Audi Q3, Mercedes GLA, BMW X1 ou encore Volvo XC40. Il est plutôt imposant avec ses 4.50m de long, et arbore un design très personnel, avec cette face avant caractéristique, ses passages de roues carrés et sa carrosserie sculptée. Les feux arrière adoptent la mode du bandeau lumineux. La planche de bord est plutôt stylée, l’instrumentation numérique est bien dans l’air du temps, le large écran couleur non tactile semble très pratique, et on note la présence d’un pavé tactile sur le tunnel central. Sous le capot, Lexus n’importera qu’un seul bloc en Europe, et il s’agit d’une hybride. Ce moteur fera le bonheur de la Toyota Auris dans quelques mois, soit un 2.0L atmosphérique à injection directe et un nouveau bloc électrique, qui développeront au cumul, 178ch.

 

11 Mars 2018:  Découvrez toutes les nouveautés du Salon de Genève 2018 grâce à notre partenaire photos-automobiles.com. Une multitude de nouveautés pour ce cru 2018, avec la nouvelle Peugeot 508, la Mac-Laren Senna, la Bugatti Chiron Sport, le premier SUV Lamborghini, l'exceptionnelle Ferrari 488 Pista et bien d'autre encore. N'hésitez pas à découvrir également les concepts-car, sans oublier les magnifiques hôtesses du plus prestigieux Salon au Monde.

 

http://www.photos-automobiles.com/expos/311-88eme-salon-de-l-automobile-de-geneve-divers.html

 

http://www.photos-automobiles.com/expos/310-88eme-salon-de-l-automobile-de-geneve-les-concepts.html

 

http://www.photos-automobiles.com/expos/309-88eme-salon-de-l-automobile-de-geneve-les-news.html

 

09 Mars 2018 : Mercedes ajoute un nouveau modèle à sa gamme. L’objectif premier était de transformer sa supersportive AMG GT en coupé 4 portes avec un coffre à hayon. Impossible de reprendre la plate-forme de l’AMG GT au vu du gabarit de ce nouvel engin. Mercedes a donc repris les dessous de la CLS, tout en concevant un véhicule beaucoup plus radical. Cette Mercedes AMG GT 4 portes arbore donc la grosse calandre Panamerica, un hayon arrière fuyant à l’image d’une Porsche Panamera, et une ligne de profil assez râblée. L’ensemble est plutôt harmonieux, mais le poids de 1970kg nous paraît excessif. Dans l’habitacle, le client pourra opter pour une banquette arrière à deux ou trois places. La planche de bord se rapporche de celle d’une CLS. On retrouve notamment les deux grandes dalles numériques de 12.3 pouces et les aérateurs type turbine. La console centrale est par contre spécifique. Le coffre n’est pas très pratique avec une contenance de seulement 395 litres. Mercedes a tenu à lui donner le caractère d’une supersportive. On retrouve donc une transmission intégrale 4Matic (qui offre une fonction Drift), accouplé aux roues arrière directrices et un différentiel à glissement limité. Sous le capot, le constructeur offre à cette AMG GT4, un 6 cylindres 3.0L Turbo de 435ch, et le bloc V8 4.0L Bi-Turbo de 585ch (63 AMG) ou 639ch (63S AMG). La version la plus méchante est capable d’avaler le 0 à 100km/h en 3.2s, et de croiser à 315km/h.

 

08 Mars 2018 : On a affaire là, au véhicule le plus cher du Salon de Genève. Vous connaissez très certainement la Bugatti Chiron, sortie il y a deux ans. La marque Franco-Allemande nous présente la version Sport de son hypercar. Pas de changement au niveau du moteur avec toujours le 16 cylindres 8.0L quadri-turbo de 1500ch. Bugatti a essayé vainement de lui faire perdre du poids, en la parant de nouvelles jantes ou d’essuis-glaces en carbone, mais le gain de 18 kilos est minime pour ce monstre de deux tonnes. Au niveau du style, on remarque ce 16 inscrit sur la calandre, la quadruple sortie d’échappement spécifique et de nouvelles teintes de carrosserie, dont ce magnifique rouge et gris carbone. Dans l’habitacle, le noir prédomine, avec du cuir, du carbone et des inserts noirs anodisés. Le châssis de cette Chiron Sport profite de nouveaux réglages, avec suspensions raffermis de 10%, une direction reparamétrée encore plus précise, et un système de Torque vectoring sur l’essieu arrière, avec un différentiel offrant plus d’agilité. Reste à faire avec un tarif de 2.65 millions d’euros, et près de 3 millions si vous cochez toutes les cases des options.

 

07 Mars 2018 : La BMW Série 8 Coupé n’a pas encore été présentée officiellement, même si on connaît les grandes lignes de son design. Et pourtant, BMW annonce déjà l’arrivée d’une version 4 portes pour 2019. La marque Munichoise arrive avec le concept M8 Gran Coupé, un futur véhicule qui viendra remplacer la Série 6 Gran Coupé. Elle se positionne à un niveau supérieur dans la gamme, mais la philosophie reste la même. Il y aura bien évidemment une version Motorsports M8, comme annoncée par ce concept. Cette future BMW Série 8 Gran Coupé n’embarquera sous son capot moteur, que des blocs 6 et 8 cylindres, dont le fameux V8 4.4L Bi-Turbo de 600ch de la M5. La toute nouvelle transmission intégrale xDrive sera aussi de la partie. Mercedes CLS et Audi A7 Sportback peuvent commencer à trembler.

 

06 Mars 2018 : Toyota nous propose de découvrir sa nouvelle Auris au Salon de Genève, mais seuelement l’extérieur. Ce véhicule ne sera pas commercialisé avant la fin de l’année, et l’habitacle est en cours de finition. Plus de mystère pour le design extérieur, avec une Auris qui corrige là un de ses défauts, son manque de caractère. Effectivement, la prochaine génération semble se dévergonder, avec un véhicule qui est plus long de 4cm, plus large de 3cm, et plus bas de 2cm. Sous ses entrailles, se cache la plate-forme TNGA du CHR. L’empattement prend 4cm dan l’opération, mais on remarque surtout la face avant qui nous rappelle fortement le petit SUV. Des feux qui épousent l’énorme bouclier, un profil qui met en avant une teinte bi-ton, et une poupe vraiment plus attirante que l’ancienne génération, avec des feux en boomerang et un hayon sculpté. Cette compacte familiale devrait attirer une clientèle plus dynamique et plus jeune qu’à l’habitude. Sous le capot, on retrouve le 3 cylindres essence turbo 1.2L de 116ch, le classique bloc hybride 1.8L de 122ch, mais surtout, un tout nouveau moteur hybride qui s’équipe d’un 2.0L atmosphérique à injection directe et d’un inédit bloc électrique. Toyota annonce une puissance de 180ch, et l’arrivée d’une nouvelle boîte à variation continue, qui devrait améliorer l’agrément de conduite en faisant moins mouliner le moteur. Enfin, le constructeur japonais proposera très bientôt deux nouvelles transmissions intégrales, avec fonction torque vectoring à l’arrière pour l’une, et moteur électrique arrière pour l’autre.

 

05 Mars 2018 : Général Motors nous présente la nouvelle mouture de son pick-up Full Size, le GMC Sierra. Ce dernier repose sur la base technique du nouveau Chevrolet Silverado, mais devrait proposer un niveau de finition en hausse et un look plus statuaire. Le GMC Sierra 2019 ne sera pas plus discret que son aïeul, avec notamment cette calandre qui semble avoir encore pris du volume, le dessin des feux avant très travaillé, les nombreuses touches de chrome au niveau des antibrouillards, du bouclier, ainsi que sur les rétroviseurs. On n’oublie pas les énormes jantes très bling bling qui collent parfaitement à l’esprit du Sierra. Ce pick-up connaît un sacré régime avec l’emploi d’aluminium pour certains éléments de carrosserie et la présence de fibre de carbone dans la benne en guise de protection. Le gain total est de plus de 160kg, ce qui n’est pas négligeable, même pour ce genre de monstre. On apprécie la porte de benne Multipro Tailgate qui intègre un autre élément pivotant, permettant six positions différentes. L’espace à bord est conséquent, avec 7.5cm de plus aux places arrière pour les jambes. La planche de bord est particulièrement soignée côté finition, avec sur les finitions SLT et Denali, la possibilité de pouvoir disposer de cuir surpiqué, d’inserts en aluminium, de bois et de plastiques moussés à tous les étages. La technologie embarqué est à la hauteur avec des équipements tels que le système de caméras à 360°, un affichage tête-haute, un contrôle de pression des pneus de votre remorque, un détecteur de vol de remorque avec alerte sur votre portable, une surveillance des angles-morts, un freinage automatique d’urgence, et un système multimédia GMC Intellilink de dernière génération. Sous le capot, un V8 5.3L, un V8 6.2L ou six cylindres en ligne 3.0L Turbo diesel, une boîte automatique à 10 rapports et le système stop and start.

 

  

                

Ancienne génération (ci-dessous)

04 Mars 2018 : Quand on vous dit que l’avenir est électrique, cela n’est plus une idée mais bien une réalité aujourd’hui. Tesla est le grand précurseur dans la fabrication de véhicules électriques premiums, mais la concurrence arrivera très rapidement. BMW a déjà annoncé l’arrivée prochaine d’un X3 full électrique. En attendant, la marque qui fera l’actu au Salon de Genève reste Jaguar, qui nous présente la concurrente de la Tesla Model X. Il s’agit du I-Pace, un SUV de 4.68m qui propose de rouler de la façon la plus écologique qui soit. Deux moteurs électriques placés respectivement sur le train avant et arrière, une énorme batterie lithium-ion de 90Kwh qui fait office de plancher, une puissance de 400ch, un couple de 696nm, une autonomie de 480km, la fiche technique de ce Jaguar I-Pace est très attirante. Malgré le poids de 2.2 tonnes, Jaguar promet une répartition des masses parfaites grâce à l’emplacement de la batterie qui permet en prime d’abaisser le centre de gravité. Un 0 à 100km/h effectué en 4.8s et une vitesse maximum bridée à 200km/h, les sensations devraient être au rendez-vous. L’habitacle profite également de cette structure électrique, puisque l’absence de tunnel central et l’empattement géant de 2.99m, permettent une habitabilité de limousine, mais aussi une capacité de chargement très honorable de pus de 600 litres. Le style, je vous laisse juge, mais au vue de ces photos, la sportivité semble être à l’honneur. Le I-Pace avec ses 14cm de garde au sol, est avant tout un SUV au niveau du design. Impossible de lui demander de quitter les sentiers battus malgré sa transmission intégrale. Elle s’affichera à des tarifs compris entre 78 000 et 103 000€TTC.

 

01 Mars 2018 : Le Mercedes Classe X est le premier pick-up Mercedes, et il vient parfaitement compléter la gamme utilitaire du géant allemand. On le sait, ce Classe X reprend les dessous techniques du Nissan Navara NP300 et du Renault Alaskan. Si la présentation intérieure et extérieure diffère, sur le plan technique, Mercedes a repris la même mécanique et la même transmission pour son modèle d’entrée de gamme 250d, soit un 2.3Dci de 190ch et une transmission intégrale embrayable. La marque à l’étoile fait monter son pick-up en gamme à Genève, en présentant le Classe X 350d, qui se pare d’un magnifique V6, et d’une transmission intégrale 4Matic. Le bloc V6 3.0L Turbo diesel développe la coquette puissance de 258ch et un couple de 550nm, ce qui devrait largement dynamiser la bête. La transmission intégrale 4Matic est gérée électroniquement sur la route en privilégiant le train arrière en conduite normale (40av/60ar), et modifie la répartition en fonction des conditions. On a droit à une fonction 4H pour le tout-terrain, d’une fonction boîte courte 4L, et d’un blocage de différentiel au niveau du train arrière. Cela fait de ce Classe X, un engin très polyvalent, aussi à l’aise sur route qu’en tout-terrain. Le 0 à 100km/h est effectué en 7.9s et il croise à 205km/h.

 

28 Février 2018 : Sur le stand des anneaux à Genève, c’est la nouvelle berline haut de gamme A6 qui fera le show. On en est à la cinquième génération pour ce modèle qui se dresse depuis 1994, face à la BMW Série 5 ou la Mercedes Classe E. Le style n’est pas vraiment surprenant, puisque l’on retrouve le design général de l’Audi A7 Sportback ou de l’Audi A8. Le gabarit est presqu’identique à l’ancienne génération, même si elle gagne 1cm en largeur. C’est surtout au niveau technologique que cette Audi A6 va faire mal, avec pas moins de 38 systèmes qui devraient vous rendre la vie plus facile. On compte par exemple une instrumentation numérique, ainsi que deux écrans couleurs tactiles sur la console centrale. Celle du bas sert notament de pavé tactile, ce qui permet de rentrer plus rapidement une destination dans le système de navigation par exemple. Un GPS intelligent justement qui s’adapte à vos trajets quotidiens. Cette Audi A6 dispose également d’un système de conduite autonome de niveau 3. Elle pourrait presque conduire à votre place si la législation le permettait. La connectivité est aussi mise à l’honneur, avec la possibilité de démarrer votre véhicule à distance grâce à votre smartphone et de disposer d’un maximum de données. Le véhicule peut se garer à distancede façon autonome. Comme la Série 5, le client pourra opter pour les 4 roues directrices. La plupart des modèles seront livrés de série avec une boîte automatique à 8 rapports ou la S-Tronic 7 à double embrayage. Pour ce début de carrière, seule l’Audi A6 2.0TDi 204ch sera disponible en traction. Le 3.0TDi 231 et 286ch, ainsi que le 3.0TFSi de 340ch seront automatiquement accouplés à la transmission intégrale. Audi mise sur la micro-hybridation pour faire baisser les consommations sur ses motorisations V6. Un alterno-démarreur de 48 volts est capable de couper le moteur de 55 à 160km/h en descente quand vous relâchez l’accélérateur. Le système stop and start agit à partir de 22km/h. Audi annonce un gain de 0.7L au 100km.

 

27 Février 2018 : Ford dynamise la gamme de son gros SUV, le Edge. Cette familiale plutôt discrète en Europe ou à la Réunion, est par contre un véritable carton en Amérique du Nord. Pour le vieux continent, Ford nous offre la possibilité d’opter pour un tout nouveau bloc 2.0 Diesel bi-turbo qui crache 238ch et qui sera disponible en finition ST-Line. Pas forcément plus élégant, mais à coup sûr plus agressif, ce Ford Edge se pare d’une calandre noir laquée type nid d’abeille, de feux plus petits, de nouveaux antibrouillards, et d’un petit appendice aérodynamique en bas du bouclier. Les jantes de 20 pouces sont noires, et les canules d’échappements verticales. Ce Ford Edge ST-Line reprend la dalle numérique de la Mustang pour instrumentation de bord, des surpiqûres rouges habillent les sièges en cuir et alcantara, le volant ou le boîtier de vitesse. Ford ne fait pas dans la dentelle côté équipements, avec une borne Wifi capable de connecter 10 appareils, une système audio 10HP Bang and Olufsen, le Sync3 avec applications AppleCarPlay et Androïd auto, et une multitude d’aides à la conduite comprenant entres autres, un assistant au manoeuvre d’urgence lors d’un évitement, un régulateur de vitesse actif « Stop and Go » et le système de freinage d’urgence avant, et même après une collision pour des raisons de sécurité. En Amérique, le Ford Edge ST aura droit à un moteur essence plutôt sportif, avec un V6 2.7L Ecoboost qui développe la coquette puissance de 335ch.

 

26 Février 2018 : Comme nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, Cupra devient une marque à part entière, et présentera au Salon de Genève ses premières réalisations. Ibiza et Leon seront de la partie, mais on découvre aujourd’hui, la Cupra Ateca. On remarque immédiatement le nouveau logo, cette calandre noire laquée, son bouclier spécifique siglé Cupra, les rétroviseurs noirs, les jantes spécifiques et le gros diffuseur qui arbore quatre sorties d’échappement. Le client pourra opter pour un pack carbone qui ornera non seulement la carrosserie à certains endroits, mais également l’habitacle. Pour se démarquer de la marque Seat, cette Cupra Ateca propose un pédalier en aluminium, un volant cuir, et de nombreuses surpiqûres cuivrées, que l’on retrouve notament sur le levier de vitesse ou la sellerie cuir-alcantara. Sous le capot, le 2.0Tsi de 300ch qui équipe déjà les Golf R, Seat Leon Cupra ou Audi S3. Il développe 300ch et est capable, via sa boîte à double embrayage 7 rapports et sa transmission intégrale 4Crive, de tracter ce SUV de 0 à 100km/h en 5.4s. Cupra annonce une vitesse de pointe de 245km/h.

 

25 Février 2018 : A Genève, la star de Hyundai sera la quatrième génération de Santa-Fe. Même si son marché de prédilection reste les Etats-Unis, c’est bien en Europe qu’on découvrira en premier ce nouveau SUV. Il prend 8cm en longueur et 1cm en largeur, et devient encore plus statuaire. Cette nouvelle calandre (Cascasding grille) déjà vue sur le Kona, donne encore plus de personnalité au Santa-Fe. Beaucoup de galbes de profil, des passages de roues marqués, et une poupe qui évolue en douceur, ce gros SUV est très élégant. Justement, Hyundai a soigné la finition, et le client pourra opter pour du cuir sur la planche de bord, des sièges avant chauffants et ventilés, une instrumentation comprenant un grand écran TFT en son centre, un affichage tête haute, un écran tactile 7 pouces, le chargeur par induction, un système hifi 12HP de 630W. Les aides à la conduite comprennent le freinage automatique d’urgence, les feux adaptatifs, le système de maintien dans la voie etc… Hyundai innove même avec un nouveau système qui vous alerte sur votre portable, au cas où vous auriez oublié une personne à bord en sortant du véhicule, notamment un enfant en bas âge. Sous le capot, Hyundai proposera un 2.4Gdi essence de 185ch, un 2.0T-Gdi de 232ch et un V6 3.3L de 300ch. Petite surprise pour les Etats-Unis, malgré le dieselgate, Hyundai mettra l’accent sur son diesel, le 2.2CRDi de 200ch. Le Santa-Fe dispose de série d’une boîte automatique à 8 rapports et d‘une transmission intégrale pilotée, qui gère le couple sur les essieux av et ar en fonction du mode de conduite.

 

  

  

23 Février 2018 : Ferrari ne viendra pas les mains vides à Genève. Elle présentera la 488 Pista, la version extrême de la 488GTB. A l’instar de la 360 Challenge, la F430 Scuderia ou la 458 Speciale, Ferrari a travaillé le poids, l’aérodynamisme et les performances moteur. Justement, le V8 3.9L Bi-Turbo gagne 50ch dans l’opération et en totalise 720 sur la Pista. Le couple titanesque de 770nm devrait l’arracher du sol. Ferrari s’est débarrassé du superflu et réussit à gagner 90 kilos. Le poids à vide de l’auto est maintenant de 1280kg. Le bouclier avant et le capot adoptent le système S-Duct vu en Formule 1, il y a quelques années. Cela permet une meilleure circulation de l’air, tout en augmentant l’appui aérodynamique à hauteur de 20%. Le 0 à 100km/h est effectué en 2.85s et la belle croise à 340km/h.

 

22 Février 2018 : Peugeot présentera le nouveau vaisseau amiral de sa gamme à Genève. Il s’agit bien évidemment de la seconde génération de 508. Cette dernière change carrément de philosophie. Les berlines tricorps ayant perdu de conséquentes parts de marché en Europe, Peugeot a décidé de concevoir une berline coupé 5 portes. La Peugeot 508 est donc plus large de 2cm, plus basse de 6cm, plus courte de 8cm, et sa malle est remplacée par un hayon. Cette dernière rentre donc en concurrence directe avec l’Audi A5 Sportback ou la BMW Série 4 GranCoupé. Un long capot, une calandre multifacette affinée et des feux de jour verticaux, l’agressivité est de mise pour cette nouvelle mouture. De profil, la marque au Lion propose de légères nervures de carrosserie, mais surtout une lunette arrière fuyante. La poupe arbore elle, un bandeau noir qui accueille trois griffes 3D, qui font office de feux. La planche de bord est tout aussi novatrice et nous rappelle les derniers concepts du constructeur. Une présentation minimaliste, un dessin en relief à plusieurs étages qui met en avance une technologie haut de gamme. Un grand écran couleur tactile en 8 ou 10 pouces selon le degré de finition, une instrumentation 100% numérique de série, des touches type piano pour les différentes fonctions, du cuir, des placages noir laqué ou bois, la 508 adopte le i-cockpit, avec un tableau de bord en hauteur et un petit volant. Le coffre cube entre 487 et 1537 litres. Grâce à la plate-forme EMP2, l’auto perd 70kg sur la balance. Le châssis est accouplé à une nouvelle suspension pilotée et à un train arrière multibras. Pour ce début de carrière, la Peugeot 508 proposera les classiques motorisations du groupe, avec le 1.5blueHdi de 130ch, le 2.0blueHdi de 160 ou 180ch, et le 1.6PureTech de 180 ou 225ch. La boîte EAT8 est de série sur tous les modèles, à part le 1.5blueHDi qui pourra disposer d’une classique boîte mécanique. On attend néanmoins plus d’innovations côté moteur pour un véhicule aussi moderne. Peugeot annonce un futur bloc hybride rechargeable développant entre 220 et 300ch. Côté équipements, rien ne manque, avec un détecteur de collision avec freinage d’urgence qui agit jusqu’à 140km/h, un régulateur de vitesse actif associé à un détecteur de panneaux, une vision nocture infra-rouge, des sièges massants, une aide au maintien dans la file, la surveillance des angles-morts ou un système audio Focal.

 

21 Février 2018 : Ce sera la nouveauté Ssangyong du Salon de Genève. Le petit constructeur coréen remplace le vieillissant Actyon Sports (essai 2007) pour ce tout nouveau pick-up, qui prend à présent le patronyme de Musso. Voici un marché en pleine expansion, surtout en France, où ce genre de véhicule n’est pas soumis au malus écologique. Le style de ce Ssangyong Musso est plus conventionnel, si on le compare à son aïeul. La face avant est repris du nouveau Rexton. Néanmoins, le design propose toujours quelques petites excentricités comme ces passages de roues creusés et sa porte de benne assez stylée. Sous le capot, Ssangyong propose un 2.2 e-Xdi de 181ch et 420nm de couple. Cela devrait suffire à tracter cet engin de 5.09m. Il est capable de remorquer une charge de 3 tonnes, sans oublier la charge utile d’une tonne dans la benne. Ce Musso sera disponible en boîte mécanique ou automatique, en 4X2, 4X4, avec boîte courte et blocage de différentiel. L’habitacle est plutôt accueillant avec pour les versions haut de gamme, un grand écran couleur de 9 pouces, une sellerie cuir nappa et un équipement des plus généreux.

 

20 Février 2018 : Opel Combo est le modèle utilitaire de la famille, mais la version Combo Life est également très bien adaptée aux familles. L’ancienne mouture prenait sa base technique chez Fiat, en reprenant la plate-forme et les mécaniques du Doblo, grâce à un partenariat technique. La marque au Blitz a été racheté par le groupe PSA, le nouveau Combo hérite donc à présent de la même fiche technique que le nouveau Berlingo ou futur Partner. Bien sûr, le style est spécifique, et ce Combo Life semble bien moins fun que le Berlingo découvert la semaine dernière. Une calandre, des feux et un bouclier spécifiques, le reste de la carrosserie est absolument identique à la française. La liste d’équipement est généreuse, avec en options, un affichage tête haute, un toit panoramique avec rangement translucide, un régulateur de vitesse adaptatif, une caméra arrière à 180°, un détecteur de piéton avec alerte anti-collision, une aide au maintien dans la file et le système de motricité Intelligrip, l’Opel Combo propose également une banquette arrière avec trois sièges indépendants, et deux places supplémentaires, à l’espace généreux, dans le coffre. Comme le Berlingo, l’Opel Combo sera disponible en version courte (4.40m) ou longue (4.75m). Sous le capot, le nouveau 1.5blueHDi de 75, 100 et 130ch, et le 1.2PureTech de 110 ou 130ch.

 

   

  

19 Février 2018 : La Mercedes la plus luxueuse de nos jours, est la Maybach Classe S. La marque a disparu en 2013, après avoir eu les pires difficultés à concurrencer les Rolls-Royce ou Bentley dans le monde très fermé des berlines prestigieuses. Maybach est aujourd’hui devenu une finition très haut de gamme der la célèbre Classe S. Elle mesure d’ailleurs 20cm de plus que la Classe S (version longue) avec ses 5.45m de long. Le millésime 2018 connaît quelques modifications, dont ces neuf nouvelles teintes de carrosserie, qui devient bi-ton. La calandre avant à lamelles verticales est inédite, le bouclier profite de touches de chromes, et elle profite de nouvelles jantes en 20 pouces. La finition intérieure est toujours aussi exceptionnelle, et Mercedes offrira la possibilité d’opter pour des surpiqûres cuivre ou platine pour la merveilleuse sellerie cuir nappa. Sous le capot, pas de changement pour cette Mercedes-Maybach Classe S, avec toujours la S560 et son V8 4.0L bi-turbo de 469ch, ou la S650 avec son énorme V12 6.0L bi-turbo de 630ch.

 

18 Février 2018 : Kia présente en détails sa nouvelle Ceed (Community of Europe with European Design), qui on le rappelle, est un véhicule conçu avant tout, pour le marché européen. Son design et sa mise au point ont lieu en Allemagne. Au niveau du style, il s’agit surtout d’une évolution par rapport à la génération actuelle. Les feux avant ainsi que la calandre Tiger Nose s’affinent, le bouclier est plus tranchant dans son dessin et les portes sont légèrement creusées. Le changement le plus sensible nous vient de cette poupe, qui arbore un hayon plus anguleux aux formes concaves, et qui accueille à présent la plaque d’immatriculation. Les feux nous rappellent ceux du Stonic. Cette compacte familiale mesure toujours 4.31m de long, mais prend 2cm en largeur, tout en abaissant sa garde au toit de 2.3cm. La planche de bord est plutôt consensuelle, avec un nouvel agencement qui met en évidence l’écran couelur tactile de 5 ou 8 pouces. Kia annonce avoir encore amélioré la finition. Le coffre gagne 30 litres de contenance pour un total de 395L. Si vous cochez toutes les cases des options, Kia vous fera bénéficier d’un équipement généreux, comme le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de franchissement de ligne, le système de maintien dans la voie, le freinage automatique d’urgence, le détecteur de fatigue, les feux de route adaptatifs, le système audio JBL, le pare-brise et les sièges arrière chauffants. Pour ce début de carrière, on retrouvera sous le capot le classique 1.4L de 100ch, le 1.0T-Gdi de 120ch et un tout nouveau 1.4T-Gdi de 140ch. Pour le diesel, Kia a conçu un nouveau 1.6CRDi qui sera décliné en 115 et 136ch.

 

16 Février 2018 : A Genève, Citroën lancera son nouvel utilitaire, le Berlingo de troisième génération. C’est un modèle capital pour la marque aux chevrons, et c’est la raison pour laquelle ce Berlingo s’est appliqué à plaire aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. La face avant est beaucoup plus attrayante que par le passé en héritant de tous les codes stylistiques de la marque. Des feux à LED qui habillent les chevrons, le gros bloc phare en dessous et les petits antibrouillards en bas, dont le contour est personnalisable, ce Berlingo III est plutôt fun. De profil, on note immédiatement la présence de ces petits airbumps et des jantes plus fashions. La poupe n’est pas vraiment original pour un ludospace, mais les feux sont à présents en relief. Une version XTR ajoute les artifices du petit baroudeur, ainsi que le système Grip Control du groupe PSA. Ce Berlingo repose sur la nouvelle plate-forme EMP2, mais avec le train arrière du modèle actuel. Le Berlingo sera disponible en version M (4.40m) ou XL (4.75m). Les deux versions pourront disposer de trois rangées de sièges, mais la version XL rajoutera des sièges coulissants pour la troisième rangée. En version 5 places, la capacité de chargement varie de 775 à 1050 litres, ce qui devrait plaire aussi bien aux familles, qu’aux professionnels. Le siège avant passager se replie pour encore plus de praticité. Les portes latérales sont toujours coulissantes, et les vitres sont capables de se baisser sur les modèles familiaux. Le dessin de la planche de bord est plutôt moderne. Une instrumentation lisible avec grand ordinateur de bord, un boitier de vitesse placé en hauteur, une nouvelle console centrale incluant les commandes de climatisation, un chargeur par induction, les aérateurs horizontaux et un jolie écran couleur tactile de 8 pouces, rien ne manque. Le client pourra opter pour le toit panoramique qui intègre des rangements en forme d’arche translucide. Double boîte à gants, des rangements sous le pavillon, des trappes dans le plancher et de grands bacs de porte, le Citroën Berlingo n’oublie pas les aspects pratiques. Sous le capot, on note l’arrivée du bloc 1.5Hdi de 75, 100 ou 130ch avec boîte EAT8 en option pour ce dernier. En essence, c’est l’excellent trois cylindres 1.2 PureTech de 110 et 130ch qui sera au catalogue. Enfin, le Berlingo passant pour un engin plutôt rustique à la base, Citroën a voulu rassurer les familles, en l’équipant de toutes les aides à la conduite possibles. On compte le régulateur de vitesse actif, le freinage automatique d’urgence, la caméra panoramique à 180°, l’alerte de franchissement de ligne, le park assist, le contrôle de stabilité de la remorque, et le système de surveillance des angles-morts.

 

  

  

15 Février 2018 : BMW lancera à Genève la deuxième génération de son X4. La première mouture a eu une carrière éclair de 4 ans. Le nouveau modèle reprend les attributs du dernier X3. Nouvelle plate-forme, une largeur accru de 3cm et un empattement plus long de 5cm, la marque à l’hélice veut contrer le Mercedes GLC Coupé le plus efficacement possible. Par rapport à la génération précédente, on note 8cm de plus en longueur mais une garde au toit minorée de 3cm, ce qui lui donne un style plus élancée. Pas de surprise au niveau de la face avant, BMW s’est concentré sur ce profil très élancé, qui ferait presque passer ce X4 pour une berline coupé surélevée. La poupe arbore de nouveaux feux très fins, mais le hayon semble du coup plutôt massif. La planche de bord est celle du X3, avec tous les avantages qui vont avec. Instrumentation numérique, grand écran tactile de 10.2 pouces, une technologie dernier cri, une finition léchée, BMW propose en prime un espace aux jambes conséquent aux places arrière, et un coffre cubant 525 litres. Le BMW X4 progresse donc à tous les niveaux. Sous le capot, on retrouve le 20i de 184ch, le 30i de 252ch, le M40i de 360ch, le 20d de 190ch, le 25d de 231ch, et le 30d de 265ch. Toutes les motorisations seront directement associées à la transmission intégrale Xdrive et la boîte automatique à 8 rapports en ce début de carrière.

 

14 Février 2018 : Le Mercedes Classe G vient tout juste d’être présenté à Détroit. Mercedes nous propose déjà la version la plus musclée pour Genève. Le baroudeur s’offre le très sportif bloc 63AMG qui devrait lui donner des ailes. Effectivement, le V8 4.0L Bi-Turbo de 585ch et 850nm de ocuple est capable de propulser la bête de 0 à 100km/h en 4.5s. L’engin croise à 220km/h, ou 240km/h en option. Le nouveau Classe G ne devrait avoir aucun mal à digérer ce surplus de puissance, même si il s’agit toujours d’un châssis à échelle. Mercedes propose 5 mode de conduite sur la route (Slippery, Confort, Sport, Sport+ et Individual), des réglages spécifiques et des jantes en 22 pouces. Bien évidemment, ce 4x4 pur jus propose également trois mode de conduite tout-terrain (Sand, Trail et Rock), ainsi qu’une garde au sol pouvant aller jusqu’à 24cm. Grâce à sa boîte automatique TCT-9G, sa transmission intégrale évoluée, sa direction électrique variable, sa technologie de désactivation des cylindres à vitesse stabilisée, ce Mercedes Classe G 63AMG dispose d’une belle polyvalence sur la route ou sur la terre. La planche de bord s’habille de cuir, les deux écrans TFT sont aussi beaux que pratiques, les sièges sont massants et maintiennent les passagers en virage, grâce à des coussins gonflables. Mercedes n’a pas encore annoncé le tarif de ce Classe G, mais il devrait avoisinner les 160 000€TTC, si on ajoute le prix du véhicule, celui de la carte grise, et le malus écologique.

 

13 Février 2018 : Nous vous présentions il y a quelques jours le Ford Ranger Raptor, une version musclée du pick-up mild-size américain. Les japonais ne sont pas en reste avec ce Toyota Tacoma TRD. Lui, sera présenté au Salon de Chicago 2018, et se pare de tout l’attirail du vrai baroudeur. Une garde au sol relevée, des amortisseurs Fox International Bypass, une énorme plaque de protection au niveau du carter moteur, une grosse barre anti-roulis, et des pneus Goodyear Wrangler Kevlar en 16 pouces, le Tacoma TRD ne manque pas de caractère. De série, Toyota l’équipera d’un snorkel, cette prise d’air extérieure, très pratique en tout-terrain pour laisser respirer le monstre. Sous le capot justement, un V6 3.5L de 278ch associé à une boîte manuelle ou automatique à 6 rapports. Ce 4x4 ne sacrifiera pas le confort et la sécurité, grâce à un système multimédia avec écran tactile 7 pouces et navigation, une sellerie cuir, et les système de sécurité Toyota Safety Sense. A Chicago, il sera accompagné de son grand frère le Tundra TRD, et du SUV 4Runner TRD.

 

11 Février 2018 : Depuis la disparition de la P1 du catalogue, Mac-Laren n’avait plus d’hypercar dans sa gamme. Cette Senna qui sera produit à seulement 500 exemplaires, répare cette erreur. Cette dernière n’embarque pas de système hybride comme la P1, mais devrait tout de même afficher des performances supérieures grâce à sa conception privilégiant la légèreté. Elle reprend la base mécanique de la 720S, tout en mettant en avant son architecture 100% en carbone. Dépouillée, cette Mac-Laren Senna l’est, grâce à son instrumentation simpliste ou ses sièges monocoque en carbone. Le poids de seulement 1198kg et l’aérodynamisme offrant jusqu’à 800kg d’appuie à l’arrière, promettent de très fortes sensations. Mac-Laren nous dévoile d’ailleurs les performances de son nouveau monstre. 2.8s de 0 à 100km/h, 6.8s de 0 à 200km/h et 340km/h en pointe, cette Senna aura l’avantage de passer encore plus fort en courbe, par rapport à sa petite sœur, la 720S. Mac-Laren nous dévoile également le tarif, qui est de 850 000€TTC. Inutile, car, les 500 exemplaires sont déjà tous vendus.

 

09 Février 2018 : Ford fait un petit buzz à Bangkok en présentant un original Ford Ranger Raptor. Il s’agit bien évidemment du petit frère du terrible F150 Raptor. Pour le moment, ce modèle sera réservé aux marchés Asie-Pacifique. Il sera assemblé à Rayong en Thaïlande. Ce modèle prend 2.4cm en largeur par rapport au Ranger classique, se pare d’une calandre et d’un bouclier spécifiques, d’élargisseurs d’ailes, de pneus en 285/70R17, d’un système de freinage renforcé, et d’une transmission intégrale paramétrable. Bien sûr, la garde au sol est revue à la hausse en passant de 237 à 283mm, grâce à de nouveaux amortisseurs Fox Racing. Sous le capot, un tout nouveau bloc diesel 2.0L Bi-Turbo qui développe 211ch et 500nm de couple, qui est associé à une boîte automatique à 10 rapports.

 

07 Février 2018 : Quand on achète une Mini, ce que les clients aiment faire, c’est personnaliser leur véhicule au maximum, afin de disposer d’un modèle assez exclusif. Les plus exigeants préfèrent attendre des séries spéciales, comme cette Clubman Edition Kensington. Ce modèle ne sera disponible qu’en France, et reprend le patronyme d’une célèbre avenue anglaise. Elle sera très facilement identifiable, grâce à ses stickers latéraux sur le bas des portières ou ce K sur le montant des vitres. Bien évidemment, comme il s’agit d’une série limitée premium, cette Mini Clubman Edition Kensington se pare d’une impressionnante liste d’équipements comprenant, le toit ouvrant panoramique, les jantes de 17 ou 18 pouces selon la motorisation, le chargeur par induction, les tapis de sol velours, l’ouverture des portes et le démarrage sans clé, la navigation, la caméra de recul, le système de manoeuvre automatique, les feux full LED comme les antibrouillards, les feux de jour « Omega », la sellerie tissu/cuir Cord et le volant cuir « Mini Yours ». Elle sera disponible avec toutes les motorisations essence ou diesel allant de 102 à 192ch.

 

06 Février 2018 : Porsche dévoilera au Salon de Genève, la dernière mise à jour de sa fabuleuse sportive, la 911 GT3RS. Pas de révolution au niveau du style, avec seulement un bouclier un peu plus anguleux, mais surtout, deux petits extracteurs qui font leur apparition sur la capot avant. A noter, l’arrivée de cette teine verte spécifique en option. Les amateurs de blocs atmosphériques seront contents, la Porsche 911 GT3RS garde son 6 cylindres 4.0L qui prend jusqu’à 9000tr/mn. On annonce une puissance passant de 500 à 520ch. Le 0 à 100km/h devrait être abattu en 3.2s, pour une vitesse de pointe de 310km/h.

 

 

05 Février 2018 : Seat nous prépare une grosse surprise pour le Salon de Genève. A l’instar de Volvo avec Polestar, ou Citroën avec DS, le petit constructeur Espagnol s’apprête à lancer une marque spécifique pour ses modèles sportifs. Cupra devient donc une filiale de Seat et prend son indépendance, ce qui augure pour plus tard, des modèles propres à la marque. En attendant, Cupra présentera son premier modèle au Salon de Genève, une version sportive de l’Ateca, qui devrait s’équiper du 2.0TFSi de près de 300ch du groupe Volkswagen. Cupra a déjà dévoilé son logo. Comme sur la Seat Leon Cupra R, elle arbore une teinte cuivrée, couleur que l’on devrait retrouver sur les futurs modèles de la gamme.

 

                              

03 Février 2018 : A quelques semaines du Salon de Genève, Mercedes a décidé de présenter officiellement sa nouvelle Classe A. Cette compacte familiale sortie en 2012 a considérablement augmenté la part de marché du constructeur à l’étoile sur le segment C. Après 6 ans de bons et loyaux services, cette dernière laisse place à la nouvelle mouture qui affine son style. Les feux reprennent le dessin de ceux de la Mercedes CLS, la calandre s’arrondie légèrement, le bouclier est plus agressif, et le profil abandonne les grosses nervures de carrosserie pour plus d’élégance. Les feux arrière eux, s’allonge et mordent copieusement sur le hayon. Le véhicule mesure 4.42m de long, soit 13cm de plus que son aïeul, et cela devrait profiter à l’habitacle. Le coffre gagne une trentaine de litres avec une capacité de chargement de 370 litres. Mercedes innove dans la catégorie, avec l’arrivée d’une planche de bord qui arbore deux dalles numériques, dont une tactile pour le système multimédia. Les dimensions vont de 7 à 10 pouces selon le degré de finition. Les aérateurs type turbine sont très stylés, la calandre centrale est minimaliste, et la finition semble digne d’une bonne compacte premium. Au niveau des équipements, c’est pas mal non plus, avec l’arrivée d’un système de changement de voie autonome dès que vous actionnez le clignotant, un éclairage adaptatif 100% diodes Multibeam, des sièges massants, un affichage tête haute et un système de commande vocale dernier cri pour toutes les fonctions du véhicule. Sous le capot, Mercedes se contentera deux trois blocs moteur pour ce lancement de carrière. Deux motorisations essence comprenant un 1.4L Turbo 163ch (200) dérivé du 1.3Tce du groupe Renault, et un 2.0L Turbo de 224ch (A250). Les amateurs de diesel devront se contenter pour le moment du 1.5Dci de 116ch (A118d). Tous pourront être associés à une boîte automatique 7 rapports à double embrayage.

 

02 Février 2018 : Ford présente un tout nouveau petit crossover destiné aux marchés émergents. L’inde et l’Amérique du Sud disposeront bientôt en concession de ce Ford Freestyle. Elle prend sa base technique chez la Ford Ka+, la mini-citadine 5 portes, connue sous le patronyme de Figo sur ces marchés spécifiques. Elle se pare de tous les attributs du petit baroudeur. Une hauteur de caisse surélevée de 15mm, un bouclier spécifique, des voies légèrement élargies, des protections latérales, des passages de roue en plastique, des stickers aux bas des portières, des barres de toit, elle ne manque pas de pep’s. Sous le capot, le très raisonnable 4 cylindres 1.2TI-VCT de 85ch. L’équipement profite d’un système multimédia mise à jour, avec écran 6 pouces, ou de 8 pouces en option.

 

31 Janvier 2018 : Quand vous êtes clients Mac-Laren, vous pouvez faire appel au département MSO (Mac-Laren Spécial Opérations) pour personnaliser votre sportive à votre goût. Un concessionnaire de Newport Beach en Californie vient de passer une commande groupée au constructeur britannique. Dix de ses clients souhaitaient un modèle se rapprochant de la compétition. Voici donc la Mac-Laren MSO X 570S. Les dix exemplaires ont quelques spécificités uniques, mais tous reprennent certains éléments de la version GT4 de course. Une lame avant, des jupes latérales, un gros aileron fixe et une prise d’air sur le toit, tous en carbone. Le capot avant laisse apparaître deux extracteurs d’air. Enfin, les teintes sont largement inspirées du monde de la compétition. MSO s’est appliqué également à reduire un peu les masses en mouvement. L’habitacle est assez dépouillé, la structure en carbone est visible à certains endroits et le rangement central a disparu. La ligne d’échappement est en titane. Cette MSO X 570S garde tout de même les principaux équipements de confort comme la climatisation, le système multimédia, les radars et la caméra de recul. Sous le capot, toujours le V8 3.8L bi-turbo de 570ch et 600nm de couple capable de propulser cette machine de 0 à 100km/h en 3.2s. Les clients viennent tout juste de prendre possession de leur nouveau jouet.

 

30 Janvier 2018 : Jeep prépare tranquillement l’arrivée de son nouveau modèle destiné avant tout au marché chinois. Il s’appellera Grand Commander, et se présente comme un énorme SUV 7 places. Effectivement, il mesure près de 4.90m de long et s’équipera du nouveau bloc 2.0 Turbo du Wrangler, moteur qui dérive de celui de l’Alfa-Roméo Stelvio. Il sera accouplé à la boîte automatique à 9 rapports. Jeep ne dévoile pas encore toute la fiche technique de son nouveau mammouth. Il devrait être présenté officiellement au Salon de Pékin en Avril. L’importation sur le continent européen est plus qu’improbable, le Jeep Grand Commander sera contruit en Chine à Guangzhou dans l’usine Fiat.