Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

18 Novembre 2018 : BMW enchaîne les nouvelles motorisations pour sa Série 3. Après la sportive M340i, c’est au tour de la très écologique 330e de faire son entrée sur la scène. Il s'agit bien sûr de la version hybride rechargeable, qui peut toujours compter sur son 4 cylindres 2.0L Turbo de 184ch, associé à un bloc électrique. Par rapport à la génération précédente, la puissance cumulée est toujours de 252ch. Grâce à sa nouvelle batterie de 12kwh, cette BMW Série 3 330e a progressé en terme d’autonomie électrique, avec un véhicule capable de parcourir 60km jusqu'à 140km/h sans utiliser une goutte d’essence. Son bloc électrique permet de disposer d’un xtraboost de 40ch pendant quelques secondes, ce qui promet 292ch. Le 0 à 100km/h est avalé en 6.0s, et BMW annonce une consommation mixte de 1.7L au 100km, pour des rejets de CO2 de 39g/km. Seul bémol, un coffre qui passe de 480 à 375 litres à cause de la batterie lithium-ion.

 

16 Novembre 2018 : C’est le grand retour du pick-up chez Jeep. La marque présentera officiellement au Salon de Los Angeles, son pick-up Midsize, le Gladiator. D’un point de vue esthétique, on remarque immédiatement ses origines. La base technique est bien évidemment celui du Jeep Wrangler. Ce dernier prend tout de même 22cm dans l’opération, avec l’ajout de cette benne, et mesure 5 mètres au total. Cela reste tout à fait dans les normes européennes, avec ce véhicule qui se place en concurrente directe des Ford Ranger ou Nissan Navara. Le Jeep Gladiator peut compter sur les excellentes aptitudes du Wrangler en franchissement. Sous le capot, on retrouvera un V6 3.0L Pentastar essence et un V6 3.0 Diesel, accouplés à une boîte mécanique à 6 rapports ou une unité automatique à 8 rapports.

 

 

15 Novembre 2018 : Petit clin d’oeil au passé de la part de Jaguar, qui rend hommage à son XK120, le seul modèle de la marque à s’être aligné au départ d’un rallye. C’était il y a 70ans, et cette dernière remportait le RAC rallye. Jaguar propose une série limité pour l’occasion, avec la F-Type Chequered Flag. Elle profite du pack extérieur Black design, de jantes en 20 pouces diamantées, d’une sellerie Windsor, d’inserts en alu brossé, et de sièges sport. Cette Jaguar F-Type Chequered Flag sera disponible avec le bloc 4 cylindres 2.0L Turbo de 300ch, et le V6 3.0L compresseur de 340 ou 380ch. Afin de promouvoir cette jolie finition, Jaguar a transformé sa sportive en vrai bête de rallye. Une rampe de phares, un arceau de sécurité, des amortisseurs réglables, des harnais six points, un frein à main hydraulique, et le tour est joué pour une sacré campagne de pub.

 

14 Novembre 2018 : La nouvelle BMW Série 3 s’apprête à arriver en concession en Europe, où elle ne sera disponible dans un premier temps, qu’avec des motorisations 4 cylindres. BMW nous présente avec un peu d’avance, la première version sportive de sa berline, en attendant l’arrivée de la future M3 et M4. Cette BMW M340i xDrive se pare donc du traditionnel 6 cylindres en ligne 3.0L Turbo, dont la puissance passe d’une génération à l’autre, de 326 à 374ch. Avec un couple de 500nm, cette M340i efface le 0 à 100km/h en 4.4s. Il faut dire qu’elle reçoit le soutien de la transmission intégrale xDrive de série. La boîte automatique à 8 rapports est également imposée. Le style profite de cette finition M-Technic, avec son bouclier avant ajouré, ses jantes spécifiques, sa double sortie d’échappement, et ses nombreux inserts M à bord.

 

13 Novembre 2018 : Mitsubishi a décidé de présenter son L200/Triton restylé en Thaïlande, son pays de production. Ce pick-up mise évidemment sur le marché asiatique, le moyen orient et l’amérique latine pour perpétuer sa légende. Il finira tout de même par débarquer en Europe à la mi-2019, mais à cause des nouvelles normes fiscales, on ne devrait pas en croiser beaucoup en France. Bref, il sera commercialisé dans pas moins de 150 pays. Il hérite de cette nouvelle face avant qui reprend les codes stylistiques du Outlander notamment, avec les deux arches chromés, les barettes horizontales au niveau de la calandre, et de nouveaux feux affinés. On remarque également les nouvelles ailes au niveau des passages de roue et les feux plus volumineux à l’arrière. Ce Mitsubishi L200 devient plus technologique, avec l’arrivée du détecteur d’angle-mort, le détecteur de piétons avec freinage automatique, et l’alerte de trafic arrière. La boîte automatique passe de 5 à 6 rapports, et ce L200 peut toujours compter sur sa transmission intégrale Super-Select gérée électroniquement, pour faire le travail à votre place en mode tout-terrain.

 

12 Novembre 2018 : Une Porsche 911 très spéciale au Sema Show de Las Vegas. Le préparateur Streetfighter LA a réussi a électrifié la célèbre sportive. Il s’agit d’une Porsche 911 des années 70, qui a été relookée pour l’occasion. Des extensions d’ailes, de magnifiques jantes BBS, un éclairage à LED, des suspensions rabaissées, un arceau cage chromé, une sellerie tissu Burberry, et un volant Momo, la bête se dote du bloc moteur électrique de la Tesla Model S P100D. Cela donne la coquette puissance de 710ch, ce qui augure un 0 à 100km/h effectué en moins de 2.5 secondes. Pas plus de données techniques pour cette 911 Electric qui devrait rester unique.

 

           

10 Novembre 2018 : C’est un nouveau départ pour la marque DS à la Réunion. Officiellement, la date du 01 Novembre 2018, donnait tout pouvoir au groupe Caillé, qui devenait importateur officiel de la marque. Cela nous donne l'occasion de faire la connaissance avec la dernière nouveauté de la marque premium française. Effectivement, la DS 7 Crossback est maintenant disponible à la vente, et elle a pour mission de prouver tout le savoir faire français dans le monde du luxe automobile. DS prend donc définitivement ses distances avec la marque aux chevrons. Une identité forte, un show-room DS Store qui se veut « corporate », en adéquation avec l'image qu'on attend d'une marque premium. La nouvelle équipe se compose de quatre personnes, qui compte une assistante commerciale, un responsable du SAV et de deux commerciales attitrés. C’est Michelle Riethmuller qui dirigera ce petit monde, et qui aura pour mission de relancer la marque DS à la Réunion.

 

08 Novembre 2018 : On peut s’attendre à un effondrement du marché des pick-ups en France dans les mois qui viennent, les versions double-cabine étant à présent considérées comme des véhicules particuliers à partir de janvier 2019, avec toutes les taxes qui vont bien. Il en est tout autre en Amérique du Sud, où Volkswagen vient de dévoiler au Salon de Sao-Paulo, son Tarok Concept. Ce pick-up se positionne sous l’Amarok en terme de taille, avec un véhicule qui devrait mesurer moins de 5 mètres. Le style de ce concept semble très proche d’un modèle de série, même si quelques artifices devraient disparaître. La benne arrière est modulable, avec sa jonction cabine, qui permet de faire varier la longueur de chargement de 1.21m à 1.86m quand la banquette arrière est rabattue. Grâce à son 1.4L TSi et son 2.0TDi de 150ch, ce Volkswagen Tarok pourra embarquer une tonne de chargement. La planche de bord assez classique, rappelle les dernières créations de la marque, avec ce nouvel agencement très ergonomique et les deux écrans TFT.

 

 

07 Novembre 2018 : Premières photos officielles de l’Aston-Martin Valkyrie. L’hypercar anglaise est construite en collaboration avec l’équipe de Formule 1 Red-Bull. Ces premières images montrent une ressemblance évidente avec le concept présenté il y a quelques mois. Seules les jantes ont été modifiées, ainsi que certains éléments aérodynamiques. Cette teinte bleu bi-ton est assez originale, mais on est toujours surpris par les extracteurs latéraux, ou encore ce capot avant qui dévoile les triangles de suspension avant. Le bloc moteur devrait-être un V12 6.5L atmosphérique d’origine Cosworth, accouplé à un système d’hybridation, pour une puissance totale dépassant les 1100ch. L’habitacle est ultra-sportif, avec une position de conduite digne d’une Formule 1, avec des jambes placées plus haut que le bassin. On remarque l’écran du système multimédia au centre, les deux écrans qui font office de rétroviseurs, et le superbe volant qui arbore un quatrième écran pour les données de conduite. On rappelle que cette Aston-Martin Valkyrie se destine à une clientèle triée sur le volet (100 exemplaires).

 

06 Novembre 2018 : L’Aston-Martin DBS Superleggera est sortie il y a quelques semaines. Aston-Martin propose néanmoins déjà une série limitée pour ses clients les plus difficiles, avec cette DBS59. C’est le département Q d’Aston-Martin qui est chargé de la préparation, pour ce modèle qui sera diffusé à 24 exemplaires. Il faut savoir que ce véhicule rend hommage à la seule victoire de la marque de Gaydon au 24 Heures du Mans, en 1959. On retrouve donc cette teinte de carrosserie « Racing Green » très prisée en Angleterre. De nombreux éléments en carbone ornent la robe de cette DBS59, des touches de couleur bronze habillent les jantes, la calandre et les logos du véhicule. On oublie pas le numéro de chaque exemplaire sur l’aile avant. L’habitacle est spécifique avec cette sellerie rappelant la DBR1 victorieuse au Mans. Aston-Martin propose même une gamme d’accessoires comprenant un ensemble de bagages aux mêmes teintes, une combinaison et des gants en l’honneur de Caroll Shelby, un des pilotes de l’époque, ou une housse de protection vert racing. Sous le capot, le V12 5.2L Bi-Turbo crache toujours ses 725ch et 900nm de couple.

 

05 Novembre 2018 : Tout est permis aux Etats-Unis. Il suffit d'avoir quatre roues et un moteur pour homologuer une voiture sur la route. Alors quand Dodge décide de se lâcher au Sema Show de Las Vegas, ça peut faire mal. Le constructeur américain nous présente une Charger de 1968, oui, un véhicule de 50ans, mais qui crache pas moins de 1000ch. Pour atteindre ce résultat, Dodge a choisi de retravailler le moteur de la Challenger SRT Hellcat actuelle. Le V8 6.2L gagne quelques centimètres cube, et passe à 7.0L (6981cm3). cela représente 426 pouces cube, ce qui rappelle quelques blocs mythiques de la grande période des muscle-cars. Il est bien évidemment accouplé à un compresseur, ce qui offre 1014ch et 1288nm de couple. Ce V8 Hellephant profite de nouveaux injecteurs et d’une pompe à eau spécifique. Le look de cette Dodge Super Charger est définitivement rétro, même si on note la présente de 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l'arrière, la caisse rabaissée, les élargisseurs d'aile, et les quatre sorties d'échappement au niveau des feux arrière.

 

          

02 Novembre 2018 : BMW nous présente la version découvrable de sa nouvelle Série 8. Bien évidemment, il se destine aux pays chauds, et ce sont surtout les américains de Californie ou de Floride qui sont friands de ce genre de modèle. Cette BMW Série 8 Cabriolet se dote donc d’une capote en toile qui est capable de se déplier en 15 secondes jusqu’à 50 km/h. On dispose d’un coupe-vent pour le confort, mais qui condamne les deux sièges arrière quand il est en place. Il ne faut pas oublier que ce cabriolet est une 4 places, et on remarque le double bossage près de la malle, qui cache des arceaux de sécurité, censé se déployer en cas de retournement. Pour rouler par temps frais, BMW propose bien sûr un chauffage de nuque intégré aux sièges avant. La BMW Série 8 Cabrio prend 125kg sur la balance à cause des renforts de structure. Elle dépasse à présent les deux tonnes, mais son bloc V8 essence de 530ch et son diesel de 320ch, ne devraient pas avoir trop de mal à lui offrir des performances de sportive. Les tarifs en Europe, sont compris entre 107 000 et 133 000€TTC, avec les premières livraisons prévues pour mars 2019.

 

   

 

01 Novembre 2018 : Nissan a décidé de participer au Sema Show de Las Vegas de manière officielle, avec cette réinterprétation de son coupé deux places, la 370Z. Cette dernière connaît son lot de modifications, en commençant par le moteur. Le V6 3.7L de 328ch, laisse place au V6 3.0L Bi-Turbo 400ch de l’Infiniti Q60. La boîte automatique disparaît également, au profit d’une boîte manuelle armée d'un nouveau volant moteur et d'un embrayage renforcé. Le châssis n'a pas été oublié, et se dote d'amortisseurs Bilstein, de jantes Rays Nismo et d'un système de freinage de compétition. Le look fait appel à cette teinte orangée, à une calandre spécifique, à des coques de rétroviseurs noires, et la double sortie d’échappement transperce le bouclier arrière. A bord de cette Nissan 370Z Project Club 23, c’est ambiance course, avec la disparition d’un certains nombres de commandes, et l'ajout d'inserts en cuir brodés, de sièges baquets et volant Sparco.

 

31 Octobre 2018 : Beaucoup de constructeurs souhaiteraient avoir le genre de problème que rencontre Tesla. Voilà une marque qui ne peut , et ne pourra certainement pas répondre à la demande client dans les années qui viennent. Le constructeur Californien et son charismatique patron Elon Musk, ne cessent de vouloir s’agrandir, mais doivent faire face à certains problèmes de trésorerie. Mauvaise communication de la direction, Tesla a considérablement destabilisé les marchés fianciers ces derniers mois, et les problèmes de production de la Model 3 s’accumulent. Là encore, impossible de savoir avec exactitude le nombres d’exemplaires produits par semaine par la firme californienne. On rappelle, que la Tesla Model 3 a pour objectif de démocratiser la marque, avec un tarif d’entrée de gamme de 35 000$ aux Etats-Unis. Tesla annonce l’arrivée de la Model 3 en Europe pour 2019, mais cela demandera des investissements supplémentaires. Pour l’Asie, on rappelle que la construction d’une Megafactory est en cours. Bref, malgré l’annonce d’un bénéfice de plus de 300 millions de dollars au troisième trimestre, des doutes subsistent encore sur ce petit constructeur et sa capacité à régler ses problèmes récurrents de production. Manipulation des marchés ou attaques discrètes de la concurrence, Tesla reste dans la tourmente malgré un carnet de commandes qui n’arrêtent pas de se remplir.

 

30 Octobre 2018 : Pour les 70 ans de Porsche, des évènements ont eu lieu aux quatre coins de la planète cette année, mais ma préférence va quand même à cette magnifique 911 Project Gold, qui reprend la fiche technique de la 911 Turbo S type 993, qui était sortie en 1995. Il s’agit donc d’un exemplaire supplémentaire, tout neuf, pour un modèle qui a pris sa retraite il y a une vingtaine d’années. Ce projet porte bien son nom, avec cette teinte de carrosserie couleur « or » et son habitacle aux inserts dorés. Sous le capot, on retrouve donc le Flat 6 de 3.6L refroidi par air, équipé de deux turbocompresseurs KKK. La puissance de 450ch est bien suffisante pour catapulter l’engin de 0 à 100km/h en 4.4s. C’est le spécialiste des enchères, RM Shoteby’s qui avait la responsabilité de la vente. Elle a été vendue en 10 minutes, après pas moins de 37 enchères, au tarif de 2 743 500€, soit 18 fois le prix du modèle originel. Après taxes et commision, la somme ira directement dans les caisses de la fondation caritative Ferry Porsche. Dommage, son propriétaire ne pourra pas l’utiliser sur la route pour des causes environnementales.

 

29 Octobre 2018 : Mac-Laren présente sa nouvelle supercar, qui sera disponible à la fin 2019. Elle ne sera d’ailleurs disponible qu’à 106 exemplaires. Si la Mac-Laren Senna se destine à un usage piste, avec des appuis aérodynamiques de taille, ce nouveau modèle est lui, plus adapté à la route, et conçu pour battre des records de vitesse. Cette Mac-Laren Speedtail, c’est donc une philosophie à part, mêlant l’esprit d’une GT, la technologie d’un véhicule de luxe, et l’efficience d’un modèle hybride. La ligne très pure, avec son design en forme de goutte d’eau, une longue queue et des jantes avant carénées, la Speedtail est la digne descendante de la Mac-Laren F1 des années 90. La planche de bord avec son poste de pilotage central en est la preuve. Le conducteur et deux places latérales pour les passagers, une instrumentation numérique avec trois écrans couleurs, des caméras pour rétroviseurs, qui ajoutent deux écrans supplémentaires en hauteur, la Mac-Laren Speedtail est un véritable ovni sur roues. Les commandes de la boîte automatique sur le plafonnier sont plutôt originales. Les portes en élytre sont à ouverture électrique. Le vrai mystère reste la mécanique, même si la marque anglaise annonce un bloc hybride de 1050ch pour un poids de 1430kg à sec. Les accélérations sont au coeur des préoccupations avec un 0 à 300km/h effectué en 12.5s. Même une Bugatti Chiron est battue sur cet exercice. Pour atteindre ce niveau de performance, cette Speedtail est capable d’adapter son aérodynamisme, de s’abaisser de 3.5cm et de rétracter les caméras de rétrovisions. Mac-Laren annonce une vitesse de pointe de 403km/h. Il faudra débourser la coquette somme de 2 000 000€ hors-taxe, et prier pour profiter d’un des rares exemplaires.

 

Ci-dessous, la Mac-Laren F1 GTR Long Tail de 1996

26 Octobre 2018 : Volkswagen étoffe un peu plus sa gamme de SUV. Après le Touareg, le Tiguan et le T-Roc, voici le petit T-Cross. Le constructeur allemand pourra enfin concurencer les Renault Captur, Peugeot 2008, Hyundai Kona, Opel Crossland X et j’en passe. Dans la catégorie des SUV de taille XS, Volkswagen dispose donc aujourd’hui du T-Roc avec ses 4.23m construit sur la plate-forme MQB, et du T-Cross de 4.11m armé de la plate-forme MQB A0 de la Polo. Avec son empattement de 2.56m, le T-Cross promet une habitabilité très correcte, et pour la modularité, ce dernier disposera d’une banquette coulissante à l’arrière, pouvant faire varier la capacité de chargement de 385 à 455 litres. La planche de bord est très proche de celle de la Polo au niveau du style, le client pourra la personnaliser, et pourra opter pour le tout numérique au niveau de l’instrumentation. Le look n’est pas d’une originalité folle, avec une face avant qui rappelle fortement son frère, le T-Roc. La poupe est inédite par contre, avec ce bandeau non lumineux qui traverse le hayon. Le T-Cross est disponible avec des bas de caisse et des boucliers en plastique noir pour le côté baroudeur, ou couleur carrosserie selon les envies. On peut également disposer de jantes avec des touches de couleur. Sous le capot, le Volkswagen T-Cross reste à sa place par rapport au T-Roc, avec un 1.6TDi de 95ch, un 1.0Tsi de 95 ou 115ch, et le 1.5Tsi de 150ch en haut de gamme, automatiquement accouplé à la boîte DSG. Le T-Cross est et restera une simple traction.

 

25 Octobre 2018 : On vous présente aujourd’hui, le nouveau barème officiel du malus écologique pour 2019. Première chose à retenir pour ce nouveau barême, c’est que les émissions de CO2 seront calculés selon le cycle d’homologation WLTP. Résultat, beaucoup plus de véhicules seront concernés par ce fameux malus écologique, d’autant plus, que le seuil du malus est passé de 120 à 117gCO2/km. Afin de ne pas assomer les ménages, le gouvernement a procédé néanmoins à un réajustage des tarifs pour 2019, avec une baisse allant de 8 à 1830€ selon les rejets de CO2 en question. Attention pour l’achat d’un pick-up. Aujourd’hui, ce véhicule était considéré comme un outil de travail, et se dispensait de malus écologique, et n’était pas soumis à la TVS (Taxe sur les véhicules de société). En 2019, les pick-ups double-cab ne seront plus exemptés de ce malus, ce qui les positionnent dans les tranches hautes du nouveau barème. Il faut s’attendre à une inflation des prix allant de 8000 à 10 500€. Cela rapportera à l’état 200 millions d’euros supplémentaires, sauf si comme prévu, le marché s’effronde, ce qui est probable. Seuls les pick-ups simple-cab en deux ou trois places, ne seront pas soumis au malus. Enfin, pour les plus écologistes d’entres-nous, le gouvernement offre une prime à la conversion de 2500€ pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable neuf, mais également d’occasion pour 2019.

 

                             

24 Octobre 2018 : L’Audi R8 passe par la case restylage. La supersportive de la marque aux anneaux connaît peut-être ses dernières années d’existence, le constructeur ne comptant pas renouveler ce modèle à court terme. Ce lifting comprend un bouclier totalement redessiné, avec trois petites ouïes sur la partie supérieure, et des entrées d’air latérales plus anguleuses. Audi proposera un nouveau choix de jantes. A l’arrière, la grille alvéolée recouvre à présent toute la largeur du véhicule, le diffuseur est remanié, les pots d’échappement parraissent plus volumineux, et s’entourent de plastique. Sous le capot, le V10 5.2L hérite d’un filtre à particules, et gagne quleuqes chevaux au passage. L’audi R8 de base développe 570ch (+30ch) pour 550nm de couple (+10nm), alors que la R8 Performance (anciennement Plus) propose une puissance de 620ch (+10ch) et un couple de 580nm (+20nm). Côté châssis, Audi a fait un travail de fond, en recalibrant l’ESP pour plus de stabilité au freinage, la direction variable a été revue, la R8 propose à présent 7 modes de conduite, elle dipose d’une barre stabilisatrice en fibre de carbone en option, et elle bénéficie d’une nouvelle géométrie de suspension. Enfin, cette une nouvelle monte pneumatique Michelin Cup en 20 pouces qui équipera la sportive allemande.

 

                               

                             

                         

23 Octobre 2018 : Ares Design, le carrossier et designer italien, a décidé de faire renaître la GT 4 places de Ferrari, qui sévissait dans les années 70 et 80. La Ferrari 365 GT4 est née en 1972, et termina sa carrière en 1989 sous le patronyme de Ferrari 412. Après la DeTomaso Pantera, Ares Design s’est donc lancé ce nouveau défi, et le résultat est conforme à nos attentes. Elle reprend la base technique de la très moderne GTC4Lusso, équipée de son V12 6.5L de 690ch ou de son V8 3.9L Turbo de 610ch. Le design de cette Ares 412 reprend donc la ligne 3 volumes du modèle originel, avec ces angles saillants pour la partie arrière. Le look racé, les jantes spécifiques, les feux à LED et les phares escamotables, tous les ingrédients sont là, pour attirer les plus nostalgiques d’entres nous. La planche de bord a également été redessinée, mais toutes les technologies embarquées sont bien présentes, comme cette télémétrie pour le passager de droite par exemple. Pour s’offrir ce parfait mélange entre les techniques modernes et le caractère du passé, il faudra tout de même débourser plus de 700 000€. Avis aux collectionneurs.

 

Ci-dessous, la Ferrari 412 de 1989

22 Octobre 2018 : Ford croule sous les commandes de sa GT. La supercar connaît en effet un succès certain, grâce à son look racé, son aérodynamisme de compétition, et son V6 3.5L Bi-Turbo de 656ch, qui semble suffire à cette clientèle très particulière. Il faut dire que cette Ford GT s’affiche au tarifcanonique de 400 000€. Il y a quelques mois, Ford avait déjà dû augmenter la production à 1000 exemplaires. Il y en aura finalement 350 de plus, avec un délai de livraison pouvant aller jusqu’en 2022. Cette sportive est destinée à devenir un mythe roulant, un peu à l’image de sa célèbre aïeul, la GT40. Ces 350 exemplaires supplémentaires devraient calmer un peu les ardeurs des spéculateurs, car il faut s’attendre à voir les tarifs exploser, une fois que sa carrière prendra fin en 2022, après seulement 5 années d’existence. Elle devrait rester rare en Europe, où elle s’est offerte à 80 clients très chanceux pour le moment.

 

     

21 Octobre 2018 : La Peugeot 308 GTi a disparu du catalogue du constructeur français depuis quelques mois. Les causes sont simples, elle devait se conformer aux nouvelles normes Euro6c. Son bloc 1.6THP a connu son lot de modifications et se voit greffer un filtre à particules. Cela n’est pas sans conséquence sur la puissance moteur qui passe de 270 à 263ch. Le couple gagne par contre 10nm, avec 340nm à 2100tr/mn. Les performances restent stables avec un 0 à 100km/h effectué en 6.0s et un 1000mDA en 25.3s. Selon le nouveau cycle d’homologation WLTP, les rejets de CO2 sont néanmoins en hausse, avec 148g/km, ce qui lui vaut un malus de 2010€ pour 2018, et 2153€ pour 2019. Les tarifs sont donc en légère hausse. Pour le look, Peugeot ajoute une nouvelle teinte coupe franche, mêlant du blanc nacré et du noir perla.

 

  

18 Octobre 2018 : BMW lance officiellement son X7, le nouveau modèle de la gamme X. Il s’agit du SUV le plus statuaire, le plus luxueux et le plus spacieux chez BMW. Vu sa taille (5.15m), sa cible principale sera les marchés américains et chinois. Il concurrencera directement l’Audi Q7 (5.05m), le Mercedes GLS (5.13m), ou la Bentley Bentayga (5.14m). Cette stature lui permet d’accueillir 7 passagers dans le plus grand confort. La capacité de chargement est de 326 litres (7 places), 750 litres (5 places) ou 2120 litres (2 places). Le véhicule peut alors s’abaisser de 4cm pour le chargement des bagages, grâce à sa suspension pneumatique. En tant que vaisseau amiral de la gamme X, BMW a particulièrement soigné la finition, avec une présentation intérieure mettant en avant le cuir, le bois et le chrome, avec la possibilité d’opter pour des teintes claires et un bel éclairage d’ambiance. Bien évidemment, on retrouve l’instrumentation TFT de 12.3 pouces, ainsi qu’un grand écran couleur tactile de 10.2 pouces. Technologique, ce BMW X7 ne fait l’impasse sur aucun équipement, et on retrouve par exemple un faisceau laser pour les feux, une climatisation automatique 5 zones, un antiroulis actif, les prises USB-C, des sièges à réglages électriques, des portes-gobelet chauffants et climatisés, la commande par gestuelle, et un énorme toit vitré fixe. Le style ne fait pas dans la finesse, avec une calandre disproportionnée, des jantes de 22 pouces et du chrome à tous les étages. Sous le capot, la marque à l’hélice proposera le 30d de 265ch, le M50d de 400ch, le 40i de 340ch et le M50i de 530ch. On s’attend à moyen terme à l’arrivée d’une version hybride rechargeable, bien dans l’air du temps.

 

17 Octobre 2018 : Porsche présente la version GTS de sa nouvelle Panamera. Comme toutes les autres GTS de la gamme, il s’agit de mettre en évidence toute la sportivité du véhicule, sans pour autant augmenter de façon outrancière la puissance. Son V8 4.0L Bi-Turbo de la Panamera Turbo (550ch) ne développe donc que 460ch et 620nm de couple sous le capot de cette GTS. Il est associé à la transmission intégrale et à une boîte PDK à double embrayage. Cela permet un 0 à 100km/h effectué en 4.1s et une vitesse de pointe de 292km/h pour la berline (289km/h pour la Sport Turismo). Cette Porsche Panamera GTS connaît son lot de modifications, avec une caisse rabaissée de 10mm, des suspension pilotées PASM plus dynamiques, et un système de freinage renforcé. Les jantes de 20 pouces et les éléments de carrosserie noirs sont spécifiques, tout comme l’habillage intérieur comprenant la sellerie cuir/alcantara, les inserts en aluminium, les surîqûres et les différents logos GTS.

 

16 Octobre 2018 : La Fiat 500 fait encore recette après plus de 11 ans de carrière. C’est elle qui porte à bout de bras la populaire marque italienne, bien aidée par son crossover de frère, le 500X. La petite citadine a droit une fois de plus, à une série spéciale pour cette automne. La Fiat 500 Collezione joue les divas, avec ses teintes de carrosserie spécifiques comprenant le « Cortina Grey », le « Tech House Grey », le « Crossover Black », ou ce magnique « Bruneloo » bi-ton. On remarque ces lignes cuivrés, ainsi que ces magnifiques jantes 16 pouces de la même teinte. Elle se place dans la gamme 500 entre les finitions Lounge et Club, et s’équipe de série de la navigation avec écran 7 pouces, et des applications AppleCarPlay et AndroïdAuto. Elle se distingue par une sellerie noire et bordeaux, par des broderies, par des inserts cuivrés, par ses tapis de sol Collezione, et sa clé de contact très stylée. Sous le capot, on retrouve le bon vieux 4 cylindres 1.2L de 69ch, ou le bi-cylindre 0.9L TwinAir de 85ch.

 

  

15 Octobre 2018 : Ligier lance au Salon de Paris, sa nouvelle voiture de course. La présence de cette Ligier JS2 R est une belle façon de fêter les 50 ans du petit constructeur français. Elle s’inspire de la JS2 de 1972, qui avait terminé les 24 Heures du Mans à la deuxième position de sa catégorie en 1975. Cette nouvelle JS2 R ne sera malheureusement pas homologuée sur la route, contrairement à son aïeul. Elle se destine à la piste, à la course (Catégorie FIA Free Formula Sports Cars ou en Ligier JS Cup qui sera lancée en 2019). Les caractéristiques sont assez alléchantes, avec un véhicule ne pesant que 980kg, et disposant d’un V6 3.7L Ford de 330ch placé en position centrale arrière. Elle s’équipe d’un système de freinage Brembo, d’une boîte séquentielle 6 rapports (embrayage centrifuge) avec palettes au volant, d’un pare-brise chauffant, d’un réservoir de 100 litres et d’un amortissement 100% réglable. Elle s’affichera au tarif de 89000€HT. Les premiers essais clients sur circuit sont prévus le 15 et 16 novembre prochain, pour des livraisons débutant en janvier de l’année prochaine.

 

Ci-dessous la Ligier JS2 de 1975

11 Octobre 2018 : Le Mondial de Paris marque le lancement commercial du Toyota Rav4 en Europe. Néanmoins, ce dernier n’arrivera en concession qu’en février 2019. Vous pouvez passer commande de cette série spéciale concernant les 200 premiers exemplaires. Le Toyota Rav4 Première Edition est un modèle suréquipé, qui profite des aides au stationnement avec vue panoramique, du système audio JBL 9HP, des sièges cuir/alcantara, de l’écran tactile 8 pouces, du toit panoramique et de badges spécifiques. On rappelle que sous le capot, le Rav4 ne disposera que d’une motorisation hybride 2.5L de 218ch en 2WD ou 222ch en 4WD. Avec son style plus expressif et ses 4.60m de long, cette japonaise peut concurrencer des allemandes du calibre de l’Audi Q5 ou du BMW X3. Il faudra par contre faire avec un tarif élevé de 46 300€TTC en Métropole.

 

10 Octobre 2018 : Petite nouveauté Renault au Mondial de l’Auto, même si ce prochain modèle ne se destine pas au marché européen. Le Renault K.ZE (Kwind Zéro Emission) reprend apparemment les dessous technique de la Kwind, le petit crossover du losange, très prisé sur le marché indien. Ce nouveau modèle 100% électrique est pour le moment un concept, mais devrait débarquer en concession en 2020, principalement sur le marché chinois. Une face avant retravaillée, un éclairage soigné, des jantes spécifiques et un look général assez fun, le Renault K.ZE sera conçu uniquement pour les citadins, puisque son autonomie ne devrait pas dépasser les 250km en cylcle NEDC, ce qui représente moins de 200km en utilisation normale. Elle sera donc construite en Chine avec la participation du partenaire local de Renault-Nissan, Dongfeng Motor Group. Elle sera vendu à un tarif compris entre 8000 et 10 000€, un prix des plus attractifs pour un véhicule 100% électrique.

 

                         

                 

09 Octobre 2018 : Ferrari présente au Mondial de l’auto, deux véhicules assez exceptionnels qui ont été conçus par le département Special Projects. Ce sont les deux premiers modèles de la gamme Icona. La Ferrari Monza SP1 est une stricte monoplace, et la Monza SP2, une barquette bi-place, qui reprennent toutes les deux, la plate-forme et la mécanique de la 812 Superfast. L’inspiration nous vient tout droit du passé (166MM, 750 et 860 Monza). Un gain de poids d’une centaine de kilos, un V12 6.5L qui crache à présent 810ch, les performances sont bien évidemment hors-normes avec un 0 à 100km/h effectué en 2.9s, et un 0 à 200km/h en 7.9s. Pour pallier l’absence de pare-brise, Ferrari nous aconcocté une aérodynamique comprenant un flux d’air dévié au niveau du tableau de bord. La planche de bord et l’habitacle sont spécifiques. La marque de Marnello prévoit une production à 499 exemplaires, qui seront strictement réservés aux meilleurs clients ou aux collectionneurs Ferrari, au tarif de 1.6 millions d’euros.

 

08 Octobre 2018 : La marque des anneaux lance la deuxième génération de son A1 au Mondial de l’Auto, et c’est bien elle la star du stand, avec l’e-Tron, le premier SUV 100% électrique de la gamme. Audi nous a tout de même réservé une troisième surprise, avec la sortie officielle de son SQ2. C’est le premier mini-crossover à développer une telle puissance. Elle emprunte la mécanique 2.0TSi de l’Audi S3 et Golf R. La puissance de 300ch, la transmission intégrale et la boîte DSG7 permettent un 0 à 100km/h effectué en 4.8s, pour une vitesse maxi limitée à 250km/h. La caisse est rabaissée de 20mm, et le système de freinage profite de disque de 340mm à l’avant et 310mm à l’arrière. Le look est bien évidemment spécifique avec les bas de caisse, les 4 sorties d’échappement et les jantes de 20 pouces. L’habitacle est à la sauce S, avec des sièges plus enveloppants, des inserts décoratifs, et des liserés de couleur rouge. Cette Audi SQ2 restera un modèle assez exclusif dans la catégorie avec un tel niveau de puissance.

 

07 Octobre 2018 : Lorsqu’on évoquait le Mondial de l’Auto 2018 avant son ouverture, on entendait souvent parler des absences de certains constructeurs. Ces derniers mois, 14 marques ont annoncé qu’elles ne participeraient pas au Mondial de l’Automobile, qui se tient du 4 au 14 octobre 2018, à la Porte de Versailles, à Paris. Citant une fréquentation en baisse, des coûts élevés et des retombées insuffisantes, elles entendent conquérir les clients par d’autres moyens (évènements propres, marketing en ligne, etc.). Parmi les absents de cette 88ème édition, on compte Volkswagen, Fiat, Ford, Volvo, Mazda, Opel ou Nissan. Le salon de l’auto parisien, organisé par AMC Production, peut néanmoins….


Découvrez le Mondial de l’automobile à Paris grâce à notre partenaire photos-automobiles.com


http://www.photos-automobiles.com/expos/367-best-of-mondial-de-l-auto-paris-2018.html

 

http://www.photos-automobiles.com/expos/368-mondial-de-l-automobile-de-paris-par-jonathan.html

 

05 Octobre 2018 : Renault nous projette dans un avenir lointain avec son EZ-Ultimo, au Salon de Paris. On ne parle pas là d’une automobile à proprement parlé, mais plutôt d’un moyen de locomotion, d’un objet de mobilité, ou encore d’une navette de luxe. La raison est simple, ce véhicule ne dispose pas de poste de pilotage. Cette Renault EZ-Ultimo est entièrement autonome (niveau 5) et électrique. Malgré des dimensions conséquentes avec ses 5.70m de long et 2.20m de large, elle reste une stricte 3 places, avec suffisamment de rangements pour les bagages. Le luxe est sa priorité, avec une banquette deux places, et un fauteuil pour le maître des lieux. Les matériaux respire la noblesse, avec du noyer américain, du velours, du laiton, du marbre et du cuir. La petite touche néo-rétro avec la commande de climatisation et du variateur de luminosité à bord, est du meilleur effet. Enfin, les passagers pourront profiter de la Wifi 5G avec tablette tactile intégrée, et d’un service de conciergerie.

 

04 Octobre 2018 : Septième génération depuis 1975, la BMW Série 3 se renouvelle au Mondial de Paris. Un véhicule de haute importance pour la marque à l’hélice, puisqu’elle reste le modèle le plus vendu de la gamme. Cette BMW Série 3 G20 évolue en douceur au niveau du design. Un regard qui s’affirme un peu plus avec un décroché au niveau du double optique, une calandre plus volumineuse qui dispose de volets actifs, un éclairage laser en option, un capot légèrement plus bombé, un profil élancé, et une poupe qui arbore des feux affinés, avec une partie assombrie sur sa partie supérieure. Le véhicule a grandi de 8.5cm avec une longueur totale de 4.71m et s’est élargi de 16mm. L’empattement a pris plus de 4cm, ce qui devrait améliorer un peu plus l’habitabilité. Avec cette plate-forme CLAR, BMW annonce une baisse de poids de 55kg en moyenne. Côté finition, l’alu brossé semble avoir été mis à l’honneur sur la planche de bord. Le client, selon le degré de finition, aura droit à une instrumentation analogique en entrée de gamme avec écran 8.8 pouces, mais pourra opter pour le « BMW Live Cockpit » qui propose un écran TFT de 12.3 pouces pour les compteurs, et un grand écran central de 10.2 pouces. Sous le capot, pas de folie pour cette nouvelle génération, avec le classique 18d de 150ch, le 20d de 190ch, le 30d de 265ch, le 20i de 184ch ou le 30i de 258ch. A la mi-2019, BMW proposera une version hybride rechargeable 330e et un modèle plus sportif 40i M-Performance.

 

03 Octobre 2018 : Mercedes a décidé de renouveler son monospace Classe B. On en est à la troisième génération, et cette dernière se présente comme une variante très familiale de la compacte Classe A. Pas étonnant de retrouver les traits de caractère de son petit frère, avec des feux plus fins, un profil et une partie arrière lissés de toutes nervures de carrosserie. C’est efficace et élégant, mais c’est l’habitacle qui impressionne le plus, avec bien évidemment ce tableau de bord typique de la marque. Deux dalles numériques, des aérateurs type turbine et une technologie haut de gamme, comprenant entres autres, une intelligence artificielle MBUX à commande vocale, un affichage tête haute, un éclairage d’ambiance 64 couleurs, une conduite semi-autonome avec caméra capable de lire la route sur 500m, et une panoplie d’aide ative à la conduite, ce nouveau Mercedes Classe B est également plus habitable. L’empattement prend 3cm par rapport à la génération précédente, les sièges sont plus larges avec un meilleur confort postural, la banquette est coulissante sur 14cm, et la modularitéa été soignée, avec un siège passager avant qui se rabat, pour le transport d’objets longs. Sous le capot, on retrouve le nouveau 1.3TCe de 136 et 163ch, et le 1.5Dci de 116ch. Mercedes annonce l’arrivée d’un nouveau bloc 2.0 diesel de 190ch avec post-traitement des gaz d’échappement, répondant aux normes Euro6d de 2020, qui sera disponible avec une nouvelle boîte de vitesse 8G-DCT à double embrayage.

 

02 Octobre 2018 : Skoda présentera à Paris son SUV Sportif, le Kodiaq RS, armé de son 2.0TDi Bi-Turbo de 240ch. Néanmoins, nous allons nous intéresser aujourd’hui à un concept-car, deuxième révélation de la marque Tchèque pour ce mondial. Il s’agit très certainement de la prochaine compacte du segement C, la remplaçante probable de la Rapid SpaceBack. Plus râcé, le Skoda Concept Vision RS arbore une ligne plus anguleuse et moins roudouillarde que le modèle actuel. Une calandre en relief, un regard plus expressif, des angles saillants de profil, un hayon en grande partie vitrée, qui épouse de jolies feux arrière en L, et un becquet un poil volumineux pour cette version RS, ce futur modèle de la gamme respire la sportivité. Sous le capot, Skoda joue la carte de l’innovation, avec le 1.5Tsi de 150ch qui est accouplé à un moteur électrique de 102ch. La puissance cumulée de 245ch permettrait un 0 à 100km/h en 7.1s. La batterie de 13kwh rechargeable en 2h30 sur une borne spécifique pourrait offrir une autonomie de 70km en mode full électrique. Bref, une excellente façon de rouler écolo et de disposer d’une bonne réserve de puissance en conduite sportive.

 

30 Septembre 2018 : Porsche nous concocte une machine de folie sur la base de son modèle le plus performant de la gamme, la 911 GT2 RS. L’inspiration de ce nouveau monstre nous vient tout droit du passé, et nous ramène 40 ans en arrière. En 1978, Porsche présentait sa bête de compétition, la 935 (surnom de Moby Dick), qui allait s’imposer au Mans un ans plus tard. On vous présente donc cette Porsche 935 millésime 2018 qui ne sera utilisable ni sur route, ni en compétition. Elle se destine pour votre usage personnel, sur circuit uniquement. Par rapport à la 911 GT2 RS, la bête connaît une sacrée cure d’amaigrissement, avec un engin qui passe de 1545kg à 1380kg. Elle prend également 22cm en longueur. Le look néo-rétro profite énormément à l'aérodynamisme, avec son train arrière allongé, son gros aileron fixe, ses jantes pleines, sa largeur de 2.03m et sa face avant spécifique. On rappelle que la bête développe 700ch grâce à son 6 cylindres 3.8L Turbo de 700ch, ce qui devrait en faire une machine de guerre sur circuit. Elle sera produite à 77 exemplaires au prix canonique de 701 948€HT en Europe.

 

Ci-dessous, la Porsche 935 originelle

28 Septembre 2018 : Vous avez parfois tendance à sortir des sentiers battus pour vos loisirs, mais vous n’avez pas forcément envie d’opter pour un SUV. Volvo a la solution, ça s’appelle Cross Country. Après le break V60, la marque suédoise propose la déclinaison aventurière V60 Cross Country qui se pare de quelques attributs du SUV XC60. La transmission intégrale est bien évidemment de série, la caisse est surélevée de 7.5cm, et on a droit à de belles protections en plastique noir au niveau des boucliers, des passages de roues et des bas de caisse. Les jantes sont spécifiques et les pneus à flanc large. Ce Volvo V60 Cross Country se dote aussi du contrôle de freinage en descente et d’un mode de conduite off-road, ainsi que d’un système de vectorisation de couple quand vous retrouvez le bitume. Votre sécurité et celle des autres sont toujours au centre des préocupations, avec un véhicule capable de détecter des piétons, des cyclistes ou des animaux, de surveiller les carrefours avec une alerte de trafic transversal, de maximiser la protection des passagers en cas de choc, ou de piloter de façon autonome jusqu’à 130km/h sous surveillance du conducteur. Sous le capot, on retrouvera deux 2.0L Turbo, essence et diesel, de respectivement 250ch (T5AWD) et 190ch (D4AWD).

 

27 Septembre 2018 : Hyundai diversifie sa gamme i30, avec une élégante version Fastback, mais ça, on le savait déjà. La bonne surprise au Mondial de Paris, c’est la déclinaison sportive de cette dernière. Elle aussi, aura droit au logo N, ce qui lui donne en plus de son élégance, une sportivité du meilleur effet. On retrouve donc les attributs de la i30N classique, avec une proue plus agressive, le logo N sur la calandre, un becquet sur le bas du hayon, un diffuseur, une double sortie d’échappement et quelques petites touches de rouge sur les boucliers ou les étriers de frein. Même topo dans l’habitacle, avec une sellerie spécifique, un pédalier alu, et quelques inserts et surpiqûres. Sous le capot, le 2.0 Turbo crache toujours 275ch et 353nm de couple (378nm avec l’overboost) et il est associé à une classique boîte mécanique à 6 rapports. Elle dispose de 5 modes de conduite (eco, normal, sport, N et N Custom) et d’un différentiel à glissement limité. Cela permet un 0 à 100km/h en 6.1s. Cette Hyundai i30 Fastback N annonce une consommation de 7.1L au 100km pour des rejets de CO2 de 163g/km. A ce jour, seule l’Audi S3 Sedan peut donner la réplique à cette Coréenne sur le marché Européen.

 

26 Septembre 2018 : Comme Peugeot il y a deux jours, DS dévoile à présent son SUV haut de gamme hybride rechargeable. Cette DS 7 Crossback E-Tense 4x4 reprend donc la fiche technique du 3008 Hybrid4. Sous le capot, le 1.6THP de 200ch et deux blocs électriques de 110ch, à l’avant et à l’arrière. On a donc affaire à une 4 roues motrices cumulant 300ch et 450nm de ocuple. Grâce à sa batterie de 13.2kwh, la belle française est capable de se déplacer pendant 50km en full électrique, jusqu’à 135km/h. Le temps de recharge est de 8h sur une prise classique et de 2h sur une prise 32A. DS annonce une consommation de 2.2L au 100km pour des rejets de CO2 de 49g/km. Pas mal pour un engin capable d’abattre le 0 à 100km/h en 6.5s. Ce modèle représentera la DS 7 la plus désirable, la plus économique à l’usage, mais à n’en pas douter la plus chère de la gamme. Elle se démarquera par ses nouvelles jantes de 19 pouces, son logo E, et sa nouvelle teinte de carrosserie « Cristal Pearl ».

 

24 Septembre 2018 : Peugeot serait-il sur le point de rattraper son retard dans le domaine des motorisations hybrides ? Depuis la fin de carrière du bloc hybrid4 comprenant le bloc diesel 2.0Hdi et un bloc électrique cumulant 200ch, le groupe PSA avait abandonné la conception de moteur propre, mais les nouvelles normes anti-pollution semblent les avoir réveillés. On commence par la berline et le break 508 hybrid rechargeable, qui proposeront le bloc essence 1.6THP de 180ch, associé à un bloc électrique de 80kw (110ch). L’ensemble est accouplé à la boîte automatique EAT8 qui troque son convertisseur de couple pour un embrayage multidisques. La Peugeot 508 Hybrid et ses 225ch cumulés reste donc une simple traction, et ne perd rien en capacité de chargement. Grâce à sa batterie de 11.8kwh, la berline française pourrait parcourir 40km en mode full électrique.

 


Le SUV Peugeot 3008 Hybrid rechargeable est un peu plus complexe. Il embarque le 1.6THP dans une configuration de 200ch, le bloc électrique de 110ch sur le train avant, et une deuxième unité sur le train arrière, transformant ce SUV en 4 roues motrices. La puissance cumulée de 300ch permet un 0 à 100km/h en 6.5s, malgré les 340kg d’embonpoint par rapport à un modèle standard. La batterie de 13.2kwh permet une autonomie de 50km en mode électrique. Le coffre du 3008 devrait néanmoins perdre quelques litres de contenance.

 

21 Septembre 2018 : Peugeot fera sensation au Salon de Paris avec un concept-car néo-rétro. Habituellement ultra-futuriste au niveau de ses concepts, la marque au lion rend cette fois-ci hommage à un modèle mythique de 1969, la Peugeot 504 Coupé. Un style racé mais surtout très agressif, cette Peugeot e-Legend ne laisse pas indifférent. Une face avant verticale, les quatre feux caractéristiques de la 504, une énorme barre noire qui souligne la calandre et qui fait office de pare-choc, comme dans les années 70, la e-Legend a une vrai personnalité. De profil, on remarque les portes creusées et ce toit aux angles vifs. La partie arrière arbore les trois griffes au niveau de son éclairage, un vrai rappel à la 504 Coupé. L’habitacle est tout aussi surprenant, avec du bois, du velours de soie, une barre de son comme planche de bord et 16 écrans couleurs pour une connectivité optimale, la e-Legend peut piloter en toute autonomie, avec un volant qui se rétracte. Vous pourrez alors vous amusez à admirer l’énorme écran principal de 49 pouces, ceux des contre-portes ou des pare-soleil. Enfin, sous le capot, la motorisation est bien évidemment électrique, avec un bloc qui développe 340kw (462ch) alimenté par une batterie de 100kwh. L’autonomie annoncée selon les normes WLTP, serait de près de 600km. Avec un 0 à 100km/h effectué en 4.0s, les sensations devrient également être au rendez-vous.

 

  

19 Septembre 2018 : C’est au tour de Seat de disposer dans sa gamme, d’un crossover de taille M. Après le Skoda Kodiaq et le Volkswagen Tiguan AllSpace, on a donc droit à ce Seat Tarraco dans le groupe VAG. Multiplier les modèles, c’est certainement la stratégie payante pour prendre un maximum de part de marché, la concurrence se composant principalement du Peugeot 5008, du Renault Koleos, du Land-Rover Discovery Sport ou encore du Nissan X-Trail. Côté look, le constructeur ibérique propose une nouvelle identité visuelle avec cette calandre hexagonale chromée. Cela donne un côté statuaire à ce beau bébé de 4.74m de long et 1.66m de haut. Le profil rappelle fortement le cousin Tiguan AllSpace, la partie arrière proposant un style un peu plus original avec la présence de ce bandeau lumineux sur le hayon. Dans l’habitacle, on apprécie également le dessin de la planche de bord, spécifique au Tarraco, avec un écran tactile flottant de 8 pouces, de nouveaux aérateurs, une instrumentation numérique de 10.25 pouces, et une technologie embarquée comprenant entres autres, une commande par gestuelle. L’habitacle propose 5 ou 7 places, et le coffre est immense avec une capacité de chargement variant de 700 à 1920 litres. Sous le capot, moins de surprises, avec le bloc 1.4Tsi de 150ch, le 2.0Tsi de 190ch et le 2.0TDi de 150 ou 190ch. Certaines de ces motorisations pourront être associées à la transmission intégrale et à la boîte DSG.

 

18 Septembre 2018 : Après Mercedes, c’est au tour de la marque aux anneaux de faire le buzz, avec son premier SUV 100% électrique, qui sera présent au Mondial de l’auto à Paris. L’Audi e-Tron se présente donc sous la forme d’un SUV de taille XL avec ses 4.90m de long. Il se positionne entre le Q5 et le Q8, mais est lui, totalement écologique. Deux blocs moteurs qui prennent place sur l’essieu avant et arrière, une puissance cumulée de 300kw (407ch) et un couple maxi de 664nm, l’e-Tron est alimenté par une batterie de 95kwh, capable de l’emmener à bon train pendant 400km selon les nouvelles normes WLTP. Le style type SUV coupé est assez dynamique, la grosse calandre est partiellement obturée, les feux affûtés, la poupe se pare d’un bandeau lumineux et les rétroviseurs sont remplacés par des caméras qui projettent une image sur un écran OLED à bord. Cette Audi e-Tron se dote d’une suspension pneumatique, la coffre propose une capacité de chargement de 660L, le 0 à 100km/h est effectué en 5.7s, ce qui en fait un véhicule confortable, pratique et dynamique. Audi annonce un premier prix à 80 000€TTC pour le continent européen.

 

18 Septembre 2018 : Le groupe PSA a pris un retard considérable dans le domaine des véhicules électriques et hybrides. Il est vrai que depuis la disparition de l’Hybrid4, le bloc hybride diesel qui équipait certains modèles Peugeot et Citroën, on doit se contenter depuis quelques années de motorisations thermiques des plus classiques. Tout cela est sur le point de changer. Citroën sera présent à Paris avec un conept très proche d’un modèle de série, sur base de C5 Aircross. Ce dernier débarquera en concession en 2020. Il embarquera un bloc moteur 1.6 Pure-Tech de 180ch, qui sera associé à un bloc électrique de 80Kw (109ch), le tout accouplé à une nouvelle boîte automatique Aisin e-EAT8. L’ensemble développera la puissance de 225ch, qui seront distribués au train avant. Contrairement au 3008 et au DS7 Crossback (sortie prévue en 2019), ce Citroën C5 Aircross PHEV ne disposera pas d’un deuxième bloc électrique au niveau du train arrière, ce qui le prive de la transmission intégrale. Grâce à un batterie LG de 13kwh, ce C5 Aircross annonce une autonomie de 50km en full électrique et une consommation de 2.0L au 100km selon les anciennes normes NEDC. La recharge de la batterie s’effectue en 8 heures sur une prise classique et en 2 heures sur une Wall-Box. En roulant, le système de récupération au freinage avec mode Brake, vous permet de récupérer de l’énergie sans même actionner la pédale de frein, un peu à l’image de la e-Pedal de la Nissan LEAF.

 

17 Septembre 2018 : Kia dévoile sa nouvelle ProCeed, et cette dernière change totalement de philosophie. Les berlines 3 portes sont en perte de vitesse en Europe, les clients privilégiant de plus en plus la praticité de nos jours. La marque Coréenne a donc décidé de réinventer sa ProCeed, tout en préservant son look dynamique. La solution, proposer un break de chasse 5 portes aux airs de coupé, et le résultat est plutôt concluant. Pas de grand changement au niveau de la face avant à part un bouclier remanié, cette ProCeed mise surtout sur son profil et son hayon plus stylé, si on le compare directement au Kia Ceed SW. Une caisse abaissée de 5mm, une garde au toit moindre de 5cm, un aileron de requin chromé au niveau de la custode, une lunette arrière très inclinée, une signature lumineuse très fine avec beandeau lumineux et un hayon massif et sportif, cette Kia ProCeed essaye de conjuguer l’espace et le dynamisme. D’ailleurs, la capacité de chargement du coffre avec ses 594 litres (600 litres pour la SW) prouve ses talents de familiales. Pas de changement au niveau technique par rapport au reste de la gamme, mais la présence en version haut de gamme GT, du bloc 1.6T-Gdi (essence) de 204ch déjà présent sur la précédente génération.

 

14 Septembre 2018 : La marque premium de Citroën est sur le point de se réveiller. Après la DS 7 Crossback, DS mise une fois de plus sur la catégorie crossover pour son prochain modèle. La DS 3 Crossback arrivera donc en concession au début de l’année prochaine, et sera l’une des stars du Salon de Paris. Elle remplacera la sympathique mais vieillissante DS 3. Ce nouveau modèle joue à 100% la carte du style, avec un cahier des charges qui donnait fortement la priorité au design, plutôt qu’aux contraintes des ingénieurs. Elle arbore la grille de calandre Wild-Rubis, des feux diurnes verticales, de jolies phares stylés avec technologie Matrix LED, un profil avec une ceinture de caisse très haute, le petit aileron de requin typique de la DS 3, des poignées de portes affleurantes, et un hayon massif qui se pare de minces feux à LED avec jonc chromé. L’habitacle est tout aussi soigné et le losange est à l’honneur sur la console centrale, avec des commandes et des aérateurs très originaux. Le tunnel central stylé, l’instrumentation 100% numérique, l’écran central en 7 ou 10.3 pouces, cette DS 3 Crossback profite également d’une technologie embarquée dernier cri, comme le DS Smart Access (Connexion Smartphone bluetooth avec ouverture et démarrage à distance), le système Hifi Focal 12HP, l’affichage tête haute, une aide au stationnement autonome, ou le DS Drive assist capable de suivre la route et de réguler les distances jusqu’à 180km/h. La finition fait appel à du cuir Nappa, à de la feutrine, et les sièges sont massants. Ce petit crossover rentrera en confrontation directe avec l’Audi Q2 ou le Mini Countryman, malgré une longueur totale de seulement 4.12m. Sous le capot, DS annonce le 1.2 PureTech de 100, 130 ou 155ch, et le 1.5BlueHDi de 100 ou 130ch. Une motorisation 100% électrique arrivera à la mi-2019, avec un bloc de 136ch et 260nm de couple, capable d’une autonomie de 300km en cycle WLTP.

 

13 Septembre 2018 : Une remise à jour pour le Renault Kadjar après 3 ans de carrière. Ce crossover compact est une réussite commerciale dans le monde, mais en Europe, il connaît quelques difficultés face à un Peugeot 3008 à la personnalité hors-norme. Le Renault Kadjar revoit donc son style, avec une calandre plus large qui se pare de chrome, un bouclier avant totalement redessiné et de nouveaux feux diurnes qui font office de clignotants. La partie arrière est également retravaillée, avec des clignotants et des feux de marche arrière qui prend place sur le bouclier, bouclier qui paraît plus statuaire avec des effets de style, type faux pot d’échappement intégré. A bord, l’agencement reste à peu près le même avec un écran 7 pouces, toujours horizontale par rapport au reste de la gamme, de nouvelles commandes de climatisation avec affichage digital, des commandes 100% Renault au niveau des contre-portes, de nouveaux rangements et des prises USB supplémentaires. Sous le capot, on retrouve le nouveau bloc essence 1.3Tce de 140 ou 160ch (boîte manuelle ou EDC). Pour le diesel, on a droit au 1.5BlueDCi dernière génération de 115ch. Enfin, le 1.7BlueDCi de 150ch arrive dans la gamme, le seul à disposer de la transmission intégrale en option.

 

12 Septembre 2018 : Mercedes présentera officiellement au Mondial de Paris, la nouvelle génération de son GLE . Né Classe M, ou encore connu sous le nom de ML à sa sortie en 1997, le gros SUV premium allemand en est donc à sa cinquième génération. Le style est un poil moins anguleux que le précédent GLE, avec de nombreux galbes sous tous les angles, qui imposent un style massif, mais plus sportif. La calandre s’est élargie, les feux se sont affinés, notamment au niveau de la poupe, avec ce dessin en losange. On retrouve également la typique custode noire au niveau du hayon arrière, qui nous rappelle le modèle originel. Les boucliers tout en rondeur rendent l’ensemble harmonieux. Ce Mercedes GLE prend 8cm au niveau de son empattement, ce qui promet une habitabilité conséquente, mais également une troisième rangée de sièges. Le coffre cube entre 825 et 2055 litres. La planche de bord se pare bien évidemment de deux grosses dalles numériques, les aérateurs sont rectangulaires par rapport au reste de la gamme, on a droit à deux poignées de maintien au niveau du tunnel central, et la technologie embarquée est impressionnante. Un assistant vocal MBUX, une commande par gestuelle, un affichage tête haute HD, une conduite autonome dans les embouteillages jusqu’à 60km/h (gestion du trafic), une surveillance d’angle-mort (même à l’arrêt), et la possibilité d’opter pour une suspension électrique (réseau 48 volts) capable de lire la route, la sécurité et votre confort sont au centre de ses préocupations. Sous le capot, le 6 cylindres en ligne 3.0L Turbo de 367ch, recevra l’appui d’un alterno-démarreur fournissant une puissance supplémentaire de 22ch et 250nm de couple lors des relances. Mercedes annonce bien évidemment l’arrivée d’une version hybride rechargeable capable elle, de rouler en mode 100% électrique.

 

11 Septembre 2018 : Le nouveau BMW X5 n’est pas encore arrivé en concession, et pourtant, la marque à l’hélice annonce déjà son nouveau modèle hybride rechargeable pour le début de l’année 2019. Ce BMW X5 Xdrive45e iPerformance remplacera le Xdrive40e iPerformance actuel (313ch, 6.6s de 0 à 100km/h, 31km en mode électrique). La nouvelle génération passe la vitesse supérieure, avec un 6 cylindres en ligne 3.0L TwinTurbo de 286ch et un bloc électrique de 112ch. La puissance cumulée de 394ch et le couple de 600nm, permettent un 0 à 100km/h en 5.6s, on peut rouler jusqu’à 140km/h en mode électrique, et l’autonomie en full électrique est de 80km à allure modérée. Tout cela est accouplé à la boîte automatique Steptronic à 8 rapports et à la transmission intégrale intelligente. Le coffre perd une cinquantaine de litres dans l’opération, avec la pose de la batterie lithium-ion. Il cube tout de même entre 500 et 1716 litres selon configuration. Grâce à son réservoir de 69 litres, ce X5 promet une autonomie record, si vous devez parcourir le pays.

 

10 Septembre 2018 : L’Amérique deviendrait-elle raisonnable dans la conception de leur Pick-Up ? Alors que le roi Ford F150 caracole toujours en tête des ventes outre-atlantique, la mode semble touner vers les pick-ups mild-size, aux dimensions plus raisonnables. Ford annonce d’ailleurs le Ranger Raptor pour l’Europe et l’Asie dans les mois à venir. GM mise lui sur son propre marché nord-américain, et proposera une version musclée de son Chevrolet ZR2. Chevrolet personnalise donc son pick-up mild-size, grâce à un partenarit avec AEV (American Expedition Vehicle), un équipementier réputé aux Etats-Unis. Une garde au sol surélevée de 5cm, un amortissement multimatic piloté, un pare-choc arrière en acier trempé, une calandre spécifique, des voies élargies de 8.9cm, des jantes en 17 pouces chaussées de pneus Goodyear Duratrac de 31 pouces, des plaques protectrices pour la mécanique, la transmission et le réservoir, ainsi qu’une panoplie d’accessoires comme ce Snorkel. Sous le capot, le Chevrolet ZR2 Bison donnera le choix entre un confortable V6 3.6L de 308ch ou un plus économique 4 cylindres diesel 2.8L Duramax de 186ch et 500nm de couple.

 

09 Septembre 2018 : Dans les années 80, Lancia était une marque respectée dans le monde du rallye, aussi bien en groupe B avec sa terrible Delta S4, ou en groupe A, à partir de 1987, avec sa Delta Intégrale. Justement, un artisan transalpin, Automobili Amos a décidé de faire revivre cette dernière. On a droit à une réinterprétation de la légendaire sportive. Cette Lancia Delta Futurista profite d'éléments en carbone pour la carrosserie, la ligne est remaniée avec la disparition des portes arrière, on a droit à un éclairage à LED, les jantes sont plus grandes qu’à l’origine, et la finition intérieure est revue. Une ambiance qui ne change pas, mais de l’alcantara marron, une meilleure qualité de matériaux, et une instrumentation légèrement plus moderne. Elle cache sous son capot le bon vieux 4 cylindres 2.0L Turbo. Ce bloc profite d’une nouvelle admission, d'un échangeur plus volumineux et d’une nouvelle cartographie, faisant passer la puissance de 210 à 330ch. Automobili Amos prévoit une production 20 exemplaires, au tarif canonique de 300 000€TTC.

 

05 Septembre 2018 : Après nombres de teasers, Mercedes présente enfin son SUV 100% électrique, l’EQC. Après Tesla et son Model X, Jaguar et son i-Pace, la marque à l’étoile est le troisième constructeur à proposer un baroudeur écolo. Il sera disponible en concession au cours de l’année 2019, mais la ligne et les caractéristiques techniques sont à présent connues. Voici donc le Mercedes EQC de série, qui se place en terme de longueur (4.76m) entre le GLC et le GLE. La grosse batterie de 80kwh transforme ce SUV premium en mammouth, avec ses 2425kg sur la balance. Deux blocs électriques viennent prendre place sur l’essieu avant et arrière. La puissance cumulée est de 408ch pour 765nm de couple, ce qui permet un 0 à 100km/h en 5.1s. La vitesse maxi est limitée à 180km/h pour des raisons d’autonomie. Mercedes annonce d’ailleurs 450km, et la possibilité de disposer d’une recharge rapide (40mn pour 80% de charge). Plusieurs modes conduites à votre disposition, et la possibilité de jouer sur le frein moteur afin de récupérer un maximum d’énergie, vous apprendrez à conduire de façon écologique. Le design en rondeur, favorise la pénétration dans l’air. Mercedes donnera le choix entre deux boucliers et jantes différentes, selon vos préférences. On remarque le bandeau lumineux très original sur la calandre qui fait la jonction entre les feux. On est également charmé par l’habitacle qui fait appel au maintenant traditionnelle double dalle numérique, armée d’une navigation spécifique, capable de vous conseiller sur l’itinéraire le plus économique.

 

04 Septembre 2018 : Avec un peu de retard, on vous présente ce magnifique concept Mercedes qui paradait il y a encore quelques jours, au concours d’élégance de Pebble Beach. Cette Mercedes EQ Silver Arrow est un vibrant hommage à la W125 Rekordwagen des années 30, qui a établit le record de vitesse sur route à cette époque. Effectivement, en 1938, la flèche d’argent comme on l’appellait alors, a atteint la vitesse de 432.7km/h grâce à son aérodynamisme de fusée et son bloc V12 5.6L de 736ch. Afin de mieux préparer l’arrivée de la gamme EQ sur le marché (véhicule électrique Mercedes) à très court terme, la marque à l’étoile réinterprète donc la W125, mais à la sauce écologique. Une ligne à couper le souffle, des jantes de 24 et 26 pouces à moitié carénées, une carrosserie 100% aluminium totalement bombée, ce monstre de 5.30m embarque un bloc électrique de 750ch, alimenté par une batterie de 80kwh. Le cockpit est une pure merveille, avec du cuir, de l’aluminium, de la ronce de noyer pour le plancher, une dalle numérique, et un écran couleur tactile placé sur le volant.

 

03 Septembre 2018 : Lada présente au Salon de Moscou son 4x4 Vision, un concept qui préfigure tout simplement le futur Niva. Sortie en 1977, le Lada Niva a donc une carrière qui dure depuis 41ans, et il serait temps de faire passer la marque Moscovite dans le 21ème siècle. Pour cela, les ingénieurs peuvent s’appuyer sur les bases techniques du groupe Renault-Nissan qui est également propriétaire de Lada. Ce 4x4 Vision repose sur la plate-forme du Duster, et sera donc équipé de la transmission intégrale, avec en prime, une boîte courte. Pas plus de données techniques, mais on peut admirer son style très viril. Le « X » est à l’honneur, avec une face avant et arrière, ansi qu’un profil, qui profitent de gimmicks en forme de X, soit au niveau de la carrosserie, soit au niveau des feux. Ceinture de caisse très haute, surfaces vitrées réduites et jantes de 21 pouces, ce Lada 4x4 Vision impose le respect, malgré ses seulement 4.20 de long. La planche de bord futuriste fait la part belle au numérique, et rappelle par certains côté, le C5 Aircross. Lada ajoute des inserts aluminium, une sellerie noire et grise, et des touches d’orange qui égayent l’ensemble.

 

 

01 Septembre 2018 : A l’image de son cousin le Jeep Renegade, le Fiat 500X connaît son lifting de mi-carrière, et profite d’une remise à jour technologique et de nouvelles motorisations. Au niveau du look, la Fiat 500X dipose de deux finitions bien distinctes avec une finition sage Urban, et la Cross au look baroudeur. Fiat a remanié les boucliers, mais s’est surtout concentré sur l’éclairage avec des feux full LED en option à l’avant par exemple. Les feux arrière reprennent le dessin de la petite citadine 500, avec une partie en plastique en son centre. A bord, le constructeur italien a revu l’instrumentation, et modernise la liste d’équipements, avec l’arrivée d’un régulateur de vitesse actif couplé au lecteur de panneaux, de feux adaptatifs, d’une alerte de trafic en manoeuvre et d’une alerte de franchissement de ligne. Sous le capot, Fiat dévoile ses deux nouvelles motorisations essence, avec un trois cylindres 1.0 Turbo de 120ch et un quatre cylindres 1.3 Turbo de 150ch, avec filtre à particules et injection directe. Les blocs diesel profite d’un nouveau catalyseur SCR, et se composent toujours, du 1.3Mjtd de 95ch, du 1.6 Mjtd de 120ch, et du 2.0 Multijet, qui passe de 140 à 150ch pour l’occasion.

 

30 Août 2018 : C’est à Moscou que Renault a dévoilé le concept-car Arkana. Très proche du modèle de série, ce nouveau modèle Renault est destiné dans un premier temps, au marché Russe, très important pour le constructeur au losange. Cet Arkana se présente sous la forme d’un très élégant crossover-coupé 5 portes. Un véhicule statuaire qui reprend tous les codes stylistiques de la marque avec cette calandre qui va fondre dans les feux, cette signature lumineuse en forme de crochet, le bandeau lumineux au niveau du hayon, un capot plongeant, et une lunette arrière très inclinée, qui étire la ligne. On pourrait croire que ce Renault Arkana repose sur la plate-forme du Kadjar. Il n’en est rien, pour le marché Russe, Renault préfère miser sur une plate-forme qui accepte la transmission intégrale. Sous l’Arkana, on retrouve donc le châssis du Duster II. Il disposera en prime, des jantes en 19 pouces, d’un éclairage full LED, et du nouveau bloc essence 1.3Tce (Renault-Mercedes) dès son lancement de carrière. Commercialisation en Russie en 2019, avant de s’attaquer au marché asiatique. Il ne débarquera pas en Europe avant 2020.

 

28 Août 2018 : Elle était attendue de longue date, BMW nous présente à Pebble Beach, la toute nouvelle Z4. Ce coupé 2 places reprend les lignes du magnifique concept de l’année dernière, même si l’ensemble s’est assagi. Cette nouvelle génération paraît plus élancée que la précédente, les flancs sont creusés, avec des ouïes sur les ailes, les feux avant semblent un peu gros par rapport à l’éclairage de la poupe, d’une rare élégance. Le bouclier avant est également complexe dans son dessin, la poupe, elle, n’accueillant que deux extracteurs à ses extrêmités. L’habitacle de cette Z4, arbore un nouvel affichage numérique « BMW Live Cockpit » paramétrable, qui semble très lisible, ainsi qu’un grand écran couleur tactile au centre de la planche de bord. L’agencement et la finition devraient plaire au plus grand nombre. Le châssis de cette BMW permet comme à l’habitude, une répartition des masses parfaites 50/50. Il devra servir de base technique à la prochaine Toyota Supra. Afin de contenir le poids, BMW proposera uniquement une capote en toile et non plus un toit rétractable. Pour ce lancement, la marque à l’hélice nous présente sa M40i, avec son bloc 3.0L Turbo de 340ch, capable de propulser l’engin de 0 à 100km/h en 4.6s.

 

27 Août 2018 : Porsche profite du concours d’élégance de Pebble Beach pour nous présenter cette 911 Type 993 toute neuve, comme sortie d’usine. Ce modèle a soutenu la marque à flot de 1993 à 1997. Son style tout en rondeur inspiré du bio-design a fait un ravage, et cette type 993 avait la particularité d’être la dernière 911 avec un flat 6 refroidi par air. La Porsche 911 Project Gold que nous vous présentons aujourd’hui est donc un exemplaire supplémentaire, qu’il faut rajouter à la production totale de la 993. Elle reprend sa base technique de la Turbo S de l’époque, qui on le rappelle, embarquait un flat 6 3.6L bi-turbo de 450ch accouplé à une transmission intégrale. Une des spécificités de cette Project Gold reste sa teinte de carrosserie qui reprend les couleurs de l’actuel 911 Turbo S Exclusive Series, avec donc un traitement anti-corrosion moderne et une peinture plus résistante qu’à l’époque. L’habitacle profite également de quelques surpiqûres dorées, de seuils de portes, d’inserts en carbone, et d’une superbe sellerie en cuir noir. Elle sera mis aux enchères le 27 octobre par RM Sotheby’s, une journée de vente consacrée aux 70 ans de la marque.

 

26 Août 2018 : Fait rare, Bugatti propose un deuxième modèle dans sa gamme. Ce véhicule restera néanmoins une hypercar très exclusive, et sera produite uniquement à 40 exemplaires. Elle se destine aux possesseurs de la Chiron. Voici donc la Bugatti Divo, en quelque sorte, une Chiron améliorée, qui privilégie les vitesses de passage en courbe, plutôt que les lignes droites. On remarque son style spécifique, avec un capot totalement remanié, un bouclier avant, un aileron arrière plus grand et un diffuseur très impressionnant, qui donnent plus d’appui aérodynamique (456kg au total). On apprécie la nouvelle signature lumineuse à l'arrière, ce profil très racé, et cette nouvelle face avant bien plus agressive. Bugatti a procédé à une petite cure d’amaigrissement de 35kg, mais l'engin approche tout de même les deux tonnes en ordre de marche. Le bloc W16 8.0L 4 Turbo développe toujours 1500ch pour 1600nm de couple, mais la vitesse maxi est bridée à 380km/h (420km/h pour la Chiron) à cause des nouveaux réglages du châssis. La Divo tire son nom du coureur automobile français Albert Divo, qui avait remporté la Targa Florio en 1928 et 1929, au volant de la Type 35B. Le tarif lui, est tout simplement multiplié par deux par rapport à sa sœur, les 40 exemplaires sont déjà tous vendus pour la modique somme de 5 millions d’euros l’unité.

 

24 Août 2018 : La Lamborghini Aventador SVJ a déjà fait parler la poudre sur le Nurburgring. On découvre aujourd’hui les premières photos officielles de cette nouvelle supercar de Sant’agata Bolognese. Elle sera présente au concours d’élégance de Pebble Beach. Un gros travail a été effectué sur le châssis, avec des suspensions à amortissement magnéto-rhéologique et des pneus Pirelli P-Zero Corsa spécifiquement étudiés pour le monstre. Lamborghini perfectionne encore son système aérodynamique ALA, qui dispose de volets actifs sur le bouclier avant, l’aileron arrière ou le capot moteur. Ils réagissent en 500ms afin de disposer d’un maximum d’appui en courbe, et sont capables de travailler de façon asymétrique afin de charger le pneu intérieur au virage. Sous le capot, la puissance du V12 6.5L passe de 750ch (Aventador S) à 770ch sur ce modèle SVJ. Lamborghini a profité de l’occasion pour lui faire perdre 50kg sur la balance, avec un total de 1525kg. Grâce à sa transmission intégrale, le 0 à 100km/h est avalé en 2.8s, le 0 à 200km/h en 8.6s, et elle croise à 350km/h. Le tarif lui, devrait approcher les 420 000€TTC.

 

21 Août 2018 : Ford vient de confirmer l’importation du Ranger Raptor en Europe. Il est vrai que nous avons des raisons d’avoir des complexes face aux américains, quand on connaît les caractéristiques du F150 Raptor, un engin hors-norme qui se pare d’un gros moteur et d’une grosse préparation châssis, mais qui se destine uniquement au marché outre-atlantique. La marque à l’ovale a donc décidé d’adapter l’appellation Raptor à son pick-up mild-size, le Ranger. Ce Ford Ranger Raptor propose donc un nouveau 2.0 Diesel bi-turbo de 213ch et 500nm de couple. Pas de quoi sauter au plafond, mais Ford mise beaucoup sur le look pour attirer le chaland. Calandre spécifique, pneus BF Goodrich 285/70R17, une plaque de protection en métal, des amortisseurs avec de plus grands débattements, un système de freinage plus costaud, il se destine véritablement au tout-terrain. A noter, que ce Ranger Raptor bénéficiera en prime de 6 modes de conduite (Normal, Sport, Glissant, Sable/Boue, Roches et Baja) et de la toute nouvelle boîte automatique à 10 rapports de la Mustang.