Accueil>Actualités Automobiles

ACTUALITES AUTOMOBILES

18 Janvier 2020 : Porsche présente ses nouveaux Cayman et Boxster GTS. Pour 2020, le 4 cylindres Turbocompressé laisse place au 6 cylindres 4.0L atmosphérique des GT4 et Spyder. Ce dernier perd quelques chevaux dans l’opération en passant de 420 à 400ch. Il en reste bien assez pour les sensations, avec en prime une musicalité appréciable pour les puristes. Effectivement, ce Flat 6 atteint aisément les 7800tr/mn et chante mélodieusement. Ces Porsche 718 Cayman GTS et 718 Boxster GTS seront d’abord disponible avec la boîte mécanique à 6 rapports. Le 0 à 100km/h est abattu en 4.5s. De série, on dispose du pack Sport Chrono, avec la caisse rabaissée de 20mm, la suspension PASM, le différentiel arrière, les jantes de 20 pouces, les étriers de frein rouges, et un habillage assombri au niveau du bouclier et des optiques. La 718 Cayman GTS sera disponible à 83 779€, contre 85 819€ pour la 718 Boxster GTS. Bien évidemment, il faudra rajouter un malus écologique conséquent pour cette année 2020.

 

16 Janvier 2020 : Renault présentait à Bruxelles, ses deux nouveautés hybrides. Après la Renault Clio E-Tech (140ch) qui se contente d’une technologie hybride simple, la marque au losange propose son Captur E-Tech Plug-in Hybrid. Il s’agit bien évidemment d’une hybride rechargeable, qui se pare d’une grosse batterie de 9.8kWh. Le moteur thermique est un simple 4 cylindres 1.6L de 91ch, qui s’associe à deux blocs électriques de 53 et 23kw. La puissance cumulée atteint 160ch. Le conducteur pourra activer plus sieurs modes de conduite. « Pure » pour forcer une utilisation 100% électrique variant de 50 à 65km, avec une vitesse de pointe maximum de 135km/h, un mode « Sport » pour disposer d’un boost lors des accélérations, ou un mode « E-Save », qui sauvegarde l’énergie de la batterie. Renault met encore l’accent sur sa nouvelle boîte automatique automatisée sans embrayage et sans convertisseur, mais à crabots.

 

15 Janvier 2020 : Toyota a décidé d’élargir la gamme Supra. Jusqu’ici, elle était disponible avec le 6 cylindres 3.0L Turbo de 340ch d’origine BMW. Elle descend en gamme, et reprend à présent sous son capot, le bloc moteur du Z4 30i, soit le 2.0 Turbo de 258ch. Ce 4 cylindres permet une meilleure répartition des masses, mais surtout un gain de 100kg sur la balance. Le 0 à 100km/h est effectué en 5.2s, ce qui devrait satisfaire la clientèle visée. Un des avantages de cette descente en gamme, c’est le malus écologique qui sera à la baisse dans nos contrées. Cette Toyota GR Supra commencera sa carrière en mars, et s’offrira une série limitée « Fuji Speedway » à 200 exemplaires. Teinte blanche nacrée, jantes de 19 pouces, alcantara, cuir et fibre de carbone à bord, système audio JBL, affichage tête haute et bien d’autres joyeusetés sont au programme pour le lancement de cette version 4 cylindres.

 

14 Janvier 2020 : Ford a décidé d’importer en Europe en 2020, son gros SUV 7 places, l’Explorer. Bien sûr, il fallait une motorisation adapté au vieux continent, et la marque américaine a choisi une version hybride rechargeable très alléchante. Ce Ford Explorer Plug-in Hybrid viendra titiller les Range-Rover Sport P400e, BMW X5 45e iPerformance, Porsche Cayenne E-Hybrid, mais surtout, le Volvo XC90 qui est le seul à proposer 7 places, comme l’américaine. Le Ford Explorer se pare donc d’un V6 3.0L Turbo et d’un bloc électrique de 73kW, permettant une puissance cumulée de 450ch. Grâce à une batterie de 13.6kWh, il peut se déplacer sur 42km en mode full électrique selon le cycle WLTP. Cela donne une consommation mixte de 3.0L au 100km pour des rejets de CO2 de 71g/km, ce qui implique aucun malus. Il sera disponible en Europe à partir de 77 000€ en finition ST-Line, et 79 000€ en finition Platinum, ce qui lui offre un excellent avantage par rapport à la concurrence directe.

 

13 Janvier 2020 : Nouvelle motorisation pour les Fiat 500 et Panda. Celle-ci remplace le bloc 4 cylindres 1.2L de 69ch, qui restera néanmoins au catalogue avec la boîte automatique. Le constructeur italien propose donc un nouveau 3 cylindres 1.0L atmosphérique de 70ch et 102nm de couple, qui sera associé à une hybridation légère avec alterno-démarreur, fonctionnant sur réseau 12 volts. Cela permet un petit boost lors des relances et un système stop and start plus efficace. Fiat promet un gain de consommation allant jusqu’à 20% sur la 500 et même 30% sur la Panda Cross. Malgré son âge canonique, cette 500h annonce un tarif d’entrée de gamme plutôt élevé en Europe, soit 14 990€TTC en finition Pop.

 

 

            

12 Janvier 2020 : Toyota présente officiellement sa nouvelle petite bombe. Contrairement à la Mini JCW GP de 300ch, Cette GR Yaris n'est pas une série limitée. Cela fait d'elle, la citadine compacte la plus radicale du moment. Le constructeur propose ce nouveau 3 cylindres 1.6L Turbocompressé qui développe pas moins de 261ch et 360nm de couple. Elle pèse moins de 1300kg grâce à l’emploi de plastique de carbone pour le toit, ou de l'aluminium pour les ailes, le capot et le hayon. Elle embarque une transmission intégrale GR Four avec trois modes de répartition du couple, et se dote d’une simple boîte mécanique à 6 rapport. Le client pourra opter pour le pack circuit qui ajoute deux différentiels à glissement limité Torsen et des jantes BBS spécifiques. Il s’agit d'un 3 portes, dont le look est plus que démonstratif, avec ses voies élargies, son bouclier arrière avec diffuseur et double sortie d’échappement, et sa face avant digne d’une WRC.

 

10 Janvier 2019 : Renault présente officiellement sa Clio E-Tech Hybrid. La Reine des citadines compactes s’offre donc une flèche de plus à son arc, ce qui lui permet de concurrencer la Yaris HSD. La marque au Losange l’a équipé d’un bloc 1.6L atmosphérique de 91ch, qui sera associé à un moteur électrique de 35kW, et un alterno-démarreur de 15kW . Le tout, est accouplé à une petite batterie de 1.2kWh et à une nouvelle boîte automatique à 4 rapports, censée gommer les passages de vitesse. L’objectif de Renault est d’émettre moins de 100gCO2/km selon le cycle WLTP. Cette Clio E-Tech Hybrid pourrait consommer jusqu’à 40% de moins en ville, par rapport à ses homologues thermiques. La puissance cumulée de 140ch devrait suffire à lui donner des performances intéressantes. Jupe arrière, calandre et bas de caisse avec liseré bleu, et badges E-Tech sur le hayon et les montants de vitres, voilà les seules différences esthétiques de ce nouveau modèle.

 

09 Janvier 2019 : Sony crée la surprise au CES de Las Vegas, en débarquant, non pas avec une nouvelle Playstation, mais avec une berline électrique. Le géant de l’électronique n’a pas l’ambition de devenir constructeur automobile, les investissements étant trop énormes. Néanmoins, la marque nippone s’est associé à de nombreux spécialistes du secteur, comme Bosh, Continental, NVIDIA, Qualcomm et Magna, ce dernier étant le concepteur du châssis. Pas d’extravagance, cette Sony Concept Vision-S est une berline classique et élégante, mettant en avant son électronique embarqué. Un double moteur électrique de 544ch permettant un 0 à 100km/h en 4.8s, des caméras comme rétroviseurs, une planche de bord avec dalles numériques sur toute sa largeur, un système hifi 360° avec haut-parleurs dans les sièges, et 33 capteurs pour la surveillance intérieure et extérieure du véhicule, ce concept Vision-S représente l’avenir de la mobilité pour le PDG de la marque, Kenichiro Yoshida.

 

        

        

       

       

08 Janvier 2020 : Fisker s’apprête à renaître de ses cendres en 2020. On se rappelle de la magnifique Karma produite de 2011 à 2012, un modèle hybride rechargeable avec blocs électriques, qui était accouplé à un moteur essence servant de générateur. Henri Fisker, le fondateur de la marque, mise à présent sur le 100% électrique, avec un nouveau véhicule qui se présente sous la forme d’un SUV de 4.60m. Quelques petites originalités pour se distinguer de la concurrence, avec un véhicule plutôt fun, avec non pas quatre, mais sept vitres escamotables, si on compte la lunette arrière. Elle embarque également des panneaux solaires sur le toit, lui permettant de gagner 130km d’autonomie en plus par mois, gratuitement. Ce Fisker Ocean serait capable d’abattre le 0 à 100km/h en 3.0s, et de rouler près de 480km, grâce à sa batterie de 80kWh. Une grande partie de l’habitacle ferait appel à une multitude de matériaux recyclés. Le plus surprenant reste le tarif de 40 000$, soit 37 500€. Une annonce surprenante, pour une société qui ne dispose pas encore d’unité de production.

 

07 Janvier 2020 : C’est le grand retour de la Lamborghini Huracan 2 roues motrices. Cette dernière (LP580-2) avait disparu depuis le restylage et la sortie de l’Huracan Evo 640ch sortie en 2019. En se séparant de sa transmission intégrale, la puissance connaît une légère baisse en passant de 640 à 610ch, mais c’est quand même 30ch de plus que le modèle de 2015 et ses 580ch. Le 0 à 100km/h est effectué en 3.3s au lieu de 2.9s pour des raisons évidentes de motricité, mais le gros avantage reste le gain de poids qui est de 33kg, et bien sûr le côté fun de l’architecture propulsion. Cette Lamborghini Huracan Evo RWD dispose néanmoins du système de contrôle de traction P-TCS. Cela permet un surplus de sécurité en mode « Strada », un peu plus de liberté en mode « Sport », et du piquant en mode « Corsa ». La vitesse de pointe est de 325km/h. Le bouclier avant est légèrement simplifié dans son dessin, tout comme le diffuseur arrière.

 

05 Janvier 2020 : Kia procède à quelques modification sur son e-Niro. Le SUV électrique profite d’un léger restylage, avec des feux arrière entièrement rouge, et les optiques avant sont remaniés sur les version d'entrée de gamme. A l’intérieur, la planche de bord est redessinée, afin d’intégrer une nouvelle interface multimédia, avec écran tactile de 10.25 pouces. Ce dernier permet de commander un certain nombre de fonctions à partir de votre smartphone, comme la mise en charge du véhicule, la programmation du GPS ou de la climatisation à distance. Un nouveau chargeur triphasé de 11kW permet une charge plus rapide de la batterie, avec un temps passant de 9h50 à 7h00 pour la grosse batterie de 64kWh. Enfin, la dotation est revue à la hausse sur toutes les finitions, comme par exemple des sièges chauffants et ventilés, un toit ouvrant, un détecteur d’angle-mort et une surveillance de trafic en marche arrière pour la version Premium. Attention, la bonus écologique a été divisé par deux à partir de 2020, pour les véhicules au tarif compris entre 45 000 et 60 000€, en passant de 6000 à 3000€.

 

03 Janvier 2020 : La Turquie a l’habitude d’accueillir quelques constructeurs automobiles étrangers et leurs chaînes de production, mais ne disposait pas jusqu’à aujourd’hui, d’une entreprise nationale dans ce domaine. TOGG pour Turkye’nin Otomobili Girisim Grubu (Turkey’s Autmobile Initiative Group) est à présent lancée. Il s’agit d’un constructeur de véhicules électriques, soutenu financièrement et en grande partie par le gouvernement, qui a d’ailleurs pris l’engagement d’acquérir quelques dizaines de milliers de véhicules dans les années qui viennent. Le président Turc Recep Erdogan annonce la sortie d’un premier modèle Togg pour 2022. Pininfarina sera le designer de ce SUV écologique, qui embarquera un moteur de 200ch sur le train arrière avec un 0 à 100km/h annoncé en 7.6s. Un deuxième modèle plus puissant disposera d’un deuxième moteur de même puissance sur le train avant, ce qui permettra à cette 4 roues motrices de 400ch, d’effacer le même exercice en 4.8s. TOGG annonce une autonomie variant de 300 à 500km, et une batterie pouvant encaisser une charge de 150kW. L’usine qui sera contruite à Bursa, pourra produire pas moins de 175 000 véhicules par an. Un deuxième modèle sous forme de berline tri-corps arrivera dans un deuxième temps.

 

02 Janvier 2020 : Genesis, la filiale premium de la marque Hyundai, lancera en 2020, le premier SUV de son histoire. Jusqu’à présent, la gamme se composait des berlines haut de gamme G70, G80 et G90. Ce nouveau modèle devrait donc ravir les fans de SUV. Ce Genesis GV80 arbore une calandre des plus statuaires, et une nouvelle signature lumineuse avec ces doubles optiques horizontales. L’éclairage de jour se prolonge au niveau des écopes des ailes avant. Très long, le profil se pare d’une nervure de carrosserie qui court du capot à la poupe. Le dessin des jantes s’inspire de l’orchidée selon son designer. A bord, ça respire la zéniture, avec un écran centrale ultra-large, des commandes de climatisation tactile, et une console centrale avec sélecteur de vitesse rotatif. Il pourra accueillir confortablement 7 passagers. Sous le capot, on devrait retrouver des motorisations allant de 278 à 375ch.

 

31 Décembre 2019 : Nio, constructeur chinois de véhicules électriques, tient ses promesses après trois ans d’existence. Après l’ES6 et l’ES8, Nio nous dévoile son EC6, qui n’est autre qu’une version dynamisée de l’ES6. Un pavillon avec une lunette arrière plus inclinée, de petites custodes, et une malle plus anguleuse, ce Nio EC6 est l’arme parfaite pour contrer la Tesla Model Y. Sous le capot, le client aura droit à deux moteurs életriques de 160kW (puissance totale d’environ 436ch) dans sa version la moins puissante. La plus performante embarque un bloc électrique de 160kW sur le train avant, mais un autre de 240kW à l’arrière. Cela donne à peu près 544ch. Le 0 à 100km/h est donc abattu en 5.6s ou 4.7s. Vous pourrez également choisir la batterie d’origine de 70kWh permettant selon le cycle NEDC, une autonomie de 435km ou 425km selon configuration. Nio propose en option une unitée de 100kWh permettant une autonomie de 615 ou 605km. Pour contrer ses difficultés financières, et face à la baisse de la consommation en Chine, Nio devra passer par la case exportation si elle veut survivre.

 

29 Décembre 2019 : Le préparateur allemand ABT Sportline a décidé de s'attaquer au Volkswagen Touareg. Haut de gamme et habituellement sage, ce SUV profite pour commencer de quelques évolutions esthétiques, comme les jantes en 22 pouces ou des éléments de carrosserie peints en noir, et la caisse est rabaissée d'une trentaine de millimètres. Grâce à son boîtier électronique (ABT Engine Control) le V6 3.0TDi de 286ch et 600nm de couple à l’origine, développe à présent 330ch et 650nm. Encore plus fort, le V8 4.0TDi de 421ch et 900nm de couple, grimpe à 500ch et 970nm. Cela devrait suffire à pimenter la conduite de ce gros bébé. A bord, le carbone et l’alcantara règne en maître si vous avez décidé de passer par la case options.

 

26 Décembre 2019 : Taillée pour la vitesse, la Mac-Laren Speetail est à présent parfaitement au point. Le constructeur de Woking s’est focalisé sur la vitesse de pointe, avec cette hypercar, étudiée pour fendre l’air avec ses 5.20m de long. Animée par un V8 4.0L Bi-Turbo et un bloc électrique, elle développe 1070ch pour un couple de 1150nm. Son poids est d’1.4 tonnes. Elle embarque trois passagers, et le pilote est installé au centre, comme sur la mythique Mac-Laren F1 des années 90. Sur la piste d’atterrissage du centre spatial Kennedy en Floride, le pilote essayeur Kenny Brack a réussi à dépasser une trentaine de fois les 403km/h, sa vitesse maximale. Cette Speedtail sera produite à 106 exemplaires au tarif de 2 millions d'euros. Bien évidemment, toute la production a déjà été vendue, avec un premier modèle livré en février 2020.

 

25 Décembre 2019 : Ford a décidé de fêter les 55 ans de la Shelby GT350. On rappelle que le célèbre préparateur Caroll Shelby a été le premier à proposer un modèle sportif sur base de Mustang. Il s’agit également d'un hommage à Ken Miles, son pilote fétiche dont l'histoire est contée dans le film Le Mans 66. C'est lui qui a été le premier à gagner une course en 1965, au volant de cette GT350. Cette Ford Mustang Shelby GT350 Pack Heritage Edition arbore donc une livrée spécifique « Wimbledon White » avec bandes bleues, des logos extérieures de la même teinte, et une sellerie noire avec surpiqûres rouges. Ce pack ne coûte que 1965$ aux Etats-Unis, mais donnera une sacrée valeur au véhicule dans les années à venir, les collectionneurs étant friands de ces séries spéciales. Sous le capot, pas de changement, avec toujours le V8 5.2L poussé à 533ch et 582nm, associé à la boîte manuelle à 6 rapports. Cela suffit à abattre le 0 à 100km/h en 4.0s, pour une vitesse de pointe de 299km/h.

 

21 Décembre 2019 : Toyota nous concocte pour 2020, une citadine compacte plutôt explosive. Basée sur la toute nouvelle Yaris 4, ce modèle sportif s’inspire du monde de la compétition. La Toyota GR Yaris embarque un tout nouveau bloc moteur 3 cylindres qui cube 1600cm3, avec injection directe et indirecte. Ce dernier est turbocompressé et développe 250ch et 350nm de couple. Cela devrait suffire à propulser les 1300kg du véhicule. Afin de la rendre efficace, elle s'équipera d'une transmission intégrale paramétrable, avec un mode normal (60av/40ar), un mode Sport (30av/70ar) et un mode Track (50av/50ar). Le modèle de série arborera un look spécifique, avec une face avant à la calandre surdimensionnée, des voies élargies, une double sortie d’échappement, et seulement 3 portes.

 

19 Décembre 2019 : Lada-Avtovaz prépare l’arrivée de son tout nouveau Niva pour 2022. Il faut dire que la génération actuelle date de 1977, avec un niveau de ventes qui se maintient parfaitement en Russie. Actuellement, il porte le patronyme de Lada 4x4, et se fait une petite beauté pour sa fin de carrière. On note l’apparition de petits antibrouillards ronds à l'avant sur la finition Urban. Son style débonnaire lui donne un charme certain, mais c'est surtout à l'intérieur qu'il évolue. Nouvelle planche de bord, avec une instrumentation plus lisible, un ordinateur de bord plus complet, des sièges plus confortables, une nouvelle climatisation, deux prises de 12 volts et des porte-gobelets, ça ne respire pas le luxe, mais il devient parfaitement vivable. Lada a également travaillé l’insonorisation et annulé quelques vibrations grâce à de nouveaux supports moteur. Sous le capot, on retrouve l’antique 1.7L de 83ch associé à une transmission intégrale enclenchable et une boîte à 5 rapports. Pas d'importation prévu en France, à cause d'un malus écologique qui pourrait simplement doubler le prix du véhicule.

 

18 Décembre 2019 : GTS pour Gran Turismo Sport, représente depuis un certain nombres d’années chez Porsche, des modèles affûtés au niveau châssis, avec un niveau de puissance intermédiaire dans la gamme. Le Porsche Macan GTS fait donc son retour après une remise aux nouvelles normes. Elle reprend le V6 2.9L Turbo du Macan Turbo (440ch) justement, avec une puissance plus raisonnable de 380ch et 520nm de couple. Cela la place juste au dessus du Macan S et ses 354ch. Au niveau châssis, le constructeur allemand abaisse la caisse de 15mm et les jantes spécifiques en 20 pouces accueillent un système de freinage majoré, avec des disques de 360mm à l’avant. Côté look, on a droit à des feux à LED grisés et de nombreux éléments en noir laqué. L'ambiance sombre à bord, avec logo GTS et ceintures rouges, réaffirment le côté sportif de l'auto. Le 0 à 100km/h est tout de même avalé en 4.7s et il peut atteindre 261km/h en pointe.

 

16 Décembre 2019 : Chevrolet domine la catégorie des gros SUV familiaux en Amérique du Nord. Les Etats-Unis et le Canada sont friands de la gamme Chevrolet, comprenant le Tahoe et le Suburban. Une nouvelle génération arrive sur le marché, et ces derniers comptent bien garder leur statut de leader. On commence par le plus petit, avec un Tahoe qui mesure tout de même 5.35m de long, avec un empattement de 3.07m. Ce Chevrolet Tahoe offre un espace habitable impressionnant, avec une banquette de deuxième rangée coulissante, et un espace pour les jambes majoré de 25cm par rapport à son aïeul. Le Chevrolet Suburban est encore plus grand, avec ses 5.73m de long et son empattement de 3.41m. Un train arrière multibras, une suspension pilotée Magnetic Ride, et un système pneumatique (+10cm de débattement) en option, le confort passe avant tout pour ces deux SUV. L’équipement n’est pas en reste, avec une instrumentation numérique 8 pouces, un écran tactile central de 10 pouces, et deux écrans connectés supplémentaires de 12.6 pouces aux places arrière. Neuf caméras permettent de manoeuvrer en toute sécurité. Sous le capot, un V8 5.3L de 355ch et 519nm de couple, un V8 6.2L de 420ch et 623nm de couple, ainsi qu’un bloc V6 3.0L diesel de 277ch et 623nm de couple. Ils seront accouplé à la nouvelle boîte automatique à 10 rapports.

 

15 Décembre 2019 : Audi nous présente son RS5 restylé. Comme sur le reste de la gamme, on note cette nouvelle signature lumineuse. Les plus gros changements sont d’ailleurs visibles à l'avant, avec une calandre remaniée, un peu plus large, et qui se pare de petites encoches au niveau du capot moteur. Les bas de caisse sont également redessinés, tout comme le diffuseur arrière. A bord, le système multimédia profite à présent d’un écran central de 10.1 pouces. Sous le capot, on retrouve le même V6 2.9L Bi-Turbo de 450ch, associé à la boîte automatique à 8 rapports, et qui promet un 0 à 100km/h en 3.9s. Ces évolutions concernent l’Audi RS5 Coupé et l'Audi RS5 Sportback.

 

       

        

12 Décembre 2019 : La marque à l’étoile a décidé de renouveler son GLA. Le crossover sortie en 2014, commençait à souffrir face au BMW X2 et Audi Q3. Ce nouveau Mercedes GLA reprend donc la base technique des Classe A, Classe B, CLA et GLB. Afin de ne pas concurrencer son grand frère, le GLB (4.60m), ce GLA mesure 4.41m de long, son empattement prend tout de même 3cm, mais c’est surtout au niveau de la garde au toit qu’il évolue. Plus de 10cm de plus, avec une hauteur de 1.61m, ce crossover se tranforme en vrai SUV. Pas de surprise au niveau du design, avec un véhicule qui reprend les codes stylistiques de la marque. L’habitacle arbore bien évidemment la traditionnelle double dalle numérique et tous les systèmes haut de gamme sont en place. Sous le capot, on a droit au 2.0D de 116, 150 ou 190ch, au bloc essence 1.3 Turbo de 136 ou 163ch, et au 2.0 Turbo de 224ch, sans oublier les versions AMG. Une offre hybride rechargeable sera également disponible à court terme, avec un moteur thermique de 160ch associé à un bloc électrique de 102ch, alimenté par une batterie de 15.6kWh.

 

11 Décembre 2019 : Le célèbre ingénieur Gordon Murray, continue la conception de son hypercar T50, prévu pour 2022. Il nous livre quelques secrets sur son monstre. On rappelle que Gordon Murray a été d’abord ingénieur en Formule 1, en travaillant pour Brabham, et chez Mac-Laren dans sa période la plus faste, à la fin des années 80. C’est également lui qui créera la Mac-Laren F1 en 1993, le véhicule de route le plus fou de son époque. La société GMA (Gordon Murray Automotive) prépare l’arrivée de la T50 pour 2022. Une première photo nous dévoile ce gros ventilateur au niveau de la poupe, comme sur la Brabham BT46B de 1978 en Formule 1. Le style général, avec le dessin des fenêtres latérales et la prise d’air sur le toit, évoque immédiatement la Mac-Laren F1. La T50 serait propulsée par un bloc V12 atmosphérique 4.0L d’origine Cosworth, développant 650ch et 450nm de couple. Grâce à une admission dynamique, et à un alterno-démarreur sur réseau 48 volts, la puissance atteindrait 700ch pendant à peu près 3 minutes. L’aérodynamisme est géré essentiellement par ce ventilateur, qui pourrait accélérer le flux d’air sous la voiture pour l’effet de sol, réduire la traînée pour la vitesse de pointe, et assister le système de freinage, grâce à un nombre incalculable de volets. Cette T50 ne pèserait en prime, que 980kg à sec. GMA produira 100 exemplaires, pratiquement tous vendus, au tarif de 2.4 millions d’euro.

 

10 Décembre 2019 : Si vous êtes allergiques au diesel, mais que vous souhaitez tout de même vous offrir un gros SUV, la marque aux anneaux a peut-être deux solutions pour vous. Ces Audi Q7 55TFSi e Quattro et 60TFSi e Quattro, embarquent donc le bloc V6 3.0 TFSi de 340ch et 450nm de couple, qui sera associé à un moteur électrique, qui sera lui, associé, à une batterie de 17.3kWh. Bien sûr, la boîte Tiptronic et la transmission intégrale sont de la partie. Le Q7 55TFSi e développe donc 381ch et 600nm de couple et abat le 0 à 100km/h en 5.9s, tout en croisant à 240km/h. La version 60TFSi e développe quant à lui, 456ch et 700nm de couple, et effectue le 0 à 100km/h en 5.7s pour la même vitesse de pointe. Les deux véhicules peuvent parcourir à peu près 43km en mode full électrique. Trois modes de conduite disponibles, avec un mode EV forçant le véhicule à rouler en électrique, un mode automatique qui gère l’énergie en bonne hybride, et un mode « Hold » qui permet de sauvegarder l’énergie disponible dans la batterie.

 

10 Décembre 2019 : Mac-Laren nous a concocté un missile de plus pour cette fin d’année. Cette 620R reprend les caractéristiques techniques de la 570S GT4 de compétition. Le but est bien évidemment de gagner du poids, tout en profitant d’un bloc moteur débridé. Totalement dépouillé, cette Mac-Laren 620R est homologuée pour la route, mais sa place est sur un circuit. Coque en carbone, abandon de nombreux équipements comme la climatisation, le GPS, le système audio ou encore, la moquette, elle ne pèse que 1282kg. Le V8 3.8L Bi-Turbo crache 620ch, soit 20 de plus que la 600LT. Côté aérodynamique, on retrouve les attributs de la compétition, avec un aileron arrière réglable (+185kg d’appui) et une lame avant (+65kg). Le client pourra choisir entre des pneus slicks (piste) ou semi-slicks (route). Mac-Laren produira 350 exemplaires au tarif de 300 000€.

 

07 Décembre 2019 : La Nissan GT-R fête ses 50 ans. La marque nippone a déjà annoncé l’arrivée d’une série limitée, contruite en collaboration avec le carrossier ItalDesign. Elle sera officiellement dévoilée à Genève en Mars, et le premier exemplaire sera livré à la fin de l’année 2020. Nissan produira 50 exemplaires au tarif exclusif de 990 000€HT. Le style est véritablement spécifique, avec un bouclier avant en carbone totalement redessiné, des feux ultra-fins, de nouvelles jantes noires, un aileron arrière escamotable, des feux arrière en anneau, un double bossage du toit et des bas de caisse siglés. Sous le capot, le V6 3.8L Bi-Turbo qui développe 570ch dans la GT-R Classique et 600ch dans la version Nismo, atteint la puissance conséquente de 720ch dans cette série limitée GT-R50.

 

06 Décembre 2019 : La Bentley Continental GT a battu cette année, le record de la montée de Pikes Peak, dans la catégorie véhicule de production. Il ne lui aura fallu que 10mn18s488 pour gravir les 156 virages, et arriver au sommet, à 1500 mètres d’altitude. Pour l’occasion, la marque Anglo-Allemande présente cette série limitée à 15 exemplaires. Teinte de carrosserie vert Radium by Mulliner, une calandre avec le chiffre 100 pour le centenaire de la marque, de la fibre de carbone sur le bouclier, l’extracteur, le toit, les bas de caisse, ou les coques de rétroviseurs, elle ajoute des étriers de frein Acid Green et une monte pneumatique Pirelli P Zero Color Edition. On oublie pas le logo Pikes Peak sur les ailes avant ou sur les appuis-têtes à bord. La sellerie est en alcantara, et on retrouve de nombreuses touches de couleur vert Radium, sur les sièges, les contre-portes, les tapis de sol et le volant. La planche de bord est composée de carbone, et on remarque le dessin d’une section de la montée de Pikes Peak. Sous le capot, toujours, le W12 Bi-Turbo de 635ch et 900nm, propulsant cet engin de 0 à 100km/h en 3.7s, pour une vitesse de pointe de 333km/h.

 

04 Décembre 2019 : Petite remise à jour esthétique pour ce modèle sortie en 2017. L’Opel Insignia fait évoluer sa calandre, avec une nouvelle grille, un entourage chromé, et une barre horizontale du même métal, qui semble vouloir faire la jonction, avec les nouveaux feux de jour. Ces derniers sont maintenant positionnés en partie basse. Le bouclier est également remanié et les antibrouillards sont plus petits. Enfin, l’option Intellilux LED Pixel Light, promet un éclairage adaptatif bien plus performant, avec des blocs phares qui passent de 32 à 168 diodes. L’Opel Insignia s’offre aussi quelques nouveautés au niveau des aides à la conduite, comme une caméra arrière numérique avec radar et alerte de trafic transversale sur 20 mètres, un système de navigation avec trafic en temps réel et mise à jour automatique, un assistant de parking autonome, et un régulateur de vitesse actif avec freinage d’urgence automatique.

 

03 Décembre 2019 : Premier gros lifting pour la Jaguar F-Type. Le superbe coupé 2 places anglais a été dévoilé en 2012, n’a pas pris une ride. Jaguar a tout de même voulu moderniser le style, avec une toute nouvelle face avant. La calandre s’est élargie, et les nouveaux feux horizontaux nous rappellent fortement un certain i-Pace. Ils se sont affinés, et le véhicule paraît encore plus racé. Les évolutions à l’arrière sont plus timides, mais on remarque une nouvelle signature lumineuse plus anguleuse, un nouveau support de plaque, et un diffuseur qui hérite d’une lame sur sa partie basse. Sous le capot, on retrouve l’entrée de gamme 4 cylindres 2.0L Turbo de 300ch. Le V6 3.0L compressé de 340 et 380ch disparaît du catalogue en France. On note l’apparition d’une version assagie V8 5.0L compressé, avec une puissance de 450ch et un couple de 580nm. Enfin, ce même V8 crache 575ch et 700nm dans la F-Type R, soit la même puissance que l’actuelle SVR. A bord, cette F-Type connaît une remise à jour technologique, en adoptant un grand écran tactile central de 10 pouces, et une instrumentation 12.3 pouces paramétrable.

 

30 Novembre 2019 : La marque à l’étoile nous propose son SUV le plus luxueux, sur base de GLS. Ce Mercedes-Maybach GLS 600, se destine avant tout, à une clientèle chinoise forturnée, ou au marché du moyen-orient. Pas de version 7 places, ce GLS se contente d’accueillir 4 passagers, mais dans un confort assez exceptionnel. Le Bentley Bentayga ou le Rolls-Royce Culinan, n’en font pas autant. Moquette épaisse, sellerie cuir bi-colore pleine fleur, bois précieux, et sièges première classe, les deux passagers arrière seront aux anges. Pour parfaire le confort, ce mammouth se dote bien évidemment de la suspension pneumatique multichambres qui lit la route, tout en contrôlant le roulis. Le V8 4.0L Bi-Turbo de 558ch suffit à le propulser de 0 à 100km/h en seulement 4.9s, malgré les 2.8 tonnes du véhicules. Teinte de carrosserie bi-ton, calandre à lamelles verticales, jantes de 22 pouces et bouclier avec partiellement chromé, le style est vraiment spécifique à cette finition Maybach.

 

29 Novembre 2019 : Après quatre ans de carrière, le porte-étendard de la gamme Renault passe par la case restylage. Pas de gros changements au niveau du style, ce Renault Espace 5 ajoute une petite lame chromée supplémentaire sur le bouclier avant, et la poupe arbore de nouvelles sorties d’échappement ovoïdes. L’éclairage dispose à présent de la technologie LED Matriciel, couplé à la caméra frontale, et qui s’adapte à la circulation, avec un faisceau lumineux de 220m. Les feux arrière sont eux aussi 100% LED. Dans l’habitacle, les versions les plus huppées, profitent d’une instrumentation numérique 10.25 pouces. Le système multimédia Easy Link permet une meilleure connectivité, avec une navigation Google améliorée, et l’appli Smartphone « My Renault ». On a également droit à de nouvelles aides à la conduite, avec une conduite semi-autonome de niveau 2, qui gère le trafic, la vitesse et le centrage dans la voie. L’assistant de parking est 100% autonome, avec surveillance de mouvement de véhicules à proximité. Pas de changement sous le capot, avec toujours le 1.8TCe de 225ch associé à la boîte à double embrayage EDC7, et le 2.0 BlueDCi 160 ou 200ch, avec boîte EDC6.

 

28 Novembre 2019 : Aston-Martin rend hommage au Concorde, le supersonique franco-britannique. Il a été mis en service il y a 50ans, et a pris sa retraite il y a exactement 16 ans. L’Aston-Martin DBS Superlegerra Concorde, se pare d’une multitude de détails, rappelant le magnifique aéronef. Une teinte de carrosserie aux couleurs de British Airways, un extracteur d’aile avant en aluminium au forme du Concorde, des stickers et dessins sur le toit et dans l’habitacle, une sellerie cuir bleu comme dans l’avion, un accoudoir orné d’une ceinture type aviation, cette DBS Superlegerra arbore l’immatriculation G-BOAC à certains endroits. Il s’agissait du dernier Concorde ayant effectué un vol pour la compagnie anglaise. On rappelle qu’il pouvait voler à 60000 pieds et croiser à plus de mach 2. L’Aston-Martin elle, est toujours équipée de son V12 Bi-Turbo de 725ch et 900nm de couple.

 

27 Novembre 2019 : Lexus, spécialiste des mototrisations hybrides, a décidé de concevoir son premier véhicule 100% électrique. La marque nippone a choisi son UX comme base technique. Jusqu’à aujourd’hui, c’est un bloc hybride 184ch (250h) qui tractait ce crossover compact. Le Lexus UX 300e fera lui, appel à un bloc électrique de 204ch, alimenté par une batterie de 54.3kWh. Ca devrait lui permettre de parcourir 300km selon le cycle WLTP. Le style reste très proche de la version hybride. Ce Lexus 300e vise pour ce début de carrière, le marché chinois, mais également le marché européen à partir de 2020.

 

26 Novembre 2019 : Si il y a un véhicule qui a fait le buzz le week-end dernier, c’est bien la dernière réalisation de la marque Tesla. Le Cybertruck arrivera en concession en 2021, mais c’est assurément son style qui surprend. La marque américain a certainement choisi de faire des économies sur ce point, en se passant de designer. Ligne droite, angle vif, une règle et une équerre ont suffit pour dessiner ce drôle d’engin. Long de 5.89m et large de 2.03m, les énormes roues ne font pas illusion, on dirait un hors-bord monté sur roulettes. Et pourtant, ce véhicule compte déjà près de 150 000 pré-commandes. Sous le capot, le client pourra opter pour un simple moteur électrique (propulsion) capable d’un 0 à 96km/h en 6.5s, pour une autonomie de 400km. Puis, nous avons le Dual Motor AWD avec un 0 à 96km/h en 4.5s, et une autonomie de 480km. Enfin, une version tri-moteur AWD promet la même accélération en 2.9s et une autonomie hors-norme de 800km à ce Tesla Cybertruck. Pas plus de données techniques pour le moment, Tesla annonce juste une capacité de remorquage record de 6350kg et une benne pouvant encaisser, 1590kg. Elon Musk, le fantasque patron, dévoile déjà lees tarifs, qui seront compris entre 39 900 et 69 900$.

 

25 Novembre 2019 : Il y a quelques mois, Audi dévoilait son SQ8 qui embarque, on le rappelle, un V8 4.0TDi de 435ch et 900nm de couple. La marque aux anneaux passe la vitesse supérieure, avec un Q8 qui arbore le sigle RS. Toujours un bloc V8 4.0L, mais bi-turbo, et qui carbure au sans-plomb. Ca donne 600ch et 800nm de couple. Ce mastondonte détale de 0 à 100km/h en 3.8s, et cette Audi RSQ8 croise à 305km/h. Freinage carbone céramique en option, roues arrière directrices, suspensions pilotés, différentiel arrière, anti-roulis actif, elle dispose en prime d’une armada d’aides électroniques pour votre sécurité. Le système de micro-hybridation MHEV 48V fonctionne de concert avec la coupure de la moitié des cylindres à vitesse stabilisé, d’une récupération d’énergie au freinage, et d’une fonction roues libres, quand vous décompressez. Le client pourra également opter pour des jantes de 23 pouces afin de parfaire le look de son SUV, qui se pare de nombreus éléments en carbone pour l’occasion.

 

23 Novembre 2019 : Mercedes muscle ses gros SUV pour 2020. Le GLE et l’immense GLS passent donc par le département AMG, et s’offrent une bonne dose de chevaux supplémentaires. Le V8 4.0L Bi-Turbo atteint à présent 612ch et s’accouple à un système de micro-hybridation 48 volts (22ch), pour parfaire les relances et abaisser théoriquement les consommations. Le 0 à 100km/h est avalé en 3.8s pour le GLE 63AMG et 4.2s pour le GLS 63AMG. Bien sûr, on dispose de la suspension pneumatique Ride Control, du système anti-roulis actif, et d’un autobloquant électronique arrière. Les différences esthétiques concernent les jantes compris entre 20 et 22 pouces, les doubles canules d’échappement, la calandre panamerica, et les boucliers et bas de caisse spécifiques.

 

21 Novembre 2019 : Audi présentait il y a un an son premier véhicule 100% électrique. L’e-Tron est donc un SUV classique armé de deux moteurs électriques développant une puissance très respectable de 408ch, et une autonomie de 410km. La marque aux anneaux nous propose pour 2020, ce deuxième modèle, qui reprend à peu de chose près, la même fiche technique. Sa particularité, c’est son design de SUV coupé, qui dynamise bien évidemment le look. Cet Audi e-Tron Sportback est 1cm plus bas, le toit en pente douce épouse un hayon très incliné, et la partie arrière nous rappelle le coupé haut de gamme A7. L’habitabilité reste conséquente, la garde au toit bien suffisante à l’arrière, et le coffre ne perd que 45 litres dans l’opération, en passant de 660 à 615 litres. Audi propose une motorisation de base de 312ch (version 50) associée à une batterie de 71kW offrant une autonomie de 347km. La motorisation classique de 408ch (version 55) et sa batterie de 95kW, peut vous amener sur 448km selon le cycle WLTP. L’autonomie a été légèrement améliorée, grâce à un coefficient de pénétration dans l’air avantageux par rapport à l’e-Tron (Cx de 0.25).

 

 

20 Novembre 2019 : Après Bentley, Lamborghini et Rolls-Royce, c’est au tour d’Aston-Martin de céder aux sirènes du SUV. On ne blâmera pas la marque anglaise qui a bien besoin d’augmenter sa production et ses parts de marché. L’Aston-Martin DBX se dévoile donc, avec un style qui s’inspire largement du reste de la gamme. Un gabarit très respectable de 5.03m, un empattement de 3.06m promettant une très bonne habitabilité, ce DBX reprend la calandre typique de la marque et le regard en amande, les feux de jour habille le bouclier avant, l’extracteur sur l’aile avant et la lunette arrière inclinée dynamisent ce SUV, et la poupe emprunte le bandeau lumineux de la Vantage. Les bas de caisse plutôt larges, sont en noir laqué. La planche de bord est définitivement british, avec métal poli, cuir, alcantara, et une teinte marron clair. Sous le capot on retrouve le V8 4.0L Bi-Turbo AMG, qui développe 550ch et 700nm de couple, et qui n’est pas impressionné par les 2245kg du monstre. Le 0 à 100km/h est avalé en 4.5s, et ce DBX peut atteindre 290km/h en pointe. L’amortissement adaptatif fonctionnant sous réseau 48volts, permet de faire varier la hauteur de caisse de 5cm vers le bas, et 4.5cm vers le haut. Pour parfaire son comportement routier sur la route ou en tout-terrain, Aston-Martin ajoute un différentiel central, et un différentiel arrière électronique pour faire passer toute la cavalerie au sol. En Europe, elle s’affichera au tarif de 193 500€ hors malus écologique.

 

20 Novembre 2019 : Mini présentera du très lourd au Salon de Los Angeles. La marque anglo-germanique annonce la sortie officielle de la troisième génération de Mini John Cooper Works GP. Comme les précédentes moutures, il s’agit d’une série limitée. Seulement 3000 exemplaires seront produits. On a affaire tout simplement à la citadine compacte la plus radicale au monde. Si ses aïeuls se contentaient d’une puissance de 218ch grâce à leur 1.6L Turbo, cette nouvelle génération passe carrément la vitesse supérieure. On retrouve le bloc 2.0 Turbo à injection directe des Mini Clubman JCW et BMW M135i. On a donc droit à 306ch et 450nm de couple sous le pied droit, mais contrairement à ses frères, cette Mini JCW GP ne disposera pas de la transmission intégrale. Elle se dote d’un autobloquant mécanique. Le 0 à 100km/h est effectué en 5.2s, et elle croise à 265km/h. Le look est suggestif, avec ces passages de roue en carbone, ce double aileron sur la lunette arrière, ces jantes spécifiques, et la caisse abaissé de 10mm. Mini la dote d’un système de freinage renforcé, avec disque de 360mm à l’avant. A bord, la banquette arrière a été sacrifiée et laisse place à une barre anti-rapprochement. Le numéro de votre exemplaire sera affiché devant les yeux de votre passager, qui sera installé comme vous, dans un siège semi-baquet. Vous pouvez opter pour le pack « Ultimate » à 5000€, qui rajoute la climatisation automatique, l’alarme, les sièges chauffants, l’écran 6.5 pouces avec navigation Plus et une housse protection pour la carrosserie. Elle sera disponible en France à partir de 44 900€ hors malus écologique.

 

19 Novembre 2019 : Le géant américain Ford, investit enfin sérieusement dans la conception de véhicule électrique. Il met même le paquet sur le marketing, afin de promouvoir son SUV électrifié. On vous présente donc cette Ford Mustang Mach-E. Un véhicule écolo et en plus surélevé, qui porte le magnifique mustang sur sa calandre, il fallait y penser. La ligne s’inspire d’ailleurs de la mythique muscle-car, avec bien évidemment certaines spécificités. La calandre est pleine, les optiques s’élargissent, la garde au sol est majoré, et la chute de pavillon en douceur, rappelle qu’il s’agit d’une quatre portes. A noter l’absence de poignées, qui sont remplacées par un bouton. A l’arrière on retrouve les trois feux verticaux traversés par une bande horizontale qui mord sur le hayon. L’habitacle est un peu moins original, mais on aurait du mal à ne pas remarquer ce grand écran tactile de 15.5 pouces, qui offre le meilleur de la technologie Ford. Long de 4.71m, il devrait offrir une habitabilité correcte, et la capacité de chargement compte un coffre de 402 litres à l’arrière, et un espace de rangement de 100 litres sous le capot avant. Ce Ford Mustang Mach-E promet différents niveaux de puissance (258 à 465ch), deux batteries (75 et 99kW), et des autonomies variant selon la puissance et la transmission (deux ou quatre roues motrices). Pour le lancement de ce modèle, Ford proposera uniquement la version First Edition comprenant deux blocs électriques d’une puissance cumulée de 337ch (4WD) avec batterie 99kW, au tarif de 69 500€.

 

18 Novembre 2019 : Pratiquement inconnue en Europe, le Hyundai Grandeur représente le haut de gamme de la marque Hyundai, en Asie, ou encore, aux Etats-Unis. Elle avait été importée à la Réunion au début des années 2000 sous le patronyme de XG. Cette Hyundai Grandeur connaît un sacré restylage en 2020, afin de contrer la montée en puissance des SUV, de plus en plus prisésen Corée du Sud. Nouvelle face avant typée losange, au niveau de la calandre, des feux de jour et des blocs optiques, capot bombé et rainuré, et une poupe maquillée d’un fin bandeau lumineux. La planche de bord est tout aussi élégante, avec deux dalles numériques au niveau de l’instrumentation et de l’écran multimédia. Hyundai rajoute un petit écran tactile pour les commandes de climatisation. Entres autres technologies, on retrouve un détecteur de danger aux intersections, un système de stationnement télécommandé, un détecteur de piétons et cycliste à l’ouverture des portes, et une surveillance active lors des manoeuvres. Sous le capot, on a droit à quatres motorisations, avec un 2.4L Hybride de 204ch, un V6 3.0L injection directe de 266ch, un 2.5L Turbo de 304ch, et un V6 3.3L de 294ch.

 

17 Novembre 2019 : Aspark, est un artisan japonais, spécialisé dans la conception de véhicule électrique. On parle là d’hypercar, avec cette Owl, qui vient d’être officiellement dévoilée. Ce monstre sera produit à 50 exemplaires, au tarif stratosphérique de 2 900 000€. Il faut dire que la fiche technique donne un peu le tournis, avec un véhicule qui embarque 4 moteurs électriques pour une puissance cumulée de 2012ch et un couple de 2000nm. L'ensemble est alimenté par une batterie de 64kWh. L’accélération de 0 à 60mph (0 à 96km/h) est à mettre dans le livre des records, avec un temps de 1.69s. Le 0 à 300km/h ne demanderait que 10.6s, et l’Aspark Owl croise à 400km/h. L’aérodynamisme est particulièrement soigné, avec une garde au toit de seulement 99.3cm, et un aileron arrière rétractable. Présente au Salon de Dubaï, les premières livraisons débuteront au second trimestre 2020.

 

15 Novembre 2019 : La firme de Maranello présente un modèle inédit dans sa gamme. Il s’agit d’une GT d’entrée de gamme, si on peut s’exprimer ainsi. Cette Ferrari Roma proposera même deux places d’appoint à l’arrière pour de petites distances. Ferrari vise clairement l’Aston-Martin DB11, la future Porsche 911 Turbo typpe 992, ou la Mac-Laren GT, qui n’est elle, qu’une bi-place. La Roma repose sur la base technique de la Portofino, le coupé-cabriolet du constructeur italien. Elle dispose donc de la même mécanique, soit le V8 3.9L Bi-Turbo, qui passe de 600 à 620ch, et qui s’accouple à la nouvelle boîte 8 rapports à double embrayage. Elle ne trainera pas en route, avec un 0 à 100km/h expédié en 3.4s, et une vitesse maxi de 320km/h. A bord, elle se dote d’une instrumentation 100% numérique, d’une console centrale d’un nouveau genre avec écran tactile vertical, et d’un petit écran supplémentaire pour le passager. Son tarif devrait avoisinner les 200 000€ en Europe.

 

14 Novembre 2019 : Dans sa gamme Ultimate Series, Mac-Laren nous présente sa dernière née, l’Elva. Il s’agit d’une hypercar qui reprend la base technique de la Senna. Son style se distingue néanmoins par son look de barchetta, qui nous rappelle les modèles de compétition des années 60. Cette Mac-Laren Elva s’inspire d’ailleurs de l’Elva M1A produite à partir de 1964 pour la compétition. Un cockpit à l’air libre, des portières minimalistes s’ouvrant par le haut, le client pourra opter pour un pare-brise, si il ne souhaite pas porter de casque. Sous le capot, le V8 4.0L Bi-Turbo maison est poussé à 815ch et 800nm de couple. Cela permet un 0 à 100km/h en à peine 2.9s et un 0 à 200km/h en 6.7s. Pour les particularités techniques, Mac-Laren offre un système de freinage en carbone céramique avec étriers en titane, un système de contrôle du drift, trois modes de conduite (Confort, Sport et piste), un système de levage pour les ralentisseurs sur route, et des ceintures à 6 points d’ancrage. Ce modèle sera disponible à partir de 1 710 000€, hors personnalisation. La firme de Woking en produira 399 exemplaires.

 

13 Novembre 2019 : Premières images du Kia Optima de troisième génération. Cette berline déjà très élégante dans sa version actuelle, a tendance à s’affiner un peu plus. Un véhicule qui grandit de 4cm (4.90m), et légèrement moins haute, une chute de pavillon prononcée, le style 4 portes coupé est bien présent. On remarque le pourtour des vitres chromé, qui se prolonge jusqu’à la lunette arrière, le bandeau lumineux arrière qui nous rappelle une certaine Audi A7, et cette signature lumineuse très expressive. Pas encore de données techniques, le constructeur n’a pas annoncé où cette nouvelle génération sera commercialisée. Ce qui est sûr, c’est que le continent européen, peu friand de berline tricorps, n’est pas une priorité.

 

12 Novembre 2019 : Après la Scala, nouveau modèle de la gamme, Skoda nous présente la quatrième génération de sa compacte familiale tricorps, l’Octavia. Il s’agit du véhicule le plus vendu du constructeur Tchèque. Elle repose toujours sur la plate-forme MQB, et fait évoluer son style en douceur, comme sa cousine, la Golf. Un capot plus bombé et qui mord sur les ailes, des lignes de profil plus acérés, une calandre plus stylé, cette Skoda Octavia 4 profite de l’éclairage à LED de série. Les feux arrière eux, ne sont plus carrés, mais s’affinent en empiétant sur la malle. La planche de bord est épuré, avec deux écrans de 10 pouces, dont cette instrumentation numérique en option. On note le nouveau volant deux branches, ou encore la toute petite commande de la boîte DSG. Comme toujours, Skoda a soigné l’habitabilité, et la capacité de chargement, avec un coffre qui cube 600 litres sur la berline, et 640 litres sur le break. Sous le capot, les classiques 1.0TSi de 110ch, 1.5TSi de 150ch, 2.0TSi de 190ch, et 2.0TDi de 115, 150 ou 200ch. Les deux nouveautés sont les motorisations hybrides rechargeables 1.4TSi de 204 ou 245ch.

 

11 Novembre 2019: Rolls-Royce a cédé à la mode des SUV en 2018, en présentant son impressionnant Cullinan. Il s’agit là, du tout-chemin le plus exclusif et le plus luxueux au monde. Le constructeur anglo-allemand dégaine une version Black-Badge qui devrait donner un peu de piquant à ce SUV. Comme son nom l’indique, c’est le noir qui domine. Au niveau du Spirit Of Ectasy, des sorties d'échappement, des prises d'air, ce Rolls-Royce Cullinan "Black Badge" se pare d'une teinte de carrosserie noir profond avec 10 couches de laque. A noter, le petit liseré jaune qui orne la ceinture de caisse. Même topo à l’intérieur, avec un ciel de toit noir étoilé (1344 fibres optiques), de la fibre de carbone 3D sur la planche de bord (6 couches de vernis), et une sellerie noir avec touches de jaune, le client pourra apporter en prime, un certain nombres de personnalisations. Enfin, sous le capot, le V12 6.75L Bi-Turbo passe de 571 à 600ch et le couple de 850 à 900nm. On rappelle que le Cullinan dispose de 4 roues motrices et directrices. Rolls-Royce a améliorer la réponse à l’accélérateur, le système de freinage et la ligne d'échappement est spécifique.

 

10 Novembre 2019 : L’Audi R8 est la supersportive de la gamme aux anneaux, et cette dernière a toujours misé sur sa célèbre transmission intégrale pour faire passer toute sa puissance au sol, et permettre à son pilote d’avoir la maîtrise totale de son véhicule. En 2017, le constructeur allemand proposait une version propulsion R8 RWS en série limitée à 999 exemplaires. En 2020, Audi lance cette R8 RWD (Rear Wheel Drive : Roues arrière motrices) qui sera à présent intégrée de manière permanente à la gamme. C’est l’occasion de profiter d'un modèle très excitant à la conduite, et qui comptera sur ses seules roues arrière pour faire passer les 540ch du V10 5.2L au sol. Le véhicule perd même 65kg sur la balance en version coupé, et 55kg pour le Spider. Cette Audi R8 RWD sera également moins chère, puisqu’elle sera disponible entre 144 000€ (Coupé) et 157 000€ (Spider).

 

07 Novembre 2019 : Le Citroën C5 Aircross Hybride rechargeable arrivera dans les concessions en 2020. La marque aux chevrons nous dévoile la fiche technique définitive et les tarifs pour l’Europe. Ce dernier disposera donc du bloc 1.6THP de 180ch, qui s’accouplera à un bloc électrique de 109ch et une boîte automatique EAT8. Le tout étant placé sur le train avant, ce C5 Aircross restera une simple traction. L’engin développe une puissance cumulée de 225ch et un couple de 320nm, mais vous pouvez rouler en 100% électrique pendant une cinquantaine de kilomètres, grâce à sa batterie rechargeable de 13.2kWh. Trois mode de conduite disponibles (Electric, Hybride et Sport). Le Citroën C5 Aircross hybrid arbore des inserts bleus au niveau du bouclier et des airbumps, et l’instrumentation de bord informe le conducteur sur le mode de roulage. Le coffre passe lui de 580 à 460 litres, à cause des batteries. Citroën annonce un tarif de 39 950€TTC en Europe, pour la version Feel.

 

06 Novembre 2019 : BMW présente sa M2 CS, une déclinaison ultra-sportive de sa déjà terrible M2 Competition (410ch). Le 6 cylindres 3.0L Bi-Turbo développe à présent la puissance d’une M4 Competition en fin de carrière, soit 450ch. La BMW M2 CS sera disponible avec la boîte DKG7 ou la boîte mécanique. La marque à l’hélice ne s’est pas arrêté là, et a travaillé sur le poids de sa bombinette. Carbone et CFRP (matériaux composite), le diffuseur, le toit, le spoiler, le becquet, et les sorties d’échappement, s’allègent. Les jantes en aluminium forgé perdent eux, 10 kilos. Le client pourra opter pour un freinage en carbone céramique. La suspension adaptative M et la monte pneumatique haute performance sont de série. Cette M2 CS se distinguent par son extracteur sur le capot avant. L’habitacle se pare d’alcantara et les sièges baquets sont spécifiques. Le tarif connaît lui une grosse inflation. Il passe de 68 000€ pour la M2 Competition à 99 800€ pour cette M2 CS.

 

05 Novembre 2019 : En Chine, un modèle 100% électrique dans sa gamme est devenue obligatoire pour chaque constructeur, et le pouvoir en place met le paquet pour inciter les constructeurs à investir massivement dans les véhicules zéro émission. Renault propose donc son K-ZE, un mini crossover urbain plutôt stylé, qui s’inspire du Kwind, son homologue thermique. Le groupe Renault a décidé finalement de l’importer en Europe en 2021. Cette dernière sera rebadgée Dacia, et deviendra donc le premier véhicule électrique de la marque Franco-Roumaine. On rappelle que ce K-ZE embarque un petit bloc électrique de 45ch, que sa vitesse maximum est bridée à 105km/h. il est alimenté par une petite batterie de 26kWh qui offre une autonomie limitée de 200km. Le Renault K-ZE mise donc essentiellement sur une clientèle urbaine et branchée, grâce son look sympathique et son système multimédia connecté.

 

                        

                                     

02 Novembre 2019 : Cupra, la filiale sportive de Seat, lance une édition Limitée de son Ateca. Ce dernier profite de nouvelles teintes de carrosserie Gris Graphene ou Gris Rodium. On retrouve des touches cuivrées au niveau des logos ou des jantes. Les jantes de 20 pouces Black Copper sont d’ailleurs spécifiques à ce modèle. Cette Cupra Ateca Série Limitée se pare de coques de rétroviseurs et d’un becquet en carbone. Le système de freinage est signé Brembo. A bord, une ambiance « bleu pétrole » et encore du carbone sur la console centrale. Sous le capot, toujours le 2.0TSi qui crache 300ch et 400nm de couple. Cupra ajoute un échappement Akrapovic plus léger de 7kg, qui devrait améliorer la sonorité moteur. Cette Edition Limitée sera distribuée à 1999 exemplaires dont le monde, dont seulement 60 pour la France Métropolitaine.

 

31 Octobre 2019 : De Tomaso renaîtra bientôt de ses cendres, grâce à l’impulsion du groupe Hong-Kongais Ideal Team Ventures. La marque italienne présentait il y a quelques mois au Festival of Speed de Goodwood, une P72, qui rendait elle, hommage à la P70, un prototype de course de 1965. Cette De Tomaso P72 dévoile aujourd’hui sa mécanique. Elle fait appel, comme à la belle époque, à une motorisation américaine, soit un joli V8 Ford 5.0L Compressé préparé par Roush. Ce bloc développera la coquette puissance de 700ch et un couple de 825nm. Il sera associé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports faite maison. On rappelle que le châssis se compose d’une structure monocoque en fibre de carbone, avec un moteur placé en position centrale arrière. Cette supercar sera produite à 72 exemplaires et son tarif devrait avoisinner les 750 000€TTC.

 

31 Octobre 2019 : Nissan dispose dans sa gamme depuis 2010, de la Leaf. Il s’agit tout simplement du véhicule électrique le plus vendu dans le monde. Le constructeur nippon compte proposer un SUV électrique à moyen terme, et la présence du concept Ariya au Salon de Tokyo en est la preuve. Un style d’un nouveau genre chez Nissan, avec un éclairage LED très fin, une ligne anguleuse, un logo rétro-éclairé, et un bandeau lumineux à l’arrière, ce futur SUV mesure 4.60m de long pour 1.92m de large, et 1.63m de haut. L’habitacle est encore plus intéressant, avec une planche de bord simplifiée avec deux écrans numérique type Mercedes, une panoplie de commandes haptiques, et des matériaux originaux comme un tissu cuivré ou du cuir synthétique. Côté mécanique, ce Nissan Ariya en dévoile peu, mais on sait déjà qu’un prototype de Leaf à transmission intégrale tourne en essai, pour la mise au point de ce futur SUV. La nouvelle plate-forme CMF-EV pourrait donc acceuillir un ou deux moteurs électriques, et une grosse batterie dans le plancher. Enfin, Nissan prépare également l’arrivée de son nouveau système de conduite autonome Pro-Pilot 2.0, qui pourra, si la signalisation le permet, à cet Ariya, de s’insérer sur autoroute, de changer de voie, et de prendre les sorties en fonction des données GPS.

 

                   

                      

29 Octobre 2019 : Malgré une gamme faisant la part belle à l’hybridation, Lexus ne propose pas encore de modèle 100% électrique. La marque réfléchit pourtant sérieusement à cette possibilité, et nous en met plein la vue au Salon de Tokyo, avec son concept LF-30 Electrified. Un design vraiment particulier et torturé, et une bulle vitrée au dessus de la tête des passagers, elle cache une technologie hors-norme qui fonctionne parfaitement selon Lexus. On s’intéresse d’abord aux quatre moteurs électriques qui prennent place dans les roues et qui développent la coquette puissance de 544ch et 700nm de couple. Le 0 à 100km/h effectué en 3.8s est une formalité, et grâce à une batterie de 110kW (avec chargeur par induction), ce Lexus LF-30 Electrified peut parcourir 500km. Le système « Lexus Teammate » offre une conduite 100% autonome, avec volant rétractable et un véhicule qui peut venir vous chercher tout seul. Le confort est assuré par des sièges qui s’adaptent à votre morphologie, par des haut-parleurs dans chaque appuie-tête, et par des écrans incrustés dans le toit vitré.

 

28 Octobre 2019 : Subaru s’apprête à renouveler le Levorg, son break dynamique qui tente de concurrencer les Audi A4 Avant et BMW Série 3 Touring en Europe. Au Salon de Tokyo, la marque Nippone mettait donc en avant, son Levorg Prototype, dans sa forme presque définitive. Un style plus anguleux, un regard acéré, des prises d’air volumineuses, notamment celle du capot, des jantes bi-ton, des feux arrière en crochet, , elle se pare d’un gros pare-choc arrière noir. Un design mêlant aventure et dynamisme, le prochain Subaru Levorg héritera d’un tout nouveau bloc moteur 1.8L Turbo Boxer associé à une boîte Lineartronic à variation continue. Subaru améliore encore son système EyeSight, avec deux caméras grand angle et 4 radars, qui permettent une conduite semi-autonome, en s’appuyant sur les données du GPS.

 

27 Octobre 2019 : La Honda Jazz fera son retour en Europe en 2020. A l'occasion du Salon de Tokyo, la marque nippone nous dévoile sa nouvelle citadine, qui s'équipe d'une motorisation hybride. Pas encore toutes les données techniques, mais ce nouveau moteur fera appel à un bloc thermique, à un moteur électrique qui fait office de générateur de batterie, et d’un autre bloc électrique qui sert à la propulsion du véhicule. Comme sur le CRV, le moteur thermique sert donc dans un premier temps à recharger la batterie lithium-ion, et dans un deuxième temps, à vitesse stabilisée, il s’accouple aux roues grâce à une boîte à rapport unique. Le style de cette nouvelle Jazz nous fait penser à un petit monospace. Honda mise sur la modularité, l’habitabilité, et une bonne garde au toit pour plaire au plus grand nombre. N’oublions pas les technologies embarqués, avec une instrumentation numérique, un système multimédia dernière génération, un détecteur de piéton et de cycliste la nuit, un accès wifi, et un régulateur de vitesse actif. Cette Honda Jazz e:HEV rentrera en concurrence directe avec la Toyota Yaris HSD, ou encore la future Renault Clio Hybride. Une version baroudisée Crosstar sera également disponible.

 

       

25 Octobre 2019 : Volkswagen renouvelle son best-seller, celle qui encore aujourd’hui, se trouve être la compacte familiale la plus vendue en Europe. Voici donc cette Golf 8, qui ne révolutionnera certainement pas le monde du design automobile. Une Golf reste une Golf, et on peut comparer ces évolutions esthétiques à un simple restylage. On remarque tout de même, un capot plus bombé, qui plonge vers une mini-calandre. Les feux épousent cette dernière, de façon horizontale, et se développent par le bas, avec cette signature lumineuse d’un nouveau genre. Le profil n’évolue guère. Quant à la poupe, on note juste les nouveaux feux façon T-Roc, avec cette forme de L allongé. La planche de bord est beaucoup plus novatrice, avec un agencement type Polo. Une dalle numérique de 10.25 pouces pour instrumentation, et un écran central qui varie de 8.5 pouces à 10 pouces selon votre degré de finition. A noter, les touches sensitives à gauche du tableau de bord pour les commandes d’éclairage. C’est surtout au niveau technologiques que cette Volkswagen Golf 8 met le paquet. Sauvegarde du profil conducteur sur un « Cloud », connectivité smartphone pour l'ouverture du véhicule et différentes applications, commande vocale (clim et navigation), feux à LED matriciels I.Q Light avec faisceau lumineux intelligent, régulateur de vitesse I.Q Drive qui fonctionne de concert avec le GPS, le lecteur de panneaux et une caméra qui lit la route, ou le système de communication Car2x qui permet au véhicule de recevoir des informations d'autres véhicules connectés ou des infrastructures autoroutières. Sous le capot, Volkswagen propose déjà une gamme complète de motorisations essence, diesel, hybride et hybride rechargeable, que nous vous laissons découvrir ci-dessous.

 

Essence 1.0TSI 90ch, 1.5TSi 130 et 150ch
Hybridation 48V DSG 1.0eTSi110ch, 1.5eTSi 130 et 150ch
Hybride rechargeable 1.4eHybrid de 204ch, et GTE de 245ch
Diesel 2.0TDi de 115ch et 150ch.

 

      

24 Octobre 2019 : Mazda présente officiellement son premier modèle 100% électrique. Et pourtant, ce dernier sera disponible uniquement en 2020. Les futurs clients peuvent d’ores et déjà passer commande, grâce à un acompte de 1000€, et profiter d’une version First Edition. Le Mazda MX-30 embarque donc un moteur électrique de 140ch placé sur le train avant, qui sera associé à une petite batterie de 35.5kWh. L'autonomie limitée de 200km peut paraître décevante. Le constructeur japonais proposera donc en option, un prolongateur d'autonomie, soit un moteur rotatif, qui aura pour mission de recharger la batterie lors de long voyage. Avec ce moteur rotatif et ses portes antagonistes, ce MX-30 rappelle la sportive RX8 sortie en 2003. A bord, on retrouve une instrumentation numérique, un écran multimédia, un second pour la climatisation, et un tunnel central relevé à hauteur d’accoudoir. Avec ses 4.40m de long, ce crossover compact propose un design tout aussi original, avec une fine calandre creusée, des passages de roue carrés avec plastique noir, et une teinte de carrosserie bi-ton.

 

21 Octobre 2019 : Toyota semble vouloir dynamiser son crossover urbain, le C-HR. Après une remise à jour esthétique présentée il y a quelques jours, le constructeur japonais nous propose cette version GR Sport (Département Gazoo Racing) qui offre quelques spécificités. Le look est virilisé, avec un bouclier avant plus massif, des bas de caisse enveloppants, un diffuseur noir laqué, quatre sortie d’échappement, et des jantes en 19 pouces. L’habitacle est assombri, et on remarque le pédalier en aluminium, le nouveau volant siglé GR, ainsi que les sièges sports. Cette Toyota C-HR GR Sport dispose d’un châssis rigidifié, de suspensions plus fermes, et d'une direction plus franche pour l'occasion. Seule ombre, au tableau, il ne sera disponible pour le moment, qu'avec le 1.2 Turbo de 116ch ou le 1.5HSD Hybrid de 122ch. Etonnant quand on sait qu’elle vient de bénéficier du tout dernier 2.0 Hybrid de 180ch de la gamme Toyota.

 

18 Octobre 2019 : Volvo présente son XC40 Recharge. Le terme « Recharge » désigne tous les modèles rechargeables de la gamme du constructeur suédois. On rappelle que la totalité de la gamme, bénéficie déjà de la technologie hybride rechargeable. Volvo va plus loin avec ce XC40 Recharge, qui est tout simplement le premier modèle 100% électrique de la marque. En inspectant la fiche technique, on remarque immédiatement que Volvo vise le haut du panier avec son XC40 électrique. Effectivement, il embarque deux moteurs, qui développent une puissance cumulée de 408ch. Pour alimenter tout ça, il s’équipe d’un grosse batterie de 78kWh, qui peut encaisser une charge de 150kw. L’autonomie annoncée de 400km selon le cycle WLTP paraît cohérent. Le 0 à 100km/h est expédié en 4.9s, mais la vitesse de pointe bridée à 180km/h. Le Volvo XC40 Recharge se distingue par sa calandre pleine, ses jantes spécifiques, ses badges « Recharge », et son nouveau système multimédia qui fonctionne sous Androïd, avec application « Volvo on call ».

 

17 Octobre 2019 : La plus française des japonaises se renouvelle. Effectivement, la Toyota Yaris construite à Valenciennes fait peau neuve. Nouvelle plate-forme TNGA-C évolutive, nouvelle motorisation, nouveau look, cette Yaris de quatrième génération a de quoi surprendre. Le véhicule mesure 3.95m, profite d’un empattement majoré de 5cm, et elle ne sera disponible qu’en 5 portes. Côté look, on remarque immédiatement les voies qui ont été élargies de 5.7cm, et la garde au toit en baisse de 4cm. Cela dynamise le dessin de cette citadine compacte, qui paraît beaucoup plus musculeuse, avec ses passages de roue galbés. On retrouve la grosse calandre typique de la marque nippone, mais c’est surtout la partie arrière qui évolue, avec ce bandeau noir et cette signature lumineuse qui nous rappelle le C-HR. Toyota promet un habitacle plus qualitatif. Elle s’équipe d’un écran tactile central de 7 ou 8 pouces, et l’instrumentation totalement inédite, est numérique. Le constructeur fait enfin évolué son petit bloc hybride, qui cube toujours 1.5L, mais qui passe de 4 à 3 cylindres. La puissance de 91ch et l’ajout d’un bloc électrique de 80ch, promettent une puissance cumulée en hausse, d’environ 115ch au total.

 

16 Octobre 2019 : BMW lance sa Série 2 Gran Coupé. Cette dernière reprend les dessous techniques de la toute nouvelle Série 1, armée de la plate-forme UKL. Cela implique une architecture traction, avec on s’en doute, un caractère plutôt sage au niveau du comportement routier. Par rapport à la berline compacte, cette BMW Série 2 Gran Coupé prend 20cm en longueur, pour un total de 4.53m. Les portes sont sans encadrement, comme tout bon coupé, et il n’y a pas de cinquième portes, puisque l’on a affaire à une malle. Ce nouveau modèle de la gamme à l’hélice se présente comme une berline sérieuse et pratique, qui pourrait titiller le Mercedes CLA sur notre marché, mais surtout la Mercedes Classe A Berline sur le marché chinois. La planche de bord, dispose de deux écrans de 10.25 pouces, pour instrumentation de bord et système multimédia, mais les version d’entrée de gamme se contenteront d’aiguilles et d’un écran tactile de 8.8 pouces. Le coffre cube quant à lui, 430 litres, ce qui est honorable pour la catégorie. Sous le capot, BMW propose pour ce début de carrière, la version 218i et son 3 cylindres 1.5l Turbo de 140ch, la 235i et son 4 cylindres 2.0L Turbo de 306ch, et, le 220d avec son bloc 4 cylindres 2.0L diesel de 190ch.