Accueil>Archives Essais>Chevrolet Captiva 2.2D 163ch

CHEVROLET CAPTIVA 2.2VCDi LT+ 163ch 2WD BA

 


Plus de caractère


Présentation :


En 2006, Chevrolet lançait le Captiva. Ce SUV avait la particularité d’offrir des prestations toutes Européennes, avec un bon bloc diesel, une habitabilité fantastique et un look très en vogue à ce moment là. Cinq ans plus tard, ce même Captiva connaît un profond restylage et une nouvelle motorisation qui devraient relancer sa carrière face à une concurrence toujours plus déchaînée.

 

 

Style :


En bonne Américaine, le Captiva se devait de donner une allure costaude et imposante. Rien de plus facile, cette version s’offre un gros lifting au niveau de sa calandre. Elle devient tout simplement énorme et impose le respect. Le dessin des feux avant et les antibrouillards proposent un nouveau style plus moderne. A l’arrière, pas de gros changement à part le dessin des feux qui évolue quelque peu. Toujours dans l’air du temps, ce nouveau Captiva offre aujourd’hui, une personnalité plus affirmée.

 


Intérieur :


Pour proposer un tarif aussi compétitif à son lancement, le Captiva pêchait quelque peu au niveau de la finition. Les choses ont l’air de s’arranger un peu avec de nouveaux cadrans au niveau du tableau de bord, des matériaux qui semblent un peu plus cossus et un éclairage bleuté du plus bel effet. Côté habitabilité, le Captiva est toujours au sommet de la catégorie. Vaste, elle propose toujours 7 places et une capacité de chargement exceptionnelle en configuration 5 places avec 770 litres et 1580 litres en 2 places. Soit, largement de quoi prévoir des vacances en famille ou un bon déménagement en toute quiétude.

 

 

Technique et tarifs :


Notre Captiva était équipé du nouveau 2.2VCDi de 163ch à 3800tr/mn et 350nm de couple (184ch et 400nm de couple pour le modèle 4WD). Notre modèle disposait de la boîte automatique 6 rapports. Il abat le 0 à 100km/h en 9.9s et peut rouler à 189km/h. La consommation réelle se situe entre 8.0L et 10.5L selon votre conduite et votre parcours. Les rejets de CO2 sont de 170g/km. L’auto mesure 4.67m de long pour 1.85m de large. Son coffre cube 97L (7 Places), 770L (5 Places) ou 1580L (2 Places).


Notre Version LT+ était équipée de 6 airbags, de l’ESP, de la climatisation automatique, du détecteur de lumière, du détecteur de pluie, de la sellerie cuir, du système audio CD MP3 8HP, du frein de parking électronique, du régulateur de vitesse, du système bluetooth, des commandes au volant, des sièges chauffants et du contrôle de descente. Le tarif est de 38 500€TTC chez HG Automobiles.


Autres versions disponibles


Captiva 2WD 2.2VCDi 163ch LS : 33 900€TTC
Captiva 2WD 2.2VCDi 163ch LT : 34 900€TTC
Captiva 2WD 2.2VCDi 163ch LT+ : 36 500€TTC
Captiva 4WD 2.2VCDi 184ch LTZ : 41 000€TTC
Captiva 4WD 2.2VCDi 184ch LTZ BA : 43 000€TTC


Impression à l’essai :


La lutte acharnée que se livre les constructeurs dans cette catégorie des SUV moyenne gamme a du bon. Du bon pour nous, bien sûr, le client qui devient de plus en plus capricieux. Chevrolet est passé maître dans l’art de concevoir des véhicules aux prestations très satisfaisantes pour un prix imbattable. Il en va de même pour ce Captiva. Notre version d’essai est peut-être celui qui propose le meilleur compromis, même si la transmission 4WD manque à l’appel. Toujours embêtant lors de certaines sorties dominicales où on peut rester embourbé quand on est imprudent. Pour notre part, on a quand même pris du plaisir avec ce modèle profondément modifié. C’est déjà la nouvelle motorisation qui surprend. Le 2.2VCDi est bien plus costaud que l’ancien 2.0L tout en proposant une douceur de fonctionnement très appréciable. La boîte automatique à 6 rapports finit par me convaincre. L’agrément de conduite la place d’entrée de jeu parmi les meilleurs de la catégorie. Le châssis n’a pas connu les mêmes évolutions. On peut regretter un certain manque de rigidité, une direction pas forcément très précise, surtout avec ce volant à grand diamètre qui me fait penser à un cerceau. Peu importe, le bilan sécurité est largement suffisant grâce aux grosses roues de 18 pouces et aux différentes aides à la conduite. Bref, la tenue de route est bonne et le confort excellent. A vouloir en faire trop, les ingénieurs arrivent parfois à rendre un SUV tape-cul en durcissant exagérément les suspensions. Ce n’est pas le cas du Captiva qui se fera un plaisir de balader votre petite famille tout en douceur. Le ronronnement du moteur est imperceptible, tout comme les changements de rapports, et le système audio parfait le bilan confort. Avec une habitabilité démoniaque pour la catégorie, il sera difficile de trouver mieux sur le marché. A noter, le mode Eco qui permet une gestion plus tranquille de l'accélérateur afin d'économiser quelques décilitres de carburant.

 


Conclusion :


Santa-Fé et Citroën C-Crosser ont intérêt à s’accrocher, voici une évolution convaincante du Captiva. Moteur souple et coupleux, confort royal et liste d’équipement impressionnante, cet Chevrolet propose en prime un look plus dynamique. Il faudra faire avec une finition encore perfectible ou un comportement général privilégiant une conduite plus souple que sportive. Ma femme a l’air convaincu par le produit, et moi aussi finalement vu le tarif.


Les Plus :


- Confort général
- Moteur puissant et coupleux
- Très bonne habitabilité
- 7 places
- Equipements généreux
- Boîte auto douce et réactive
- Look d’une vrai Chevrolet
- Insonorisation


Les Moins :


- Direction imprécise
- Diamètre du volant
- Finition à parfaire

 

 

Avril 2011