Accueil>Archives Essais>Chevrolet Cruze 2.0VCDi 150ch

CHEVROLET CRUZE 2.0VCDi 150ch

 


Un seul objectif, le meilleur rapport qualité/prix


Présentation :


Même si Général-Motors est au bord de la faillite, l’ex premier constructeur mondial n’a pas abandonné l’ambition de conquérir le marché Européen avec quelques produits bien ciblés. Les berlines ne sont peut-être pas les véhicules à la mode en ce moment, néanmoins, cette Chevrolet Cruze vous donnera à réfléchir. Nous l’avons essayé dans sa version diesel 2.0L de 150ch avec une finition LT Pack. Voyons maintenant, si cette nouvelle berline tient toutes ses promesses.

 

 

Style :


C’est souvent de là que vient le succès. Cette Chevrolet, créée par la filiale Coréenne (ex-Daewoo) a été conçu pour plaire au plus grand nombre. Heureusement, la face avant nous fait penser tout de suite à une Américaine. Musclée, disposant d’un logo majoré et de lignes anguleuses, la Cruze annonce tout de suite la couleur et nous montre immédiatement ses origines. Comme toutes bonnes berlines à la mode, le profil se pare d’une grosse arrête au niveau de la ceinture de caisse. Encore pas mal dessinée. L’arrière est plus classique et rentre dans le rang avec des feux plus rondouillards et un petit côté asiatique. Bref, cette Cruze m’a tout de même séduit par son style assez agressif et un look ne manquant pas de caractère.

 


Intérieur :


Une Américaine n’est pas réputée quand on parle de finition et on rappelle que cette Cruze a comme objectif de proposer un tarif très attractif. Et bien, on est plutôt surpris par la qualité de fabrication. Evidemment, on disposait de la version LT Pack. J’ai apprécié le plastique laqué noir sur la console centrale, ainsi que les nombreuses touches de chrome sur les différents boutons. Pour ne rien gâcher, l’assemblage est quasi-parfait. Bien sûr, à côté de ces bons points, on note quand même pas mal de plastiques bas de gamme en haut et sur le bas de la planche de bord qui se rayent assez facilement. L’habitabilité est convenable même si l’espace aux jambes à l’arrière n’est pas impressionnante et le coffre dispose d’une capacité de chargement acceptable.

 


Technique et tarif :


Cette Cruze dispose donc d’un 2.0L Turbo diesel à rampe commune qui développe 150ch à 4000tr/mn et 320nm à 2000tr/mn. Elle atteint 210km/h et abat le 0 à 100km/h en 10.0s tout rond. La boîte de vitesse manuelle ne propose que 5 rapports. Elle chausse du 225/50R17. La consommation réelle sur les routes Réunionnaises s’établie à 8.5L au 100km en moyenne. Enfin, cette berline mesure 4.60m de long pour une largeur de 1.79m, son poids est de 1427kg à vide et la capacité de chargement du coffre est de 450 litres.


Son équipement est carrément pléthorique avec la climatisation automatique, l’autoradio CD MP3 avec chargeur 6CD, le régulateur de vitesse, les commandes au volant, le radar de recul, les antibrouillards avants, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, le contrôle de trajectoire ESC, le détecteur de luminosité, le capteur de pluie et les jantes alu 17 pouces. Le tarif de cette version suréquipée est de 27 500€TTC chez HG Automobiles.

 

  

 

Impression à l’essai :


Pas de chance. Pour une fois que je prends des vacances pour un essai, j’ai droit à une averse tropicale bien sévère surtout dans l’Est de l’île. Evidemment, ça ne suffit pas à me décourager et j’ai hâte de faire connaissance avec cette Américaine. Moteur, je prends doucement la mesure du véhicule en testant l’embrayage et le frein. On a droit à quelques à-coups en ville avec un embrayage plutôt sec et un freinage assez mordant. Pas de problème, je prends la grande route et je suis impressionné par la bonne ergonomie des commandes, séduit par le jolie tableau de bord avec trois cadrans cerclés de chrome ainsi que par l’insonorisation de l’habitacle. Bref, cette auto est très agréable à vivre avec en prime des suspensions offrant un confort satisfaisant. Avec cette pluie qui redouble, impossible de tester la tenue de route pour l’instant, le contrôle de trajectoire me remettrait assez vite dans le droit chemin. Je profite pour faire une petite balade tranquille du côté des radiers pour une petite séance photos avant d’atterrir dans un bon resto pour la pause midi. L’après-midi s’annonce un peu plus clair et en remontant dans la zone nord, je peux enfin profiter d’une route sèche dans les hauteurs. Je déconnecte donc très vite ESP pour enfin prendre en main cette voiture. Première épingle et stop, la voiture n’a pas l’air de vouloir avancer. Je découvre enfin son gros point faible, un trou vraiment impressionnant à bas régime avant 1500tr/mn. Si c’est souvent le cas sur les nouveaux blocs diesel, ce 2.0VCDi en est lui, le parfait exemple. Rien de grave heureusement, les virages un peu plus rapide ne pose pas de problème. Pour les épingles, j’utilise la boîte très douce pour enclencher la première en douceur et ressortir du virage beaucoup plus rapidement, les 150ch étant bien présents par la suite. Cette boîte manuelle est donc douce mais manque de précision par moment dans le passage des rapports avec des débattements assez longs. Voyons maintenant du côté de la tenue de route. Les suspensions tiennent parfaitement la caisse, la prise de roulis est contrôlée et le comportement très neutre. A la limite, c’est les quatre roues qui perdent l’adhérence. L’auto évite donc l’habituel sous-virage de ce genre de berline. Pourtant, la Cruze n’a pas été aidée par ses pneus, des Khumo Solus qui ne sont pas forcément la solution idéale pour atteindre le plaisir de conduite. Heureusement, les dimensions sont généreuses, cette Cruze reste donc très sécurisante quand on attaque un peu. Après 200km, je rentre à la concession tranquillement et m’amuse avec le régulateur de vitesse, le système audio et la climatisation. Mon avis, cette voiture a tout pour vous faciliter la vie.

 


Conclusion :


Prête pour le combat, la Chevrolet Cruze qui sera commercialisée à la Réunion le 1er Juin ne manque pas d’arguments et encore moins d’équipements pour vous faire craquer. Relativement confortable et très silencieuse, elle transforme les longs parcours en une partie de plaisir. La planche de bord bien dessinée est agréable à l’œil et l’ergonomie est excellente. Il ne reste plus qu’à faire avec un moteur trop creux à bas régimes malgré une puissance respectable quand le pied se fait lourd. Pour les plus exigeants, il faudra encore attendre pour avoir le cuir ou la boîte automatique.

 

Les plus :


-Rapport prix/prestations
-Ergonomie
-Finition satisfaisante
-Confort acceptable
-Insonorisation
-Moteur volontaire…..


Les moins :


-mais extrêmement creux à bas-régimes
-Quelques matériaux bas de gamme
-Monte pneumatique Khumo à revoir

 

 

2012