Accueil>Archives Essais>Chevrolet Malibu 2.0VCDi 160ch

CHEVROLET MALIBU 2.0VCDi 160ch LTZ+ BVA


Style et ambiance 100% ricaine


Présentation :


Chevrolet est la marque Américaine la mieux installée en Europe. Effectivement, depuis le rachat de la marque Daewoo par Général Motors, Chevrolet a réussi à proposer des produits parfaitement adaptés au marché européen. Aveo, Spark, Captiva ou Cruze, les résultats sont plus qu’encourageants. Le but, proposer une gamme des plus complètes, proposant un style purement à l’américaine. La recette a l’air de marcher, c’est pour cette raison que Chevrolet importe maintenant un de ses modèles les plus emblématiques, la Malibu. Cette auto est née en 1964 aux Etats-Unis. Son leitmotiv, le luxe, un look très personnel et une habitabilité purement familiale.

 

 

Style :


Général Motors est passé maître dans le partage des plates-formes entre ces marques. Du coup, on retrouve les dessous de l’Opel Insignia sous cette Malibu, aussi bien au niveau du châssis que du moteur. Néanmoins, au niveau du style, on a droit à du pur Chevrolet. La Malibu impose un style fort et imposant. Avec ses 4.86m de long, elle dépasse toutes ses concurrentes et se démarque donc dans la catégorie. Une grosse calandre typique, un capot nervuré, de grandes jantes en 18 pouces et des feux arrière rappelant la terrible Camaro, cette Malibu tente de proposer une ligne assez exclusive. Il faut bien ça pour vendre des berlines tri-corps de nos jours.

 


Intérieur :


Pour s’imposer en Europe, la marque américaine se doit soigner la présentation à bord. La Malibu est un produit plutôt haut de gamme aux Etats-Unis. Les clients européens seront certainement un peu plus exigeants. Chevrolet a donc mis les bouchées doubles afin de proposer une finition à la hauteur. La qualité des matériaux est satisfaisante. On note quand même la présence de certains plastiques un peu cheap et la profusion de chrome à certains endroits. L’assemblage est dans la bonne moyenne, et le dessin de la planche de bord fait preuve d’originalité. Sans être un véhicule Premium, il faut bien avouer que l’on se sent bien dans cette Malibu. Dans cette version LTZ+, le cuir, les plastiques moussés, le grand écran couleur tactile (qui pivote pour dégager un espace de rangement) et l’équipement mettent immédiatement à l’aise. Au niveau de l’habitabilité, pas grand-chose à dire, la Malibu est une vraie américaine, avec suffisamment de places pour les jambes à l’arrière, même si on aurait espérer plus, et un coffre gigantesque.

 

 

Technique et tarif :


Cette Chevrolet Malibu dispose donc d’un 2.0VCDi qui développe 160ch à 4000tr/mn et 350nm de couple à 1750tr/mn. C’est une traction avant accouplé à une boîte automatique à 6 rapports. L’auto mesure 4.86m de long pour 1.85m de large et pèse 1635kg. Elle chausse du 225/45R18. Elle roule à 210km/h. Son coffre cube 545 litres. La consommation mixte annoncée au 100km est de 6.0L pour des rejets de CO2 de 160g/km.
L’équipement comprend l’ABS, l’EBD, l’ESP, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, les antibrouillards, les feux au xénon, le système de démarrage sans clé, le système audio CD MP3 9HP avec prise USB, l’aide au stationnement arrière, l’écran couleur 7 pouces, le kit mains libres bluetooth, la surveillance de pression des pneus, la climatisation bi-zone, le rétro int électrochrome, les rétros ext rabattable électriquement, la sellerie cuir, le siège conducteur à mémoire, les sièges électriques av, les sièges chauffants et le volant cuir multifonction. Le tarif est de 43 088€TTC chez HG Automobiles.

 

  

 

Impression à l’essai :


On est d’abord parfaitement installé dans cette Chevrolet. La route ne devrait pas être trop difficile. On sent déjà le moelleux des suspensions, malgré quelques sautillements sur les petites aspérités de la route. La Malibu est avant tout une grande routière. Cela ne l’empêche pas pour autant d’avoir un comportement sain et plutôt dynamique. C’est la bonne surprise de cet essai. Ce véhicule ne prend pratiquement aucun roulis, il vire à plat et les jantes de 18 pouces accrochent le bitume comme une sangsue. C’est un très bon point. L’auto est bien servi par son 2.0L diesel très volontaire. Les montées en régime ne sont pas forcément discrètes, mais à allure stabilisée, on bénéficie d’une excellente insonorisation à bord. La boîte automatique à 6 rapports peut hésiter parfois entre deux rapports à faible allure. En conduite dynamique, elle répond présent et le régime moteur est toujours dans la bonne plage. Bref, on ne traîne pas en route et l’auto est bien équilibrée. En ville, la longueur de cette berline pourrait rebuter une certaine clientèle. La visibilité à l’arrière n’est pas exceptionnelle, la lunette semble trop petite, et une caméra de recul aurait été la bienvenue. Il faudra se contenter d’un radar. Après l’avoir mise dans toutes les situations possibles, il est temps de jeter un œil sur la consommation. L’auto s’est contenter de 7.6L au 100km sur un parcours mixte. Une bonne performance pour un tel engin.


Impression en vidéo http://youtu.be/pWctiFdwLek

 

 


Conclusion :


La Malibu arrive enfin en Europe. Apparemment, Chevrolet a tout de même revu certaines choses au niveau du châssis. Confort préservé mais comportement sain, la Malibu fait un sans faute sur ce point. Bien servie par son moteur, cette Chevrolet offre en prime un très bon agrément de conduite. Le tarif est l’autre de ses points forts. Difficile d’en offrir autant pour si peu. Le rapport qualité/prix est plus qu’intéressant. Reste à faire avec une ergonomie un poil compliquée et un encombrement conséquent en ville. Des petits défauts que la Malibu fait vite oublier, grâce à son look très exotique et sa liste d’équipements impressionnante.

 

Les Plus :


- Look assez exclusif en Europe
- Habitabilité correcte
- Capacité de chargement
- Equipement très complet
- Comportement dynamique
- Confort préservé
- Finition
- Consommation
- Performances satisfaisantes
- Rapport qualité/prix


Les Moins :


- Visibilité arrière
- Ergonomie (trop de boutons)
- Pas de caméra de recul

 

 

Mars 2012