Accueil>Archives Essais>Ford Focus 1.6TDCi 95ch

FORD FOCUS 1.6TDCi 95ch Econetic

 


Entrée de gamme mode éco

 


Présentation:


En 2011, nous étions tomber sous le charme de la Focus III. C’était un de nos coups de cœur et c’est pour cette raison qu’on a voulu approfondir le sujet sur ce véhicule. Pour cela, on s’est rendu en Métropole et nous avons tout simplement louer le modèle voulu pour parcourir le maximum de kilomètres possibles. On a donc choisi ce modèle econetic, censé rouler longtemps à moindre frais. Le parcours choisi était plutôt simple, un aller simple entre Toulouse et Paris. Un parcours de 746km où on a pu apprécier cette Focus et juger de ses prestations routières pendant longtemps, très longtemps.

 

 

On revient rapidement sur l’esthétique et l’intérieur de cette Focus. On retrouve comme sur la version 115ch, une face avant très agressive, une ligne classique mais élégante, ce millésime mettant l’excentricité de ses aïeuls quelque peu de côté. Personnellement, cette Focus III arbore un look plutôt avenant et ne choquera aucun des marchés sur lesquelles elle est commercialisée, c’est à dire, le monde entier. A bord, on retrouve une planche de bord torturée et plutôt originale, la même qui nous avait séduit en 2011. L’ergonomie n’est pas forcément au top, mais l’équipement est toujours complet et la finition très correcte.

 

 


Technique :


Cette Ford Focus Econetic était donc équipée du 1.6TDCi qui développe 95ch et 230nm de couple dès 1500tr/mn. Elle dispose d’une boîte manuelle à 6 rapports. Son poids est de 1338kg pour une longueur de 4.36m de long et 1.82m de large. Elle peut rouler à 180km/h et abat le 0 à 100km/h en 12.5s. Son coffre cube entre 363 et 1148 litres selon la configuration du véhicule. La consommation moyenne est annoncée pour 4.2L au 100km pour des rejets de CO2 de 109g/km.


L’équipement comprend l’ABS, l’ESP, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, le régulateur de vitesse, le système stop and start, la climatisation bi-zone, les jantes en tôle en 16 pouces (215/55R16) et l’ordinateur de bord.

 

  

 

Impression à l’essai :


C’est un essai assez particulier pour moi. Effectivement, je préfère largement les chemins sinueux de la Réunion. Pour une fois, on va faire de la route, départementale, route nationale, autoroute, ville, tout va s’enchaîner très vite lors de cet essai. On retrouve évidemment toutes les qualités de la Focus, c’est à dire une tenue de route irréprochable, un confort très appréciable et une insonorisation satisfaisante pour les longs parcours. Encore une fois, on est charmé par ce modèle d’homogénéité, un vrai plaisir dans la vie de tous les jours. Bien sûr, il y a une différence notable par rapport au modèle originel, c’est le léger manque de puissance qu’on ressent à chaque relance sur autoroute. Les 95ch peine lors des nombreuses montées et on doit régulièrement repasser en cinquième afin de maintenir notre vitesse de croisière. En fait, les 20ch en moins se font sentir, et c’est là le seul défaut de ce modèle. On essaye désespérément de se rattraper au niveau de la consommation. Peine perdue, il a été impossible pour nous de faire des miracles sur ce point. Elle ne fait pas mieux que la version 115ch. On a consommé 5.8L au 100km au bout de notre parcours de 746km. Cela donne une autonomie de 798km à l’auto. Respectable, oui, mais exceptionnelle pour un modèle econetic. Résultat, notre préférence ira immédiatement à la version la plus puissante. Ce dernier offre plus de répondant à l’accélérateur et offre le même système stop and start qui fait, avouons le, des miracles en ville. Effectivement, on a agréablement apprécié ce système les jours d’après, dans les embouteillages parisiens, avec un système efficace et se mettant en veille uniquement le matin à froid.


Impression en vidéo  http://www.youtube.com/watch?v=sjIugvDtN4k

 


Conclusion :


Toujours au top, je le confirme, la Focus III s’apprécie dans n’importe quelle version. Ce modèle econetic séduira surtout une clientèle très radine et qui n’attache que très peu d’importance à l’agrément de conduite. Ce genre de clientèle ne sera absolument pas gêné par le manque de répondant du moteur sur autoroute et profitera d’un prix d’achat inférieur au modèle de base. Pour notre part, on préfère le modèle de 115ch bien optionné.

 

Les Plus :


- Equipement de base correcte
- Tenue de route
- Consommation très raisonnable
- Finition satisfaisante
- Position de conduite
- Confort
- Habitabilité


Les Moins :


- Reprise tout juste convenable
- Ergonomie moyenne

 

 

Avril 2012