Accueil>Archives Essais>Hyundai I10 1.1CRDi 55ch

HYUNDAI I10 1.1CRDi

 

 

Minispace Hyundai


Présentation :


C’est une des catégories les plus disputées du marché automobile. Les citadines consomment peu, sont appréciables en ville et même agréables à la conduite. Face à la Twingo II, la triplette C1, 107,Aygo et la nouvelle star, la Fiat 500, Hyundai se devait de réagir. Elle enterre l’antique Atos et la remplace par la nouvelle I10. Cette nouvelle citadine est-elle prête à affronter la concurrence ?

 


Style :


L’I10 reprend les codes stylistiques de l’I30. Ses lignes sont beaucoup plus douces que la cubique Atos. Moderne mais sérieuse, l’I10 devrait quand même plaire à la gente féminine. Pour le côté sportif, on repassera, la garde au toit est impressionnante et elle fait penser à un monospace sous certains angles. Un basketteur n’aura pas de problème pour s’installer à l’arrière.

 


Intérieur :


On va commencer par le plus important. Oui, l’I10 est très habitable pour 4 personnes. Le coffre avec ses 225 litres est un des meilleurs de la catégorie. Il adopte une petite trappe très pratique pour les objets de valeur. Homologuée pour 5 personnes, on se contentera d’installer trois passagers plutôt menues à l’arrière. La finition est très acceptable par rapports à ses concurrentes. Pas de chichi, la planche de bord est classique, solide et fonctionnelle.

 


Technique et tarif:


Ce modèle diesel est équipé d'un petit 3 cylindres de 1120cm3 qui développe la puissance de 55ch à 4000tr/mn et 153nm de couple à 1900tr/mn. Elle dispose d'une boîte 5 rapports, chausse du 175/60R14 et pèse 1127kg. Sa consommation est de 4.3L au 100km en moyenne.


L'équipement comprend les jantes alliage 14 pouces, les airbags conducteur et passager, l'avertisseur de ceinture non bouclée, les antibrouillards, l'ABS, l'ESP, l'alarme périmétrique, la climatisation manuelle, le rétro intérieur jour/nuit, les vitres électriques av et ar, les rétros extérieurs électriques, l'autoradio CD MP3 avec prise auxiliaire. Le tarif est de 15 310€TTC avec bonus écotaxe compris.

 

  


Impression à l’essai :


Cette version diesel est plutôt sonore au démarrage. Les trois premiers rapports sont longs et il ne faut pas hésiter à pousser la mécanique. En effet, sous 2000tr/mn, le petit trois pattes est bruyant et vibrant, soit, très désagréable. Passé ce régime, il devient linéaire avec un couple appréciable qui arrive en douceur. Première, seconde, troisième, le petit moteur est volontaire et l’auto prend de la vitesse. Néanmoins, le moindre ralentissement se soldera par un rétrogradage pour être dans la bonne plage de régime, de 2000 à 4500tr/mn. Concernant, le comportement, rien à redire vu la hauteur du centre de gravité. L’I10 est très saine et l’ESP, extrêmement efficace. On prend un virage assez violemment pour faire partir l’avant et l’auto rattrape la bévue en faisant pivoter l’arrière. Vu les performances moyennes des pneus Hankook, s’amuser à son volant est un jeu d’enfants. Sur routes nationales, on jouera du levier de vitesse à chaque relance. Néanmoins, on peut maintenir une vitesse de croisière très honorable sans forcer avec seulement quelques bruits aérodynamiques. Sur surface dégradée, on est surpris par les bruits de roulement. Hyundaï a carrément oublié d’insonnoriser les passages de roues. C’est son seul vrai défaut en fait.

 


Conclusion :


Plutôt mignonne, marrante à conduire, pratique grâce à ses 5 portes, une des plus habitables de la catégorie, correctement motorisée, très bien équipée et plutôt bon marché, l’I10 l’une des meilleures citadines du moment. On lui reprochera ce gros trou à bas régime, de gros bruits de roulement, un côté trop sérieux côté look et quelques vibrations de trop. Reste à connaître la fiabilité de ce nouveau bloc diesel. Rien d’inquiétant, quand on connaît les bonnes notes de la marque concernant ce domaine.

 

 

Octobre 2008