Accueil>Archives Essais>Kia Picanto 1.0 69ch

KIA PICANTO 1.0 69ch Motion Clim

 


Style et montée en gamme


Présentation :


Kia est la marque qui monte en France. Evidemment, elle ne pèse pas aussi lourd que des marques généralistes telles que Renault, Peugeot ou Volkswagen. Néanmoins, la petite marque Coréenne est celle qui a connu la plus grosse progression de ses ventes en France avec près de 14% d’augmentation. Le Kia Sportage connaît un succès inespéré. La petite citadine Picanto compte bien réitérer cette performance grâce à son nouveau style et son équipement complet.

 

 

Style :


Le Picanto est destinée à être la deuxième voiture de la famille en général. Pour cela, elle propose un vrai gabarit de citadine avec ses 3.60m de long. Elle n’oublie pas le design qui doit-être assez tranchant dans cette catégorie pour plaire à la gente féminine. Elle adopte donc la calandre « Tiger Nose » de son grand frère, le Sportage. Gros bouclier pour muscler l’auto, grosse nervure au niveau de la ceinture de caisse et malle arrière lissée avec de jolis feux en boomerang, le nouveau Picanto donne un sacré coup de vieux au modèle précédent. Avec ses 5 portes, il devrait en prime se montrer plus pratique que sa principale concurrente française, la Renault Twingo.

 


Intérieur :


A bord, Kia joue le classicisme. Pas d’effet de style particulier, le Picanto joue plutôt sur une finition en hausse, une ergonomie simple et la praticité, avec pas mal de rangements. Le Picanto propose une habitabilité très convenable vu son gabarit avec un coffre suffisamment grand pour la catégorie avec 200 litres de contenance. A noter, que ce petit Kia propose 5 places contrairement à certaines concurrentes. J’apprécie particulièrement le volant à deux branches très épais et bien dessiné.

 


Technique et tarif :


Le Kia Picanto profite d’un tout nouveau 3 cylindres 12 soupapes de 998cm3 qui développe 69ch à 6200tr/mn et 95nm de couple à 3500tr/mn. Elle se pare d’une boîte manuelle à 5 rapports, peut rouler à 153km/h et abattre le 0 à 100km/h en 14.4s. Sa consommation est de 4.2L au 100km. L’auto mesure 3.60m de long pour 1.59m de large. La capacité de chargement du coffre varie de 200 à 870 litres avec les banquettes rabattues. Le poids de l’auto à vide est de 845kg. Elle chause du 155/70R13.


L’équipement comprend l’assistance au freinage d’urgence, l’ABS, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, la climatisation manuelle, le radio CD MP3 4HP, l’ordinateur de bord, les 4 vitres électriques, l’alarme, les feux de jours et les rétroviseurs ext électriques. Le tarif est de 12 890€TTC chez Kolors Automobiles avec une garantie 7 ans.

 

  

 

Impression à l’essai :


Et c’est parti pour un petit tour dans cette citadine très fashion. Elle est prévue essentiellement pour la ville. Néanmoins, cela serait trop facile pour ce Picanto. Rayon de braquage mini, encombrement mini et climatisation de série, elle s’en sort évidemment très bien dans ces conditions. Pas besoin de radar de recul avec ce véhicule qui se gare dans un mouchoir de poche. Non, on va lui faire prendre l’air sur nationale et sur les hauteurs de l’île. Avec son petit moteur, le Picanto se montre assez silencieux sur voie rapide. Il peut maintenir une bonne vitesse de croisière en toute circonstance. Chaque dépassements ou dénivelé imposeront un rétrogradage, le 3 cylindres étant aux limites de ses compétences à grande vitesse. J’ai plus de mal avec la direction. Si en ville, elle se montre extrêmement souple et précise, sur route nationale, elle devient très lourde et peu précise en son point milieu avec un manque total de rappel. Etrange, elle aurait pu être mieux calibrée. En montant dans les hauts, je prends un malin plaisir à faire rugir le petit trois pattes qui émet, à partir de 3500tr/mn, une sonorité très sympathique. Je vous déconseille de rouler à bas régimes. Sous 2000tr/mn, le moteur manquera cruellement de couple. Côté châssis, le Picanto n’a pas vraiment évolué par rapport au modèle précédent. Il est sain, mais a toujours tendance à prendre un certain roulis dans les grandes courbes. Le modèle de base, chaussé en 13 pouces, s’apprécie surtout en conduite coulée. L’auto ne dispose pas d’ESP. Sûre mais montrant rapidement ses limites, le Kia Picanto préfère jouer la carte du confort avec des suspensions assez souples en début de course. Comme d’habitude, je fais un point sur ma consommation après un retour à la concession en douceur. L’ordinateur de bord affiche 6.7L au 100km, ce qui est une bonne performance dans la catégorie concernée.

 

 

Conclusion :


Très abouti, le nouveau Picanto compte sur son physique pour attirer une clientèle jeune et branchée. Ce petit moteur à 3 cylindres fait preuve de bonne volonté. Il faut dire que l’auto est plutôt légère. Résultat, il ne manquera pas de ressources et pourra vous amener facilement loin de nos citées. Et parce-qu’une citadine doit-être chic de nos jours, vous pourrez toujours l’équipé à votre goût, surtout si vous choisissez la version 1.2L.

 

Les Plus :


- Bouille craquante
- Habitabilité
- Equipements
- Ergonomie
- Rangements nombreux
- Consommation
- Garantie 7 ans
- Châssis sain…..


Les Moins :


- ….mais pas très dynamique.
- Pas d’ESP de série
- Direction mal calibrée

 

 

Juillet 2011