Accueil>Archives Essais>Mazda 2 1.5MZR 103ch

MAZDA 2 1.5MZR 103ch

 


Surprenante, charmante et légère


Présentation:


Pour revoir à la hausse ses ventes de citadines, Mazda avait bien besoin de cette nouvelle mouture de la Mazda 2. Ventes confidentielles en Europe, l'ancien modèle avait pris pas mal de retard dans bien des domaines. De plus, son aspect de petit van manquait singulièrement de charme. Avec la nouvelle Mazda 2, la marque japonaise part d'une page blanche en soignant particulièrement le look mais aussi certains aspects techniques.

 

 

Style:


On appelle ça, l'effet Zoom-Zoom chez Mazda. Cette drôle d'appellation désigne à la fois le design et la conception d'ensemble du véhicule. Côté look, cette Mazda 2 sans révolutionner la catégorie présente des courbes sensuelles et des lignes fuyantes lui donnant sous certains angles un semblant de sportivité. Néanmoins, sa ligne devrait faire surtout des ravages parmi la gente féminine. Ses grands phares, ses passages de roues marqués à l'avant et son profil léger, remet à niveau la Mazda 2 dans le domaine du design. La partie arrière est plutôt réussi mais me fait penser à l'Opel Corsa.

 


Intérieur:

 

Les designers ont été inspirés aussi à bord. La planche de bord est d'un style plutôt harmonieux et ludique. Le style est jeune mais les couleurs grisates et noirs sont assez austères. L'habitabilité est satisfaisante pour les 3.89m de l'auto. Et oui, cette Mazda 2 ne copie pas ses concurrentes françaises et n'atteint pas la barre des 4 mètres. Le coffre en pâtit quelque peu avec une contenance de 250 litres. Soit, la Mazda 2 est suffisante pour un usage quotidien, pour transporter les enfants et faire ses courses. Elle n'exclut pas un petit voyage en famille à condition de ne pas être trop chargé. Pour les points négatifs, on notera une qualité de matériaux vraiment passable et qui ne rivalise pas avec une Clio ou une 207. Par contre, une Yaris a du souci à se faire, aussi bien au niveau de l'habitabilité que de la finition.

 


Technique et tarif:


Le modèle d'essai était équipé du 1.5l (1498cm3) qui développe 103ch à 6000tr/mn et 13.95mkg de couple à 4000tr/mn. La Mazda 2 dispose d'une boîte à 5 rapports. Elle chausse du 185/55R15. Le mille mètres départ-arrêté est effectué en 32.2s et elle peut rouler à 177km/h. Sa consommation moyenne est de 8.9l au 100km. Elle mesure 3.89m pour 1.70m de largeur et son coffre a une capacité de chargement de 250litres. Elle fait appel au concept Zoom-Zoom dans sa conception qui comprend un chassis en acier à haute limité d'élasticité. Ce matériaux permet de disposer d'un chassis léger et plus rigide qu'à l'habitude, ceux qui amènent un poids inférieur par rapport à la moyenne de la catégorie, soit 960kg.


Son équipement de série comprend l'ABS, les airbags fontaux, latéraux et rideaux, l'allumage automatique des feux, les fixations isofix pour les sièges enfants, les antibrouillards, le régulateur de vitesse, l'autoradio CD-MP3, la climatisation manuelle, les commandes au volant, l'ordinateur de bord, les rétros électriques et rabattables et les vitres électriques. Son tarif est de 15 900€TTC à la Soreva.

 

  

 

Impression à l'essai :


Il me tardait d'essayer cette nouvelle petite citadine. J'en ai profité joyeusement pendant 24 heures bien décidé à en trouver les failles. Autant le dire tout de suite, cette auto est la première vrai surprise de l'année en ce qui me concerne. Ce véhicule est vraiment réussi sur tous les plans et offre un agrément de conduite appréciable avec ses 103ch. Le moteur se montre en effet suffisamment disponible. Normal, avec ses 960kg, la Mazda 2 est un poids plume et cela aide énormément le moteur dans sa tache. De plus, le fait d'être légère, permet de disposer d'un comportement routier plutôt dynamique avec une absence presque totale d'inertie dans les virages. Avec ses suspensions réglées assez fermes, le comportement est sans reproche mais surtout pas piégeux. A la limite, l'auto deviendra très vite sous-vireuse et il faudra l'inscrire avec force dans les virages sinueux pour faire basculer le train arrière dans le sens de la route. On ressent à haute vitesse par contre, une direction assez légère qui nuit à la précision de conduite. Avec ses jantes 15 pouces, l'auto offre une tenue de route correcte donc mais pas très sportive. Sur route nationale, j'ai particulièrement apprécié la bonne insonorisation de l'habitacle. Là encore, elle prend un gros avantage par rapport à une Yaris par exemple. Son petit bloc 1.5l offre des reprises convaincantes et vous ne trainerez donc pas trop sur la file de gauche. En conduite de nuit, j'ai beaucoup moins aimé l'éclairage intérieur de couleur rouge. Mazda n'a pas baclé sa citadine. Avec ce bloc essence, la 2 se transforme en citadine exemplaire et en bonne familiale malgré une consommation assez moyenne. A noter l'emplacement du boitier de vitesse en hauteur qui facilite les changements dfe rapports.

 


Conclusion:


Suffisamment confortable, relativement performante pour la catégorie, vive, légère mais bien suspendu et habitable pour une petite famille, la Mazda 2 frise le sans-faute. Ne reste plus à Mazda, qu'à parfaire la finition intérieure pour atteindre la perfection et faire paraitre l'auto un peu plus cossu. Cette citadine est donc une vrai petite surprise grâce à ses inombrables qualités. Avec cette nouvelle arme, la marque japonaise peut espérer grapiller des parts de marché aux stars établies que sont la Clio, la 207 ou encore la Toyota Yaris. Son prix à la Réunion est un argument de choc.

 


Décembre 2007