Accueil>Archives Essais>Peugeot 1007 1.4HDi 70ch 2006

PEUGEOT 1007 1.4HDI

 


Peugeot innove à présent


Présentation:


On avait pas pu encore essayer cette petite citadine sortie en 2005. C'est maintenant chose faite. Peugeot a du faire de grosses études de marché pour concocter cette petite fûtée. Alors, tiendra-t-elle toutes ses promesses et est-ce que le public accrochera définitivement à ce style novateur?

 

 

Style:


La 1007 est donc avant tout une citadine. Mais le mélange des genres, grosse folie des constructeurs en ce début de millénaire, fait apparaitre plusieurs solutions sur la 1007. Sa hauteur de toit conséquente évoque évidemment celle d'un monospace et ses portes coulissantes, celle d'un grand van genre 807. La 1007 est donc un minivan-monospace, n'est-ce pas? Côté look, la petite lionne ne se transformera jamais en sportive, mais son charme si particulier lui vient de son côté chic avec ses yeux en amandes, ses pare-chocs couleurs carrosserie et son jolie petit arrière train avec ses jolies feux. La 1007 se destine à une clientèle bourgeoise sur la même segment que la mini de BMW.

 


Intérieur:


Après avoir ouvert ses grandes portes coulissantes, nous découvrons d'abord un espace généreux aux places avant. La planche de bord profonde, victime du crash-test Euro-Ncap dégage une grande visibilité et vous donne l'impression d'être dans un grand monospace. Les grandes vitres latérales laissent entrer la lumière. Même si les matériaux utilisés sont durs, le toucher n'est pas désagréable. La planche de bord est bien assemblée et en plus ergonomique. L'ambiance est gai avec la possibilité en option de changer les couleurs intérieurs grâce au kit caméléo comprenant les ronds des aérateurs, les tapis du tableau de bord et les tissus des sièges. Si les passagers avant sont aux anges, l'habitabilité arrière pour seulement deux personnes est tout juste convenable même banquette reculée au maximum dans le coffre. Des enfant seront à leur aise mais à ce moment, ne comptez pas remplir le frigo à cause d'une capacité de chargement du coffre réduite à une peau de chagrin (178litres maxi). Son petit gabarit (3.74m) a un prix. La 1007 reste belle et bien une citadine.

 


Techniques et tarif :


La version essayée était équipée du 1.4l HDi qui développe 70ch à 4000tr/mn et 16.3mkg de couple à 2000tr/mn. C'est un 4 cylindres 8soupapes équipé d'une boîte 5 rapports. La direction assistée est électrique et elle chausse du 185/60R15. Son poid total à vide est de 1209kg. Elle accélère de 0 à 100km/h en 15.4s et peut atteindre 160km/h. Sa consommation moyenne est de 4.4l au 100km.


Elle dispose de la climatisation, des airbags genoux,frontaux et latéraux, de la radio CD, de l'ABS et surtout de l'ESP déconnectable en série.Son tarif atteint selon les finitions environ 19 000€.

 

   

 

Impression à l'essai :


Juste une pression sur un bouton de la télécommande et la 1007 s'entrouve automatiquement en vous invitant à vous installer à son bord. Ses portes coulissantes électriques, plus qu'une ruse marketing, facilite grandement l'entrée des passagers à son bord surtout en ville lorsque des autos vous frôlent ou dans un parking très serré. Attention tout de même lors des ravitaillement car la trappe à essence empêche l'ouverture de la porte conducteur. On est ensuite parfaitement installé même pour une grande perche comme moi. La ceinture de sécurité est par contre un peu loin à attraper. Le 1.4HDi se met discrètement en route et l'on peut apprécier la très bonne insonorisation du véhicule. Lors des premiers virages, c'est le maintien des sièges qui est pris en défaut. Les jambes se baladent trop et cela nuie quelque peu au confort. Testée dans les plaines de notre île et sur national, nous nous rendons compte du travail des ingénieurs sur le chassis. Malgré son centre de gravité très haut et son poid d'1.2 tonne, la 1007 est scotchée au bitume et ne prend pratiquement aucun roulis. On est charmé par le comportement de la petite puce et on est parvenu difficilement à un léger sous-virage après un freinage bien appuyé. La 1007 est équipé de toute façon d'un ABS et d'un ESP qui vous remettront dans la bonne direction en cas d'alerte. Le moteur 1.4HDi et ses pauvres 70ch nous a montées très tôt ses limites. Il est amnémique sous 2000tr/mn et se montre beaucoup trop linéaire par la suite. Certaines épingles se négocieront qu'en première. Heureusement le maniement de la boîte est un vrai régal et lors de notre ascension, les passages de vitesse ont été nombreux pour maintenir le régime entre 2500tr/mn et 4500tr/mn. Le chassis mériterait une motorisation plus tonique. Conduire de cette façon, n'arrange en rien la consommation, qui à coup sûr est importante dans les rampes. Cette version s'adressera plus à un usage citadin ou autoroutier, où son gabarit et son silence feront merveille.

 


Conclusion :


On ne peut pas tout avoir. La 1007 est une citadine de premier ordre, cela ne fait pas de doute. Son équipement complet, son confort correcte et son sens pratique séduiront une clientèle féminine plutôt bourgeoise vu le tarif. On pourrait alors lui demander quelques centimètres de plus à l'arrière et une motorisation de caractère pour pouvoir exploiter pleinement son chassis très réussi. Mais alors, ne se transformerait-elle pas en 2007 fantôme?

 


Juin 2006