Accueil>Essais Automobiles>BMW Série 1 118d M-Technic

BMW SERIE 1 118d M-Technic LCI(Facelift)

 

Remaniée en profondeur

 

Présentation:

 

BMW offre sa compacte une grosse remise à jour de mis carrière pour la Série 1 type F20 de 2011. Les évolutions concernent aussi bien le look que les motorisations. Pour rester dans le coup face à l'Audi A3 ou la Mercedes Classe A, BMW met en avant quelques nouveautés stylistiques intéressantes et de nouveaux moteurs trois cylindres pour les entrées de gamme diesel et essence. La BMW Série 1 est un modèle capital pour la marque à l'hélice et une aubaine pour les amoureux de petite propulsion au caractère bien trempé.

 

 

 

Style:

 

BMW semble vouloir donner une personnalité plus affirmée à sa compacte familiale. Pour cela, les designers se sont penchés aussi bien sur la face avant que la partie arrière. On retrouve à peu près les traits de sa sœur Série 2 au niveau de la proue. Les feux sont plus larges, la calandre plus agressive et le bouclier profite d'un nouveau dessin. A l'arrière, les changements sont encore plus visibles. Les feux à LED reprennent la forme en L typique des autres modèles de la gamme. Cela change la présentation de la poupe, avec un véhicule plus statuaire. Notre version M-Technic avec ses boucliers spécifiques et ses jantes 18 pouces renforcent ce style plutôt agressif.

 

 

Intérieur:

 

On apprécie habituellement l'ergonomie des BMW. Rien ne change sur ce point, avec ce système i-Drive maintenant très haut point. L'écran couleur, les compteurs très lisibles, la console centrale légèrement tournée vers le conducteur, on est bel et bien dans une BMW. La marque s'est appliquée à parfaire la finition, avec des touches de chrome sur la planche de bord, au niveau des commandes ou autour des aérateurs, et une surface en plastique laqué au niveau de la console. La position de conduite est toujours aussi parfaite mais la place aux jambes pour les passagers arrière est encore contenue.

 

 

Technique et tarifs:

 

BMW continu son combat contre les rejets de CO2. Pour cela, elle dote sa nouvelle gamme de motorisations 3 cylindres 1.5L en diesel (116D 89gCO2/km et 116ch) et en essence (116i 116gCO2/km de 109ch). Ces deux moteurs équipent déjà les Mini et la Série 2 Active Tourer.

Notre modèle 118d lui, disposait du 4 cylindres 2.0L turbo diesel qui développe 150ch à 4000tr/mn et 320nm de couple à 1750tr/mn. L'auto mesure 4.32m de long pour 1.76m de large et sa garde au toit est de 1.44m. Son coffre cube entre 360 à 1200 litres. Elle pèse 1395kg et chausse du 245/35R18. Cette 118d abat le 0 à 100km/h en 8.3s et roule à 212km/h. BMW annonce une consommation moyenne de 4.1L au 100km (6.9L lors de notre essai) pour des rejets de CO2 de 115g/km.

L’équipement de série avec pack M-Technic comprend l’ABS, l’ESP, les 6 airbags, la climatisation automatique bi-zone, les rétros électriques, la caméra et le radar de recul, les jantes alu en 18 pouces, le pack int et ext M-Technic, le système i-Drive avec écran 6.5 pouces, les 4 modes de conduite (Eco-pro, confort, sport et sport+), le régulateur de vitesse, le volant cuir trois branches multifonctions, le détecteur de luminosité, le détecteur de pluie, le système stop and start, les feux diurnes à Led et les antibrouillards. Son tarif est de 44 900€TTC chez Leal Reunion.

La BMW Série 1 sera disponible en trois ou cinq portes de 28 900€ à 66 100€TTC selon la motorisation (116i,118i,125i,135i,114d,116d,118d,120d,125d) et la finition (Lounge, Sport Design, M-Tecnic, M-Performance).

 

  

 

Impression à l’essai :

 

Nous avions droit pour cette essai, au modèle 118d. Il s’agit de la motorisation la plus populaire pour la Série 1. Néanmoins, il faudra attendre les premiers mois de commercialisation des blocs 3 cylindres pour connaître l’évolution des ventes. Ce 118d et son 4 cylindres 2.0L diesel prend 7ch au passage, en passant de 143 à 150ch. On décèle encore les cliquetis typiques des moteurs diesel, mais vitres fermées, BMW semble avoir pris soin de bien insonoriser l’habitacle. Ce modèle d’essai avec pack M-Technic est assez rigide à la conduite. Le confort reste tout de même correct, grâce à une excellente filtration au niveau des suspensions. Le châssis sport et les jantes en 18 pouces s’apprécient surtout en conduite dynamique. Sans être sportif, le 118d reste très efficace à la limite avec un moteur qui dispose de bonne relances et d’une boîte manuelle 6 rapports bien étagée. Cette Série 1 est une propulsion, du moins, encore pour quelques temps. On profite donc d’une direction précise et d’une auto qui se place à la demande à chaque sortie de virage. Avec ses 4 modes de conduite, la BMW Série 1 peut être sécurisante ou dynamique au choix, ce qui reste un de ses principaux atouts.

 

Impression en vidéo http://youtu.be/APaQal2wbrI

 

 

 

Conclusion :

 

Plus de caractère au niveau du style, une planche de bord légèrement plus cossue, des motorisations performantes et toujours aussi économiques, cette Série 1 veut reprendre quelques parts de marché par rapport à la concurrence premium. Profitons tant qu’il est temps, il s’agit sans doute de la dernière Série 1 à transmission arrière. La prochaine génération devrait passer en mode traction en reprenant la plate-forme du Série 2 Active Tourer. Avec ses nouveaux blocs trois cylindres, la marque à l’hélice devrait pouvoir attirer une nouvelle clientèle, moins sportive, mais en quête de leur première BMW.

 

Les Plus :

 

- Ligne plus statuaire

- Ergonomie

- Position de conduite

- Agrément de conduite

- Comportement sain et dynamique

- Equipement de série correct

- Consommation minime

- Finition soignée

- Boîte précise…..

 

Les Moins :

 

- …..mais un peu rugueuse

- Habitabilité arrière restreinte

 

 

Mai 2015