Accueil>Essais Automobiles>BMW Série 4 420d 184ch

BMW Série 4 420d Coupé M-Technic


Dynamisme accru pour le nouveau coupé


Présentation :


Adieu à la BMW Série 3 coupé, bonjour à la toute nouvelle Série 4 Coupé. On connaît maintenant la nouvelle politique des patronymes chez BMW, les chiffres impairs pour les berlines classiques, et les chiffres pairs pour les coupés 3 portes ou 4 portes. Leal Réunion nous présente donc cette belle Série 4, un véhicule qui se déclinera en version Gran Coupé 4 portes dans quelques mois.

 

 

Style :


La Série 4 se démarque un peu plus de la berline Série 3. Elle repose pourtant sur la même plate-forme. Elle ne partage aucun panneau de carrosserie avec la berline. Large, porte à faux réduits, et basse, la Série 4 joue à 100% la carte du dynamisme. Elle ajoute quelques spécifications, comme les nouveaux artifices aérodynamiques appelés « Air Breather ». L’air circule entre la calandre et les ouïes latérales situées sur les ailes avant. Elle adopte donc des lignes tendues et une face avant plus agressive, avec sa nouvelle calandre et son bouclier spécifique. Le pack M-Technic dont nous disposions ajoute des boucliers encore plus proéminents, des jantes en 18 pouces M, un diffuseur arrière, des bas de caisse et des étriers de freins peints en bleu.

 

 


Intérieur :


On est dans un univers connu dans cette Série 4. Elle reprend simplement la planche de bord de la Série 3, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Bien agencée, ergonomique, et mettant son conducteur à l’honneur, la belle profite également d’une très bonne finition. J’ai un peu de mal à trouver des défauts sur ce point. Le nouveau volant M trois branches ajoute le petit côté sportif. Néanmoins, quelques plastiques bas de gamme sont encore présents dans certains recoins. On a droit à l’écran couleur de série, comme sur toutes les BMW. Le système i-drive est de plus en plus intuitif, et on prend vite goût à jouer avec la petite molette pour se balader dans les différents menus. Côté habitabilité, rien ne change aux places avant. A l’arrière, BMW a installé deux beaux fauteuils. La garde au toit est surprenante pour un coupé. Les plus d’1m80 se sentiront même à l’aise. Le coffre est bien assez vaste avec ses 445 litres et sa banquette rabattable apporte un côté pratique en prime.

 


Technique et tarifs :


Nous disposions donc du diesel le plus populaire, soit le 20d (1995cm3) avec système « twinscroll » (double entrée d’air à l’admission) qui développe 184ch à 4000tr/mn et 380nm de couple à 1750tr/mn. L’auto mesure 4.64m de long pour 1.82m de large, et sa garde au toit est de 1.38m. Elle pèse 1525kg. Le 0 à 100km/h est effectué en 7.3s et l’auto roule à 240km/h. BMW annonce une consommation mixte de 4.8L au 100km (6.9L lors de notre essai) pour des rejets de CO2 de 124g/km.


L’équipement comprend les airbags frntaux, latéraux et rideaux, l’allumage auto des feux, la carte mains-libres, le détecteur de pluie, les feux à leds, les antibrouillards, l’ABS, l’ESP, le contrôle de traction, le contrôle de pression des pneus, le système bluetooth, le radio CD MP3 Professionnal, les prises auxiliaires, le système connected drive à écran couleur compatible avec smartphone, la climatisation automatique, le volant cuir multifonction, les jantes alu 17 pouces et le pack M-Technic. Le tarif est de 62 900€TTC chez Leal Réunion.


Notre modèle d’essai ajoutait, les jantes alu 18 pouces M, la direction sport variable, l’intérieur cuir, la boîte auto 8 rapports avec palettes au volant, le vitrage calorifuge et l’alarme antivol. Le tarif est de 69 886€TTC.


Autres modèles disponibles


- 420d 184ch modern design à 59 900€TTC
- 420d 184ch Sport design à 59 900€TTC
- 428i 245ch Modern design à 61 900€TTC
- 428i 245ch Sport design à 61 900€TTC
- 428i M-Technic à 64 900€TTC
- 435i 306ch Modern Design à 75 900€TTC
- 435i 306ch Sport design à 75 900€TTC
- 435i 306ch M-Technic à 78 900€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :


BMW ne compte pas baisser son effort sur deux points, c’est le dynamisme et les économies d’énergie. Avec cette Série 4, la marque allemande a mis les petits plats dans les grands au niveau du châssis pour commencer. Acier à haute limite d’élasticité, aluminium, voies élargies et garde au toit en baisse, elle propose le centre de gravité le plus bas (moins de 50cm) de la catégorie des Coupés GT. Ajoutez une position de conduite parfaite, un pack M-Technic et les jantes qui vont bien, il est pratiquement impossible de trouver des défauts au niveau de l’agrément de conduite. L’économie d’énergie, voilà un domaine où la Série 4 excelle également. Les nouveaux artifices aérodynamiques comme les AirCurtains (Rideaux d’air aéro) et les AirBreather (passage d’air entre la calandre et les ouïes des ailes avant) sont censés améliorer la pénétration dans l’air, et nous, on les croit. Le système stop and start parfait l’ensemble malgré son manque de discrétion. Vous avez donc droit à un 2.0D de 184ch qui consomme vraiment très peu, et qui se montre silencieux en prime. Associé à la boîte auto ZF 8 rapports avec palettes au volant, les performances sont également au summum de la catégorie. On rappelle qu’il s’agit de l’entrée de gamme. La boîte auto nous a surpris en mode séquentiel, avec des passages de rapports ultra-réactifs en mode sport. Rappelons que vous pouvez choisir entre 4 modes de conduite. Bref, la Série 4 est une vrai petite merveille sur la route. Le châssis sport M est par contre assez rigide à la limite sur chemins dégradés.


Impression en vidéo  http://youtu.be/Yp50lsqvx74

 


Conclusion :


BMW n’arrête pas d’innover, et cette Série 4 en est la preuve. Plus performante, mieux suspendue, plus économique, elle marque un nette évolution par rapport à son aïeul, la Série 3 coupé. On pourra lui reprocher quelques fausses notes au niveau de la finition, des options onéreuses et un châssis sport plutôt raide. On oublie rapidement ces petits détails pour apprécier cet excellent feeling au niveau de la conduite. La Série 4 ne trahit pas ses origines et affiche un caractère digne de la marque à l'hélice.

 

Les Plus :


- Performances générales
- Châssis d’enfer
- Consommation minime
- Agrément de conduite
- Boîte auto 8 rapports
- Ligne agressive
- Equipement de série généreux
- Ergonomie
- Capacité de chargement honorable
- Habitabilité très convenable
- Finition de haute qualité…


Les Moins :


- …malgré quelques plastiques bas de gamme
- Châssis M rigide
- Prix de certaines options

 

 

Février 2014