Accueil>Essais Automobiles>BMW X1 18d Sdrive 150ch

BMW X1 Sdrive 18d 150CH Sport design BA Type F48

 


Un nouveau châssis qui change tout


Présentation:


BMW a été le premier constructeur à miser sur la catégorie des SUV compacts premium. C’était en 2009, et la concurrence a pris un certain temps avant de réagir, ce qui a permis au X1 de prendre une part considérable du marché pendant les premières années de commercialisation (730 000 exemplaires en fin de carrière). Six ans plus tard, le X1 a maintenant bien du mal à se départir d’une concurrence plutôt féroce. On parle là de l’Audi Q3, du Range-Rover Evoque ou du Mercedes GLA. BMW vient juste de lancer le X1 Type F48, une nouvelle mouture très différente de l’ancienne génération, aussi bien au niveau du style, qu’au niveau technique.

 


Style :


Ce n’est pas qu’une simple impression, le nouveau BMW X1 parait bien plus costaud que la génération précédente. Il est pourtant plus court de 4cm. Il est néanmoins plus haut et plus large, ce qui lui donne une stature bien plus impressionnante qu’auparavant. Au niveau des effets de style, BMW comme sur le reste de la gamme, pare son X1, et abuse même, des nervures de carrosserie ou des coups de gouge de profil. Le véhicule paraît sculpté, et surtout très massif. On note la présence du maintenant traditionnel feu aditionnel sur le bouclier avant. Le client aura comme d’habitude, un large choix de personnalisation (Jantes, bas de caisse, bouclier av et ar etc..) en fonction du degré de finition.

 


Intérieur :


Quand on pénètre dans l’habitacle, on remarque immédiatement les nouveaux standards de finition adoptés par BMW. Pas grand chose à dire sur la qualité des matériaux ou l’assemblage, ce nouveau X1 s’intègre maintenant parfaitement au reste de la gamme sur ces points précis. On note évidemment cette planche de bord inclinée légèrement vers le conducteur, cet écran couleur typique de la marque maintenant, l’ergonomie soignée, le petit volant trois branches en cuir et ces compteurs toujours, parfaitement lisibles. L’habitabilité est dans la très bonne moyenne, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, et la capacité de chargement a gagné 85 litres au niveau du coffre. Bref, à bord, il progresse sur absolument tous les points. L’ampleur des réglages du siège permet une position de conduite parfaite. La banquette arrière est légèrement surélevée, ce qui permet aux passagers arrière de bien voir la route, au détriment de la rétrovision. Heureusement, la caméra de recul est bien présent sur notre modèle d’essai.

 

 

   


Technique et tarifs :


Le BMW X1 type F48 adopte la plate-forme modulaire UKL de sa soeur, le Série 2 Active Tourer. Vous l’aurez compris, le moteur est maintenant en position transversale, ce qui fait du X1, une traction en version Sdrive. Notre modèle d’essai était donc équipé d’un 4 cylindres de 1995cm3, développant 150ch à 4000tr/mn et 330nm de couple à 1750tr/mn. Ce X1 mesure 4.44m de long pour 1.82m de large, et sa garde au toit est de 1.61m. BMW annonce un poids à vide de 1430kg. Le coffre cube entre 505 et 1550 litres. Le X1 abat le 0 à 100km/h en 9.2s pour une vitesse de pointe de 205km/h. La consommation annoncée est de 4.1L au 100km pour des rejets de CO2 de 109g/km.


Le BMW X1 20d, 25d et 25i disposeront de série de la transmission intégrale non permanente Xdrive.


L’équipement comprend 8 airbags, l’ESP, la climatisation automatique bi-zone, les système bluetooth, l’ordinateur de bord, la Wifi embarquée, le détecteur de pluie, l’allumage automatique des feux, le radar de stationnement avant et arrière, la caméra de recul, les feux de jour à Led, l’aide au démarrage en côte, l’accès et le démarrage sans clé, les barres de toit, l’écran couleur avec système i-drive, l’alerte de franchissement de ligne, l’ouverture du hayon automatique etc…


Versions disponibles


- 18d Sdrive Lounge 150ch à 39 900€
- 20d Xdrive Lounge 190ch à 47 550€TTC
- 20i Sdrive Lounge 192ch à 45 800€TTC
- 18d Sdrive SportDesign 150ch à 46 900€TTC (modèle essayé)
- 20d Xdrive SportDesign 190ch à 53 550€TTC
- 20i Sdrive SportDesign 192ch à 52 800€TTC
- 18d Sdrive Xdesign 150ch à 46 900€TTC
- 20d Xdrive Xdesign 190ch à 53 550€TTC
- 25d Xdrive Xdesign 231ch à 58 550€TTC
- 20i Sdrive Xdesign 192ch à 52 800€TTC
- 25i Xdrive Xdesign 231ch à 61 500€TTC

 

   

 

Impression à l’essai :

 

En adoptant cette nouvelle plate-forme UKL, le BMW X1 évolue non seulement au niveau du design ou de l’habitacle, mais également à la conduite, c’est une évidence. Le plus grand progrès nous vient du confort. L’auto ne tressaute plus du train arrière, et l’amortissement est beaucoup plus souple qu’à l’habitude chez BMW. La prise de roulis est contrôlé, mais ce X1 est capable d’avaler les bosses en douceur. Les petites aspérités de la route lui pose encore quelques problèmes, mais dans l’ensemble, le bilan est plus que positif. Grâce à sa structure assez rigide, le X1 dispose d’une excellente stabilité, mais aussi d’un certain dynamisme sur chemin sinueux. Néanmoins, inutile de la piloter d’une manière sportive, on percevra immédiatement ce nouveau comportement quelque peu sous-vireur à la limite, et ce léger balourd au niveau de la direction. De toute façon, on a à faire à un SUV compact, et BMW a misé clairement sur les aspects pratiques, le confort, et le style premium. On apprécie particulièrement le silence à bord. On ne sait pas si ça vient du moteur ou de l’insonorisation de l’habitacle, mais le X1 marque encore de gros points par rapport à l’ancienne génération. BMW est même arrivé à rendre son système « stop and start » discret. On est enfin dans une vrai familiale, très agréable à vivre sur long parcours, malgré des sièges qui nous ont semblés un peu durs au bout de quelques heures. La position de conduite est par contre parfaite, et l’ergonomie très intuitive. On salue également l’agrément de conduite, avec un moteur qui pousse tout le temps et une boîte auto ZF 8 rapports toujours aussi irrésistible.

 

Impression en vidéo   https://youtu.be/YP6dMKdNleQ

 

 

Conclusion :

 

Moins sportif, il est assurément ce BMW X1, mais il faut bien avouer qu’il est beaucoup plus conciliant dans la vie de tous les jours. L’habitabilité, la modularité, l’agrément de conduite, le confort et sa finition mettent le conducteur à l’aise. Reste à faire avec des tarifs qui peuvent vite augmenter en fonction de la finition ou de la motorisation de votre choix. Heureusement, l’équipement est plutôt complet de série, dès l’entrée de gamme.

 

Les Plus :

 

- Design plus statuaire
- Habitabilité
- Equipement (Sport Design)
- Confort en net progrès
- Insonorisation
- Finition soignée
- Agrément de conduite
- Performances générales
- Consommations
- Ergonomie BMW
- Comportement routier efficace…

 

Les Moins :

 

- … malgré un train avant plus paresseux
- Pas de 6 cylindres

 


Janvier 2016