Accueil>Essais Automobiles>BMW X3 20d XDrive 184ch

BMW X3 Xdrive 20d 184ch Lifestyle Line

 


A la reconquête du marché


Présentation :


La première génération du X3 était précurseur dans la catégorie des SUV compacts haut de gamme. BMW a été le premier à proposer un petit 4x4 luxueux pour se démarquer de la concurrence. Le temps a passé, Audi a parfaitement joué le coup en sortant son Q5 au bon moment. Il a donc connu une deuxième partie de carrière difficile. BMW compte bien remettre les pendules à l’heure avec ce nouveau X3 qui se place parfaitement entre le X1 et X5.

 

 

Style :


Pour progresser en habitabilité, cette nouvelle génération prend 8cm en longueur. Comme on vous dit, BMW s’est appliquée à distinguer le X1, X3 et X5 au centimètre près. Le X3 est plus long de 20cm par rapport au X1, et plus court de 20cm par rapport au X5. Pour reconquérir le marché, il fallait lui donner un style fort. Comme toute la gamme, elle profite d’une calandre dont le haricot s’est beaucoup élargit. Moins torturée, la ligne du nouveau X3 se pare de magnifiques nervures, aussi bien sur le capot qu’au niveau du profil. La poupe est plus massive et donne un caractère plus dynamique à l’auto.

 


Intérieur :


C’est certainement à bord que le X3 progresse le plus. La marque à l’hélice n’a pas vraiment le choix pour concurrencer le Q5. On a droit à une qualité de fabrication en forte hausse. On apprécie le nouveau dessin de la planche de bord dont l'ergonomie est parfaite. Tableau de bord très lisible comme d’habitude chez BMW, et une double casquette qui met en lumière l’écran couleur pour les différentes fonctions de l’auto. Très bien assemblé, le nouveau X3 paraît bien plus cossu que son aïeul. Bien sûr, l’habitabilité progresse et le coffre dispose d’une capacité de chargement très honorable avec 550L en version 5 places et 1600L avec les banquettes rabattues.

 

 

Technique et tarifs :


Notre X3 était donc équipé du 2.0L diesel qui développe 184ch à 4000tr/mn et 380nm de couple à 1750tr/mn. L’auto mesure 4.65m de long pour 1.88m de large et pèse 1790kg. Son coffre cube 550L ou 1600L avec les banquettes rabattues. Elle abat le 0 à 100km/h en 8.5s et peut rouler à 210km/h. La consommation est annoncée pour 5.6L au 100km en conduite normalisée et les rejets de CO2 sont de 147g/km. Il dispose de la transmission Xdrive avec une répartition du couple av/ar de 38% et 62%. Il est associé au DCS pour plus de dynamisme en freinant la roue arrière intérieur au virage pour un meilleur comportement en courbe.


L’équipement de notre version LifeStyle Line comprenait le volant sport en cuir, l’alarme antivol, les rétroviseurs int et ext anti-éblouissement, les radars avant et arrière, le détecteur de pluie, le détecteur de luminosité, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur de vitesse, le système audio BMW Pro avec haut-parleurs hifi, les barres de toit alu, les inserts décoratifs en bois précieux, la sellerie cuir étendue « Nevada », le système bluetooth kit mains libres, une connexion USB, les feux au xénons, les différents airbags, le DSC, le DTC et les jantes alu en 19 pouces (18 pouces de série). Le tarif est de 57 900€TTC chez HG Automobiles.


Autres versions disponibles


BMW X3 20D Xdrive 184ch Confort Line à 50 900€TTC
BMW X3 30D Xdrive 258ch LifeStyle Line à 78 600€TTC

 

  


Impression à l’essai :


On ne tarde pas à prendre la route, car nous avons pas mal de choses à inspecter sur cette deuxième génération de X3. Tout est nouveau. On a droit à un nouveau châssis secondé par le tout dernier système Xdrive. De plus, nous allons faire connaissance avec le nouveau 2.0D de 184ch secondé lui, et pour la première fois sur un 4 cylindres diesel de la marque, par la boîte automatique à 8 rapports. Mais avant tout, on apprécie le tout nouvel intérieur du X3. Notre modèle d’essai met tout de suite à l’aise avec ce pack cuir étendu. Sellerie et contre-portes sont recouvertes de cuir et le bois est omniprésent sur la console centrale, la planche de bord ou les portes. Une petite déception pour moi, je n’arrive pas à trouver ma position. C’est bien la première fois dans une BMW. Le siège conducteur n’est pas assez bas malgré l’ampleur des réglages. On ne mesure pas tous 1.65m après tout. Résultat, je trouve ma tête trop près du plafonnier. Assez rigoler, on commence par la nationale en douceur. Le 2.0D n’a vraiment aucun mal à propulser les 1.8 tonnes de l’auto. Souple et réactif, il ne manque jamais de souffle. La boîte auto à 8 rapports arrange bien ses affaires en faisant travailler en permanence le moteur dans la bonne plage de régimes. En ville, on remarque quand même le ronronnement du diesel. BMW n’a pas forcément travaillé la sonorité du moteur, qui est un peu rocailleuse. Heureusement, il se coupe aussi souvent que possible grâce au système « stop and start ». Secousse au redémarrage quand vous lâchez le frein pour repartir. L’agrément général aurait pu être meilleur dans ces conditions. Tout cela est très vite oublié quand on décide de l’amener sur les routes de campagnes. Ce nouveau X3 devient alors une familiale magique. Performante, elle peut compter sur un comportement routier digne de la marque à l’hélice. Malgré son centre de gravité assez haut, il est difficile de prendre son châssis en défaut sur route ouverte. Armé de grosses jantes 19 pouces, d’une transmission intégrale faisant varier le couple d’avant en arrière ou latéralement, de gauche à droite selon l’adhérence, il sera compliqué de mettre l’auto en difficulté. Le contrôle de trajectoire n’intervient pas très souvent d’ailleurs. Etonnant pour un petit mammouth de la sorte, il est bel et bien collé au bitume. Plus surprenant, je ne le trouve pas tape-cul pour un BMW. Il avale assez tranquillement les aspérités de la route sans trop vous secouer. Il n’y a que sur les grosses saignées que le châssis vous rappellera à l’ordre, avec un gros « bang » provenant des passages de roues. Grâce au Xdrive, le X3 est donc un excellent tout-chemin, et il sera pratiquement impossible de s’enliser. BMW a même prouvé qu’il pouvait-être un bon tout-terrain, avec certaines épreuves très coriaces que la marque a fait subir au X3. On les croit sur parole, personnellement, je ne vais pas prendre de risques inconsidérés. Allez, il est temps de redescendre sur la côte en commençant à m’inquiéter de ma consommation. Je finis l’après-midi sur un excellent 9.0L au 100km. Pourtant, je dois bien l’avouer, je n’ai pas suivi toutes les règles de l’éco-conduite. Un conducteur plus précautionneux n’aura aucun mal à gagner un bon litre au 100km.

 


Conclusion :


La course au titre est lancée entre le Q5, le GLK et ce nouveau X3. Sa jeunesse lui donne quelques avantages comme son système de transmission intégrale très évolué. Sa boîte automatique est un vrai régal, aussi bien en mode normal, en mode sport; qu'en mode séquentiel. Ses cotes d’habitabilité sont en progrès. En prime, son coffre dispose d’une capacité de chargement très intéressante. Et si vous êtes encore plus exigeants, n’hésitez pas à consulter le catalogue des options qui finira de parfaire la finition léchée de ce X3.


Les Plus :


- Performances générales
- Boîte auto 8 rapports
- Tenue de route
- Agrément de conduite
- Consommation
- Equipements et ergonomie
- Habitabilité en progrès
- Finition


Les Moins :


- Ronronnement du 2.0L diesel
- Position de conduite
- Options à négocier

 

 

Juin 2011