Accueil>Essais Automobiles>DS 5 2.0BlueHDi 150ch

DS 5 2.0Hdi 150ch So Chic millésime 2015 (Contact)

 

Une marque à part entière

 

Présentation :


DS était jusqu’à 2014, une finition haut de gamme des modèles Citroën en Europe. Comme en Chine, DS devient une marque premium, et prend son indépendance par rapport à Citroën. A l’instar de Nissan avec Infinity ou Toyota avec Lexus, DS devient la marque de luxe de la firme aux chevrons. Si la base technique de la gamme DS reste très proche de celle de Citroën, le style, la finition et les équipements sont dignes d’un véhicule haut de gamme. Il commence donc cette nouvelle aventure en proposant cette DS 5 millésime 2015, qui connaît quelques modifications en profondeur, par rapport au modèle de 2012.

 

 

(Photo modèle Sport Chic ci-dessus)


Lifting et évolutions techniques :


Toujours aussi révolutionnaire, la DS5 arbore toujours cette ligne mélangeant le style d’un monospace et d’un coupé. Cette version 2015 se distingue immédiatement de l’ancienne génération, grâce à cette nouvelle calandre DS Wings. Plus de chevrons donc, mais une bouche béante grillagée et cerclée de chrome, pour une ligne encore plus statuaire. On retrouve toujours ses arches chromées sur le capot avant qui se prolonge jusqu’à la custode. Pour ce qui est de la partie extérieure, on a droit à un éclairage avec feux de jours à Led et des xénons pivotants pour ce qui concerne les phares (modèle Sport Chic). On dispose même des clignotants à défilement.

 


Dans l’habitacle, pas de grand changement, avec une planche de bord toujours aussi bien dessinée type cockpit d’avion. L’ergonomie est toujours un peu particulière, avec des commandes dispersées, sur la console centrale, les portes, entre les sièges ou le plafonnier. La grande nouveauté reste le nouvel écran tactile de 7 pouces, qui simplifie l’utilisation du GPS et les différentes fonctions du véhicule. Ce système multimédia propose une fonction MirrorScreen pour dupliquer l’image de votre smartphone sur l’écran. Ce système est compatible avec un certain nombre de Smartphone, de la gamme Samsung, HTC ou Iphone. On a également droit à l’accès et au démarrage sans clé. Pour parfaire le bilan équipement, cette version restylée propose en option (toujours en version Sport Chic), une sellerie cuir semi-aniline (cuir de taureaux de Bavière), de l’affichage tête haute et d’un détecteur d’angle-mort. On retient juste une ergonomie toujours assez spéciale qui demande un temps certain d'adaptation.

 

 


Technique et tarifs :

 

Notre modèle d’essai était donc équipé du 2.0Hdi de 150ch qui développe 150ch à 4000tr/mn et 370nm de couple à 2000tr/mn. L’auto mesure 4.53m de long pour 1.87m de large et sa garde au toit est de 1.51m. Elle pèse 1537kg et chausse du 235/45R18. Elle abat le 0 à 100km/h en 9.9s et roule à 205km/h. DS annonce une consommation de 4.1L au 100km (pas de mesure réelle pour cet essai) pour des rejets de CO2 de 105g/km.


Modèles disponibles :


- 1.6 BlueHDI 120ch So Chic à 41 300€TTC
- 2.0 BlueHDi 150ch So Chic à 44 300€TTC (modèle essayé)
- 2.0 BlueHDi 180ch EAT6 Sport Chic à 49 800€TTC
- Hybrid 4x4 200ch ETG6 Sport Chic à 50 800€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :

 

Nous avons choisi d’essayer le modèle 2.0Hdi 150ch qui est disponible avec la version So Chic. Nous ne disposions pas des dernières technologies embarquées, mais nous voulions surtout tester ce moteur 2.0BlueHDi aux normes Euro6 avec la classique boîte de vitesse manuelle. Pas de problème de lourdeur, ce moteur se montre vaillant et plutôt discret à la limite. DS a particulièrement soigné l’insonorisation et dote cette DS, d’absorbeurs de vibrations. Même le joint de capot a été travaillé, et elle dispose des doubles vitrages de série. Par rapport à la première version, cette dernière a également progressé au niveau des trains roulants. On ressent un léger mieux au niveau du confort, avec un amortissement recalibré et des jantes 18 pouces, un peu plus agréables, que les rigides 19 pouces. Ce moteur a pas mal d’allonge et procure des accélérations convaincantes. Le comportement routier est rigoureux, avec une caisse bien maintenue, et une tendance au sous-virage pour prévenir des limites d’adhérence. On apprécie beaucoup moins, ce volant bien trop grand, avec ce méplat un peu trop prononcé. Une particularité de cette DS 5, qui déroute parfois. La position de conduite est par contre parfaite, et on est toujours séduit par ces trois velum au plafond, qui s’ouvrent indépendamment l’un de l’autre. Dommage, pour ce haut de gamme DS, impossible d’opter pour la suspension hydractive, ce qui pourrait rebuter les habitués de la marque généraliste Citroën. Cela prouve que DS, la marque Premium, recherche là, une clientèle exigeante, mais surtout, plus dynamique qu’à l’habitude.

 

 


Conclusion :

 

CFA Motors a choisi l’AKOYA pour présenter cette version reliftée de la DS 5. Ce n’est pas un hasard, l’Akoya Hôtel 5 étoiles, a choisi de travailler essentiellement avec des fournisseurs français pour ce qui concerne le mobilier pour les différentes pièces de l’établissement (chambres, Spa, Restaurant, Salle de sport etc..). Tout comme cet Hôtel, la DS 5 montre le savoir faire français en matière de haut de gamme. Une précision dans le détail, des technologies de pointe, une gamme de moteur répondant aux nouvelles normes Euro6, et un esprit avant-gardiste, qui la différencie de la plupart de ses concurrentes.

 

 

Les Plus :

 

- Ligne toujours aussi élégante
- Finition soignée (soucis du détail)
- 2.0Hdi volontaire
- Tenue de route
- Agrément de conduite
- Habitabilité très correcte
- Consommation
- Insonorisation
- Système mulimédia dernier cri
- GPS intégré avec cartographie Réunion
- Confort en progrés….

 

Les Moins :

 

- …malgré l’absence de la suspension hydractive
- Diamètre du volant exagéré
- Ergonomie assez spéciale

 

 

 

Novembre 2015