Accueil>Essais Automobiles>Ford Mondéo Hybrid

FORD MONDEO HYBRID 187ch

 


Une américaine responsable


Présentation :


Le segment D des berlines familiales est en perte de vitesse en France et à la Réunion depuis maintenant quelques années. Certains clients, pas encore sensibles à l’achat d’un SUV, sont tout de même restés fidèles au grande berline. Quitte à acheter ce genre de familiale, pourquoi ne pas opter pour une motorisation assez exclusive. La mode est à l’électrification, et Ford, grâce à son partenariat avec Toyota, est le deuxième constructeur de véhicule hybride au monde, derrière le géant japonais bien sûr. Aux Etats-Unis, le SUV Escape Hybrid, C-Max Hybrid et Fusion Hybride font fureur. C’est cette dernière qui nous intéresse aujourd’hui. En traversant l’atlantique, son patronyme change, mais ses qualités restent les mêmes. Ford a décidé d’importer uniquement la version hybride, laissant le modèle hybride rechargeable sévir sur le continent Nord-Américain.

 


Style :


La Ford Mondéo hybride n’est disponible qu’en version tri-corps, ce qui implique une malle et non un hayon en guise de coffre. Peu importe, la ligne de toit fuyante est suffisamment dynamique pour donner un certain caractère à cette Mondéo. La poupe est classique et évolue très peu par rapport à l’ancienne génération, mais les feux à LED sont plutôt élégants. Cette Mondéo hybrid n’est disponible qu’en version Titanium, résultat, nous avons droit à l’avant, à un éclairage LED adaptatif et directionnel, avec des feux diurnes très expressif qui ajoute un peu de caractère à cette berline. La calandre chromée tire son inspiration de chez Aston-Martin, la marque anglaise ayant appartenue à Ford pendant très longtemps. Pour des raisons évidentes d’économie d’énergie, il faudra vous contenter d’une monte pneumatique en 16 pouces, très raisonnable et extrêmement dicrète vu les tendances actuelles.

 

 


Intérieur :


Des dimensions généreuses, cela apporte forcément quelques avantages. Les américains aiment le confort, et cette Mondéo Hybrid vous séduira par son espace vital, la position de conduite parfaite, ses sièges avec un bon maintien latéral, et son espace aux jambes généreux pour les passagers arrière. Côté équipements, le fait d’être dans une version titanium procure quelques atouts supplémentaires à cette berline. Finition sérieuse, deux petits écrans LCD en guise d’ordinateur de bord, un grand écran central couleur, et le système SYNC3 qui vous permet de contrôler le poste radio, le système bluetooth, la climatisation ou le GPS, vocalement. L’ergonomie vous permet par exemple de régler votre climatisation de 4 façons différentes. Boutons classiques, écran tactile, commandes au volant par l’intermédiaire de l’instrumentation et grâce à votre voix, cela fait peut-être beaucoup, mais les geeks apprécieront certainement. Un petit hic au niveau de la capacité de chargement, Ford a difficilement intégré la batterie lithium-ion dans le coffre. On a droit à une marche un peu biscornu quand on ouvre la malle, et le coffre perd 167 litres dans l’opération, en passant de 550 à 383 litres de contenance, soit l’équivalent d’une compacte familiale.

 

  

  


Technique tarifs :


Cette Ford Mondéo Hybrid s’équipe donc d’un 4 cylindres 2.0L à cycle atkinson de 140ch et 173nm de couple, secondé par un bloc électrique de 120ch alimenté par la batterie lithium-ion de 1.4Kwh. La puissance cumulée est bridé à 187ch. L’ensemble est accouplé à une boîte CVT (Répartiteur de puissance à train planétaire géré électroniquement, type variateur). Le véhicule mesure 4.87m de long, 1.85m de large, sa garde au toit est de 1.48m, et son empattement de 2.85m. L’auto pèse 1579kg et chausse du 215/60R16. Le 0 à 100km/h est effectué en 9.2s, et la vitesse maximum est bridée à 187km/h. Ford annonce une consommation moyenne de 4.2L au 100km (6.4L lors de notre essai) pour des rejets de CO2 de 99g/km.


L’équipement de série comprend 7 airbags, l’aide au démarrage en côte, le lecteur de panneaux, l’alerte de franchissement de ligne, le système stop and start, le radar de recul av et ar, la caméra de recul, le contrôle de pression des pneus, le détecteur de pluie, l’alumage automatiques des feux, l’éclairage LED adaptatif et directionnel, le régulateur de vitesse, le système audio 8HP, le système multimédia SYNC3 à commande vocale, le système bluetooth, l’accès et le démarrage sans clé, les rétroviseurs rabattables électriquement, les antibrouillards, les vitres arrière surteintées, le toit ouvrant et les jantes alu 16 pouces.

 

   


Impression à l’essai :


Cette Ford Mondéo Hybrid vous surprend par sa douceur et son silence de fonctionnement. Tous les démarrages se font en mode électrique, et l’allumage du bloc thermique est à peine perceptible. En bonne américaine, elle joue la carte du confort, avec des suspensions suffisament souples et une monte pneumatique à flanc large. Toutes ces attentions vous poussent forcément à conduire de façon zen. Les performances ne sont pourtant pas ridicules, avec des accélérations convaincantes. Le fonctionnement de la boîte CVT fait mouliner par moment le moteur à l’accélération, la prise de vitesse est linéaire, et les sensations sont lissées. Heureusement, l’insonorisation est plus poussée que dans une Toyota Auris, ce qui améliore grandement l’agrément de conduite. Les plus excités d’entres nous s’adapteront difficilement à ce genre de fonctionnement, mais cette Mondéo s’adresse à une clientèle qui place le bien-être avant toute chose. Ford n’a pas jugé nécessaire de proposer différents modes de conduite, comme une fonction EV (mode électrique) par exemple. Dommage, car dans certaines situations, le moteur thermique peut se mettre en marche, en descente parfois, alors que la batterie est à pleine charge, et que les relances sont bien suffisantes. La gestion de l’énergie est tout de même excellente, et cette Mondéo se permet d’éteindre son bloc essence jusqu’à 135km/h, quand vous aurez appris à parfaitement gérer l’accélérateur. La direction électrique procure un feeling satisfaisant, le comportement routier profite d’un châssis bien né, malgré un poids assez élevé. Seule la pédale de frein peut être déroutante. Entre la récupération d’énergie au freinage par un deuxième moteur électrique et le moment où les étriers serrent les disques, la puissance de freinage varient grandement, et peut être brutale en ville. La consommation est assez surprenante pour une familiale de ce gabarit. Moindre qu’un diesel, cette Mondéo hybride peut facilement passer sous la barre des 6.0L sur le plat, et excèdera rarement les 7.0L en cas de fortes sollicitations.

 

Impression en vidéo  https://youtu.be/0p70KipHQAs

 


Conclusion :


Chef d’entreprise, voyageur au long cours, VRP, ou père de famille responsable, cette Ford Mondéo hybride vous séduira par son confort, ses consommations, son équipement et sa douceur de fonctionnement. La concurrence est plutôt timide sur ce segment très particulier. La Kia Optima passe à l’hybride rechargeable en 2017, et la Lexus IS300h se destine à une clientèle plus fortunée. La Ford Mondéo hybride est donc l’occasion de se distinguer, et de rouler écolo, sans forcément vous ruiner. Elle mise également sur son rapport prix/équipement très avantageux. Ford devra par contre travailler sur une plate-forme plus adapté au véhicule hybride pour la prochaine génération de Mondéo, afin de parfaire l’intégration de cette batterie, qui prend finalement beaucoup trop de place dans le coffre.

 

 


Les Plus :


· Ligne plutôt statuaire
· Habitabilité généreuse
· Equipement de série pléthorique
· Finition très correcte
· Gestion de l’énergie
· Consommations surprenantes
· Silence de fonctionnement
· Confort de haut niveau
· Performances générales


Les Moins :


· Boîte CVT parfois déroutante
· Absence de différents modes de conduite
· Capacité de chargement en baisse
· Dosage de la pédale de frein délicat

 

 


Septembre 2017