Accueil>Essais Automobiles>Honda Jazz Hybrid

HONDA JAZZ Hybrid

 


Princesse des villes

 


Présentation :


La Honda Jazz est la citadine par excellence. Non disponible en version diesel, nous avions essayé il y a déjà quelque temps, la version essence de 100ch, qui faisait de cette compacte, un modèle plutôt économique et pratique. Pratique, c’est certain, Honda a particulièrement soigné la modularité de ce minispace, grâce à une banquette arrière creuse, qui cache un grand espace de rangement en dessous. Cette même banquette disparaît dans le plancher quand on le rabat et le coffre est assez impressionnant pour la catégorie avec ses 300dm3. La version Hybride ne perd rien de ses atouts. On notera juste la disparition de la roue de secours, cela afin de pouvoir caser les batteries. Côté style, elle se démarque par sa calandre argentée et une couleur verte plutôt flashy en option. Malgré ses 3.90m de long, cette Jazz dispose d’une ligne plutôt dynamique dans la catégorie, mais surtout, préserve une habitabilité et une modularité assez impressionnante, vu son gabarit.

 

 

 

Technique et tarif :


Bien évidemment, la grande nouveauté se trouve sous le capot. Cette citadine devient hybride. Elle reprend la mécanique de sa grande sœur, l’Insight. On retrouve donc le 1.3L de 84ch, accouplé à un petit bloc électrique de 14ch. La puissance cumulée est de 98ch à 5500tr/mn et son couple est de 167nm à seulement 1000tr/mn. Effectivement, le moteur électrique est en action dès le démarrage. Il peut déplacer le véhicule sur sa seule force électrique. Néanmoins, le bloc thermique sera constamment allumé pour parer à une demande subite de puissance. Il n’y a qu’aux feux rouges, où vous aurez droit au silence complet, avec tous moteurs éteints. L’auto mesure donc 3.90m de long pour 1.70m de large et pèse 1162kg. Elle peut rouler à 177km/h. Sa consommation moyenne est de 4.5L selon le constructeur pour des rejets de CO2 de 104g/km.


L'équipement comprend les vitres ar surteintées, l'ABS, l'EBD, le HBA, le contrôle de trajectoire VSA, l'aide au démarrage en côte, les 6 airbags, la climatisation automatique, le Radio CD MP3, les jantes acier 15 pouces, l'alarme, le système isofix enfant, les palettes au volant et l'ordinateur de bord. Le tarif est de 22 900€ - 2000€ de bonus écologique à la Sogécore.


La version Luxury ajoute le toit en verre panoramique, l'allumage auto des feux, le détecteur de pluie et les jantes alu 15 pouces au tarif de 23 900€TTC - 2000€ de bonus écologique.

 

 

     

 

Impression à l’essai :


Ce qui surprend avant tout avec cette citadine, c’est sa douceur de fonctionnement. Douceur au démarrage, douceur au niveau de la direction et relative douceur au niveau des suspensions. En ville, cette Jazz Hybrid est un régal. Le couple disponible dès 1000tr/mn arrange bien les choses au niveau de l’agrément de conduite et le système « Stop and Start » est d’une discrétion impressionnante. On sent à peine le moteur s’éteindre et se remettre en action. Mais l’exercice de la ville est bien trop simple pour cette Jazz. Sur route nationale, le petit 1.3L et son bloc électrique ne sont pas à la peine non plus. Lors d’un dépassement, on commence quand même à cerner les limites de la boîte CVT (Variation continue), où selon vos besoins, elle aura tendance à faire hurler le moteur. Les relances et les performances sont très acceptables, mais on préfère rouler à un rythme soutenu et accélérer en douceur pour soigner la consommation, très basse dans ces conditions. Nous l’avons mis aussi à l’épreuve en côte dans les hauts de l’ouest. Une fois de plus, la Jazz hybride ne traîne pas en route. On peut même enlever le mode ECO, mettre la boîte sur le mode S, ou se servir des étonnantes palettes au volant. Mais encore une fois, on préfère tranquillement flâner à son volant et on se prend au jeu de la conduite écologique. Le silence, la disponibilité du moteur à bas régimes et sa douceur de fonctionnement font alors des merveilles.


Impression en vidéo http://youtu.be/Blh8ai38jc8

 


Conclusion :


Etonnante cette Jazz Hybrid. Destinée avant tout à un usage urbain, cette petite Honda se plie volontiers à l’exercice autoroutier et ne se dégonfle pas sur routes sinueuses. Presqu’aussi habitable qu’une berline compacte, elle peut facilement se transformer en petite familiale, en mettant en avant sa consommation contenue. En ville comme sur route nationale, elle se contentera d’un 5.0L au 100km, alors qu’en côte, elle dépassera difficilement les 6.5L. Objectif atteint pour le constructeur japonais qui propose une bonne alternative à toutes les citadines diesel.

 

Les Plus :


- Agrément de conduite
- Habitabilité
- Modularité
- Confort correcte
- Châssis sain
- Equipement de série
- Différents modes de conduite
- Ergonomie
- Prime de 2000€ (bonus écologique)
- Silence de fonctionnement….


Les Moins :


- …sauf en conduite dynamique
- Finition perfectible

 

 

Février 2012