Accueil>Essais Automobiles>Hyundai Tucson 2.0CRDi 136ch

HYUNDAI TUCSON 2.0CRDi 136ch 2WD Grand Large

 


Retour d’un patronyme


Présentation :


Si la marque Hyundai profite d’une belle petite renommée aujourd’hui, c’est un peu grâce à sa gamme de SUV comprenant le Santa-Fe et le Tucson. On l’oublie souvent, le Tucson sorti en 2004 a servi à démocratiser cette catégorie, qui était alors en plein essort. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de SUV compacts et de crossovers qui se disputent une petite part de ce juteux marché. Après une génération sous l’appellation IX35 de 2010 à 2014, le Hyundai Tucson fait son grand retour sur la scène internationale.

 


Style :


Ce Tucson s’inspire en grande partie de son grand-frère le Santa-Fe sur ce point, et c’est heureux. De grand feux qui mordent copieusement sur le capot et l’aile avant, des antibrouillards et des feux de jour sur le bouclier, une grande calandre hexagonale plein de caractère, un profil étiré et dynamique, un hayon massif, et des boucliers et bas de caisse travaillés, le Hyundai Tucson mise sur son design pour regagner le coeur du public. Plus long de 6cm, plus large de 3cm et plus bas de 1.5cm par rapport au IX35, il impose un certain respect dans la catégorie.

 


Intérieur :


Pas de soucis au niveau de l’habitabilité, grâce à ses dimensions en hausse. L’espace est suffisant pour les jambes comme pour les coudes, et la banquette inclinable à l’arrière est un atout supplémentaire. Le coffre dispose d’une capacité de chargement en progrès allant de 488 litres à 1478 litres selon configuration. Le dessin de la planche de bord est classique et l’assemblage est comme à l’habitude très sérieux. Certains matériaux dénotent par contre à ce niveau de gamme, le Tucson n’étant absolument plus un véhicule discount. On note l’apparition de cet écran couleur devenue indispensable de nos jours avec tous nos appareils connectés. Le nombres de boutons et de commandes sont tout de même assez nombreux dans l’habitacle, ce qui semble dommage quand on dispose d’un système à écran tactile.

 

 

  


Technique et tarifs :

 

Notre version d’essai était donc équipée du 2.0CRDi qui développe 136ch à 4000tr/mn et 373nm de couple à 1500tr/mn. L’auto mesure 4.48m de long pour 1.85m de large et sa garde au toit est de 1.65m. Ce Tucson pèse 1695kg et chausse du 225/60R17. Le 0 à 100km/h est effectué en 10.6s et il roule à 186km/h en pointe. Le coffre cube entre 488 et 1478 litres selon configuration. Hyundai annonce une consommation de 4.8L au 100km (7.7L lors de notre essai) pour des rejets de CO2 de 127g/km.

 

L’équipement comprend l’ABS, l’ESP, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, les jantes alu en 17 pouces, les protections av et ar grain métal, les rails de toit, les vitres arrières surteintées, le système isofix sièges enfants, l’aide au démarrage en côte, l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie, le contrôle de pression des pneus, le contrôle de vitesse en descente, l’éclairage additionnel en virage, les feux av à Led, les rétroviseurs rabattables électriquement, l’aide au stationnement ar, la caméra de recul, la direction assistée Flex Steer, l’ordinateur de bord couleur, le régulateur de vitesse, les sièges arrière inclinables, les prises 12 volts av et ar, la climatisation automatique bi-zone, l’alarme périmétrique, l’ouverture et le démarrage sans clé, le disque dur 1Go, les prise USB et Ipod, le système audio MP3 4HP et 2 tweeters et l’écran couleur tactile 8 pouces.

 

Modèles disponibles

 

- 1.7CRDi 115ch Grand Large à 36 550€TTC
- 2.0CRDi 136ch Grand Large à 38 700€TTC (Version essayée)
- 2.0CRDi 185ch Odyssée 4WD BVA à 48 250€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :

 

On est assis assez haut, on a aucun mal à manœuvrer en ville, avec une bonne perception du gabarit de ce Tucson. La vision arrière est limitée, mais la caméra de recul est d’un grand secours. Toujours aussi doux à l’usage si on le compare au IX35, le Tucson est facile à prendre en main. Je suis surpris par le mordant des freins, qui me demande un petit temps d’adaptation. On doit également s’habituer à toutes les commandes à disposition, avec un volant qui me paraît surchargé par rapport à la concurrence. Le 2.0CRDi est pêchu à l’usage même si il s’essouffle à haut-régimes, et se montre extrêmement creux sous 1500tr/mn. La boîte mécanique est agréable, à la fois douce et précise. J’apprécie ce nouveau châssis, avec ce train avant qui me semble plus incisif, et une direction électrique mieux calibrée. Vous disposez de deux modes de réglages (Normal et sport) selon vos envies. Cette direction n’est pas parfaite, mais en gros progrès. Pas question de s’aventurer sur des chemins trop escarpés. La garde au sol et notre modèle deux roues motrices ne nous permettent pas de faire des folies. Le Tucson est juste un tout-chemin très sage. Avec notre monte pneumatique en 17 pouces, le confort est très appréciable, malgré un train arrière un peu trop ferme à la limite. Ce SUV offre donc un agrément de conduite d’un très bon niveau, mais également un silence de fonctionnement très intéressant, ce qui parfait le bilan confort.

 

Impression en vidéo   https://youtu.be/L42_zbXjFyQ

 

 

Conclusion :

 

Pour son retour en Europe, le Hyundai Tucson a soigné son entrée. Habitabilité généreuse, équipement de série toujours au top, motorisation toujours dans le coup, confort, ce nouveau SUV mise sur son look avant tout, pour séduire le chaland. Sur ce point, c’est pratiquement un sans-faute. Reste à faire avec une clientèle de plus en plus regardante, et qui pourrait être effrayée par un ticket d’entrée à plus de 35 000€ à la Réunion. Nous souhaiterions un modèle d’entrée de gamme plus abordable pour ce lancement de carrière.

 

 

Les Plus :

 

- Elégance et dynamisme de la ligne
- Habitabilité
- Equipements de série (version Grand Large)
- Agrément de conduite
- Silence à bord
- Moteur pêchu à mi-régimes
- Comportement routier rassurant
- Freinage mordant
- Direction plus précise
- Consommation raisonnable
- Finition correcte…

 

Les Moins :

 

- …malgré quelques matériaux bas de gamme
- Ticket d’entrée élevé
- Poids

 

 

Février 2016