Accueil>Essais Automobiles>Kia Sportage 2.0CRDi 136ch 2WD

KIA SPORTAGE 2.0CRDi 136ch 2WD Active

 


Un style audacieux


Présentation :


Voilà un modèle d’importance pour la marque Coréenne en Europe. Le Kia Sportgae existe depuis 1993. Il est né sous les trait d’un bon vieux 4x4 rustique, puis a pris des allures de Tucson déguisé entre 2004 et 2010, avant de s’offrir une personnalité à part entière de 2010 à 2015. La troisième génération de Sportage a conquis les coeurs et a offert pas mal de prestige à ce SUV moyenne gamme. En France, il représente à peu près 30% des ventes de Kia, ce modèle est donc capitale à la bonne santé financière de Kia. La quatrième mouture que nous vous présentons aujourd’hui a la lourde mission de faire encore mieux que la précédente, tout en s’adaptant à de nouveaux critères d’exigence, et à une concurrence des plus féroces.

 


Style :


C’est ce qui a fait la force de ce modèle ces six dernières années. Bien sûr, il fallait évoluer pour toujours piquer l’intérêt du public. Le nouveau Kia Sportage impose donc un nouveau style. Vous noterez la nouvelle calandre Tiger Nose moins large mais plus expressive, et qui se détache des feux. Ces derniers se retrouvent placés sur le capot et se montrent plus stylés. Un peu plus bas sur le bouclier, le compartiment pour les antibrouillards ou les feux de jours multifacettes pour la version GT-Line, renforce le côté agressif de la face avant. De profil, le Sportage paraît toujours aussi épuré et massif, alors que le hayon hérite d’un style moins lissé qu’auparavant, et d’une ligne de feux qui court sur toute la largeur du véhicule en effleurant un jonc chromé sur sa partie supérieure. Bref, Peter Shreyer ne s’est pas ménagé, et a encore de belles idées à nous proposer pour parfaire la gamme Kia.

 


Intérieur :


Ce Kia Sportage hérite donc d’une toute nouvelle plate-forme, qu’il partage avec son cousin, le Hyundai Tucson. L’empattement prend 3cm, il mesure 4cm de plus en longueur. Cela permet une bonne habitabilité mais également une capacité de chargement gagnant près de 40 litres. Le confort est plutôt intéressant à l’arrière avec une banquette inclinable, et le coffre dispose d’une surface plane avec la banquette rabattue, grâce à un double fond escamotable. Le conducteur profitera d’une toute nouvelle planche de bord, qui impose un style massif inspirant confiance. Il semble scindé en deux parties, le tableau de bord très fonctionnel avec un ordinateur de bord couleur, et la partie multimédia en son centre. En bas de la console, les commandes de la climatisation, les différentes prises, et les options de conduite à côté de la boîte. Bref, si on compte tous les boutons de la console centrale, du tunnel de transmission, du volant et des commandes supplémentaires à gauche du conducteur, il semble que ce Sportage soit encore en pleine croissance avec une poussée d’acnée assez sévère. Pas de soucis au niveau de la finition, avec des matériaux de qualité correcte en haut de la planche de bord et à portée de main, ce qui donne un certain cachet au véhicule.

 

 

  


Technique et tarifs :

Notre modèle d’essai était donc équipé du 2.0CRDi qui développe 136ch à 4000tr/mn et 373nm de couple à 1500tr/mn. Il mesure 4.48m de long, 1.86m de large pour une garde au toit de 1.65m. Il pèse 1604kg et chausse du 225/60R17. Il roule à 186km/h et abat le 0 à 100km/h en 10.3s. Kia annonce une consommation mixte de 4.8L au 100km (8.2L lors de notre essai montagneux) pour des rejets de CO2 de 127g/km. Le coffre cube entre 503 et 1492 litres.

 

L’équipement comprend l’ABS, l’ESP, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, les jantes alu en 17 pouces, les rails de toit, le système isofix sièges enfants, l’aide au démarrage en côte, l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie, le contrôle de pression des pneus, le contrôle de vitesse en descente, l’éclairage additionnel en virage, les feux de jour à Led, les rétroviseurs rabattables électriquement, le radar de recul, l’ordinateur de bord couleur, le régulateur de vitesse, les sièges arrière inclinables, les prises 12 volts av et ar, la climatisation automatique bi-zone, l’ouverture et le démarrage sans clé, les prise USB et Ipod, le système audio MP3 4HP et 2 tweeters.

 

Modèles disponibles

 

- 1.7CRDi 115ch 2WD Active à 28 900€TTC
- 2.0CRDi 136ch 2WD Active à 31 900€TTC
- 2.0CRDi 136ch 4WD Active à 34 900€TTC
- 2.0CRDi 136ch 4WD BVA à 44 900€TTC
- 2.0CRDi 185ch 4WD BVA à 48 900€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :

 

On ira tout droit au but concernant ce Sportage. Douceur et confort, voilà ce que j’ai trouvé pour qualifier ce nouveau SUV. Douceur, puisque tout ce qui touche à la conduite est extrêmement souple et précis La direction électrique est mieux calibrée et le toucher de route est maintenant très satisfaisant. La boîte de vitesse mécanique dispose de débattements courts et est onctueuse à manipuler. Avec nos jantes de 17 pouces, rien à redire sur le confort. Le nouveau châssis est bien né, et ce Sportage se montre rassurant, même quand on atteint les limites d’adhérence. Le moteur est volontaire à mi-régimes, et provoque même des ruades du train avant en sortie de virage si on est un peu brutal à la remise des gaz. Attention à ne pas descendre sous les 1500tr/mn, où ce bloc devient totalement anémique. Silencieux, ce Sportage vous emmènera loin, sans vous fatiguer outre-mesure, et en se montrant économe à l’usage.

 

Impression en vidéo  https://youtu.be/ixukqIP22pI

 

 

 

Conclusion :

 

Pas de mauvaise surprise, Kia n’a pris de risques avec cette nouvelle mouture, qui dispose à la fois d’un bon agrément de conduite, d’un châssis équilibré et sage, d’un confort appréciable, d’une habitabilité et modularité très intéressantes. Comme d’habitude, le design fera la différence dans cette catégorie très disputée. Sur ce point, le Kia peut-être tranquille, son design est à tomber.

 

Les Plus :

 

- Design encore plus expressif
- Habitabilité
- Moteur volontaire et discret
- Consommation raisonnable
- Capacité de chargement
- Confort (jantes 17 pouces)
- Equilibre général
- Equipement de série
- Finition correcte…

 

Les Moins :

 

- …mais ambiance un peu austère
- Poids
- Ergonomie perfectible

 

 

Février 2016