Accueil>Essais Automobiles>Opel Zafira 2.0CDTi 165ch

OPEL ZAFIRA 2.0CDTi 165ch Cosmo


Une classe supérieure


Présentation :


Le Renault Scénic a inventé le concept du monospace, le Zafira l’a magnifié. Effectivement, la marque au Blitz a été un des premiers constructeurs à riposter avec le Zafira de première génération. Grand, pratique grâce à ses 7 places, fiable, il n’a pas tardé à connaître un succès retentissant dans cette catégorie, et à se montrer indispensable dans la gamme du constructeur allemand. La deuxième génération tirait sa force de ses 15 cm supplémentaires, qui lui offrait une habitabilité encore supérieure. La troisième génération a souffert d’un faux départ à la Réunion avec le changement de concession pour la marque au Blitz. Voyons ce qu’elle vaut au niveau de ses prestations, de ses qualités et de son tarif.

 

 

Style :


Cette nouvelle mouture a encore grandie avec ses 4.66m de long. Ce monospace semble être passé tout simplement dans la catégorie supérieure et rentre en confrontation directe avec le S-Max de Ford. Le design n’a pas été bâclé et c’est une bonne nouvelle. On apprécie particulièrement le dessin des feux avant, qui se confond avec les antibrouillards. Elle hérite d’une calandre plongeante, et d’un profil massif et sculpté, qui inspirent une bonne qualité de fabrication, ainsi qu’un dynamisme bienvenue. Bref, malgré le fait d’être un monospace, le père de famille quelque peu dynamique, n’aura pas honte du design très réussi de ce Zafira Tourer.

 


Intérieur :


A bord, c’est un peu le même constat. Le dessin de la planche de bord est élégant. L’équipement est ultra-complet, mais l’ergonomie n’est pas des plus simples, comme souvent chez Opel. Un temps d’adaptation est obligatoire pour maîtriser toutes les fonctions du véhicule. L’habitabilité est un de ses points forts. Tant mieux, en même temps, c’est un monospace. La modularité est d’une simplicité enfantine. Trois sièges indépendants à l’arrière, ainsi que deux sièges d’appoints dans le coffre. Rétractables, et dégageant une surface totalement plane, les cinq sièges offre une capacité de chargement impressionnante. Reste à faire avec un coffre quasi inexistant quand les 7 sièges sont en fonction. Côté finition, le Zafira s’en sort plutôt bien, malgré des plastiques de qualité diverses. Certains assemblages semblent par contre moyens et gâchent quelque peu le sentiment de qualité à bord.

 

 

  

 

Technique et tarif :


Notre modèle d’essai était donc équipé du 2.0CDTi qui développe 165ch à 4000tr/mn et 350nm de couple à 1750tr/mn. Le véhicule mesure 4.66m de long pour 1.93m de large, et sa garde au toit est de 1.69m. Le coffre cube 152, 710 ou 1860 litres selon configuration. Il pèse 1790kg à vide. L’auto dispose d’une boîte manuelle à 6 rapports. Elle abat le 0 à 100km/h en 9.8s et peut rouler à 208km/h. Sa consommation moyenne est annoncée pour 5.3L au 100km (7.1L lors de notre essai) pour des émissions de CO2 de 139g/km. L’auto mesure 4.66m de long pour 1.88m de large et pèse 1658kg à vide. Elle chausse du 225/50R17.


L’équipement de notre version Cosmo comprenait les feux avants diurnes, les jantes alu en 17 pouces, la ligne de vitrage chromée, les rails de toit anodisés, le capteur de pluie, l’allumage automatique des feux, les antibrouillards avant, les rétros rabattables électriquement, le rétro intérieur électrochrome, l’aide au stationnement av et ar, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, les appuis-tête avant actifs, le frein à main électrique, le régulateur de vitesse, le contrôle de pression des pneus, l’ABS, l’ESP, l’ESC, le CBC (contrôle de freinage en courbe), CTC (contrôle de couple en courbe), l’ordinateur de bord 6 fonctions, la climatisation bi-zone, la sellerie et plastiques bi-ton, d’une système audio CD400 MP3 7HP avec prise USB, le kit bluetooth, la double boîte à gants éclairée et l’éclairage d’ambiance. Le tarif est de 38 173€TTC à la Sogecore. Les versions d’entrée de gamme arriveront en début d’année 2013.

 

  

 

Impression à l’essai :


Après l’avoir admirer de l’extérieur, et apprécier sa modularité, il ne faudrait pas être déçu à la conduite. Premier bon point, on est parfaitement installé, le conductur pourra opter pour une position haute type 4x4, ou basse, type berline. La prise en main du véhicule est simplifiée par la très grande surface vitrée qui nous entoure. Pas de problème de visibilité, le Zafira nous facilite la vie en ville ou lors des manœuvres. La boîte manuelle 6 rapports est à la bonne hauteur et tombe parfaitement sous la main. Le moteur est assez disponible pour donner de l’entrain à la bête. Le comportement de l’auto est très incisif pour un monospace. Je me suis amusé à rentrer très fort en ourbe. Le sous-virage est minime, et les jantes de 17 pouces suffisent amplement à la faire tenir le parquet. Malgré son gabarit imposant, cette troisième génération de Zafira n’oublie donc pas l’agrément de conduite. Une bonne nouvelle quand on doit trimballer la famille aux quatre coins de l’île le week-end. On apprécie également le système stop and start de série sur le 2.0CDTi, qui nous fait économiser quelques centilitres en ville. Cela parfait le bilan sonore. Une insonorisation moteur qui nous a d’ailleurs parue très soigné.


Impression en vidéo http://www.youtube.com/watch?v=xVyqAyVl8xc

 


Conclusion :


Pas de mauvaises surprises avec ce nouveau Zafira. Plus beau, plus pratique, un peu mieux fini, plus performant et plus économe, il devrait garder un bon niveau de vente dans la catégorie des monospaces. Bien équipé et agréable à conduire, son propriétaire devra faire par contre, avec une ergonomie assez spéciale et certains assemblages de mobilier moyens à bord.

 

Les Plus :


- Habitabilité
- Equipements
- Capacité de chargement
- Modularité
- Moteur performant
- Insonorisation
- Consommation
- Design dynamique
- Visibilité périphérique
- Finition en légère hausse….


Les Moins :


- …malgré quelques défauts d’assemblage
- Ergonomie à l’américaine

 

 

Novembre 2012