Accueil>Essais Automobiles>Toyota Rav4 2.2D4D 150ch

TOYOTA RAV4 2.2D4D 150ch EVO BA

 


Le précurseur est de retour


Présentation :


Il est loin le temps où le Rav4 n’avait pratiquement aucune concurrence dans la catégorie des petits SUV. Toyota a frappé fort dans les années 1990, en créant une nouvelle catégorie de véhicule, qui allait chambouler notre quotidien de citadins. Ce sont surtout les femmes qui ont été séduites par ce concept. Position en hauteur, look de baroudeur et impression de sécurité, le Rav4 a connu un succès immédiat. La quatrième génération de ce best-seller semble être passée dans la catégorie supérieure. Plus grand, toujours plus statuaire, Toyota mise avant tout sur la réputation de son modèle, qui met en avant sa fiabilité, son sens pratique et ses nouvelles motorisations.

 

 

Style :


Comme dit précédemment, le Toyota Rav4 a encore grandi et a pris 21cm d’une génération à l’autre. La marque japonaise semble beaucoup miser sur le marché Américain. Du coup, le Rav4 devient plus familiale avec ses 4.57m de long et ne sera disponible, qu’en 5 portes, évidemment. Comme d’habitude, Toyota a été sage au niveau du style de cette nouvelle mouture. La face avant adopte les nouveaux codes stylistiques de la marque, avec une calandre plongeante et les deux barres chromées entre le logo et les nouveaux feux plutôt stylés. De profil, le Rav4 oublie les rondeurs et adopte une ligne plus saillante et aérodynamique. La partie arrière est celle qui évolue le plus. Plus de porte battant, le nouveau Rav4 a droit à un vrai hayon et abandonne la roue de secours sur la porte arrière.

 


Intérieur :


Avec des dimensions revues à la hausse, le Rav4 est bien sûr plus habitable et plus pratique qu’avant. L’espace aux jambes est vraiment impressionnant à l’arrière. Le coffre cube 547 litres, soit la plus grande capacité de chargement de la catégorie. Malheureusement, la banquette arrière n’est plus coulissante. Peu importe, cette banquette dispose quand même d’un dossier réglable. En rabattant la banquette, on atteint 1746 litres de contenance. A bord, la finition est sensiblement meilleure que sur l’ancienne génération. La qualité des matériaux avec du cuir qui court sur la planche de bord, les plastiques couleur alu ou carbone donne un certain cachet à l’auto. Néanmoins, les plastiques durs sont encore bien présents dans les parties basses de l’habitacle. Je ne suis pas non plus convaincu par le dessin du mobilier. Biscornues et asymétriques, les lignes du tableau de bord et de la console centrale ne sont pas très élégantes. Comme pour toute la gamme, le Rav4 profite maintenant du système Toyota Touch à écran tactile.

 


Fiche technique et tarifs :


Notre modèle d’essai disposait du 2.2D4D qui développe 150ch à 3800tr/mn et 340nm de couple à 2000tr/mn. L’auto abat le 0 à 100km/h en 10.0s et roule à 185km/h. L’auto mesure 4.57m de long pour 1.85m de large avec une garde au toit de 1.66m. Le Rav4 pèse 1685kg et chausse du 225/65R17. Son coffre cube entre 547 et 1746 litres. Sa consommation mixte est annoncée pour 6.5L au 100km pour des rejets de CO2 de 173g/km.


L'équipement comprend l'allumage auto des feux, le détecteur de pression des pneus, le radar et la caméra de recul, l'avertisseur de changement de file, les jantes alu en 17 pouces, les antibrouillards, la climatisation automatique bi-zone, le détecteur de pluie, les feux de routes adaptatifs, les 7 airbags, le régulateur de vitesse, le volant en cuir et la roue de secours normale. Le tarif est de 45 250€TTC à la CMM Auomobiles.


La version Advance ajoute les jantes alu en 18 pouces, la sellerie cuir, entrée et allumage sans clé, le toit ouvrant électrique, le hayon électrique, les vitres arrières surteintées, le contrôle de descente (BVA 150) et l'aide au démarrage en côte (BVA 150).


Autres modèles disponibles


- 2.0D4D 124ch BM 2WD EVO à 37 990€TTC
- 2.0D4D 124ch BM 2WD Advance à 41 700€TTC
- 2.2D4D 150ch BVA 4WD Advance à 49 950€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :


On voit bien que Toyota se concentre d’abord sur le continent Nord-Américain. Le Rav4 n’est pas seulement devenu plus grand, il est aussi beaucoup plus confortable. Le caractère de l’auto est devenu plus sage. Pour ma part, je trouve le roulis beaucoup trop prononcé. L’auto tangue un peu à limite et les pneus ont vite fait de crisser. Heureusement, sur le mode sport, le train arrière du Rav4 s’embraye dès l’entrée en virage. Ce dernier pivote à la remise des gaz, ce qui limite forcément le sous-virage. Vous l’avez compris, le Rav4 s’est embourgeoisé, il gagne en confort, ce qu’il perd en dynamisme. L’auto reste toujours aussi sûre mais se montre moins vive dans les enchaînements de virages. Le silence à bord à allure stabilisé semble en nette amélioration. En ville, la boîte automatique est un vrai régal. Plutôt réactive, elle convient parfaitement au caractère de ce SUV. On peut même s’amuser avec les petites palettes derrière le volant. Le Toyota Rav4 n’a pas complètement abandonné ses dispositions pour le tout chemin. Le conducteur peut bloquer le différentiel à 50/50 et dispose d’un contrôle de descente. La garde au sol et l’angle d’attaque ne devraient pas poser de problèmes pour les escapades dans les chemins de traverses. Bref, le Rav4 semble toujours aussi robuste et prouve le savoir-faire de Toyota dans le domaine du tout-terrain.

 


Conclusion :


Le Toyota Rav4 change du tout au tout. Il semble conçu pour arpenter les routes des Etats-Unis. Confort, habitabilité exceptionnelle, équipement dernier cri, il a connu une sérieuse remise à niveau par rapport à la concurrence. Evidemment, dans l’opération, il a aussi pris quelques dizaines de kilos sur la balance et il est également plus large et beaucoup plus long. Du coup, à la conduite, il devient moins réactif et un peu plus pataud qu’auparavant. A noter, qu’il sera disponible à présent en version deux roues motrices accouplée au 2.0D4D de 124ch.

 

Les Plus :


- Ligne plus moderne
- Habitabilité impressionnante
- Capacité de chargement
- Qualité de fabrication
- Boîte automatique agréable
- Equipement de série
- Performances correctes
- Confort de roulement
- Transmission 4x4 efficace
- Comportement sain…


Les Moins :


- …mais pataud en conduite dynamique
- Poids en hausse
- Finition encore perfectible

 

 

Février 2013