Accueil>Essais Automobiles>Toyota Yaris 1.4D4D 90ch

TOYOTA YARIS III 1.4D4d 90ch

 


La plus Française des Japonaises

 


Présentation :


Le temps passe vite, nous voilà déjà en présence de la troisième génération de Toyota Yaris. Cette compacte dispose déjà d’une réputation en béton armé en Europe. Effectivement, sa fiabilité, sa bouille craquante, sa compacité et sa sobriété font de cette citadine une référence absolue du marché. Cerise sur le gâteau, cette Yaris met en avant un argument de vente non négligeable pour nombre d’entres nous, elle est construite en Métropole, à Valenciennes plus exactement. Résultat, elle est finalement plus Française qu’une 207 ou qu’une Clio, construites elles, à l’étranger.

 

 

Style :


A l’instar d’une Golf, la Toyota Yaris préfère jouer la carte du changement dans la continuité. Plus moderne, elle s’adapte doucement aux goûts du marché, au fil des générations. Evidemment, sa ligne se veut plus anguleuse que par le passé, mais finalement, on reconnaît toujours une Yaris au premier coup d’œil. Fini aussi, ce côté monospace, elle perd deux centimètres au niveau de la garde au toit. Les citadins seront ravis d’apprendre qu’elle est toujours la plus compacte de la catégorie, même si elle prend 10 centimètres en longueur (3.89m au total) par rapport à la Yaris II. Calandre stylée et petites nervures de profil ou sur le capot, cette Yaris garde la côte côté look et n’aura aucun mal à séduire une clientèle plus dynamique.

 


Intérieur :


Grâce à une longueur revue à la hausse, la Yaris se montre naturellement plus habitable à bord, même si l’habitabilité ne faisait pas partie de ses défauts. On a par contre du mal à digérer la disparition de la banquette coulissante (conception du véhicule préparant l'arrivée de la motorisation hybride). Coffre plus grand ou place pour les jambes aux places arrière, cette troisième génération abandonne un système qui rendait bien des services. Résultat, elle ne profite pas au maximum de son surplus d’espace à bord. Toyota abandonne aussi le compteur central et quelques rangements bien pratiques au niveau de la planche de bord. Résultat, on regrette un peu l’originalité qui faisait l’essence de la Yaris. Elle ne joue pas non plus les bourgeoises. La qualité de fabrication est excellente, mais les matériaux ne donnent pas dans le haut de gamme. L’ergonomie est par contre excellente, et le grand écran couleur disponible dès la version "Style", donne définitivement un côté hight-tech à l'auto.

 


Technique et Tarifs:


Cette version 1.4D4d développe donc 90ch à 3800tr/mn et 205nm de couple à 1800tr/mn. L'auto pèse 1035kg, mesure 3.89m de long pour 1.70m de large. Son rayon de braquage est de 9.60m. Elle peut rouler à 175km/h et abattre le 0 à 100km/h en 10.8s. Elle chausse du 175/65R15. La consommation moyenne lors de notre essai était de 6.1L au 100km pour des rejets de CO2 de 104g/km. Le coffre cube 286 litres.


L'équipement de notre version "Style" comprenait les vitres avant électriques, la climatisation bi-zone, les prises aux/USB, la connexion bluetooth, l'écran couleur tactile, les jantes alu en 15 pouces, 7 airbags, le VSC (contrôle de trajectoire), l'ABS, l'EBD, les antibrouillards et le système audio 6HP. Notre modèle 5 portes est affiché à 20 390€TTC à la CMm Automobiles.


Autres version disponibles


- Cool 1.0L 68ch 3P à 15 890€TTC
- Cool 1.0L 68ch 5P à 16 790€TTC
- Style 1.3L 100ch 5P à 18 690€TTC
- Style 1.4D4d 90ch 3P à 19 590€TTC
- Sport 1.4D4d 90ch 5P à 21 590€TTC
- Platinium 1.4D4d 90ch 5P MMT6 (boîte auto) à 22 890€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :


Toujours rassurante, Toyota tente de faire progresser l’agrément de conduite. Nous avons essayé le modèle diesel de 90ch. Ce dernier est maintenant disponible plus bas dans les tours (1800tr/mn). Ca ne paraît rien, mais cela joue beaucoup sur le plaisir de conduite. Comme prévu, l’ergonomie est meilleure dans cette finition « Style », qui avec son grand écran couleur, facilite grandement la vie de son conducteur. On revient sur la mécanique. Toyota offre à sa petite Yaris une direction électrique. Mission accomplie, cette dernière est bien plus souple que sur l’ancienne génération, et la précision de conduite est sauvegardée. Le toucher de route est parfait. Encore plus fort, le 1.4D4D est beaucoup plus silencieux qu’avant. Sur nationale d’abord, mais aussi en côte, où malgré les nombreuses sollicitations, le silence à bord est toujours préservé. Résultat, on a affaire à un véhicule sain, plutôt performant et confortable aussi bien pour le dos que pour les oreilles. Bref, pour ce qui est de la conduite, la Yaris est encore plus rigoureuse et préserve sa bonne maniabilité en ville et sur chemins sinueux.


Essai en vidéo  http://www.youtube.com/watch?v=5OOJs96ek4I

 

 


Conclusion :


Totalement dans l’air du temps, la nouvelle Yaris offre ce petit côté viril qui manquait à la deuxième génération. Mieux équipée, plus technologique et plus habitable, elle perd malheureusement quelques spécificités qui lui étaient propre, comme la banquette coulissante ou les nombreux rangements au niveau de la planche de bord. Tant-pis, on se consolera avec sa faible consommation et sa fiabilité hors-pair, grâce à l’adoption et à l’amélioration de mécaniques éprouvées.

 

Les Plus :


- Habitabilité en légère hausse
- Capacité de chargement honorable
- Moteur plus disponible
- Silence de fonctionnement
- Equipement de la version « Style » , « Sport » et « Platinium »
- Ergonomie générale
- Châssis sain
- Direction douce et précise
- Look plus dynamique
- Arrivée de la version Hybride en 2012


Les Moins :


- Disparition de la banquette coulissante
- Moins de rangements
- Offre limité de motorisations pour le moment

 

 

Novembre 2011