Accueil>Essais Automobiles>Volkswagen Golf 2.0TDi 150ch

VOLKSWAGEN GOLF 2.0TDi 150ch Carat

 


Tu n’as pas changé, et pourtant


Présentation :


Quand Volkswagen s’attaque à la Golf, c’est toujours avec parcimonie. De peur de choquer, de peur d’effrayer une clientèle fidèle, de peur de toucher à un mythe, c’est un peu tout ça à la fois. En fait, la Golf est connue dans le monde entier et fait un véritable carton là où elle passe. Près de 3 millions d’exemplaires vendus dans le monde chaque année, ça parle. Il ne faut pas prendre de risque pour un nouveau modèle, le produit étant capital pour la bonne santé du groupe. Pourtant, la Golf VII met le paquet sur les évolutions techniques, et annonce des prestations en hausse.

 

 

Style :


Soyons franc, impossible de ne pas reconnaître une Golf, sous cette robe très caractéristique. Cette immobilisme stylistique pourrait être interpréter comme de la crainte de la part de Volkswagen. De plus, malgré une élégance certaine, cette ligne pourrait lasser une clientèle plus jeune, à la recherche d'un style nouveau, plus fun, moins reconnaissable. A l’avant, le bouclier, le dessin des feux ou la calandre, sont très proches de la mouture précédente. Le client lambda ne distinguera pas les 6cm de plus en longueur ou la garde au toit moins élevé. Pourtant, l’ensemble paraît plus fin, surtout à l’arrière, avec des feux plus saillants.

 


Intérieur :


Là aussi, les nouveautés stylistiques se font rares. Le dessin de la planche de bord évolue très peu. Néanmoins, la console centrale légèrement tourné vers le conducteur est une petite nouveauté. Au niveau de la finition, soyons clair, la Golf fait partie des très bons élèves. Qualité des matériaux et assemblages sont largement au dessus de la moyenne. Il règne un sentiment de luxe dans cette auto. En prime, les passagers arrière profitent d’une habitabilité en légère hausse. Le coffre gagne au passage quelques litres de contenance. Toujours rassurante, cette Golf évolue donc en douceur, mais toujours dans le bon sens, au niveau de son espace vital.

 

 

Technique et tarifs :


Notre disposait d’un 2.0TDi qui développe 150ch à 3500tr/mn et 320nm de couple à 1750tr/mn. L’auto mesure 4.25m de long pour 1.80m de large, et pèse 1354kg. L’auto croise à 216km/h et abat le 0 à 100km/h en 8.6s. Volkswagen annonce une consommation moyenne de 4.1L au 100km (5.9L lors de notre essai). Ses rejets de CO2 sont de 106g/km.


L'équipement de notre version Carat comprenait, les jantes alu en 17 pouces, les sièges av sport, la sellerie alcantara, les rétros rabattables électriquement, les 7 airbags, la climatisation bi-zone, le volant cuir multifonctions, l'ESP, le détecteur de luminosité, le détecteur de pluie, le système multimédia haute définition couleur à écran tactile, avec carte SD, prise USB, chargeur CD, le GPS, l'éclairage d'ambiance, le régulateur de vitesse dynamique ACC, le Front Assist (freinage automatique), le système bluetooth, le système multi-collision, le système pro-actif de protection, le XDS (différentiel électronique) et le détecteur de fatigue. En option, on peut choisir différents systèmes comme le dynamic light assist (adapte le faisceau lumineux la nuit selon la circulation), le Lane assist (maintien dans la voie de circulation automatique), le Sign assist (reconnaissance des panneaux), le park assist (assistant de tationnement automatique), les jantes alu en 18 pouces, le toit ouvrant, les feux bi-xénons et la peinture métallisée etc..... Le prix de notre modèle d'essai était de 41 120€TTC chez Cotrans Automobiles.


Tarif de base selon les finitions (motorisation de base):


Finition Trend à partir de 20 900€TTC
Finition Confort à partir de 25 600€TTC
Finition Carat à partir de 28 900€TTC

 

  

 

Impression à l’essai :


Si nous pouvons parler de petite évolution au niveau du style et à bord, il en est tout autre à la conduite. N’oublions pas que cette Golf est construite sur la nouvelle plate-forme MQB du groupe Volkswagen. Une plate-forme que l’on retrouve sur l’Audi A3, la Seat Leon ou encore la future Skoda Octavia. Elle pourra profiter aussi à une gamme de véhicule inférieur. Ce nouveau châssis doit apporter confort et comportement routier de premier ordre. L’auto est en moyenne 100kg plus légère que l’ancienne génération selon les versions. Plus dynamique, cette Golf de septième génération est en prime très confortable, même à la limite. En faisant des économies d’échelle grâce à sa nouvelle plate-forme, la marque Volkswagen n’a pas lésiné sur les nouvelles aides électroniques embarquées. On retrouve d’abord le différentiel électronique XDS, qui agit sur le système de freinage, pour gérer la motricité et le comportement routier de l’auto en sortie de virage. Le contrôle de trajectoire lui, n’est malheureusement pas déconnectable. Sur circuit, on est même surpris d’être constamment sous contrôle électronique. Le point positif, cette Golf ne se désunit jamais. On peut alors adapter une conduite saine, avec un comportement neutre de la caisse, ou dépasser les limites du raisonnable, et faire partir le train avant de façon violente. Une bonne occasion de déclencher le système de préparation au choc. Si la Golf estime que vous avez perdu le contrôle, la voiture ferme alors les vitres, le toit ouvrant, et agit sur les ceintures de sécurité de façon autoritaire. Bref, la sécurité active et sécurité passive ont été mises en bonne place sur le cahier des charges. Entres autres, on peut profiter du nouveau régulateur de vitesse adaptatif, vraiment efficace, et qui peut agir gentiment sur les freins avec la boîte manuelle, et carrément arrêter le véhicule avec la boîte DSG. Un système anti-collision que l’on ne retrouve pas chez la concurrence dans cette gamme de véhicule. Le nouveau bloc 2.0TDi de 150ch est une vraie réussite, aussi bien au niveau des performances que de l'agrément. Plus sobre et plus écologique, la Golf est aujourd'hui une des références du segment.

 


Conclusion :


Evidemment, la sortie de cette septième génération de Golf est capital pour Volkswagen, à la Réunion comme ailleurs. C’est la deuxième compacte familiale la mieux vendue sur l’île pour le moment. Cette énième mouture devra garder ses mêmes parts de marché par rapport à la concurrence. Pour cela, Volkswagen n’a pas fait dans l’originalité, elle a misé sur l’innovation technologique. En offrir plus pour le même prix. Plus d’équipements, plus de confort, plus d’agrément et surtout, plus de sécurité, Volkswagen vise bien et juste avec son modèle le plus emblématique.

 

Les Plus :


- Moteur sobre et performant
- Confort appréciable
- Equipement amélioré
- Finition
- Ergonomie soignée
- Habitabilité correcte
- Tarifs stables
- Nouvelle technologie embarquée (sécurité passive et active)
- Comportement sain….


Les Moins :


- …. mais ESP non déconnectable
- Design consensuel

 

 

Janvier 2013