Accueil>Essais Automobiles>Volkswagen Golf SportVan1.6TDi

VOLKSWAGEN GOLF SPORTVAN 1.6Tdi 110ch DSG7 Confort

 

Modulable à souhait

 

Présentation:


Volkswagen est passé maître dans l’art de décliner sa gamme à moindre coût. Depuis la sortie de la fameuse plate-forme MQB modulable, la marque allemande n’a aucun mal à concevoir différents modèles à partir de la même base. La Golf propose donc à présent sa version monospace. Il s’agit du Volkswagen Golf Sportvan, un véhicule qui remplace intelligement la Golf Plus. Le but recherché est évidemment de disposer de plus d’espace et d’une modularité adaptée aux familles.

 

 

 

Style :


Vous n’avez pas forcément envie d’un monospace encombrant, et vous ne souhaitez pas non plus investir dans un Touran, le Golf Sportvan est fait pour vous. Volkswagen a trouvé le moyen de proposer un monospace très pratique sans toutefois sacrifier le style. Long de 4.33m, il prend 7cm par rapport à la berline du même nom. Il est également plus haut de près de 12cm. Néanmoins, les lignes tendues de profil, le capot moteur très plat et la partie arrière plutôt massive, lui donnent un look suffisamment dynamique par rapport à la concurrence. On rappelle que le Golf Sportvan s’attaque directement à des références françaises telles que le C4 Picasso ou le Renault Scénic.

 


Intérieur :


Volkswagen ne fait pas dans l’originalité au niveau du dessin de la planche de bord. On retrouve à peu près le même style que pour la Golf. Le sérieux règne, la finition frise le sans-faute, mais l’atmosphère reste un peu austère. Soit, le Golf Sportvan inspire confiance et la position de conduite est excellente. Les passagers seront gâtés, l’habitabilité est très correcte grâce à un empattement plus long de 5cm, les rangements sont nombreux, la garde au toit parfaite et le coffre très vaste. Effectivement, avec une banquette coulissante sur 18cm, on peut faire varier la capacité de chargement de 500, 590, ou 1520 litres avec les bantquettes rabattues.

 


Technique et tarifs :


Notre modèle d’essai était donc équipé du 1.6Tdi qui développe 110ch à 3200tr/mn et 250nm de couple à 1500tr/mn. Nous disposions de la boîte DSG7 à double embrayage. L’auto pèse 1436kg, mesure 4.33m de long, 1.81m de large et sa garde au toit est de 1.58m. Ce Sportvan abat le 0 à 100km/h en 11.3s et roule à 192km/h. Volkswagen annonce une consommation mixte de 4.0L au 100km (6.6L lors de notre essai) pour des rejets de CO2 de 104g/km.


L’équipement pour cette version « Confort » comprend les jantes alu 16 pouces, les rétros électriques et dégivrants, la climatisation bi-zone, la composition média tactile 8HP (CD,SD,AUX,USB), l’aide au stationnement av et ar, le régulateur de vitesse, le système stop and start, les 7 airbags, le frein de stationnement électrique, l’ESP, l’ABS, le XDS, le détecteur de fatigue, le volant cuir multifonction, la prise 12 volts dans le coffre et le plancher de coffre modulable. Le tarif de notre modèle d’essai est de 36 440€TTC chez Cotrans Automobiles. La gamme démarre à 30 900€TTC pour le 1.4Tsi 125ch.

 

  

 

Impression à l’essai :


Pratiquement aucune différence avec la Golf berline à la conduite. Bien sûr, le centre de gravité est un peu plus haut et l’auto est un peu plus lourde. Néanmoins, on retrouve le même équilibre général. Volkswagen a trouvé le compromis idéal entre confort et dynamisme. Ce n’est pas une sportive, mais ce monospace reste très agréable à conduire, grâce notamment à son train avant plutôt incisif et une prise de roulis contrôlée. Dommage, j’aurai apprécié un maintien latéral mieux travaillé au niveau du siège conducteur. Le 1.6Tdi, on commence à le connaître. Ce n’est pas forcément le plus silencieux de la catégorie. Ca reste tout de même un bloc très volontaire, qui associé à la boîte DSG7, propose un agrément de conduite très satisfaisant. Les performances sont honorables et la consommation contenue, si on prend en compte le gabarit de ce Sportvan.


Impression en vidéo http://youtu.be/7orwMb7ZnaQ

 


Conclusion :


Le Golf Sportvan a toutes les cartes en main pour contrer les références françaises, que sont les Scénic et C4 Picasso. De l’espace à bord, un châsssis efficace, un moteur volontaire, une boîte presque parfaite et une finition frisant le sans-faute, Volkswagen propose un monospace très abouti. Ne manque peut-être qu’un poil d’originalité à bord ou une sonorité moteur plus agréable pour parfaire l’ensemble.

 

Les Plus :


- Ligne dynamique pour un monospace
- Finition
- Habitabilité
- Equipement complet
- Châssis efficace
- Confort très correcte
- Consommation
- Capacité de chargement
- Boîte DSG appréciable


Les Moins :


- Ambiance plutôt austère à bord
- Insonorisation à parfaire
- Maintien latéral des sièges

 

 

Septembre 2014