Accueil>Actualités Auto/Moto

ACTUALITES AUTOMOBILES

12 Avril 2024 : Dans la catégorie des limousines, la Mercedes Classe S est encore aujourd’hui, la référence par excellence, et la marque à l’étoile propose depuis déjà un moment, une déclinaison 100% électrique, dénommée EQS. C’est justement cette dernière qui évolue en 2024. Petit facelift au niveau de la face avant, qui la rapproche stylistiquement de la Classe S, avec une calandre intégrant des inserts argentés, et l’étoile trône enfin, sur le capot avant. Cette limousine électrique se veut plus élégante pour la clientèle visée. Mais ce n’est pas tout, dans l’habitacle, les passagers avant profiteront de série, de la dalle hyperscreen, et à l’arrière, on peut opter pour le pack Rear Confort, avec sièges avant basculant, un repose-pied, et un chauffage de la nuque et des épaules. Au niveau technique, Mercedes octroie à sa limousine, une très grosse batterie, qui passe de 108 à 118kWh. Pour la Mercedes EQS 450+ (333ch), l’autonomie atteint à présent 821km selon le cycle WLTP, et on peut parcourir près de 500km sur autoroute à 130km/h. C’est tout simplement le record dans la catégorie. Cette batterie équipera évidemment la 580 4Matic et ses 544ch.

 

11 Avril 2024 : Alfa-Roméo veut booster ses parts de marché en Europe. Le SUV compact Tonale, sorti en 2022, a permis à Alfa-Roméo de faire progresser les ventes en Europe, mais la vraie solution, c’est peut-être, ce tout nouveau modèle, qui s’attaque à la catégorie, des SUV urbains. Le Milano est un pur produit maison, avec un design, du « Centro Stile » Alfa. Il mesure 4.17m pour 1.78m de large, et son style est ultra expressif. Le constructeur italien mise clairement sur ce point, pour attirer le chaland. La face avant très agressive, a droit à la typique calandre en triangle, avec deux dessins différents au choix (Leggenda ou Progresso). La signature lumineuse est également intéressante, et les nombreuses entrées d’air, lui donnent une allure sportive. De profil, on retrouve les galbes d’une italienne, avec des poignées de porte arrière, dissimulées dans le montant C. Les jantes de 18 à 20 pouces, sont tout aussi stylées. La poupe très massive, arbore un grand bandeau noir, qui intègre les feux. Dans l’habitacle, la tradition est respectée, avec les aérateurs ronds, et la double casquette du tableau de bord. L’ambiance Alfa est immédiatement reconnaissable. Bien sûr, une instrumentation numérique de 12.3 pouces et un écran central tactile de 10.25 pouces (ChatGPT, Widgets paramétrables, services connectés), lui donnent toute sa modernité. Le client pourra choisir des sièges Sabelt, en finition Sport. Cette Alfa-Roméo Milano reprend donc la plate-forme CMP de ses cousins, Peugeot 2008, DS 3, Opel Mokka, Fiat 600 ou Jeep Avenger. L’italienne se pare donc du nouveau 1.2MHEV 48V 100 ou 136ch. Ce dernier sera même disponible, avec une transmission intégrale, contrairement aux autres modèles du groupe. Alfa-Roméo mise par contre, énormément sur les versions électriques, avec un modèle d’entrée de gamme de 156ch (batterie de 54kWh) et son autonomie de 410km, et une motorisation bien plus sportive de 240ch, comme sur l’Abarth 600e ou la Lancia Ypsilon HF. Pour les longs parcours, Alfa propose bien évidemment, un planificateur de trajet, pour ces modèles électriques.

 

09 Avril 2024 : Après la 450SR, la 450NK, et la 450MT, dont on attend l’essai, CFMOTO présente son tout nouveau bébé, la 450CL-C. La gamme s’étoffe donc rapidement, pour ce constructeur chinois, de mieux en mieux implanté en Europe. Cette CFMOTO 450CL-C se présente donc comme un petit cruiser, qui trouvera sur sa route, une certaine Honda CMX500 Rebel. Il s’agit donc du quatrième modèle, sur la base de cette plate-forme 450. On a donc droit à ce petit bicylindre parallèle de 449cm3, calé à 270°, et armé d'un double arbre d'équilibrage. On connaît déjà sa sonorité et son caractère très sympathique. Sur ce petit cruiser, il développe 40.8ch et 42nm de couple. On remarque ces énormes roues, montées sur des jantes en 16 pouces, les sorties d’échappement noir mat, le système de freinage avant, avec étrier radial, et une selle basse, à 690mm. L’ensemble pèse 181kg. On apprécie également la petite instrumentation numérique de 3.6 pouces, avec application CFMOTO Ride, permettant de connecter votre smartphone. Comme pour ses soeurs, cette 450CL-C bénéficiera de série, du traction control.

 

09 Avril 2024 : Après le facelift de l’Audi A3, c’est à la version sportive, S3, de profiter de quelques modifications. On retrouve bien sûr, cette nouvelle calandre proéminente, la signature lumineuse paramétrable, un bouclier avec de larges prises d’air, et un diffuseur très imposant à l’arrière. Dans l’habitacle, rien d’extrêmement gai, à part une ambiance lumineuse pour cette S3 et des sièges spécifiques. On remarque la nouvelle gâchette pour levier de vitesse, et un chargeur de smartphone par induction, de série. Sous le capot le 4 cylindres 2.0L Turbo prend du muscle, en passant de 310 à 333ch. Le couple passe de 400 à 420nm, la boîteS-Tronic 7 rapports est plus rapide, et cette Audi S3 Facelift, s’équipe d’un différentiel arrière à embrayage multidisques. Cette 4 roues motrices, dispose également d’un nouveau mode de conduite, baptisé Dynamic Plus, qui rend ce véhicule, plus joueur. Les trains roulants évoluent, afin de rendre cette S3, plus incisive, et le système de freinage a encore été majoré. Elle sera disponible en version Sportback, et berline, à un tarif dépassant les 60 000€, mais il faudra prendre en compte le malus écologique très salé (compris entre 28 000 et 37 000€).

 

08 Avril 2024 : L’Opel Astra a droit à une toute nouvelle motorisation. Il s’agit du 1.2MHEV 48V du groupe Stellantis, qui aura pour mission de remplacer définitivement, le 1.2 PureTech, à moyen terme. Ce nouveau bloc 3 cylindres 1.2L Turbo de 136ch, qui est assisté par un moteur électrique de 28ch, peut se déplacer en mode tout électrique, sur de très courtes distances. Il est accouplé à la nouvelle boîte E-DCT6 à double embrayage. Disponible en berline 5 portes ou en break, cette Astra offre donc le choix, entre une large palette de motorisations, comptant, des blocs thermiques, micro-hybrides, diesel, hybrides rechargeables, et électriques. Cette nouvelle version MHEV, sera affichée à partir de 32 650€TTC en France.

 

               

07 Avril 2024 : Il y a quelques semaines, on découvrait le nouveau look de la Dacia Spring. Cette petite voiture électrique était connue pour être la moins chère du marché, mais les nouvelles règles du bonus écologique, pour les véhicules fabriqués en Chine, a été un petit coup dur pour sa carrière. Cette version reliftée sera disponible en finition Expression et Extreme. Elle dispose de série, de nombreux équipements supplémentaires. On compte un tableau de bord numérique de 7 pouces, un port USB, et le système Média Control, connecté à votre smartphone. La finition Extreme a droit au grand écran central tactile de 10 pouces, avec navigation connecté, les applications Applecarplay et Androïd auto sans fil, et deux ports USB-C. Enfin, la Spring fait le plein d'aides à la conduite, à cause des normes e sécurité, GSR2. La motorisation électrique de 45ch n’est plus. Les Dacia Spring 65ch Expression et Extreme, seront disponibles à 18 900 et 19 900€TTC, en France. Le constructeur Franco-Roumain, a donc réussi à gratter quelques centaines d’euros supplémentaires, afin de rester compétitif sur le vieux continent.

 

06 Avril 2024 : Carton certain, en France, mais également en Europe, le Renault Captur de seconde génération connaît une sacrée évolution en 2024, après 4 ans et demi de carrière. Les designers se sont bien sûr, concentrés sur la proue, en adoptant les codes stylistiques des nouveaux modèles de la gamme. Ce Renault Captur Facelift, rappelle énormément le Scenic E-Tech ou le Rafale. Les changements sont nombreux, avec une calandre obturée totalement horizontale, des feux plus fins, un bouclier plus massif, et une signature lumineuse en forme d’éclair en partie basse. Pas de changements notables de profil, à part, de nouvelles jantes en 17 ou 18 pouces. Au niveau du hayon, on note les nouvelles coques transparentes des feux arrière. La finition Esprit Alpine, a droit à une présentation spécifique, avec des éléments noir brillant, des jantes en 19 pouces, et des skis gris mat, au niveau des boucliers. Dans l’habitacle, l’agencement reste le même, mais on peut à présent opter pour un grand écran central, qui passe de 9 à 10.4 pouces. Le Captur a maintenant droit, à la nouvelle interface Google Automotive, avec des dizaines d’applications téléchargeables. Au niveau de l’instrumentation numérique de 10.25 pouces, il est personnalisable, et profite de nouveaux graphismes. Les commandes de climatisation se font plus discrètes. Le Renault Captur dispose toujours de la banquette coulissante à l’arrière, mais sa capacité de chargement évolue, en fonction de la motorisation (348 à 484 litres, avec la banquette reculée). Le SUV urbain fait également le plein d’aides à la conduite, avec notamment, le système Active Driver Assist, qui propose une conduite semi-autonome, accouplée à la navigation. Sous le capot, on retrouve le 1.0TCe de 90ch, le 1.0TCe GPL de 100ch, le 1.3TCe Micro-Hybride de 140 ou 160ch, et le bloc Full Hybrid E-Tech, de 145ch. Renault dit avoir revu l’amortissement et les réglages de la direction. En Europe, la gamme débute à 25 800€.

 

        

05 Avril 2024 : Le Suzuki Vitara actuel, sortie en 2015, a droit à un second lifting, après celui de 2019. Ce petit SUV urbain n’est pas le plus populaire du marché, mais il dispose d’un certain nombre d’avantages, comme le fait d’être disponible en 4 roues motrices, de proposer une motorisation full hybride, et sa fiabilité ne souffre pas la critique. Pour ce nouveau restylage, Suzuki a retravaillé toute la face avant, avec un intérieur des feux redessiné, la nouvelle calandre perd une grosse partie de ses chromes, un bouclier noir muscle l’ensemble, et les antibrouillards ronds ont disparu. Pour se conformer aux normes de sécurité GSR2, ce Vitara a droit à de nouveaux équipements de série, tels qu’un régulateur de vitesse qui s’adapte aux panneaux de signalisation, un maintien dans la voie actif, et une surveillance de la vigilance du conducteur, grâce à une petite caméra. On note à bord, la présence de ce nouvel écran tactile, qui passe de 7 à 9 pouces. On a également droit aux applications Applecarplay et Androïd auto sans fil. Le client pourra choisir comme motorisation, le 1.4L Turbo 48V Boosterjet de 129ch ou le 1.5L atmosphérique Dualjet de 115ch Full Hybrid.

 

04 Avril 2024 : Fin de carrière prématurée pour les Porsche 718 Cayman et Boxster. Les nouvelles normes de sécurité GSR2, mises en place à partir du 7 juillet 2024, sont contraignantes en matière de sécurité pour les constructeurs généralistes, mais également, problématique, en termes de cybersécurité. Comme le SUV Macan, le software des 718 Cayman et Boxster, n’est pas assez sécurisé, et l’investissement nécessaire pour le remettre aux normes, est dispendieux. Résultat, les deux petites sportives, déserteront l’Europe, mais resteront au catalogue, dans le reste du monde. Attention, les Porsche Cayman GT4 RS et Boxster RS Spyder, seront néanmoins toujours disponibles sur le vieux continent, la production étant inférieure à 1500 exemplaires.

 

03 Avril 2024 : Xiaomi vient de lancer la commercialisation de son SU7 en Chine. Le géant e l’électronique s’est associé au constructeur automobile, BAIC Motor, afin de produire son premier modèle. Il s’agit bien évidemment, d'une grande berline électrique, que nous vous avons présentée il y a quelques semaines. En 48 heures, Xiaomi vient d’exploser les meilleures prévisions, puisque près de 120 000 commandes ont été confirmées. Xiaomi Motors a prévu de perdre de l’argent sur chaque modèle vendu, comme tout nouveau constructeur, afin d’augmenter les volumes, d’appâter le client, et de mieux négocier ses tarifs, avec les différents fournisseurs. Solide financièrement, la société vaut déjà plus sieurs milliards de dollars, et les pertes de quelques centaines de millions d’euros, dès cette année, est minime pour le lancement d’une nouvelle marque automobile. D’ailleurs, Xiaomi devrait vendre, plus de véhicules, que des constructeurs reconnus, tels que DS ou Alfa-Roméo, selon les premiers indicateurs. On rappelle, que cette SU7 se dote de motorisations électriques allant de 299 à 673ch, et que son autonomie varie de 650 à 800km, selon le cycle d’homologation chinois. Les tarifs se situent entre 28 000 et 38 500€, avec une perte net d’environ 8500€ par véhicule produit.

 

02 Avril 2024 : La fin d’une histoire pour Audi, mais également la fin d’une époque pour le monde automobile, en général. Le patron de la marque aux anneaux le clamait haut et fort, il y a, à peine quelques jours, l’avenir appartient aux voitures électriques. D’ailleurs, le 22 mars dernier, sortait des lignes de production, la dernière Audi R8. Fin de carrière donc, pour la fabuleuse supercar, qui a surpris son monde, à sa sortie en 2006. BMW et Mercedes, n’ont jamais proposé de sportives aussi radicales. La première génération est née avec un V8 4.2L de 420ch, puis, on a vu arriver un V10 5.2L de 525ch, issu de la Lamborghini Gallardo. Ces versions ont vu leur puissance évoluer au fil des années. La seconde mouture n’a eu droit qu’au V10, qui va développer jusqu’à 620ch dans sa dernière évolution. Audi ira même, jusqu’à commercialiser une version deux roues motrices RWD, pour une conduite encore plus fun. Cette épopée a pris fin au mois de mars, avec un dernier exemplaire jaune, qui est destiné à la collection, Audi Tradition.

 

01 Avril 2024 : Pétrie de qualités, la Hyundai i30 de troisième génération, doit néanmoins faire face, à la baisse d'intérêts du marché, pour les berlines compactes du segment C. Même la Volkswagen Golf est en perte de vitesse, et certaines références françaises, telles que la Peugeot 308, ne connaît plus le même succès qu’auparavant. Hyundai a décidé de prolonger la carrière de ce troisième opus, avec un deuxième restylage, et une mise à jour technologique. Pas de folie au niveau du style, avec une calandre au maillage modifié, et quelques modifications au niveau des ouïes latérales, sur le bouclier. Les différences sont minimes, mais cette i30 propose sept nouvelles teintes de carrosserie. Côté technologie embarquée, elle doit se conformer aux nouvelles normes de sécurité européennes GSR2, imposant quelques équipements de série supplémentaires (maintien dans la voie, lecteur de panneau, alerte de vitesse, freinage automatique d’urgence etc...). Hyundai ajoute trois prises USB-C, une surveillance de présence d'un enfant sur le siège arrière quand on stationne son véhicule, et une mise à jour à distance du système multimédia. Sous le capot, le client devra se contenter du bloc 1.0T-GDi essence de 120ch avec système mild-hybrid 48V. On peut opter pour la boîte à double embrayage et 7 rapports, ou la boîte manuelle intelligente à 6 rapports. Cette dernière peut mettre en veille le moteur dans certaines situations, et passer au point mort. Cette Hyundai i30 phase 3, sera disponible en version 5 portes ou en break. Certains marchés pourront profiter de la version Fastback, avec son look de coupé, et son bloc 1.5T-GDi de 160ch.

 

31 Mars 2024 : Le constructeur américain de véhicules électriques, Fisker, connaît de sérieux déboires financiers. On rappelle que c’est la deuxième tentative de Henrik Fisker dans le monde de l'automobile, sa première société, ayant fait faillite en 2014, avec comme seul modèle, la grande berline hybride rechargeable, Karma. Fisker propose actuellement le SUV électrique Ocean, qui fait face à quelques soucis de mise au point, concernant les aides à la conduite, et le système multimédia. Et pourtant, cette Fisker Ocean est plutôt intéressante sur le papier, avec une simple motorisation de 275ch sur le train arrière, ou une double motorisation de 550ch (4WD). Ces deux versions sont associés respectivement, à une batterie de 66kWh (440km d’autonomie) ou 100kWh (707km). Malheureusement, Fisker a quelques années de retard sur le marché des véhicules électriques, et les clients se font de plus en plus rare à ce niveau de gamme. Fisker n’a pas réussi à trouver un solide partenaire automobile, avec notamment, la fin des négociations avec Nissan. Fisker adopte aujourd’hui, une approche commerciale agressive sur le marché américain, avec des remises exceptionnelles, sur sa gamme actuelle. On ne sait pas si le constructeur tente d’engranger de la trésorerie, ou simplement, d’écouler ses stocks. Les signes sont inquiétants, mais les futurs clients ont de quoi se réjouir. La Fisker Ocean Sport passe de 38 999$ à 24 999$ (-36%), la finition Ultra passe de 52 999$ à 34 999$ (-34%), et la finition Extreme passe de 61 499$ à 37 499$ (-39%).

 

                     

29 Mars 2024 : Le Mercedes Classe G est immortel. Par rapport à la première génération, dont la carrière se compte en dizaines d’années, la seconde génération est apparue en 2018. Six ans, c’est très jeune pour ce type de véhicule, dont le design évoluera très peu, au fil du temps. Mercedes a tout de même redessiné le bouclier avant, et la calandre passe de trois à quatre lamelles. Le véhicule dispose de série, de jantes en 20 pouces. Statu quo dans l’habitacle, avec une planche de bord toujours aussi carré, une double dalle numérique, avec des écrans de 12.3 pouces. Ce Mercedes Classe G bénéficie du système multimédia MBUX de dernière génération, l’habitacle profite de nouveaux insonorisants, et le système de caméra à 360°, vous permet d’observer les soubassements du véhicule, quand vous évoluez en tout-terrain. Les motorisations thermiques profitent aujourd’hui de la technologie micro-hybride, sur réseau 48V. Cela ajoute une puissance de 20ch et un couple supplémentaire de 200nm. Ce système est associé à un 6 cylindres en ligne, 3.0L bi-Turbo, pour la G500 (449ch), et à un V8 4.0L Bi-Turbo, pour le G63 AMG (585ch). Le bloc diesel 450d de 367ch ne sera pas disponible en France. Enfin, Mercedes prévoit l’arrivée d’une version 100% électrique, dans les mois qui viennent. Cet EGQ embarquera une batterie de 100kWh et un moteur approchant les 600ch.

 

28 Mars 2024 : Le groupe Stellantis a décidé du sort de Citroën, il y a déjà quelques années. Le but du constructeur aux chevrons, est tout simplement, de proposer des véhicules basiques, confortables, pratiques, et peu chers. La gamme est assez restreinte, aucune motorisation ne donne le frisson, et l’excentricité légendaire de la marque en termes de style, n’est qu’un lointain souvenir. Citroën mise énormément sur le marché extérieur à l’Europe, afin de faire du volume. Sa présence en Amérique du Sud, et en Inde, est un atout non-négligeable. Justement, avec le Basalt Vision, Citroën s’apprête à lancer un modèle inédit à l’international. Ce concept est très proche du modèle de série, qui débarquera sur les routes au deuxième semestre 2024. Il se présente comme un SUV-coupé du segment B. Ce véhicule repose sur la plate-forme Smart Car, qui équipe la toute nouvelle C3. Le design est assez différent, avec des codes stylistiques plus datés à l’avant. Le véhicule paraît néanmoins assez musculeux. De profil, les ailes sont marquées, la garde au sol est généreuse, et les jantes, assez stylées. C’est la poupe, qui démarque ce futur Citroën Basalt, avec une lunette inclinée, un hayon massif, et des feux sculptés. Pas encore de données techniques de la part de Citroën, qui ne sera pas soumis aux mêmes contraintes qu’en Europe. Effectivement, aucune chance de voir cette Basalt sur le vieux continent.

 

                    

27 Mars 2024 : Volkswagen accole le label GTX, à toute sa gamme électrique iD. La boucle est bouclée, avec la présentation de cette iD Buzz GTX, qui devient le van le plus sportif du marché. On doute que l’on puisse véritablement parler de sportivité, pour un engin qui pèse plus de 2.5 tonnes, mais cette nouvelle motorisation, lui apporte plus de polyvalences. Le moteur électrique placé sur le train arrière passe de 204 à 286ch, et Volkswagen ajoute un bloc électrique de 109ch sur le train avant. Cela permet de disposer d’une transmission intégrale, toujours intéressante pour un véhicule de loisir. La puissance cumulée de 340ch et le couple de 560nm, lui octroie de bonnes performances, avec un 0 à 100km/h effectué en 6.1s. La vitesse maximum, est elle, bridée à 160km/h. Ce Volkswagen ID Buzz GTX voit également sa capacité de remorquage, passer de 1000kg, à 1600kg ou 1800kg selon la version choisie, ce qui n’est pas rien. Ce véhicule sera en effet, disponible en version courte, avec une batterie de 79kWh net, ou en version longue, avec une batterie de 86kWh, ce qui lui permettra dans les deux cas, d’avaler près de 420km, d'une seule traite.

 

         

26 Mars 2024 : On le sait, depuis le 01 janvier 2024, acheter un pick-up en Métropole ou à la Réunion, est devenu quasi-impossible, à moins d’opter pour un modèle simple cabine de deux places, peu pratique, pour la plupart des professionnels. Le modèle double cabine est malussé depuis un certain nombre d’années, mais les modèles à cabine allongée, viennent de connaître la même sanction. Résultat, les concessionnaires ont presque tiré un trait sur la vente de pick-ups, dans nos contrées. Isuzu dévoilera au Salon de Bangkok, un D-Max EV, qui sera commercialisé en 2025. C’est le genre de véhicule, qui pourrait intéresser le marché français. Ce Isuzu D-Max EV a les mêmes capacités qu’une version diesel. Sa double motorisation électrique (1 moteur par essieu), développe une puissance cumulée de 176ch et un couple de 325nm. Elle est alimentée par une batterie de 66.9kWh. Evidemment, si le véhicule est chargé à bloc (1000kg de charge utile + 3500kg de remorque), il faudra tabler sur une autonomie très limitée. Néanmoins, pour un usage quotidien, à proximité de votre exploitation, ce futur pick-up électrique pourrait rendre de sacrés services, et peut-être même vous faciliter la vie, lors de vos sorties loisirs.

 

           

25 Mars 2024 : Kia dévoilera au Salon de New-York, une nouvelle génération de berline compacte tri-corps, qui prendra le flambeau de la Forte, un modèle inconnu pour nous, en Europe. Effectivement, avec la Kia Forte, le constructeur coréen misait principalement sur les marchés, asiatique, russe, et américain. La gamme européenne ne compte plus de berlines tri-corps, depuis la disparition de la Stinger et de l’Optima. Son arrivée sur le vieux continent, étofferait quelque peu l’offre, principalement constituée de crossovers. Bref, ce Kia K4 arbore un style inédit, dont on ne connaît pas encore les dimensions. On remarque néanmoins, les épaulements prononcés au niveau des ailes, la face avant et sa signature lumineuse très agressive, les passages de roue noirs, l’étrange montant en triangle, au niveau de la custode arrière, le grand porte-à-faux arrière, la lunette inclinée type fastback, et les feux arrière qui se prolongent sur les ailes. Le design est original, à défaut d’être sexy. Dans l’habitacle, c’est du 100% Kia, avec un agencement connu, comptant une double dalle numérique, un minimum de commandes physiques, et un volant à double branche. La teinte intérieur vert kaki, est plutôt intéressante. Pour connaître ce qu’il se cache sous le capot, il faudra attendre le Salon de New-York, mais on peut être sûr, qu’une version 100% électrique sera au catalogue.

 

24 Mars 2024 : BMW prépare activement, l’arrivée d’une toute nouvelle gamme de véhicules électriques. Pour ça, le constructeur de Munich, développe actuellement, une nouvelle plate-forme modulaire baptisée Neue Klasse, strictement réservée aux motorisations électriques. En 2022, BMW nous présentait d’ailleurs le prototype Neue Klasse Vision, qui préfigure la future i3 berline. En 2024, la marque nous dévoile un peu plus, sa vision du futur. On vous présente la BMW Neue Klasse Vision X, qui arbore en grande partie, le style du futur iX3. Si les modèles thermiques reposeront toujours sur la plate-forme CLAR, les versions électriques seront elles, bien différentes, grâce à cette nouvelle base technique. On est plutôt séduit par ce design épuré, mettant en avant l’identité de la marque. Le dessin du haricot nous replonge dans un passé, pas si lointain, et sa finesse tranche avec les modèles actuels. La signature lumineuse avec une double barre oblique, apporte un sacré dynamisme à ce Vision X. On remarque également, les grandes surfaces vitrées, et ce profil sculpté, mais sans être chargé en nervures de carrosserie. Un hayon lissé, un grand éclairage horizontal, et un becquet creusé, ornent la poupe de ce SUV. Dans l’habitacle, la lumière est de mise, avec les grandes surfaces vitrées et le toit panoramique en prime. Les matériaux recyclés ou à base de minéraux, habillent cet intérieur, digne d’un salon design. En plus du grand écran central tactile, BMW mise beaucoup sur son système Panoramic Vision, qui projette six modules d’informations, à la base du pare-brise, sur fond noir. On n’oublie pas non plus, un affichage tête-haute 3D, avec des infos destinées à la conduite. Des animations lumineuses et sonores, agrémenteront l’ambiance à bord. Côté mécanique, BMW annonce que cette architecture fonctionnera sur un réseau 800 volts, et les nouvelles batteries à cellules cylindriques (densité supérieure de 20%), augmenteront confortablement l’autonomie.

 

22 Mars 2024 : La plus sportive des Mercedes calme le jeu, avec l’adoption d’une motorisation d’entrée de gamme. Cette AMG GT était disponible depuis sa sortie, qu’avec le V8 4.0L Bi-Turbo de 585ch équipé de la transmission intégrale. L’offre va s’élargir, avec l’adoption de ce 4 cylindres 2.0L Turbo Micro-Hybride 48V (boîte automatique Speedshift à 9 rapports), qui équipe déjà la Classe A AMG 45S. Etrange de disposer d’un petit 4 cylindres sous ce long capot avant, mais ce dernier crache quand même, 421ch et 500nm de couple. Il faut également savoir, que cette Mercedes AMG GT 43, fait l’impasse sur la transmission intégrale, et s’allège donc de 200kg. Malgré tout, on a affaire à une sportive qui pèse 1775kg, alors il ne faut pas s’attendre à des performances de supercar. Le 0 à 100km/h demande 4.6s, et la vitesse de pointe est de 280km/h. Cela suffira à la plupart des conducteurs, surtout sur route ouverte. Côté look, le bouclier et la calandre, sont redessinés, les ailes avant sont moins larges, et les sorties d’échappement sont à présent, rondes. La marque à l'étoile n'a pas encore annoncé de tarif, mais pour le malus écologique, pas de surprise, ce sera 60 000€.

 

21 Mars 2024 : Peugeot nous présente son tout nouveau SUV familial 7 places. Il s’agit bien évidemment du Peugeot 5008, qui devient hybride, hybride rechargeable et 100% électrique. Cette troisième génération se présente donc sous la forme, d’un énorme SUV, qui a pris un sérieux embonpoint. L’empattement est majoré de 16cm en passant de 2.74m à 2.90m. La longueur totale prend 15 cm, avec un véhicule qui mesure à présent, 4.79m de long. Il est plus large de 4cm et plus haut, de 5cm. La face avant est un copier-coller du 3008, et c’est clairement au niveau du hayon qu’il fait la différence. La lunette est plus verticale, afin de clairement privilégier l’habitabilité et la capacité de chargement. Cette 5008 repose bien évidemment, sur la nouvelle plate-forme STLA Medium, qui peut accueillir tous types de motorisations. Ce type de châssis demande parfois quelques compromis, concernant l’habitabilité ou la capacité de chargement, tout en augmentant le poids. Pour l’habitabilité et le coffre, ce 5008 s’en sort très bien, avec de l’espace pour les jambes au deuxième rang, mais aussi pour la troisième rangée, avec deux sièges confortables. La capacité de chargement varie selon la configuration, avec 259 litres en 7 places, 748 litres en 5 places, et on peut embarquer 1815 litres, avec toutes les banquettes rabattues. Peu importe la motorisation choisie, ce 5008 frisera par contre, les 2 tonnes à vide, et dépassera largement ce poids, en version électrique. On craint pour la réputation de Peugeot, en termes de comportement routier. Le client pourra donc opter pour le bloc 1.2 Hybrid 48V e-DCS6 de 136ch ou l’inédit 1.6PHEV (hybride rechargeable) de 195ch. Trois motorisations électriques font leur apparition sur ce 5008, avec un bloc de 210ch (Batterie de 73kWh et autonomie de 502km), un bloc de 230ch Grande Autonomie (98kWh et 660km), et une version Dual-Motor 4WD de 320ch (73kWh et 500km).

 

20 Mars 2024 : A l’instar de sa petite soeur iD3, l’iD7 s’offre également une déclinaison GTX. Volkswagen mise surtout en Europe, sur la version break Tourer. La grande berline s’offre donc un deuxième moteur, placé lui, sur l’essieu avant. La puissance cumulée atteint 340ch et cette Volkswagen iD7 Tourer GTX, dispose d’une nouvelle batterie de 86kWh. Le constructeur n’a pas encore dévoilé le niveau de performance de cette nouvelle familiale électrique sportive, mais la vitesse maxi sera elle, bridée à 180km/h. Ce véhicule devrait offrir de belles accélérations, mais proposer également une autonomie d’environ 625km. Sa transmission intégrale 4Motion, lui permet de tracter 1400kg de remorque. L’habillage extérieur comprend un bouclier, des bas de caisse, des coques de rétroviseurs et un toit, tous noir, des jantes en 20 pouces Skagen, des logos rétroéclairés, et cinq teintes de carrosserie sont au programme. Dans l’habitacle, les nombreux éléments rouges, donnent un peu de peps à cette iD7 Tourer GTX. Le grand écran central de 12.9 pouces avec système multimédia mise à jour, la commande vocale IDA, et la fonction ChatGPT, ainsi que le grand coffre de 545 litres, sont également de gros atouts pour cette familiale dynamique. Ce véhicule sera disponible à la commande dans quelques semaines, à un tarif approchant les 70 000€.

 

19 Mars 2024 : Audi électrifie un peu plus sa gamme en 2024, avec l’arrivée de cet inédit Q6 E-Tron. Avec ses 4.77m de long, il trouve parfaitement sa place entre le Q4 E-Tron de 4.59m et le Q8 E-Tron de 4.91m. Ce SUV électrique familial, repose sur la toute nouvelle plate-forme PPE du groupe Volkswagen. Cette dernière équipe le Porsche Macan électrique, qui débute lui aussi, sa carrière. L’Audi Q6 E-Tron joue bien évidemment sa propre carte, concernant le style. Le noir laqué, on le retrouve sur le bouclier, les bas de caisse, les montants des portières et sur le pare-chocs arrière. La calandre est en grande partie, obturé. Audi a comme d’habitude, soigné l’éclairage, avec une technologie Matrix à l’avant et OLED à l’arrière, permettant de paramétrer sa signature lumineuse, de huit façons différentes. Dans l’habitacle, on a encore droit à quelques éléments noirs laqués. Puis, on remarque la double dalle numérique, avec une instrumentation de 11.9 pouces pour le conducteur, de 14.5 pouces pour l’écran central, auxquels il faut ajouter, un écran de 10.9 pouces pour le passager. On peut également disposer d’un affichage tête-haute XXL, à réalité augmentée. L’éclairage d’ambiance a particulièrement été soigné, et le client pourra personnaliser l’habillage intérieur, avec des teintes claires, et quelques touches de bois. L’habitabilité semble correcte aux places arrière, et le coffre cube 526 litres. Audi propose également un Frunk de 64 litres, sous le capot avant. Pour la partie technique, pour le moment, on a droit aux versions haut de gamme, Q6 E-Tron Quattro (83 450€) et SQ6 E-Tron Quattro (99 870€). La première profite d’une double motorisation de 388ch, alors que la seconde, atteint 517ch. Cela permet un 0 à 100km/h effectué respectivement en 5.9s et 4.3s. Ces versions 4 roues motrices, seront associées à une grosse batterie NMC de 100kWh, offrant une autonomie comprise entre 625 et 598km. Cette batterie encaisse une charge de 270kW, permettant une recharge rapide de 10 à 80%, en 21 minutes. Enfin, un modèle d’entrée de gamme, typé propulsion, sera disponible un peu plus tard, avec une batterie de 83kWh.

 

18 Mars 2024 : La déjà très méchante Mercedes Classe S 63AMG Performance de 802ch, connaît encore une cure de vitamines, chez Brabus. Jamais suffisamment de puissance pour le préparateur allemand, le V8 4.0L Bi-Turbo développe à présent 740ch, et son unité électrique ajoute 190ch. Résultat, une puissance cumulée de 930ch pour un couple titanesque de 1540nm. Cela devrait suffire à propulser les 2.6 tonnes du monstre, et il ne faut d'ailleurs que 3.2s pour atteindre les 100km/h, la vitesse maximum est-elle, bridée à 290km/h. Un kit carrosserie discret et de bon goût, pour cette Brabus 930S, qui se pare d’éléments aérodynamiques, réduisant la portance à l’avant, augmentant l'appui à l’arrière, et servant à écouler un maximum d'air vers le moteur et le système de freinage. On remarque les énormes jantes, totalement inédites, Monoblock ZM. Enfin, la caisse s’abaisse de 10mm à partir d'une certaine vitesse. Dans l'habitacle, on dispose d'une sellerie spécifique en cuir matelassé, de surfaces recouvertes de microfibre Dinamica, de carbone, et d’aluminium, pour les pédales ou les seuils de portes.

 

17 Mars 2024 : Ce n’est encore qu'un prototype, mais sa commercialisation est prévue pour 2025. Il s'agit du premier SUV urbain 100% électrique de Skoda. Les constructeurs tentent de rendre la voiture électrique, attractive pour les classes populaires. C’est l’objectif de ce Skoda Epic, qui reprend la plate-forme MEB Entry, qui équipera également la future Volkswagen iD2. Ce SUV est très compact, avec seulement 4.10m de long. Son style est assez tranchant, avec comme d’habitude chez Skoda, des angles vifs au niveau des feux, mais avec une carrosserie épurée et tout en rondeur, favorisant l'aérodynamisme. Dans l’habitacle, c'est tout aussi élégant, avec une mini-instrumentation pour le conducteur, un écran central tactile de taille respectable, un chargeur par induction vertical, et un minimum de commandes physiques. La marque tchèque annonce un véhicule habitable malgré sa petite taille, mais c’est surtout le coffre qui impressionne, avec une capacité de chargement de 490 litres. Une version d’entrée de gamme à 25 000€ est à l’étude, mais il faudra se contenter d'une petite batterie LFP de 38kWh, certainement un peu juste en autonomie. Une batterie NMC de 56kWh sera également disponible, permettant de parcourir jusqu’à 400km. Rendez-vous donc en 2025, pour la présentation officielle de cette Epic, future concurrente des Fiat 600e ou Renault 4 E-Tech.

 

15 Mars 2024 : Après 5 ans de carrière, le Volkswagen iD3 s’offre enfin, une version sportive. Elle porte le suffixe GTX, comme ses grandes sœurs iD4, iD5 et iD7. Le style est un peu plus démonstratif, avec un bouclier et un maillage revu, au niveau de l’entrée d'air. Cette Volkswagen iD3 GTX repose sur des jantes de 20 pouces, et dispose d'un toit, de coques de rétroviseur et d'un hayon, de couleur noir brillant. La signature lumineuse est également spécifique. Cette iD3 se dote donc d'un moteur électrique de 286ch, ou de 326ch pour la version Performance, placé, sur le train arrière. La nouvelle batterie de 79kWh offre une autonomie, pouvant aller jusqu’à 600km. Le 0 à 100km/h est effacé respectivement en 6.0s ou 5.6s, selon la motorisation choisie. Cette iD3 bénéficie de série, d’une direction électrique progressive, et la version Performance, ajoute des suspensions arrière multibras, et des barres stabilisatrices. Dans l’habitacle, les sièges Sport badgés GTX et les nombreuses touches de rouge, distinguent cette GTX du reste de la gamme. Le nouvel écran central de 12.9 pouces, est associé au nouveau système multimédia, plus ergonomique, et disposant de la commande vocale IDA, ainsi que la fonction ChatGPT.

 

14 Mars 2024 : Le Porsche Taycan muscle son jeu, avec une version inédite, dénommée Turbo GT. C’est elle qui a fait exploser le record du Nurburgring il y a quelques semaines (7mn07s avec le pack Weissach), dans la catégorie des berlines électriques. Par rapport à une Turbo S, cette Turbo GT s’allège de 75kg, grâce à l’emploi de la fibre de carbone pour certains éléments de carrosserie ou les sièges baquets, à la présence de jantes en alliage forgé de 21 pouces, à la suppression de certaines garnitures dans l’habitacle, et à la disparition de la fonction « Soft Closing ». Attention, on peut ajouter le pack Weissach, quelque peu extrême, qui va supprimer la banquette arrière, une partie du système audio, les tapis, ou l’horloge. Un pack aérodynamique complète ce pack, très sportif, avec notamment, ce gros aileron arrière générant jusqu’à 220kg d’appui. Côté motorisation, cette Porsche Taycan Turbo GT développe 789ch en usage courant, 952ch quand on active le mode Attack, 1033ch avec l’overboost, et 1108ch pendant 2 secondes, lors d’un Lauch Control. La suspension pneumatique adaptative, Active Ride, est montée de série. Ce véhicule sera disponible à partir de 246 538€ en Europe.

 

13 Mars 2024 : Mercedes muscle sa toute nouvelle Classe E, et comme d’habitude, c’est AMG qui s’en occupe. On s’attendait à une motorisation électrifiée, et cette Mercedes Classe E 53AMG, est effectivement une hybride rechargeable. On craignait un simple 4 cylindres, comme sur sa petite soeur, la Classe C. Non, la grande berline fera bien appel à un 6 cylindres en ligne, turbocompressé, qui développe 449ch. Il est associé à une motorisation électrique de 163ch, alimenté par une énorme batterie de 21kWh de charge utile. La bête développe 585ch, et peut même atteindre les 612ch, avec le pack AMG Dynamic Plus. Le véhicule peut se déplacer sur une centaine de kilomètres en mode électrique. Malgré ses deux tonnes à vide, la E 53AMG, abat le 0 à 100km/h en 4.0s, et croise à 280km/h. Système de freinage majoré, transmission intégrale 4Matic+ avec embrayage électromécanique, suspension adaptative, voies élargies, nouvelle calandre panamerica rétro-éclairée, le client profitera également du dernier système MBUX avec la présentation intérieure Superscreen.

 

12 Mars 2024 : L’Audi A3 se refait une beauté en 2024. Cette quatrième génération est apparue en 2020, avec un style relativement agressif. Cette phase 2 en rajoute une petite couche. La nouvelle calandre Single Frame, est légèrement moins haute, mais plus large, et le dessin de la grille évolue, selon la finition. Le bas du bouclier et les écopes fictives, ont également été redessinés. La signature lumineuse devient paramétrable. A l’arrière, on note la présence d’un nouveau pare-chocs, et d’un éclairage légèrement modifié. Deux nouvelles teintes de carrosserie (Rouge progressif et Vert Daytona) sont disponibles. Ce facelift profitera à la version Sportback et Berline 4 portes. Dans l’habitacle, les aérateurs se parent de quelques touches de chrome, une gâchette fait office de levier de vitesse, le conducteur aura droit à un nouvel accoudoir coulissant, le système multimédia MMi est remis à jour, et on peut opter pour un nouvel éclairage d’ambiance (console centrale, porte-gobelet, contre-porte, etc...). Plus surprenant, la berline compacte premium s’offre une nouvelle déclinaison, avec l’arrivée de la version Allstreet. Suspensions et jantes spécifiques, 30mm de garde au sol supplémentaires, un habillage des boucliers et des bas de caisse type alu, des barres de toit, cette Audi A3 Allstreet se donne des airs de crossover. L’Audi A3 Facelift est disponible à la commande en Europe, dès ce mois de mars, mais uniquement avec les blocs 35TFSi et 35TDi, de 150ch. Les modèles hybrides rechargeables arriveront en cours d’année.

 

11 Mars 2024 : Rivian sait faire encore plus petit. Après le R2, présenté il y a deux jours, on vous dévoile le modèle le plus compact de la gamme, le R3. La base technique reste la même, mais l’empattement est réduit de 13cm. Ce Rivian R3 reprend également la face avant du R2, mais la poupe est spécifique. Elle fait penser à une berline compacte à hayon, avec cette lunette inclinée. D’ailleurs, on peut ouvrir uniquement cette lunette, ou le hayon. La grosse barre lumineuse à l’arrière, les énormes jantes avec des pneus à flanc large, le style anguleux de l’engin, ce R3 est vraiment original dans son dessin. Rivian offrira trois types de motorisation électrique, avec une version Propulsion, une version Bi-Moteur à transmission intégrale, et une version Tri-Moteur, pour ajouter des chevaux. Dans sa version la plus puissante, on annonce un 0 à 100km/h en 3.0s, soit des performances de supercar. Aucune donnée technique concernant la batterie ou l’autonomie. Dans l’habitacle, c’est à la fois zen, technologique, et pratique, avec une double boîte à gants. Ce véhicule dispose de 11 caméras et de 5 radars, pour assurer le fonctionnement de toutes les aides à la conduite.

 

              

                    

10 Mars 2024 : La BYD Seal U 100% électrique est arrivée sur le marché européen il y a quelques mois. Avec son très raisonnable bloc électrique de 217ch, sa transmission avant, et son autonomie comprise entre 420 et 500km, elle reste un choix intéressant dans la catégorie des SUV familiaux zéro émission. Si vous n’êtes pas prêt à franchir le pas, pour l'achat d'un véhicule totalement électrique, et si la transmission intégrale a un certain intérêt pour vous, quand il s’agit de se payer un SUV, BYD proposera également une version hybride rechargeable, qui a fait son apparition au Salon de Genève. Cette BYD Seal U DM-i est donc équipée d’un petit 4 cylindres essence de 130ch, associé à un moteur électrique de 204ch sur le train avant, et une unité supplémentaire de 163ch sur le train arrière. BYD n’a pas encore dévoilé la puissance cumulée de l'engin, mais le 0 à 100km/h abattu en seulement 5.9s, annonce une cavalerie plutôt conséquente. La batterie LFP de 18.3kWh, peut déplacer le véhicule sur à peu près 70km en mode électrique, et dispose de la technologie V2L, capable de fournir de l’électricité à des appareils externes. Cette batterie encaisse une charge de 11kW à 18kW, permettant une recharge rapide, en 35mn (30 à 80%). Ce grand SUV de 4.78m, accueille confortablement 5 passagers, et son coffre cube 552 litres. Côté équipements, on peut faire confiance aux chinois, pour nous en offrir, un maximum.

 

09 Mars 2024 : Rivian souhaite élargir sa gamme par le bas. Après le pick-up R1T et le SUV R1S, le constructeur américain proposera son SUV familial, le Rivian R2. Avec ses 4.71m, il est parfaitement adapté au marché européen, où il sera effectivement distribué. Il est plutôt large avec ses 1.90m, mais surtout très haut, avec ses 1.70m de garde au toit. D’ailleurs, on a affaire à un véritable baroudeur 100% électrique. Le style est original, avec ses feux en forme de pilule, au niveau de la face avant, et son design cubique, qui annonce une très belle habitabilité. Ce SUV rajoute un Frunk sous le capot avant. Il est modulable, s’équipe de nombreuses prises électriques, et Rivian propose des accessoires pour vos loisirs et le camping. Un système d’info-divertissement dernier cri, une conduite semi-autonome, une climatisation et un chauffage à distance du véhicule, le système d’alarme Rivian Gear Guard, avec son mode sentinelle, rien ne manque. Pour le moment, ce Rivian R2 annonce une autonomie de près de 550km selon le cycle WLTP, et un 0 à 100km/h effectué en 3.2s, pour le modèle haut de gamme, à trois moteurs électriques.

 

07 Mars 2024 : C’est une énorme révolution dans le monde des Muscle-cars. Dodge a décidé de renouveler sa Charger, un véhicule qui remplacera l’ancienne mouture, dont la base technique datait de 2006. Elle remplacera également l’actuel Challenger. Deux modèles en un, donc, qui seront disponible en 2 ou 4 portes, mais également, en 100% électrique. Ce monstre dispose toujours d’un gabarit impressionnant, avec ses 5.25m de long et ses 2.03m de large. Ce véhicule est aussi imposant qu’une limousine européenne. Le style a été heureusement sauvegardé, avec un look néo-rétro qui nous ravit. Ce Dodge Charger repose sur la nouvelle plate-forme Stellantis, STLA Large. Plus de V8 pour les versions thermiques, le client friand de sans-plomb, devra se contenter d’un V6 3.0L Bi-Turbo, qui développe 430 ou 550ch, selon la version choisie. Mais, Dodge avait promis également une Charger 100% électrique, prénommée Daytona. Un moteur par essieu, une transmission intégrale de série donc, une puissance de 500ch pour la Daytona R/T et 680ch pour la Daytona Scat Pack, le 0 à 100km/h est avalé respectivement, en 4.7s et 3.3s. Le tout est associé à une batterie de 100.5kWh, qui encaisse une charge maximum de 350kW. On peut s’attendre à une recharge rapide de 5 à 80%, en 30mn. L’autonomie varie elle, de 510 à 415km. Un générateur de sons « Fratzonic Chambered », proposera une sonorité artificielle, qui s’adapte au mode de conduite. L’habitacle se veut plus moderne que la génération actuelle. L’écran central de 12.3 pouces est disponible de série, mais l’instrumentation numérique mesure 10.25 ou 16 pouces, selon le niveau de finition. Pour distinguer une Charger thermique d’une Charger électrique, il faut regarder du côté du capot avant, avec un passage aérodynamique pour le modèle électrifié, et un capot plein, pour le modèle essence.

 

06 Mars 2024 : Le Hyundai Ioniq 5, connaît déjà quelques évolutions, après sa courte carrière de 3 ans. Peu de changements esthétiques, la marque Coréenne a revu le dessin des boucliers, avec des volets actifs qui sont à présent noirs laqués à l’avant. Un peu moins de stries sur les pare-chocs, qui perdent un peu en originalité. Hyundai l’équipe d’un becquet arrière plus long de 5cm, afin d’améliorer l’aérodynamisme. De nouvelles jantes semi-carénées, sont également au programme. Une version N-Line, avec des jantes en 20 pouces, des bas de caisse, et une face avant spécifique, vient enrichir la gamme. Dans l’habitacle, Hyundai revoit la disposition ou la forme des commandes, le chargeur par induction change de place, et le volant passe de deux, à trois branches. Côté technique, ce Hyundai Ioniq 5 dispose d’un châssis rigidifié, et de nouveaux renforts de caisse, profitant au comportement routier et à la sécurité passive. Il faut s’attendre également à une autonomie en hausse, avec un Ioniq 5 qui troque sa batterie de 77kWh, par une unité de 84kWh.

 

05 Mars 2024 : Après la mise en lumière de sa toute nouvelle R5 au Salon de Genève, Renault se devait d’annoncer les différentes finitions à disposition, et les tarifs de sa citadine 100% électrique. Pour le moment, et avant l’arrivée de séries spéciales (Roland Garros, Initiale ou Turbo), le client aura le choix, entre une entrée de gamme Equilibre, une Evolution, une Techno, et une version haut de gamme, Iconic 5.


La liste d’équipements de série, comprend sur la finition Equilibre, un petit afficheur central, un support de smartphone, une instrumentation numérique de 7 pouces, les applications Smartphone, les jantes en 18 pouces avec enjoliveurs, le capteur de pluie et de luminosité, le chargeur embarqué AC de 11kW, les poignées de portes ou rétroviseurs noirs, et le radar de recul. Cette finition ne sera disponible, que sur le modèle de 95ch, avec batterie de 40kWh. La recharge rapide n’est pas disponible.


La finition Evolution ajoute, la recharge rapide de 80kW sur la 120ch, et de 100kW sur la 150ch, l’écran central de 10 pouces, la recharge bi-directionnelle V2G et V2L, les projecteurs à LED adaptatifs, et le démarrage mains libres.


La finition Techno ajoute, les jantes alu en 18 pouces, l’instrumentation numérique de 10 pouces, la caméra de recul, le système multimédia Open R-Link Google, le chargeur par induction, les rétroviseurs électriques dégivrants, l’indicateur de puissance de la batterie sur le capot ou l’Active Driver Assist.


La finition Iconic 5 ajoute, l’assistant de parking semi-autonome, les radar av et latéraux, les sièges et volant chauffants, et la teinte bi-ton de la carrosserie.


Des accessoires et des stickers, seront disponibles en concession, lors de votre achat.

 

Les modèles disponibles à la commande :
Equilibre 95ch 40kWh à 24 000€TTC
Evolution 120ch 40kWh à 26 000€TTC
Evolution 150ch 52kWh à 29 000€TTC
Techno 120ch 40kWh à 28 000€TTC
Techno 150ch 52kWh à 31 000€TTC
Iconic 5 120ch 40kWh à 31 000€TTC
Iconic 5 150ch 52kWh à 34 000€TTC

 

04 Mars 2024 : La Fiat Panda est devenue une icône du monde automobile, et la popularité de sa petite soeur, la 500, n’a pas de prise sur elle. Fiat renouvellera donc sa Panda cette année, et cette nouvelle mouture reposera sur la même base technique que sa cousine, la Citroën C3, tout juste dévoilée. Ce sera donc un modèle micro-hybride ou 100% électrique, avec un gabarit bien plus généreux. Fiat a décidé néanmoins, de faire perdurer la génération actuelle de la Panda. Cette dernière changera de patronyme, et s’appellera Pandina, pour petit Panda. Toujours aussi mignonne, cette Fiat Pandina bénéficiera d’un certain nombre de modifications. Elle s’adaptera aux nouvelles normes de sécurité GSR2, et l’équipement se fait plus moderne. Instrumentation numérique de 7 pouces, écran central tactile de même taille, les applications Androïd Auto et Applecarplay, les feux de route et croisement automatique, le régulateur de vitesse, l’aide au maintien dans la voie, elle proposera également une nouvelle teinte de carrosserie Jaune Positano, un toit noir contrastant, ou une finition blanche pour la planche de bord, selon les goûts du client. Enfin, sous le capot, le petit 3 cylindres 1.0L Micro-Hybride de 70ch, fait de la résistance.

 

02 Mars 2024 : Cette Maserati GranCabrio 2024, est l’archétype même, de l’élégance à l’italienne. Elle dérive bien évidemment du coupé GranTurismo sortie l’année dernière. Long capot plongeant, optiques avant qui épouses les ailes, une calandre très expressive, une garde au toit basse avec ses 1.37m, ce joli cabriolet attire le regard. Cette Maserati est donc une 2+2, qui promet un espace suffisant pour les jambes à l’arrière. Elle s’équipe d’une capote en toile, disponible en cinq couleurs (noir, bleu, rouge, rouge anodisé, jaune), qui s’enlève en 14s, et se remet en place en 16s. Le coffre, déjà très petit sur le coupé, devient riquiqui sur ce cabriolet, avec une contenance comprise entre 131 et 172 litres. La planche de bord est tout aussi magnifique, en mêlant classicisme et nouvelles technologies. Une instrumentation numérique et un écran central de 12.3 pouces, Maserati ajoute un écran supplémentaire de 8.8 pouces en bas de la console centrale, pour les fonctions de confort. La petite horloge digitale, est à présent paramétrable. Le véhicule est personnalisable à l’envie. Sous le capot, on a droit au V6 3.0L Bi-Turbo Nettuno, qui équipe la supercar MC20. Il développe 550ch et 650nm de couple, et s’associe à une boîte automatique à 8 rapports, ainsi qu’à la transmission intégrale. Le 0 à 100km/h est alors abattu en 3.6s et le véhicule croise à 316km/h en pointe. Une version Cabriolet Folgore, 100% électrique, complétera la gamme dans quelques mois. On disposera de trois moteurs électriques cumulant 761ch. La batterie de 83kWh net, permettra une autonomie très raisonnable de 400km.

 

01 Mars 2024 : De nombreux constructeurs occidentaux sont absents au Salon de Genève, et ce sont les marques chinoises qui en profitent, pour présenter leurs nouveaux modèles. Le nouveau leader de la voiture électrique, BYD, lance sa toute nouvelle marque premium, Denza. Pour le moment, il y aura deux modèles dans la gamme, avec le monospace de luxe D9, et le SUV familial N7. On s’intéresse aujourd’hui, au Denza D9, qui impose le respect par ses mensurations et son look des plus statutaires. Denza était encore détenu il y a quelques années, par BYD et Daimler-Benz, à 50/50. Le constructeur allemand n’a plus que 10% des parts aujourd’hui. BYD a décidé de développer sa filiale, avec ce D9. Long de 5.25m et équipé d’une calandre monstrueuse, il impose le respect. Ce véhicule sera disponible en hybride, mais surtout en électrique, avec de meilleures chances de se faire une place en Europe. Une version 2 roues motrices traction de 312ch et 360nm, représentera l’entrée de gamme, alors qu’une version 4 roues motrices de 373ch et 470nm, offrira un surplus de sécurité et un surplus de performances (0 à 100km/h en 6.9s). Avec une énorme batterie de 103kWh, Denza annonce une autonomie comprise entre 510 et 530km. Véritable salon roulant, les 7 passagers profiteront du système multimédia Denza Link 5G. A l’avant, on retrouve une instrumentation numérique de 10.25 pouces, un affichage tête-haute de 12 pouces, un grand écran central de 15.6 pouces, et de deux écrans supplémentaires à l’arrière. Commande vocale intelligente, conduite semi-autonome de niveau 2, on peut aussi opter pour le stationnement automatique télécommandé, ou la conduite semi-autonome L2+, avec changement de voie automatique (5 radars à ondes et 12 radars à ultrasons). Sur le marché chinois, ce véhicule est actuellement disponible entre (équivalence en euros), 51 500 et 60 800€.

 

29 Février 2024 : L’une des voitures les plus désirables du Salon de Genève 2024. Après la EVO37 sortie en 2021, Kimera enchaîne avec cette EVO38, qui ajoute de la puissance, et les 4 roues motrices. Ce véhicule de 4.36m, dispose d’une structure tubulaire en fibre de carbone, et d’une carrosserie, sculptée dans ce même matériau. Le gros 4 cylindres de 2150cm3, en position centrale arrière, développe 600ch et 580nm (505ch sur la EVO37). Le client peut choisir entre une boîte manuelle à 6 rapports, ou une transmission séquentielle. La transmission intégrale ajoute une centaine de kilos à ce monstre, mais le poids de seulement 1100kg, ne sera pas un problème côté performances. La Kimera EVO38 sera produite à 38 exemplaires, à un tarif qui devrait avoisiner les 600 000€.

 

29 Février 2024 : Première hybride rechargeable de la gamme Mac-Laren, l’Artura enlève le haut en 2024. Pour l’occasion, la puissance passe de 680 à 700ch. Ce beau jouet est toujours équipé du V6 3.0L Bi-Turbo, qui passe de 585 à 605ch, auquel on ajoute un moteur électrique de 95ch. La batterie de 7.4kWh permet de rouler 33km en mode zéro émission. Ce surplus de puissance bénéficiera également au coupé. Ce qui différencie cette Mac-Laren Artura Spider, c’est son toit amovible, entièrement électrique, qui pèse 62kg, et qui peut s’ouvrir et se fermer en 11 secondes. Le client pourra également opter, pour l’option en verre électrochrome. Le poids de cette supercar reste néanmoins contenu, avec ses 1560kg à vide. Le 0 à 100km/h en 3.0s et ses 330km/h en pointe, en font une des sportives, les plus excitantes du moment.

 

28 Février 2024 : En ce qui concerne les citadines compactes full hybrides, le choix est très restreint sur notre marché. On a droit à la très populaire Toyota Yaris HSD (116ch) construite à Valenciennes, ou la Renault Clio E-Tech (145ch) qui est elle, fabriquée en Slovénie. Les chinois sont sur le plan d’étoffer un peu la catégorie. La MG 3 a donc officiellement été présentée au Salon de Genève. Ce modèle inédit en Europe(sauf en Angleterre), repose sur une toute nouvelle plate-forme. Son objectif premier, est de conquérir le vieux continent, et elle en a largement les moyens. On a affaire à une citadine compacte de 4.12m, qui propose un style plutôt consensuel, avec un capot plongeant type MG4, des feux en triangle, une grosse calandre en partie basse, entourée d’un élément couleur carrosserie, des nervures de carrosserie très marquées de profil, et un popotin très classique, mais élégant. L’habitacle est tout aussi consensuel, mais l’instrumentation numérique de 7 pouces, le grand écran central de 10.25 pouces, et les nombreux équipements de série (caméra de recul, régulateur de vitesse adaptatif, maintien dans la voie actif, Applecarplay, Androïd auto), donneront le sourire. Le coffre cube lui, 293 litres. Le meilleur, c’est sous le capot que ça se passe, avec un tout nouveau bloc hybride, qui se compose d’un moteur thermique 4 cylindres de 1.5L à cylcle Atkinson qui développe 102ch (128nm de couple), et d’un moteur électrique de 136ch (250nm) associé à une batterie de 1.7kWh. La puissance cumulée de 195ch, permet à cette MG 3, d’avaler le 0 à 100km/h en 8.0s, et les reprises sont tout aussi convaincantes. La marque sino-anglaise, annonce une consommation de 4.4L au 100km, pour des rejets de CO2 de 100g/km. Le tarif de base de 20 000€ va finir de convaincre le chaland, tout comme la garantie de 7ans ou 150 000km.

 

 

            

27 Février 2024 : Ca y est, la Renault 5 E-Tech Electric se dévoile enfin, officiellement. Plus vraiment de mystère au niveau du look, pour cette mini-citadine, qui compte faire des ravages dans la catégorie. Elle repose sur la nouvelle plate-forme CMF-B EV, avec un empattement de 2.54m, et une longueur très contenu de 3.92m. A titre de comparaison, c’est 13cm de moins qu'une Clio, et même 17cm de moins, qu'une Zoe. Très compacte, avec les 4 roues en 18 pouces, positionnées aux quatre coins du véhicules, elle se donne des allures de sportives. On retrouve évidemment tous les gimmicks stylistiques des Renault 5 et Supercinq, avec les optiques carrés, la fine calandre, et les feux arrière qui épousent la lunette et le hayon. L’extracteur d'air sur le capot, du modèle originel, a été remplacé par un élément en plastique noir, avec indicateur lumineux en forme de 5, pour la charge de la batterie.

 

 

Dans l'habitacle, la planche de bord s’inspire également du passé. On a droit à un bandeau matelassé sur la planche de bord, à un ciel de toit capitonné, et à des sièges en pétale. Le véhicule est bien évidemment ultra-moderne, avec une instrumentation de 7 ou 10 pouces, auquel on ajoute un écran central de 10 pouces de série. Le système multimédia Open R-Link, est associé à un avatar Reno, faisant appel à une reconnaissance vocale et à l’intelligence artificielle ChatGPT. L’habitabilité ne semble pas exceptionnelle aux places arrière, mais on peut embarquer trois personnes, contrairement à ses concurrentes (Fiat 500e ou Mini Cooper Electric), et le coffre cube un bon 326 litres.

 

 

Bref, cette Renault nous réserve un nombre incalculable de surprises. Pour mouvoir l'ensemble, le client choisira soit, un bloc électrique de 95, 120 ou 150ch. Une petite batterie de 40kWh pour les deux premières versions, et une batterie de 52kWh pour le bloc le plus puissant. L’autonomie est respectivement de 300 ou 400km. En 2024, le constructeur français ne proposera que les modèles haut de gamme Techno ou Iconic 5, avec moteur de 150ch et batterie de 52kWh. Les versions d'entrée de gamme, ne débarqueront qu'en 2025, à un tarif approchant les 25 000€.

 

26 Février 2024 : Porsche renouvelle sa gamme d’hybrides rechargeables, pour sa Panamera. Si vous n’avez pas forcément envie d’opter pour la terrible V8 Turbo e-Hybrid de 680ch, le constructeur allemand propose les versions 4 E-Hybrid et 4S E-Hybrid, totalement remaniées en 2024. Dans les deux cas, on retrouve le V6 2.9L Turbo avec un nouveau moteur électrique à rotor interne, qui développe une puissance cumulée de 470 ou 544ch, selon le modèle. Le 0 à 100km/h est abattu respectivement en 4.1s ou 3.7s. La batterie est plus imposante, avec une capacité de 25.9kWh. Cela permet de parcourir au maximum, 96km en mode full électrique. Porsche a retravaillé également l’amortissement, avec de série, une suspension adaptative et le système PASM, avec amortisseurs à deux valves. En option, on peut ajouter le châssis Porsche Active Ride. Bref, cette berline sportive, peut garder une assiette constante, avec une absence de mouvements de caisse. Il faut compter sur un tarif de base, de 125 000€ pour la Porsche Panamera 4 E-Hybrid et 140 500€ pour la 4S E-Hybrid.

 

24 Février 2024 : Citroën, est-il devenu le parent pauvre du groupe Stellantis ? Avec pas mal de retard, les Citroën C4 et C4 X, auront enfin le privilège de disposer de la nouvelle motorisation 1.2 PureTech. Moteur polémique au niveau du service après-vente, le groupe a totalement revu sa copie, avec un bloc moteur totalement inédit, de nouvelles pièces mobiles, une distribution par chaîne, un cycle de fonctionnement Miller, un turbo à géométrie variable, et une micro-hybridation comptant un bloc électrique Emotors de 28ch et 55nm de couple, pouvant tracter le véhicule sur de courtes distances. On ajoute à ça, la révolutionnaire boîte e-DCS6, avec double rapport de pont, d’origine Punch Powertrain. Bref, cela annonce une puissance de 136ch, un couple de 230nm, et des consommations réduites de 20%. On espère juste une fiabilité au top pour ce nouveau moteur, qui représentera le gros des ventes du groupe Stellantis. Avec des rejets de CO2 de 107g/km, pas de malus écologique au programme, mais un surcoût de 1500€ en Europe, par rapport à l’ancien bloc.

 

22 Février 2024 : Véhicule électrique le moins cher du marché, la Dacia Spring se renouvelle en 2024. Attention, pour des raisons de coût, la base technique est inchangée, avec la même plate-forme et les mêmes motorisations. Effectivement, cette citadine embarque toujours un bloc électrique de 45 ou 65ch, associé à une petite batterie de 26.8kWh. L’autonomie annoncée est de 220km. Le client peut se contenter du chargeur embarqué de 6.6kW, ou opter également, pour l’option CCS, et sa charge maxi de 30kW. Petite nouveauté, la version haut de gamme Extreme, propose une fonction V2L et un adaptateur 240V pour la prise de recharge. Le véhicule peut alors fournir de l’énergie à d’autres appareils.

 

 

Pour cette seconde génération, la Spring profite d'un tout nouveau look, avec de nouveaux panneaux de carrosserie, à l’exception du pavillon. On retrouve le style du nouveau Duster, avec une calandre et un bouclier, totalement redessinés. Les ailes et les portières, évoluent dans leur dessin, mais ne transfigurent pas le profil de cette Spring. La partie arrière est méconnaissable. Un design excessivement chargé, on a droit à de nouveaux feux en Y, à des feux de recul un peu trop visibles, qui contraste avec un énorme bandeau noir. Le bouclier, est lui, très massif. Les jantes en 15 pouces sont disponibles dès le deuxième niveau de finition, et des stickers peuvent habiller les boucliers, en finition Extreme.

 

 

Dans l’habitacle, cette Spring fait sa révolution, avec une planche de bord, au style carré, une instrumentation numérique de 7 pouces, et un écran de 10.1 pouces, en option. En version d’entrée de gamme, votre smartphone servira d’écran central, via une application. Pas de miracle côté habitabilité, avec ce véhicule qui mesure toujours 3.70m de long. La place pour les jambes à l’arrière est comptée, mais le coffre dispose d’une capacité de chargement très honorable, de 308 litres. Un espace supplémentaire est disponible sous le capot avant, sous forme d’un « Frunk », en accessoire.

 

21 Février 2024 : Après la berline, Volkswagen présente la version break de son iD7. Décidément, on commence à trouver quelques breaks électriques sur le marché, comme l’inédite BMW i5 Touring. Si vous n’avez pas forcément un budget à rallonge, on peut-être sur que cette Volkswagen iD7 Tourer, est une super alternative. Avec ses 4.96m, la capacité de chargement est généreuse, avec 545 litres en configuration normale, 605 litres, avec la banquette arrière à la verticale, et 1714 litres, quand on la rabat entièrement. Avec son empattement géant de 2.97m, les passagers arrière seront aux anges, et la climatisation trizone, est de série. Rien ne change bien sûr du côté de la planche de bord, avec une mini-instrumentation de 5 pouces, un affichage tête-haute à réalité augmenté, et un grand écran central de 15 pouces. Reste à tester l’ergonomie, de ce nouveau système d’info-divertissement. Pour le moment, cette Volkswagen iD7 Tourer, sera disponible avec une motorisation électrique de 286ch et 545nm de couple, avec batterie Pro de 77kWh net (autonomie de 600km et charge maxi de 175kW) ou Pro S de 86kWh net (autonomie de 675km et charge maxi de 200kW).

 

20 Février 2024 : Remise à jour obligatoire pour les Dacia Sandero, Sandero Stepway et Jogger. Peu encline, à barder leurs modèles, d’aides électroniques de toute sorte, Dacia doit tout de même faire face aux nouvelles normes GSR2 (global safety regulation). Un certain nombre d’équipements de sécurité, deviennent obligatoires, en juillet 2024. On verra donc apparaître, des équipements de sécurité actives ou passives, dès le premier niveau de finition. On parle là, d’un enregistreur de données en cas d’accident, du lecteur de panneaux avec alerte de vitesse, d’une alerte de franchissement de ligne, d’un maintien actif dans la voie, du radar de parking arrière, de l’alerte de vigilance du conducteur, du détecteur de luminosité, et du freinage automatique d’urgence, avec détecteur de piétons et de cyclistes. Le conducteur aura néanmoins la possibilité de déconnecter certaines aides, grâce au bouton Safety, sur le tableau de bord. Le constructeur roumain ajoutera également quelques coquetteries à sa gamme. Le Sandero bénéficiera d’une nouvelle finition haut de gamme Journey, avec jantes en 16 pouces, antenne requin, ouverture des portes et démarrage main libre, caméra de recul, ou climatisation automatique. Le Sandero Stepway, propose lui, une nouvelle teinte beige Safari, de nouvelles jantes Randia Park, et de nouveaux stickers. Le Jogger en version full hybride, dispose d’une nouvelle instrumentation TFT de 7 pouces, une fonction « e-save » qui permet de garder 70% de la charge de la batterie, et de nouveaux stickers. Enfin, deux nouvelles teintes de carrosserie seront disponibles sur toute la gamme, avec un gris Schiste ou un vert Cèdre.

 

19 Février 2024 : Nissan vient tout juste de restyler son Juke. J’ai beau analysé les moindres détails de cette carrosserie, rien n’a changé sur ce Juke II. Sorti en 2019, le SUV urbain, dispose toujours de ce look original et musculeux. La marque nippone, propose néanmoins, de nouvelles jantes optionnelles, et de nouvelle teintes de carrosserie, comme le blanc nacré, le noir Kuro ou le jaune Tonic. Dans l’habitacle par contre, ce Nissan Juke 2024, fait peau neuve. Plus de modernité, avec enfin, une instrumentation numérique 12.3 pouces, et un écran central, qui passe de 8 à 12.3 pouces. A l’instar du Hyundai Kona, le Nissan Juke est donc le deuxième B/SUV, a proposé de si grands écrans. La casquette du tableau de bord, enveloppe ces deux éléments. Dommage, les trois petits aérateurs ronds disparaissent, au profit de deux aérateurs rectangulaires. C’est un peu moins fun. Connectivité Applecarplay et Androïd auto sans fil, nouvelle commande vocale avec langage naturel, possibilité de regarder une vidéo à l’arrêt, ce Juke a largement rattrapé son retard technologique. Le système de maintien actif dans la voie ou la caméra de recul, sont des équipements de série, à présent. Ce Nissan Juke est toujours disponible, avec deux motorisations. On peut choisir le bloc 3 cylindres 1.0DiG-T turbo essence de 114ch avec boîte manuelle ou automatique DCT7 , ou le bloc full hybride de 143ch, qu’il partage avec son cousin, le Renault Captur.

 

17 Février 2024 : Adieu aux petites sportives du segment B. Les constructeurs français ont déjà mis un trait sur cette catégorie, et il en sera de même pour Ford par exemple. Le constructeur américain n’est pas vraiment le champion de l’électrification, et son intérêt pour le continent européen, est plutôt limité, avec une gamme assez restreinte. La marque à l’ovale, nous dévoile donc, une série limitée, pour son SUV urbain sportif. Ce Ford Puma ST 200 Last Edition, profite pour la dernière fois, du 3 cylindres 1.5L Turbo de 200ch et 320nm de couple. Pour la France, la marque a réservé 100 exemplaires. Pour différencier cette série limitée, Ford a rajouté le pack extérieur noir black, d’un hayon électrique de série, des liserés rouge, d’une plaque gravée sous l’écran central tactile, la connectivité SYNC3, un différentiel à glissement limité, un launch control, et du maintien dans la voie actif. Cette Puma ST200 est toujours dans le coup côté performances, avec un 0 à 100km/h avalé en 6.7s, et ses 220km/h en pointe.

 

15 Février 2024 : Très populaire en Europe, la Skoda Octavia est la seule berline tricorps du segment C. En France, c’est surtout la version break (Combi) qui fait fureur. Rapport qualité/prix très intéressant, l’Octavia est depuis des lustres, le modèle le plus vendu du constructeur Tchèque. Pour cette quatrième génération (2020), l’heure du restylage a sonné. La différence la plus flagrante, vient de ces nouveaux blocs optiques, qui épousent la calandre. La signature lumineuse est également plus agressive. Les modifications concernant les boucliers ou les prises d’air, passent presque inaperçues. Elégante, elle est aussi, dans l’habitacle, avec une planche de bord qualitative, une instrumentation numérique de 10.25 pouces, et un écran central mesurant 10 ou 13 pouces selon le niveau de finition, contre 8 ou et 10 pouces actuellement. Skoda annonce une commande vocale, avec intelligence artificielle chatGPT, prévue dans quelques mois. Plusieurs teintes supplémentaires pour l’habillage intérieur, une habitabilité confortable, un coffre variant de 600dm3(berline) à 640dm3 (Combi), une liste d’équipement plus généreuse (stationnement à distance ou semi-autonome, nouveau chargeur par induction 15W, port USB-C 45W), c’est presque un sans-faute pour cette Octavia. Sous le capot, le 3 cylindres 1.0TSi 110ch, est remplacé par un plus vaillant 4 cylindres 1.5TSi de 116ch (BVM ou MHEV DSG7). Une version 1.5TSi MHEV DSG7 de 150ch et un 2.0TSi DSG7 4WD de 204ch, sont également disponible au catalogue. Les plus sportifs opteront néanmoins pour le modèle RS, avec son 2.0TSi, qui passe de 245 à 265ch, comme sur la Golf GTi. Bien évidemment, le bloc diesel 2.0TDi de 116 ou 150ch, semble être toujours, une bonne alternative.

 

14 Février 2024 : Renault lève définitivement le voile sur son Rafale. Ce SUV coupé sera le fer de lance de la marque, avec son positionnement haut de gamme. Si elle repose sur la même base technique que l’Austral ou l’Espace, ses voies ont été par contre, élargies, son amortissement est spécifique et ses jantes de grande taille (20 ou 21 pouces), sont de série. Le Renault Rafale se veut donc, plus dynamique. Il mesure 4.71m de long, soit un centimètre de moins que l’Espace, mais 20cm de plus que l’Austral. Sa ligne plutôt élancée pour un crossover, sa lunette arrière très inclinée, sa calandre ornée d’une multitude de losanges, ses feux arrière qui s’étirent sur le hayon, son design est dans l'air du temps. Dans l'habitacle, un maximum de matériaux recyclés ou durables, comme le textile et l’alcantara pour les sièges, ou du liège noir et de l’ardoise, pour le mobilier, rien n'est laissé au hasard. En prime, Renault lui offre, un toit panoramique SolarBay, avec une technologie polymère à cristaux liquide, qui opacifie le vitrage à l’envie. Les passagers arrière sont gâtés, avec un grand accoudoir central, intégrant deux porte-gobelets et des prises USB-C. Sous le capot, on retrouve bien évidemment le bloc 1.2TCe full Hybride de 200ch. Renault proposera également une version hybride rechargeable de 300ch à transmission intégrale, dont les caractéristiques techniques, restent à découvrir. Il sera disponible en concession dans quelques mois, à un prix d’accès de 45 000€TTC, en France.

 

13 Février 2024 : Pour une certaine catégorie de personnes, les loisirs n’ont pas de limites de budget. Pour celui qui s’offrira cette Pagani Huayra R Evo, l’argent n’est définitivement plus un problème. Ce monstre est réservé à la piste, et des pilotes professionnels sont à votre service, lors des sorties sur circuit. Elle s’inspire des prototypes d’endurance, avec une longue queue. Les ingénieurs ont surtout soigné l’aérodynamisme, très complexe, sur cette Huayra R Evo. Ventilation pour les frein, le moteur, une lame avant allongée de 10cm, des bas de caisse redessinés, un arrière-train agrandi de 19cm, un aileron avec stabilisation centrale, et un diffuseur arrière pour réduire la traînée, la charge aérodynamique à 320km/h, dépasse le poids du véhicule (1060kg à sec). Pagani l’a même équipée, de deux ouvrants sur le toit, transformant cette bête, en décapotable. Aucune incidence sur l’aérodynamisme, bien au contraire, cette découvrable doit amplifier les sensations de conduite. Le V12 6.0L Bi-Turbo d’origine AMG, atteint les 900ch et son couple est de 770nm. Vitesse de pointe de 350km/h, pneus slick Pirelli P Zero, freinage carbone céramique avec plaquettes de compétition, boîte de vitesse séquentielle à 6 rapports, embrayage de course, cette machine cache encore de nombreux secrets. Le tarif est une véritable énigme, et on vous invite donc à passer la commande, pour plus de précisions.

 

12 Février 2024 : Nouvelle génération ou profond restylage, Aston-Martin nous présente sa Vantage 2024, qui connaît de sacrées évolutions, par rapport au modèle de 2017. Pourtant, cette supersportive, reprend la même base technique, mais les voies ont été élargies, avec 3cm de plus en largeur. Le véhicule prend également 3cm en longueur. Le système de freinage est renforcé, et on va très vite comprendre pourquoi. Cette Aston-Martin Vantage, se dote d’une nouvelle suspension adaptative Bilstein DTX, et de jantes en alu forgé de 21 pouces. Le V8 4.0L Bi-Turbo d’origine AMG, passe de 510 à 665ch, et le couple progresse dans les mêmes proportions, en passant de 685 à 800nm. On comprend mieux, le gros travail effectué sur le châssis, les trains roulants, ou le différentiel électronique. La boîte automatique à 8 rapports, à la distribution finale raccourcie, permet un 0 à 100km/h en 3.5s, et la vitesse maxi est de 325km/h. Pas véritablement très populaire, la face avant est totalement remodelée, et on revient à une calandre plus classique, dans l’esprit de la marque. Même topo pour les feux, bien plus volumineux dans leur dessin. Dans l’habitacle, le constructeur anglais a redessiné toute la planche de bord, avec une présentation plus moderne, dans l’esprit de sa grande soeur, DB12. De série, la Vantage propose une connectivité 4G, toutes les applications modernes, les projecteurs LED adaptatifs, les sièges sport chauffants, et un système audio 11HP de 390W. Il faudra débourser près de 200 000€, hors malus de 60 000€ bien sûr.

 

                       

11 Février 2024: Alors que des prototypes, copieusement camouflés, parcourent les routes, Abarth a eu l'étrange idée de dévoiler la première photo officielle de sa 600e. Il s'agit bien évidemment d'un montage photo, avec une Abarth 600e entrain de drifter. On rappelle que cette dernière sera une pure traction. Elle disposera d’un bloc moteur électrique de 240ch, associé à un différentiel mécanique à glissement limité, afin de passer toute la puissance au sol. Ce SUV urbain, abandonne justement le côté SUV, avec une caisse sévèrement rabaissée et des jantes surdimensionnées. Deux modèles du groupe Stellantis, devraient profiter de cette mécanique. On aura droit dans les mois qui viennent, à l’Alfa-Roméo Milano, et à la Lancia Ypsilon HF.

 

09 Février 2024 : Mini mise énormément sur sa nouvelle Cooper en 2024. Le constructeur anglo-allemand, nous a dévoilé il y a quelques mois, les versions électrifiées. On rappelle que ces dernières, reposent sur une plate-forme spécifique, prévue pour les VE, et sont produites en Chine, en partenariat, avec Great Wall Motor. Aujourd’hui, on va s’intéresser aux modèles thermiques, qui reprennent elles, la plate-forme UKL, de l’ancienne génération. Malgré des bases techniques différentes, les Mini Cooper thermiques et électriques, se ressemblent énormément. Les Mini Cooper E et Cooper SE, disposent de motorisations électriques développant respectivement, 184 et 218ch. Les versions thermiques, Cooper C et Cooper S, développent 156 et 204ch. La Cooper C se dote du bloc 3 cylindres 1.5L Turbo, alors que la Cooper S, propose un 4 cylindres 2.0L Turbo. Les deux versions ne traînent pas en route, avec un 0 à 100km/h avalé en 7.7s ou 6.6s. Les tarifs en Europe, seront compris entre 29 500 et 42 340€, hors malus écologique (compris entre 400 et 2049€).

 

        

08 Février 2024 : Après la Série 5, sans surprise, BMW nous dévoile aujourd’hui la version break. Ligne tendue et de nombreux galbes, cette BMW Série 5 Break, semble massive et dynamique. Dans l’habitacle, rien ne change bien évidemment, et le constructeur nous annonce une sellerie intégrale en cuir Vegan, de série. Avec son empattement de 3.00m, pas de soucis à se faire pour l’habitabilité aux places arrière, et le coffre encaisse 570 litres de bagages. Afin d'avoir l'esprit tranquille côté autonomie, vous pouvez choisir les classiques 520d ou 520d xDrive, avec un 4 cylindres diesel micro-hybride 48V de 197ch. Il faudra encore attendre, pour profiter de motorisations thermiques, plus prestigieuses. Bien sûr, ce break sera disponible, comme la berline, en version 100% électrique. On a droit à l'i5 eDrive 40 de 340ch, ou à l’i5 M60 xDrive de 601ch. Les autonomies varient de 560 à 445km. Si le véhicule est chargé à bloc, la suspension pilotée peut relever le popotin de l’engin, afin de corriger l’assiette du véhicule. Ca reste une BMW avant tout, avec un comportement routier que l'on imagine, exceptionnel. Quant au tarif, il faudra débourser en Europe, pour le moment, entre 66 600€ (520d) et 109 000€ (i5 M60).

 

07 Février 2024 : On peut s’attendre à de grosses évolutions techniques, concernant les véhicules électriques dans les années qui viennent. Il y a quatre ans, Porsche présentait son premier modèle 100% électrifié, le Taycan. Ce dernier évolue dans les grandes largeurs, pour ce millésime 2024. Il y a quelques semaines, la version Turbo S nous montrait déjà tout son potentiel sur le Nurburgring. Porsche dévoile aujourd’hui, la fiche technique complète de son Taycan Facelift. Au niveau esthétique, la face avant se pare de nouveaux feux, et les prises d’air latérales, se font plus discrètes. A l’arrière, pratiquement, aucun changement, mais le client peut opter pour une inscription Porsche, qui s’éclaire en rouge. Dans l'habitacle, l'interface du système multimédia est remise à jour, et l'équipement de série est plus généreux, avec notamment, la direction à assistance progressive, la suspension adaptative, le sélecteur de modes de conduite au volant, une assistance au stationnement, ou les sièges avant chauffants. Taycan, Taycan S, Taycan Turbo ou Taycan Turbo S, les puissances varient de 408 à 952ch. Pour la version la plus sportive, la puissance en continue, est de 775ch, avec un mode « Push to Pass » offrant 870ch lors des dépassements, ou encore, une fonction Overboost de 952ch, pour les démarrages canons. Dans ce cas, le 0 à 100km/h est effectué en 2.4s. La batterie optionnelle (Performance Plus) est plus légère, dispose d’une capacité passant de 93 à 105kWh Brut, et encaisse une charge maximale de 320kW (+50kW). Selon les versions, l’autonomie varie de 474 à 558km avec la batterie standard, et de 613 à 678km, avec la batterie Performance Plus. Toutes ces modifications seront disponibles, sur le Taycan, le break Taycan Sport Turismo, ou le crossover Taycan Cross Turismo.

 

06 Février 2024 : C’est sans doute le chant du cygne, pour l’Audi RS6 C8 Avant. Le surpuissant break sera amené à évoluer dans le futur, et le bloc actuel a peu de chances de subsister. La marque aux anneaux a souhaité proposer une série limitée, très spéciale, pour les aficionados du sigle RS. Cette Audi RS6 Avant GT, rappelle la 90 Quattro IMSA GTO de 1989, mais également le concept RS6 GTO, présenté en 2020. Si vous souhaitez plus de discrétion, le client pourra également opter pour le gris Nardo ou le noir Mythic. Néanmoins, quitte à opter pour cette série limitée à 660 exemplaires, choisir les peintures de guerre de la marque, est un choix judicieux, avec du blanc, du rouge, du noir et du gris. Les jantes exclusives, blanc brillant, de 22 pouces, sont spécifiques à ce modèle. Mais, qu’est-ce qui change vraiment, par rapport à une RS6 Performance ? Pas le moteur en tout cas, puisque la RS6 GT, développe toujours 630ch et 850nm, grâce à son V8 4.0TFSi Bi-Turbo. Frein en céramique de série, barres stabilisatrices renforcées, différentiel arrière sport, piloté électroniquement, cette version GT abandonne par contre, la suspension pilotée adaptative, pour des combinés filetés à réglage manuel. La calandre et le bouclier, noirs laqués, sont totalement remaniés, un extracteur prend place au niveau des ailes avant, et on note les nouveaux bas de caisse et aileron arrière. Dans l’habitacle, le cuir, la microfibre et le carbone, règnent en maître. Justement, le carbone, on le retrouve au niveau du capot moteur, des ailes et des coques de rétroviseurs. Grâce à ces éléments et à la suspension classique, cette RS6 Avant GT a perdu une quinzaine de kilos. Attention, il reste 2060kg à propulser, mais 3.3s suffisent pour le 0 à 100km/h. La vitesse maximum de 305km/h devrait suffire. Audi fait payer très cher ce futur collector, avec ce tarif salé de 230 000€, hors malus écologique de 60 000€. C’est 80 000€ de plus, que le modèle originel.

 

                     

                        

05 Février 2024 : C’est décidé, Ford France importera bel et bien, la nouvelle Mustang, et comme on s’y attendait, le tarif va très sensiblement piquer. On revient rapidement sur le design de cette septième génération. On reconnaît une Mustang, mais le capot a tendance à plonger vers l’avant, le véhicule semble plus long, les optiques avant sont plus fins, et les feux, ainsi que la malle, adoptent un dessin concave. Bref, le véhicule paraît plus pataud que la génération précédente. Cette Ford Mustang VII sera disponible, uniquement avec son V8 5.0L, développant 446ch en finition GT, et 453ch, en finition Dark Horse. A noter, que la Dark Horse bénéficie de nombreuses spécificités techniques, au niveau des freins, de la suspension, des bielles, du système de refroidissement, et du différentiel. Le célèbre Coupé sera disponible à partir de 59 300 pour la GT, et 71 300€TTC pour la Dark Horse. Mais il faudra bien évidemment ajouter les 60 000€ de malus, qui doublera donc le tarif, en version de base. On doute que le concessionnaire Réunionnais, prenne le risque d’en importer une sur l’île.

 

03 Février 2024 : Le groupe Stellantis souhaite relancer la marque Lancia sur le marché Européen. Le seul modèle commercialisé par la marque, était l’Ypsilon sortie en 2011, disponible uniquement en Italie, avec des résultats très satisfaisants sur ce marché unique. Lancia a maintenant d’autres ambitions, avec cette nouvelle génération. Le constructeur italien nous présente la version de lancement Edition Limited Cassina, qui sera 100% électrique, et produite à 1906 exemplaires (année de naissance de la marque). Nouvelle identité visuelle pour la marque, avec un style sobre et épuré. La face avant arbore une signature lumineuse inédite, intégrée dans un élément noir laqué, siglé Lancia. La poupe se pare de feux ronds, 100% LED. Le hayon est sculpté, agrémenté encore une fois, d’un élément noir brillant. De profil, on note une certaine ressemblance avec ses cousines du groupe Stellantis. Reposant sur la même plate-forme, cette Ypsilon nous rappelle la Peugeot 208 et l’Opel Corsa. Elle est censée néanmoins, être la plus chic de la famille. La Lancia Ypsilon Edition Limited Cassina, dévoile un habitacle luxueux, et zen. Velours pour les sièges, le spécialiste du mobilier, Cassina, propose une petite console centrale ronde, avec chargeur par induction. La qualité des matériaux, l’instrumentation numérique, l'écran tactile central décalé vers l'avant, l'éclairage d'ambiance, le conducteur et les passagers, baignent dans un univers des plus agréables. Le nouveau système d’info-divertissement Sala (Sound Air Light Augmentation), doit normalement vous faciliter la vie. Sous le capot, on a droit à une motorisation très connu, avec ce bloc électrique de 156ch, associé à la batterie de 54kWh Brut, offrant une autonomie de 403km. Attention, Lancia annonce un modèle électrique bien plus sportif, avec une version HF Forte, qui devrait développer 240ch. Enfin, le nouveau bloc thermique 3 cylindres 1.2L PureTech micro-hybride 48V, sera également au catalogue, avec des puissances allant de 100 à 136ch.

 

                 

                

                

02 Février 2024 : Cela fait bien longtemps, que l’on n’avait pas eu l’occasion d’admirer, le pommeau d’une boîte de vitesse manuelle, signé BMW. Ce dernier a carrément disparu des modèles haut de gamme du constructeur, mais il fait son retour sur un véhicule passion, le très racé Z4. Cette boîte s’accouplera au bloc 6 cylindres 3.0 Turbo, qui développe 382ch et 500nm de couple. Cette BMW Z4 M40i sera équipée de série, des freins M-Sport, du différentiel arrière M-Sport, de la suspension adaptative, et de jantes en 19 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière. Les réglages de l’amortissement sont plus sportifs et l’arceau de sécurité a été renforcé à l’avant. Par rapport à la boîte automatique à 8 rapports, cette boîte manuelle ne concède que 0.1s de 0 à 100km/h, soit 4.2s. C’est clairement le moment d’en profiter chez BMW, avec une boîte manuelle qui disparaîtra, dans les années à venir.

 

01 Février 2024 : Les BMW Série 4, Série 4 Cabriolet, et M4, profitent d’un lifting, après quatre ans de carrière. Le controversé coupé, avec sa gueule béante, a réussi à attirer l’attention du public, et il retrouvera sur sa route en 2024, sa toute nouvelle ennemie, la Mercedes CLE. Attention, ce n’est pas une révolution au niveau du style. La signature lumineuse est à présent à la verticale, le maillage de la calandre est revu, les boucliers, légèrement remaniés, les feux arrière avec filaments à LED sont très élégants, de nouvelles jantes en 19 pouces sont proposées, ainsi que deux nouvelles teintes de carrosserie (Vert Cape York et Rouge Fire RED). Dans l’habitacle, la double dalle numérique incurvée est de série,et on a droit à la nouvelle interface 8.5 BMW. Des aérateurs redessinés, un levier de vitesse qui laisse place à une gâchette, des palettes au volant de série, la liste des équipements de série est plus généreuse, avec le stationnement semi-autonome, la marche arrière à mémoire, les sièges sport chauffant, le volant à méplat, la navigation ou la caméra de recul. En essence, on retrouve la 420i 2.0 Turbo de 184ch, la M440i xDrive 48V 3.0 Turbo de 374ch, et bien évidemment, la M4 Compétition, et son bloc moteur 3.0 Turbo qui passe de 510 à 530ch. Cette dernière sera disponible uniquement, avec la transmission intégrale xDrive. Il en est de même pour la gamme diesel, avec la 420d xDrive 48V de 190ch ou la M440d xDrive 48V de 340ch.

 

31 Janvier 2024 : L’Audi Q7 se fait beaucoup plus discret sur notre marché aujourd’hui. Cet énorme SUV a connu son heure de gloire, à la sortie de la première génération en 2005. Puis, son petit frère, l’Audi Q5 a eu la préférence des clients Européens ou Réunionnais, grâce à son gabarit plus raisonnable. La seconde génération de Q7, apparue en 2015, va connaître une carrière à rallonge, Audi, planchant sur un futur grand SUV électrique. En attendant, après le petit lifting de 2019, ce Q7 connaît encore quelques évolutions en 2024. Ce qu’on remarque immédiatement, c'est cette nouvelle grille de calandre, avec de grandes alvéoles. Elle diffère selon la finition choisie, et des inserts noir mat, habille la carrosserie sur les version S et S-Line. Un gros travail a été fait sur la signature lumineuse, Matrix LED Laser à l'avant et OLED à l’arrière. Le conducteur peut paramétrer le graphisme des feux. De nouvelles jantes et d’autres teintes de carrosserie, sont disponibles au catalogue. L’habitacle n'évolue pas dans sa présentation, mais on a droit à la nouvelle interface MIB3, qui propose des applications supplémentaires. Sous le capot, on retrouve le bloc diesel 3.0 Turbo (50TDi) de 286ch, deux blocs hybrides rechargeables de 380ch (55TFSi) ou 462ch (60TFSi). Une version SQ7 avec le V8 4.0L TFSi Bi-Turbo de 507ch et 770nm de couple, est également au programme.