Accueil>Archives Essais>Suzuki Swift Little Marcel

SUZUKI SWIFT LITTLE MARCEL 1.2 VVT 95ch


La Swift mode personnalisation


Présentation :


La Suzuki Swift deuxième génération est sortie depuis 2010. La citadine japonaise a gardé sa bonne bouille, mais dans cette catégorie, cela ne suffit pas toujours. La marque japonaise se doit de proposer de l’originalité pour rester dans le coup, dans cette catégorie des plus concurrentielles. La solution, une série spéciale qui amène un look encore plus sympa, un équipement complet et un sens de l’économie. Voici donc, la Swift « Little Marcel ».

 

 

Style :


Les designers Suzuki ont été très inspirés lors de la conception de cette citadine. Compacte avec ses 3.85m de long, elle profite d’une ligne tout en rondeur, qui n’est pas désagréable à l’œil. On apprécie la ceinture de caisse assez haute, la finition noir laqué pour le contour des surfaces vitrées, ses feux avant agressifs et les jolies jantes en alliage. Cette série spéciale Little Marcel offre de nouvelles teintes de carrosserie, des décorations spécifiques sur le toit et des portes siglées. Bref, cette Suzuki Swift se montre encore plus attirante qu’à l’origine, et cela devrait parfaire son pouvoir de séduction sur la gente féminine.

 


Intérieur :


Avec sa longueur limitée, la Swift ne fait pas de miracle au niveau de l’habitabilité. L’espace pour les jambes aux places arrière est compté, et le coffre dispose d’une capacité de chargement tout juste correcte. La planche de bord est assez sportive et la finition est correcte pour la catégorie, malgré la qualité moyenne de certains matériaux. On apprécie le bon assemblage de tous les éléments, le petit volant en cuir, les espaces de rangement et cette impression de confinement qui amplifie l’ambiance sportive. Evidemment, cette version Little Marcel propose une liste d’équipement (voir plus bas) comparable à la version haut de gamme GLX. En prime, vous remarquerez les tapis de sol siglés pour parfaire l’ensemble.

 


Technique et tarif :


Notre modèle d’essai disposait donc du 4 cylindres de 1242cm3 qui développe 95ch à 6000tr/mn et 118nm de couple à 4800tr/mn. L’auto mesure 3.85m de long pour 1.69m de large et pèse 960kg. Elle abat le 0 à 100km/h en 12.3s et roule à 165km/h en pointe. La consommation moyenne est annoncée pour 5.0L au 100km (6.3L lors de notre essai) et les rejets de CO2 sont de 116g/km.
L’équipement comprend les jantes alu en 16 pouces, les déco « Little Marcel », les antibrouillards avant, les vitres teintées, la climatisation automatique, le radio CD MP3 6HP avec prise USB, l’ouverture et le démarrage sans clé, l’allumage automatique des feux, le volant cuir multifonction, l’ESP, l’ABS, l’EBD, les 7 airbags, le régulateur de vitesse, l’antidémarrage électronique, les tapis de sol spécifiques, la prise 12 volts, l’ordinateur de bord et les fixations isofix. Le tarif est de 19 870€TTC.

 

  

 

Impression à l’essai :


On ne tient pas à jouer au sportif avec cette petite Swift essence. La sonorité du petit 1.2L est pourtant agréable, et c’est un plaisir de pousser le petit moulin dans les tours. Les performances sont correctes. Sur route nationale, il manquera tout de même d’un peu de couple lors des dépassements. Les reprises sont un peu faiblardes et l’auto préfère vraiment les hauts régimes. Heureusement, sa boîte de vitesse dispose de débattements courts. Cela arrange un peu l’agrément de conduite. La Swift propose également un châssis très équilibré. Peu importe la route ou le temps, cette citadine japonaise se montre rassurante, même à la limite. On profite de l’ESP de série, ce qui parfait la sécurité active. Plutôt confortable et suffisamment bien insonorisée, la Swift est un véhicule très attachant. La consommation très basse est un plus non négligeable pour votre porte-monnaie.


Impression en vidéo http://youtu.be/fEvvAvmlOQc

 


Conclusion :


Sans être la plus fun des citadines, la Suzuki Swift est certainement la plus agréable des petites japonaises. Cette version « Little Marcel » n’est pas forcément donné, mais son équipement pléthorique, sa finition très correcte, son bon agrément de conduite et ses décorations spécifiques la rendent carrément craquantes. L’absence de connexion bluetooth et le manque de couple du moteur passent presque inaperçus.

 

Les Plus :


- Bouille très sympathique
- Personnalisation intéressante
- Equipement
- Châssis excellent
- Sonorité moteur
- Finition correcte
- Consommation minime
- Moteur volontaire….


Les Moins :


- … mais creux à bas régimes
- Habitabilité
- Pas de connexion bluetooth

 

 

Mars 2013