Accueil>Rubrique Moto>Honda CB1000 R 2018

HONDA CB1000 R 2018


Nouvelle identité stylistique


     La famille CB dans la gamme du premier constructeur mondial est presqu’une religion. Cela va de la CB125R à la CB1100 RS. Le modèle que nous testons aujourd’hui est le plus emblématique, et certainement le plus sportif, puisqu’il dérive étroitement de la sportive CBR1000R Fireblade de 2006. Côté look, pour ce millésime 2018, Honda a fait un virage à 180°, si on compare cette nouveauté, au modèle sortie en 2008. Il y a dix ans, on avait affaire à une moto sortie tout droit d’une manga, avec un look résolument ultra-agressif et futuriste. Cette mouture 2018 adopte un style plus traditionnel, mêlant le côté sportif d’un roadster et l’esprit d’un Café Racer. Chez Honda, on appelle ça du Sport Café ou du Néo Sport Café selon le degré de finition. On apprécie particulièrement ce look râblé, avec cette selle tronquée, les nombreux éléments en alu brossé et cette mécanique en noir profond. Alu-brossé que l’on retrouve notamment sur ce phare avant tout rond comme à la belle époque, scindé par le marquage Honda. Attention, si le style fait un petit bond dans le passé, il n’en est rien des technologies embarquées. Comme d’habitude chez Honda, le but est de concevoir la moto la plus homogène, la plus confortable et la plus exploitable possible.

 

 


Le cadre poutre est à présent en acier et non plus en aluminium, mais on a tout de même droit à un léger gain de poids. Puis on retrouve cet éclairage full Led avec anneau lumineux du plus bel effet, ce mono-bras oscillant très imposant, et cette sortie d’échappement coupée à la verticale (très léger en prime). Bref, cette CB1000 R gagne 11kg sur la balance, ce qui n’est pas négligeable en terme de dynamisme. La hauteur de selle est plutôt conséquente avec ses 830mm, mais le guidon plus large et légèrement surélevé procure une position très naturelle, avec des jambes bien calés dans ce réservoir creusé. La partie cycle est de qualité, avec un ensemble fourche et amortisseur arrière (Showa) réglable en compression, détente et précharge. Les freins nous viennent de Tokico et s’accouple au système ABS bien sûr. L’accélérateur électronique Throttle By Wire permet 3 modes de conduite (Rain, Standard et Sport), avec un mode « User » supplémentaire paramétrable. Cela joue sur le système Torque Control HSTC, le frein moteur, la puissance moteur et le couple. Le moteur quant à lui, dérive d’un bloc CBR1000R 2006 largement modifié. Nouvelle injection, piston forgé, prises d’air modifiées, il voit sa puissance passée de 125 à 145ch, avec un couple qui culmine à 105nm.

 

  

  


Fiche technique et tarif :


Moteur 4 cylindres de 998cm3
16 soupapes
Refroidissement liquide
Injection électronique PGM-FI
145.5ch à 10500tr/mn
105nm à 8250tr/mn
Boîte 6 rapport
Cadre monopoutre acier
Empattement de 1455mm
Fourche inversée Showa SFF-PB 41mm
Mono-amortisseur Showa BRFC
Disque avant 310mm avec étriers 4 pistons
Disque arrière 256mm avec étrier 2 pistons
Longuer de 2120mm
Hauteur de selle de 830mm
Poids de 212kg à plein
Réservoir de 16.2 litres
Pneu avant 120/70/17
Pneu arrière 190/55/17

 

Tarif de la CB1000 R à 17 735€TTC
Tarif de la CB1000 R+ à 19 235€TTC (Shifter, capot de selle, déflecteur au niveau du tableau de bord, grille de protection pour radiateur, panneaux alu pour les garde-boues, et poignées chauffantes)

 

 

On l’avait déjà testé pendant quelques tours, sur le petit circuit de la Jamaïque, mais rien ne vaut une bonne balade pour apprécier ce nouveau roadster. Une position de conduite définitivement naturelle, qui permet de se déhancher et d’être actif sur cette selle. La prise en main est d'une simplicité enfantine, avec toute la douceur dont on a droit de la part d'une Honda. L’ergonomie est bonne et l’instrumentation lisible malgré ce petit écran numérique. Le moteur est plutôt souple sous 5000tr/mn, ce qui permet de circuler en ville tranquillement ou de passer en mode balade à l’envie. Le moteur devient plus rageur par la suite, et dispose d’une allonge conséquente. Les trois premiers rapports étant assez longs, on peut attaquer les petites routes sinueuses sans jouer de la boîte en permanence. Quant à la partie-cycle, il est rare que je me sente aussi rapidement à l’aise sur un roadster. Rigide et parfaitement amortie, cette CB1000 R procure en prime un feeling incroyable, certainement dû à sa bonne monte pneumatique Bridgestone. Pas aussi vive que certaines de ses concurrentes, elle se montre néanmoins d’une efficacité redoutable. Voilà tout l’avantage de cette Honda, pouvoir vous amener au travail tous les jours dans un confort relatif, tout en ayant les capacités d'aller arsouiller le chrono sur circuit le week-end. Attention à l’autonomie un peu juste, qui prouve bien que cette CB1000 R n’est pas une routière mais bel et bien un roadster pur jus.

 

 

Décembre 2018